Des référentiels
pour se repérer?
Thierry Joliveau
avec Franck Favetta, Bilal
Berjawi et Maxime Colomb
1

MAGIS SAGEO2013 ...
2

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Introduction
 Question


du séminaire :

« Comment analyser à la fois l'évolution des
usag...
3

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

« Référentiel »




« Conjugués aux effets de la globalisation, les progrès
techniques per...
4

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

1. Projet de recherche
UNIMAP (IMU) : UNIMAP :
Intégration de services géolocalisés en vue d...
UNIMAP
Google

Projet UNIMAP

Michelin

5

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Microsoft

OpenStreetMap
UNIMAP

6

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
7

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Les cartes des services localisés


Une carte est composée par :


des objets non ponctuel...
8

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Pas de référentiel


Les cartes des services géolocalisés sont
toutes différentes





...
9

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Proposition d’UNIMAP



Créer un macro-service qui fait cette intégration des
objets carto...
10

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

2. Une réflexion « Usages »
en parallèle du projet
T. Joliveau
http://mondegeonumerique.wor...
11

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Les cartes, un trait culturel ?


E. T. Hall : La dimension cachée





écrit dans les ...
12

MapQuest. Lyon (déc. 2010)

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
13

ViaMichelin. Lyon (déc. 2010)

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
14

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Plusieurs types de service
 MapQuest

et ViaMichelin réponses
culturelles (ou nationales ?...
15

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Un enjeu important









Les interfaces cartographiques sont plus que des
outils po...
16

La réponse de Google

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
17

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Le nouveau Google Maps


La carte s’adapte à l’utilisateur en fonction
de ses recherches, ...
18

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Interrogations








La fin de l’espace public tel que nous le
connaissons ? (Evgen...
19

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Guy Debord, The Naked City, 1957
Illustration de l'hypothèse des plaques tournantes en psyc...
20

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

3. « Les plaques tournantes ».
Se repérer en ville
T. Joliveau avec Maxime Colomb, Bilal Be...
21

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Idée générale






Comprendre quels repères les citoyens et
visiteurs utilisent pour se...
22

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
23

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
24

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
25

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
26

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
27

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Un site
 Plutôt

ludique
 Assez facile à promouvoir
 qui donne des informations utiles s...
28

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

L’analyse des résultats
 Cartes

des quartiers, repères
géographiques et POI
 Analyse des...
29

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
30

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
31

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
32

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
33

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
34

MAGIS SAGEO2013 AP USAGES

Objectifs du projet Repérages
 S’approprier

le site web, le tester et
envisager des améli...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SAGEO 2013 :: USAGIS :: THIERRY JOLIVEAU

1 865 vues

Publié le

SAGEO 2013 - Atelier "Usages des Référentiels Géographiques" - Présentation de Thierry Joliveau

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 865
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 035
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SAGEO 2013 :: USAGIS :: THIERRY JOLIVEAU

  1. 1. Des référentiels pour se repérer? Thierry Joliveau avec Franck Favetta, Bilal Berjawi et Maxime Colomb 1 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  2. 2. 2 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Introduction  Question  du séminaire : « Comment analyser à la fois l'évolution des usages par la constitution et la diffusion de référentiels et l'évolution des référentiels par la diversification des usages ? »  Une esquisse de questionnement sur les questions de repérage sur les services géolocalisés (fonds de plan et POI (Points of Interest))
  3. 3. 3 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES « Référentiel »   « Conjugués aux effets de la globalisation, les progrès techniques permettent à des acteurs économiques, sociaux, territoriaux, communautaires de toute nature et de toutes origines de produire des référentiels dédiés, autonomes, malléables… rendant très largement caduques les impératifs de légitimité, de responsabilité et de stabilité jadis affirmés par le CNIG. (Programme du séminaire) » « Dans le même temps, le développement des technologies nomades permettant de créer un lien immédiat, permanent et fonctionnel entre la toile et « moi (ou toi), ici, maintenant » modifie en profondeur ce qu’attend l’usager en matière de caractérisation de l’environnement dans lequel il évolue. Le référentiel géographique statique, générique et égalitaire «historique» se trouve désormais en concurrence avec la possibilité technique et le besoin croissant de produire une forme de référentiel dynamique, personnalisé et égocentré. »
  4. 4. 4 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES 1. Projet de recherche UNIMAP (IMU) : UNIMAP : Intégration de services géolocalisés en vue d'obtenir une carte unifiée Coordinateur scientifique : Franck Favetta (LIRIS)
  5. 5. UNIMAP Google Projet UNIMAP Michelin 5 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Microsoft OpenStreetMap
  6. 6. UNIMAP 6 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  7. 7. 7 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Les cartes des services localisés  Une carte est composée par :  des objets non ponctuels (bâtiments, parcs, etc.) dont certains forment des réseaux (rues, escaliers, etc.) représentés par :      le tracé de leurs formes (lignes, polygones) un remplissage éventuel : couleurs, textures (hachures, motifs, etc.) des objets ponctuels : Points Of Interest (POI) (restaurants, hôtels, etc.) représentés par des symboles : icônes, abréviations, numéros, etc. des descriptifs alphanumériques associés aux objets, comme par exemple pour un restaurant : horaires d’ouverture, site Web, prix minimum des menus, etc. souvent un fond de carte au format raster
  8. 8. 8 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Pas de référentiel  Les cartes des services géolocalisés sont toutes différentes      Objets absents dans une carte et présents dans une autre (problèmes d’incomplétude et de mise à jour). Positions et géométries incohérentes ou imprécises. Propriétés alphanumériques (noms, formats et valeurs) différentes. Conventions graphiques propres à chaque fournisseur (fond de plan, objets, légende) L’utilisateur peut soit se fier à un seul service, soit en consulter plusieurs et intégrer mentalement leur résultat.
  9. 9. 9 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Proposition d’UNIMAP   Créer un macro-service qui fait cette intégration des objets cartographiques et des légendes Grandes tâches       Elaboration des règles cartographiques, sémiologiques et graphiques (EVS) Définition d’une grammaire adaptée aux spécificités des ontologies multimédias de légendes Construction et peuplement d’ontologies avec des symboles Détermination d’algorithmes de fusion d’ontologies optimisés pour les grammaires d’ontologies multimédias avec des symboles en vue d’obtenir une ontologie de domaine Implémentation du prototype complet final Evaluation cartographique, sémiologique et graphique du prototype
  10. 10. 10 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES 2. Une réflexion « Usages » en parallèle du projet T. Joliveau http://mondegeonumerique.wordpress.com/2010/12/21/quand-jentends-le-mot-culture-jesors-mon-smartphone-gps/
  11. 11. 11 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Les cartes, un trait culturel ?  E. T. Hall : La dimension cachée    écrit dans les années 60 théorie de la dimension culturelle de la perception et des pratiques de l’espace "Les cartes françaises] sont extraordinairement bien conçues : elles offrent aux voyageurs les renseignements les plus détaillés . Elles sont la preuve que les Français font travailler tous leurs sens car elles ne se contentent pas d’aider le touriste à s’orienter; elles lui indiquent également les sites, les promenades pittoresques et même les endroits où faire halte, se rafraîchir, se promener ou prendre un repas agréable. Elles indiquent au voyageur la nature des différents sens sollicités par les lieux."
  12. 12. 12 MapQuest. Lyon (déc. 2010) MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  13. 13. 13 ViaMichelin. Lyon (déc. 2010) MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  14. 14. 14 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Plusieurs types de service  MapQuest et ViaMichelin réponses culturelles (ou nationales ?) spécifiques qui maintiennent une diversité dans les manière de cartographier le monde  Google et de son interface unique  OpenStreetMap avec sa discussion collaborative nationales des transcriptions de la nomenclature commune
  15. 15. 15 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Un enjeu important      Les interfaces cartographiques sont plus que des outils pour se repérer. Ce sont des manières de percevoir et d’appréhender le monde qui nous entoure. Elles deviennent centrales dès lors qu’on les transporte partout avec soi et qu’on lit le monde à travers elle Il y a en effet contradiction entre un monde virtuel à visée globale et universelle et un monde réel approprié culturellement, habité et contextualisé localement. « Alors, quand verrons nous apparaitre des interfaces de consultation paramétrables et créatives que chacun pourra adapter en fonction de ses goûts et de ses préférences, individuelles ou partagées ? »
  16. 16. 16 La réponse de Google MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  17. 17. 17 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Le nouveau Google Maps  La carte s’adapte à l’utilisateur en fonction de ses recherches, des endroits qu’il visite, des lieux conseillés par ses amis sur les réseaux et de ses contributions.  Pas de compte Google :    historique de recherche, position géographique, tout ce que le cookie déposé par Google a repéré comme activité sur l’ordinateur au cours des six derniers mois. Compte Google : en plus le contenu des mails et les «amis» sur Google+ La personnalisation concerne l’affichage des marqueurs mais surtout le fond de carte luimême, par exemple la hiérarchie des voies…
  18. 18. 18 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Interrogations       La fin de l’espace public tel que nous le connaissons ? (Evgeny Morozov, 2013) Plus de vue cartographique partagée d’un espace commun ? Une expression individualisée de nos intérêts spatiaux personnels ? un espace balisé sans hasard ni surprise un enfermement numériquement consenti dans une sorte de Gated Community virtuelle ? En tout cas, plus de référentiel…
  19. 19. 19 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Guy Debord, The Naked City, 1957 Illustration de l'hypothèse des plaques tournantes en psychogéographique Lithographie, Encre sur papier, 33.3 x 48.3 cm Merci à T. Rousselin pour l’association d’idée
  20. 20. 20 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES 3. « Les plaques tournantes ». Se repérer en ville T. Joliveau avec Maxime Colomb, Bilal Berjawi et F. Favetta
  21. 21. 21 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Idée générale    Comprendre quels repères les citoyens et visiteurs utilisent pour se situer en ville : repères géographiques, quartiers, POI … Méthode : créer un site GéoWeb où l’on demande aux internautes de décrire pour leur ville les quartiers qu’ils connaissent et leurs repères géographiques Une version expérimentale de ce site a été mise en place à Saint-Etienne par M. Colomb et développée par B. Berjawi http://evs.host-ed.me/fin.php
  22. 22. 22 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  23. 23. 23 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  24. 24. 24 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  25. 25. 25 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  26. 26. 26 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  27. 27. 27 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Un site  Plutôt ludique  Assez facile à promouvoir  qui donne des informations utiles sur :     les quartiers, leurs centres et limites Les repères géographiques, leurs fréquences d’emploi, leur rayon d’action Le niveau de connaissance des Point of Interest (POI) d’une ville Associées à des informations sociodémographiques
  28. 28. 28 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES L’analyse des résultats  Cartes des quartiers, repères géographiques et POI  Analyse des distributions  Analyse des situations relatives et des distances  Statistiques spatiales
  29. 29. 29 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  30. 30. 30 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  31. 31. 31 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  32. 32. 32 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  33. 33. 33 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES
  34. 34. 34 MAGIS SAGEO2013 AP USAGES Objectifs du projet Repérages  S’approprier le site web, le tester et envisager des améliorations de détail  Prendre en mains les méthodes d’analyse  Mettre en place une campagne de mobilisation grand public pour une mise en œuvre du site  Proposer une première analyse des résultats de cette campagne  Préparer un développement du site Connaissez-vous Lyon ?

×