Le Seigneur a dit à mon seigneur …
ne
Et nul n'osera dire que Jésus est Dieu !
t
Collectif al-Hanifiyyah
Création : 08/12/...
I. L’argument de Jésus démontre qu’il n’est pas Dieu
’argument
D'après Jésus lui-même, il est étrange que le Christ puisse...
III. Analyse des termes utilisés dans le Psaume 110.1
Dans le texte hébraïque du Psaume 110.1, les termes utilisés sont le...
Il y a une différenciation pointilleuse en hébreu sur cet aspect terminologique : c'est un fait
indéniable !
Le problème e...
IV. Conclusion
Est-il encore raisonnable de dire que Jésus (paix sur lui) a prétendu être Dieu selon ce passage
? Imaginez...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le seigneur a dit a mon seigneur ... et nul n'osa dire que jesus est dieu

359 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
359
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
35
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le seigneur a dit a mon seigneur ... et nul n'osa dire que jesus est dieu

  1. 1. Le Seigneur a dit à mon seigneur … ne Et nul n'osera dire que Jésus est Dieu ! t Collectif al-Hanifiyyah Création : 08/12/2013 Introduction Chers chrétiens, imaginez un seul instant que Jésus soit véritablement Dieu, le vrai Dieu que les juifs ont connu dans l’Ancien Testament, et qu’il soit venu sur terre sous forme humaine. venu Ne l’aurait-il pas affirmé sans aucune équivoque ? N’aurait il pas déclaré haut et fort qu’il est il N’aurait-il Dieu ? Ou bien aurait-il sciemment caché son identité pour nous faire croire qu’il ne l’est pas ? il Au pire des cas, il ne nous aurait pas donné d’arguments allant dans le sens contraire de sa divinité. Nous vous proposons d’étudier le passage rapporté dans les Evangiles : « Comme les pharisiens étaient rassemblés, Jésus leur posa cette question : Que pensez pensezvous du Christ ? De qui est il le fils ? Ils lui répondirent : De David. Il reprit : Comment est-il donc David, par l’Esprit, peut il l’appeler Seigneur, lorsqu’il dit : Le Seigneur a dit peut-il à mon Seigneur : Assieds toi à ma droite, jusqu’à ce que je mette tes ennemis sous Assieds-toi tes pieds. Si donc David l’appelle Seigneur, comment peut peut-il être son fils ? Personne ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour là, personne n’osa plus jour-là, l’interroger. » (Matthieu 22, 41 41-46) Jésus (paix et bénédiction sur lui) a renvoyé les pharisiens au passage suivant de l’Ancien Testament, la Bible hébraïque : « De David. Psaume. Déclaration du SEIGNEUR (YHWH) à mon seigneur : Assieds Assiedstoi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ! Le SEIGNEUR tendra de Sion le sceptre de ta puissance : domine au milieu de tes ennemis ! A toi le principat, au jour de ta puissance ; dans l’éclat de la sainteté, du sein de l’aurore, comme la rosée je t’ai donné le jour. Le SEIGNEUR l’a juré, il ne le regrettera pas : Tu es e prêtre pour toujours, à la manière de Malki Tsédeq. Le Seigneur est à ta droite, il écrase Malki-Tsédeq. des rois au jour de sa colère. Il exerce le jugement parmi les nations : tout est plei de plein cadavres ; il écrase le chef d’un vaste pays. En chemin il boit au torrent : c’est pourquoi il relève la tête. » (Psaumes 110, 1 1-7) Notre étude suivra le plan suivant : I) L’argument de Jésus (paix sur lui) démontre qu’il n’est pas Dieu ) II) Jésus (paix sur lui) ne s’est nullement identifié à Dieu III) Analyse des termes employés dans le Psaume 110 verset 1 ) Nous répondrons également à certaines des objections des chrétiens au cours de l’étude. Collectif al al-Hanifiyyah | Le Seigneur a dit à mon seigneur … 1
  2. 2. I. L’argument de Jésus démontre qu’il n’est pas Dieu ’argument D'après Jésus lui-même, il est étrange que le Christ puisse être le fils de David, car David , l'appelle « seigneur ». Ainsi, Jésus met en avant deux faits incompatibles : « être le seigneur de David » d’un côté et « être le fils de David » de l’autre. Ceci signifie deux choses : ignifie 1. Être le seigneur de quelqu’un fait qu’ lui est supérieur qu’on 2. Être le fils de quelqu’un fait qu’on lui est inférieur tre Nous pouvons donc en déduire que Jésus (paix sur lui) est doublement inférieur au Père car : 1. Jésus a appelé le Père « Seigneur » (par exemple en Matthieu 11:25) 2. Jésus est appelé fils du Père La théologie chrétienne tente d'apporter des réponses à cette objection par des contorsions que nous traiterons dans d'autres articles, si Dieu le permet. Supposons maintenant un seul instant que Jésus soit Dieu et qu’il ne soit pas inférieur au Père. Les juifs lui auraient alors immédiatement reproché d’appliquer son raisonnement contre lui luimême. Or, il est dit dans ce passage que personne n’a pu lui répondre un seul mot : « Personne répondre ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour là, personne n’osa plus l’interroger » (Matthieu jour-là, l’interroger. 22,46) II. Jésus ne s’est pas identifié à Dieu Lorsque nous demandons à la majorité des chrétiens : Jésus est il Dieu, l’Eternel que les juifs est-il adoraient ? Ils répondent par l’affirmative spécifiant que Jésus a été décrit plusieurs fois par spécifiant des attributs que Dieu possède tel que la seigneurie. C’est alors que nous leur disons : laissez Jésus tranchez entre nous et vous, et regardons ce qu’il a dit. Dans Matthieu 22.44, Jésus cite le Psaume 110.1. Dans ce Psaumes, deux personnes sont nommées : l’Eternel (Yahvé) et le seigneur de David (Jésus) : « De David. Psaume. Déclaration du SEIGNEUR (Yahvé) à mon seigneur : Assieds Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ! » (Psaume 110, 1) Nous sommes au cœur de l’Ecriture, et Jésus est en face des textes ! Il a le choix entre deux personnes pour se nommer : Soit il montre qu’il est Dieu l’Eternel, soit il montre qu’il est le l’Eternel, seigneur de David. La question que tout chrétien sincère doit se poser est la suivante : Si Jésus était le vrai Dieu, pourquoi ne s’est il pas proclamé Dieu l’Eternel et comment se s’est-il fait-il qu’aucun des pharisiens ne lui a retourné son argumentation contre lui il lui-même? Collectif al al-Hanifiyyah | Le Seigneur a dit à mon seigneur … 2
  3. 3. III. Analyse des termes utilisés dans le Psaume 110.1 Dans le texte hébraïque du Psaume 110.1, les termes utilisés sont les suivants : Termes utilisés dans le Ps Psaume 110.1 Original (hébreux) Traduction YHWH ‫י ְהו ָה‬ l’Eternel Adoni ‫אדֹנִי‬ mon seigneur YHWH (qui est un tétragramme de consonnes sans voyelles) est le vrai nom de Dieu selon les juifs. Si Jésus était réellement YHWH il l’aurait spécifié. Mais les termes étant différents, on ne YHWH, pourra pas dire qu’ils avaient le même sens et que Jésus (paix sur lui) aurait pu choisir l’un ou l’autre. Mais bien plus encore, le terme “ “adoni” traduit par « seigneur » n’est pas celui qui est utilisé pour parler du vrai Dieu, mais peut être attribué à plusieurs hommes comme Abraham (Genèse 23,15) par exemple. Lorsqu’on parle du Seigneur en tant que Dieu, c’est le terme “ . “adonaï” qui est utilisé. En hébreux, le terme “ “adon” signifie « seigneur ». Lorsqu’il est utilisé à la première personne du singulier on dit “adoni” = “mon seigneur”. “adoni Lorsqu’il est utilisé à la première personne du pluriel on dit “ “adonaï” = “mes seigneurs : c’est mes seigneurs” un pluriel de respect, qui n’est util que pour le vrai Dieu (qui devient “S utilisé Seigneur” malgré que littéralement ce soit “seigneur ”) ou pour désigner plusieurs personnes en même temps, eigneurs”) appelées "seigneur". Dans le tableau suivant on voit bien la différence en hébreux (un "qames" au lieu d’un "hire", "qames ce qui change la prononciation en « aï » au lieu d’un « i »). Terme « Adon » Original (hébreux) Traduction Adonaï ‫אֲ דֹנָי‬ Seigneur (Dieu) Adoni ‫אדֹנִי‬ mon seigneur (quelconque) Nous voyons bien la différence qu’il y a entre les deux mots, et cette nuance fait bien la différence entre un simple homme et le vrai Dieu. Jésus étant au courant de cette différence, il a certainement fait son choix en connaissance de cause. Nous voyons bien la différence qu’il y a entre les deux mots et cette nuance fait bien la différence entre un simple homme et le vrai Dieu. En effet, le terme "adoni" est utilisé 195 fois dans l'Ancien Testament et chaque fois en " référence à un être humain ou un ange ou autre que Dieu. Quant au terme "Adonaï", celui-ci est in utilisé 447 fois en référence à Dieu. Collectif al al-Hanifiyyah | Le Seigneur a dit à mon seigneur … 3
  4. 4. Il y a une différenciation pointilleuse en hébreu sur cet aspect terminologique : c'est un fait indéniable ! Le problème est survenu lors de la traduction du texte hébraïque dans une autre langue comme c’est le cas pour la LXX (Septante), qui est la traduction grecque de l’Ancien Testament. (Septante), Ceci fut la cause du détournement d sens. du Les Pères de l'Eglise se basant sur une traduction grecque ( (c’est-à-dire sur la LXX) ont tous dire répété la même erreur : Donner un seul et unique sens pour les deux mots qui étaient employés dans ce verset du Psaume Psaumes 110,1 afin d’appuyer la divinité de Jésus. appuyer Ainsi, pour ces derniers, la traduction de ce psaume était non pas " "De David. Psaume. Déclaration du SEIGNEUR (Yahvé) à mon seigneur" mais plutôt " "De David. Psaume. Déclaration du SEIGNEUR (Yahvé) à mon Seigneur". Voyez les 2 majuscules au terme " "Seigneur" qu’on retrouve dans les bibles chrétiennes alors ibles que les bibles juives contiennent ici une minuscule. Ceci provient du fait que les bibles . hébraïques ont l’habitude de faire cette différenciation entre Dieu d’un côté et les hommes de l’autre. Car, comme on l’a vu, ce terme ne fait jamais référence à Dieu dans l’Ancien Testament. Cette bévue a été la cause d'un égarement manifeste, dû à une question de TRADUCTION. C'est pour cela que la critique littéraire explique bien que " "toute traduction (du texte original) est trahison". Les pharisiens qui connaissaient bien les termes utilisés en hébreux n’auraient pas manqué de réfuter la divinité de Jésus (paix sur lui) s’il l’avait vraiment proclamée. Au lieu de cela, ils n’ont pas pu dire un mot. Collectif al al-Hanifiyyah | Le Seigneur a dit à mon seigneur … 4
  5. 5. IV. Conclusion Est-il encore raisonnable de dire que Jésus (paix sur lui) a prétendu être Dieu selon ce passage ? Imaginez une seule seconde que l’Eternel vienne sur terre, comme vous le dites, donne un argument contre sa propre divinité, cite dans sa propre parole (les Psaumes) sa propre personne et un autre seigneur, puis ne s’identifie pas à Lui même mais à l’autre seigneur ? ne Lui-même Nous ne pensons pas que ceci soit raisonnable. Au contraire, nous pensons que Jésus (paix sur lui) n’est qu’un serviteur et prophète envoyé par Dieu pour annoncer son m message et qu'il soit le seigneur de David parce qu'il est le Messie de la nation d'Israël. Allâhou A’lam ! Et Dieu Sait Mieux ce qu’il en est ! Tous les bienfaits proviennent de Dieu, seules les erreurs nous incombent ! Collectif al al-Hanifiyyah | Le Seigneur a dit à mon seigneur … 5

×