II. Un règne long aux aspects multiples et
riche en action
Un règne de près de 15 années : Elle est la seule
femme à avoir...
2 Une importante activité internationale
— une expédition pacifique : au début de sa
corégence (autour de l'an 9) l’expédi...
3 Fonction religieuse
C’est-à-dire assurer le culte d’État
comme tous les autres pharaons.
Lien entre les hommes et les di...
Scènes d’offrandes (chapelle rouge)
Chapelle rouge
Chapelle rouge
B Femme et pharaon : une réflexion
profonde sur la nature même de la royauté
égyptienne et développement des moyens de
lég...
Dès lors, comment concilier le fait qu’elle soit une
femme avec la fonction royale, fonction divine divine
par essence et ...
— En revanche, dans la statuaire à partir de la date
de son couronnement, on peut constater des
fluctuations (cf. Roland T...
* Dans une seconde phase :
Sa féminité s'affirme pleinement.
Exemple les statues osiriaques à Deir el-
Bahari : « le visag...
Temple de Deir el-Bahari
Temple de Deir el-Bahari
Temple de Deir el-Bahari
Temple de Deir el-Bahari
Autre exemple de la même période, la statue
conservée au Metropolitan Museum of Art de
New York.
Elle est assise, les main...
Metropolitan Museum of Art de New York
* Dernières images de la reine entre son
jubilé, en l'an 16, et sa disparition de la
scène, en l'an 22:
« Elles sont peut-...
Metropolitan Museum of Art de New York
Metropolitan Museum of Art de New York
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hatchepsout (2/4)

303 vues

Publié le

Hatchepsout

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
303
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hatchepsout (2/4)

  1. 1. II. Un règne long aux aspects multiples et riche en action Un règne de près de 15 années : Elle est la seule femme à avoir pu gouverner l'Égypte, en son propre nom, une période aussi longue. A. Activités et fonctions d’Hatchepsout : un règne classique de roi égyptien 1 Un bâtisseuse Une œuvre très importante et spectaculaire, au service de sa légitimisation et de son engagement religieux
  2. 2. 2 Une importante activité internationale — une expédition pacifique : au début de sa corégence (autour de l'an 9) l’expédition au pays de Pount (sur la côte éthiopienne ou arabique). Région riche, notamment, en arbres à encens qui était utilisé pour le culte divin. Intérêt et prouesse de cette expédition: rouvrir une route commerciale oubliée depuis longtemps — une opération militaire (An 12 de la corégence), en Nubie que la reine aurait accompagnée (d’autres auraient eu lieu)
  3. 3. 3 Fonction religieuse C’est-à-dire assurer le culte d’État comme tous les autres pharaons. Lien entre les hommes et les dieux, pharaon, est celui qui officie qui fait les offrandes; c’est Grand Prêtre. C’est lui qui est responsable de la bonne marche du monde.
  4. 4. Scènes d’offrandes (chapelle rouge)
  5. 5. Chapelle rouge
  6. 6. Chapelle rouge
  7. 7. B Femme et pharaon : une réflexion profonde sur la nature même de la royauté égyptienne et développement des moyens de légitimation « véritable réflexion théologique » avec des conséquences sur « la conception de la divinité du roi et de la monarchie pharaonique pendant toute la XVIIIe dynastie ». Certains de ses successeurs s’en inspireront. En cela elle précurseuse ou précurseure. 1. la place du féminin
  8. 8. Dès lors, comment concilier le fait qu’elle soit une femme avec la fonction royale, fonction divine divine par essence et masculine ? Quelle place pouvait-elle laissée à sa féminité ? Quels moyens a-t-elle utilisés pour concilier le tout? — Dans les textes pas de problème : dans sa charge, « elle est presque toujours évoquée au féminin ». On peut le constater dès son couronnement à travers sa titulature qui est complète et féminisée :
  9. 9. — En revanche, dans la statuaire à partir de la date de son couronnement, on peut constater des fluctuations (cf. Roland Tefnin ) * Première phase : Les visages de la reine ressemblent à Thoutmosis Ier et à Thoutmosis II, « en revanche, la couleur de la peau prend une teinte jaune, signe de féminité, qui tranche sur la rouge qu'arborent traditionnellement les images masculines. » Pas de photo
  10. 10. * Dans une seconde phase : Sa féminité s'affirme pleinement. Exemple les statues osiriaques à Deir el- Bahari : « le visage, aux yeux félins, y prend une forme triangulaire, la carnation orange des chairs apparaissant comme un compromis entre le genre masculin et le genre féminin. »
  11. 11. Temple de Deir el-Bahari
  12. 12. Temple de Deir el-Bahari
  13. 13. Temple de Deir el-Bahari
  14. 14. Temple de Deir el-Bahari
  15. 15. Autre exemple de la même période, la statue conservée au Metropolitan Museum of Art de New York. Elle est assise, les mains à plat sur les genoux, coiffée d'un némès et vêtue seulement d'un pagne: attitude classique pour un souverain égyptien. Son visage est délicat, de forme triangulaire; sa poitrine est dénudée: « références à une féminité assumée comme pleinement compatible avec la fonction royale »
  16. 16. Metropolitan Museum of Art de New York
  17. 17. * Dernières images de la reine entre son jubilé, en l'an 16, et sa disparition de la scène, en l'an 22: « Elles sont peut-être sur ce point une forme de renonciation : le corps y apparaît plus massif, bien que toujours dépourvu d'une musculature masculine, et la poitrine disparaît, rompant ce fragile équilibre en faveur d'images bien plus classiques d'un souverain égyptien. »
  18. 18. Metropolitan Museum of Art de New York
  19. 19. Metropolitan Museum of Art de New York

×