La  Mésopotamie  est un terme qui vient du grec et qui signifie : " entre les fleuves ".  Ces fleuves sont  le T...
L'invention  de  l'écriture  marque  le  début  de  l'Histoire L’écriture naît en  Mésopotamie  vers 3500 av .J.C. Elle es...
Sur les traces de l'écrit ...
   Seule une minorité de la population était alphabétisée. Les spécialistes de l'écriture étaient les  scribes .  Une cert...
Stèle du code d’Ammourabi, le premier code de lois connu
 
L e s  p r e m i è r e s  v i l l e s -  é t a t s La première civilisation urbaine surgit en Mésopotamie au IVe millénair...
L’étendard de la cité d’Ur Il a été réalisé avec des morceaux de coquillages découpés et incrustés dans un fond de pierre ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La mésopotamie p_point_(1)[1]

5 770 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 770
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 942
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • *Jean Bottéro , né en 1914 , est un historien français, assyriologue, spécialiste de la bible et du Moyen-Orient antique.
  • La mésopotamie p_point_(1)[1]

    1. 1. La Mésopotamie est un terme qui vient du grec et qui signifie : " entre les fleuves ". Ces fleuves sont le Tigre et l'Euphrate . Actuellement, la plus grande partie de la Mésopotamie se trouve en Irak et une petite partie est partagée entre la Turquie et la Syrie. Palais de Sargon II - Taureaux androcéphales ailés
    2. 2. L'invention de l'écriture marque le début de l'Histoire L’écriture naît en Mésopotamie vers 3500 av .J.C. Elle est d’abord utilisée par les marchands qui dessinent sur une tablette d’argile (arcilla) des pictogrammes , de simples dessins pour compter ou mémoriser les objets. Vers 3000 av .J.C. Les Sumériens inventent des signes en forme de clous (clavos) les cunéiformes . À la même époque, les Égyptiens inventent les hiéroglyphes . Vers 1200, av .J.C. les Phéniciens créent le premier alphabet qui est ensuite repris et transformé par les Grecs (alphabet grec) puis par les Romains (alphabet latin : notre alphabet actuel). L’écriture et la lecture sont des activités réservées à des spécialistes : Les scribes. On peut dire que notre histoire des sciences débute en Mésopotamie et en Égypte car l'écriture est l'élément fondamental dans le développement et la transmission des connaissances. Tableau comparatif des différentes écritures
    3. 3. Sur les traces de l'écrit ...
    4. 4. Seule une minorité de la population était alphabétisée. Les spécialistes de l'écriture étaient les scribes . Une certaine partie de la population, dans les classes supérieures, pouvait comprendre ou écrire des textes cunéiformes. Il s'agit du personnel administratif, politique, ou bien de marchands. Statue assise dédiée au dieu Ningishzida. Vers 2120 avant J.C.
    5. 5. Stèle du code d’Ammourabi, le premier code de lois connu
    6. 7. L e s p r e m i è r e s v i l l e s - é t a t s La première civilisation urbaine surgit en Mésopotamie au IVe millénaire av. JC. Ses habitants développent une économie agricole et créent de nouveaux métiers (oficios) : l’artisanat, le commerce . Ils commencent à utiliser l’argent (el dinero): des pièces d’argent (plata) en forme de disque ou d’anneau. Apparaissent alors les premières villes-états . Les prêtres (sacerdotes) vivent dans le temple, Zigourat, et contrôlent les récoltes (cosechas) et le commerce aidés par des fonctionnaires. Avec le temps, les guerres entre les villes font apparaître la figure de roi , chef militaire qui dirige les batailles. Les conquêtes permettent la création de grands empires comme celui du roi Hammourabi, ou celui des assyriens qui fut détruit par les perses (habitants de l’actuel Iran). Stèle représentant un roi au cours d’une scène de bataille victorieuse Vue aérienne des restes de la ville d’Ur
    7. 8. L’étendard de la cité d’Ur Il a été réalisé avec des morceaux de coquillages découpés et incrustés dans un fond de pierre de couleur. Il a été retrouvé dans les tombes du cimetière royal d’Ur. Il représente l’idée de guerre et l’idée de paix (vers 2600 av. J.C. British Museum, Londres).

    ×