Ur, l’une des premières
villes du monde
 
 
Ur, cité bâtie en Mésopotamie vers ­3000 av. J­C, au bord d’un bras de 
l’Euph...
 
 
 
La société : 
La cité d’Ur est une capitale qui est dirrigé par un roi. Des lois sont rédigées et qui               ...
soleil. Le clergé est composé de 2 groupes. L’un administre les temples,                       
l’autre s’occupe des ritue...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ur, la première ville du monde Zao P - 2015

135 vues

Publié le

Les sumériens et le croissant fertile et Ur la première ville de l'histoire

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
135
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ur, la première ville du monde Zao P - 2015

  1. 1. Ur, l’une des premières villes du monde     Ur, cité bâtie en Mésopotamie vers ­3000 av. J­C, au bord d’un bras de  l’Euphrate (fleuve). Cette cité État est l’une des bases de la civilisation  moderne.    L’aspect de la ville :  La ville est protégée par de grands remparts construits sur un talus en brique crue                              de 8 mètres de haut. De plus, la muraille était entourée par des canaux. Elle s’étend                                du nord au sud sur environ 1300 mètres et de 900 mètres de l’ouest à l’est ce qui est                                      très exceptionnel pour cette époque. De nombreux édifices et monuments ont été                        bâtis au fur et à mesure de l’histoire, un palais royal, des temples, etc. La ville est                                  constituée d’artères principales qui se dispersent en rues et ruelles formant un                        réseaux très dense. Les maisons plutôt modestes (60 à 80 m2) sont construites en                            briques crues et enduites d’argile. Elles ont des architectures variées. Au sous­sol                        des habitations, on a retrouvé parfois des tombes où les morts étaient enterrés dans                            des cercueils en argile. 
  2. 2.       La société :  La cité d’Ur est une capitale qui est dirrigé par un roi. Des lois sont rédigées et qui                                    s’imposent à tous pour assurer le bien commun.  À l’époque, toute la Mésopotamie développe de nouvelles idées, mais la plus                        importante de toute c’est sans nul doute l’écriture. En effet, les habitants de la région                              d’Ur sont parmi les premiers à utiliser des pictogrammes pour la comptabilité de                          leurs récoltes. Ainsi, le commerce s’y développa et la ville devint très vite une place                              importante des échanges commerciaux régionaux. Les sumériens surent profiter de                    leur avantage en terme de voie navigable puisqu’ils étaient alors entourés par un                          bras de l’Euphrate, aujourd’hui asséché. La moitié de leur production agricole                      revenait au roi. Celui­ci les troquait contre des marchandises que la ville ne                          produisait pas.  Malheureusement les cités autour du royaume d’Ur, se font souvent la guerre et cela                            les affaiblit.       La monarchie à Ur :  Roi Ur­Nammu donnant des offrandes au dieu Lune    Ur­Nammu était le roi d’Ur de ­2112 à ­2095 av. J­C et peut­être le premier roi                                de la troisième dynastie. Il était certainement très riche est très puissant et il                            aurait régné environ 18 ans. Il semblerait qu’il était un usurpateur au service                          du roi d’Uruk (cité mésopotamienne) sûrement son frère. À sa mort, il léguera                          son royaume à son fils, Shulgi, considéré comme le créateur de la constitution                          ce nouveau royaume.     La religion :  Les habitants d’Ur sont polythéistes (cela veut dire qu’ils croient en plusieurs                        dieux) NANNA, dieu Lune est “le dieu le plus vénéré” ainsi que UTA le dieu du                               
  3. 3. soleil. Le clergé est composé de 2 groupes. L’un administre les temples,                        l’autre s’occupe des rituels. Les prébendes (responsabilités que l’on peut se                      diviser) sont saisonnières, c’est à dire que les personnes ont des                      responsabilités une partie de l’année et passent ensuite leur charge à                      d’autres.     Les monuments :    Le temple de Nanna  Le roi a fait construire un immense sanctuaire à la gloire du dieu Nanna                            illustré sur la photo ci­dessous.      Le cimetière royal   où ont été retrouvé pas seulement des squelettes, mais aussi des vestiges de                          cette très anciennes civilisations et de l’âge du bronze. Comme des casques,                        des objets d’arts ...   

×