Murs beton

2 629 vues

Publié le

Construire en béton. Les solutions techniques. Murs pour la maison individuelle.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 629
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
50
Actions
Partages
0
Téléchargements
162
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Murs beton

  1. 1. les solutions constructiVes Bloc à joint épais + isolation rapportée le Bloc Béton, connu également sous les appellations de parpaing, d’agglo ou de moellon. Le bloc est le produit avec lequel sont construites près de 60 % des maisons individuelles. Monté à l’aide d’un mortier courant et associé à un isolant placé à l’intérieur ou à l’extérieur, il permet de réaliser des murs très résistants et thermiquement performants (RT 2012). Fabriqué à froid par moulage et composé de granulats calibrés (pierre, gravier et sable), de 7 % de ciment, et d’eau, le bloc béton limite l’impact environnemental des constructions (énergie et CO2 ). De plus il est entièrement recyclable. Il présente des dimensions standard dans de nombreux types de blocs : épaisseurs, formes (creux, perforés, pleins) et usages (angle, coupe, about…). Cette gamme offre beaucoup de souplesse d’utilisation et permet de réaliser des ouvrages très homogènes et résistants. r du bloc seul : 0,23 m².K/W r du mur (isolant 100 pse th32 ): 3,5 m².K/W
  2. 2. les solUtions constrUctiVes Béton Banché à isolation renforcée + isolation rapportée Béton Banché strUctUrel et isolant : Des MUrs entièreMent réalisés sUr chantier. Les bétons utilisés doivent être conformes à la norme européenne NF EN 206-1. Il existe aujourd’hui des bétons banchés structurels et isolants. Ces bétons sont réalisés à partir de granulats légers et isolants, type argile, schiste ou ponce, ce qui permet de réduire de façon importante leur densité (- 40% par rapport à un béton standard). Tout en conservant leurs performances structurelles, ils présentent une conductivité thermique divisée par trois par rapport à un béton standard. L’utilisation de ces bétons isolants limite de façon très significative les déperditions thermiques des bâtiments ainsi réalisés, en particulier au niveau des ponts thermiques (liaisons murs-planchers pour la plupart). On réalise ainsi une construction dont les murs banchés sont très homogènes (très bonne étanchéité). Les bonnes performances thermiques de ce type de béton permettent d’alléger le traitement des ponts thermiques de plancher. λ d’un béton standard = 2,00 W/m.k λ d’un béton structurel et isolant = 0,54 W/m.k r du mur de 16 + isolant 120 pse th32 : 3,7 m².K/W
  3. 3. les solUtions constrUctiVes Béton Banché + isolation rapportée Béton Banché : Des MUrs entièreMent réalisés sUr chantier. Les bétons utilisés doivent être conformes à la norme européenne NF EN 206-1. Le béton est soit traditionnel (avec vibration pour sa mise en œuvre) soit autoplaçant. Les ouvrages sont réalisés à l’aide de banches à peau coffrante en bois ou en métal, d’une hauteur courante de 2,5 m en habitation. Les conditions de mise en œuvre sont définies dans le DTU 21 (Exécution des ouvrages en béton) qui inclut également les règles de conception des Eurocodes. Ces murs nécessitent la mise en œuvre d’une isolation rapportée, extérieure ou intérieure, dans les mêmes conditions que pour les murs maçonnés, afin de concevoir des bâtiments BBC. On réalise ainsi une construction dont les murs banchés sont très homogènes (très bonne étanchéité) avec l’avantage de traiter, dans le cas de l’isolation extérieure, la plupart des ponts thermiques. Les performances phoniques des systèmes sont bonnes, grâce à la densité du béton. r du mur de 20 + isolant 150 pse th32 : 4,8 m².K/W
  4. 4. les solutIons constructIVes Bloc Béton à coffrage perdu nouVeau Bloc à coffrage perdu en polystyrène Isolant. Ces blocs sont empilés et le coulage du béton s’effectue après avoir disposé les armatures nécessaires. Les parois intérieures et extérieures sont maintenues entre elles avec des entretoises en polystyrène, en plastique ou en métal. On obtient alors des murs en béton armé de 15 à 20 cm isolés de lintérieur et de lextérieur. Lisolation intérieure est de 50 mm et la partie extérieure peut aller jusquà 250 mm La construction réalisée présente ainsi des murs banchés très homogènes (très bonne étanchéité) avec l’avantage de traiter par l’isolation extérieure la plupart des ponts thermiques. Il faudra par contre travailler l’inertie thermique de cette construction. Les performances thermiques sont identiques à celles d’un mur banché isolé par du polystyrène. Les performances phoniques des systèmes sont bonnes, grâce à la densité du béton. r du mur de 20 + isolant 50 + 150 pse th32 : 6,4 m².K/W
  5. 5. les solutions constructiVes Bloc Béton cellulaire + isolation rapportée Bloc en Béton cellulaire à Base de saBle de ciment, de chaux, et d’un agent d’expansion. Le bloc en béton cellulaire qui présente une structure fine (80% d’air) est un isolant thermique performant qui conserve de bonnes caractéristiques mécaniques. Utilisé en épaisseur importante jusqu’à 50 cm, il ne nécessite pas d’isolation complémentaire  et on parle alors d’isolation répartie. En épaisseur de 20 cm (comme le bloc béton), il est combiné avec un isolant rapporté. Le bloc en béton cellulaire, léger, permet de réaliser des murs résistant et thermiquement performants (RT 2012). Sa structure « cellulaire » est aussi très favorable à un bon confort acoustique des logements. Le montage réalisé à joints minces est rendu possible par la maîtrise, au niveau de la fabrication, des tolérances attachées à la hauteur du bloc. Très rapide à monter, il permet de réduire de prés de 30% la durée de réalisation du mur. Ces caractéristiques thermiques importantes sont compatibles avec des épaisseurs d’isolant standard et maximisent ainsi la surface habitable de la construction. Les bonnes performances thermiques de ce type de bloc permettent d’alléger le traitement des ponts thermiques de plancher. r du bloc seul (20) : 1,82 m².K/W r du mur avec bloc + isolant 100 pse th32 : 5,1 m².K/W
  6. 6. les solUtions constrUctiVes Bloc Béton à Bancher à isolation intégrée + isolation rapportée noUVeaU Bloc à Bancher rempli à l’aide d’Un micro-Béton coUlé sUr chantier. Ce nouveau bloc béton à bancher à isolation intégrée réalisé avec des granulats légers et isolants (pierre-ponce...) allie légèreté et résistance thermique élevée tout en conservant des propriétés mécaniques importantes. Il est principalement destiné à la réalisation de murs de soubassement, de façade et de refend, Avec ce bloc béton à isolation intégrée, on réalise, à épaisseur de mur constante (bloc de 20 plus isolation rapportée), des parois plus performantes en isolation par l’intérieur comme en isolation par l’extérieur (suivant la position du bloc). Dans ce dernier cas, l’inertie du mur est très fortement augmentée ! Le montage réalisé à sec est rendu possible par la maîtrise, au niveau de la fabrication, des tolérances attachées à la hauteur du bloc. La réalisation, sur le chantier, d’un voile de béton de remplissage placé à l’intérieur, améliore sensiblement l’inertie totale du mur et assure une parfaite perméabilité à l’air de l’ensemble. En outre, ces caractéristiques thermiques importantes sont compatibles avec des épaisseurs d’isolant standard et maximisent ainsi la surface habitable de la construction. Les bonnes performances thermiques de ce type de bloc permettent d’alléger le traitement des ponts thermiques de plancher. r du bloc seul (20) : 1,37 m².K/W r du mur avec bloc + isolant 100 pse th32 : 4,7 m².K/W
  7. 7. les solutions constructives Bloc Béton à isolation intégrée + isolation rapportée nouveau Bloc à isolation intégrée réalisé avec des granulats légers et isolants (pierre-ponce…), avec alvéoles remplies d’un isolant performant. Ce bloc allie légèreté et résistance thermique élevée tout en conservant des propriétés mécaniques importantes. Avec le bloc béton à isolation intégrée, on réalise à épaisseur de mur constante (bloc de 20 plus isolation rapportée) des parois fortement isolantes, parmi les solutions les plus performantes actuellement existantes. Le montage réalisé à joint mince est rendu possible par la maîtrise, au niveau de la fabrication, des tolérances attachées à la hauteur du bloc. L’utilisation de ce type de bloc permet d’économiser beaucoup de matière et de réaliser un chantier pratiquement sans déchet, améliorant ainsi son impact environnemental. Très rapide à monter, il permet de réduire de près de 30% la durée de réalisation du mur. Ses caractéristiques thermiques importantes sont compatibles avec des épaisseurs d’isolant standard et maximisent ainsi la surface habitable de la construction. Les bonnes performances thermiques de ce type de bloc permettent d’alléger le traitement des ponts thermiques de plancher. r du bloc seul (20) : de 2 à 2,5 m².K/W r du mur (bloc de r = 2 + isolant 100 pse th32) : 5,3 m².K/W
  8. 8. les solutions constructives Bloc Béton de granulats légers + isolation rapportée nouveau Blocs* réalisés avec des granulats légers et isolants (pierre-ponce, ardoise expansée, argile expansée…). L’utilisation des granulats légers et isolants confère à ces nouveaux blocs légèreté et une résistance thermique élevée tout en conservant des propriétés mécaniques importantes. Avec ces blocs béton de granulats légers et isolants à joint mince on réalise, à épaisseur de mur constante (bloc de 20 plus isolation rapportée), des parois encore plus isolantes. * bloc béton de granulats légers : masse volumique inférieure à 1 750 kg/m3 Pierre ponce Le montage réalisé le plus souvent à joint mince est rendu possible par la maîtrise, au niveau de la fabrication, des tolérances attachées à la hauteur de ces blocs. L’utilisation de ces types de blocs permet d’économiser beaucoup de matière et de réaliser un chantier pratiquement sans déchet, améliorant ainsi son impact environnemental. Très rapide à monter, il permet de réduire de près de 30% la durée de réalisation du mur. Leurs caractéristiques thermiques importantes sont compatibles avec des Argile expansée épaisseurs d’isolant standard et maximisent ainsi la surface habitable de la construction. Certains blocs de granulats légers présentant une performance thermique importante peuvent être utilisés sans isolation rapportée (bloc > 30 cm). Les bonnes performances thermiques de ces types de blocs permettent d’alléger le traitement des ponts thermiques de plancher. r du bloc seul (20) : de 1 à 1,44 m².K/W r du mur (isolant 100 pse th32 ): de 4,3 à 4,7 m².K/W Ardoise
  9. 9. les solutions constructiVes Bloc à joint mince + isolation rapportée le Bloc Béton, connu également sous les appellations de parpaing, d’agglo ou de moellon. Le bloc béton est le produit avec lequel sont construites près de 60 % des maisons individuelles. Associé à un isolant placé à l’intérieur ou à l’extérieur, il permet de réaliser des murs très résistants et thermiquement performants (RT 2012). De nombreuses innovations apparaissent sur le marché : le bloc béton à joint mince est destiné au montage de maçonnerie à laide d’un mortier à joint mince. Les blocs peuvent être avec voile de pose ou bien à alvéoles débouchantes. Le montage réalisé à joint mince est rendu possible par la maîtrise, au niveau de la fabrication, des tolérances attachées à la hauteur du bloc. Lépaisseur définitive du joint après montage est de lordre de 1mm. L’utilisation de ce type de bloc permet d’économiser beaucoup de matière et de réaliser un chantier pratiquement sans déchet, améliorant dautant son impact environnemental. Très rapide à monter, il permet de réduire de près de 30% la durée de réalisation du mur. r du bloc seul : 0,33 m².K/W r du mur (isolant 100 pse th32 ): 3,6 m².K/W

×