3 Spatial_Macroeconomics_fra

86 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
86
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

3 Spatial_Macroeconomics_fra

  1. 1. Interactions macroéconomiques internationales à travers d’un canal de coûts financiers Edgar Mata Flores, Département d'Économie
  2. 2. De quoi s'agit-il?
  3. 3. Le contexte • Le rôle nominal de la politique budgétaire: – L'incertitude quant à la dette publique (les ajustements non- automatiques et non-simultanés) – La probabilité de défaut variant dans le temps • Prix par les marchés financiers – Évaluations explicites et implicites du risque • Transmis à l'économie en général via des coûts d'intermédiation financière • Aspects nominaux de la dette publique (Cochrane (2005)) – Valorisation variant dans le temps – "Droit résiduel sur excédents budgétaires primaires"
  4. 4. Le contexte (2) • Une crise financière a constitué à plusieurs reprises le risque économique mondiale le plus élevé en termes de son impact économique potentiel (WEF 2013, 2014) • Ce risque pose d'énormes implications pour l'économie globale • Sensibilité significative des indicateurs de risques financiers aux politiques budgétaires • Préoccupation par les implications internationales: » La transmission par circuits financiers » Effets sur les marchés de crédit
  5. 5. Objectifs • Distinguer et mesurer l'impact national et international des politiques budgétaires sur les conditions dans le marché du crédit • Pour évaluer leurs répercussions sur les risques et les indicateurs financiers – externalités entre les politiques • Pour analyser les caractéristiques et les implications internationales d'un canal financier provoqué par des politiques budgétaires
  6. 6. Méthodologie • Econométrie spatiale + poids internationaux composés (commerce et finance) Econométrie spatiale Poids internationaux composés Macroéconomie spatial • La proximité géographique: • institutions, les migrations et les envois de fonds, les transferts de technologie, etc. • Economies et les liens hétérogènes: • Commerce (Imp. + Exp.) • interaction financière (positions d'IDE bilatéral) • Réseaux économiques et financières internationales • Distinguer les effets directs et indirects (par exemple les retombées / externalités)
  7. 7. Méthodologie (cont.) • Autres applications innovantes: • Dumitrescu-Hurlin(2012) test de (non) causalité pour les panneaux hétérogènes de données
  8. 8. Couverture • Estimations spatiales ont été réalisées sur économies sélectionnées dans l'OCDE: • 19 économies de variation modeste (1) • 9 économies de variation élevé (0)
  9. 9. Données Poids: • Distances inverses (WB, API de base de données) • Comptes bilatéraux des importations et des exportations (FMI, DTS) • Comptes bilatéraux de positions d'IDE (FMI, CDIS) • Combinés en une matrice creuse de poids composés Z = { z i,j } où généralement z i,j ≠ z j,i • Montrant l’importance de l'économie j vers l'économie i.
  10. 10. Données (cont.) Les variables de modèles • La dette publique, divisé en: – Stabilisateurs automatiques – Composante discrétionnaire • Écart de production (calcul propre) • Inflation • The Economist © EIU Overall risk index © • Taux de prêt, FED 3 Month Treasury Bill • Échantillon 1991-2013, données trimestrielles
  11. 11. Résultats
  12. 12. Il existe un réseau important de risques dans l'OCDE
  13. 13. ◦ Les débordement sont signifiants
  14. 14. Les primes de risque réagissent aux politiques budgétaires discrétionnaires nationaux et étrangers 18.3% 81.7% 100% –Réseau-effets
  15. 15. • Canal de coût financier • La puissance des politiques fiscales à modifier les taux d'intérêt génère au même temps une pression sur les politiques monétaires • Dumitrescu Hurlin (2012) test de (non) causalité pour les panneaux hétérogènes de données: Interactions verticales (fiscales  monétaires)
  16. 16. Interactions verticales (fiscales  monétaires) • Les taux de politiques, pour être crédible, ne peuvent pas afficher des écarts importants par rapport les taux du marché!
  17. 17. Interactions verticales (fiscales  monétaires) • La nature nominal des impacts générés dans le plan fiscal engendre une pression sur les conditions monétaires et donc sur les autorités monétaires nationales • La génération de ces impulsions, cependant, est à la fois nationale et étrangère • Une approche de recherche sur réseaux est, donc, justifiée
  18. 18. Pour en savoir plus • Edgar Mata emf6@leicester.ac.uk • Mon site de recherche: https://sites.google.com/site/edgarmataeconomist
  19. 19. Bibliographie • Cochrane, J. H. (2005). Money as stock. Journal of Monetary Economics, Vol. 52, No 3, p. 501-528. Avril. • Dumitrescu E. I. et Hurlin, Ch. (2012). Testing for Granger non-causality in heterogeneous panels. Economic Modelling, Vol. 29, No 4, p. 1450-1460. Juillet. • IMF, Coordinated Direct Investment Survey. • IMF, Direction of Trade Statistics • World Bank, database API • World Economic Forum (2013, 2014). Insight Report on Global Risks. Genève, Suisse.

×