1b note annexes_sanitaires_eau_potable_eaux_usees_2013-05-06

313 vues

Publié le

PLU 6-2 Annexes sanitaires, ville d'Ergué-Gabéric

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
313
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
73
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1b note annexes_sanitaires_eau_potable_eaux_usees_2013-05-06

  1. 1. 1- EAU POTABLE L’alimentation en eau potable est assurée sur la commune d’Ergué-Gabéric par Quimper Communauté, à qui la compétence a été transférée au 1er janvier 2012. VEOLIA-Eau, société fermière, assure l’exploitation du réseau de distribution. 1-1- ORIGINE DE L’EAU DISTRIBUEE La commune d’Ergué-Gabéric dispose de deux sources d’approvisionnement : -à partir de l’usine de production de Troheir à Quimper (Quimper Communauté), -à partir d’un achat d’eau au Syndicat Mixte de l’Aulne. Ces différentes ressources font l’objet d’une protection réglementaire. 1-2- STRUCTURES DE DISTRIBUTION L’ensemble des habitations de la commune est desservi par le réseau d’adduction qui représente un linéaire de 142 km (hors branchement). Le réseau de distribution est organisé en deux étages principaux de pression : -Etage sous l’influence du réservoir sur tour de 300 m3 de Quelennec situé au nord de la commune. Ce réservoir dessert le nord de la commune dont Lestonan et les ecarts ruraux à l’est. -Etage sous l’influence de la bâche au sol de 1 000 m3 de « l’Hotel » situé à Croas Spern et qui dessert les secteurs du Rouillen et du bourg. Ces deux ouvrages sont alimentés depuis le site des Myrtilles, qui concentre à la fois l’arrivée d’eau depuis le réseau de Quimper et l’achat d’eau au syndicat Mixe de l’Aulne. Il existe également un import à la commune d’Elliant pour la desserte d’une antenne à l’est de la commune (Kerdiles). 1-3- CONSOMMATION 3 628 abonnés sont desservis sur la commune. En 2011 les volumes consommés s’élevaient à 405 000 m3 pour 514 000 m3 mis en distribution. La consommation domestique représente un peu moins de 85 % des volumes consommés (342 000 m3 en 2011) amenant à une dotation hydrique par habitant de 120 l/j/hab sur la base des consommations domestiques ou 141 l/j/hab sur la base de la consommation totale (population légale 2010 de l’INSEE de 7 864 habitants). Les principales consommations non domestiques correspondent à des besoins industriels (Bolloré) et agricoles. 1-4- DEFENSE INCENDIE 142 poteaux d’incendie sont branchés sur le réseau public de distribution d’eau potable. Page 1
  2. 2. 2- EAUX USEES L’article L 2224-10 du Code Général des Collectivités Territoriales1 fait obligation aux communes de délimiter : - les zones d’assainissement collectif ; - les zones relevant de l’assainissement non collectif ; La compétence assainissement collectif a été transférée à Quimper Communauté en 2003. La révision du zonage d’assainissement est en voie d’achèvement par Quimper Communauté. Celui-ci sera effectif avant la fin d’année 2013. Le schéma directeur d’assainissement à l’échelle communautaire a été achevé en 2010. 2-1- ASSAINISSEMENT COLLECTIF La gestion du réseau d’assainissement collectif est déléguée à la SAUR qui exploite pour le compte de Quimper Communauté les installations sur les 7 communes périphériques de l’agglomération. 2-1-1- COLLECTE Le réseau de collecte gravitaire représente environ 55 km de réseau. La topographie accidentée de la commune et la présence de 3 centres importants d’urbanisation éloignés impliquent d’avoir recours à 7 postes de refoulement et de l’ordre de 10 km de canalisations de refoulement. Le réseau de collecte est de type séparatif. Le nombre d’abonnés recensé est de 2 465 (données fin 2011). Les quartiers desservis par l’assainissement collectif correspondent aux centres principaux d’urbanisation : - Le secteur du bourg incluant la route d’Elliant vers Quimper ; - Le secteur de Lestonan depuis Quilihuec au sud, jusqu’à une partie de Kérangueo à l’est et Quelennec à l’ouest. - Le secteur du Rouillen de part et d’autre de l’avenue du Rouillen. - Les zones d’activités ou d’habitat situées de part et d’autre de la route de CORAY comprenant notamment Croas Spern, la Croix Rouge, Kernevez, Kerourvois et Lezebel. 2-1-2- TRAITEMENT L’ensemble des eaux collectées sur la commune d’Ergué-Gabéric est traité à la station d’épuration du Corniguel de Quimper Communauté, située sur la commune de Quimper. Avant traitement les eaux transitent par les réseaux de Quimper. En 2011 les volumes collectés sur la commune représentaient environ 290 000 m3. 1 Issu de la Loi sur l’eau de 1992, modifié par la LEMA du 31 décembre 2006, puis par la loi « Grenelle II » du 12 juillet 2010. Page 2
  3. 3. La station d’épuration du Corniguel a été mise en service en 2003, elle est de type boues activées, d’une capacité nominale de 250 000 E.H. En sortie de station, les eaux épurées sont rejetées dans la rivière de l’Odet. Le rejet s’effectue en baie de Kerogan, entre « pleine mer moins deux heures » et « pleine mer plus deux heures » après stockage dans un bassin à marée de 8 000 m3. L’arrêté préfectoral n° 2002-0166 du 21 février 2002 fixe le niveau de qualité requis pour l’effluent traité rejeté au milieu naturel, et les valeurs nominales hydrauliques à ne pas dépasser. Débits autorisés : - Débit journalier moyen annuel : 17 000 m3 ; - Débit journalier maximum (temps de pluie et pluie ≤ 22 mm) : 28 000 m3 ; - Débit de pointe : 1 500 m3/h. Normes de rejet et rendements épuratoires minimums : Paramètres Concentrations maximales en mg/l Rendement épuratoire minimum DBO5 25 92 % DCO 90 90 % MES 20 95 % NGL 15 75 % Capacité nominale : 28 000 m3/j Charge hydraulique Charge pollution DBO5 16 000 kg/j DCO 30 000 kg/j MES 15 000 kg/j NTK 2 000 kg/j Pt 450 kg/j 2-1-3- EVOLUTIONS Une révision du zonage d’assainissement par Quimper Communauté est en voie d’achèvement. Il conduit à une prévision des charges futures à traiter qui s’est appuyé sur les perspectives des zones futures d’urbanisation fournies par chacun des communes de l’agglomération. La réflexion sur le zonage étant intervenue en amont de la révision du PLU d’Ergué-Gabéric, la convergence des deux réflexions a été recherchée mais conduit à quelques différences dans la définition des nouvelles zones d’urbanisation. Page 3
  4. 4. Dans le cadre du zonage les estimations d’évolution des charges futures ont été établies par rapport à des données de base dont les principales sont les suivantes : -Distinction des zones d’urbanisation future et zones d’habitat existant ; -Exclusion des zones humides des surfaces d’urbanisation future ; -Ratio d’urbanisation fixé par le SCoT de l’Odet ; -Ratio INSEE relatif au nombre moyen d’habitants par foyer (2.5 hab/foyer). In fine celles-ci représentent environ 1 690 raccordements futurs, soit sur la base du taux d’occupation actuel, une population supplémentaire de l’ordre de 4 220 habitants. La charge supplémentaire liée au raccordement potentiel des secteurs à intégrer au zonage d’assainissement collectif représente environ 253 kg DBO5 par jour. En considérant que toutes les zones concernées sont urbanisées sur la base des prescriptions du SCoT, et que toutes les habitations sont raccordées au réseau de collecte, la charge organique future collectée sur la commune d’ERGUE-GABERIC serait d’environ 619 kg DBO5 par jour. Les charges collectées sur ERGUE-GABERIC étant traitées à la station d’épuration du Corniguel, et celle-ci recevant les effluents de plusieurs communes, une synthèse des charges supplémentaires est présentée pour l’ensemble des communes raccordées sur la station d’épuration du Corniguel. Tableau : Évaluation des charges supplémentaires reçues à la station du Corniguel Charge théorique supplémentaire Communes E.H. Kg DBO5/j ERGUE-GABERIC 4 218 253 GUENGAT (hors Bellevue) 932 56 PLOMELIN 2 460 148 PLONEIS 733 44 2 179 131* / 346** 15 383 923* / 399** 25 905 2 300 PLUGUFFAN QUIMPER TOTAL * Uniquement zone d’habitat ** Zone d’activités Selon les données 2011 fournies par l’exploitant de la station d’épuration du Corniguel, la charge reçue en entrée de station correspond à environ 8 043 kg DBO5 par jour. Rappelons que la station d’épuration du Corniguel a une capacité nominale qui permet de traiter une charge de 16 000 kg DBO5 par jour. Compte tenu de la charge actuelle reçue et de la charge supplémentaire estimée, la charge totale future en entrée de station serait de l’ordre de 10 500 kg DBO5 par jour. La capacité de la station d’épuration n’est donc pas un facteur limitant pour le raccordement des secteurs considérés. Page 4

×