Géographie, chapitre 06
Habiter des espaces à fortes
contraintes
Vue aérienne prise en Lybie
Qu’est-ce qui rend l’habitation humaine difficile dans chacun de
ces trois espaces ?
…
Contrainte : Elément naturel qui va
rendre l’installation de l’homme difficile.
Comment les hommes aménagent-ils les
esp...
I. Habiter une île : L’exemple
de l’Ile d’Yeu
Où est située l’Île d’Yeu ?
Que voit-on sur cette image satellite ?
Quels aménagements humains sont visibles ?
…
La répartition de la population
…
C'est hors saison, alors que les résidents secondaires se font encore rares, que l'île d'Yeu révèle le mieux son caractère...
…
Capture d’écran du site de l’office du tourisme de l’Île d’Yeu
…
http://www.ina.fr/video/CAB99050478/carte-petrolier-bretagne-video.html
…
Capture d’écran du site de l’office du tourisme de l’Île d’Yeu
Se déplacer
Combattre l’isolement
par l’aménagement
d’infrastructures de
transports avec le
continent (aérien,
maritime, r...
II. Habiter un désert chaud :
l’exemple du Sahara
Le Sahara est le plus grand désert du
monde (il fait 15 fois la taille de la France
!). Les températures y sont très élevé...
La vallée du Rhéris, au Maroc
Désert
Parcelles cultivées,
champs
Palmeraie
Village
Rivière
La vallée du Rhéris, au Maroc
La présence d’une rivière (d’eau !) a
permis l’installation à quelques hommes.
Ils vivent de l’agriculture dans ce qu’on
a...
Quels aménagements humains sont visibles ici ?
Qu’est-ce qui explique l’implantation de l’homme dans cette partie
du désert ?
Dans certains cas, la présence de
ressources rares a conduit l’homme à
s’installer dans le désert, loin de toute
eau. C’es...
Habiter des espaces à fortes contraintes
Habiter des espaces à fortes contraintes
Habiter des espaces à fortes contraintes
Habiter des espaces à fortes contraintes
Habiter des espaces à fortes contraintes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Habiter des espaces à fortes contraintes

990 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Habiter des espaces à fortes contraintes

  1. 1. Géographie, chapitre 06 Habiter des espaces à fortes contraintes Vue aérienne prise en Lybie
  2. 2. Qu’est-ce qui rend l’habitation humaine difficile dans chacun de ces trois espaces ?
  3. 3. … Contrainte : Elément naturel qui va rendre l’installation de l’homme difficile. Comment les hommes aménagent-ils les espaces à fortes contraintes pour les habiter ?
  4. 4. I. Habiter une île : L’exemple de l’Ile d’Yeu
  5. 5. Où est située l’Île d’Yeu ?
  6. 6. Que voit-on sur cette image satellite ?
  7. 7. Quels aménagements humains sont visibles ?
  8. 8.
  9. 9. La répartition de la population
  10. 10.
  11. 11. C'est hors saison, alors que les résidents secondaires se font encore rares, que l'île d'Yeu révèle le mieux son caractère. Les visiteurs profiteront, bien plus qu'en été, de ce frisson que procure l'insularité en fin de journée, à l'heure où le dernier bateau regagne le continent. Plutôt que d'emporter son véhicule à un tarif prohibitif, on le laissera dans un parking à Fromentine, l'embarcadère situé à la base de l'île de Noirmoutier. C'est de là que partent chaque jour, à des horaires variables, car dépendant des marées, deux navires à grande vitesse pour Port-Joinville, la "capitale" de l'île d'Yeu. Assez petite, à peine 9 kilomètres sur 4, et quasiment plate, l'île se prête aux promenades à vélo, même si, certains jours, la force du vent oblige à utiliser toute la gamme du pédalier. Plusieurs loueurs, situés à proximité de l'embarcadère d'arrivée, proposent des vélos tout-terrain qui permettent de découvrir les trois itinéraires balisés conçus par l'office de tourisme. Les journées d'hiver débutent dans les bistrots de Port-Joinville, où l'on peut discuter, pour peu qu'ils soient d'humeur, avec les pêcheurs de retour du travail. La matinée se poursuit par une balade à travers les ruelles du bourg et ses rares boutiques ouvertes toute l'année. L'architecture islaise, presque uniforme, rappelle les îles méditerranéennes : de petites maisons blanchies à la chaux, hautes d'un unique étage et garnies de volets peints en bleu, violet ou jaune. Sur la côte orientale, face au continent, le promeneur arpente les longues plages de sable fin bordées de conifères. "Il s'agit de cyprès aux branches étendues plantés voici un siècle par les habitants en manque de bois de chauffage. Ils assombrissent les paysages et acidifient les sols, mais sont appréciés des touristes", raconte Gérard Sage, agriculteur bio et observateur de la nature. La côte sauvage, face à l'océan, dépayse davantage. Empruntant des routes que la municipalité tient à ne pas goudronner, les cyclistes découvrent de petites criques entourées de roches ocre. On visite ensuite le port de la Meule, un havre naturel qui protège quelques barques de pêcheurs allongées sur le sable à marée basse. C'est à la pointe des Corbeaux ou à celle du But, les deux extrémités de l'île, que les amateurs de tempêtes apprécieront le plus le spectacle des rouleaux qui se jettent avec fracas sur les rochers. L'hiver, plus doux qu'ailleurs, ne prive pas Yeu de toute végétation. Jusqu'à la mi-février, on admire les mimosas en fleur que les Islais vivant sur le continent rapportent à pleines brassées dans le bateau du dimanche soir. En mars, la lande se parsème d'ajoncs et d'armerias, "ces petites touffes roses lumineuses qui se mêlent aux affleurements rocheux sur les pelouses rases de bord de mer", décrit M. Sage. Les touristes qui espèrent déguster les produits de la mer devront en revanche déchanter. La quasi-totalité du poisson et des fruits de mer est expédiée sur le continent, et les prix pratiqués par l'unique poissonnerie n'ont rien à envier à ceux de la ville. Le monde, 9 février 2008
  12. 12.
  13. 13. Capture d’écran du site de l’office du tourisme de l’Île d’Yeu
  14. 14.
  15. 15. http://www.ina.fr/video/CAB99050478/carte-petrolier-bretagne-video.html
  16. 16.
  17. 17. Capture d’écran du site de l’office du tourisme de l’Île d’Yeu
  18. 18. Se déplacer Combattre l’isolement par l’aménagement d’infrastructures de transports avec le continent (aérien, maritime, routiers…) Demeurer Développer les ressources et la culture locales (pêche, matières premières, tourisme, traditions…) pour réduire la dépendance. Aménager Aménager pour répondre aux besoins (transports, habitats, Préserver -Préserver l’environnement, les cultures -Préserver les relations habiter une île, espace à fortes contraintes
  19. 19. II. Habiter un désert chaud : l’exemple du Sahara
  20. 20. Le Sahara est le plus grand désert du monde (il fait 15 fois la taille de la France !). Les températures y sont très élevés et il n’y pleut quasiment pas. C’est un climat aride.
  21. 21. La vallée du Rhéris, au Maroc
  22. 22. Désert Parcelles cultivées, champs Palmeraie Village Rivière La vallée du Rhéris, au Maroc
  23. 23. La présence d’une rivière (d’eau !) a permis l’installation à quelques hommes. Ils vivent de l’agriculture dans ce qu’on appelle des oasis. Oasis : espace de végétation et de culture lié à la présence d'eau dans le désert.
  24. 24. Quels aménagements humains sont visibles ici ?
  25. 25. Qu’est-ce qui explique l’implantation de l’homme dans cette partie du désert ?
  26. 26. Dans certains cas, la présence de ressources rares a conduit l’homme à s’installer dans le désert, loin de toute eau. C’est le cas des puits de pétrole en le désert algérien, par exemple.

×