L’actualité High-Tech de la semaine : CNNMoney, Kleiner Perkins, British Airways,tweets contre X, Warner BrosLE 24 MARS 20...
Lundi : la diversité des sociétés technologiques dans la SiliconValleyCNN Money a mené une enquête (sur la base dun "Freed...
Mardi : quand les VCs de la Silicon Valley approvisionnentleurs startups en ingénieurs... Alors quen France Xavier Niel cr...
Mercredi : British Airways veut sauver linnovation par dukérosèneParler de la Silicon Valley, cest aussi savoir parler du ...
Jeudi : les tweets, causes de pertes demplois à San FranciscoTrès mauvaise semaine de rubrique, préparez vous à plonger da...
Vendredi : Warner Bros ouvre un studio à San FranciscoCest à ny plus rien comprendre. Warner Bros vient dannoncer louvertu...
Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvellesactualités et aventures !          Mon compte sur Twitter pour ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’actualité High-Tech de la semaine : CNN Money, Kleiner Perkins, British Airways, tweets contre X, Warner Bros

253 vues

Publié le

Le Journal de la Silicon Valley
http://blogs.lexpress.fr/silicon-valley/

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
253
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’actualité High-Tech de la semaine : CNN Money, Kleiner Perkins, British Airways, tweets contre X, Warner Bros

  1. 1. L’actualité High-Tech de la semaine : CNNMoney, Kleiner Perkins, British Airways,tweets contre X, Warner BrosLE 24 MARS 2013La rubrique organique pour vous donner la température de laSilicon Valley (garantie 100% non sous-traitée) et l’occasion detémoigner sur des tendances… à moins que ce soit juste du buzz: à vous de juger !
  2. 2. Lundi : la diversité des sociétés technologiques dans la SiliconValleyCNN Money a mené une enquête (sur la base dun "Freedom ofInformation Act requests", une sorte de requête publique) qui a démarré enaoût 2011 avec lobjectif de consulter une vingtaine dentreprisestechnologiques de la Silicon Valley. Lobjectif était de prendre le pouls desa diversité en terme demployés, auprès de 10 grosses compagnies et de 10de plus petites tailles. Quelques entreprises ont bien voulu y prendre part,parmi elles Intel, Dell, Ingram puis Cisco, eBay... Ce fut assez difficile deréunir ces informations, par exemple en essayant de bénéficier du soutiendes autorités en charge, et en se servant déléments déclaratifs qui sontnormalement obligatoires pour les entreprises de plus de 100 salariés (avecnotamment le genre et lorigine ethnique). Des sociétés comme Apple,Facebook, Google, HP, IBM et Microsoft refusèrent de transmettre leursinformations. Le résultat est que les femmes sont sous-représentées,surtout dans les niveaux hiérarchiques managériaux, ainsi que lesminorités techniques. Les positions sont majoritairement occupés par deshommes, et caucasien et plus loin dans les pourcentages dorigineasiatique. La Silicon Valley veut elle aussi garder ses chiffres secrets...
  3. 3. Mardi : quand les VCs de la Silicon Valley approvisionnentleurs startups en ingénieurs... Alors quen France Xavier Niel crée la sensation en France en annonçcantquil va ouvrir une école gratuite dans les technologies, le VC CalifornienKleiner Perkins fait parler de lui sur la deuxième promotion détudiantsingénieurs, recrutant 34 jeunes pour ce nouveau programme. La diversitésemble dans ce cas un peu plus respectée ! Il a été reçu des applications deplus de 120 universités, représentant plus de 1.500 étudiants. Lidée est derecruter les meilleurs profils pour les startups de la Silicon Valley, histoirede pouvoir approvisionner en ingénieurs une région qui en manquecruellement, on ne le répètera jamais assez. Plus de 90% de la promotion2012 a trouvé un job, lensemble est modeste comparativement aux 1.000étudiants imaginés par Xavier Niel, mais toutes les initiatives sont bonnesà prendre lorsquon parle déducation, et demploi. Jai assisté à unHackaton organisé par une équipe de recruteurs sur le même modèle derecrutement de jeunes développeurs de différentes universités, et cétaitassez réussi étant donné la qualité des projets qui avaient été développés àcette occasion : il sagit de SignalFire.KPCBFellows sur Twitter : @KPCBFellows
  4. 4. Mercredi : British Airways veut sauver linnovation par dukérosèneParler de la Silicon Valley, cest aussi savoir parler du pire. Enfin, vu de mafenêtre. La dernière idée issue dun génie du marketing nous vient deBritish Airways, qui vient dimaginer un mélange entre Ted (vous savez cesconférences qui font briller lintelligence de ceux qui présentent et qui vousilluminent de savoir), et ce petit coté un peu prétentieux que lon peutparfois trouver dans cet écosystème unique en son genre quest la SiliconValley : voici "UnGrounded", un évènement où les 100 personnes les plusremarquables de la Silicon Valley vont senvoyer en lair à loccasion dunvol San Francisco-Londres, "pour semparer des challenges qui vontaffecter les prochaines générations dinnovateurs globaux". Je leurproposerai bien aussi de parler de la pollution des avions et de leurconséquence sur la contribution au réchauffement climatique de la planète,et lapollution chimique et les problèmes de santé pour les populations survolées. Oui,je sais, je suis parfois un peu rabat-joie. Si, en même temps on passait moins detemps à mettre en avant les problèmes, et plus à les résoudre... bref.BritishAirways sur Twitter : @BritishAirways
  5. 5. Jeudi : les tweets, causes de pertes demplois à San FranciscoTrès mauvaise semaine de rubrique, préparez vous à plonger dans leserrements du social media, les souterrains bloguesques... suivez bien :dimanche dernier, à loccasion de la conférence Pycon, qui contrairementaux apparences ne parle pas de ce fameux breuvage qui mélangé à de labière crée un certain charme, mais qui traite de Python, le langage deprogrammation, un certaine Adria croit entendre des propos quelque peumisogynes derrière elle... Elle se retourne, fait un grand sourire, prend unephoto et tweet un 140 caractères assassin, dénonçant des propos peurecommandables, se plaint auprès de lorganisation de la conférence. Quifait sortir les personnes en question (on est aux États-Unis Monsieur, pasde présomption dinnocence), et comme les pauvres avaient mis le T-shirtde leur employeur (une startup de San Francisco), et vu le boucanorchestré autour avec un peu de hashtag, se font virer manu militari (oui,on est aux États-Unis Monsieur). Lesquels sexpliquent par post interposé,ce qui rend lhistoire pas si claire que ça et la mauvaise blague pasévidente... si peu évidente dailleurs que lemployeur de la dame, qui estune société de service demails dans le cloud censée être au service desdéveloppeurs, la licencie dans la foulée parce quelle est payée à attirer lesdéveloppeurs... plutôt que de leur donner des leçons de politesse, àmauvais escient, semble-t-il. Beaucoup de blogs par ci, de tweets par là, 5jours de discussions stériles et des emplois perdus. Tournez 7 fois vosphalanges avant de tweeter, et réfléchissez bien à quoi on vous paye. Ilsemblerait quelle ait déjà trouvé un boulot.
  6. 6. Vendredi : Warner Bros ouvre un studio à San FranciscoCest à ny plus rien comprendre. Warner Bros vient dannoncer louverturedun studio digital à San Francisco, qui va être consacré au "free-to-play"mobile, au jeu social et au jeu web. On a toujours dit, même ici plus hautque les développeurs nétaient pas légion dans la Baie de San Francisco,mais le facteur dattraction de la Silicon Valley est définitivement fortElectronic Arts, Zynga, Namco, Konami pour les plus connus, mais il y aaussi énormément de studios avec quelques centaines de développeurscomme Kabam, Crowdstar... il ny a pas (plus ?) que Los Angeles pouroccuper le terrain du jeu sur la côte Ouest des États-Unis. La personne à latête de ce studio nest pas un inconnu, puisquil sagit dun vétéran du jeumobile notamment en la personne de Greg Ballard, lhomme qui a fait deGlu ce que cest aujourdhui... un gros acteur de jeu sur mobiles basé à SanFrancisco. En même temps, pour faire la guerre comme on dit chez lesbloggers, il faut bien être là où ça se passe non ? Ca fera laffaire desrecruteurs, la Game Developer Connection, cest cette semaine à SanFrancisco, ça va chasser sec les talents !
  7. 7. Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvellesactualités et aventures ! Mon compte sur Twitter pour me contacter : https://twitter.com/PhilJ

×