Quelques points sur la ChineI. Présentation GénéraleLa Chine, littéralement appelé le «Pays du Milieu » est un pays dAsie ...
TerritoireLa Chine comprend une immense variété de paysages, avec des plateaux et des montagnes àlouest, et des plaines à ...
La carte d’altitude de la ChineCivilisationLa Chine fut pendant des siècles la civilisation la plus avancée, surpassant le...
Durant deux millénaires, la Chine a changé plusieurs dynasties. Les plus connues sont LesTang (de 618 à 907) et les Song (...
de la partie orientale de la Chine par le Japon déclencha la deuxième guerre sino-japonaise.Menacé par l’occupation japona...
’L’ouverture---Le règne de Mao Zedong a été synonyme dune nouvelle période de quasi-autarcie économique, en dehors de cert...
payer une amende en fonction de leur revenu. Pour les fonctionaires, ils risquent de perdreleur emploi en plus.Selon l’est...
PIB 2005-2009 (en 100 million yuans=11.7 millions euros)                                           Ressource de Bureau Sta...
La répartition selon les secteurs économiques (en pourcentage)           Secteur PRIMAIRE - Secteur SECONDAIRE - Secteur T...
Selon“le recensement du logement en 2005”, publié par le bureau de la constructionnationale, la surface moyenne du logemen...
des universités chinoises varie considérablement à travers le pays. Les plus cotées sontsouvent les universités publiques ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Reperes chine nf_v2

503 vues

Publié le

Repères Chine

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
503
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
36
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Reperes chine nf_v2

  1. 1. Quelques points sur la ChineI. Présentation GénéraleLa Chine, littéralement appelé le «Pays du Milieu » est un pays dAsie de lEst dont deux Étatsprétendent actuellement détenir la souveraineté, la République populaire de Chine quicontrôle 99,6 % de son territoire (9,600,000 km2 )et la République de Chine, qui contrôleessentiellement Taïwan.Pour l’État politique moderne : - La République populaire de Chine intègre la Chine continentale, Hong Kong et Macao ; - La République de Chine, appelé aussi Taïwan intègre Taiwan et les îles Penghu, Jinmen et Matsu. Elle est couramment appelée Taiwan, dont le gouvernement longtemps mené par le leader nationaliste Tchang Kaï-chek est établi sur l’île de Taïwan depuis la victoire des communistes chinois.Langue Regions et ses langues officielles Langues et Regions orale écrite la Chine continentale Mandarin Chinois Simplifié Hong Kong et Macao Cantonais et Anglais Chinois Traditionel Taïwan Mandarin Chinois TraditionelLe cantonais est le dialecte de la Province du Canton et Hongkong. Il est différent dumandarin, les gens qui parlent ces différentes langues ne se comprennent pas. Le chinoissimplifié et le chinois traditionel peuvent au contraire être compris par l’utilisateur d’une autrelangue.En Chine, il existe au moins un dialecte couramment parlé dans la vie quotidienne par régionou par ville. Entre les chinois provenant des différentes regions, on communique enmandarin, qui est la seule langue officielle.
  2. 2. TerritoireLa Chine comprend une immense variété de paysages, avec des plateaux et des montagnes àlouest, et des plaines à lest. Ainsi, les fleuves principaux coulent douest en est, dontle Yangzi Jiang (ou Chang Jiang, « long fleuve »), le fleuve Jaune (centre-est),lAmour (nord-est) ; certains coulent vers le sud (rivière des Perles, Mékong, Brahmapoutre...).La plupart de ces fleuves se jettent dans la mer de Chine.La plupart des terres arables chinoises se situent autour des deux fleuves principaux, leYangzi Jiang et le fleuve Jaune, sont aussi les foyers principaux des anciennes civilisationschinoises.À lest, sur le littoral de la mer Jaune et de la partie orientale de la mer de Chine, se trouventde vastes plaines alluviales toujours densément peuplées ; le littoral de la partie méridionalede la mer de Chine est plus montagneux.À louest se trouvent de grandes plaines alluviales, avec de grands plateaux calcaires dans larégion tibétaine, où se dresse le mont Everest. Au nord-ouest sétendent les déserts du Takla-Makan et du Gobi, qui ont gagné en superficie, sans doute en raison de la sécheresse et delinfluence de lagriculture. Le plan de la ChineLa Chine comporte de nombreux climats : au nord, un climat sec avec de sévères hivers ;au centre, un climat plus tempéré ; au sud, un climat sub-tropical
  3. 3. La carte d’altitude de la ChineCivilisationLa Chine fut pendant des siècles la civilisation la plus avancée, surpassant le reste du mondedans de nombreux domaines tels que les sciences, la médecine ou les arts. Elle fut à loriginede nombreuses inventions majeures: on peut par exemple citer la boussole, limprimerie ,le papier , le billet de banque, les pâtes alimentaires ou la poudre à canon. La civilisationchinoise a fortement imprégné toute lAsie de lEst, notamment aux niveaux religieux(confucianisme et taoïsme) et linguistique (les sinogrammes ont été utilisés dans toute larégion et de nombreux mots chinois sont présents dans les langues qui y sont parlées).II. HistoireLa Chine ancienne-- jusquà la guerre de lopium« La Chine unie se divisera ; dispersée, se recomposera ». (Histoire des Trois Royaumes)Après les premières dynasties, telles que celles des Shang et des Zhou, qui noccupent que lapartie la plus centrale du pays, le grand unificateur de la Chine est lempereur Qin Shi Huang,fondateur de la dynastie Qin (qui a donné son nom à la Chine) en -221 av. J.-C.
  4. 4. Durant deux millénaires, la Chine a changé plusieurs dynasties. Les plus connues sont LesTang (de 618 à 907) et les Song (de 960 à 1279). Le pays connaît de longues périodes de paix,pendant lesquelles la Chine a pu être comptée au premier rang des nations les plusimportantes du monde, par sa population, sensiblement égale à celle de lEurope, mais aussipar ses innovations, sous les Tang et sous les Song en particulier. Jusqu’en 1644, le dynastie« non-Han », sempare du trône de Chine et fonde la dynastie des Qing, aboutissement delœuvre de Nurhachi, le véritable fondateur de cette lignée qui ne sachevera quaveclempereur Puyi, « le dernier empereur ».Même pendant les périodes dunité, la culture chinoise a toujours consisté en un tissu trèscomposite, et la variété des cuisines, des dialectes, des habitudes et des modes de vie ne doitpas être éclipsée par létonnante unité culturelle, administrative et politique de ce pays àléchelle dun continent. Cette unité et continuité ne sont pas sans rapport avec lemploidune écriture relativement détachée de la phonétique, qui permet de noter de la même façondes langues et des dialectes très différents.La Chine moderne (depuis 1840)Suite à une période de repli sous les Ming, la dynastie Qing a vu son déficit économiquesaccroître avec larrivée des colonisateurs occidentaux. Suite aux guerres de lopium(1840),les Traités inégaux forcèrent lempire Qing à diviser son territoire en zones dinfluenceattribuées aux Huit armées étrangères alliées, ouvertes sans conditions au commerceétranger : lAllemagne, par exemple, occupait le Shandong, la France le Yunnan. Léconomiedu pays, axée sur le commerce de lopium, fut ruinée, son autonomie politique abolie de facto.Au milieu du xixe siècle, léconomie chinoise a été dans sa plus grande partie asservie aucommerce de lopium pour les intérêts des colonisateurs, précipitant le pays dans un chaoséconomique et politique.En 1921, le Parti communiste chinois est crée à Shanghai. En avril 1927, Tchang Kaï-chekproclame l’établissement de la capitale à Nankin, instaurant la période dite de la décennie deNankin. La capitale communiste, Wuhan, est reprise en 1928 par lArmée nationalerévolutionnaire du Kuomintang : le parti nationaliste a le contrôle nominal de l’ensemble dupays et obtient une reconnaissance internationale.Fin 1931, Mao Zedong proclame la République soviétique chinoise. Fin 1935, il se fixeavec les quelques dizaines de milliers de survivants à Yanan. L’été 1937, linvasion massive
  5. 5. de la partie orientale de la Chine par le Japon déclencha la deuxième guerre sino-japonaise.Menacé par l’occupation japonaise et les mutineries de ses troupes, le parti nationaliste s’alliaaux communistes contre lenvahisseur.La lutte antijaponaise fortifia cette alliance jusqu’en 1940, où des conflits entrecommunistes et nationalistes reprirent épisodiquement. Une guerre civile de basse intensitérecommença dès la capitulation japonaise, c’est un conflit armé opposant le Kuomintang,(KMT, parti nationaliste), et le Parti communiste chinois (PCC).Le 1er octobre 1949, après la victoire du parti communiste chinois en Chine continentale,Mao Zedong proclamait la République populaire de Chine à Pékin. Entre-temps, le partinationaliste allait à Taiwan suite à la défaite. En décembre, Tchang Kaï-chekproclamait Taipei capitale provisoire de la République de Chine.Après Naissance du RPC en 1949La modernisation de la Chine, et la reconquête de son rang dans le monde, étaient loin dêtreachevées.Grand Bond en avant--La modernisation voulue de léconomie chinoise se réalisa avec lapolitique économique du Grand Bond en avant, politique irrationnelle menée à la fin desannées 50 et qui entraîna une famine sans précédent, responsable de 15 à 30 millions de morts.La grand révolution culturelle ---En 1966, Mao décida de lancer la révolution culturelle quilui permit de revenir au pouvoir en sappuyant sur la jeunesse du pays. Le dirigeant souhaitaitpurger le PCC de ses éléments « révisionnistes » et limiter les pouvoirs de la bureaucratie.Cette agitation permit à Mao de reprendre le contrôle de lÉtat et du Parti communiste. Lesintellectuels furent, de même que les cadres du Parti, publiquement humiliés, les mandarins etles élites bafoués, les valeurs culturelles chinoises traditionnelles et certaines valeursoccidentales dénoncées au nom de la lutte contre les "quatre vieilleries". Le volet culturel decette révolution a tenu en particulier à éradiquer les valeurs traditionnelles. Cest ainsi quedes milliers de sculptures et de temples (bouddhistes pour la plupart) furent détruits.Pendant ces dix ans, la Chine connut peu de progrès dans tous les domains. Pourlhistorien Eric Hobsbawm, la révolution culturelle a été une « campagne contre la culture,léducation et lintelligence sans parallèle dans lhistoire du xxe siècle ».
  6. 6. ’L’ouverture---Le règne de Mao Zedong a été synonyme dune nouvelle période de quasi-autarcie économique, en dehors de certains échanges avec les pays de la sphère communiste.À partir de décembre 1978, Deng Xiaoping a entériné une ouverture économique progressive,qui correspond aujourdhui à une « économie socialiste de marché », associant une économieouverte sur le monde et à léconomie de marché, avec une volonté de financement dudéveloppement social.La réforme économique chinoise faisant référence au programme de changementséconomiques appelé "socialisme aux caractéristiques chinoises", est considérée comme ledébut de l’essor chinois aujourd’hui.L’OMC--Après 20 années de réformes et dâpres négociations, les efforts entrepris ont étécouronnés par ladhésion de la Chine (et de Taïwan à cette même date) à lOrganisationmondiale du commerce (lOMC), à compter du 1er janvier 2002, lui donnant les outilsnécessaires à la croissance économique spectaculaire quon lui connaît aujourdhui. Lebénéfice de cette croissance est certes indiscutable pour la Chine, mais ne sen suit pasdévolution sociale pour les catégories ouvrières.III. La Chine daujourdhuiDémographieLa population total de la Chine est 1,335 milliard habitants. (cf. Rapport d’estimation de lapopulation en 2009) ;La population de la République de Chine (Taiwan) qui représentait 0,22 9 milliard en 2007.Il y a actuellement 55 éthnies minoritaires et lethnie majoritaire des Hans représenteenviron 91% de population totale. Plusieurs mesures pour protéger les minorités sont misesen oeuvre dans les domaines variés, par exemple, la dispense du régime de l’enfant unique, ladiscrimination positive lors des concours pour entrer à l’université en faveur des lycéensd’éthnies minoritaires, etc.Politique de lenfant unique-- Contre la croissance de la population, la Chine a mis en placele régime de lenfant unique depuis 1980. Selon ce régime, chaque couple a un enfant et pasplus. Cette politique ne vise que les familles d’ethnie Han. Dans le cas de naissances illégales,des pénalités sont prévues : amendes et non délivrance du hukou (petit livret permettant, entreautres, la gratuité des transports, scolarité, etc). Selon chaque province, les parents doivent
  7. 7. payer une amende en fonction de leur revenu. Pour les fonctionaires, ils risquent de perdreleur emploi en plus.Selon l’estimation, cette politique a aidé la Chine à éviter la naissance de 400 millions debébés au cours des trois dernières décennies.En même temps, il cause simultanément certains problèmes sociaux. Par exemple, laproblème de déséquilibre des sexes. Selon le dernier recensement national en 2009, parmi lesnouveaux-nés, les nouveaux-nés masculins sont 1,19 fois supérieurs aux nouveaux-nésféminins, comme le montre l’histogramme en dessous. Nombre des enfants masculins par les 100 féminins 121 120.56 120.22 120 119.45 119.25 119 118.58 118 116.90 117 116 115 2000 2005 2006 2007 2008 2009 Ressource de Rapport d’estimation de la population en 2009Aperçu économiqueLe développement de la Chine est rapide avec un taux de croissance annuel de 7%. Mais lePIB par habitant est encore limité. En 2009, le PIB par habitant de la Chine continentaleest de 25506,14 Yuan soit 3750,9$ selon les données du bureau statistique national de laChine : il existe un déséquilibre entre les grandes villes développés comme Pékin, Shanghai etles regions entrain de se développer. En 2009, le PIB par habitant de Shanghai est de11320,41$, celui de Pékin est de 10298.3 $, et pour la province du Hubei de 3233,7$.
  8. 8. PIB 2005-2009 (en 100 million yuans=11.7 millions euros) Ressource de Bureau Statistique National en 2009Et en Chine, la grande disparité entre les régions urbaines et les régions rurales, esttoujours considérée comme un problème social. La carte ci-dessous montre que, le revenu del’habitant urbain est environ 3 fois supérieur à celui l’habitant de la compagne. Ce quipose beaucoup de problèmes sociaux et économiques. Le gouvernement chinois commence àles prendre en considération .Le grand écart entre les revenus des riches et des pauvres n’estpas négligeable. Revenu disponible par habitant 2005-2009 Ressource de Bureau Statistique National en 2009Composition des secteurs économiquesSelon les données 2009, le PIB du secteur primaire de la Chine, est de 5180,3$. Le secteursecondaire présente 23182,2$ et le secteur tertiaire est de 21017,3$. Les pourcentages parsecteur sont représentés dans les cartes ci-desous.
  9. 9. La répartition selon les secteurs économiques (en pourcentage) Secteur PRIMAIRE - Secteur SECONDAIRE - Secteur TERTIAIRE Ressource de Bureau Statistique National en 2009Le secteur primaire présente 10,3% du PIB total, ce PIB a successivement diminué suiteau développement économique, mais ce pourcentage reste élevé par rapport au reste dumonde. Le secteur secondaire présente 46,3% de PIB et Le secteur tertiaire présente43,4% de PIB, ce qui est assez faible, ceci montre que la Chine est loin être un paysdéveloppé.LogementEn raison de l’importante population, la plupart des citoyens habitent un appartement au lieud’une maison. Durant des dizaines d’années, la majorité des habitations comportaient 6 ou 7étages. Maintenant, dans les grandes villes, les nouveaux immeubles ont souvent de grandehauteur (plus que 12 étages). Les chinois les considèrent comme un symbole de la viemoderne.Les immeubles typiques des années 70-80 Les grandes hauteurs entrain de se construire
  10. 10. Selon“le recensement du logement en 2005”, publié par le bureau de la constructionnationale, la surface moyenne du logement par habitant par ville est de 26.11m2, celle dela Province de Hubei est de 24,99m2. Puis, par rapport aux occidentaux, les chinois préfèrentl’achat à la location.Un des problèmes majeurs de l’immobilier en Chine est le prix élevé des logements. On prendl’exemple de Pékin, en 2009 le revenu moyen annuel est de 44715 yuans, soit 5119,4 euros,alors que, les prix des logements moyens sont de 17478 yuans/m2, soit 2032,3 euros(ressource du bureau statistique de Pékin). Il faut à près 27 ans d’économie pour qu’unefamille ayant un revenu moyen achète un logement moyen. En revanche, la normeinternationale est de 3-6 ans. Le gouvernement a mis en place quelques règles de régulation,mais ces règles ont peu d’effet sur le marché immobilier du moment.EducationEn 1986, la Chine a défini comme objectif à long terme la mise en place dun enseignementobligatoire sur neuf ans pour tous les enfants. Le taux d’analphabète est de 6,72% en2000 (ressource de recensement annuel de la Chine, 2008). Les chinois attachent beaucoupdimportance à l’éducation. De nombreux parents sont très impliqués dans léducation de leursenfants et y investissent une grande partie de leurs revenus. Les cours privés et les activitésrécréatives, comme les langues étrangères et la musique, rencontrent un grand succès. Mêmependant les congés, les élèves suivent souvent des cours supplémentaires. Une classe typique d’école primaire Wuhan UniversitéEn Chine, pour entrer à l’université (il n’existe pas de grandes écoles, l’université est le seultype d’établissements denseignements supérieurs), il faut passer un examen national, saufpour certaines universités qui ont le droit d’organiser leur test propre de sélection. La qualité
  11. 11. des universités chinoises varie considérablement à travers le pays. Les plus cotées sontsouvent les universités publiques mais pas gratuites. En fait, le frais de scolarité annuel sontenviron 600 euros. L’université privée est plus coûteuse mais souvent avec une qualitéd’enseignement limitée. Le scolarité universitaire est de 4 ans pour un diplôme de licence,dans certains domaines comme l’architecture, le médecine, c’est un an de plus, soit 5 ans.Pour les diplômes master et doctorat, le système est à peu près le même qu’en France et quedans bien d’autres pays étrangers.UrbanisationLa Chine en tant que pays en développement connaît d’importantes migrations. Le flux de lacompagne à la ville est probablement le premier au monde, en termes de taille et de vitesse ettouche la Chine entière.Selon les données du Bureau de Développement National, le taux d’urbanisation était de46,6% en 2009, et on prévoit que ce taux atteindra 50% en 2015. En 5 ans, 45 millionshabitants ruraux sinstalleront en zone urbaine.A l’avenir les études montrent que, le plupart des migrations se feront vers les villesmoyennes et non vers les villes métropolitaines comme Pékin et Shanghai.Pour atteindre un pourcentage d’urbains de 80%, la Chine doit encore accueillirenviron 400-450 millions d’habitants dans ses villes, soit l’équivalent de la populationtotale de l’Europe de 25.

×