Pierre et Marie CURIE

2 324 vues

Publié le

Pierre et Marie CURIE

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 324
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 216
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pierre et Marie CURIE

  1. 1. PIERRE ET MARIE CURIE LEURS VIES ET LEURS OEUVRES Élève : Mª Pilar Ruiz Casado Professeur : Mª José Povedano Merino
  2. 2. Glossaire  Pierre et Marie CURIE. Biographie.  Origines de Marie Curie. Sa famille et sa jeunesse.  Sa formation.  Rencontre avec Pierre. Leur mariage.  1er Nobel des Curie. Discours de Pierre lors de la cérémonie du prix Nobel.  Mort de Pierre.  Symbole Scientifique.  1 Prof en Sciences Supérieures en France. 2 prix Nobel. ère  Leur e découverte. L’Institut du Radium.  La mort de Marie Curie.
  3. 3. BIOGRAPHIE PIERRE Paris, 1859 Paris, 1906 (Âgé de 47 ans) MARIE Varsovie (Pologne), 1867 France, 1934 (Âgée de 66 ans)
  4. 4. Marie CURIE: Ses Origines Marya Salomea SKLODOWSKA, est la 4e fille d’une famille de 5 enfants. Ses parents sont tous les deux enseignants à Varsovie.  En 1868, Wladislaw est nommé professeur et sous-inspecteur au lycée.  La famille déménage pour un logement de fonction.
  5. 5. L’Occupation Russe L’Occupation russe est de plus en plus écrasante: vexations, contrôles policiers, langue polonaise interdite.  En septembre 1873, le directeur russe du lycée supprime à Wladislaw son poste de sous-directeur, son logement de fonction et diminue son traitement de professeur.  La gêne financière s'installe au foyer Slodowski.
  6. 6. La gêne financière de la famille M. Slodowski accepte jusqu'à dix pensionnaires chez lui. Pour échapper au désespoir, Marya s'accroche au travail, à la famille et à sa patrie opprimée. Elle va donc au lycée et reçoit, en juin 1883 la médaille d'or, âgée de seize ans. Son père l'envoie alors en province, passer un an à la campagne, une année de détente que Marya n'oubliera jamais.
  7. 7. Sa jeunesse (1) Marya revient à Varsovie où son père la réclame. Elle donne alors des leçons d‘Arithmétique, de Géométrie et de Français. Elle fréquente aussi "l'Université volante": Ce sont des cours d’Anatomie, d‘Histoire naturelle, de Sociologie… donnés clandestinement par un groupe d'intellectuels polonais. 
  8. 8. Sa jeunesse (II)  Bronia, sa sœur, rêve d'étudier la médecine, mais il faut partir à l'étranger, car en Pologne les femmes ne sont toujours pas admises à l'université.  Par ailleurs, elles n‘ont pas les moyens de se payer leurs études. C'est alors que Marya se propose de travailler chez une riche famille et d'envoyer son salaire à Bronia. Quand celle-ci sera médecin, elle aidera à son tour Marya à financer ses études… Marya y restera pendant 5 ans. À la fin de 1890, il lui faut trouver l'argent pour son voyage et le passeport … pour aller chez sa sœur à Paris.  En septembre 1891 à 24 ans Marya arrive enfin à Paris.
  9. 9. Marie arrive à la Sorbonne  Dès son arrivée à Paris, elle s'inscrit à la Sorbonne et francise son prénom: désormais elle s'appellera Marie Sklodowska.  Elle travaille avec acharnement pour se perfectionner en Français, en Mathématiques et en Physique.  En juillet 1893, Marie est reçue 1ère à la Licence de Physique.  Elle obtient alors une bourse du gouvernement Polonais qui lui permettra de suivre une licence de Mathématiques et de commencer, en même temps, des recherches sur les propriétés de certains aciers.
  10. 10. Rencontre de Marie et Pierre Au printemps 1894, le physicien Jozef Kowalski, lui présente Pierre Curie, physicien déjà célèbre à l’âge de trente cinq ans. Il est professeur à l'école de Physique et Chimie de Paris. Ils s'entendent immédiatement : même culte de la science, même goût passionné de la nature, même solidarité familiale. En juillet 1894 Marie est brillamment reçue seconde à la Licence de Mathématiques. Elle retourne alors dans son pays natal où elle songe à devenir professeur.
  11. 11. Leur mariage Marie et Pierre CURIE se marient le 25 juillet 1895 à la mairie de Sceaux. En cadeau de mariage, Pierre et Marie Curie reçoivent deux vélos, un moyen de transport qu'ils adoptent immédiatement, même pour leur voyage de noces, donc ils visitent l'île de France à bicyclette.
  12. 12. Ils continuent leurs travaux et Marie poursuit sa formation  Après ces vacances, Pierre enseigne à l'école de Chimie, tandis que Marie poursuit ses recherches scientifiques sur les propriétés magnétiques des aciers.  Parallèlement, elle prépare le soir le concours d'Agrégation de l'enseignement secondaire où elle est reçue 1ère en juillet 1896. Le 12 septembre 1897, est née leur première fille, Irène. La maternité n'arrête pas Marie: Elle veut faire une thèse!. *En octobre 1897, Marie Curie, âgée de trente ans, choisit comme sujet de thèse l'étude des « propriétés des rayons uraniques ». Elle examine systématiquement un grand nombre de composés chimiques et de minéraux.    Aidée par Pierre, Marie découvre le polonium, puis le radium en 1898.
  13. 13. Le prix Nobel et la mort de Pierre  Tandis qu'ils cherchent à obtenir du chlorure de radium, les découvertes scientifiques s'accélèrent dans le monde entier.  Le 25 juin 1903, Marie soutient sa thèse intitulée "Recherches sur les substances radioactives"; en novembre la médaille Davy lui est décernée par la Société Royale de Londres.  Le 10 décembre 1903, les époux Curie reçoivent (conjointement avec Henri Becquerel) le prix Nobel de Physique.    * Le 19 avril 1906, Pierre Curie meurt écrasé par un fourgon à cheval, à l’âge de 47 ans.
  14. 14. Discours de Pierre lors de la cérémonie du prix Nobel  « On peut concevoir encore que dans des mains criminelles le radium puisse devenir très dangereux, et ici on peut se demander si l’humanité a avantage à connaître les secrets de la nature, si elle est mûre pour en profiter ou si cette connaissance ne lui sera pas nuisible.  L’exemple des découvertes de Nobel est caractéristique, les explosifs puissants ont permis aux hommes de faire des travaux admirables.  Ils sont aussi un moyen terrible de destruction entre les mains des grands criminels qui entraînent les peuples vers la guerre.  Je suis de ceux qui pensent avec Nobel que « l’humanité tirera plus de bien que de mal des découvertes nouvelles ». ».
  15. 15. Symbole Scientifique  La chercheuse est devenue un symbole international, investie d'une mission de rayonnement scientifique.  Désormais elle fait de nombreux voyages, participe à des congrès. Elle suit aussi, avec intérêt, les travaux de ses collaborateurs et, notamment, ceux du Docteur Régaud qui dirige un prestigieux centre de radiothérapie et de curiethérapie pour le traitement des tumeurs.  Cependant Marie sait et déplore que -contrairement à ce qui se passe à l'institut du radium-, des corps radioactifs sont utilisés sans précaution par des médecins ignorants et par des fabricants de médicaments ou de produits de beauté.  Elle n'y peut rien faire, car elle n’a déposé aucun brevet pour ses découvertes, tout au contraire, elle les a toutes données à l’humanité... qui parfois peut les utiliser dangereusement.
  16. 16. 1ère FEMME PROFESSEUR en France  Le premier mai 1906, Marie Curie est nommée chargée de cours à la Sorbonne dans la chaire de Physique occupée précédemment par son mari.  Elle devient la première femme de France à accéder, dans l'enseignement supérieur, à un poste de professeur.  A cette époque, Marie Curie reprend ses travaux pour isoler, non seulement du chlorure de radium pur, mais le radium lui-même. C'est chose faite en 1910 !.  Elle obtient le prix Nobel de Chimie en 1911 (2ème Nobel) et en 1914 elle crée l'institut du Radium.
  17. 17. L’importance de leur découverte * Le 1er août 1914, la France est envahie par les allemands. Marie comprend tout de suite qu'il faut utiliser les progrès de la science, et en particulier les rayons X, pour soigner les blessés sur le front, plutôt que de les ramener en milieu hospitalier ... Elle équipe donc une voiture avec un appareil à rayon X, un médecin, un chauffeur-mécanicien et part sur le front des armées avec Irène, âgée de 17 ans, comme assistante.  Marie est alors nommée officiellement directrice du Service Radiologique de la Croix Rouge. D'autres voitures radiologiques entrent en service. Les équipes d'infirmières et de radiologistes s'étoffent.  Des milliers de blessés ont été secourus !!!!.
  18. 18. L’Institut Curie du Radium L'Institut Curie (1912) est né de la volonté d'une femme, Marie Curie, et de l'importance d'une cause, la lutte contre le cancer. A partir de 1914, Marie Curie dirige le pavillon Curie de l'Institut du Radium, l'un des plus importants laboratoires de recherche scientifique.  Sa plus grande joie est de participer à "soulager la souffrance humaine."
  19. 19. Sa mort Le 15 janvier 1934 Irène Curie et son mari Frédéric Joliot, en dignes successeurs de leur mère, découvrent la radioactivité artificielle.   Quelques mois plus tard (le 4 juillet 1934) Marie Curie meurt des suite d'une leucémie résultant d'une trop grande exposition aux rayonnements.  Elle est enterrée au Grand Panthéon, à Paris, près de la Sorbonne. VIVE MARIE CURIE !!!

×