L’IRRADIATION: PROBLEMES ET CONSEQUENCES Par Y. GRALL
LES RADIATIONS IONISANTES SONT : <ul><li>DANGEREUSES CAR : </li></ul><ul><ul><ul><li>Elles passent à travers le corps huma...
UNE SI BELLE PLANETE BLEUE… …TELLEMENT IRRADIÉE ! <ul><li>La radioactivité tellurique ne fait que décro ître avec le temps...
RADIOACTIVITE NATURELLE  Les éruptions volcaniques <ul><li>Émission de radon et de ses descendants sous forme de sels vola...
RADIOACTIVITE NATURELLE le réacteur nucléaire naturel d’Oklo (Gabon) Il y a 2 milliards d’années,  début de la réaction de...
RADIOACTIVITE NATURELLE <ul><li>Selon l’environnement, la radioactivité naturelle à la surface de la terre varie dans un r...
LES DIFFERENTS TYPES  DE DESINTEGRATIONS <ul><li>RADIOACTIVITE ALPHA : Particule lourde </li></ul><ul><ul><li>Très ionisan...
65-08  Unités <ul><li>ACTIVITE  : désintégrations par seconde </li></ul><ul><li>(en dehors de tout effet éventuel) </li></...
rayons cosmiques •  niveau de la mer  0,25 mSv / an •  Mexico (2240 m) 0,80 mSv / an •  La Paz (3900 m)  2,00 mSv / an exp...
RADIOACTIVITE NATURELLE ( doses en mSv/an ) <ul><li>TOTAL ANNUEL (moyenne en France) 2,4 </li></ul><ul><li>RA naturelle à ...
RADIO-ACTIVITE NATURELLE EN FRANCE <ul><li>LA DISTRIBUTION DE LA RADIO-ACTIVITE EN FRANCE </li></ul>
LA CANCÉROGENÈSE <ul><ul><ul><ul><ul><li>IMPACT SUR LA CELLULE </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><li>MORT CELLULAIRE </li>...
<ul><li>Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2007 </li...
Extrapolation : rapport IRSN / INVS 2007  Dose efficace individuelle moyenne ? <ul><li>Dose collective de 82 630 630 mSv (...
1,3 mSv/personne = 4 500 cancers annuels ? (mais que fait l’AFSSAPS ?) <ul><li>Si (et seulement si) : </li></ul><ul><ul><l...
L’exposition d’origine médicale n’est pas homogène dans la population 01:18 PM Pr.Y.S. Cordoliani Nature de l’exposition O...
L’exposition d’origine médicale n’est pas homogène selon les examens 01:18 PM
l’exposition médicale n’est pas homogène dans le temps <ul><li>30 % des dépenses de santé consacrées à un individu concern...
Obligations <ul><li>Justification :  </li></ul><ul><ul><li>« indication » : Référence au guide du bon usage des examens d’...
UTILISATION MÉDICALE DE L ’IODE 131   <ul><li>L’iode 131 est utilisé depuis plus de 50 ans: </li></ul><ul><ul><li>pour l ’...
UTILISATION MEDICALE DE L’IODE 131 <ul><li>Activités d’ 131 I utilisées en médecine: </li></ul><ul><ul><li>Scintigraphie d...
THYROÏDE ET IRRADIATION:  UTILISATION MÉDICALE DE L’IODE 131 <ul><li>Les données médicales permettent d’exclure un effet c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Irradiation Prof. Grall

896 vues

Publié le

Une analyse de l'irradiation intéressante établie par le Professeur Grall.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
896
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La radioactivité naturelle provient d’éruptions volcaniques principalement, d’émission de radon à vie courte, rejetant du polonium 210, utilisé pour peut-être tuer un agent double ou triple. Le polonium 210 est surtout responsable d’un cancer du poumon, la carène, cancers de bifurcations des bronches! Présent naturellement…
  • Plus intéressant que la RA naturelle, un REACTEUR NUCLEAIRE NATUREL ou « réacteur fossile » a existé sans la main de l’homme. Il y a 2 milliards d’années l’uranium naturel contenait non pas 0,72% d’uranium 235 mais 3%.Ces minerais très enrichis se sont comportés comme des barreaux de combustible, tandis que l’eau jouait le rôle de ralentisseurs de neutrons. La réaction s’arrêtait puis reprenait après refroidissement. C’est le seul endroit de la planète où fut mis en évidence le technétium « naturel » La nature s’est débrouillée pour produire une source d’énergie, de chaleur, datant de 2 milliards d’années et ayant fonctionné pendant 200000 ans. La présence d’uranium et des conditions climatiques produisant de l’eau oxydante ont conduit à une réaction de fission nucléaire. Le lieu a été découvert vers 1972 et la réaction nucléaire prouvée par les RE produits comme le Neodymium différent après fission du Néo naturel!…. Les déchets RA produits ont été stockés par la nature en fonction des sols et ne sont plus RA maintenant. C’est une base d’information sur la gestion des déchets à vie longue.et de se que peuvent faire les hommes.
  • Irradiation Prof. Grall

    1. 1. L’IRRADIATION: PROBLEMES ET CONSEQUENCES Par Y. GRALL
    2. 2. LES RADIATIONS IONISANTES SONT : <ul><li>DANGEREUSES CAR : </li></ul><ul><ul><ul><li>Elles passent à travers le corps humain </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Elles détruisent les cellules vivantes </li></ul></ul></ul><ul><li>UTILES CAR : </li></ul><ul><ul><ul><li>Elles passent à travers le corps humain </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Elles détruisent les cellules vivantes </li></ul></ul></ul>
    3. 3. UNE SI BELLE PLANETE BLEUE… …TELLEMENT IRRADIÉE ! <ul><li>La radioactivité tellurique ne fait que décro ître avec le temps: au moment de l’apparition de la vie sur terre, la radioactivité ambiante était selon les endroits de trois à cinq fois plus élevée que celle que nous connaissons actuellement. </li></ul><ul><li>Les rayons cosmiques, venus de tout l’univers, créent un fond radiatif permanent sur notre planète. </li></ul>COSMIQUES
    4. 4. RADIOACTIVITE NATURELLE Les éruptions volcaniques <ul><li>Émission de radon et de ses descendants sous forme de sels volatils </li></ul><ul><li>On estime la radioactivité injectée annuellement par les volcans dans l’atmosphère comme équivalente aux retombées de la bombe d’Hiroshima </li></ul>Éruption du Pinatubo en 1991
    5. 5. RADIOACTIVITE NATURELLE le réacteur nucléaire naturel d’Oklo (Gabon) Il y a 2 milliards d’années, début de la réaction de fission nucléaire [masse critique, eau plus oxydante] Pendant au moins 200 000 ans, le réacteur naturel a fonctionné spontanément sous terre, en dégageant de la chaleur et en produisant du plutonium. La nature a parfaitement « confiné » ces déchets radioactifs pendant des millions d’années.
    6. 6. RADIOACTIVITE NATURELLE <ul><li>Selon l’environnement, la radioactivité naturelle à la surface de la terre varie dans un rapport de 1 à plus de 200 ! </li></ul><ul><li>Le granit est une roche particulièrement radioactive et cette maison irradie beaucoup plus ses habitants que si elle était dans le Bassin Parisien… </li></ul><ul><li>… tout en restant très en-dessous des limites acceptables! </li></ul>
    7. 7. LES DIFFERENTS TYPES DE DESINTEGRATIONS <ul><li>RADIOACTIVITE ALPHA : Particule lourde </li></ul><ul><ul><li>Très ionisante - vite arr êtée </li></ul></ul><ul><li>RADIOACTIVITE BETA : l’électron: particule légère moins ionisante - mais plus pénétrante </li></ul><ul><li>RADIOACTIVITE GAMMA : rayonnement électro-magnétique </li></ul><ul><ul><li>comparable aux rayons X - très pénétrant </li></ul></ul>
    8. 8. 65-08 Unités <ul><li>ACTIVITE : désintégrations par seconde </li></ul><ul><li>(en dehors de tout effet éventuel) </li></ul><ul><li>BECQUEREL Bq : 1 désintégration / seconde </li></ul><ul><li>Autrefois CURIE = 37 milliards de Bq </li></ul><ul><li>DOSE : énergie absorbée dans la matière </li></ul><ul><li>(tous matériaux) </li></ul><ul><li>GRAY Gy (1 joule / kilogramme) </li></ul>DOSE EFFICACE : indicateur du risque global ( êtres humains seulement) SIEVERT et surtout MILLISIEVERT ( mSv ) Source : Pr Aurengo 65-08 2003
    9. 9. rayons cosmiques • niveau de la mer 0,25 mSv / an • Mexico (2240 m) 0,80 mSv / an • La Paz (3900 m) 2,00 mSv / an exposition externe aux rayonnements terrestres • moyenne 0,90 mSv / an • Bouches du Rhone 0,20 mSv / an • Limousin 1,20 mSv / an • Espirito Santo (Brésil) 35 mSv / an • Maximum (Iran) 250 mSv / an exposition interne liée aux eaux de boisson • eau d ’Evian 0,03 mSv / an • eau de St Alban 1,25 mSv / an VARIATIONS DE L’IRRADIATION NATURELLE TOTAL ANNUEL (moyenne en France): 2,4 mSv
    10. 10. RADIOACTIVITE NATURELLE ( doses en mSv/an ) <ul><li>TOTAL ANNUEL (moyenne en France) 2,4 </li></ul><ul><li>RA naturelle à 1500 m d’altitude 3,6 </li></ul><ul><li>RA médicale 1,3 </li></ul><ul><li>1 vol transatlantique 0,05 </li></ul><ul><li>15 jours aux sports d’hiver 0,09 </li></ul><ul><li>RA par l’industrie nucléaire 0,002 </li></ul><ul><li>Habiter deux étages plus haut 0,002 </li></ul><ul><li>Essais nucléaires atmosphériques 0,02 </li></ul><ul><li>1ers effets pathologiques observés (adultes) > 100 </li></ul>65-72
    11. 11. RADIO-ACTIVITE NATURELLE EN FRANCE <ul><li>LA DISTRIBUTION DE LA RADIO-ACTIVITE EN FRANCE </li></ul>
    12. 12. LA CANCÉROGENÈSE <ul><ul><ul><ul><ul><li>IMPACT SUR LA CELLULE </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><li>MORT CELLULAIRE </li></ul><ul><ul><li>ATTEINTE PARTIELLE </li></ul></ul><ul><li>RÉPARATION COMPLÈTE </li></ul><ul><li>RÉPARATION FAUTIVE </li></ul><ul><li>CELLULE PRÉ-CANCÉREUSE </li></ul><ul><li>DESTRUCTION PAR L’ORGANISME </li></ul><ul><li>(OU APOPTOSE) </li></ul><ul><li>LONGUE DURÉE </li></ul><ul><li>DE LATENCE POSSIBLE </li></ul>APPARITION D’UN CANCER
    13. 13. <ul><li>Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2007 </li></ul><ul><ul><li>Cécile ETARD, Sandra SINNO-TELLIER, Bernard AUBERT </li></ul></ul>Données : rapport IRSN / INVS 2007 ~ 75 millions d’actes 01:18 PM
    14. 14. Extrapolation : rapport IRSN / INVS 2007 Dose efficace individuelle moyenne ? <ul><li>Dose collective de 82 630 630 mSv ( Radiologie, Médecine Nucléaire et Radiothérapie) </li></ul><ul><li>Divisée par l’effectif de la population française du dernier recensement (63 753 753 individus) </li></ul><ul><ul><li>= « dose efficace individuelle moyenne » </li></ul></ul><ul><ul><li>= 1,3 mSv « par habitant » </li></ul></ul>01:18 PM
    15. 15. 1,3 mSv/personne = 4 500 cancers annuels ? (mais que fait l’AFSSAPS ?) <ul><li>Si (et seulement si) : </li></ul><ul><ul><li>La relation linéaire sans seuil était applicable aux faibles doses </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaque français recevait effectivement 1,3 mSv à un âge lui permettant de développer un cancer mortel </li></ul></ul><ul><ul><li>Pr. Y.S. Cordoliani </li></ul></ul>01:18 PM
    16. 16. L’exposition d’origine médicale n’est pas homogène dans la population 01:18 PM Pr.Y.S. Cordoliani Nature de l’exposition Ordre de grandeur de la dose efficace (mSv) Pourcentage de la population (60 M) Effectif Dose totale pour la population concernée (mSv) Aucune dose 0 75 % 45 000 000 0 Radiologie légère (dentaire, extrémités, RP) 0,1 20 % 12 000 000 1 200 000 Radiologie lourde (scanner tronc, angioscanner, radiologie interventionnelle) 10 5 % 3 000 000 30 000 000
    17. 17. L’exposition d’origine médicale n’est pas homogène selon les examens 01:18 PM
    18. 18. l’exposition médicale n’est pas homogène dans le temps <ul><li>30 % des dépenses de santé consacrées à un individu concernent des soins délivrés dans sa dernière année de vie. </li></ul><ul><ul><li>Friedenberg RM. The end of life. Radiology 2003; 228(2): 309-12. </li></ul></ul>01:18 PM
    19. 19. Obligations <ul><li>Justification : </li></ul><ul><ul><li>« indication » : Référence au guide du bon usage des examens d’imagerie </li></ul></ul><ul><ul><li>Obligation de disposer de renseignements cliniques écrits (R 1333-66) </li></ul></ul><ul><li>Optimisation </li></ul><ul><ul><li>Guide des procédures radiologiques : NRD </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ajuster ses protocoles </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Mention sur le CR des informations de dose </li></ul></ul><ul><ul><li>Communication annuelle de relevés de doses (NRD) </li></ul></ul>01:18 PM
    20. 20. UTILISATION MÉDICALE DE L ’IODE 131 <ul><li>L’iode 131 est utilisé depuis plus de 50 ans: </li></ul><ul><ul><li>pour l ’exploration morphologique de la thyroïde (scintigraphie) </li></ul></ul><ul><ul><li>pour le traitement de l ’hyperthyroïdie et du cancer de la thyroïde </li></ul></ul><ul><li>Etudes en Suède des conséquences à long terme. </li></ul>
    21. 21. UTILISATION MEDICALE DE L’IODE 131 <ul><li>Activités d’ 131 I utilisées en médecine: </li></ul><ul><ul><li>Scintigraphie de la thyroïde: 5-50µCi (0.2-2 MBq) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>35 000 sujets suivis 24 ans; dose à la thyroïde:1,1Gy </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pas d’excès de cancer de la thyroïde </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Traitement de la thyrotoxicose: 5-20mCi (185-740 MBq) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>10 000 sujets suivis 15 ans; dose à la thyroïde: 100 Gy </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pas d’excès de cancer de la thyroïde </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Traitement du cancer de la thyroïde: 30-150mCi (1100-4500 MBq) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>destruction complète de la thyroïde. </li></ul></ul></ul>
    22. 22. THYROÏDE ET IRRADIATION: UTILISATION MÉDICALE DE L’IODE 131 <ul><li>Les données médicales permettent d’exclure un effet cancérigène significatif de l’iode 131 sur la thyroïde à l’ â ge adulte . </li></ul><ul><li>Les études après irradiation externe ont montré que la thyroïde à l’ â ge adulte n’est pas sensible non plus à l’effet cancérigène de ces radiations </li></ul><ul><li>Mais il subsiste la possibilité d’un effet cancérigène chez l’enfant. </li></ul>

    ×