COMPTE RENDU REUNION
SAMEDI 12 JANVIER 2013 AU FOYER DE COUZON AU MONT D’OR , PLACE AMPÈRE 10 H 30,
Présents : Laurent BEN...
<=> des échanges portent sur les projets éventuels de rapprochement ou fusion des communes (tels
Couzon et St Romain) ; un...
Conclusion :
Comme dit en introduction, l'objet premier de la réunion n'est pas la constitution d'une liste.
Les échanges ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

COMPTE RENDU REUNION N°1 de Benjamin DURAND du 12 JANVIER 2013

603 vues

Publié le

Dans la communication « Lettre ouverte aux Couzonnais » l'idée est d'organiser des rencontres
publiques, ouvertes et transparentes permettant des échanges sereins et constructifs, préalablement à
la constitution de plusieurs listes électorales partisanes et concurrentes le cas échéant.
Une fois la constitution de listes démarrée, notre tendance est de parler pour convaincre, mais peu
pour écouter et construire.
Chacun des participants se présente ; pour résumer, la formule « d'amoureux de couzon » (Y.C) illustre
bien les motivations communes des participants.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
603
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
114
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

COMPTE RENDU REUNION N°1 de Benjamin DURAND du 12 JANVIER 2013

  1. 1. COMPTE RENDU REUNION SAMEDI 12 JANVIER 2013 AU FOYER DE COUZON AU MONT D’OR , PLACE AMPÈRE 10 H 30, Présents : Laurent BENQUET, Chantal BRUN, D. CHARIGNON, Karine CLAIR, Henri COHEN, Yann CORIC, Benjamin, DURAND, Jean-Yves DUTERTRE, Elisabeth GAYET, Hussein HEZZEDINE, Frédéric HEYRAUD, Frédéric JAMET,Catherine LAFOND, Véronique LECLERC, Jean-Marc LEVROLD, Pierre-Emmanuel LUCAS, Ségolène HUCK, Emmanuelle HUMBLOT, Sophie MEYNIEL-MEOT, Corinne PERGE, Dominique PLAT, Pierre-Yves PLATZ, Jean-François TANGUY, Claude VALLY, Introduction : Dans la communication « Lettre ouverte aux Couzonnais » l'idée est d'organiser des rencontres publiques, ouvertes et transparentes permettant des échanges sereins et constructifs, préalablement à la constitution de plusieurs listes électorales partisanes et concurrentes le cas échéant. Une fois la constitution de listes démarrée, notre tendance est de parler pour convaincre, mais peu pour écouter et construire. Chacun des participants se présente ; pour résumer, la formule « d'amoureux de couzon » (Y.C) illustre bien les motivations communes des participants. Évolutions du mode de scrutin et intercommunalité : Les élections de 2014 devraient voire l'application d'un nouveau mode de scrutin : abaissement du seuil de scrutin proportionnel de liste à deux tours aujourd'hui à partir de 3 500 habitant, au lieu du scrutin majoritaire plurinominal à deux tours avec panachage. Cela signifie que, dans l'hypothèse de plusieurs listes, les listes minoritaires auraient quelques conseillers. Projet d’évolution de l'intercommunalité du Grand Lyon -: le Grand Lyon récupèrerait sur son territoire totalité des compétences du département du Rhône (social notamment : handicap, personnes âgées -APA-, RSA, …) ; ce dernier disparaitrait sur le territoire du Grand Lyon et se limiterait aux territoires ruraux du Nord et de l’Ouest. La loi n'est pas encore votée mais devrait l'être en 2013 pour une application en 2014. Au niveau électoral, disparition des conseillers généraux des cantons du Grand Lyon ; élection « fléchée » du conseiller communautaire, qui ne serait pas élu au sein du conseil après les élections municipales, mais identifié dans les listes de candidats. L'évolution sur l'intercommunalité est très importante car une grosse partie des projets structurant, d'investissement notamment, relèvent des décisions et des moyens financiers mutualisés au Grand Lyon (ainsi, les derniers projets d'aménagements urbains). Une question ouverte : est-il opportun que, dans une commune de notre taille, le représentant au Grand Lyon puisse ne pas être le chef de l'équipe municipale, le Maire? <=> sur ce dernier point, les échanges montrent qu'il n'y a pas de réponse unique ; une dissociation Maire / conseiller communautaire implique cependant une gestion d'équipe municipale avec un partage d'information important sur le volet communautaire
  2. 2. <=> des échanges portent sur les projets éventuels de rapprochement ou fusion des communes (tels Couzon et St Romain) ; une question est posée sur le pouvoir d'initiative de rapprocher des communes PE.L, JY.D ; a priori, l'Etat a toujours le pouvoir de décision sur les rapprochements, mais politiquement, les rapprochements fonctionnent mieux lorsqu'ils sont à l'initiative des communes au-delà, rien n'empêche les conventions simples entre commune, l'une investit ou recrute et partage le coût dans le cadre d'un contrat avec d'autres communes <=> ces points sont à approfondir au niveau réglementaire l'intercommunalité soulève la question de la communication auprès des citoyens (PE.L) : ce thème a priori technocratique est certainement un mode de mutualisation de moyen permettant l'efficacité pour autant qu'il y a proximité géographique, cela parle aux citoyens ; ainsi, le partage d'équipements sousutilisés (exemple de maison des associations pour apporter des interventions sur plusieurs communes, S.MM) l'intérêt de mener des projets en intercommunalité semble partagé ; cette réflexion doit être partagée avec les autres (D.C) par expérience, les freins aux projets intercommunaux proviennent souvent de frictions entre les personnes, entre élus de différentes communes (JY.D) l'intercommunalité parlera aux citoyens si elle est abordée à travers des projets concrets (D.P) <=> à ce jour, avec les communes proches, il ne semble pas y avoir de grands projets le développement de l'intercommunalité a un frein principalement au niveau du changement de mentalités (C.V) ; notre pays a une culture de clochers (H.C), beaucoup de nos concitoyens se sentent couzonnais les mutualisations peuvent être connotées de façon péjorative comme en attestent les suppressions de services publics de proximité (poste, …) ; à considérer dans la communication sur les projets intercommunaux (E.H) Attentes et priorités pour Couzon au Mont d'Or : Échanges sur les priorités identifiées, avec quelques grandes catégories : institutionnel (mode de gestion, démocratie participative,... en bleu) ; économie-développement urbain (jaune), cadre de vie, social & vie associative (vert). Sont identifiés : la jeunesse (K.C) : offrir un lieu d'accueil ;à lier à l'intercommunalité, mais pas évident car besoin de proximité l'action sociale (H.E) à lier à l'intercommunalité pour une efficacité de gestion les équipements : rénovation d'équipements culturels (SAR, salle des fêtes : équipements sonores, mise aux normes, V.L) ; pont rochetaillé-couzon priorité évidente de sécurité et trafic (Y.C, D.C) ; transport : mutualisation, horaires (43 inadapté), borne SNCF, problème de stationnement à lier avec l'autopartage, le co-voiturage de façon générale, l'intercommunalité a été un thème largement développé comme un prisme par lequel les projets sont à envisager pour répondre aux attentes des citoyens
  3. 3. Conclusion : Comme dit en introduction, l'objet premier de la réunion n'est pas la constitution d'une liste. Les échanges fructueux méritent de poursuivre les échanges sur ce mode durant le premier semestre 2013. Prochaine réunion : début mars 2013à déterminer Benjamin DURAND 06.88.74.71.91. / benjamindurand69@gmail.com / facebook : Benjamin durand

×