LA PART DU DÉSIR ET DURÊVE DANS L’INNOVATION       stéphane vial        www.reduplikation.net         www.lektum.com      ...
D’OÙ JE PARLE ?Philosophie du design
L’INNOVATIONCOMME UN VÉCU
INNOVER,C’EST QUOI ?
LES 3 PARADIGMES DU DESIGN•   XIXe siècle - XXe siècle (1850-1945) :    le design face à l’industrialisation (du rejet à l...
L’INNOVATION, LA NOUVELLE         RELIGION DU DESIGN ?• l’affaire          est entendue : le design doit être le moteur de...
MAIS INNOVER,              POUR QUOI FAIRE ?• John Thackara, In the Bubble : de la complexité au design durable, 2005 : « ...
NON MAIS, QU’EST-CEQU’ON NOUS DIT, LÀ ?
LA VIEILLERIE SE VEND MAL            CECI EST UNE LOI PSYCHIQUE :     « nos dispositifs sont tels que nous ne pouvons joui...
IN-NOVER,       LE NOUVEAU OU L’INÉDIT ?• lenouveau, c’est l’un de plus ou l’itération supplémentaire = quand le design cr...
LE DESIGN A UNE AMBITION• Ledesign n’est pas simplement un moyen au service d’une industrie ou d’autre chose.• Ledesign es...
INNOVER,COMMENT ?
COMMENT PRODUIRE   DE L’INÉDIT ?
POUR INNOVER,IL NE FAUT PAS CHERCHER        À INNOVER
LEÇON SUR LA CRÉATIVITÉ « Creativity is just connecting things. When you ask creativepeople how they did something, they f...
L’INNOVATION          NE SE COMMANDE PASL’innovation ne se décrète pas a priori (“tiens, je vais innover”),    elle se con...
« Mon but depuis le lycée était davoir unordinateur à moi, programmable, dans un langage     que javais imaginé être le FO...
POUR INNOVER, IL FAUT FAIRE      CE QU’ON AIME
L’INNOVATION DÉPENDDE LA CAPACITÉ DE RÊVERIE    La capacité de rêverie d’un designer ou d’un  entrepreneur est son aptitud...
« Le mouvement hippie a débuté quand jétais à la fin deladolescence, cest une culture que je connais très bien. À la base, ...
POUR INNOVER   IL FAUT D’ABORD SEDEMANDER À QUOI ON RÊVE
IL VA PAS ARRÊTERAVEC STEVE JOBS ?
2 EXEMPLESDE PROJETS D’ÉTUDIANTS  Le voyageur d’affaires peut-il partir      simplement avec sa veste ?  Croyez-vous au br...
L’EXEMPLE DE L’INNOVATION   ASCENDANTE (BOTTOM-UP)Les innovations les plus importantes de la société numérique      ne son...
VisiCalc, le premier tableur est inventé par un étudiant en gestion             pendant un cours de planification financière...
L’INNOVATIONC’EST LA RENCONTRE   DE DEUX DÉSIRS
SI TU ES DESIGNER,DEMANDE-TOI D’ABORD  À QUOI TU RÊVES.
MERCIstéphane vialwww.reduplikation.net www.lektum.com   twitter : svial
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La part du désir et du rêve dans l'innovation (OMNSH@EDNA)

2 990 vues

Publié le

Le design est né avec l’industrialisation du XIXème siècle. Il a grandi avec la société de consommation du XXème siècle. Il mûrit aujourd’hui avec la dynamique d’innovation du XXIème siècle. Après avoir retracé les grandes lignes de cette évolution, il s’agira de faire un bilan critique de la notion d’innovation, à partir d’un examen de ses modèles définitionnels (innovation de rupture, innovation incrémentale, innovation technique, innovation sociale) et de ses modèles théoriques (innovation ascendante, innovation par l’imaginaire). L’objectif est de montrer que tous ces modèles ne tiennent pas assez compte de la part imprévisible et aléatoire du désir et du rêve dans l’innovation. Grâce à des exemples issus de l’histoire industrielle et extra-industrielle, on montrera que l’innovation prend toujours racine dans le rêve et le désir d’un individu ou d’un groupe restreint d’individus. Malgré la volonté généralisée aujourd’hui de rationaliser industriellement le processus d’innovation, nous montrerons que celle-ci ne peut pas être calculée, préméditée, institutionnalisée. Parce qu’elle s’enracine dans la singularité psychique, elle n’est pas compatible avec une fonction de l’entreprise. Pour créer, il faut pouvoir rêver en dilettante et s’ennuyer en liberté. “Pour le penseur et l’esprit inventif, l’ennui est ce "calme plat" de l’âme qui précède la course heureuse et les vents joyeux”, disait Nietzsche. On ne peut pas industrialiser la mécanique inconsciente du désir et du rêve. Ce n’est pas parce qu’on place un diplômé en design dans une entreprise qu’on va nécessairement innover. Ce n’est pas non plus parce qu’on se gorge d’études qualitatives sur les usagers qu’on va nécessairement innover. Les usagers ont le même inconscient que le designer. Ils ne vivent pas dans deux mondes séparés, dont l’un devrait influencer l’autre. Il faut avant tout que leurs désirs se rencontrent. Pour innover, il faut apprendre à rêver dans les marges. Si tu es designer, demande-toi d’abord à quoi tu rêves.

Publié dans : Design
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
647
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • La part du désir et du rêve dans l'innovation (OMNSH@EDNA)

    1. 1. LA PART DU DÉSIR ET DURÊVE DANS L’INNOVATION stéphane vial www.reduplikation.net www.lektum.com twitter : svial NANTES, 18 OCTOBRE 2011
    2. 2. D’OÙ JE PARLE ?Philosophie du design
    3. 3. L’INNOVATIONCOMME UN VÉCU
    4. 4. INNOVER,C’EST QUOI ?
    5. 5. LES 3 PARADIGMES DU DESIGN• XIXe siècle - XXe siècle (1850-1945) : le design face à l’industrialisation (du rejet à l’assomption) = des designers- artistes qui refusent la production industrielle (Morris, Van de Velde) aux premiers “industrial designers” (Muthesius, Behrens, Gropius, Loewy)• XXe siècle (1945-1999) : le design face à la consommation (l’alliance du design et du capitalisme de masse) = “un clergé de gens en col roulé noir avec des lunettes de designer qui travaillent sur des petites choses” centrées sur l’esthétique, l’image, la mode (dixit Tim Brown, TED, juillet 2009)• XXIe siècle (2000’s) : le design face à l’innovation (l’économie de l’immatériel, le design de services, les technologies numériques, le développement durable...) = des penseurs de systèmes moins préoccupés par les objets et plus soucieux de problèmes globaux dans le but de réinventer le monde (“design is getting big again”)
    6. 6. L’INNOVATION, LA NOUVELLE RELIGION DU DESIGN ?• l’affaire est entendue : le design doit être le moteur de l’innovation, personne n’a le droit de dire le contraire (“design driven innovation”).• bienvenue dans l’injonction d’innover : sois innovant et tu seras designer, sinon contente-toi d’être un artiste- décorateur.• fairedu design devient synonyme d’innover, le designer serait par excellence un expert en innovation, une sorte de faiseur d’innovation, bref un magicien
    7. 7. MAIS INNOVER, POUR QUOI FAIRE ?• John Thackara, In the Bubble : de la complexité au design durable, 2005 : « Innover sans cesse nous conduit à une sorte de boursouflure de la production, à une pression incessante en vue d’améliorer toutes sortes de dispositif ou de logiciel qui dégradent la qualité de nos vies. »• Philon de Byzance, scientifique et ingénieur grec de la fin du IIIe siècle av. J.‑C. : il faut se servir des bonnes inventions et ne pas chercher à innover en toutes choses
    8. 8. NON MAIS, QU’EST-CEQU’ON NOUS DIT, LÀ ?
    9. 9. LA VIEILLERIE SE VEND MAL CECI EST UNE LOI PSYCHIQUE : « nos dispositifs sont tels que nous ne pouvons jouirintensément que de ce qui est contraste, et nous ne pouvons jouir que très peu de ce qui est état. » Freud, Le malaise dans la culture, II.
    10. 10. IN-NOVER, LE NOUVEAU OU L’INÉDIT ?• lenouveau, c’est l’un de plus ou l’itération supplémentaire = quand le design crée des nouveaux produits pour assurer de nouvelles ventes = l’innovation incrémentale qui sert les ambitions du marketing = VENDRE MIEUX• l’inédit, c’est le jamais vu ou l’inouï, c’est la vie réinventée = quand le design crée de nouvelles expériences-à-vivre qui engendrent un supplément de qualité de sens = l’innovation de rupture qui sert les ambitions de l’homme= VIVRE MIEUX
    11. 11. LE DESIGN A UNE AMBITION• Ledesign n’est pas simplement un moyen au service d’une industrie ou d’autre chose.• Ledesign est une fin en soi, i.e. une discipline ayant sa propre finalité au service de l’homme, tout comme l’art ou la philosophie.• Ledesign vise à enchanter l’existence, i.e. à produire un supplément de qualité de sens en réinventant le monde.• C’estce que j’appelle l’inédit. Innover, c’est produire de l’inédit. C’est-à-dire une expérience de vivre inouïe ou jamais vue.
    12. 12. INNOVER,COMMENT ?
    13. 13. COMMENT PRODUIRE DE L’INÉDIT ?
    14. 14. POUR INNOVER,IL NE FAUT PAS CHERCHER À INNOVER
    15. 15. LEÇON SUR LA CRÉATIVITÉ « Creativity is just connecting things. When you ask creativepeople how they did something, they feel a little guilty because they didn’t really do it, they just saw something. It seemed obvious to them after a while. That’s because they were able to connect experiences they’ve had and synthesize new things. And the reason they were able to do that was that they’ve had more experiences or they have thought more about their experiences than other people. » Steve Jobs, Wired, February 1996.
    16. 16. L’INNOVATION NE SE COMMANDE PASL’innovation ne se décrète pas a priori (“tiens, je vais innover”), elle se constate a posteriori (“une innovation a eu lieu”). Elle est le fruit d’un long processus de rêverie.
    17. 17. « Mon but depuis le lycée était davoir unordinateur à moi, programmable, dans un langage que javais imaginé être le FORTRAN. » Steve Wozniak, iWoz, autobiographie.
    18. 18. POUR INNOVER, IL FAUT FAIRE CE QU’ON AIME
    19. 19. L’INNOVATION DÉPENDDE LA CAPACITÉ DE RÊVERIE La capacité de rêverie d’un designer ou d’un entrepreneur est son aptitude à forger des rêvesauxquels personne ne croit et à essayer de les réaliser.
    20. 20. « Le mouvement hippie a débuté quand jétais à la fin deladolescence, cest une culture que je connais très bien. À la base, on trouve lidée que la vie peut offrir autre chose que ce quon voit tous les jours. Cest la même idée qui pousse les gens à vouloir devenir poètes au lieu de banquiers. Je trouve ça merveilleux. Jai la certitude quon peut intégrer cet état desprit dans des produits fabriqués en usine. » Steve Jobs, 1996, interview de R. Cringely.
    21. 21. POUR INNOVER IL FAUT D’ABORD SEDEMANDER À QUOI ON RÊVE
    22. 22. IL VA PAS ARRÊTERAVEC STEVE JOBS ?
    23. 23. 2 EXEMPLESDE PROJETS D’ÉTUDIANTS Le voyageur d’affaires peut-il partir simplement avec sa veste ? Croyez-vous au bricolage innovant ?
    24. 24. L’EXEMPLE DE L’INNOVATION ASCENDANTE (BOTTOM-UP)Les innovations les plus importantes de la société numérique ne sont pas dues aux industriels mais aux usagers. « Les innovations par l’usage partent souvent d’un besoin absolument personnel. » (Dominique Cardon)
    25. 25. VisiCalc, le premier tableur est inventé par un étudiant en gestion pendant un cours de planification financière La création de Linux est le fait d’un étudiant finlandais qui considérait l’écriture d’un nouvel OS comme un hobby le P2P est inventé par des étudiants américains bricoleurs et passionnés de musique Wikipédia est initiée par des informaticiens férus de culture générale Facebook est créé par un étudiant qui vient de rompreavec sa petite amie pour afficher toutes les photos des filles de la fac
    26. 26. L’INNOVATIONC’EST LA RENCONTRE DE DEUX DÉSIRS
    27. 27. SI TU ES DESIGNER,DEMANDE-TOI D’ABORD À QUOI TU RÊVES.
    28. 28. MERCIstéphane vialwww.reduplikation.net www.lektum.com twitter : svial

    ×