Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014)
Auteur : Charles A. C. d’Almeida...
Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014)
Auteur : Charles A. C. d’Almeida...
Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014)
Auteur : Charles A. C. d’Almeida...
Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014)
Auteur : Charles A. C. d’Almeida...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Focus sur la gouvernance d'entreprise à Ecobank sous Thierry Tanoh (2012-2014)

680 vues

Publié le

Ce focus met l'accent sur la crise de leadership et les problèmes de gouvernance dans le groupe Ecobank depuis la nomination de Thierry Tanoh (l'économiste de la SFI) jusqu'à son départ. Jeux de pouvoirs, conflits d'intérêts, gestion et conduite du changement, prise de contrôle, batailles pour le leadership, modes de gouvernance, vision et stratégie de développement, batailles psychologiques sont les ingrédients de cette analyse.

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
680
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Focus sur la gouvernance d'entreprise à Ecobank sous Thierry Tanoh (2012-2014)

  1. 1. Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014) Auteur : Charles A. C. d’Almeida, Consultant Management/Audit/Finance/Stratégie & Business Developper, © Mars 2014 Joignable via LinkedIn 1 ETUDE DE CAS : LA GOUVERNANCE DANS LE GROUPE ECOBANK Présentation de l’institution Créée à Lomé, Togo, Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est la maison mère du Groupe Ecobank, le principal groupe bancaire régional indépendant panafricain (présent dans 35 pays africains). Le groupe dispose également d’une filiale (EBI S.A.) à Paris en France. ETI a des bureaux de représentation à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, à Londres au Royaume-Uni et à Pékin en Chine. ETI est cotée sur les places boursières de Lagos (Nigeria Stock Exchange), Accra (Ghana Stock Exchange) et Abidjan (la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières –BRVM- de l’Union Économique et Monétaire Ouest- Africaine –UEMOA regroupant 08 pays dont 07 francophones). Le groupe est détenu par plus de 600 000 actionnaires institutionnels et particuliers locaux et internationaux. Il emploie 18 375 personnes, ressortissants de 35 pays dans 1 206 agences et bureaux. La croissance est tirée par la zone Ouest Afrique. Ecobank est une banque universelle offrant des produits et services de la banque de grande clientèle, banque de détail, banque d’investissement et des services monétiques aux gouvernements, aux institutions financières, aux sociétés multinationales, aux organisations internationales, aux petites, moyennes et micro entreprises ainsi qu’aux particuliers. Récents faits marquants liés à la thématique (gouvernance d’entreprise) Constats généraux Ces dernières années, la taille du Groupe a rapidement explosé. Les dirigeants n’ont pas réellement changé depuis une décennie et les processus de gouvernance n’ont pas été améliorés. L’intérêt pour la prise de contrôle du Groupe engendre beaucoup de jeux entre les actionnaires, les administrateurs, les dirigeants et les investisseurs. Conclusion : il faut améliorer la gouvernance du groupe, renforcer les acquis et accentuer sa croissance pour en faire une véritable banque => d’où la volonté de changer la direction générale du groupe dont le mandat du titulaire du poste prenait fin en décembre 2012. Recrutement du nouveau DG (CEO) groupe En 2011, ETI a fait appel au cabinet KORN FERRY International pour le recrutement du nouveau DG. 04 candidatures (dont 03 en interne et 01 externe) sont retenues au terme d’un long processus de sélection ayant analysé une trentaine de candidatures. Les candidatures internes sont celles de 03 directeurs (Albert ESSIEN, Evelyne TALL, Laurence Do REGO) du Top Management de ETI qui ont entre 10 à 25 ans d’expérience chez Ecobank. La seule candidature externe est celle de l’économiste et expert-comptable ivoirien Thierry TANOH, Vice-Président (régions Afrique subsaharienne, Amérique Latine, Europe occidentale) de la Société Financière Internationale (SFI ou IFC en anglais, filiale Groupe Banque mondiale) au moment de la candidature. Le choix final retenu fin décembre 2011 est celui de « l’étranger » Thierry Tanoh, au grand dam de tous les anciens de ETI, et de surcroît Tanoh n’a aucune expérience d’emploi en banque. Néanmoins, il a fait ses preuves, avec brio, dans les hautes sphères de la finance internationale. Crise de leadership et faiblesse de la gouvernance d’entreprise au siège du Groupe Ecobank Thierry Tanoh prend fonction à partir de juillet 2012 : la bataille du leadership va démarrer à partir de cet instant car il devra remplacer le caractériel et emblématique DG sortant (avec une période de cohabitation de 06 mois, de juillet à décembre 2012) et en dirigeant des directeurs : (i) qui espéraient avoir ce poste pour certains d’entre eux, (ii) qui sont des actionnaires ETI et qui siègent au Conseil d’Administration, (iii) qui ont une forte expérience de la banque mais également une longue histoire avec le groupe. C’est au terme de cette transition qu’il devait prendre totalement les rênes de ETI. Faute de compatibilité managériale, la transition ne dura finalement que 03 mois.
  2. 2. Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014) Auteur : Charles A. C. d’Almeida, Consultant Management/Audit/Finance/Stratégie & Business Developper, © Mars 2014 Joignable via LinkedIn 2 07 grands groupes d’acteurs sont au cœur de la crise : A. La Présidence du Conseil d’Administration : représentés par le nigérian Kolapo LAWSON, qui est le PCA de ETI depuis 1993 et le fils d’un des co-fondateurs de Ecobank (des révélations du Financial Times le 16-17 juillet 2013 indiquent qu’il est mis en cause par la Banque Centrale du Nigéria –histoires qui, bien qu’elles aient été réglées et jugées sans impact grave, ont contribué à sa démission le 29 octobre 2013) et le camerounais André SIAKA (vice-président du CA au temps de Kolapo Lawson et administrateur non exécutif) préside par intérim le CA. B. La Direction Générale du Groupe : représentés par l’ivoirien Thierry Tanoh (qui est devenu DG groupe en 2012) et le togolais Arnold Ekpè (qui est l’emblématique DG groupe sortant). C. Les Directeurs adjoints du Groupe : représentés par la franco-béninoise Laurence Do Rego (la Directrice exécutive Finance et Risque du Groupe, proche de l’ancien patron Arnold Ekpe, qui quittera ETI le 08 janvier 2014 suite au fait que Tanoh essayait de la pousser dehors depuis juillet 2013 avec de surcroît une suspension depuis aout 2013) ainsi que ses autres collègues directeurs (Albert ESSIEN, Evelyne TALL, Patrick AKINWUNTAN et Eddy OGBOGU). D. Quelques actionnaires principaux ou membres influents : représentés par le fonds de pension sud-africain Public Investment Corporation (PIC, 1er actionnaire institutionnel d’Ecobank avec 18%, représenté par Daniel Matjila), l’homme d’affaires sud-africain Sipho MSELEKU (proche de l’ancien patron Arnold Ekpe), le togolais Gervais Koffi Djondo (co-fondateur, ancien PCA et Président d’honneur du Groupe), la Société Financière Internationale (SFI, 2ème actionnaire institutionnel d’Ecobank avec 14% si l’on tient compte de ses investissements, représenté par Asaad Jabre), la société AMCON (3ème actionnaire institutionnel d’Ecobank avec 10%). E. Les gendarmes de la finance et les cabinets d’audit et de conseil qui ont réalisé les rapports d’audit sur la gouvernance au sein de ETI : représentés par la Security & Exchange Commission (SEC) du Nigéria (qui a d’ailleurs publiquement dénoncé le 09 janvier 2014 la faible culture de gouvernance au sein de ETI suite au renvoi de do Rego) et les cabinets EY (Ernst & Young), KPMG et l'International Institute for Management Development (IMD) de Lausanne (en Suisse). F. Les Outsiders ou les opportunistes qui veulent entrer dans le capital de ETI : représentés par le géant bancaire sud-africain Nedbank (qui entend d'ici à la fin de l'année s'offrir 20 % du capital d'Ecobank) et le fonds d’investissement Atlas Mara (Créé par le banquier américain Bob Diamond et le millionnaire anglo-ougandais Ashish Thakkar, ce véhicule d’investissement est présidé par l’ancien DG Ecobank Groupe Arnold Ekpè et leur ambition est de racheter une banque africaine). G. Les actionnaires minoritaires et les spéculateurs boursiers, les bailleurs et les investisseurs. Les conflits d’intérêts se situent principalement autour de l’ancien patron Arnold Ekpe :  Ses connections parfois « troubles », d’une part avec les actionnaires influents sud-africains (PIC et Sipho Mseleku) qui ont réclamé la démission de Thierry Tanoh et le re-modèlement du CA et qui ambitionnent de financer certains projets d’investissements de Ekpe, et d’autre part, avec des futurs potentiels racheteurs de Ecobank : Ekpe préside le fonds d’investissement Atlas Mara qui ambitionne de racheter une banque africaine) ; il a également permis, contractuellement, contre la volonté de certains membres du CA, à un bailleur de fonds (la NedBank) de pouvoir demander la conversion des prêts octroyés à ETI en actions.  Ses proches dans Ecobank : Laurence do Rego, celle par qui « l’affaire Ecobank » éclate, a lancé des accusations (prises au sérieux par la SEC Nigéria et la justice togolaise) contre Lawson et Tanoh en juillet 2013 et a promis, après sa suspension, qu’elle fera partir Tanoh de ETI ; elle a été éjectée du navire ETI par Tanoh, après approbation du CA, début janvier 2014. Dès cet instant, tout s’est accéléré contre Thierry Tanoh et ETI : les dénonciations de la SEC Nigéria sur les pratiques de gouvernance, la demande officielle (co-signée par ses 04 adjoints) à Tanoh de démissionner, la baisse du cours de ETI sur les places boursières, les manigances du clan Ekpe ; et cela a conduit au renvoi expéditif de Tanoh par le CA début mars 2014 suite à une Assemblée Générale Extraordinaire.
  3. 3. Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014) Auteur : Charles A. C. d’Almeida, Consultant Management/Audit/Finance/Stratégie & Business Developper, © Mars 2014 Joignable via LinkedIn 3 La synthèse schématisée du jeu de pouvoirs entre les acteurs (la taille de la bulle représente l’importance du rôle joué dans la crise de leadership à ETI) Lawson Siaka Ekpe Tanoh Do Rego Essien Tall Akinwuntan Ogbogu PIC Mseleku Djondo IFC AMCON SEC Nigéria EY KPMG IIMD Nedbank Atlas Mara Minoritaires Spéculateurs Bailleurs 0 100 200 Lawson Siaka Ekpe Tanoh Do Rego Essien Tall Akinwuntan Ogbogu PIC Mseleku Djondo IFC AMCON SEC Nigéria EY KPMG IIMD Positionnement organisationnel vis-à-vis de ETI Niveaud'influencedanslagouvernancedeETI Influence Opérationnelle Influence Stratégique Positionnement InternePositionnement Externe Positionnement InternePositionnement Externe
  4. 4. Dossier de Management des Entreprises : La Gouvernance dans le Groupe Ecobank (2012-2014) Auteur : Charles A. C. d’Almeida, Consultant Management/Audit/Finance/Stratégie & Business Developper, © Mars 2014 Joignable via LinkedIn 4 Schéma des interactions entre les principaux acteurs dans « L’affaire Ecobank » (2012-2014), © Charles A. C. d’Almeida via LinkedIn Sélectionne 04 candidatures parmi une trentaine +25ans ----------------------------------------------------- 0 an Le niveau d’ancienneté dans ETI (Ecobank groupe) N’aime pas l’ancien PCA Kolapo Lawson A des connections parfois « troubles », avec les actionnaires influents sud- africains (PIC, Mseleku) et avec des futurs potentiels racheteurs de Ecobank (Nedbank, Atlas Mara, …) Arnold Ekpe, DG sortant jusqu’en fin 2012, quittera avant la fin de son mandat car la transition de 06 mois prévue de juil. à déc.2012 ne s’est pas bien déroulée… Korn Ferry retient Thierry Tanoh qui est nommé par le CA fin 2011 nouveau DG Laurence do Rego sera suspendue en aout.13 puis éjectée de ETI en jan.14 par le CA à la demande de Tanoh Kolapo Lawson sera obligé de démissionner et céder sa place à André Siaka (en bas) qui deviendra PCA/intérim. Poussée vers la sortie depuis juil.13 par Tanoh (qui met en doute son titre d’expert- comptable et la trouve trop liée à Ekpe), elle contre- attaquera en lançant des plaintes de mauvaises gestion auprès de la SEC Nigeria contre Lawson (non remboursement de prêt) et Tanoh (vente d’actions à bas prix, trop de bonus touchés... Tanoh sera mis à la porte en mars.14 au terme d’un CA (tenu après une AGE). Albert Essien (à droite) deviendra DG Groupe. Enquête sur les plaintes posées. A dénoncé publiquement en jan.14 la faible culture de gouvernance au sein de ETI suite au renvoi de do Rego. La SEC commandite des audits et réclame des changements dans la gouvernance de ETI. Les nouveaux hommes forts (DG et PCA) de ETI.

×