Les sociétés coloniales

787 vues

Publié le

Société coloniale inde britannique

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
787
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les sociétés coloniales

  1. 1. Deuxième partie: LA société coloniale DANS L’Inde BRITANNIQUE:
  2. 2. Introduction: Au XVIIème siècle, les Britanniques installent des comptoirs en Inde et en confient l’administration à leur compagnie de commerce, Compagnie britannique des Indes orientales (East India Company). Suite à des troubles en 1858, l’Inde devient une colonie britannique et la reine d’Angleterre devient « Impératrice des Indes ». Une société coloniale où cohabitent 100 000 Britanniques et 300 millions d’Indiens. Comment Indiens et Britanniques cohabitent-ils dans la colonie de l’Inde ?
  3. 3. I. Le contrôle de l’ADMINISTRATION: Les Etats européens administrent différemment leurs colonies. L’Inde est divisée : - Présence de comptoir portugais et d’établissement français (Goa, Pondichéry…) - Des territoires sous administration directe britannique - Des Etats princiers sous administration indirecte.
  4. 4. Dans les territoires sous administration directe britannique, les plus hautes fonctions administratives et militaires sont exercées par les colons anglais, l’administration et la police regroupent des indigènes indiens. Dans les territoires princiers sous administration indirecte, les princes conservent leurs fonctions sous le contrôle d’un haut fonctionnaire britannique.
  5. 5. - Les princes ne peuvent plus tisser de relations avec l’extérieur sans l’aval des Britanniques. - Ils n’ont plus le droit d’avoir des troupes sauf pour administrer leur territoire. - Les Britanniques se réservent le droit d’intervenir dans ces Etats (protection de la population)
  6. 6. Le vice-roi, Lord Curzon, entouré de dignitaires indiens, vers 1901. Le Sahib (« maître » en hindi) britannique et ses serviteurs indiens vers 1870.
  7. 7. Les Indiens (300 millions) Les colons britanniques (100 000) Elite Classe Moyenne Classe inférieure - Les souverains des 562 Etats princiers (maharadjahs) - Les gros propriétaires fonciers - Le vice-roi, représentant de la reine d’Angleterre - Les hauts fonctionnaires de l’administration coloniale - Les officiers de l’armée: ils vivent en ville, fréquentent leurs clubs, ont peu de contact avec l’élite indienne qu’ils méprisent. - Les membres des professions libérales (avocats, médecins, formés en Inde dans les écoles anglaises) - Les gros marchands - Les hommes d’affaires - Les fonctionnaires - Les hommes d’affaires - Les membres du clergé - Les sous-officiers - Les soldats de l’armée indienne - Le peuple indien - Les travailleurs (contremaîtres,…) - Les soldats : méprisés par l’élite britannique
  8. 8. II. L’exploitation économique de l’Inde Des travailleurs autochtones dans une plantation de thé britannique à Ceylan vers 1900. L’Inde est, comme la plupart des territoires dominés par les Européens, une colonie d’exploitation (des colonies de peuplement comme l’Algérie existent). Les cultures vivrières sont sacrifiées au profit des plantations de café, de thé (afin de s’affranchir des importations de thé chinois), de coton qui sont entre les mains des colons britanniques. Les mines sont également exploitées.
  9. 9. Les populations des colonies doivent consommer les produits industriels de l’Europe au détriment d’emplois d’artisans indigènes qui deviennent des mendiants. Les Britanniques imposent aussi des taxes aux populations indigènes.
  10. 10. La gare Victoria de Bombay, inaugurée en 1887, symbole de la politique de construction ferroviaire britannique en Inde. La construction de chemins de fer, de routes et de ports a pour objectif de montrer la supériorité technique de l’Angleterre (grandiose gare Victoria de Bombay) et surtout de faciliter les exportations dans l’intérêt des colons et de la métropole.
  11. 11. III. Une société indienne bouleversée: Les Britanniques et les Indiens ne cohabitent pas , ils vivent séparément. La vision des Britanniques envers les Indiens est une vision d’infériorité. Ils vivent à l’écart « dans des quartiers séparés ». Les Britanniques cantonnent les Indiens à des emplois domestiques.
  12. 12. Les colonisateurs justifient cette domination en affirmant leur « mission civilisatrice » auprès des peuples arriérés. Ils créent des dispensaires pour améliorer l’hygiène. Ils ouvrent des écoles et des missionnaires sont chargés d’évangéliser les populations.
  13. 13. Certains Indiens jugent la présence britannique négative. D’autres nuancent leurs propos en parlant de « couteau de sucre » en montrant les aspects positifs et négatifs de la présence des britanniques (Paix et ordre, appauvrissement…). Des mouvements de contestations naissent et des révoltes se mettent en place (la révolte des Cipayes en 1857).
  14. 14. Les Cipayes sont des soldats musulmans et indiens (190 000) aux ordres des Britanniques qui se révoltent en 1857. Ils assistent à spoliation des terres, aux expéditions militaires hors de l’Inde et à l’exploitation de paysans affamés. De plus, des bruits courent qui affirment que les douilles sont graissées avec de la graisse de vache et de cochon. Ce facteur supplémentaire qui heurte les sensibilités religieuses les pousse à se révolter. Limitée à la vallée du Gange, la révolte se heurte aux forces britanniques aidées par les Sikhs et les Gurkhas. Elle est écrasée 14 mois plus tard.
  15. 15. Les élites indigènes, éduqués à l’occidentale, souffrent du mépris des colons (exemple: Gandhi). Peu à peu, la domination des Européens est dénoncée.
  16. 16. Principales colonies anglaises - Canada - Australie - Empire des Indes - Soudan - Union sud-africaine Principales colonies françaises - Algérie - Maroc - Indochine - Afrique Occidentale Française - Afrique Equatoriale Française - Madagascar
  17. 17. Conclusion: Les Britanniques occupent les hautes fonctions de l’administration indienne. Ils méprisent les Indiens qu’ils voient comme arriérés. La métropole anglaise met en place une colonie d’exploitation (plantations, matières premières) et entreprend la construction d’infrastructures de transports pour encourager le commerce.

×