SlideShare une entreprise Scribd logo

E-nationalisme et langues minoritaires. Une comparaison entre Alsace, Corse, Ecosse et Pays de Galles.

Conférence d'Etienne B. Schmitt, dans le cadre du Colloque international - Nations, nationalismes et mondialisation : adaptations, mutations et permanences à Bordeaux, des 8 au 10 juin 2022

1  sur  12
E-nationalisme et
langues minoritaires
Une comparaison
entre Alsace, Corse,
Écosse et Pays de
Galles
Etienne B. Schmitt
(Concordia University)
etienne.schmitt@concordia.ca
@schmitteb
Introduction
Benedict Anderson théorisait l’avènement du nationalisme par le biais du « capitalisme de l’imprimé ». Avec le
développement d’internet, beaucoup ont voulu voir dans l’espace numérique une nouvelle étape vers une société
cosmopolitique où les frontières, les nations, mais aussi les langues, seraient abolies.
Comme l’a écrit Thomas Hylland Eriksen, c’est le phénomène inverse qui s’est produit : « Loin d’être une technologie de
‘désintégration’, internet s’est révélée être une technologie de réintégration ». (2007, 7). Le capitalisme d’internet succède
donc au capitalisme de l’imprimé.
Internet s’avère un instrument de mobilisation puissant dans la mesure où il abolit certaines contraintes matérielles et
symboliques ; où il fait évoluer les répertoires d’actions et créer de nouvelles formes de socialisation. Plusieurs
entrepreneurs nationalitaires ont alors investi ces espaces numériques dans lesquels ne s’exercent que peu ou prou la
censure de la nation dominante.
Le cyber-activisme a ainsi créé un nouveau cadre et se pose alors la question de son expression. À l’aide d’une comparaison
entre l’Alsace, la Corse, l’Écosse et le Pays de Galles, cette contribution s’interroge sur les stratégies adoptées par les
nationalistes pour dépasser l’hégémonie statonationale concernant la langue, mais également créer une nation virtuelle
conçue comme une extension de la nation sociétale.
Méthodologie
Les cas de l’Alsace, Corse, Écosse et Pays de Galles, répondent à plusieurs critères:
• Nationalisme minoritaire
• Langue(s) minoritaire(s) et minorisée(s): alsacien, corse, gaélique écossais et gallois.
• Deux cas par contexte majoritaire (France et Royaume-Uni) afin d’équilibrer la comparaison.
Méthode comparative, dont le corpus est constitué de sources internet (page web, réseaux sociaux) avec une approche
discursive de la sociologie de la connaissance (cf. Reiner Keller) pour l’analyse phénoménale et une approche critique du
discours (cf. Norman Fairclough; Teun van Dick) pour l’analyse linguistique.
Trois variables:
1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet
2. Mobilisation pour la langue sur internet
3. Stratégies sur internet
Concepts
E-nationalisme désigne les pratiques et les représentations du nationalisme sur internet. Le débat académique tourne
essentiellement si l’e-nationalisme constitue une nouvelle forme de nationalisme ou non comme peut l’être le
nationalisme diasporique.
Entrepreneurs nationalitaires reprend ici le concept d’entrepreneurs de cause (Cobb et Elder 1972) qui désigne les
acteurs qui tentent de problématiser et porter un problème (ici relatif aux sujets relatifs à la cause nationale) sur la scène
publique.
L’hégémonie statonationale se présente à la fois comme l’hégémonie de l’État sur la nation et l’hégémonie d’une nation
sur toutes les autres. Elle s’établit par un long processus par lequel l’État participe à institutionnaliser et à légitimiser la
nation, puis déconteste et monopolise la nation pour éviter toutes notions concurrentes ou qui concurrenceraient les
énoncés autorisés de la nation.
1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet
1. Alsace
• Institution officielle pour la promotion de la langue alsacienne depuis 1994 : Office de la langue et des cultures d’Alsace (OLCA)
avec une présence active sur internet (50 000 visiteurs) et sur les réseaux sociaux.
• Développement continuelle de nouveaux outils internet:
 2019 : i-Yo application mobile pour apprendre l’Alsacien a coûté 254.000 € et a exigé la
participation de fonds européens.
 2020 : Sàmmle, site pour pour la collecte et la valorisation du patrimoine oral de
l’Alsace
• Plusieurs difficultés, dont:
 Faible budget (600 000 euros) qui ne permet pas de concrétiser certaines initiatives
(comme i-Yo arrêtée faute de 20 000 euros)
 OLCA financé par plusieurs collectivités (Grand-Est, CEA, Eurométropole de Strasbourg,
Ville de Mulhouse) et organismes privés, mais reste « otage » de la volonté politique.
 CEA a une compétence de « bilinguisme », mais la sous-exploite.
2. Corse
• Pas d’institution officielle pour la promotion et diffusion de la langue corse, bien qu’en 2012 le Conseil de la langue corse (Cunsigliu
di a lingua corsa) semblait aller de l’avant.
• Une direction de la langue corse (Direzzione di a lingua corsa) est néanmoins rattachée à la Collectivité de Corse.
1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet
3. Écosse
• Le Royaume-Uni a signé et ratifié la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (CELRM) en 2001. Seulement pour la
partie II concernant le scots, mais les parties II et III pour le gaélique écossais.
• Création d’une institution pour la promotion et la diffusion du gaélique écossais: Bòrd na Gàidhlig (BnG), en 2005 par le Gaelic
Language Act.
• Développement plusieurs outils internet:
 Learn Gaelic: site d’apprentissage gratuit
 Speak Gaelic: site d’éducation en gaélique
 #DèanDiofar (Faire une différence): campagne de promotion massive sur internet
4. Pays de Galles
• Le Royaume-Uni a également signé et ratifié la CELRM en 2001 dans ses parties II et III pour le gallois.
• Création d’une institution pour la promotion et la diffusion du gallois : Bwrdd yr Iaith Gymraeg (ou Welsh Language Board, WLB), en
1993 par le Welsh Language Act. Le WLB devient le Comisiynydd y Gymraeg (Welsh Language Commissioner, WLC) en 2011, suite à
une réforme
• Le WLC développe des outils de régulations et d’accompagnement (normes, plaintes, guides)

Recommandé

Sociologiedespublics abf2017
Sociologiedespublics abf2017Sociologiedespublics abf2017
Sociologiedespublics abf2017Carole Parisot
 
Christian Benoit, coordinateur actions culturelles, multimédia et information...
Christian Benoit, coordinateur actions culturelles, multimédia et information...Christian Benoit, coordinateur actions culturelles, multimédia et information...
Christian Benoit, coordinateur actions culturelles, multimédia et information...mediathequepasdecalais
 
Le tourisme culturel, quoi de neuf? (II/IV)
Le tourisme culturel, quoi de neuf? (II/IV) Le tourisme culturel, quoi de neuf? (II/IV)
Le tourisme culturel, quoi de neuf? (II/IV) NTC
 
Mondialisation et commerce des langues 2
Mondialisation et commerce des langues 2Mondialisation et commerce des langues 2
Mondialisation et commerce des langues 2pchard
 
Création d'une webradio en établissement
Création d'une webradio en établissement Création d'une webradio en établissement
Création d'une webradio en établissement Jean-Paul FILLIT
 
Bibliotheques et Numérique
Bibliotheques et NumériqueBibliotheques et Numérique
Bibliotheques et NumériqueXavier Galaup
 
Comment sauver les langues régionales de France ?
Comment sauver les langues régionales de France ?Comment sauver les langues régionales de France ?
Comment sauver les langues régionales de France ?MichelFeltinPalas
 

Contenu connexe

Similaire à E-nationalisme et langues minoritaires. Une comparaison entre Alsace, Corse, Ecosse et Pays de Galles.

Letra premsa 15 v2
Letra premsa 15   v2Letra premsa 15   v2
Letra premsa 15 v2blogVAP
 
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régions
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régionsLe CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régions
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régionsArkhenum
 
Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales Xavier Galaup
 
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleil
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleilCultures africaines et mondialisation m15 cm soleil
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleilParti Djibouti
 
Systeme educatif (Catalogne)
Systeme educatif (Catalogne)Systeme educatif (Catalogne)
Systeme educatif (Catalogne)Neus Lorenzo
 
Education artistique et fracture numérique
Education artistique et fracture numériqueEducation artistique et fracture numérique
Education artistique et fracture numériqueYves-Armel Martin
 
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentairesTouitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentairesBibliolab
 
Les Bibliothèques dynamiques et attractives
Les Bibliothèques dynamiques et attractivesLes Bibliothèques dynamiques et attractives
Les Bibliothèques dynamiques et attractivesXavier Galaup
 
Lecture IFLA General Conference 1998
Lecture IFLA General Conference 1998Lecture IFLA General Conference 1998
Lecture IFLA General Conference 1998Private
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmMartel D.
 
Bibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & CommunautéBibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & CommunautéAntonin Benoît DIOUF
 
alphabétisation numérique en zone rurale
alphabétisation numérique en zone ruralealphabétisation numérique en zone rurale
alphabétisation numérique en zone ruraleFranck DIEA
 
Archives numérisées ouvertes aux écoliers
Archives numérisées ouvertes aux écoliersArchives numérisées ouvertes aux écoliers
Archives numérisées ouvertes aux écoliersAssociationAF
 
Diversité-Culturelle_OIF_Vietnam
Diversité-Culturelle_OIF_VietnamDiversité-Culturelle_OIF_Vietnam
Diversité-Culturelle_OIF_VietnamMokhtar Ben Henda
 
Pecha Kucha, Médiathèque de Chantepie
Pecha Kucha, Médiathèque de ChantepiePecha Kucha, Médiathèque de Chantepie
Pecha Kucha, Médiathèque de Chantepiebrocoli2
 
Publics et communication pour une Eglise évangélisante
Publics et communication pour une Eglise évangélisantePublics et communication pour une Eglise évangélisante
Publics et communication pour une Eglise évangélisanteftr_
 

Similaire à E-nationalisme et langues minoritaires. Une comparaison entre Alsace, Corse, Ecosse et Pays de Galles. (20)

Letra premsa 15 v2
Letra premsa 15   v2Letra premsa 15   v2
Letra premsa 15 v2
 
Questions societe3
Questions societe3Questions societe3
Questions societe3
 
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régions
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régionsLe CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régions
Le CIRDOC valorise un patrimoine réparti sur 10 régions
 
Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales
 
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleil
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleilCultures africaines et mondialisation m15 cm soleil
Cultures africaines et mondialisation m15 cm soleil
 
Systeme educatif (Catalogne)
Systeme educatif (Catalogne)Systeme educatif (Catalogne)
Systeme educatif (Catalogne)
 
Education artistique et fracture numérique
Education artistique et fracture numériqueEducation artistique et fracture numérique
Education artistique et fracture numérique
 
Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ?
Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ? Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ?
Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ?
 
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentairesTouitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
Touitou abf 14 juin 2010 avec pages de commentaires
 
Les Bibliothèques dynamiques et attractives
Les Bibliothèques dynamiques et attractivesLes Bibliothèques dynamiques et attractives
Les Bibliothèques dynamiques et attractives
 
Lecture IFLA General Conference 1998
Lecture IFLA General Conference 1998Lecture IFLA General Conference 1998
Lecture IFLA General Conference 1998
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
 
Bibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & CommunautéBibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & Communauté
 
La logitheque de la Mediatheque de Lorient
La logitheque de la Mediatheque de LorientLa logitheque de la Mediatheque de Lorient
La logitheque de la Mediatheque de Lorient
 
alphabétisation numérique en zone rurale
alphabétisation numérique en zone ruralealphabétisation numérique en zone rurale
alphabétisation numérique en zone rurale
 
Archives numérisées ouvertes aux écoliers
Archives numérisées ouvertes aux écoliersArchives numérisées ouvertes aux écoliers
Archives numérisées ouvertes aux écoliers
 
Diversité-Culturelle_OIF_Vietnam
Diversité-Culturelle_OIF_VietnamDiversité-Culturelle_OIF_Vietnam
Diversité-Culturelle_OIF_Vietnam
 
Pecha Kucha, Médiathèque de Chantepie
Pecha Kucha, Médiathèque de ChantepiePecha Kucha, Médiathèque de Chantepie
Pecha Kucha, Médiathèque de Chantepie
 
La Déclaration universelle sur les archives
La Déclaration universelle sur les archivesLa Déclaration universelle sur les archives
La Déclaration universelle sur les archives
 
Publics et communication pour une Eglise évangélisante
Publics et communication pour une Eglise évangélisantePublics et communication pour une Eglise évangélisante
Publics et communication pour une Eglise évangélisante
 

E-nationalisme et langues minoritaires. Une comparaison entre Alsace, Corse, Ecosse et Pays de Galles.

  • 1. E-nationalisme et langues minoritaires Une comparaison entre Alsace, Corse, Écosse et Pays de Galles Etienne B. Schmitt (Concordia University) etienne.schmitt@concordia.ca @schmitteb
  • 2. Introduction Benedict Anderson théorisait l’avènement du nationalisme par le biais du « capitalisme de l’imprimé ». Avec le développement d’internet, beaucoup ont voulu voir dans l’espace numérique une nouvelle étape vers une société cosmopolitique où les frontières, les nations, mais aussi les langues, seraient abolies. Comme l’a écrit Thomas Hylland Eriksen, c’est le phénomène inverse qui s’est produit : « Loin d’être une technologie de ‘désintégration’, internet s’est révélée être une technologie de réintégration ». (2007, 7). Le capitalisme d’internet succède donc au capitalisme de l’imprimé. Internet s’avère un instrument de mobilisation puissant dans la mesure où il abolit certaines contraintes matérielles et symboliques ; où il fait évoluer les répertoires d’actions et créer de nouvelles formes de socialisation. Plusieurs entrepreneurs nationalitaires ont alors investi ces espaces numériques dans lesquels ne s’exercent que peu ou prou la censure de la nation dominante. Le cyber-activisme a ainsi créé un nouveau cadre et se pose alors la question de son expression. À l’aide d’une comparaison entre l’Alsace, la Corse, l’Écosse et le Pays de Galles, cette contribution s’interroge sur les stratégies adoptées par les nationalistes pour dépasser l’hégémonie statonationale concernant la langue, mais également créer une nation virtuelle conçue comme une extension de la nation sociétale.
  • 3. Méthodologie Les cas de l’Alsace, Corse, Écosse et Pays de Galles, répondent à plusieurs critères: • Nationalisme minoritaire • Langue(s) minoritaire(s) et minorisée(s): alsacien, corse, gaélique écossais et gallois. • Deux cas par contexte majoritaire (France et Royaume-Uni) afin d’équilibrer la comparaison. Méthode comparative, dont le corpus est constitué de sources internet (page web, réseaux sociaux) avec une approche discursive de la sociologie de la connaissance (cf. Reiner Keller) pour l’analyse phénoménale et une approche critique du discours (cf. Norman Fairclough; Teun van Dick) pour l’analyse linguistique. Trois variables: 1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet 2. Mobilisation pour la langue sur internet 3. Stratégies sur internet
  • 4. Concepts E-nationalisme désigne les pratiques et les représentations du nationalisme sur internet. Le débat académique tourne essentiellement si l’e-nationalisme constitue une nouvelle forme de nationalisme ou non comme peut l’être le nationalisme diasporique. Entrepreneurs nationalitaires reprend ici le concept d’entrepreneurs de cause (Cobb et Elder 1972) qui désigne les acteurs qui tentent de problématiser et porter un problème (ici relatif aux sujets relatifs à la cause nationale) sur la scène publique. L’hégémonie statonationale se présente à la fois comme l’hégémonie de l’État sur la nation et l’hégémonie d’une nation sur toutes les autres. Elle s’établit par un long processus par lequel l’État participe à institutionnaliser et à légitimiser la nation, puis déconteste et monopolise la nation pour éviter toutes notions concurrentes ou qui concurrenceraient les énoncés autorisés de la nation.
  • 5. 1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet 1. Alsace • Institution officielle pour la promotion de la langue alsacienne depuis 1994 : Office de la langue et des cultures d’Alsace (OLCA) avec une présence active sur internet (50 000 visiteurs) et sur les réseaux sociaux. • Développement continuelle de nouveaux outils internet:  2019 : i-Yo application mobile pour apprendre l’Alsacien a coûté 254.000 € et a exigé la participation de fonds européens.  2020 : Sàmmle, site pour pour la collecte et la valorisation du patrimoine oral de l’Alsace • Plusieurs difficultés, dont:  Faible budget (600 000 euros) qui ne permet pas de concrétiser certaines initiatives (comme i-Yo arrêtée faute de 20 000 euros)  OLCA financé par plusieurs collectivités (Grand-Est, CEA, Eurométropole de Strasbourg, Ville de Mulhouse) et organismes privés, mais reste « otage » de la volonté politique.  CEA a une compétence de « bilinguisme », mais la sous-exploite. 2. Corse • Pas d’institution officielle pour la promotion et diffusion de la langue corse, bien qu’en 2012 le Conseil de la langue corse (Cunsigliu di a lingua corsa) semblait aller de l’avant. • Une direction de la langue corse (Direzzione di a lingua corsa) est néanmoins rattachée à la Collectivité de Corse.
  • 6. 1. Institutions linguistiques et institutionnalisation d’internet 3. Écosse • Le Royaume-Uni a signé et ratifié la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (CELRM) en 2001. Seulement pour la partie II concernant le scots, mais les parties II et III pour le gaélique écossais. • Création d’une institution pour la promotion et la diffusion du gaélique écossais: Bòrd na Gàidhlig (BnG), en 2005 par le Gaelic Language Act. • Développement plusieurs outils internet:  Learn Gaelic: site d’apprentissage gratuit  Speak Gaelic: site d’éducation en gaélique  #DèanDiofar (Faire une différence): campagne de promotion massive sur internet 4. Pays de Galles • Le Royaume-Uni a également signé et ratifié la CELRM en 2001 dans ses parties II et III pour le gallois. • Création d’une institution pour la promotion et la diffusion du gallois : Bwrdd yr Iaith Gymraeg (ou Welsh Language Board, WLB), en 1993 par le Welsh Language Act. Le WLB devient le Comisiynydd y Gymraeg (Welsh Language Commissioner, WLC) en 2011, suite à une réforme • Le WLC développe des outils de régulations et d’accompagnement (normes, plaintes, guides)
  • 7. 2. Mobilisation pour la langue sur internet 1. Alsace • Réseaux associatif (ex: René Schickele Gesellschaft) et éducatif (ex: Eltern Alsace) présents. • Peu (moins de 5) de lieux dédiés groupes et forums en langue alsacienne. • Médias en alsacien sur internet : seuls France Bleu Alsace et Rund Um (France 3) • Acteurs politiques et institutions ne parlent pas en alsacien sur les réseaux sociaux, la CEA uniquement lorsqu’il s’agit d’un question linguistique. • Site d’Unser Land est bilingue, mais UL ne communique pas en alsacien sur les réseaux sociaux. • Wikipédia en alémanique (environ 28 000 articles) 2. Corse • Réseau éducatif (ex: Université de Corse) présent. • Quelques (moins de 10) groupes et forums en langue corse. • Médias en corse sur internet : seuls France Bleu Corse, Via Stella, U Ghjurnalettu (Corse Infos Net) • Acteurs politiques et institutions parlent en corse sur les réseaux sociaux. • Site de Femu a Corsica (FaC) est en corse. • Wikipédia en corse (environ 6 000 articles)
  • 8. 2. Mobilisation pour la langue sur internet 3. Écosse • Réseaux associatif, culturel, éducatif et sportifs présents. • Quelques (moins de 10) groupes et forums en gaélique sur internet • Médias en gaélique sur internet : BBC Alba, radios, etc., mais pas de médium écrit. • Acteurs politiques et institutions ne parlent pas en écossais sur les réseaux sociaux. • Site du Scottish National Party n’a pas de version bilingue. • Wikipédia en gaélique (15 000 articles) 4. Pays de galles • Réseaux associatif, culturel, éducatif et sportifs présents. • Beaucoup (plus de 50) groupes et forums en gallois sur internet. • Médias en gallois sur internet : plusieurs télévisions, radios, journaux et sites dédiés. • Acteurs politiques et institutions parlent pas en gallois sur les réseaux sociaux. • Site du Plaid Cymru est bilingue • Wikipédia en gallois (135 000 articles)
  • 9. 3. Stratégies sur internet 1. Alsace • La présence de l’alsacien sur internet est très faible, malgré le nombre important de locuteurs (environ 800 000, soit 45% de la population). Le fossé générationnel explique ce phénomène (80% des locuteurs ont plus de 65 ans) • L’OLCA concentre ses efforts sur l’apprentissage pour enfant, pour les faux- débutants et sur la diffusion et la création culturelle. • Les politiques linguistiques sur internet ont pour objectif est de faire de l’espace numérique un outil de « normalisation » de l’alsacien pour que la langue soit vécue comme moderne, technologiquement compatible, ouverte sur le monde, etc., qui poursuit le projet cosmopolitique de l’autonomisme/régionalisme alsacien. 2. Corse • La présence du corse sur internet est faible, tout comme le nombre de locuteurs (environ 130 000, soit 30% de la population). • Forte politisation de la langue corse, puisque l’objectif des autonomistes et des nationalistes et la co-officialité du corse. • Les politiques linguistiques visent principalement les locuteurs, les faux-débutants et les nouvelles générations afin de légitimer et transmettre la langue corse.
  • 10. 3. Stratégies sur internet 3. Écosse • La présence du gaélique écossais est faible, mais bien supérieur au nombre très faible de locuteurs (environ 60 000, soit 1% de la population). • Le BnG concentre ses efforts sur l’apprentissage pour enfant, pour les faux- débutants et sur la diffusion auprès des diasporas. • Les politiques linguistiques sur internet ont pour objectif l’érosion du nombre de locuteurs, et internet est perçu comme un instrument de transmission et de connaissance. La question est faiblement politisée. 4. Pays de Galles • La présence du gallois est forte, tout comme le nombre de locuteurs (environ 1 million, soit 30% de la population). • Le système éducatif est performant et la culture vivante, de plus en plus les institutions développent des énoncés en direction des populations immigrantes ou monolingues. • Les politiques linguistiques sur internet ont pour objectif de « généraliser » le gallois en l’ouvrant à la diffusion et aux cultures numériques. Il s’agit d’en faire une langue « comme les autres », et ce afin d’accentuer la différenciation/complémentarité avec l’anglais.
  • 12. Conclusion Internet est un instrument cognitif puissant dans la mesure où : • il abolit certaines contraintes matérielles et symboliques de la connaissance que sont la distance, la temporalité ou l’accessibilité ; • il modifie les modes de production et de reproduction de celle-ci, notamment en créant de nouveaux rôles sociaux ; • il faut évoluer les répertoires d’actions par de nouvelles formes de socialisation (Kleinwächter, 2007). Autrement dit, internet transforme les expériences du politique, et donc les représentations de la nation (Saunders, 2011). Pourtant, internet reste sous-exploité en Alsace, en Corse et en Écosse pour des raisons qui n’incombent pas à l’hégémonie statonationale : • Sociologiques: comme en Alsace, par le fossé générationnel. • Institutionnelles: comme en Corse, par la faible institutionnalisation de la langue. • Politiques: comme en Écosse, par la faible politisation de la question linguistique. Le Pays de Galles a réussi à la fois à renouveler son bassin de locuteur, institutionaliser la langue, politiser celle-ci, tout en faisant une question centrale pour plusieurs secteurs de la société. Internet est alors présenté comme l’outil pouvant aider à dépasser/concurrencer l’hégémonie de l’anglais. Il y a là une propension à faire de la nation virtuelle une extension de la nation sociétale.