RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013
FONDATION LE CORBUSIER
année 2013 aura été un cru
exceptionnel pour ce qui
concerne la réalisation d’ex-
positions monographiques consa-
crées à ...
L’œuvre construit constitue l’autre
grand volet de l’activité de la
Fondation, qu’il s’agisse de l’accueil
du public et de...
L
e Conseil d’administration s’est
réuni à trois reprises. Ses tra-
vaux ont essentiellement porté
sur les questions liées...
Désignation des
administrateurs
de l’AIAFLC
À la suite de la création de l’associa-
tion internationale des Amis de la
Fon...
Le comité des experts pour l’œuvre
architecturale a tenu cinq réunions,
dont plusieurs sur site (Marseille,
Saint-Dié, vil...
L’usage quotidien des œuvres architecturales appartenant à la Fondation et leur
fragilité nécessitent chaque année des tra...
Petite Villa
sur le Lac Léman,
Corseaux
Les travaux concernant les extérieurs
de la petite maison ont suivi la
même méthod...
La Fondation a participé à la réunion
du comité de gestion du site Eileen
Gray – Le Corbusier au mois de mars.
Elle a soul...
Gymnase de Bagdad
La Fondation a été associée aux
travaux de Caecilia Pieri et de Mina
Marefat concernant l’étude et le pr...
Réseau
Les rencontres, réunions, colloques,
conférences, chantiers, expositions,
invitations diverses ont été autant
d’occ...
Maison La Roche
La maison La Roche a accueilli 17 500
visiteurs payants, soit une fréquenta-
tion légèrement inférieure à ...
La Fondation a poursuivi et développé
son offre éducative et de médiation
en partenariat avec les CAUE d’Île-
de-France, l...
Acquisitions
La Fondation a procédé à l’acquisition
de cinq dessins réalisés par Le
Corbusier pour le projet du Centre
int...
Projets
monographiques
L’année a été particulièrement riche
en projets monographiques. Les cinq
grandes expositions organi...
Autres manifestations
La Fondation a également contribué,
par des prêts d’œuvres et de docu-
ments, aux projets suivants :...
Accueil
des chercheurs
Le nombre d’inscrits a été quasi
stable par rapport à celui de 2012,
passant de 195 à 201 chercheur...
Édition de livres
Co-éditions
• Collectif
L’invention d’un architecte.
Le voyage d’Orient de Le Corbusier
Actes des XVIIes...
Ouvrages partiellement
consacrés à Le Corbusier
• Collectif
Eileen Gray, l’Etoile de mer,
Le Corbusier. Trois aventures
en...
Deux séances de travail organisées
à Meda, siège de Cassina, ont été
consacrées plus particulièrement à
des adaptations de...
RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013
Édition / FONDATION LE CORBUSIER / 21
Photos catalogue NEMO
Autorisations/
ADAGP
La Fondation a traité les demandes
d’autorisation de reproductions en
deux dimensions en concertation...
Internet/
Réseaux sociaux
La page d’accueil du site internet de
la Fondation a été adaptée aux nou-
veaux outils de lectur...
©FLC/ADAGP–BernardArtalGraphisme/ImprimeriePeau
FONDATION LE CORBUSIER
8-10 square du Docteur Blanche - 75016 Paris
Tél. :...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fondation Le Corbusier - Rapport activité 2013 exé (bat2)

1 520 vues

Publié le

Architecture / Art / Design

Publié dans : Art & Photos
  • Soyez le premier à commenter

Fondation Le Corbusier - Rapport activité 2013 exé (bat2)

  1. 1. RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 FONDATION LE CORBUSIER
  2. 2. année 2013 aura été un cru exceptionnel pour ce qui concerne la réalisation d’ex- positions monographiques consa- crées à Le Corbusier. Plusieurs pro- jets importants, pour lesquels les collections de la Fondation ont été largement sollicitées, se sont en effet succédé, notamment à Stockholm, Bruxelles, New York, Tokyo, Marseille et Montréal. Le succès de ces manifestations auprès des visiteurs et l’écho média- tique qui les a le plus souvent accompagnées témoigne d’un intérêt constant des spécialistes pour l’œuvre de Le Corbusier et de la curiosité d’un très large public qui vient aujourd’hui le découvrir sans préjugés. La diversité des approches scientifiques et des institutions orga- nisatrices, la multiplicité des lieux dispersés aux quatre coins de la planète, démontrent que son œuvre conserve sa portée universelle et soulignent qu’il reste encore de nombreux aspects théoriques et matériels de son travail à explorer et à découvrir. Curieusement, cette diffusion en constante augmentation depuis une dizaine d’années ne semble pas épuiser la demande, bien au contraire. Ce succès, dont il faut évidemment se réjouir, doit aussi nous conduire à réfléchir aux réponses que la Fondation pourra et devra y apporter dans les prochaines années, notam- ment après les célébrations du cinquantenaire de la mort de Le Corbusier en 2015 qui ne manqueront pas d’exercer des pressions supplé- mentaires sur ses collections. Cette question devra être examinée à la lumière de la double contrainte que comporte sa mission qui doit tout à la fois favoriser la diffusion de l’œuvre mais aussi veiller à la conservation des objets et documents qui risquent de s’épuiser dans une éternelle itiné- rance. L’édition de catalogues a systémati- quement accompagné l’organisation de ces manifestations, permettant ainsi d’ouvrir de nouveaux horizons de recherche et d’approfondir la connaissance de cette œuvre poly- morphe. Ces publications sont venues compléter une production par ailleurs particulièrement abondante d’ouvrages consacrés à Le Corbusier édités en France et à l’étranger. L’ INTRODUCTION 2 / FONDATION LE CORBUSIER / Introduction RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 CI-DESSUS Catalogue exposition MoMA, New York 1ère DE COUVERTURE - Exposition Marseille. Photo MR - Jardin de la Petite villa, restauration en cours. Photo Patrick Moser 4ème DE COUVERTURE - Exposition MoMA, New York Photo John Hill / World-Architect - Publication des actes des XVIIes Rencontres de la Fondation
  3. 3. L’œuvre construit constitue l’autre grand volet de l’activité de la Fondation, qu’il s’agisse de l’accueil du public et de l’entretien des trois immeubles qui lui ont été confiés par Le Corbusier ou encore, et de plus en plus, du suivi de la conservation des constructions qui appartiennent à des collectivités publiques ou à des pro- priétaires privés. Toutes les instances de la Fondation – président, Conseil d’administration, comité pour l’œuvre architecturale, architecte, documen- talistes–ontétéconstammentmobilisées par les nombreux projets et chantiers de restauration en cours et par l’atten- tion qu’ils doivent porter aux nombreux demandeurs qui les sollicitent pour une recherche, un avis, un conseil, etc. On peut se réjouir de constater que de plus en plus de propriétaires ont pris conscience de la nécessité d’avoir recours à des experts pour procéder à la restauration de leurs bâtiments. À ce titre, on ne peut que se féliciter de l’acquisition par un jeune designer du gymnase de l’Unité d’habitation de Marseille qui, à l’instar d’autres pro- priétaires a su procéder à une réhabi- litation respectueuse de cet élément fondamental du toit de la Cité radieu- se. Il nous faut en revanche regretter l’indifférence de certains gestion- naires qui ne prennent pas la mesure de l’importance et des contraintes posées par la conservation des œuvres qui leur sont confiées. Certaines situations se révèlent préoccupantes et posent la question de la sauvegarde de ces objets sur le long terme. C’est cette inquiétude concernant la pérennité de l’œuvre qui a conduit la Fondation à poursuivre les discus- sions et les travaux ayant pour objectif le dépôt d’un nouveau dossier de candidature à l’inscription de l’œuvre architecturale sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Au-delà de la candidature, le travail collectif réalisé avec les pays parte- naires, l’association des Sites, les propriétaires et les associations d’ha- bitants a permis d’appeler l’attention sur la préservation de l’œuvre dans toutes ses composantes et d’élever le niveau de vigilance et de compétence de tous ceux qui en ont la responsa- bilité. Les contacts ont été multipliés avec les organisations internationales pré- occupées de ces questions et les réseaux de bâtiments des architectes de la modernité qui se mettent en place aujourd’hui afin de mutualiser les bonnes pratiques et de faire avan- cer la réflexion sur l’avenir du patri- moine architectural du XXe siècle. Enfin, nous devons nous réjouir de la création, à l’initiative de Jean-Pierre Duport et de Claude Prelorenzo, de l’association internationale des Amis de la Fondation Le Corbusier (AIAFLC), le 19 septembre 2013. Elle a son siège dans l’appartement de Le Corbusier, 24, rue Nungesser et Coli. Elle a pour mission, d’une part d’animer, aux côtés de la Fondation, le réseau des sympathisants et, d’autre part, de collecter des fonds pour permettre à la Fondation de réaliser des actions ou des investissements qu’elle ne peut conduire seule et de favoriser son développement. Introduction / FONDATION LE CORBUSIER / 3 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 CI-CONTRE Vue extérieure du gymnase après restauration, comité des experts 2013. Photo BG CI-DESSOUS Affiche exposition CIVA, Bruxelles
  4. 4. L e Conseil d’administration s’est réuni à trois reprises. Ses tra- vaux ont essentiellement porté sur les questions liées à la conserva- tion des bâtiments, notamment à la suite du colloque qui s’est tenu au mois de mars à La Tourette, et sur le projet de rénovation de la Cité de Refuge. Ont été plus particulièrement évoqués les travaux de reconstruc- tion des appartements de l’Unité d’habitation de Marseille, le projet de restauration de la loge du jardinier de la villa Savoye et la situation du Cabanon. C’est également sur ces questions de conservation qu’il a été décidé de consacrer les prochaines Rencontres de la Fondation. Le Conseil a apporté son soutien aux habitants de la Maison radieuse de Rezé dont l’école maternelle est menacée de fermeture. À la suite de la mission à Chandigarh d’Antoine Picon et de Bénédicte Gandini, les débats ont porté sur les problèmes liés au développement de la ville (densification, transports, etc.) et le projet de construction du Palais du Gouverneur. Le Conseil a validé le projet et le budget de restauration des façades et des jardins des maisons La Roche et Jeanneret dont le chantier a commencé au mois de décembre 2013. Les projets de manifestations pour l’année 2015 ont fait l’objet de discussions et de propositions. Désignation des nouveaux membres du Conseil d’administration Arrivés au terme de leurs mandats, Daniel Gervis et Jacques Sbriglio, ont quitté le Conseil d’administration au mois décembre. Le Conseil a procédé à la dési- gnation de nouveaux membres : Emmanuelle Brugerolles, conservateur du Patrimoine, chargée des dessins à l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et Philippe Potié, professeur à l’école nationale supérieure d’architec- ture de Versailles. Conformément à l’article III des statuts, le ministère de la Culture et de la Communication a désigné Christine Mengin, conseillère scientifique pour l’histoire de l’architecture à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) pour siéger au titre des personnalités qualifiées, en remplacement de Jean-Marc Blanchecotte, démissionnaire. Renouvellement des membres du Bureau Le Conseil a également procédé au renouvellement des membres du Bureau. Celui-ci est constitué de la manière suivante : • Antoine Picon, président • Wanda Diebolt, vice-présidente • Christine Mengin, secrétaire générale • Martine Vittu, trésorière 4 / FONDATION LE CORBUSIER / Conseil d’administration CONSEIL D’ADMINISTRATION RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Vue extérieure de l’école maternelle de l’Unité d’habitation de Rezé, réunion association des sites de LC, 2013. Photo BG Pavillon du jardinier, Villa Savoye, Poissy, état actuel. Photo BG
  5. 5. Désignation des administrateurs de l’AIAFLC À la suite de la création de l’associa- tion internationale des Amis de la Fondation Le Corbusier (AIAFLC) dont le président de la Fondation est membre de droit, le Conseil d’adminis- tration a procédé à la désignation des trois “personnalités qualifiées, inté- ressées au fonctionnement de l’asso- ciation” qui siègeront au Conseil d’administration de l’association : Jean-Louis Cohen, Bruno Reichlin et Jacques Sbriglio. Budget 2014 Lors de sa séance du 9 décembre, le Conseil d’administration a adopté le budget prévisionnel pour l’année 2014. Il a pris acte de la fragilité struc- turelle des ressources de la Fondation face à des charges incompressibles. Le bilan pour l’année 2013 sera néan- moins positif en raison du don excep- tionnel d’un bien immobilier. Compte tenu des perspectives économiques peu favorables à l’augmentation des recettes des droits d’auteur, le mon- tant des charges et des produits pour le nouvel exercice a été établi quasi- ment à la hauteur du budget 2013. De plus, la Fondation doit dorénavant faire face aux dépenses liées au stoc- kage de la totalité de ses collections chez un prestataire extérieur. Au titre du programme d’action, il a été prévu de poursuivre les travaux liés à la publication des écrits (Correspondance familiale, tome III) et au Catalogue raisonné des dessins ainsi qu’à l’édition d’une anthologie des dessins à paraître en 2015. Il a également été décidé de publier en 2014 les actes des Rencontres consa- crées à la photographie qui se sont tenues à La Chaux-de-Fonds en 2012. L’éventualité du dépôt du dossier de candidature à l’UNESCO en 2015 a justifié l’inscription de crédits desti- nés à préparation et à la fabrication du dossier. La préparation des manifestations du cinquantenaire de la mort de Le Corbusier a également été prévue. Le principe d’une exposition d’œuvres d’artistes contemporains, inspirées par le travail de Le Corbusier, dans la maison La Roche, a été retenu. Pour ce qui concerne la partie recettes du budget 2014, il faut signa- ler qu’il a été décidé une augmen- tation des tarifs des entrées de la maison La Roche et de l’appartement 24NC (sur la base d’un prix d’entrée de 8 € pour le plein tarif et 5 € pour le tarif réduit). Ceux-ci n’avaient pas été modifiés depuis la réouverture de la maison La Roche en 2009. Au titre des financements extérieurs à la Fondation, a été inscrit le mécénat de Spie Batignolles pour un montant de 10 000 €. Conseil d’administration / FONDATION LE CORBUSIER / 5 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Visuel du dossier 2011 de candidature à l’Unesco “Albums d’Afrique du Nord” Présenté par Danièle Pauly
  6. 6. Le comité des experts pour l’œuvre architecturale a tenu cinq réunions, dont plusieurs sur site (Marseille, Saint-Dié, villa Savoye, villa Stein). Il a plus particulièrement examiné les projets de restauration de la loge du jardinier de la villa Savoye à Poissy, de la rénovation des menuiseries de l’Usine Duval à Saint-Dié, celui de la reconstruction, après l’incendie, des appartements de l’Unité d’habitation de Marseille et l’étude pour la restau- ration des façades de la villa Stein. Le suivi de ces dossiers a été réalisé en concertation avec les proprié- taires, les maîtres d’œuvre et les ser- Les discussions avec ICOMOS Inter- national se sont poursuivies et le groupe de travail des experts des six pays s’est réuni à trois reprises à la Fondation, pour définir les bases d’une nouvelle candidature qui satis- ferait aux demandes de l’UNESCO. Bénédicte Gandini, Olivier Poisson, représentant du ministère de la Culture et de la Communication, et Yamana Yoshiyushi, expert pour le Japon, ont pu présenter le projet de dossier lors de la réunion du groupe XXe siècle d’ICOMOS International qui s’est tenue à Chandigarh au début du mois d’octobre. À l’occasion de la visite du président de la Fondation, organisée au même moment, les autorités de Chandigarh lui ont fait part de leur souhait de rejoindre la série transnationale du dossier de candidature au Patrimoine mondial. Cette démarche a récem- ment fait l’objet d’une confirmation officielle du gouvernement indien. De son côté, l’association internatio- nale des Sites Le Corbusier s’est réunie à Rezé. Elle a décidé, dans l’attente des suites qui pourraient être données à la candidature au Patri- moine mondial, de constituer un dossier d’Itinéraire européen du Patrimoine associant tous les sites européens Le Corbusier ainsi que le musée natio- nal d’Art occidental de Tokyo. 6 / FONDATION LE CORBUSIER / Bâtiments BÂTIMENTS Comité des experts pour l’œuvre architecturale RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 vices de l’État. Il a nécessité un cer- tain nombre de réunions prépara- toires ainsi que des recherches dans les archives de la Fondation. Les pro- jets de restauration ont donné lieu à des avis qui ont été présentés et discutés lors des réunions du Conseil d’administration. Le projet de restau- ration de la loge du jardinier de la villa Savoye a fait l’objet d’un examen en Commission nationale des monu- ments historiques au cours duquel la Fondation a pu exprimer sa position. La Fondation a également été consul- tée sur le projet d’implantation de bâtiments provisoires pour l’accueil des visiteurs de la villa Savoye. La Fondation a été associée à la recherche sur la polychromie de l’ap- partement témoin de l’Unité d’habita- tion de Marseille. Candidature UNESCO Vue des appartements de l’Unité d’habitation de Marseille les plus touchés par l’incendie de février 2012, avant restauration. Photo BG Recherche de polychromie de la cuisine de l’appartement 643, classé MH. Photo BG 2013
  7. 7. L’usage quotidien des œuvres architecturales appartenant à la Fondation et leur fragilité nécessitent chaque année des travaux d’entretien. Par ailleurs, la Fondation s’est engagée dans trois opérations importantes qui visent à une réhabilitation complète des maisons La Roche et Jeanneret et de la villa Le Lac sur les exercices 2014-2015 et de l’appartement 24NC souhaitée pour 2015-2016. Maisons La Roche et Jeanneret Outre les travaux divers au titre de la maintenance (serrurerie, électricité, plomberie), il a été réalisé un diagnos- tic complet de la chambre forte avec le support d’un bureau spécialisé et d’experts de la conservation des documents graphiques. L’objectif visait à disposer de préconisations qui permettraient de remettre en état la chambre forte pendant les travaux de rénovation des façades de façon à y accueillir éventuellement les collec- tions de la Fondation. À la suite de ces travaux préliminaires, il a été décidé de déménager temporairement les collections. Parallèlement étaient conduites des études complémentaires concernant les enduits des façades des deux mai- sons en liaison avec le Laboratoire de recherche des monuments histo- riques et une sélection de fournis- seurs potentiels. Des sondages étaient également réalisés sur les menuise- ries pour l’établissement définitif des couleurs. Des réunions préparatoires au lancement de l’appel d’offre pour les travaux de restauration des façades étaient organisées avec les services du Patrimoine. Au mois de novembre le choix des entreprises était réalisé et les travaux commençaient au début du mois de décembre. Leur durée est estimée à 12 mois. Bâtiments / FONDATION LE CORBUSIER / 7 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Bâtiments appartenant à la Fondation Vue de la palissade de chantier, entrée maison Jeanneret. Photo Arnaud Dercelles déc. 2013 Restauration des menuiseries en bois de la bibliothèque de la maison Jeanneret : après décapage de peinture, changement ponctuel de pièces de bois altérées (greffe). Photo BG Stratigraphie des enduits de façades sur square de la maison La Roche. Photo BG L’espace sous la galerie de tableaux après décapage. Photo BG
  8. 8. Petite Villa sur le Lac Léman, Corseaux Les travaux concernant les extérieurs de la petite maison ont suivi la même méthodologie : étude préalable convoquant de multiples compé- tences : étude historique, paysagiste, sondages de polychromie réalisés par un restaurateur avec le support de la SUPSI (Scuola universitaria profes- sionale della Svizzera italiana). Les réunions de chantier associaient la ville de Corseaux, les services canto- naux du Patrimoine, et les experts de la Fondation, Franz Graf et Bruno Reichlin. Les murs et les éléments de clôture (claustra) ont été restaurés, le plan- cher de la fruitière a été également repris et la poutre métallique d’origine traitée et remise en place. Les volets et les menuiseries ont fait l’objet d’un traitement avant repeinture. Le jardin a été redessiné dans sa configuration d’origine ; le paulownia et les arbustes ont dû être remplacés. À l’issue des travaux des maisons La Roche et Jeanneret et de la villa Le Lac, la Fondation envisage de pro- céder à la restauration de l’apparte- ment-atelier du 24 NC dont la vétusté devient de plus en plus préoccupante notamment pour l’image qui en est donnée aux visiteurs. Après consulta- tion de plusieurs maîtres d’œuvre, le Bureau de la Fondation a décidé de confier l’étude patrimoniale au Labo- ratoire des Techniques et de la Sau- vegarde de l’Architecture Moderne (TSAM) de l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Au-delà de l’étude historique et du bilan sani- taire, il a été demandé de veiller à ce que les préconisations prennent en compte l’usage des lieux qui devront rester tout à la fois accessibles à la visite mais aussi disponibles pour des événements, l’accueil de séminaires et des activités pédagogiques. À l’instar de la démarche entreprise pour les autres bâtiments de la Fondation, des études complémen- taires seront conduites notamment avec des restauratrices pour ce qui concerne les recherches sur la poly- chromie et le mobilier et avec le Laboratoire de recherche des monu- ments historiques pour les questions de structure. Pour ce qui concerne l’immeuble Molitor, la Fondation a été associée à la mise en place des études liées aux désordres sur les façades côté Boulogne consécutives au ravale- ment intervenu en 2005. Des sondages sur les polychromies d’origine ont été réalisés dans le hall de l’immeuble par Marie-Odile Hubert, restauratrice. 8 / FONDATION LE CORBUSIER / Bâtiments RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Restauration du mur de la Petite Villa, côté route : conservation de la poutre métallique d’origine. Photo BG Appartement Le Corbusier / Immeuble Molitor Le Corbusier dans son appartement, 1953. Photo Willy Rizzo
  9. 9. La Fondation a participé à la réunion du comité de gestion du site Eileen Gray – Le Corbusier au mois de mars. Elle a souligné l’urgence de la situa- tion créée par l’absence de gouver- nance du site et par le délitement progressif des constructions, notam- ment du Cabanon (toiture, ouvertures, porte, etc.) et de la baraque de chan- tier. Ces préoccupations ont été rappelées aux responsables du Conservatoire du Littoral lors d’une visite à Roquebrune-Cap-Martin du président et du directeur de la Fondation au mois de décembre. Au mois de mars une visite était organisée en présence de François Chatillon et Antoine Picon, de façon à faire le point sur le chantier à la suite des articles mettant en cause la qua- lité de la démarche de restauration de la Cité de Refuge. À la suite de cette rencontre, les réunions du comité de suivi scientifique ont repris à un ryth- me régulier. Elles ont permis d’effec- tuer un repérage archéologique des deux derniers étages (propositions d’éléments à conserver, notamment éléments de serrureries, recherche de couleurs, ou de dispositions d’ori- gine, pièce par pièce, etc.). Des recherches complémentaires ont été effectuées à la Fondation concer- nant notamment les luminaires, le mobilier, le verre Desagnat, la serru- rerie, etc.), les chambres témoin. Bâtiments / FONDATION LE CORBUSIER / 9 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Droit moral : suivi des travaux et projets de restauration Cabanon, volet, peinture sur bois et miroir, avant restauration. Photo Olivier Martin Gambier Façades de la Cité de Refuge et du Centre Espoir en cours de restauration, rue du Chevaleret. Photo BG 2013 Essais de couleurs pour les « nouvelles » menuiseries bois de la façade rue de Cantagrel. Photo BG 2013 Essais pour la mise en œuvre du verre Desagnat (porche d’entrée). Photo BG 2013 Plusieurs réunions sur le site ont permis de faire le point sur la restau- ration des peintures murales de Le Corbusier et le suivi de la restau- ration ; sur les questions liées à la sécurité et à divers travaux de res- tauration ; sur la gestion des lieux ; en liaison avec le LRMH, sur la réali- sation d’une étude de l’état de conser- vation des éléments en bois du Cabanon et de la baraque-atelier. Cabanon de Roquebrune-Cap-Martin Cité de Refuge de l’Armée du Salut, Paris
  10. 10. Gymnase de Bagdad La Fondation a été associée aux travaux de Caecilia Pieri et de Mina Marefat concernant l’étude et le pro- jet de publication sur Bagdad. À cette occasion, le dossier photographique concernant le Gymnase a pu être complété. Plusieurs rencontres avec les maîtres d’œuvre, Anthony Béchu et Alain- Charles Perrot, ACMH, ont permis de faire valoir le point de vue de la Fondation sur le projet de restauration et d’extension du Gymnase. Autres projets Outre ces chantiers qui ont nécessité un suivi constant, plusieurs dossiers plus ponctuels ont mobilisé la Fondation. La rénovation des façades de la maison Planeix et de l’atelier Miestchaninoff a permis de faire pro- gresser notre connaissance des enduits et des couleurs des maisons puristes. Les propriétaires intéressés par ces recherches ont accepté de contribuer aux études et accepté d’accompagner notre démarche. Les travaux liés à la sécurité et le projet d’extension ont fait l’objet de rencontres avec les responsables du Pavillon suisse à la Cité universitaire internationale et les services du Patrimoine d’Île-de-France. Il nous faut regretter que contraire- ment au calendrier initialement annoncé, la tranche d’essai prévue pour la restauration de la Chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp n’ait pu être mise en œuvre au prin- temps. Un rendez-vous avec les ges- tionnaires du site a permis de faire le point sur la maison des Pélerins et d’évoquer un programme de travaux indispensables pour sa réutilisation au titre de diverses activités (atelier pédagogique, accueil du public, hébergement). 10 / FONDATION LE CORBUSIER / Bâtiments RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Colloque, couvent de La Tourette À l’occasion de la fin des travaux du couvent, la Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes et les dominicains organisaient le 12 avril 2013, à La Tourette, un colloque intitulé “Restaurer l’œuvre de Le Corbusier, un nouveau rapport au patrimoine”. Avec La Tourette, étaient également évoquées les res- taurations de l’Unité d’habitation de Marseille, de la Cité de Refuge de l’Armée du Salut, du Centre civique de Firminy, de la Chapelle de Ronchamp et du Cabanon de Roque- brune-Cap-Martin. Antoine Picon, Jacques Sbriglio, Bénédicte Gandini et Michel Richard y représentaient la Fondation. Cette manifestation a permis de dia- loguer avec les architectes en chef des monuments historiques en charge des différents chantiers et projets présentés. Elle avait l’avantage de présenter une concentration d’opé- rations en cours et permettait ainsi de comparer les différentes appro- ches des maîtres d’œuvre. Gymnase de Bagdad, détail de la rampe. Photo Caecilia Pieri, 2011 Echafaudage en cours, sur la sacristie et ses « mitraillettes ». Photo BG 2012
  11. 11. Réseau Les rencontres, réunions, colloques, conférences, chantiers, expositions, invitations diverses ont été autant d’occasions pour la Fondation de ren- forcer son réseau et de tisser des liens avec la communauté des cher- cheurs, propriétaires, gestionnaires d’œuvres de Le Corbusier ou relevant du même mouvement architectural. Outre le projet de candidature au Patrimoine mondial qui lui a permis de consolider les relations avec les cinq (puis six) pays partenaires, elle a poursuivi avec la ville de Strasbourg l’élaboration d’un projet européen de coopération scientifique et culturelle autour de l’architecture moderniste ayant pour objectif le dépôt d’un dos- sier auprès de la commission euro- péenne en 2014. Celui-ci associerait les sites majeurs du XXe siècle (villa Tugendhat à Brno, Varsovie, Debre- cen (Hongrie), Weissenhofsiedlung de Stuttgart, maison Melnikov à Moscou, la Fondation du Bauhaus à Dessau, la villa Noailles, la ville de Tel-Aviv, etc.). La constitution du réseau internatio- nal “Iconic houses” a été l’occasion d’une rencontre à Londres destinée à mutualiser les pratiques de restaura- tion et de gestion de ces sites fragiles à partir notamment des exemples de la Fondation Alvar Aalto. Au-delà de ces projets en cours de mise en place, de nombreux échanges tant en France qu’à l’étranger ont permis d’associer la Fondation aux réflexions concernant les questions patrimoniales (Entretiens du Patri- moine, échanges avec la maison de Verre à Paris, réunions ICOMOS France, DOCOMOMO, suivi des tra- vaux conduits par des chercheurs : Mendrisio, IUAV de Venise, Politec- nico di Torino, Politecnico di Milano, etc.). Des échanges d’informations et d’ex- périences se sont souvent dévelop- pés avec des spécialistes à l’occa- sion de visites de la maison La Roche ou de l’appartement et de la présenta- tion des travaux réalisés et à venir. La Fondation a ainsi accueilli plus de Antoine Picon a eu l’occasion de rap- peler en diverses occasions que la Fondation est le lieu de mémoire de ce qui se fait sur les œuvres. Elle doit s’efforcer d’obtenir le dépôt des archives des restaurations, documents immatériels et matériels. Au cours de l’exercice un travail sys- tématique de récupération des docu- ments historiques et critiques et des archives matérielles a été effectué lors des chantiers de restauration ou à l’occasion de nouvelles études auprès des maîtres d’œuvre, des pro- priétaires, des laboratoires (LERM, LRMH, CICRP, etc.), des restaurateurs et des institutions dépositaires. Des contacts ont été pris avec les ayants- droit ou les anciens collaborateurs de l’atelier de Le Corbusier pour complé- ter ces informations. Des recherches dans les fonds photographiques ont également été engagées et des appels ont été faits auprès des archi- tectes ou des amateurs de l’œuvre pour constituer des dossiers icono- graphiques et photographiques sur les bâtiments, avant ou en cours de restauration. Bâtiments / FONDATION LE CORBUSIER / 11 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 deux cents architectes, journalistes, chercheurs, enseignants, étudiants, responsables politiques ou de collec- Archives de la restauration Atelier Miestchaninoff, 1929 – FLC L1(6)33 tivités, services diplomatiques, per- sonnalités françaises et étrangères. Prélèvement dans le bleu clair de la peinture de LC de la salle à manger, E-1027, Roquebrune – Cap-Martin Crédits photo : cicrp-S. Aze et J.-M. Vallet
  12. 12. Maison La Roche La maison La Roche a accueilli 17 500 visiteurs payants, soit une fréquenta- tion légèrement inférieure à l’année précédente (18 500). Il faut ajouter à ce chiffre plus de 1 300 entrées gra- tuites. Les journées du Patrimoine, les 14 et 15 septembre, ont permis d’accueillir 550 visiteurs (750 en 2012) à la maison La Roche. Ils ont pu bénéficier de visites guidées assurées par le per- sonnel de la Fondation. Appartement de Le Corbusier, 24NC La fréquentation de l’appartement, 24, rue Nungesser et Coli, a encore connu une très nette augmentation avec 4 100 visiteurs payants (3 000 en 2012). Plusieurs manifestations ont été orga- nisées par la Fondation dans l’appar- tement. La présentation du livre de Tim Benton LC Foto: Le Corbusier Secret Photographer et l’ouvrage col- lectif La cellule Le Corbusier. L’Unité d’habitation de Marseille. Une soirée consacrée aux lectures d’un choix de lettres extraites de la Correspondance familiale a permis également de tou- cher un large public. Les visites scolaires (élémentaire, collège, lycée) et ateliers organisés dans les deux sites ont concerné quatre cents élèves sur l’année. Villa le Lac, Corseaux La villa Le Lac a été ouverte au public le vendredi, le samedi et le dimanche du 28 juin au 1er septembre 2013. Compte tenu des contraintes de calendrier dûes aux travaux, la fré- quentation a été moindre qu’en 2012, soit 1 315 visiteurs (pour 2 054 visi- teurs). Le jeune public a été plus nom- breux et les activités qui lui étaient destinées ont connu un vif succès. La villa a participé à l’exposition Lemancolia présentée au musée Jenisch à Vevey ainsi qu’à la mani- festation organisée par les musées de la Riviera vaudoise, “En famille aux musées” (2 et 3 novembre). 12 / FONDATION LE CORBUSIER / Bâtiments RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Visite-guidée de la maison La Roche, passerelle. Photo Sybil Meunier Ouverture au public
  13. 13. La Fondation a poursuivi et développé son offre éducative et de médiation en partenariat avec les CAUE d’Île- de-France, la Cité de l’architecture et du patrimoine et les délégations aca- démiques aux arts et à la culture. Parallèlement aux ateliers mis en place en direction des scolaires et aux visites-conférences en langues étrangères (anglais, italien, japonais) pour les groupes d’adultes, l’accueil de la maison La Roche et de l’Appar- tement 24 NC a été renforcé par l’organisation de visites-guidées heb- domadaires pour les individuels en Français et Anglais (600 personnes y ont participé). La Fondation a accueilli trente-six groupes qui ont bénéficié d’activités pédagogiques et culturelles, soit vingt-six classes (de l’école élémen- taire au lycée) et dix groupes d’adultes. Pour les scolaires, il s’agit pour la majorité de classes de 3ème qui étu- dient l’œuvre de Le Corbusier dans le cadre du programme d’Histoire des Arts, mais également de classes de lycées techniques. Pour les adultes, il s’agit d’associa- tions d’amis de musée ou d’associa- tions culturelles qui organisent des visites pour leurs adhérents. Dans le cadre de son partenariat avec la Cité de l’architecture et du patri- moine et avec le CAUE de Paris, la Fondation a été associée à des actions de formation destinées aux enseignants. Tous les programmes menés avec ces divers partenaires ont fait l’objet de diverses actions de promotion, lors de salons et rencontres : participation au 11e Forum de la visite scolaire à la Cité des Sciences et de l’Industrie ; aux rencontres “Enseignants et relais du champ social” organisées par la Cité de l’architecture ; à la réunion pléniè- re des enseignants d’arts appliqués de l’Académie de Paris au Centre Pompidou (formation prévue en 2015 en lien avec l’exposition de Beau- bourg) ; au Forum des loisirs culturels au musée de l’Histoire de l’immigra- tion – Palais de la Porte Dorée, orga- nisé par l’Office de tourisme et des congrès de Paris. Bâtiments / FONDATION LE CORBUSIER / 13 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Visite-conférence dans la maison La Roche, public scolaire. Photo Rémi Grelaud Atelier matières matériaux, destiné aux scolaires – © CAPA Médiation / Formation Promotion auprès des prescripteurs
  14. 14. Acquisitions La Fondation a procédé à l’acquisition de cinq dessins réalisés par Le Corbusier pour le projet du Centre international d’art d’Erlenbach- Am-Main (1962) : quatre dessins, au format 21 x 26,5 cm, un plan au format 90 x 60 cm. Ce projet constitue une variante du musée à croissance illimitée. Lettres à Nivola Claire Nivola a fait don à la Fondation d’un ensemble de lettres de Le Corbusier à son père, Costantino Nivola. Ces documents, lettres manuscrites et cro- quis, couvrent la période du 30 septembre 1947 au 9 octobre 1964. Ces lettres étaient en grande partie restées inédites. Œuvres de Lotti Rääf Les petits-enfants de Lotti Rääf (épouse d’Albert Jeanneret et propriétaire de la maison Jeanneret) ont fait don à la Fondation de deux collages réalisés par celle-ci en 1968. Coquillage Hugo Vollmar, a remis à la Fondation un coquillage offert par Le Corbusier lors d’une visite du Pavillon Suisse, accompagné d’un mot manuscrit indiquant : “Le coquillage est dans ma poche depuis deux années, ramassé sur la plage de Bombay (Indes).” 14 / FONDATION LE CORBUSIER / Collections COLLECTIONS RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Dons Au cours de cet exercice, la Fondation a bénéficié de plusieurs dons qui sont venus enrichir ses archives. Dessins préparatoires pour le Centre international d’Art d’Erlenbach Dessin accompagnant une lettre de Le Corbusier à Nivola Maquette de l’Unité d’habitation de Marseille Deux étudiants de l’école nationale supérieure d’Architecture Paris Val-de-Seine ont fait don à la Fondation d’une maquette de l’Unité d’habitation de Marseille qui présente le mode d’assemblage des appartements dans la structure. Dimensions au 50e : 60 x 42 x 110 cm.
  15. 15. Projets monographiques L’année a été particulièrement riche en projets monographiques. Les cinq grandes expositions organisées tout au long de l’année ont permis de révéler la diversité des collections de la Fondation (peintures, sculptures, tapisseries, dessins, plans, maquettes, photographies, objets personnels, etc.). Elles ont connu un très grand succès de fréquentation, tout d’abord à Stockholm, au Moderna Museet, où Jean-Louis Cohen proposait une suite à l’exposition organisée l’année pré- cédente au musée Pouchkine de Moscou sous le titre “Le Corbusier – The secret Laboratory”. À Bruxelles, le CIVA accueillait simul- tanément, l’exposition inaugurée à La Chaux-de-Fonds, “L’œil de l’architecte. Le Corbusier et la photographie” et l’exposition consacrée à la collection de cartes postales de Le Corbusier, “Le Corbusier, la passion des cartes”, réalisée par Luis Buriel Bielza. À New York, plus de 400 000 visiteurs ont pu voir l’exposition du MoMA, “Le Corbusier: An Atlas of Modern Land- scapes” (commissaire : Jean-Louis Cohen) qui rassemblait un important ensemble d’œuvres et d’objets prêtés par la Fondation et quelques presti- gieuses institutions nord-américaines, et pour laquelle avaient été reconsti- tués quatre intérieurs corbuséens (villa Jeanneret-Perret, villa Church, le Cabanon de Cap-Martin et un appartement de l’Unité d’habitation de Marseille). Cette exposition sera présentée en 2014 dans les espaces de la Caixa, successivement à Barcelone et Madrid. À Tokyo, le projet “Le Corbusier and 20th Century Art” présenté au National Museum of Western Art et centré sur l’œuvre plastique, accueillait plus de 126 000 visiteurs. À Marseille, capitale européenne de la Culture pour 2013, Jacques Sbriglio avait conçu et réalisé pour le site exceptionnel du J1, un projet intitulé “LC au J1. Le Corbusier et la question du brutalisme” qui mobilisa plus de 70 000 visiteurs pendant les deux mois d’ouverture. Enfin, deux autres projets liés aux réalisations de Le Corbusier en Inde ont clôturé cette année fertile en manifestations : à Marly-le-Roi, le Musée-Promenade présentait “Le Corbusier, Chandigarh ou la cité du soleil” et à Montréal, le Centre Canadien d’Architecture organisait avec “Chandigarh – Casablanca”, une confrontation des plans d’urba- nisme de Le Corbusier et de Michel Ecochard. Collections / FONDATION LE CORBUSIER / 15 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Prêts d’œuvres pour des expositions Exposition MoMA, New York – Maquettes Gratte-ciel d’Alger, urbanisme de Nemours et Rentenanstalt à Zurich Photo John Hill / World-Architect Exposition J1, Marseille Jacques Sbriglio, Exposition J1, Marseille
  16. 16. Autres manifestations La Fondation a également contribué, par des prêts d’œuvres et de docu- ments, aux projets suivants : • Monaco : Nouveau Musée National, villa Paloma “Monacopolis” 19/01/2013 – 12/05/2013 > Archives concernant l’Urbanisme de Monaco • Paris : Centre Pompidou “Eileen Gray” 20/02/2013 – 20/05/2013 > Dessins d’étude peintures murales E1027 • Saint-Étienne : Musée d’Art moderne “Charlotte Perriand et le Japon” 22/02/2013 – 26/05/2013 > Tapisseries • Zurich : Galerie Mera “Bauen auf Kunst – Druckgraphiken Le Corbusiers aus fünf Jahrzehnten” 23/03/2013 – 13/04/2013 > Lithographies • Gand : Musée des Beaux-Arts “Modernisme en Belgique : l’abstraction belge et l’Europe 1912-1930” 01/03/2013 – 30/06/2013 > Plans des projets LC en Belgique (Urbanisme d’Anvers, Maison Guiette) • Como : Villa Olmo “La Citta Nuova” 23/03/2013 – 14/07/2013 > Plans Ville contemporaine et Plan Voisin • Strasbourg : Musée d’Art moderne et contemporain “Interférences. Architecture, France, Allemagne. 1800-2000” 30/03/2013 – 21/07/2013 > Plans Weissenhof, ilot insalubre, urbanisme de Saint-Dié, urbanisme de Berlin,… • Milan : Triennale “Senza pericolo !” 01/05/2013 – 01/09/2013 > Plans Urbanisme Saint-Dié et Usine verte • Metz : Centre Pompidou “Vues d’en haut” 14/05/2013 – 07/10/2013 Plans Alger, Rio, Sao Paolo • Piacé-le radieux : Moulin du Blaireau “La quinzaine radieuse” 22/06/2013 – 29/09/2013 > Céramiques de Norbert Bézard • Saint-Dié-des-Vosges : Musée Pierre Noël “Approche du cubisme. Les Héritiers de Braque” 12/07/2013 – 15/09/2013 > Peintures FLC 85 et FLC 144 • Philadelphia Museum of Art “Fernand Léger and the Modern City” 03/10/2013 – 05/01/2014 > Pavillon de l’Esprit Nouveau : plans et couverture de la revue • Paris : Musée d’Art moderne de la ville “Tapis/Tapisseries” 11/10/2013 – 09/02/2014 > Tapisserie Marie Cuttoli • Athen (États-Unis) : Georgia Museum of Art “Cercle et Carré and the International Spirit of Abstract” 12/10/2013 – 05/01/2014 > Plans villa Stein de Monzie, peinture FLC 143 • Versailles : Château “André Le Nôtre, 1613-2013” 22/10/2013 – 24/02/2014 > Plan villa Church, dessin Versailles et La Construction des villes, peinture FLC 175 • Bordeaux : Maison de l’Architecture “Regards croisés : LC vu par Lucien Hervé” 21/11/2013 – 13/01/2014 > Photographies de Lucien Hervé • Paris : Palais d’Iéna – Conseil Éco- nomique Social et Environnemental “Auguste Perret, huit chefs-d’œuvre !/?” 27/11/2013 – 19/02/2014 > Archive FLC B1(20)94 16 / FONDATION LE CORBUSIER / Collections RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Croquis de Versailles et de l’Orangerie – Exposition « André Le Nôtre », Versailles FLC 2081 Exposition « Norbert Bézard, céramiste d'art », Piacé le Radieux Exposition « Le Corbusier and the 20th Century Art », National Museum of Western Art, Tokyo
  17. 17. Accueil des chercheurs Le nombre d’inscrits a été quasi stable par rapport à celui de 2012, passant de 195 à 201 chercheurs. Cette année encore, le centre de docu- mentation a accueilli davantage de chercheurs « confirmés » ou occupés à des travaux d’importance (thèse, mémoire, préparation exposition, publication…) que d’étudiants. Les étudiants et chercheurs étrangers restent majoritaires. En fin d’année on a pu noter la présence d’étudiants français, quelques enseignants ayant inscrit Le Corbusier à leur programme de visites et de recherches. Le nombre de consultations est sensi- blement identique à 2012, passant de 946 consultations à 960. Ce chiffre reste sans doute inférieur à la fré- quentation réelle car nombre d’habi- tués attachés à des publications, rencontres et autres, ont parfois fait des passages inopinés et non consignés. Comme les années précédentes, les demandes reçues par courriels ou par appels téléphoniques ont été en constante augmentation. Bourses pour artistes La Fondation a reçu huit dossiers de candidatures pour la bourse réservée aux plasticiens au titre de l’année 2013-2014. Il s’agissait principalement d’installa- tions faisant appel à différents médias : photographie, documents d’archives, architecture, film. L’origine géographique des candidats était majoritairement française. Les autres candidats étaient originaires d’Italie, Grande-Bretagne, Chili et États-Unis. Le jury a décidé d’attribuer, à l’unanimité, une aide aux projets suivants : • “Le Corbusier & Clive Entwistle”, présenté par Sarah Entwhistle ; • “My house is a Le Corbusier”, présenté par Cristian Chironi. Préparation des Rencontres conservation/ restauration Les prochaines Rencontres de la Fondation seront consacrées à la conservation de l’œuvre construit. Elles auront lieu en 2015. Le comité scientifique composé de Franz Graf, Rémi Papillault, Bruno Reichlin et Jacques Sbriglio a tenu plusieurs réunions préparatoires qui ont permis de définir les principaux thèmes de la manifestation. Il est prévu d’organiser des visites de chantiers de restaura- tion pour illustrer le contenu des conférences. Recherche / FONDATION LE CORBUSIER / 17 RECHERCHE RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Catalogue raisonné des dessins Le conseil scientifique et le comité de catalogage du catalogue raisonné de l’œuvre dessiné ont tenu chacun une réunion. La réflexion s’est poursuivie sur la question de la mise en ligne de la base de données rassemblant l’en- semble des dessins documentés qui pourrait être réalisée au cours de l’année 2014. Parallèlement à cette publication en ligne, la Fondation encouragera la réalisation d’une publication permettant de publier en un seul volume une sélection des plus beaux dessins. Cet ouvrage pourrait être édité à l’occasion d’une exposition consacrée à l’œuvre des- siné dont l’organisation est souhaitée pour l’année 2015. Bourses pour jeunes chercheurs La Fondation a reçu dix-neuf dossiers de demandes de bourses pour l’année 2013-2014, soit sept de plus qu’en 2012. L’origine géographique des candidats était diverse : Allemagne, Brésil, Bulgarie, Corée, Espagne, États-Unis, France, Italie, Japon, République tchèque, Tunisie. Les thématiques concernaient essentiellement des projets d’architecture et d’urbanisme, la musique, les idées. Six projets présentaient des approches comparatistes (Le Corbusier et…). Le jury a décidé d’attribuer une bourse de 10 000 € au projet présenté par Ignacio Requena Ruiz : “Le Corbusier et André Missenard : du climat artificiel à l’architecture bioclimatique”. Travaux universitaires reçus > JOHAN LINTON Le Corbusier och Ville Radieuse. Att skriva den moderna staden Chalmers University of Technology, Göteborg > CLAUDIA FELIPE TORRES Le Corbusier y América Latina: precedentes críticos y nuevas perspectivas Rapport de recherche, bourse de la Fondation Le Corbusier 2012 > GENEVIEVE HENDRICKS Collision and Collusion: Interactions in Le Corbusier’s Art and Architecture After Purism Rapport de recherche, bourse de la Fondation Le Corbusier 2012
  18. 18. Édition de livres Co-éditions • Collectif L’invention d’un architecte. Le voyage d’Orient de Le Corbusier Actes des XVIIes Rencontres de la Fondation Dir. Burcu Kütükçüolu, Idil Erkol, Panayotis Tournikiotis, Yannis Tsiomis, Roberta Amirante, Orfina Fatigato Éditions de la Villette / Fondation Le Corbusier, Paris • Le Corbusier. Correspondance. Lettres à la famille. Tome II : 1926-1946 Édition établie, annotée et présentée par Rémi Baudouï et Arnaud Dercelles Infolio éditions, Gollion • Danièle Pauly Le Corbusier. Albums of North Africa. Travels to M’Zab 1931 and 1933 Éditions Archives d’Architecture Moderne, Bruxelles Ouvrages LC • Le Corbusier Poésie sur Alger Postface de Rémi Baudouï Editions Barzakh, Alger Traductions, publications • Mise au point (Coréen) Youlhwadang Publishers, Séoul • El Arte Decorativo de Hoy [L’Art décoratif d’aujourd’hui] Eunsa, Ediciones Internacionales Universitarias, Madrid • Kiedy Katedry Byty Biate [Quand les cathédrales étaient blanches], version polonaise Préface de Tomasz Swoboda Éditions Fundacja Centrum Architektury, Varsovie Traduction, contrats signés • Ediciones Infinito en Argentine pour la version e-book espagnole d’Entretien avec les étudiants des écoles d’archi- tecture. Monographies, publications reçues • Catherine Dumont d’Ayot en collaboration avec Tim Benton Le pavillon de Le Corbusier pour Zurich. Modèle et prototype d’un espace d’exposition idéal Institut für Denkmalpflege und Bauforschung, ETH, Zurich, 2013 Lars Müller Publishers, Zurich • Collectif La cellule Le Corbusier. L’unité d’habitation de Marseille Éditions Imbernon, Marseille • Stanislaus von Moos Le Corbusier, une synthèse Éditions Parenthèses, Marseille • Tim Benton LC Foto: Le Corbusier Secret Photographer Lars Müller Publishers, Zurich • Flora Samuel, Inge Linder-Gaillard Sacred Concrete. The Churches of Le Corbusier Éditions Birkhäuser, Bâle • Bruno Reichlin Dalla“soluzioneelegante”all’“edificio aperto”. Scritti attorno ad alcune opere di Le Corbusier A cura di Annalisa Viati Navone Men- drisio Academy Press/Silvana Editoriale, Milan 18 / FONDATION LE CORBUSIER / Édition ÉDITION RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 • Shah Mahnaz Le Corbusier’s Venice Hospital Project. An Investigation into its Structural Formulation Ashgate Publishing Limited, Farnham • Collectif Ler Le Corbusier Alexandra Trevisan, Josefina Gonzalez Cubero e Pedro Vieira de Almeida Editores • Collectif La Maison de la culture de Firminy Collection “Patrimoines pour demain” La passe du vent, Genouilleux
  19. 19. Ouvrages partiellement consacrés à Le Corbusier • Collectif Eileen Gray, l’Etoile de mer, Le Corbusier. Trois aventures en méditerranée Archibooks + Sauterau Editeurs, Paris • Lucien Hervé Introduction d’Olivier Beer Éditions Actes Sud, Photo Poche, Paris • Kees Tazelaar On the Threshold of Beauty Philips and the origins of Electronic Music in the Netherlands 1925-1965 V2_Publishing, Rotterdam • Collectif Les cahiers philosophiques de Stras- bourg. Le Corbusier : penser en archi- tecture Pierre Litzler, Mickaël Labbé, Frédéric de Buzon, Yannis Tsiomis, Jean-Claude Chirollet, Jacques Dewitte Éditions Université de Strasbourg Catalogues d’exposition • Le Corbusier à Chandigarh. Entre ombre et lumière Dir : Christine Vial Kayser Assistée de Géraldine Chopin Musée Promenade, Marly-le-Roi • Le Corbusier et la question du brutalisme Dir : Jacques Sbriglio Editions Parenthèses, Marseille • Le Corbusier. An Atlas of Modern Landscapes Dir : Jean-Louis Cohen The Museum of Modern Art, New York • Norbert Bézard, céramiste d’art. Correspondance avec Le Corbusier Éditions Association Piacé le radieux, Bézard – Le Corbusier, Piacé, 2013 et Somogy Éditions d’art, Paris Édition / FONDATION LE CORBUSIER / 19 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 • Le Corbusier’s secret laboratory. From painting to architecture Dir : Jean-Louis Cohen with Staffan Ahrenberg Hatje Cantz Verlag, Ostfildern • Le Corbusier, la passion des cartes Dir : Luis Buriel Bielza Éditions Mardaga & Éditions CIVA, Bruxelles
  20. 20. Deux séances de travail organisées à Meda, siège de Cassina, ont été consacrées plus particulièrement à des adaptations de meubles figurant déjà au catalogue. À l’occasion du Salon du meuble de Milan, plusieurs nouveautés ont été proposées au public : • une édition spéciale de la table aile d’avion (LC6) avec plateau dalle de verre bleu et rosé ; • l’édition de la table “La Roche” (LC12) avec un plateau en châtaigner ; • la réédition de la table métallique créée pour les maisons La Roche et Jeanneret, dénommée “Esprit Nouveau” (LC19). Au cours de ces mêmes séances, il a été proposé d’éditer une série limitée de la chaise-longue (modèle autoportant) en collaboration avec Louis Vuitton. Il a également été proposé de revisi- ter l’édition du canapé LC5 dont la production actuelle est jugée peu satisfaisante aussi bien sur le plan historique que sur le plan commercial. Les nouveaux prototypes (trois places et deux places) issus du travail mené avec Cassina reprennent directement le modèle original de l’appartement de Le Corbusier. Les travaux ont plus particulièrement porté sur la mise au point des cou- leurs des tubes des modèles des années vingt (LC2 et LC3) qui ont connu plusieurs interprétations au fil du temps. Une recherche a été conduite par la Fondation sur les divers prototypes ayant appartenu aux auteurs et sur l’exemplaire La Roche déposé au Musée national de Stockholm. Elle devrait aboutir en 2015 à une nouvelle édition des structures des meubles en métal plus fidèle aux couleurs d’origine. Les modèles de lampes édités par Nemo, le luminaire articulé de l’ap- partement de l’Unité d’habitation de Marseille ; l’applique de l’apparte- ment de Le Corbusier ; le modèle “spot”, projecteur dessiné pour Chandigarh ont été plébiscités par le public et la presse spécialisée. Les nouveaux développements concer- nent principalement la réédition de l’applique La Roche et de nouvelles versions du luminaire de Marseille et du modèle “spot”. Au titre des opérations promotion- nelles soutenues par Cassina, il faut signaler le prêt de la réplique du Cabanon pour l’exposition du MoMA à New York et la mise à disposition de mobilier pour l’exposition organisée au J1 à Marseille. Le partenariat conduit avec la société Arteum a principalement eu pour objectif de mettre au point une gamme de produits de papeterie : carnets, crayons de couleur, crayon de maçon, kutch, etc. Divers objets ont également été commercialisés associant notamment la marque de stylos et porte-mines ACME. Le partenariat avec les Couleurs Suisse AG a été principalement été consacré au développement de plu- sieurs revêtements muraux par la société ARTE, inspirés directement des modèles dessinés par Le Corbusier pour Salubra. 20 / FONDATION LE CORBUSIER / Édition RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Édition de meubles et luminaires LC12 Table LC PJ 08. Photo catalogue Cassina Table “Esprit Nouveau” Photo catalogue Cassina Édition d’objets LC Fauteuil de Le Corbusier (appartenant à la FLC) en cours de restauration par Carolina Hall. Photo BG 2013
  21. 21. RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Édition / FONDATION LE CORBUSIER / 21 Photos catalogue NEMO
  22. 22. Autorisations/ ADAGP La Fondation a traité les demandes d’autorisation de reproductions en deux dimensions en concertation avec l’ADAGP. Plus de 200 demandes concernaient des publications en France et à l’étranger ; la presse a représenté près de 150 dossiers, la communication 80 et une cinquan- taine pour les secteurs audio-visuels et multimédia. L’ADAGP a traité un dossier de contrefaçon pour le compte de la Fondation (reproductions de la Cité radieuse de Marseille dans un restaurant et campagne de publicité) qui s’est conclu par une transaction donnant lieu à des indemnités. La Fondation a procédé aux renouvel- lements des marques qui garantissent la protection des meubles et autres produits (peintures, miniatures, pro- duits dérivés) en France et à l’étran- ger. Elle a également procédé à des dépôts dans de nouveaux pays et de nouvelles classes de façon à élargir le périmètre de la protection, notam- ment dans le cadre du partenariat avec Les Couleurs Suisse AG. Elle a assuré – pour elle-même et pour les co-auteurs – la surveillance mondiale de la marque « LE CORBU- SIER », notamment sur Internet. Elle a procédé également au renou- vellement des demandes de sur- veillance douanière en France et au niveau communautaire sur la base du droit d’auteur. Elle a étendu cette procédure aux demandes de saisie sur la base du droit des marques en France pour la marque française « LE CORBUSIER » et la signature et au niveau communautaire, sur la base de la marque internationale « LE COR- BUSIER » avec la signature. 22 / FONDATION LE CORBUSIER / Droit d’auteur DROIT D’AUTEUR RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 Lutte contre la contrefaçon S’agissant des contrefaçons de meubles sur Internet, elle a rencontré les responsables des sites de vente, ebay, Leboncoin, Twenga et Price- minister dans le cadre des coopéra- tions qui se sont mises en place avec ces sociétés pour lutter contre la vente de contrefaçons en ligne. Elle a engagé ou poursuivi plusieurs procédures concernant diverses contrefaçons, notamment de sa marque en France et à l’étranger. Elle a engagé des actions contre des galeristes qui exposaient et mettaient en vente des dessins et collages faus- sement attribués à Le Corbusier et elle est intervenue pour mettre fin à des ventes en ligne de copies numé- riques de ses livres les plus impor- tants. Au titre des droits de reproduc- tion elle a poursuivi les procédures en cours contre les sites de vente en ligne de photographies de meubles et de bâtiments contrevenantes (Getty Image. Elle a défendu son droit moral dans quelques cas de reproductions illicites graves. Les diverses procé- dures et transactions engagées en France ont toutes été suivies de résul- tats favorables à la Fondation. Elle a participé aux réunions et rendez-vous organisés par les deux associations crées pour lutter contre les contrefaçons dont elle est membre actif : association des ayants-droit d’artistes décorateurs et designers (AADADD) et de l’International Union of Modern and Contemporary Masters (IUMCM) et qui réunissent notam- ment les fondations Arp, Giacometti, Hartung et la succession Picasso. Au titre de la lutte anti-contrefaçon, il nous faut regretter que le ministère de la Culture et de la Communication n’ait pas souhaité voir poursuivre les travaux du groupe de travail “Contre- façon des œuvres d’art” constitué au sein du Comité national anti-contre- façon et associant les représentants des ayants droit des artistes et desi- gners alors que le contexte internatio- nal témoigne d’une dégradation des protections et des moyens mis en œuvre pour défendre la propriété intellectuelle. Protection de la marque
  23. 23. Internet/ Réseaux sociaux La page d’accueil du site internet de la Fondation a été adaptée aux nou- veaux outils de lecture (tablettes, smartphones, etc.). La newsletter a diffusé plus de 80 communiqués (8 à 10 chaque mois) concernant la vie de la Fondation, les manifestations en France et à l’étranger et les publications auprès de plus de 4 500 inscrits. Facebook : 3 671 fans ont été compta- bilisés, soit une augmentation de 15 % sur l’année 2013. 307 informations diffusées et partagées sur Facebook. Partenariat avec les offices de Tourisme Les partenariats avec l’ensemble des offices de Tourisme d’Île-de-France ont été poursuivis. Ils ont permis notam- ment la diffusion des brochures de visites des bâtiments de Le Corbusier, en anglais, français et japonais. Iconic Houses La Fondation a contribué à l’animation du réseau et du site Iconic Houses : référencement et présentation de la maison La Roche et de l’Appartement- atelier sur le site internet. Films/ audiovisuel Au cours de l’année, de nombreux tournages ont été réalisés dans les différents bâtiments et sites. Deux documentaires ont été réalisés avec le concours de la Fondation : • La Grande Expo Une série de 52 mn de Nicolas Valode et Pauline Cathala, présentée par David Abiker. Le Corbusier : moderne, absolument moderne Réalisation de Yvan Demeulandre Let’s Prix Production Avec la participation de Paris Première et du CNC. Première diffusion le 2 novembre 2013 sur la chaine Paris Première. • Une maison, un artiste Série de 26 mn sur une idée originale de Patrick Poivre d’Arvor. Le Corbusier. Un habitat visionnaire Un film de François Chayé A Prime Group Production Avec la participation de France Télé- visions. Première diffusion le 11 aout 2013 sur la chaine France 5. Communication / Mécénat / FONDATION LE CORBUSIER / 23 RAPPORT MORAL POUR L’ANNÉE 2013 COMMUNICATION MÉCÉNAT Spie Batignolles La Fondation a bénéficié du mécénat de la Fondation Spie Batignolles pour la publication du numéro 2013 de Massilia. Fondation du Patrimoine Le partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour le mécénat destiné à la restauration des façades des maisons La Roche et Jeanneret a donné lieu à un ensemble d’actions de communication : affiche de promotion, bulletins de sous- cription (français, anglais, japonais), bannière pour les mails FLC, mailing, création d’une rubrique sur le site internet, etc. Il a donné également lieu à la mise en place d’un panneau explicatif pour informer les visiteurs sur la restau- ration. Plusieurs opérations spéciales ont été programmées : soirée de lectures à l’appartement, 24NC, vente de produits dérivés, visites guidées, etc. Site Internet Iconic Houses
  24. 24. ©FLC/ADAGP–BernardArtalGraphisme/ImprimeriePeau FONDATION LE CORBUSIER 8-10 square du Docteur Blanche - 75016 Paris Tél. : 01 42 88 41 53 - Fax : 01 42 88 33 17 www.fondationlecorbusier.fr

×