SlideShare une entreprise Scribd logo
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 1 de 137


NORME COMMUNE POUR LA CONCEPTION, L’INSTALLATION ET LA
VÉRIFICATION DES STRUCTURES AÉRIENNES
4 mai 2020
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 2 de 137
Date Émission / Modification
2012-03-01 Émission préliminaire
2012-06-11 Version 1.0 originale, réalisée et signée par Roger Desbiens, ing., Sylvain Mercier, ing., et
Stéphane Turcot, ing.
2017-01-18 Version 2.0, modifications majeures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu,
ing., Stéphane Turcot, ing. et Pierre-Yves Renaud, ing.
Articles révisés : 1.2 (tableau 1) ; 2.3 ; 2.7 ; 2.9 ; 7 ; 8.4 ; 12 (tableau 19) ; 15.5.4
(tableau 29) ; 17.2 ; 18 (tableau 31) ; 21 ; 22.1 ; 23
Annexe D (anciennement Annexe 4) et Annexe E (anciennement Annexe 5)
Révision linguistique de tous les articles du document
2017-06-14 Version 2.1, modifications mineures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu,
ing., Stéphane Turcot, ing. et Pierre-Yves Renaud, ing.
Articles révisés : 1.2 (tableau 1, condition visant transformateurs) ; 22.1 (dernière
restriction) ; Annexe E (E5, avant-dernière restriction dans le tableau 45)
Correction de textes faisant référence aux mauvais tableaux ou figures
2020-05-04 Version 2.2, modifications mineures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu,
ing., Stéphane Turcot, ing.
Articles révisés : 5.2.2 (rappel d’une zone neutre de 1000 mm pour les régulateurs) ; 8.4.2
(allégement au niveau des ancres enterrées ou sorties, ajout du tableau 14 et de la figure 7)
Le texte des articles révisés a été approuvé par un comité de travail d’Hydro-Québec Distribution, Bell Canada, Bell Aliant,
Telus et Télébec et le contenu technique de ces articles a été vérifié et validé par les ingénieurs suivants :
Ian Mathurin, ing.
Hydro-Québec
Alexandru Balasoiu, ing.
Hydro-Québec
Stéphane Turcot, ing.
Bell Canada
Les demandes de modification doivent être adressées à :
Bell Canada, Bell Aliant et Télébec Stéphane Turcot, ing. (stephane.turcot@bell.ca)
Telus Sébastien Lapierre, ing. (sebastien.lapierre@telus.com)
Hydro-Québec, volet technique Ian Mathurin, ing. (mathurin.ian@hydro.qc.ca)
Alexandru Balasoiu, ing. (balasoiu.alexandru@hydro.qc.ca)
Hydro-Québec, volet administratif Isabelle St-André (st-andre.isabelle@hydro.qc.ca)
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 3 de 137
TABLE DES MATIÈRES
1 NORMES DE RÉFÉRENCE .........................................................................................10
1.1 Pour les nouvelles installations .........................................................................................10
1.2 Pour les installations existantes.........................................................................................10
1.3 Ajout ou remplacement de câbles sur un toron existant....................................................12
2 CONCEPTION DE LIGNES AÉRIENNES.................................................................12
2.1 Critères de conception.......................................................................................................12
2.1.1 Ligne régulière ..................................................................................................................12
2.1.2 Ligne robuste.....................................................................................................................12
2.2 Défaillance contrôlée.........................................................................................................12
2.3 Portée lâche .......................................................................................................................13
2.4 Structure anti-cascade........................................................................................................13
2.5 Facteurs de charge.............................................................................................................14
2.6 Charges climatiques ..........................................................................................................15
2.7 Ancres et haubans..............................................................................................................15
2.7.1 Rapport L/H des haubans..................................................................................................16
2.7.2 Installations existantes ......................................................................................................16
2.7.3 Nouvelles installations ......................................................................................................18
2.8 Gradation...........................................................................................................................18
2.9 Charge admissible des poteaux et des ancres....................................................................19
2.10 Tension des torons de télécommunication ........................................................................21
2.11 Caractéristiques des torons de télécommunication ...........................................................21
2.12 Poids des câbles de télécommunication ............................................................................23
3 ZONES À RISQUE .........................................................................................................24
4 CLASSIFICATION DES SOLS.....................................................................................24
5 CARACTÉRISTIQUES DE LA STRUCTURE DE BASE DE POTEAU ET DE
TORON ............................................................................................................................26
5.1 Définition d’un milieu.......................................................................................................26
5.2 Espace des utilisateurs d’un poteau...................................................................................27
5.2.1 Espace d’Hydro-Québec pour son réseau électrique........................................................27
5.2.2 Espace neutre ....................................................................................................................27
5.2.3 Espace excédentaire additionnel.......................................................................................28
5.2.4 Espace excédentaire pour un locataire.............................................................................28
5.2.5 Espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-
Québec...............................................................................................................................28
5.2.6 Espace résiduel dans le bas du poteau commun ...............................................................29
5.3 Classe d'un poteau en fonction de l'équipement................................................................29
5.4 Critères conception pour la pose de toron.........................................................................29
6 ESSENCES ET TRAITEMENTS DES POTEAUX ....................................................30
7 IDENTIFICATION DE LA ZONE NEUTRE..............................................................31
8 AJOUT OU REMPLACEMENT DE CÂBLES SUR TORON EXISTANT OU
AJOUT D'UN NOUVEAU TORON..............................................................................31
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 4 de 137
8.1 Autorisation et validation ..................................................................................................31
8.2 Tension mécanique du toron .............................................................................................31
8.3 Dégagement et espacement ...............................................................................................32
8.4 Vérification de conformité des structures .........................................................................32
8.4.1 Anomalies des poteaux ......................................................................................................32
8.4.2 Anomalies des haubans et des ancres ...............................................................................33
9 IDENTIFICATION DES POTEAUX, deS ancrageS, ET DES ATTACHES ...........35
9.1 Âge des poteaux ................................................................................................................35
9.2 Marques d'identification sur le poteau...............................................................................36
9.3 Marques d'identification sur la tige d’ancrage ..................................................................38
9.4 Étiquettes d'identification des torons et des attaches.........................................................38
10 SÉCURITÉ.......................................................................................................................39
10.1 Protège-hauban..................................................................................................................39
10.2 Crochet de ligne de vie......................................................................................................39
11 PROFONDEUR D'IMPLANTATION DU POTEAU .................................................39
11.1 Profondeur.........................................................................................................................39
11.2 Excavation.........................................................................................................................40
11.3 Remblai .............................................................................................................................41
12 DÉGAGEMENTS AVEC LE SOL................................................................................42
13 DÉGAGEMENTS AVEC UNE LIGNE HAUTE TENSION......................................45
13.1 Ligne parallèle à une ligne haute tension ..........................................................................45
13.2 Ligne qui croise une ligne haute tension...........................................................................45
13.2.1 Croisement d'une ligne de moins de 110 kV......................................................................45
13.2.2 Croisement d'une ligne de 110 kV à 230 kV......................................................................45
13.2.3 Croisement d'une ligne de plus de 230 kV.........................................................................45
14 EMPLACEMENT DU POTEAU...................................................................................46
14.1 Critères environnementaux................................................................................................46
14.1.1 Calcul de la pente..............................................................................................................46
14.1.2 Critères de localisation d'un poteau traité au CCA par rapport à un fossé ou un puits ..47
14.1.3 Critères de localisation du poteau traité au CCA dans un milieu humide........................47
14.2 Position des torons et fils par rapport au poteau................................................................48
14.3 Principes directeurs s’appliquant à une ligne existante.....................................................48
14.3.1 Axe poteau/hauban............................................................................................................48
14.3.2 Remplacement dans le même emplacement (assiette).......................................................48
14.3.3 Rallongement des conducteurs et câbles...........................................................................48
14.3.4 Localisation des conducteurs et câbles.............................................................................49
14.3.5 Déplacement des conducteurs et inclinaison du poteau ...................................................49
14.3.6 Obstacles ...........................................................................................................................49
14.3.7 Ordre de priorité des options proposées...........................................................................49
14.4 Options de localisation de poteau dans une ligne existante ..............................................49
14.4.1 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 0° à 5°..................................................50
14.4.2 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 6° à 20°................................................51
14.4.3 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 21° à 90°..............................................52
14.4.4 Montage d'une dérivation monophasée sur une ligne monophasée..................................53
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 5 de 137
14.4.5 Montage d'une ligne monophasée et triphasée sur un poteau d'arrêt...............................54
14.4.6 Montage d'une ligne monophasée avec transformateur monophasé ................................55
14.4.7 Montage d'une ligne triphasée avec angle de 0° à 5° .......................................................56
14.4.8 Montage d'une ligne triphasée avec angle de 6° à 90°.....................................................57
14.4.9 Montage d'une ligne triphasée avec une dérivation..........................................................58
14.4.10 Montage de trois coupe–circuits avec une dérivation triphasée.......................................59
14.4.11 Montage d'une ligne triphasée avec transformateur monophasé......................................60
14.4.12 Montage d'une ligne triphasée avec transformateur triphasé...........................................61
14.4.13 Montage avec sectionneurs unipolaires............................................................................62
14.4.14 Montages verticaux de 0° à 60° ........................................................................................63
14.4.15 Autres montages verticaux ................................................................................................64
14.4.16 Montage d'une dérivation triphasée sur armement vertical..............................................65
14.4.17 Lignes biternes ..................................................................................................................66
14.4.18 Liaisons aérosouterraines électriques...............................................................................67
14.4.19 Autres cas ..........................................................................................................................68
14.4.20 Montage de télécommunication.........................................................................................68
14.4.20.1 Boîtier de raccordement sur toron (généralement avec fil de service)............................. 68
14.4.20.2 Boîtier de raccordement sur poteau (généralement avec fil de service)........................... 68
14.4.20.3 Boîtier d’épissure (sans fil de service).............................................................................. 69
14.4.20.4 Liaison aérosouterraine de télécommunication................................................................ 69
15 VÉRIFICATION DES POTEAUX................................................................................71
15.1 Vérification visuelle ..........................................................................................................71
15.1.1 Relevé visuel des caractéristiques du poteau....................................................................71
15.1.2 Relevé des défauts et de la condition du poteau................................................................73
15.1.3 Perçage..............................................................................................................................74
15.1.4 Fréquence des inspections.................................................................................................75
15.2 Critères d'acceptation pour tous les types de vérification .................................................75
15.3 Traitement .........................................................................................................................77
15.4 Marquage...........................................................................................................................78
15.5 Verticalité des poteaux ......................................................................................................78
15.5.1 Condition du poteau..........................................................................................................78
15.5.2 Unité de mesure.................................................................................................................78
15.5.3 Instrument de mesure ........................................................................................................79
15.5.4 Critères d'intervention.......................................................................................................79
15.5.5 Redressement.....................................................................................................................80
16 DÉGAGEMENT DE LA VÉGÉTATION ....................................................................81
17 INSTALLATION DU POTEAU....................................................................................82
17.1 Tolérance de pose..............................................................................................................82
17.2 Plaque de protection ..........................................................................................................83
18 MISE À LA TERRE........................................................................................................84
18.1 Poteaux de béton ...............................................................................................................85
19 ÉCLAIRAGE PUBLIC...................................................................................................86
19.1 Luminaire dans la zone neutre...........................................................................................86
19.2 Luminaire décoratif sous le réseau de télécommunication................................................87
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 6 de 137
20 LIAISON AÉROSOUTERRAINE DE RÉSEAUX ET DE BRANCHEMENTS
DE TÉLÉCOMMUNICATION.....................................................................................87
21 BRANCHEMENT AÉROSOUTERRAIN ÉLECTRIQUE DU CLIENT................. 88
22 CABINET DE SOURCE D’ALIMENTATION SUR POTEAU ................................89
22.1 Restrictions........................................................................................................................91
22.2 Exemples de montages types.............................................................................................92
23 CABINETS DE TÉLÉCOMMUNICATION SUR POTEAU SANS
ALIMENTATION ÉLECTRIQUE D'HYDRO-QUÉBEC.........................................92
24 PLANS..............................................................................................................................95
C1 Introduction ...................................................................................................................106
C2 La terminologie utilisée dans ce guide.........................................................................106
C3 Guide d'utilisation.........................................................................................................107
C4 Configuration.................................................................................................................109
C5 Exemple ..........................................................................................................................111
D1 Généralités .....................................................................................................................113
D1.1 Objet ................................................................................................................................ 113
D1.2 Domaine d’application ....................................................................................................113
D1.3 Définitions.......................................................................................................................113
D2 Limitation.......................................................................................................................113
D2.1 Longueur des portées, torons en usage en commun ou non............................................113
D2.2 Utilisation........................................................................................................................114
D2.3 Autres restrictions............................................................................................................114
D3 Responsabilités du concepteur .....................................................................................115
D3.1 Configuration et sol.........................................................................................................115
D3.2 Capacité structurale .........................................................................................................115
D3.3 Flèches maximales ..........................................................................................................115
D4 Critères de conception des portées lâches ...................................................................115
D4.1 Configuration d’une portée lâche simple ........................................................................115
D4.2 Configuration de deux portées lâches consécutives........................................................115
D4.3 Configuration de trois portées lâches ..............................................................................116
D4.4 Résistance structurale du poteau – Portée lâche simple..................................................116
D5 Procédure 1 - Résistance structurale du poteau – Portée lâche simple....................118
D5.1 Résistance structurale d’un poteau - Portées lâches consécutives...................................118
D6 Flèche maximale des portées lâches.............................................................................118
D6.1 Méthode de conception ...................................................................................................118
D6.2 Flèche maximale d’une portée lâche simple ...................................................................119
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 7 de 137
D6.3 Flèche maximale de portées lâches consécutives............................................................120
D7 Critères d’implantation des portées lâches.................................................................120
D7.1 Matériau de remblai et compaction.................................................................................120
D7.2 Profondeur d’implantation ..............................................................................................120
D7.3 Flèche initiale du toron d’une portée lâche .....................................................................122
D8 Théorie relative aux portées lâches..............................................................................122
D8.1 Facteurs influençant la conception d’une portée lâche....................................................122
D8.2 Approche de calcul..........................................................................................................123
D8.3 Flèche et tension - Équation et méthode de calcul ..........................................................124
D9 Procédure 2 - Calcul des flèches et tensions................................................................125
D9.1 Tension d’une portée lâche..............................................................................................125
D9.2 Flèche d’une portée lâche................................................................................................126
D9.3 Flèche des conducteurs électriques .................................................................................126
E1 OBJET............................................................................................................................128
E2 DOMAINE D'APPLICATION ....................................................................................128
E3 NORMES ET SPÉCIFICATIONS ..............................................................................128
E4 EXIGENCES À RESPECTER.....................................................................................129
E4.1 Autorisation et validation ................................................................................................129
E4.2 Vérification des structures...............................................................................................129
E4.3 Exigences particulières....................................................................................................129
E5 RESTRICTIONS...........................................................................................................130
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 8 de 137
Liste des tableaux
Tableau 1 Conditions à respecter pour une intervention sans calcul d'ingénierie....................................11
Tableau 2 Facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau en tenant compte de l'interaction
des charges et de l'effet P-Delta..........................................................................................................14
Tableau 3 Catégories de charges climatiques sur le réseau ............................................................................15
Tableau 4 Charge admissible sur une ancre pour le roc...................................................................................16
Tableau 5 Charge admissible sur la tige d’ancrage selon la classe de construction ................................19
Tableau 6 Charges admissibles des ancres pour une classe de construction 2..........................................19
Tableau 7 Charges admissibles des appuis pour une classe de construction 2..........................................20
Tableau 8 Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2..................................20
Tableau 9 Caractéristiques des torons...................................................................................................................21
Tableau 10 Classification des sols harmonisée.....................................................................................................25
Tableau 11 Classification des sols en fonction du dépôt de surface...............................................................25
Tableau 12 Classe minimale d'un poteau non haubané en fonction de l'équipement ................................29
Tableau 13 Essences et traitements des poteaux en fonction de l'accessibilité ...........................................30
Tableau 14 Actions à prendre selon les anomalies de réseau présentes lors de l’installation de
câble(s) sur un toron existant...............................................................................................................34
Tableau 15 Codes d’essence et de traitement des poteaux................................................................................37
Tableau 16 Profondeur d'implantation d'un poteau dans le sol ou dans le roc ............................................39
Tableau 17 Profondeur additionnelle à laquelle creuser dans le roc si une couche de sol recouvre le
roc ................................................................................................................................................................39
Tableau 18 Granulométrie du matériel de remblai ..............................................................................................42
Tableau 19 Structure de base minimale, charges de référence et dégagement vertical avec le sol .......43
Tableau 20 Distance entre un poteau et un élément sensible............................................................................46
Tableau 21 Distance minimale entre un poteau traité et un puits lorsque la nature du sol est connue.47
Tableau 22 Critères de localisation dans un milieu humide..............................................................................47
Tableau 23 Estimation de la circonférence du poteau ........................................................................................72
Tableau 24 Fréquence des inspections ....................................................................................................................75
Tableau 25 Circonférence minimale permise après retrait de la pourriture..................................................76
Tableau 26 Défaut limite pour poteau de distribution avec poche interne ou externe...................................76
Tableau 27 Défaut limite pour poteau avec pourriture interne et poche externe............................................77
Tableau 28 Inclinaison d'un poteau à sa tête..........................................................................................................79
Tableau 29 Critères pour intervenir sur un poteau incliné.................................................................................80
Tableau 30 Tolérances lors de l'installation d'un poteau....................................................................................82
Tableau 31 Fréquence des mises à la terre.............................................................................................................84
Tableau 32 Classe minimale pour poteaux supportant des transformateurs.............................................. 107
Tableau 33 Poteau supportant des luminaires .................................................................................................... 108
Tableau 34 Pourcentage équivalent pour une portée lâche simple............................................................... 108
Tableau 35 Pourcentage équivalent pour les fils de services et branchements non balancés............... 108
Tableau 36 Configuration des cas possibles présents dans un réseau aérien ............................................ 109
Tableau 37 Limitation – Longueur des portées et nombre de torons télécommunication..................... 113
Tableau 38 Longueur de poteau minimale pour une nouvelle portée lâche au-dessus d’un endroit
accessible aux véhicules routiers..................................................................................................... 114
Tableau 39 Marge de résistance requise pour les poteaux supportant une portée lâche simple............... 117
Tableau 40 Classe de poteau requise pour des poteaux isolés supportant des portées lâches.............. 118
Tableau 41 Flèche d’une portée lâche simple...................................................................................................... 119
Tableau 42 Flèche des portées lâches consécutives.......................................................................................... 120
Tableau 43 Portée lâche simple - Profondeur d’implantation et utilisation de simple coinçage.............. 121
Tableau 44 Poteau isolé - Profondeur d’implantation et utilisation de simple coinçage....................... 121
Tableau 45 Restrictions d’installation selon le type d’antenne utilisé........................................................ 130
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 9 de 137
Liste des figures
Figure 1 - Tension d'un toron 6M avec un câble.....................................................................................................22
Figure 2 - Tension d'un toron 6M avec un groupe de câbles...............................................................................22
Figure 3 - Tension d'un toron 10M avec un câble...................................................................................................22
Figure 4 - Tension d'un toron 10M avec un groupe de câbles.............................................................................23
Figure 5 - Poids en fonction du diamètre des câbles de télécommunication...................................................23
Figure 6 - Carte des zones à risque..............................................................................................................................24
Figure 7 - Abaque régissant l’utilisation d’une ancre sortie de plus de 50 cm jusqu’à un maximum
de 100 cm........................................................................................................................................................35
Figure 8 - Inscriptions gravées sur une plaque d’identification fixée sur un poteau d’Hydro-Québec...36
Figure 9 - Inscriptions marquées au fer sur un poteau (Telco)............................................................................36
Figure 10 - Autres informations indiquées par des clous sur un poteau...........................................................38
Figure 11 - Implantation d’un poteau le long des fossés et des pentes.............................................................40
Figure 12 - Dispositif de serrage ancré à la roche................................................................................................... 41
Figure 13 - Circonférence au niveau du sol..............................................................................................................73
Figure 14 - Relevé de l'épaisseur du bois sain .........................................................................................................74
Figure 15 - Couronne de pourriture.............................................................................................................................76
Figure 16 - Pourriture interne ou poche externe dans différents plans .............................................................76
Figure 17 - Pourriture interne et poche externe dans le même plan ..................................................................77
Figure 18 - Étiquetage.....................................................................................................................................................78
Figure 19 - Appareil de mesure de l'inclinaison......................................................................................................79
Figure 20 - Tolérance pour la localisation de la tige d'ancrage...........................................................................83
Figure 21 - Plaque de protection pour le poteau......................................................................................................83
Figure 22 - Installation de la mise à la terre..............................................................................................................85
Figure 23 - Dégagements pour un luminaire dans la zone neutre ......................................................................86
Figure 24 - Dégagements pour un luminaire sous la zone neutre.......................................................................87
Figure 25 - Installation des conduits de branchement............................................................................................89
Figure 26 - Installation d’un cabinet sur un poteau avec hauban .......................................................................91
Figure 27 - Montages types pour un cabinet de source d'alimentation sur poteau........................................92
Figure 28 - Montages types pour un cabinet de télécommunications sans alimentation électrique.........94
Figure 29 - Configuration de portées lâches simples.......................................................................................... 115
Figure 30 - Configuration de deux portées lâches consécutives...................................................................... 116
Figure 31 - Configuration de trois portées lâches consécutives ou trois portées lâches au même
poteau ......................................................................................................................................................... 116
Figure 32 - Flèche d’une portée lâche selon la méthode de calcul.................................................................. 123
Figure 33 - Tension d’une portée lâche en relation vs fléchissement du poteau......................................... 125
Figure 34 - Flèche d’une portée lâche en fonction du déplacement du point d’attache............................ 126
Figure 35 - Flèche des conducteurs électriques sur une portée lâche de 20 m vs déplacement du
point d’attache.......................................................................................................................................... 126
Figure 36 - Installation d’une antenne sur un poteau avec hauban ................................................................. 132
Figure 37 - Schéma d’installation – Antenne de type Small Cell.................................................................... 133
Figure 38 - Schéma d’installation – Antenne de type Remote Sector............................................................ 135
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 10 de 137
1 NORMES DE RÉFÉRENCE
La présente norme couvre les réseaux aériens d'électricité et de télécommunication sur des structures
aériennes, soit les poteaux, les ancres, les haubans ainsi que les torons. Les poteaux de béton et d'acier
doivent respecter les exigences énumérées dans ce document lorsqu'elles s'appliquent. Tout autre
élément non couvert sera traité cas par cas entres les Parties concernées.
1.1 Pour les nouvelles installations
La conception et l'installation des réseaux d'électricité et de télécommunication sur les poteaux doivent
se faire en conformité avec la présente norme et avec la plus récente et la plus restrictive des normes
CSA suivantes :
• C.22.3 no
1 Réseaux aériens ;
• CSA-015 Poteaux et renforts en bois pour les services publics ;
• CSA C22.3 No. 5.1 Recommended Practices for Electrical Protection – Electric Contact Between
Overhead Supply and Communication Lines.
1.2 Pour les installations existantes
Dans le cadre des remplacements nécessaires à l’entretien des différents composants d'une ligne
aérienne ou de l'ajout de câbles de télécommunication sur un toron existant ou du déplacement, à
certaines conditions, d'un toron ou d'un hauban sur une ancre existante, il n'est pas requis de procéder à
un calcul d'ingénierie si les conditions qui sont énumérées dans le tableau 1 sont respectées. En effet, la
norme CSA C22.3 no
1 mentionne qu'il n’est pas obligatoire que les installations existantes qui
nécessitent une intervention se conforment à l'édition actuelle de la norme CSA, sauf si cela est exigé
spécifiquement pour des raisons de sécurité (par exemple, pour l'ajout de protège–haubans). Dans les
cas mentionnés ci–dessous, une vérification des structures selon l'article 8.4 est nécessaire.
Un calcul d'ingénierie est toujours requis dans les cas suivants :
• Matériel de remplacement non normalisé ;
• Remplacement de conducteurs électriques par d'autres de plus gros calibre ;
• Intervention des monteurs en l’absence de document d’encadrement spécifique ;
• Ajout ou déplacement d’un équipement ou d’un appareillage de plus de 420 kg sur un poteau, sauf
pour les transformateurs monophasés qui respectent les exigences de l'article 5.3 Classe d’un
poteau en fonction de l’équipement ;
• Retrait ou déplacement d'une ancre ou d'un hauban sur une ancre différente ;
• Remplacement d'un poteau ou ajout d'un nouveau poteau :
− trop court ou de conception déficiente apparente telle qu'une courbure excessive du poteau ou
des dégagements non respectés ;
− avec liaison aérosouterraine basse tension ou moyenne tension électrique ;
− de ligne biterne ;
− de traverse d'autoroute, de voie ferrée ou de voie navigable ;
− lors du rééquilibrage d’une ou de plusieurs portées ;
− avec appareillage majeur autre que transformateur ;
• Ajout d'un nouveau toron. Dans ce cas, les exigences de l'article 8.4 doivent être respectées.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 11 de 137
Tableau 1
Conditions à respecter pour une intervention sans calcul d'ingénierie
Intervention sans calcul
d'ingénierie
Conditions à respecter
• Remplacement de
poteau haubané ou non,
de hauban et
d'appareillage lors de la
maintenance
• Poteau, ancre et appareil
remplacé en urgence
• Déplacement d'un
hauban sur une ancre
existante
• Retrait d'un appareil
majeur
(y compris l'installation
d'un poteau
d'assujettissement pour
remplacement d'un
poteau cassé ou à
remplacer en urgence)
• Capacité équivalente de l'élément remplacé
• Aucune charge additionnelle sur la structure sauf pour l'ajout d'un transformateur
monophasé sur un poteau respectant la classe minimale suivante :
− 75 kVA et moins, classe 5
− 100 kVA, classe 4
− 167 kVA, classe 3
• Montage en place transférable avec nouveau matériel disponible et normalisé selon
les méthodes de travail en vigueur
• Le remplacement de plusieurs poteaux consécutifs est permis dans le cas de la
maintenance
• Le poteau non haubané de classe 5 ou moins sans appareillage et de réseau triphasé
sera remplacé par un poteau de classe 4 au minimum lorsque les portées adjacentes
au poteau rencontrent les équations suivantes :
− Milieu urbain et industriel : (P1 + P2) / 2 > 40 m
− Milieu rural : (P1 + P2) / 2 > 50 m
• Les poteaux haubanés triphasés de fin de course et angulaires de plus de 20° non
implantés dans le même emplacement (assiette) seront remplacés par un poteau avec
une classe additionnelle au poteau remplacé
• Poteau d'assujettissement pour remplacement en urgence d'un poteau (RU) ou cassé.
Les critères précédents s'appliquent en plus de ceux ci-dessous :
− Distance maximale de 300 mm entre les poteaux à la base
− Le poteau d'assujettissement et le poteau à remplacer seront joints par 2 séries
d’entretoises doubles en croix de part et d'autre des poteaux (8 entretoises au
total). Les entretoises sont constituées d’une barre d'acier plat d'environ 1¼ po x
3/16 po x 30 po de longueur percée à chaque extrémité pour recevoir un boulon
tire-fond de ½ po x 3 po de long et au centre pour être boulonnées entre elles. La
première série d'entretoises (4) sera fixée à environ 1 m du sol. La seconde série
(4), à la hauteur des câbles de télécommunication ou à environ 1 m sous les
conducteurs électriques de basse tension
− Pour un poteau d'assujettissement temporaire qui ne servira pas au remplacement
du poteau RU ou cassé, sa longueur sera 5 pi de moins que le poteau à consolider
temporairement et de classe 5
• Ajout de câbles de
télécommunication sur
toron existant
• Chargement maximal de 60 % du point de rupture du toron ou diamètre maximal
circonscrit de 77 mm de chaque ensemble câbles/toron
• Corriger les défectuosités structurales suivantes :
− Poteaux penchés de 10° et plus
− Poteaux avec un transformateur ou un équipement majeur penchés de 5° et plus
− Poteaux avec perte de matériel de plus de 20 % de la circonférence originale
− Sections de poteaux pourris en profondeur jusqu'en surface
− Haubans lâches ou cassés
− Tiges d'ancrage sortant de plus de 50 cm du sol ou enterrées de façon à ne
pouvoir être déterrées pour une inspection
− Espace de moins de 1 m entre le conducteur BT et les réseaux de
télécommunication
Note : Un espacement de moins de 300 mm au poteau et un dégagement minimal de
25 mm dans la portée sont permis entre les torons de télécommunication existants
• Ajout de branchements
autoportants
• Déplacement d'un toron
existant
• Déplacement du toron vers le haut de 150 mm max. ou vers le bas autorisé à la
condition de respecter les dégagements et les espacements.
• Redressement d’un
poteau seulement
Voir * Travaux majeurs télécommunications : (voir tableau 29 et article 15.5.4)
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 12 de 137
1.3 Ajout ou remplacement de câbles sur un toron existant
Compte tenu de l'effort additionnel faible résultant de l'ajout de câbles et des marges de capacité par
rapport aux critères minimaux appliqués au moment de la conception de la ligne et de la vérification
préalable des structures, une nouvelle ingénierie du poteau et des ancres n'est pas requise lors de l’ajout
ou de la modification d’un câble sur un toron existant. Cependant, on doit respecter les exigences
techniques décrites au tableau 1 et à l'article 8.4.
2 CONCEPTION DE LIGNES AÉRIENNES
2.1 Critères de conception
2.1.1 Ligne régulière
Ligne construite à partir de critères de conception réguliers et qui représente la majorité des structures
aériennes. Cette ligne possède une limite ultime minimale de chargement radial de verglas de 36 mm
sans vent. Cette limite augmente en fonction des différentes configurations. Les critères de conception
de référence proviennent de la norme CSA C22.3 no
1 Réseaux aériens, dont certains sont ajustés et
augmentés pour permettre une consolidation des lignes face à des événements importants et permettre
également une défaillance contrôlée en cas de surcharge climatique pour réduire ainsi les dommages
résultants et rétablir le service plus rapidement.
2.1.2 Ligne robuste
Ligne construite à partir de critères de conception supérieurs par rapport aux critères appliqués à une
ligne régulière. Avec une charge de glace de 19 mm et une pression de vent de 400 Pa, les facteurs de
charge sur certains composants sont augmentés. Ce type de réseau est construit pour ne subir aucun
dommage en cas de tempête typique dans les zones à risque. Cette ligne possède une limite ultime
minimale de chargement radial de verglas de 45 mm. Cette limite augmente en fonction des différentes
configurations. Au-delà de ces charges importantes, le principe de défaillance contrôlée s'applique
comme sur les lignes régulières.
Principalement, ce type de ligne est utilisé dans les cas suivants :
• lien interposte : lien entre un poste dont l'alimentation n'est pas garantie et un autre poste dont
l'alimentation est garantie ;
• ligne stratégique : ligne visant à desservir une clientèle critique : centre d’hébergement, hôpitaux,
centrale de police, centrale de communication, etc.
2.2 Défaillance contrôlée
Le contrôle de défaillance permet d’améliorer la fiabilité d’une ligne en service face aux charges
climatiques sévères. Ce concept de contrôle de défaillance ne constitue pas un programme de
maintenance.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 13 de 137
De façon à garantir et provoquer un mode de défaillance sur les réseaux triphasés, une séquence de
rupture est appliquée sur certains éléments du réseau lors de leur conception. L’ordre de rupture est le
suivant :
1er
: Rupture de la traverse de fin de course ;
2e
: Rupture du fil d'attache des conducteurs moyenne tension ;
3e : Rupture des traverses en course ;
4e : Rupture du poteau ou de l’ancre.
2.3 Portée lâche
La conception des portées lâches doit tenir compte que le nombre de portées lâches ne doit pas excéder
deux de suite. De plus, elles sont interdites sur les poteaux faisant partie d’un système de traverse de
voie ferrée. Elles sont aussi à éviter au-dessus des terrains ou des voies accessibles aux véhicules
routiers. L'annexe D Conception des portées lâches donne plus de détail à ce sujet.
2.4 Structure anti-cascade
Le but des structures anti-cascades est de limiter la propagation de rupture de poteaux en cascade. Les
structures anti-cascades sont installées uniquement dans les zones à risque sur des réseaux triphasés
conçus avec des portées maîtresses de 60 m et plus et sur tous les réseaux robustes aux intervalles
suivants :
• Aucune structure sur des cantons1
de moins de 20 portées ;
• De 20 à 30 portées, le canton sera divisé en deux par une structure anti-cascade ;
• Pour les cantons de plus de 30 portées, une structure anti-cascade est implantée toutes les
15 portées en moyenne.
Cette conception consiste à implanter un poteau haubané à chacun de ses côtés, au niveau de la
moyenne tension et au niveau des télécommunications, dans le sens de la ligne. Les torons de
télécommunication ne sont pas obligatoirement terminés en configuration de fin de course.
Un poteau possédant une marge de résistance de 2 classes supérieures à la classe de conception est
considéré équivalent à une structure anti-cascade et ne nécessite pas de haubans.
Dans la mesure du possible, la structure anti-cascade est localisée de façon à équilibrer les portées dans
le canton ou, en présence de portées déséquilibrées (longueur d'une portée de ± 25 % de la longueur de
la portée adjacente), elle sera placée du côté de la portée la plus déséquilibrée dans le canton ou la
partie de canton à l’étude. Par exemple, pour un canton de 24 portées (25 poteaux), la structure anti-
cascade devrait se retrouver au 13e
poteau. Il est possible, pour des raisons économiques ou autres, de
tenir compte des poteaux adjacents au 13e
poteau. Dans le cas des portées déséquilibrées, on déplacera
la structure anti-cascade vers la portée la plus déséquilibrée en conservant un minimum de 8 portées
avant la prochaine structure en arrêt.
1
Suite de portées comprises entre deux poteaux de haubanage ou poteaux d’arrêt.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 14 de 137
2.5 Facteurs de charge
Le tableau 2 résume les facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau.
Tableau 2
Facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau
en tenant compte de l'interaction des charges et de l'effet P-Delta
LIGNE
Ligne régulière
(monophasée et triphasée)
Ligne robuste
(monophasée
et triphasée)
Autres*
Portée maîtresse (PM)
• Mono : Toutes
• Tri: < 60 m
• Tri: ≥ 60 m
non haubanées
• Tri : ≥ 60 m
haubanées
• Défaillance
contrôlée
Toutes
• Conceptions
particulières*
• Lignes biternes
Charge climatique Lourde Extrême Lourde ou extrême
Épaisseur de verglas (mm) 12,5 19 12,5 ou 19
Ancrage et appui
Sol (appui) - Nouveau 1,6 2 2
Sol (appui) - Remplacement 1,3 1,6 1,6
Ancre 2 2,5 2,5
Tige 1,75 2,25 2,25
Hauban HQ 2 2,25 2,25
Hauban Câblo/Telco 1,6 2 2
Poteau
Haubané
ou non
Non
haubané
Haubané
Haubané
ou non
Classe de construction 2 1 2 1 1
Charge verticale 1,5 2 1,5 2 2
Charge transversale 1,3 1,9 1,3 1,9 1,9
Charge longitudinale 1,3 1,9 1,3 1,9 1,9
* On doit appliquer les facteurs de charge de la classe de construction 1 pour tous les poteaux (haubanés ou non) des
conceptions particulières, c'est-à-dire, des traversées d'autoroute, de voies ferrées (et leur installations de commande), des
voies navigables et des remontées mécaniques, en ligne régulière ou robuste.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 15 de 137
2.6 Charges climatiques
Tous les calculs nécessaires au choix des structures sont effectués selon les catégories de charges
climatiques présentées au tableau 3.
Tableau 3
Catégories de charges climatiques sur le réseau
CATÉGORIES DE CHARGES
CONDITIONS Charges lourdes Charges extrêmes
Localisation L'ensemble du Québec, excepté
les zones de charges extrêmes
Toute la pointe de la Gaspésie à l'est de la route 132
Toute la zone de la Côte-Nord à l'est de Sept-Îles
Les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-d'Anticosti
Épaisseur radiale du verglas
(mm)
12,5 19
Charge horizontale du vent
(N/m2
)
400 400
Température (°C) - 20 - 20
2.7 Ancres et haubans
Pour toutes les installations haubanées (fins de courses, poteaux d’angles, etc.), sauf pour une ligne en
course avec un angle de 0 à 5 degrés, on doit installer au moins un hauban au niveau de la moyenne
tension, un hauban au niveau de la basse tension et un hauban au niveau des télécommunications. Un
calcul d'ingénierie confirmera le nombre supplémentaire de haubans requis pour respecter les critères
de conception. Une ancre avec une tige à quatre cosses doit être installée, sauf pour une ancre dans le
roc.
Dans le cas où seulement une partie (Hydro-Québec, Télécommunications ou tiers) est en fin de course
sur une ligne de poteaux, celle-ci doit être haubanée.
Dans le cas du démantèlement du toron de télécommunications d’une des parties, on doit s’assurer
qu’il reste au moins un hauban au niveau des télécommunications.
Il est interdit d'installer plus de un hauban par tige d’ancre à roc pour reprendre les efforts engendrés
par les conducteurs électriques moyenne et basse tension, même si celle-ci possède plus d'une cosse.
L’installation d’un maximum de deux haubans de la compagnie de télécommunications est autorisé sur
une tige d’ancre à roc, à moins que le total de la charge de ces deux haubans ne dépasse pas la charge
admissible de cette tige.
La distance minimale entre deux ancres pour le roc doit être d’au moins 500 mm.
On entend par roc, les matières de sol suivantes : granit, grès et calcaire. L’ancre pour le roc n'a pas
une résistance suffisante en présence de schiste, qui est un matériau stratifié, friable et de très faible
résistance.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 16 de 137
Dans tous les cas, la charge admissible sur la tige d’ancre à roc ne doit pas dépasser les valeurs du
tableau suivant :
Tableau 4
Charge admissible sur une ancre pour le roc
TYPE D’ANCRE À ROC
CHARGE ADMISSIBLE (KN)
Classe
de construction 1
Classe
de construction 2
Ancre avec tige conventionnelle de 1 pouce 46 58
Ancre expansible (Bell Canada)
- tige 3/4 po
- tige de 1 po
41
64
51
80
Lorsque deux tiges d'ancrage sont requises, le concepteur doit maintenir un espacement minimal de
2 m ou un espace minimal de cinq fois le diamètre de la plus grande des deux ancres à vis entre la tige
d’ancrage du réseau électrique et celle du réseau de télécommunication. Si l’espace est restreint, les
tiges d’ancrage peuvent être rapprochées l’une de l’autre jusqu’à un minimum de 1,5 m. Il est par
contre possible, lors de l’ajout d’une ancre à vis, de rapprocher la nouvelle ancre jusqu’à 1 m d'une
ancre en place.
2.7.1 Rapport L/H des haubans
Afin d'éviter des problèmes de sécurité du public, le rapport entre la distance poteau/ancre (L) reportée
au sol d'un hauban et sa hauteur d'attache (H) au poteau doit être compris entre 0,3 et 1,5. Un rapport
L/H de 1,0 devrait être privilégié. La distance L sera mesurée entre le centre du poteau et l'endroit où
pénètre la tige d’ancrage dans le sol. Aucun croisement de hauban n’est permis.
2.7.2 Installations existantes
Pour les poteaux communs existants, les combinaisons d'ancres ou de cosses sont considérées des
ancres communes. Lorsqu'il y a deux cosses ou une combinaison de deux ancres, l’une est réservée à
l’usage d’Hydro-Québec, l’autre est réservée à la Compagnie de télécommunication en usage en
commun avec Hydro-Québec. Lorsqu’il y a trois ou quatre cosses qui peuvent être réparties sur une ou
plusieurs ancres, deux de ces cosses sont pour Hydro-Québec, une pour la Compagnie de
télécommunication en usage en commun et la quatrième peut être utilisée par un locataire.
Si une ancre ou une cosse sur un poteau non commun d'Hydro-Québec ou un poteau commun n’est pas
utilisée par Hydro-Québec, elle peut être utilisée par un locataire ou par la compagnie de
télécommunication en usage en commun. L’utilisateur doit cependant la libérer sur demande
d’Hydro-Québec.
Il est interdit d’installer une rallonge de tige comportant une cosse supplémentaire dans le but d’y
ajouter un hauban additionnel. Il en est de même pour l’installation de plus d’un hauban par cosse.
Lorsque l’ancre existante ne suffit pas à retenir le nouveau toron, on peut installer une ancre
supplémentaire ou remplacer l’ancre existante par une nouvelle ancre (50M ou 900 po2
) en tenant
compte des conditions qui prévalent sur les lieux.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 17 de 137
Afin de minimiser les impacts négatifs en raison des travaux, les éléments suivants doivent toujours
être considérés lors de l’ajout ou le remplacement d’une ancre existante :
− impacts sur le terrain environnant (végétation, cabanon, muret, etc.) ;
− espace requis pour l’utilisation de la machinerie (excavatrice, système hydraulique, etc.) ;
− configuration du terrain (ex. : sol à angle) ;
− transfert de haubans nécessaire ;
− équipe requise pour soutenir la structure pendant l’exécution des travaux ;
− délais d’exécution des travaux ;
− respect des normes ;
− coûts.
Certaines ancres (ex. : ancres à vis) ont moins d’impact sur le terrain environnant lorsqu’il est
nécessaire d’ajouter une ancre sur des structures existantes et doivent donc être privilégiées. Certaines
de ces ancres (hélices 10”, 10” double et 14”) n’ont pas la force de retenue d’une ancre à plaque mais
peuvent être utilisées lorsque seulement un ou deux haubans doivent être installés et sont à proscrire
pour les nouvelles installations. Des calculs de charge doivent toujours être effectués pour valider la
force de retenue des ancres, qui varie selon le type de sol dans lequel elles sont installées et en fonction
de l’écart par rapport à la base du poteau.
L’ordre de priorité pour la mise en place d’une ancre additionnelle ou le remplacement d’une ancre est
généralement établi comme suit, afin de déplacer le moins possible les haubans existants :
• Choix 1
Placer la nouvelle ancre dans l’espace disponible se situant à l’intérieur de 2 m de l’ancre existante,
vers le poteau. Si l’espace est restreint, l’ancre peut être placée à 1,5 m de l’ancre existante, tout en
s’assurant de ne pas dépasser l’écart minimum (rapport L/H de 0,3)2
;
• Choix 2
Placer la nouvelle ancre dans l’espace disponible se situant à l’intérieur de 2 m de l’ancre existante,
vers le côté opposé au poteau. Si l’espace est restreint, l’ancre peut être placée à 1,5 m de l’ancre
existante, tout en s’assurant de ne pas dépasser l’écart maximum (rapport L/H de 1,5)2
;
• Choix 3
S'il est impossible de mettre en place une ancre additionnelle selon les critères ci-haut mentionnés
en raison de contraintes physiques extérieures, le remplacement de l’ancre existante par une
nouvelle ancre 50M ou 900 po2
est nécessaire. Il est cependant préférable, lorsqu’aucun accès avec
machinerie n’est possible ou si l’accès est très limité, d’opter pour le remplacement de l’ancre
désuète par deux ancres à vis.
Il est possible de remplacer l’ancre existante par deux nouvelles ancres et d’obtenir l’écart
recommandé d'au moins 1,5 m à la fin des travaux. Cependant, cet écart pourrait ne pas être respecté
pendant les travaux2
.
2
Il est par contre possible, lors de l’ajout d’une ancre à vis, de rapprocher la nouvelle ancre jusqu’à 1 m d'une ancre en
place.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 18 de 137
Exemple :
Structure de base minimale urbain résidentiel 40 pi, dégagements au sol de 6,26 m, ancre existante
32M ou 400 po2
placée à 6 m du poteau. (Situation idéale rapport L/H = 1).
Écart minimum : 6,26 m (dégagement du toron existant) x 0,3 (rapport L/H minimum) = 1,88 m.
Écart maximum : 6,26 m (dégagement du toron existant) x 1,5 (rapport L/H maximum) = 9,4 m.
Note : On considère ici une distance minimale de 1,5 m entre les ancres.
Solutions possibles :
• Choix 1
Placer la nouvelle ancre entre 1,88 et 4,5 m du poteau en favorisant l’installation le plus près
possible de l’ancre existante2
;
• Choix 2
Placer la nouvelle ancre entre 7,5 et 9,4 m du poteau en favorisant l’installation le plus près
possible de l’ancre existante2
;
• Choix 3
S’il est impossible de mettre en place une ancre additionnelle en raison de contraintes physiques
extérieures, l’ancre existante devra être remplacée par une nouvelle ancre 50M ou 900 po2
.
2.7.3 Nouvelles installations
À moins d'avis spécifique aux plans et sauf pour les ancres dans le roc, l'écrou à cosse pour la tige
d’ancrage doit comporter 4 emplacements pour les haubans et pouvoir supporter les efforts prévus pour
4 utilisations.
2.8 Gradation
Lorsqu'un poteau est installé dans une ligne existante et que ce poteau n'est pas de la même longueur
que les poteaux adjacents, on doit s'assurer que l'inclinaison des fils que supportent ces poteaux ne soit
pas supérieure à 5 % sur 30 m, sinon les poteaux adjacents doivent être remplacés. Ainsi, la gradation
d'une ligne doit se faire sans dépasser une longueur additionnelle de 1,5 m entre chaque poteau
adjacent. Une gradation plus élevée doit être convenue préalablement.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 19 de 137
2.9 Charge admissible des poteaux et des ancres
Les tableaux ci-dessous présentent les charges admissibles (coefficient de charge inclus) des différents
systèmes d’ancrage et la capacité portante des plaques d’appui utilisées par les entreprises en fonction
des classes de sol harmonisées et de la classe de construction du CSA. Les renseignements sur les
classes de sols sont contenus à l'article 4.
Tableau 5
Charge admissible sur la tige d’ancrage selon la classe de construction
Tige
Charge admissible maximale
sur la tige d’ancrage (kN)
Classe de construction 1 Classe de construction 2
5/8 po 36 47
¾ po 52 67
1 po 93 120
1 po HR 140 180
1¼ po 140 180
Tube 1½ po 173 223
Tableau 6
Charges admissibles des ancres pour une classe de construction 23
Classes de sol
Type d'ancre Tige A B C D E
Charge admissible des ancres (kN)
Hélice 10 po ¾ po 67 67 43 32 17
Hélice 10 po 1 po HR 96 81 43 32 17
Hélice double 10 po ¾ po 67 67 67 53 28
Hélice 14 po 1 po HR 135 113 61 45 24
Ailette 1 po 120 120 120 105 55
Expansible 1 po 120 120 85 63 33
Hélice SS3 Tube 1½ po s. o. s. o. 160 118 62
Plaque 16 po x 16 po ¾ po 67 67 67 66 35
Plaque 20 po x 20 po 1 po 120 120 113 84 44
Plaque 20 po x 20 po 1¼ po 180 180 113 84 44
Plaque 30 po x 30 po 1¼ po 180 180 170 126 66
Bûche 0,3 m x 1,8 m 1¼ po 180 180 180 174 91
On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de
construction 1.
3
Certaines ancres existantes sont données à titre de référence pour les charges admissibles.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 20 de 137
Tableau 7
Charges admissibles des appuis pour une classe de construction 2
Classes de sol
Type d’appui A B C D E
Charge admissible des plaques ou bûches (kN)
Plaque d’appui de 750 mm 371 311 167 124 65
Plaque d’appui de 600 mm 296 248 134 99 52
Bûche de 0,3 m x 1,8 m 402 337 181 134 70
On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de
construction 1.
Le tableau 8 présente les charges admissibles au sol en fonction de la surface d’appui des poteaux pour
une classe de construction 2. Une plaque d’appui ou un autre dispositif de renforcement doit être mis
en place si les charges calculées excèdent les valeurs figurant au tableau.
Tableau 8
Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2
Charge admissible au sol en fonction de la surface d’appui des poteaux (kN)
Classe de sol A
Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7
30 145 136 127 118 111 102 96
35 155 146 136 127 118 109 102
40 164 153 144 133 123 114 107
45 170 161 151 140 129 120 112
50 179 166 155 145 134 125 117
Classe de sol B
Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7
30 121 114 106 99 93 86 80
35 130 123 114 106 99 91 86
40 137 128 121 112 103 95 90
45 143 135 126 117 108 101 94
50 150 139 130 121 112 105 98
Classe de sol C
Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7
30 65 61 57 53 50 46 43
35 70 66 61 57 53 49 46
40 74 69 65 60 55 51 48
45 77 73 68 63 58 54 50
50 81 75 70 65 60 57 53
Classe de sol D
Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7
30 48 45 42 39 37 34 32
35 52 49 45 42 39 36 34
40 55 51 48 45 41 38 36
45 57 54 50 47 43 40 37
50 60 55 52 48 45 42 39
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 21 de 137
Tableau 8
Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2
(suite)
Classe de sol E
Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7
30 25 24 22 21 19 18 17
35 27 26 24 22 21 19 18
40 29 27 25 23 21 20 19
45 30 28 26 25 23 21 20
50 31 29 27 25 23 22 20
On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de
construction 1.
2.10 Tension des torons de télécommunication
Le concepteur doit toujours respecter les critères du tableau 19 pour chaque toron installé. Les
structures doivent être conçues en conséquence, même si le toron est moins chargé initialement. Cette
approche représente la majorité des situations rencontrées et permet d’ajouter des câbles sur le toron
existant sans l'obligation de refaire l'ingénierie de la ligne.
Les figures 1 à 4 présentent les tensions maximales des torons de télécommunication 6M et 10M en
fonction des portées et pour différentes catégories de diamètres de câbles. Le calcul exact des flèches et
tensions des câbles de communication sur torons est disponible dans le logiciel SimPAS. Ces figures
montrent la tension maximale permise de chaque toron (ex. : 6M = 17 200 N (60 % de 28 700 N) et
10M = 32 000 N (60 % de 53 300 N).
2.11 Caractéristiques des torons de télécommunication
Le toron est composé de 7 brins d'acier galvanisé. Il sert à supporter des câbles de télécommunication
entre les structures aériennes. Il est conçu pour résister à la corrosion et on ne doit pas excéder 60 % de
sa tension de rupture afin d'éviter l'élongation permanente. Le tableau 9 présente les caractéristiques
des torons. Un câble avec toron autoporteur peut être utilisé à la condition que le toron puisse supporter
les mêmes charges que le toron correspondant dans le tableau.
Tableau 9
Caractéristiques des torons
Type de toron
Caractéristiques 6M 10M 16M 25M
Diamètre extérieur (mm) 6,4 9,5 11,1 12,7
Résistance à la rupture (N) 28 690 53 376 76 950 113 646
Tension normale de pose à 16 °C (N) 4890 9340 16 010 35 580
Masse (kg/m) 0,192 0,402 0,579 0,761
La flèche est la distance entre le toron et une ligne droite reliant les points d'attaches au poteau. Elle est
tributaire du poids du toron et des câbles supportés par le toron. Cette flèche varie avec la température
qui dilate ou contracte l'acier du toron et avec le poids de la glace et du vent.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 22 de 137
Toron 6M + 1 câble - Charges lourdes
15 mm
20 mm
25 mm
30 mm
35 mm
4
0
m
m
4
5
m
m
5
0
m
m
5
5
m
m
6
0
m
m
6
5
m
m
7
0
m
m
7
5
m
m
8000
9000
10000
11000
12000
13000
14000
15000
16000
17000
25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Portée (m)
Tension
(N)
Figure 1 - Tension d'un toron 6M avec un câble
Figure 2 - Tension d'un toron 6M avec un groupe de câbles
Figure 3 - Tension d'un toron 10M avec un câble
Toron 10M +1 câble - Charges lourdes
15 mm
20 mm
25 mm
30 mm
35 mm
40 mm
45 mm
50 mm
5
5
m
m
6
0
m
m
6
5
m
m
7
0
m
m
7
5
m
m
14000
16000
18000
20000
22000
24000
26000
28000
30000
32000
25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Portée (m)
Tension
(N)
Toron 6M + groupe de câbles - Charges lourdes
30 mm
35 mm
40 mm
45 mm
5
0
m
m
5
5
m
m
6
0
m
m
6
5
m
m
7
0
m
m
7
5
m
m
8000
9000
10000
11000
12000
13000
14000
15000
16000
17000
25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Portée (m)
Tension
(N)
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 23 de 137
Figure 4 - Tension d'un toron 10M avec un groupe de câbles
2.12 Poids des câbles de télécommunication
La figure 5 présente la relation entre le poids et le diamètre des câbles de télécommunication. Un
polynôme caractérise les câbles de cuivre. Un autre polynôme représente les câbles de fibre optique et
coaxiaux. Les données exactes de chaque câble est disponible dans le logiciel SimPAS.
Figure 5 - Poids en fonction du diamètre des câbles de télécommunication
Toron 10M +groupe de câbles - Charges lourdes
30 mm
35 mm
40 mm
45 mm
50 mm
55 mm
60 mm
65 mm
7
0
m
m
7
5
m
m
14000
16000
18000
20000
22000
24000
26000
28000
30000
32000
25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Portée (m)
Tension
(N)
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 24 de 137
3 ZONES À RISQUE
Les zones à risque sont des territoires susceptibles de recevoir plus de 45 mm de verglas sur une
période de cent ans. Ces zones ont été établies grâce à des données statistiques enregistrées depuis de
nombreuses années. Elles sont présentées à la figure 6.
Certaines lignes, stratégiques pour Hydro-Québec, sont classifiées et identifiées robustes avec un clou.
Elles ont une résistance supérieure déterminée par Hydro-Québec.
Figure 6 - Carte des zones à risque
4 CLASSIFICATION DES SOLS
Les tableaux 10 et 11 présentent la classification de sol harmonisée entre les propriétaires de poteaux.
Cette classification compte 5 classes alphabétiques, en plus du roc et des matières organiques.
Lors de l'ingénierie du projet, si le type de sol en place n'est pas encore déterminé lors d'une visite sur
le terrain, la classification du sol est faite à partir des cartes de dépôt de surface liées à l'inventaire
forestier du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune. On utilise la classe de sol des
tableaux 10 et 11 correspondant à la classe de sol de la carte de dépôts de surface pour un nouveau
poteau ou une nouvelle ancre et la classe de sol du tableau 10, augmentée de 1, pour un poteau existant
ou pour une ancre existante.
Si une Partie dispose d’une étude de sol qui a été faite sur la zone concernée et qui ne correspond pas à
une classe de sol identifiée dans les tableaux 10 et 11, elle doit la communiquer à l'autre Partie
intéressée. De plus, dans l'éventualité d'une validation du sol lors du creusage pour l'installation du
poteau ou de l'ancre, l'utilisation de la sonde AB Chance est une référence acceptée.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 25 de 137
Tableau 10
Classification des sols harmonisée
Classe de sol Nature du sol Description Caractéristiques
Roc s. o. s. o.
A
Cohérent Moraine - autre sol raffermi
Pulvérulent
Pierre concassé
Gravier, sable graveleux dense
Pelleté très difficilement lorsque compacté
B
Cohérent Argile dure Sol rayé difficilement par l’ongle du pouce
Pulvérulent Gravier sableux moyennement dense
Pulvérulent Sable durci
Les côtés du trou restent verticaux pendant
l’excavation, sol pelleté difficilement
C
Cohérent Argile très raide Sol rayé facilement par l’ongle du pouce
Pulvérulent
Sable grossier et sable graveleux
moyennement dense
Mixte Mélange argileux et graveleux
D
Cohérent Argile raide
Sol marqué facilement par le pouce, mais
pénétré seulement avec beaucoup d’efforts
Pulvérulent
Sable grossier lâche
Sable meuble et compact
Sol qui tend à couler dans l’excavation,
pelleté facilement
Cohérent Argile molle
Sol pénétré de plusieurs centimètres par le
pouce avec un effort modéré
E
Cohérent Argile très molle
Sol pénétré de plusieurs centimètres par le
pouce avec un effort modéré
Pulvérulent Sable lâche Sol coule dans l’excavation
Autre Remblai non organique Généralement propre et granuleux
Matière
organique
Autre Terre noire, tourbière, marécage
Tableau 11
Classification des sols en fonction du dépôt de surface
Classe
de sol
Sonde
AB Chance
lb-po
(N-m)
N selon
ASTM
D15864
Résistance au cisaillement
non drainé Cu
Sol cohérent
(kPa)
Équivalence
Carte de dépôt de surface
Contraintes
ultimes
(kPa)
Roc s. o. s. o. s. o. R s. o.
A
500 et plus
(56 et plus)
> 35 > 200
1A, 1AR, 1B, 1BD, 1BC,
1BF, 1BP, 2A, 2AE, 2AK
856
B
400-500
(45-56)
25-35 100-200 2B, 2BD, 2BE 718
C
300-400
(34-45)
15-25 50-100 3, 4GS, 5S 386
D
200-300
(23-34)
7-15 25-50 4, 4GA, 6, 8, 9, 5L 286
E
100-200
(11-23)
< 4-7 12-25 5A-7 150
Matière
organique
s. o. s. o. s. o. s. o. s. o.
4
Le nombre N est le nombre de coup de bélier de 63,5 kg chutant de 760 mm nécessaire pour faire pénétrer dans le sol un
tube à cuillère fendue de 51 mm de diamètre sur deux 150 mm consécutifs ou sur les derniers 300 mm.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 26 de 137
5 CARACTÉRISTIQUES DE LA STRUCTURE DE BASE DE POTEAU ET DE
TORON
Le poteau et ses ancres doivent être prévus pour accueillir plus d’un utilisateur. Exceptionnellement,
un poteau peut être réservé ou continuer d’être utilisé pour un usage seul ou pour un nombre limité
d’utilisateurs, par exemple, à la demande du futur propriétaire du poteau, d’un gouvernement ou d’un
propriétaire foncier encore ou pour une raison technique. Le manque d’espace sur un poteau peut
cependant entraîner un refus ou une modification de la demande.
Les poteaux doivent être conçus pour supporter les attaches et les équipements des utilisateurs. Toute
nouvelle installation doit respecter les espaces prévus au tableau 19, sauf lors de remplacement de
poteaux existants.
Le choix de la structure de base minimale se fait selon la configuration de réseau lors de l'identification
des besoins pour la construction initiale selon le tableau 19. Pour l’installation d’un équipement ou de
charges plus grandes que celles indiquées au tableau 19 pour répondre au besoin d'une Partie, une
longueur ou une classe additionnelle peut être aussi nécessaire. Celle-ci n’est pas comprise dans la
structure de base minimale et est à la charge du requérant.
Les caractéristiques d’un poteau pour usage seul ou d'un poteau commun remplacé dans une ligne
existante, de même que les dimensions de leurs torons doivent être du même type que le poteau ou le
toron existant.
Lorsqu'une longueur additionnelle est nécessaire pour une Partie, cette dernière subit le déficit de
longueur que ceci entraîne dans la longueur additionnelle en raison d'un plantage plus profond selon la
norme.
Les poteaux existants sont présumés être conformes aux normes tant que ceux-ci ne sont pas remplacés
par de nouveaux poteaux. Le remplacement de poteau dans le seul but de se conformer au tableau 19
n’est pas requis, à la condition que les dégagements dans le poteau et avec le sol soient respectés.
5.1 Définition d’un milieu
• Milieu urbain résidentiel, commercial et industriel léger : Toute partie de territoire où l'on
trouve ou compte trouver, à l'intérieur d'une période de deux ans de la date d’implantation d’un
poteau, dans le voisinage immédiat de ce poteau, une concentration de dix établissements
résidentiels, commerciaux ou industriels légers le long de routes, de rues ou de croisées de
chemins, ayant entre chaque établissement voisin une distance maximale de 150 m.
• Milieu urbain industriel lourd : Partie de territoire qui correspond à la définition de milieu urbain
résidentiel et commercial, qui est désignée comme industrielle par l'autorité concernée, et qui
compte en plus des entreprises de transport, de fabrication ou de transformation. Pour les parcs en
usage en commun avec Telus, à moins d’avis contraire à cet effet, seul le parc industriel de
St-Augustin-de-Desmaures répond à cette définition.
• Milieu rural : Toute partie de territoire qui ne répond pas aux critères du milieu urbain.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 27 de 137
5.2 Espace des utilisateurs d’un poteau
Les attaches sont normalement disposées selon l'ordre suivant dans le poteau, à partir du haut :
• Hydro-Québec, pour son réseau électrique ;
• Espace neutre ;
• Éclairage public dans la zone neutre (selon le cas) ;
• Hydro-Québec, pour sa télécommunication (s’il y a lieu) ;
• Espace excédentaire pour un locataire (s’il y a lieu) ;
• Compagnie de télécommunication en usage en commun ;
• Éclairage décoratif public (s’il y a lieu).
Cet ordre ne veut pas dire que ces espaces sont réservés d'office pour un utilisateur potentiel.
Hydro-Québec, la Compagnie de télécommunication en usage en commun ou un locataire doivent
poser leurs attaches lors de l’installation initiale du poteau, dans le respect de cette norme et des
espaces qui y sont décrits. Par la suite, les trois conditions suivantes peuvent se présenter :
• Espace suffisant sans réarrangement
Si la longueur du poteau est suffisante pour permettre à une Partie d’occuper l’espace décrit ci-
après, cette Partie s’y installe en respectant les charges prévues initialement et les exigences de
cette norme ;
• Espace suffisant avec un réarrangement
Si la longueur du poteau est suffisante pour permettre à chaque Partie, par un simple
réarrangement des attaches, d'utiliser l'espace décrit ci-après tout en respectant la présente
norme, on doit prévoir un réaménagement du poteau ;
• Espace insuffisant
Si la longueur du poteau est insuffisante pour permettre à un utilisateur de s’installer dans le
poteau tout en permettant aux autres utilisateurs de respecter leurs espaces et la présente norme,
on doit prévoir le remplacement du poteau. Si le poteau ne peut pas être remplacé pour une
raison technique, la demande doit être modifiée ou refusée.
5.2.1 Espace d’Hydro-Québec pour son réseau électrique
L’espace d’Hydro-Québec est celui identifié au tableau 19, en plus de la projection sur le poteau de la
flèche maximale du conducteur d’alimentation le plus bas, ce qui inclut une partie de l'espace neutre,
pouvant même aller jusqu’à l’excéder pour un conducteur neutre seulement dans les portées de plus de
75 m.
5.2.2 Espace neutre
L’espace minimal pour la zone neutre est de 1000 mm (pour tous les montages, incluant également les
régulateurs sur plate-forme) ou de 750 mm pour les poteaux ne servant qu'au haubanage. Cet espace
peut être réduit à 600 mm pour un fil de client de télécommunication dérivé. Toutefois, pour les
portées égales ou inférieures à 75 m, cet espace minimal sur la structure doit être tel que le neutre ou le
conducteur électrique basse tension le plus bas ne puisse pas descendre plus bas que la ligne de visée
du câble de télécommunication le plus élevé.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 28 de 137
Dans les portées de plus de 75 m, le neutre commun mis à la terre peut descendre plus bas que la ligne
de visée des câbles de télécommunication, pourvu qu'il soit à au moins 300 mm au-dessus des câbles
de télécommunication situés dans la portée, dans les conditions suivantes :
• le conducteur neutre est à sa flèche maximale due à l'échauffement maximal ou aux charges
maximales de verglas ; ET
• le toron et le câble de télécommunication sont à leur flèche à 45 °C.
5.2.3 Espace excédentaire additionnel
L’espace excédentaire additionnel est un espace qui est parfois disponible sur certains poteaux
communs. Dans un poteau en milieu urbain industriel lourd, il est situé sous la flèche maximale du
conducteur le plus bas d’Hydro-Québec et au-dessus de l'espace excédentaire pour un locataire, tout en
conservant l'espace neutre minimal de 1000 mm. Dans les autres milieux, il est situé à 300 mm sous
l'attache du câble le plus bas de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec
Hydro-Québec. Le nouveau câble doit respecter les dégagements minimaux au sol prescrits dans le
tableau 19 et ne pas interférer avec le câble existant dans la portée.
Hydro-Québec pour sa télécommunication interne, la Compagnie en usage en commun avec
Hydro-Québec ou un locataire après entente avec le propriétaire du poteau peuvent utiliser cet espace.
5.2.4 Espace excédentaire pour un locataire
L’espace excédentaire disponible utilisable en premier par un locataire est un espace excédentaire
rendu disponible par le propriétaire du poteau. Le locataire peut l’utiliser grâce à une entente de
location avec le propriétaire du poteau. Hydro-Québec pour sa télécommunication et la Compagnie de
télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec peuvent aussi utiliser cet espace s'il est
disponible, dans le respect des ententes avec le propriétaire du poteau.
Cet espace a 300 mm et est situé juste en dessous de l'espace neutre ou au-dessous de l'espace
qu’Hydro-Québec utilise pour sa télécommunication en dessous de l'espace neutre. En milieu rural,
aucun espace n'est prévu pour l'utilisation par un locataire. Cet espace peut être utilisé pour desservir
un client ou un groupe de clients et correspond au point d'attache du câble ou fil de télécommunication.
Dans le réseau existant, il peut arriver que le toron du locataire ait été installé en dessous de celui de la
Compagnie de télécommunication en usage en commun. Cette situation est acceptable et ne requiert
pas le réarrangement des attaches pour se conformer aux espaces décrits plus haut. Cependant, si cette
installation cause un croisement de torons, le locataire doit corriger la situation en relocalisant son
toron selon la norme actuelle.
De plus, la Compagnie de télécommunication en usage en commun peut aussi utiliser le toron du
locataire après entente avec ce dernier.
5.2.5 Espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec
En milieu urbain, résidentiel, et commercial, l’espace de la Compagnie de télécommunication en usage
en commun débute à 300 mm en dessous de la limite inférieure de l'espace neutre ; en milieu rural, il
débute immédiatement après l'espace neutre. En milieu industriel lourd, il débute à 600 mm de l'espace
neutre. La limite supérieure de l’espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun
par rapport au sommet du poteau est spécifiée au tableau 19. La dimension de cet espace est de
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 29 de 137
300 mm, en plus de la projection sur le poteau de la flèche générée par les câbles sur le toron. De plus,
la limite inférieure de l’espace doit permettre au toron de respecter les dégagements minimaux du
tableau 19.
Cet espace dans un poteau peut être utilisé pour desservir un client ou un groupe de clients et
correspond au point d'attache du câble ou du fil de télécommunication. Le locataire peut aussi utiliser
le toron de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec pour
installer son câble, en respectant les ententes entre la Compagnie de télécommunication en usage en
commun et le propriétaire du poteau.
5.2.6 Espace résiduel dans le bas du poteau commun
Cet espace correspond à la partie enfouie et à la partie du poteau nécessaire au dégagement minimal du
tableau 19 par rapport au sol. Un utilisateur peut y installer des équipements dans le respect des normes
et des ententes avec le propriétaire du poteau.
5.3 Classe d'un poteau en fonction de l'équipement
Les poteaux en bois ont tendance à courber et à fléchir progressivement sous l'effet d'une charge
continue et déséquilibrée. Sous une charge excentrique de plus de 590 kg appliquée au niveau de la
zone électrique ou de la zone de télécommunication, on doit haubaner le poteau en sens opposé ou
renforcer la fondation par un appui latéral. Le haubanage se fera de poteau à poteau ou au sol. Le
hauban est fixé dans la zone basse tension. La classe du poteau haubané avec équipement ne doit pas
être inférieure à 5.
On doit appliquer les critères du tableau 12 pour un poteau en bois non haubané. Dans le cas des
montages haubanés, la classe du poteau sera déterminée par un calcul de stabilité spécifique (à l'aide de
SimPAS) et ne doit jamais être inférieure à 5.
Tableau 12
Classe minimale d'un poteau non haubané en fonction de l'équipement
Équipement unique
(masse en kg)
Équipements groupés
(masse en kg)
Classe minimale
du poteau
420 et moins 960 et moins 5
421 à 840 961 à 1260 4
841 à 1045 1261 à 1560 3
1046 à 1270 1561 à 2460 2
5.4 Critères conception pour la pose de toron
La conception de la structure de base doit être faite en considérant qu'en arrière-lot, dans un milieu
urbain résidentiel et commercial, un toron 6M est prévu. En avant-lot, dans un milieu urbain résidentiel
et commercial ainsi que dans un milieu industriel ou rural, un toron 10M est prévu. Sauf avis contraire,
dans les cas de prolongement de ligne de poteaux, le même type de toron doit être prévu lors de la
conception. Tout prolongement de toron doit rejoindre un toron existant.
Les câbles de télécommunication servant à relier un client ou un groupe de clients doivent être
supportés par un toron dans les cas suivants :
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 30 de 137
• à chaque fois qu'un branchement ou un embranchement est à mi-portée, le câble de
télécommunication servant à relier une résidence doit toujours être installé à partir d'un toron ;
• dans les autres cas, pour un bâtiment commercial, industriel ou résidentiel de plus de 13 logements,
il faut s'informer à la compagnie de télécommunications si la conception avec toron est nécessaire.
6 ESSENCES ET TRAITEMENTS DES POTEAUX
Les essences et traitements des poteaux en bois neufs et réutilisés doivent respecter le tableau 13 et les
critères d'environnement de l’article 14.1. Tous les nouveaux poteaux traités doivent l'être au CCA-PA.
On ne peut pas réutiliser des poteaux traités au CCA-PEG.
Tableau 13
Essences et traitements des poteaux en fonction de l'accessibilité
Essence Traitement
Obligation d'être accessible
par engin élévateur5
Pin rouge (RP)
PENTA, CCA-PA Non
CCA, CCA PEG, CCA PEG + Oui
Pin gris (JP)
PENTA, CCA-PA Non
CCA, CCA PEG, CCA PEG + Oui
Pin jaune du Sud (SYP) PENTA Oui
Pin Murray (LPP) PENTA Non
Sapin de la Colombie (BCF) PENTA Non
Cèdre rouge de l'Ouest (WRC) PENTA, Non traité Non
5
Un poteau est réputé être accessible en tout temps par engin élévateur lorsque la distance horizontale qui sépare la patte
stabilisatrice du camion appuyée sur la partie solide du sol la plus près du poteau et le poteau lui-même est de 6 m ou
moins pour les poteaux jusqu'à 40 pi et de 5 m ou moins pour les poteaux de 45 pi et que la route ou le chemin qui permet
l’accès au site est entretenu tout au long de l’année. De plus, le véhicule en position de travail doit être incliné d'au plus de
5°. Lorsqu'un poteau ne satisfait pas à un de ces trois critères, il est réputé être inaccessible par engin élévateur.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 31 de 137
7 IDENTIFICATION DE LA ZONE NEUTRE
Tous les nouveaux poteaux ont une attache autobloquante en plastique installée à 50 mm au-dessus de
la limite inférieure de la zone neutre. Cette attache permet aux installateurs de toron de poser ce dernier
en respectant les espaces prévus lors de l’ingénierie du poteau. Après l’installation du poteau et des
torons prévus à ce moment, l’attache ne doit plus servir de référence à la position des utilisateurs. Par
la suite, la référence se fait par rapport à la tête du poteau en lien avec le milieu de celui-ci.
S’il y a ajout d’une ou de plusieurs longueurs additionnelles pour les besoins de la Société, la position
de l’attache autobloquante doit être ajustée de la même longueur additionnelle par rapport à la tête du
poteau.
S‘il y a ajout d’une ou de plusieurs longueurs additionnelles pour les besoins de la Compagnie, la
position de l’attache autobloquante reste inchangée par rapport à la tête du poteau.
8 AJOUT OU REMPLACEMENT DE CÂBLES SUR TORON EXISTANT OU AJOUT
D'UN NOUVEAU TORON
La marche à suivre pour valider techniquement l'état de la ligne aérienne de poteaux en vue de
l'installation de câbles sur un toron existant s’applique aux lignes aériennes de poteaux en exploitation
sur lesquels un ou des câbles seront installés ou remplacés. Compte tenu de l'effort additionnel faible
résultant de l'ajout de câbles et des marges de capacité par rapport aux critères minimaux appliqués au
moment de la conception de la ligne et de la vérification préalable des structures, un nouveau calcul de
la classe de poteau et du type d’ancrage n'est pas requis pour ajouter ou modifier un câble sur un toron
existant, pour déplacer un hauban sur la même tige d'ancrage, pour remonter un toron de 75 mm ou
pour le descendre tout en respectant les dégagements requis.
Cependant, si une exigence mentionnée dans la présente section ne peut être respectée, l’ingénierie
devra être effectuée pour apporter les modifications requises à la ligne de poteaux.
8.1 Autorisation et validation
Pour pouvoir utiliser un toron existant, le requérant doit obtenir l'autorisation du propriétaire du toron
et fournir le numéro de sa demande d’utilisation. Le requérant doit valider que les dégagements et les
tensions mécaniques du toron sont respectés et conformes aux normes et contrats en vigueur. Il doit
également procéder à une vérification des structures (poteaux, haubans et ancres) afin de s'assurer de
leur fiabilité.
8.2 Tension mécanique du toron
La tension maximale du toron est composée de son propre poids, de tous les câbles qu’il supporte et
des charges climatiques de conception6
de lignes aériennes.
La tension maximale d'un toron en charge ne doit jamais dépasser 60 % de sa capacité de rupture une
fois que les nouveaux câbles sont installés.
6
Elles comprennent des éléments imposés à l'ensemble toron-câbles tels que le vent et la glace.
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 32 de 137
À titre informatif, les figures 2 et 4 illustrent la tension maximale du toron porteur selon le pourcentage
de sa tension de rupture en fonction de la portée pour différents diamètres circonscrits de groupes de
câbles sur le toron. Ils permettent ainsi de donner un aperçu préliminaire des possibilités mécaniques
du toron concerné pour l'ajout de câbles. Les pourcentages de rupture des torons sont majorés de 15 %
pour les câbles avec charges extrêmes correspondant au même vent mais à 19 mm de glace.
8.3 Dégagement et espacement
En général, les torons existants sont espacés de 300 mm entre eux. Il peut arriver qu’à certains
endroits, dans le réseau existant seulement, l’écart entre les torons soit de moins de 300 mm. Ceci
n’empêche pas l’ajout de câbles sur les torons existants. Toutefois, un nouveau toron ajouté doit
respecter un espacement de 300 mm avec les torons existants.
Le dégagement minimal dans la portée avec les conducteurs électriques doit être conforme à la norme
CSA C22.3 no
1 Réseaux aériens et le dégagement minimal souhaitable dans la portée entre chaque
toron est de 150 mm dans des conditions normales d'exploitation. L'utilisation d'espaceurs peut être
requise. La Compagnie de télécommunication en usage en commun doit gérer cette situation. L'espace
neutre minimal à respecter est de 1000 mm. On doit prévoir une distance minimale de 75 mm (150 mm
pour les compagnies de télécommunications en usage en commun (telcos) entre deux perçages de trous
orientés à 90° l'un par rapport à l'autre ou de 150 mm s’ils sont dans le même axe sur un poteau.
Les dégagements au sol dépendent du milieu dans lequel se trouve la ligne. Ils doivent toujours
respecter les exigences de la norme CSA et du tableau 19. Tout utilisateur de toron doit valider et
confirmer que suite à son intervention sur le toron porteur, les dégagements mentionnés plus haut sont
respectés.
8.4 Vérification de conformité des structures
Lors de l'ajout ou du remplacement de câbles sur toron existant ou lors de l'ajout d'un nouveau toron
dans le but d'y ajouter de nouveaux câbles, le requérant doit vérifier et indiquer sur le plan ou sur les
documents soumis avec sa demande les anomalies décrites aux paragraphes suivante. Ces anomalies
doivent être corrigées avant toute intervention sur la ligne.
8.4.1 Anomalies des poteaux
• Le poteau qui présente des signes d'endommagement importants suite à un essai par résonance.
L’essai par résonance consiste à frapper au moyen d’un marteau toute la circonférence du poteau
en commençant au niveau du sol, jusqu’à une hauteur de 2 m. D’habitude, un son creux ou sourd
causé par les frappes dénote l’existence d’un centre vide ou un état de décomposition interne
avancée. Le poteau présente également des signes de pourriture importante lorsque le marteau
pénètre à travers sa surface externe ;
• Les dommages importants causés par les piverts (plusieurs trous sur une section de poteau de 1 m
de long), l'infestation d'insectes, les brûlures ou fissures causées par la foudre, les fentes larges
traversant le poteau, les poteaux cassés et les gerces longitudinales de largeur supérieure à 10 mm
(13 mm pour le cèdre rouge de l'Ouest), 10 mm de profondeur et 1 m en longueur doivent être
relevés et une combinaison de ces facteurs pourront mais n’entraîneront pas automatiquement le
remplacement du poteau. Ce dernier critère doit cependant être pris en compte avec d’autres
critères pour justifier un remplacement de poteau ;
Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes
Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 33 de 137
• Le poteau ayant subi des dommages mécaniques, ou de la pourriture externe réduisant sa
circonférence à la base de plus de 20 % de sa forme circulaire originale ;
• Le poteau incliné. Voir les détails du tableau 29 (Critères pour intervenir sur un poteau incliné,
article 15.5.4) présentant une inclinaison de 5 degrés ou plus. Une inclinaison de 5° correspond à
environ 90 cm de déplacement de la tête par rapport à la verticale pour un poteau de 40 pieds, et
d'environ 102 cm pour un poteau de 45 pieds. L’inclinaison peut être mesurée à l’aide d’un
reporteur d’angle, d’une photographie numérique ou de tout autre appareil reconnu et acceptable.
L'inclinaison peut être due au mouvement du poteau dans le sol ou à une courbure le long du
poteau.
8.4.2 Anomalies des haubans et des ancres
• Les haubans avec plusieurs brins cassés, complétement sectionnés ou lâches ;
• L'absence d'au moins un hauban au niveau de la moyenne tension, de la basse tension ou des
télécommunications pour le poteau en fin de course ;
• Les tiges d'ancrage sorties de plus de 50 cm ou enterrées de façon à ne pouvoir être déterrées pour
une inspection ;
• Les tiges d’ancrage montrant des signes de corrosion avancés ;
• Les ancres dont la capacité est insuffisante pour supporter la charge additionnelle. Pour l'ajout d'un
toron, on doit confirmer sur le plan soumis que la capacité est suffisante pour recevoir l'addition de
la charge correspondante au toron et câbles, en se référant au tableau 6. Si la capacité est
insuffisante, on doit indiquer les caractéristiques minimales requises pour un nouvel ancrage.
Par ailleurs, les anomalies à corriger lors de l’installation de câbles sur un toron existant devront suivre
les critères énumérés dans le tableau 14.
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau
Norme uc-structure-poteau

Contenu connexe

Tendances

POSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptxPOSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptxmohamed896991
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursm.a bensaaoud
 
version finale de rapport de stage
version finale de rapport de stageversion finale de rapport de stage
version finale de rapport de stageAbdelaziz ED-DAOUY
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de ProtectionYuuki Yukino
 
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriques
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriquesSymboles normalisés pour schémas d'installations électriques
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriquesmorin moli
 
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX Amzil Yassine
 
Distribution et transport.ppt
Distribution et transport.pptDistribution et transport.ppt
Distribution et transport.pptChaabaneBOUALI2
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF koulounté BIRREGAH
 
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2Sequelec guide pratique_poste_hta_f2
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2Abdelwahad
 
Les installation electriques
Les installation electriquesLes installation electriques
Les installation electriquesBen Hichem
 
Formulaire de beton_arme
Formulaire de beton_armeFormulaire de beton_arme
Formulaire de beton_armeZahir Hadji
 
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacementsCalcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacementsSami Sahli
 
Eclairage public
Eclairage publicEclairage public
Eclairage publicRasax Tovo
 
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés Hani sami joga
 
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Quang Huy Nguyen
 
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_des
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_desEtude de coffrage_et_de_ferraillage_des
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_desMohamed OULAHBIB
 
Catalogue mt nexans
Catalogue mt nexansCatalogue mt nexans
Catalogue mt nexansBen Hichem
 

Tendances (20)

POSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptxPOSTES-HTA-BT SAE.pptx
POSTES-HTA-BT SAE.pptx
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseurs
 
version finale de rapport de stage
version finale de rapport de stageversion finale de rapport de stage
version finale de rapport de stage
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de Protection
 
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriques
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriquesSymboles normalisés pour schémas d'installations électriques
Symboles normalisés pour schémas d'installations électriques
 
Thermique batiment
Thermique batimentThermique batiment
Thermique batiment
 
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX
Fiche Technique Boite d'extrémté INES MAX
 
Réseaux électriques
Réseaux électriquesRéseaux électriques
Réseaux électriques
 
02 tableaux aciers
02 tableaux aciers02 tableaux aciers
02 tableaux aciers
 
Distribution et transport.ppt
Distribution et transport.pptDistribution et transport.ppt
Distribution et transport.ppt
 
calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF calcul des éléments de bâtiments selon NF
calcul des éléments de bâtiments selon NF
 
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2Sequelec guide pratique_poste_hta_f2
Sequelec guide pratique_poste_hta_f2
 
Les installation electriques
Les installation electriquesLes installation electriques
Les installation electriques
 
Formulaire de beton_arme
Formulaire de beton_armeFormulaire de beton_arme
Formulaire de beton_arme
 
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacementsCalcules des portiques. méthodes des déplacements
Calcules des portiques. méthodes des déplacements
 
Eclairage public
Eclairage publicEclairage public
Eclairage public
 
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés
Mécanique des structures et RDM - Exercices corrigés
 
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
Calcul des poteaux élancés selon l'Eurocode 2
 
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_des
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_desEtude de coffrage_et_de_ferraillage_des
Etude de coffrage_et_de_ferraillage_des
 
Catalogue mt nexans
Catalogue mt nexansCatalogue mt nexans
Catalogue mt nexans
 

Similaire à Norme uc-structure-poteau

Fascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdfFascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdfOtsKenitra
 
Étude d'impact - loi sur l'eau - rapport déplacements
Étude d'impact -  loi sur l'eau  - rapport déplacementsÉtude d'impact -  loi sur l'eau  - rapport déplacements
Étude d'impact - loi sur l'eau - rapport déplacementsrennesmetropole
 
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdf
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdfSPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdf
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdfssuser1e81bd1
 
SDTAN de Corse - rapport final
SDTAN  de Corse - rapport final SDTAN  de Corse - rapport final
SDTAN de Corse - rapport final mitic
 
Rapport Choix Espace Orbital
Rapport Choix Espace OrbitalRapport Choix Espace Orbital
Rapport Choix Espace Orbitalguest4bdc25
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfFekiMahdi
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfMahdiFeki3
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfFekiMahdi
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...Ministère de l'Économie et des Finances
 
Etanchéité de toitures
Etanchéité de toituresEtanchéité de toitures
Etanchéité de toituresIssam Mokafih
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfalainfahed961
 
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdf
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdfvdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdf
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdfMathieuLOISEAU1
 
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravail
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravailEtat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravail
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravailNicole Turbé-Suetens
 
RFP_MTL_2010_PDF
RFP_MTL_2010_PDFRFP_MTL_2010_PDF
RFP_MTL_2010_PDFkhinduja
 
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016dinepacom
 
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008guest57927e
 
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdf
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdfReglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdf
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdfMohamedElidrissi23
 

Similaire à Norme uc-structure-poteau (20)

Fascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdfFascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdf
 
Étude d'impact - loi sur l'eau - rapport déplacements
Étude d'impact -  loi sur l'eau  - rapport déplacementsÉtude d'impact -  loi sur l'eau  - rapport déplacements
Étude d'impact - loi sur l'eau - rapport déplacements
 
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdf
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdfSPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdf
SPECIFICATION_TECHNIQUE_EDF_Mars_2001_HN.pdf
 
SDTAN de Corse - rapport final
SDTAN  de Corse - rapport final SDTAN  de Corse - rapport final
SDTAN de Corse - rapport final
 
Rapport Choix Espace Orbital
Rapport Choix Espace OrbitalRapport Choix Espace Orbital
Rapport Choix Espace Orbital
 
F62 v to845-cle64a818
F62 v to845-cle64a818F62 v to845-cle64a818
F62 v to845-cle64a818
 
Fascicule 62 titre_v
Fascicule 62 titre_vFascicule 62 titre_v
Fascicule 62 titre_v
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kf
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kf
 
Iqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kfIqmz6lq8md259kf
Iqmz6lq8md259kf
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
 
Etanchéité de toitures
Etanchéité de toituresEtanchéité de toitures
Etanchéité de toitures
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
 
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdf
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdfvdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdf
vdocuments.site_fascicule-70-assainissement (2).pdf
 
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravail
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravailEtat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravail
Etat des lieux et recueil des pratiques de mise en place du télétravail
 
RFP_MTL_2010_PDF
RFP_MTL_2010_PDFRFP_MTL_2010_PDF
RFP_MTL_2010_PDF
 
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016
Actualisation pss rapdiagnostic_v_23_02_2016
 
Gprcim
GprcimGprcim
Gprcim
 
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008
Guide pratique bureau_enseignement_decembre_2008
 
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdf
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdfReglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdf
Reglement_thermique_de_construction_au_Maroc.pdf
 

Plus de Ben Hichem

Support de ligne tubulaire
Support de ligne tubulaireSupport de ligne tubulaire
Support de ligne tubulaireBen Hichem
 
Siame catalogue accessoires de ligne
Siame catalogue accessoires de ligneSiame catalogue accessoires de ligne
Siame catalogue accessoires de ligneBen Hichem
 
Retis english catalog
Retis english catalogRetis english catalog
Retis english catalogBen Hichem
 
Projet electrification rurale
Projet electrification ruraleProjet electrification rurale
Projet electrification ruraleBen Hichem
 
Production d’électricité
Production d’électricitéProduction d’électricité
Production d’électricitéBen Hichem
 
Malico mv freileitungsmaterial
Malico mv freileitungsmaterialMalico mv freileitungsmaterial
Malico mv freileitungsmaterialBen Hichem
 
Electrification rurale
Electrification ruraleElectrification rurale
Electrification ruraleBen Hichem
 
Cat telecom 201909-web_v2_compresse
Cat telecom 201909-web_v2_compresseCat telecom 201909-web_v2_compresse
Cat telecom 201909-web_v2_compresseBen Hichem
 
Catalogue tunisie cable
Catalogue tunisie cableCatalogue tunisie cable
Catalogue tunisie cableBen Hichem
 
Catalogue cables
Catalogue cablesCatalogue cables
Catalogue cablesBen Hichem
 
Catalogue tunisie cable
Catalogue  tunisie cableCatalogue  tunisie cable
Catalogue tunisie cableBen Hichem
 
Catalogo completo
Catalogo completoCatalogo completo
Catalogo completoBen Hichem
 

Plus de Ben Hichem (12)

Support de ligne tubulaire
Support de ligne tubulaireSupport de ligne tubulaire
Support de ligne tubulaire
 
Siame catalogue accessoires de ligne
Siame catalogue accessoires de ligneSiame catalogue accessoires de ligne
Siame catalogue accessoires de ligne
 
Retis english catalog
Retis english catalogRetis english catalog
Retis english catalog
 
Projet electrification rurale
Projet electrification ruraleProjet electrification rurale
Projet electrification rurale
 
Production d’électricité
Production d’électricitéProduction d’électricité
Production d’électricité
 
Malico mv freileitungsmaterial
Malico mv freileitungsmaterialMalico mv freileitungsmaterial
Malico mv freileitungsmaterial
 
Electrification rurale
Electrification ruraleElectrification rurale
Electrification rurale
 
Cat telecom 201909-web_v2_compresse
Cat telecom 201909-web_v2_compresseCat telecom 201909-web_v2_compresse
Cat telecom 201909-web_v2_compresse
 
Catalogue tunisie cable
Catalogue tunisie cableCatalogue tunisie cable
Catalogue tunisie cable
 
Catalogue cables
Catalogue cablesCatalogue cables
Catalogue cables
 
Catalogue tunisie cable
Catalogue  tunisie cableCatalogue  tunisie cable
Catalogue tunisie cable
 
Catalogo completo
Catalogo completoCatalogo completo
Catalogo completo
 

Norme uc-structure-poteau

  • 1. Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 1 de 137   NORME COMMUNE POUR LA CONCEPTION, L’INSTALLATION ET LA VÉRIFICATION DES STRUCTURES AÉRIENNES 4 mai 2020
  • 2. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 2 de 137 Date Émission / Modification 2012-03-01 Émission préliminaire 2012-06-11 Version 1.0 originale, réalisée et signée par Roger Desbiens, ing., Sylvain Mercier, ing., et Stéphane Turcot, ing. 2017-01-18 Version 2.0, modifications majeures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu, ing., Stéphane Turcot, ing. et Pierre-Yves Renaud, ing. Articles révisés : 1.2 (tableau 1) ; 2.3 ; 2.7 ; 2.9 ; 7 ; 8.4 ; 12 (tableau 19) ; 15.5.4 (tableau 29) ; 17.2 ; 18 (tableau 31) ; 21 ; 22.1 ; 23 Annexe D (anciennement Annexe 4) et Annexe E (anciennement Annexe 5) Révision linguistique de tous les articles du document 2017-06-14 Version 2.1, modifications mineures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu, ing., Stéphane Turcot, ing. et Pierre-Yves Renaud, ing. Articles révisés : 1.2 (tableau 1, condition visant transformateurs) ; 22.1 (dernière restriction) ; Annexe E (E5, avant-dernière restriction dans le tableau 45) Correction de textes faisant référence aux mauvais tableaux ou figures 2020-05-04 Version 2.2, modifications mineures apportées par Ian Mathurin, ing., Alexandru Balasoiu, ing., Stéphane Turcot, ing. Articles révisés : 5.2.2 (rappel d’une zone neutre de 1000 mm pour les régulateurs) ; 8.4.2 (allégement au niveau des ancres enterrées ou sorties, ajout du tableau 14 et de la figure 7) Le texte des articles révisés a été approuvé par un comité de travail d’Hydro-Québec Distribution, Bell Canada, Bell Aliant, Telus et Télébec et le contenu technique de ces articles a été vérifié et validé par les ingénieurs suivants : Ian Mathurin, ing. Hydro-Québec Alexandru Balasoiu, ing. Hydro-Québec Stéphane Turcot, ing. Bell Canada Les demandes de modification doivent être adressées à : Bell Canada, Bell Aliant et Télébec Stéphane Turcot, ing. (stephane.turcot@bell.ca) Telus Sébastien Lapierre, ing. (sebastien.lapierre@telus.com) Hydro-Québec, volet technique Ian Mathurin, ing. (mathurin.ian@hydro.qc.ca) Alexandru Balasoiu, ing. (balasoiu.alexandru@hydro.qc.ca) Hydro-Québec, volet administratif Isabelle St-André (st-andre.isabelle@hydro.qc.ca)
  • 3. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 3 de 137 TABLE DES MATIÈRES 1 NORMES DE RÉFÉRENCE .........................................................................................10 1.1 Pour les nouvelles installations .........................................................................................10 1.2 Pour les installations existantes.........................................................................................10 1.3 Ajout ou remplacement de câbles sur un toron existant....................................................12 2 CONCEPTION DE LIGNES AÉRIENNES.................................................................12 2.1 Critères de conception.......................................................................................................12 2.1.1 Ligne régulière ..................................................................................................................12 2.1.2 Ligne robuste.....................................................................................................................12 2.2 Défaillance contrôlée.........................................................................................................12 2.3 Portée lâche .......................................................................................................................13 2.4 Structure anti-cascade........................................................................................................13 2.5 Facteurs de charge.............................................................................................................14 2.6 Charges climatiques ..........................................................................................................15 2.7 Ancres et haubans..............................................................................................................15 2.7.1 Rapport L/H des haubans..................................................................................................16 2.7.2 Installations existantes ......................................................................................................16 2.7.3 Nouvelles installations ......................................................................................................18 2.8 Gradation...........................................................................................................................18 2.9 Charge admissible des poteaux et des ancres....................................................................19 2.10 Tension des torons de télécommunication ........................................................................21 2.11 Caractéristiques des torons de télécommunication ...........................................................21 2.12 Poids des câbles de télécommunication ............................................................................23 3 ZONES À RISQUE .........................................................................................................24 4 CLASSIFICATION DES SOLS.....................................................................................24 5 CARACTÉRISTIQUES DE LA STRUCTURE DE BASE DE POTEAU ET DE TORON ............................................................................................................................26 5.1 Définition d’un milieu.......................................................................................................26 5.2 Espace des utilisateurs d’un poteau...................................................................................27 5.2.1 Espace d’Hydro-Québec pour son réseau électrique........................................................27 5.2.2 Espace neutre ....................................................................................................................27 5.2.3 Espace excédentaire additionnel.......................................................................................28 5.2.4 Espace excédentaire pour un locataire.............................................................................28 5.2.5 Espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro- Québec...............................................................................................................................28 5.2.6 Espace résiduel dans le bas du poteau commun ...............................................................29 5.3 Classe d'un poteau en fonction de l'équipement................................................................29 5.4 Critères conception pour la pose de toron.........................................................................29 6 ESSENCES ET TRAITEMENTS DES POTEAUX ....................................................30 7 IDENTIFICATION DE LA ZONE NEUTRE..............................................................31 8 AJOUT OU REMPLACEMENT DE CÂBLES SUR TORON EXISTANT OU AJOUT D'UN NOUVEAU TORON..............................................................................31
  • 4. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 4 de 137 8.1 Autorisation et validation ..................................................................................................31 8.2 Tension mécanique du toron .............................................................................................31 8.3 Dégagement et espacement ...............................................................................................32 8.4 Vérification de conformité des structures .........................................................................32 8.4.1 Anomalies des poteaux ......................................................................................................32 8.4.2 Anomalies des haubans et des ancres ...............................................................................33 9 IDENTIFICATION DES POTEAUX, deS ancrageS, ET DES ATTACHES ...........35 9.1 Âge des poteaux ................................................................................................................35 9.2 Marques d'identification sur le poteau...............................................................................36 9.3 Marques d'identification sur la tige d’ancrage ..................................................................38 9.4 Étiquettes d'identification des torons et des attaches.........................................................38 10 SÉCURITÉ.......................................................................................................................39 10.1 Protège-hauban..................................................................................................................39 10.2 Crochet de ligne de vie......................................................................................................39 11 PROFONDEUR D'IMPLANTATION DU POTEAU .................................................39 11.1 Profondeur.........................................................................................................................39 11.2 Excavation.........................................................................................................................40 11.3 Remblai .............................................................................................................................41 12 DÉGAGEMENTS AVEC LE SOL................................................................................42 13 DÉGAGEMENTS AVEC UNE LIGNE HAUTE TENSION......................................45 13.1 Ligne parallèle à une ligne haute tension ..........................................................................45 13.2 Ligne qui croise une ligne haute tension...........................................................................45 13.2.1 Croisement d'une ligne de moins de 110 kV......................................................................45 13.2.2 Croisement d'une ligne de 110 kV à 230 kV......................................................................45 13.2.3 Croisement d'une ligne de plus de 230 kV.........................................................................45 14 EMPLACEMENT DU POTEAU...................................................................................46 14.1 Critères environnementaux................................................................................................46 14.1.1 Calcul de la pente..............................................................................................................46 14.1.2 Critères de localisation d'un poteau traité au CCA par rapport à un fossé ou un puits ..47 14.1.3 Critères de localisation du poteau traité au CCA dans un milieu humide........................47 14.2 Position des torons et fils par rapport au poteau................................................................48 14.3 Principes directeurs s’appliquant à une ligne existante.....................................................48 14.3.1 Axe poteau/hauban............................................................................................................48 14.3.2 Remplacement dans le même emplacement (assiette).......................................................48 14.3.3 Rallongement des conducteurs et câbles...........................................................................48 14.3.4 Localisation des conducteurs et câbles.............................................................................49 14.3.5 Déplacement des conducteurs et inclinaison du poteau ...................................................49 14.3.6 Obstacles ...........................................................................................................................49 14.3.7 Ordre de priorité des options proposées...........................................................................49 14.4 Options de localisation de poteau dans une ligne existante ..............................................49 14.4.1 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 0° à 5°..................................................50 14.4.2 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 6° à 20°................................................51 14.4.3 Montage d'une ligne monophasée avec angle de 21° à 90°..............................................52 14.4.4 Montage d'une dérivation monophasée sur une ligne monophasée..................................53
  • 5. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 5 de 137 14.4.5 Montage d'une ligne monophasée et triphasée sur un poteau d'arrêt...............................54 14.4.6 Montage d'une ligne monophasée avec transformateur monophasé ................................55 14.4.7 Montage d'une ligne triphasée avec angle de 0° à 5° .......................................................56 14.4.8 Montage d'une ligne triphasée avec angle de 6° à 90°.....................................................57 14.4.9 Montage d'une ligne triphasée avec une dérivation..........................................................58 14.4.10 Montage de trois coupe–circuits avec une dérivation triphasée.......................................59 14.4.11 Montage d'une ligne triphasée avec transformateur monophasé......................................60 14.4.12 Montage d'une ligne triphasée avec transformateur triphasé...........................................61 14.4.13 Montage avec sectionneurs unipolaires............................................................................62 14.4.14 Montages verticaux de 0° à 60° ........................................................................................63 14.4.15 Autres montages verticaux ................................................................................................64 14.4.16 Montage d'une dérivation triphasée sur armement vertical..............................................65 14.4.17 Lignes biternes ..................................................................................................................66 14.4.18 Liaisons aérosouterraines électriques...............................................................................67 14.4.19 Autres cas ..........................................................................................................................68 14.4.20 Montage de télécommunication.........................................................................................68 14.4.20.1 Boîtier de raccordement sur toron (généralement avec fil de service)............................. 68 14.4.20.2 Boîtier de raccordement sur poteau (généralement avec fil de service)........................... 68 14.4.20.3 Boîtier d’épissure (sans fil de service).............................................................................. 69 14.4.20.4 Liaison aérosouterraine de télécommunication................................................................ 69 15 VÉRIFICATION DES POTEAUX................................................................................71 15.1 Vérification visuelle ..........................................................................................................71 15.1.1 Relevé visuel des caractéristiques du poteau....................................................................71 15.1.2 Relevé des défauts et de la condition du poteau................................................................73 15.1.3 Perçage..............................................................................................................................74 15.1.4 Fréquence des inspections.................................................................................................75 15.2 Critères d'acceptation pour tous les types de vérification .................................................75 15.3 Traitement .........................................................................................................................77 15.4 Marquage...........................................................................................................................78 15.5 Verticalité des poteaux ......................................................................................................78 15.5.1 Condition du poteau..........................................................................................................78 15.5.2 Unité de mesure.................................................................................................................78 15.5.3 Instrument de mesure ........................................................................................................79 15.5.4 Critères d'intervention.......................................................................................................79 15.5.5 Redressement.....................................................................................................................80 16 DÉGAGEMENT DE LA VÉGÉTATION ....................................................................81 17 INSTALLATION DU POTEAU....................................................................................82 17.1 Tolérance de pose..............................................................................................................82 17.2 Plaque de protection ..........................................................................................................83 18 MISE À LA TERRE........................................................................................................84 18.1 Poteaux de béton ...............................................................................................................85 19 ÉCLAIRAGE PUBLIC...................................................................................................86 19.1 Luminaire dans la zone neutre...........................................................................................86 19.2 Luminaire décoratif sous le réseau de télécommunication................................................87
  • 6. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 6 de 137 20 LIAISON AÉROSOUTERRAINE DE RÉSEAUX ET DE BRANCHEMENTS DE TÉLÉCOMMUNICATION.....................................................................................87 21 BRANCHEMENT AÉROSOUTERRAIN ÉLECTRIQUE DU CLIENT................. 88 22 CABINET DE SOURCE D’ALIMENTATION SUR POTEAU ................................89 22.1 Restrictions........................................................................................................................91 22.2 Exemples de montages types.............................................................................................92 23 CABINETS DE TÉLÉCOMMUNICATION SUR POTEAU SANS ALIMENTATION ÉLECTRIQUE D'HYDRO-QUÉBEC.........................................92 24 PLANS..............................................................................................................................95 C1 Introduction ...................................................................................................................106 C2 La terminologie utilisée dans ce guide.........................................................................106 C3 Guide d'utilisation.........................................................................................................107 C4 Configuration.................................................................................................................109 C5 Exemple ..........................................................................................................................111 D1 Généralités .....................................................................................................................113 D1.1 Objet ................................................................................................................................ 113 D1.2 Domaine d’application ....................................................................................................113 D1.3 Définitions.......................................................................................................................113 D2 Limitation.......................................................................................................................113 D2.1 Longueur des portées, torons en usage en commun ou non............................................113 D2.2 Utilisation........................................................................................................................114 D2.3 Autres restrictions............................................................................................................114 D3 Responsabilités du concepteur .....................................................................................115 D3.1 Configuration et sol.........................................................................................................115 D3.2 Capacité structurale .........................................................................................................115 D3.3 Flèches maximales ..........................................................................................................115 D4 Critères de conception des portées lâches ...................................................................115 D4.1 Configuration d’une portée lâche simple ........................................................................115 D4.2 Configuration de deux portées lâches consécutives........................................................115 D4.3 Configuration de trois portées lâches ..............................................................................116 D4.4 Résistance structurale du poteau – Portée lâche simple..................................................116 D5 Procédure 1 - Résistance structurale du poteau – Portée lâche simple....................118 D5.1 Résistance structurale d’un poteau - Portées lâches consécutives...................................118 D6 Flèche maximale des portées lâches.............................................................................118 D6.1 Méthode de conception ...................................................................................................118 D6.2 Flèche maximale d’une portée lâche simple ...................................................................119
  • 7. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 7 de 137 D6.3 Flèche maximale de portées lâches consécutives............................................................120 D7 Critères d’implantation des portées lâches.................................................................120 D7.1 Matériau de remblai et compaction.................................................................................120 D7.2 Profondeur d’implantation ..............................................................................................120 D7.3 Flèche initiale du toron d’une portée lâche .....................................................................122 D8 Théorie relative aux portées lâches..............................................................................122 D8.1 Facteurs influençant la conception d’une portée lâche....................................................122 D8.2 Approche de calcul..........................................................................................................123 D8.3 Flèche et tension - Équation et méthode de calcul ..........................................................124 D9 Procédure 2 - Calcul des flèches et tensions................................................................125 D9.1 Tension d’une portée lâche..............................................................................................125 D9.2 Flèche d’une portée lâche................................................................................................126 D9.3 Flèche des conducteurs électriques .................................................................................126 E1 OBJET............................................................................................................................128 E2 DOMAINE D'APPLICATION ....................................................................................128 E3 NORMES ET SPÉCIFICATIONS ..............................................................................128 E4 EXIGENCES À RESPECTER.....................................................................................129 E4.1 Autorisation et validation ................................................................................................129 E4.2 Vérification des structures...............................................................................................129 E4.3 Exigences particulières....................................................................................................129 E5 RESTRICTIONS...........................................................................................................130
  • 8. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 8 de 137 Liste des tableaux Tableau 1 Conditions à respecter pour une intervention sans calcul d'ingénierie....................................11 Tableau 2 Facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau en tenant compte de l'interaction des charges et de l'effet P-Delta..........................................................................................................14 Tableau 3 Catégories de charges climatiques sur le réseau ............................................................................15 Tableau 4 Charge admissible sur une ancre pour le roc...................................................................................16 Tableau 5 Charge admissible sur la tige d’ancrage selon la classe de construction ................................19 Tableau 6 Charges admissibles des ancres pour une classe de construction 2..........................................19 Tableau 7 Charges admissibles des appuis pour une classe de construction 2..........................................20 Tableau 8 Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2..................................20 Tableau 9 Caractéristiques des torons...................................................................................................................21 Tableau 10 Classification des sols harmonisée.....................................................................................................25 Tableau 11 Classification des sols en fonction du dépôt de surface...............................................................25 Tableau 12 Classe minimale d'un poteau non haubané en fonction de l'équipement ................................29 Tableau 13 Essences et traitements des poteaux en fonction de l'accessibilité ...........................................30 Tableau 14 Actions à prendre selon les anomalies de réseau présentes lors de l’installation de câble(s) sur un toron existant...............................................................................................................34 Tableau 15 Codes d’essence et de traitement des poteaux................................................................................37 Tableau 16 Profondeur d'implantation d'un poteau dans le sol ou dans le roc ............................................39 Tableau 17 Profondeur additionnelle à laquelle creuser dans le roc si une couche de sol recouvre le roc ................................................................................................................................................................39 Tableau 18 Granulométrie du matériel de remblai ..............................................................................................42 Tableau 19 Structure de base minimale, charges de référence et dégagement vertical avec le sol .......43 Tableau 20 Distance entre un poteau et un élément sensible............................................................................46 Tableau 21 Distance minimale entre un poteau traité et un puits lorsque la nature du sol est connue.47 Tableau 22 Critères de localisation dans un milieu humide..............................................................................47 Tableau 23 Estimation de la circonférence du poteau ........................................................................................72 Tableau 24 Fréquence des inspections ....................................................................................................................75 Tableau 25 Circonférence minimale permise après retrait de la pourriture..................................................76 Tableau 26 Défaut limite pour poteau de distribution avec poche interne ou externe...................................76 Tableau 27 Défaut limite pour poteau avec pourriture interne et poche externe............................................77 Tableau 28 Inclinaison d'un poteau à sa tête..........................................................................................................79 Tableau 29 Critères pour intervenir sur un poteau incliné.................................................................................80 Tableau 30 Tolérances lors de l'installation d'un poteau....................................................................................82 Tableau 31 Fréquence des mises à la terre.............................................................................................................84 Tableau 32 Classe minimale pour poteaux supportant des transformateurs.............................................. 107 Tableau 33 Poteau supportant des luminaires .................................................................................................... 108 Tableau 34 Pourcentage équivalent pour une portée lâche simple............................................................... 108 Tableau 35 Pourcentage équivalent pour les fils de services et branchements non balancés............... 108 Tableau 36 Configuration des cas possibles présents dans un réseau aérien ............................................ 109 Tableau 37 Limitation – Longueur des portées et nombre de torons télécommunication..................... 113 Tableau 38 Longueur de poteau minimale pour une nouvelle portée lâche au-dessus d’un endroit accessible aux véhicules routiers..................................................................................................... 114 Tableau 39 Marge de résistance requise pour les poteaux supportant une portée lâche simple............... 117 Tableau 40 Classe de poteau requise pour des poteaux isolés supportant des portées lâches.............. 118 Tableau 41 Flèche d’une portée lâche simple...................................................................................................... 119 Tableau 42 Flèche des portées lâches consécutives.......................................................................................... 120 Tableau 43 Portée lâche simple - Profondeur d’implantation et utilisation de simple coinçage.............. 121 Tableau 44 Poteau isolé - Profondeur d’implantation et utilisation de simple coinçage....................... 121 Tableau 45 Restrictions d’installation selon le type d’antenne utilisé........................................................ 130
  • 9. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 9 de 137 Liste des figures Figure 1 - Tension d'un toron 6M avec un câble.....................................................................................................22 Figure 2 - Tension d'un toron 6M avec un groupe de câbles...............................................................................22 Figure 3 - Tension d'un toron 10M avec un câble...................................................................................................22 Figure 4 - Tension d'un toron 10M avec un groupe de câbles.............................................................................23 Figure 5 - Poids en fonction du diamètre des câbles de télécommunication...................................................23 Figure 6 - Carte des zones à risque..............................................................................................................................24 Figure 7 - Abaque régissant l’utilisation d’une ancre sortie de plus de 50 cm jusqu’à un maximum de 100 cm........................................................................................................................................................35 Figure 8 - Inscriptions gravées sur une plaque d’identification fixée sur un poteau d’Hydro-Québec...36 Figure 9 - Inscriptions marquées au fer sur un poteau (Telco)............................................................................36 Figure 10 - Autres informations indiquées par des clous sur un poteau...........................................................38 Figure 11 - Implantation d’un poteau le long des fossés et des pentes.............................................................40 Figure 12 - Dispositif de serrage ancré à la roche................................................................................................... 41 Figure 13 - Circonférence au niveau du sol..............................................................................................................73 Figure 14 - Relevé de l'épaisseur du bois sain .........................................................................................................74 Figure 15 - Couronne de pourriture.............................................................................................................................76 Figure 16 - Pourriture interne ou poche externe dans différents plans .............................................................76 Figure 17 - Pourriture interne et poche externe dans le même plan ..................................................................77 Figure 18 - Étiquetage.....................................................................................................................................................78 Figure 19 - Appareil de mesure de l'inclinaison......................................................................................................79 Figure 20 - Tolérance pour la localisation de la tige d'ancrage...........................................................................83 Figure 21 - Plaque de protection pour le poteau......................................................................................................83 Figure 22 - Installation de la mise à la terre..............................................................................................................85 Figure 23 - Dégagements pour un luminaire dans la zone neutre ......................................................................86 Figure 24 - Dégagements pour un luminaire sous la zone neutre.......................................................................87 Figure 25 - Installation des conduits de branchement............................................................................................89 Figure 26 - Installation d’un cabinet sur un poteau avec hauban .......................................................................91 Figure 27 - Montages types pour un cabinet de source d'alimentation sur poteau........................................92 Figure 28 - Montages types pour un cabinet de télécommunications sans alimentation électrique.........94 Figure 29 - Configuration de portées lâches simples.......................................................................................... 115 Figure 30 - Configuration de deux portées lâches consécutives...................................................................... 116 Figure 31 - Configuration de trois portées lâches consécutives ou trois portées lâches au même poteau ......................................................................................................................................................... 116 Figure 32 - Flèche d’une portée lâche selon la méthode de calcul.................................................................. 123 Figure 33 - Tension d’une portée lâche en relation vs fléchissement du poteau......................................... 125 Figure 34 - Flèche d’une portée lâche en fonction du déplacement du point d’attache............................ 126 Figure 35 - Flèche des conducteurs électriques sur une portée lâche de 20 m vs déplacement du point d’attache.......................................................................................................................................... 126 Figure 36 - Installation d’une antenne sur un poteau avec hauban ................................................................. 132 Figure 37 - Schéma d’installation – Antenne de type Small Cell.................................................................... 133 Figure 38 - Schéma d’installation – Antenne de type Remote Sector............................................................ 135
  • 10. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 10 de 137 1 NORMES DE RÉFÉRENCE La présente norme couvre les réseaux aériens d'électricité et de télécommunication sur des structures aériennes, soit les poteaux, les ancres, les haubans ainsi que les torons. Les poteaux de béton et d'acier doivent respecter les exigences énumérées dans ce document lorsqu'elles s'appliquent. Tout autre élément non couvert sera traité cas par cas entres les Parties concernées. 1.1 Pour les nouvelles installations La conception et l'installation des réseaux d'électricité et de télécommunication sur les poteaux doivent se faire en conformité avec la présente norme et avec la plus récente et la plus restrictive des normes CSA suivantes : • C.22.3 no 1 Réseaux aériens ; • CSA-015 Poteaux et renforts en bois pour les services publics ; • CSA C22.3 No. 5.1 Recommended Practices for Electrical Protection – Electric Contact Between Overhead Supply and Communication Lines. 1.2 Pour les installations existantes Dans le cadre des remplacements nécessaires à l’entretien des différents composants d'une ligne aérienne ou de l'ajout de câbles de télécommunication sur un toron existant ou du déplacement, à certaines conditions, d'un toron ou d'un hauban sur une ancre existante, il n'est pas requis de procéder à un calcul d'ingénierie si les conditions qui sont énumérées dans le tableau 1 sont respectées. En effet, la norme CSA C22.3 no 1 mentionne qu'il n’est pas obligatoire que les installations existantes qui nécessitent une intervention se conforment à l'édition actuelle de la norme CSA, sauf si cela est exigé spécifiquement pour des raisons de sécurité (par exemple, pour l'ajout de protège–haubans). Dans les cas mentionnés ci–dessous, une vérification des structures selon l'article 8.4 est nécessaire. Un calcul d'ingénierie est toujours requis dans les cas suivants : • Matériel de remplacement non normalisé ; • Remplacement de conducteurs électriques par d'autres de plus gros calibre ; • Intervention des monteurs en l’absence de document d’encadrement spécifique ; • Ajout ou déplacement d’un équipement ou d’un appareillage de plus de 420 kg sur un poteau, sauf pour les transformateurs monophasés qui respectent les exigences de l'article 5.3 Classe d’un poteau en fonction de l’équipement ; • Retrait ou déplacement d'une ancre ou d'un hauban sur une ancre différente ; • Remplacement d'un poteau ou ajout d'un nouveau poteau : − trop court ou de conception déficiente apparente telle qu'une courbure excessive du poteau ou des dégagements non respectés ; − avec liaison aérosouterraine basse tension ou moyenne tension électrique ; − de ligne biterne ; − de traverse d'autoroute, de voie ferrée ou de voie navigable ; − lors du rééquilibrage d’une ou de plusieurs portées ; − avec appareillage majeur autre que transformateur ; • Ajout d'un nouveau toron. Dans ce cas, les exigences de l'article 8.4 doivent être respectées.
  • 11. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 11 de 137 Tableau 1 Conditions à respecter pour une intervention sans calcul d'ingénierie Intervention sans calcul d'ingénierie Conditions à respecter • Remplacement de poteau haubané ou non, de hauban et d'appareillage lors de la maintenance • Poteau, ancre et appareil remplacé en urgence • Déplacement d'un hauban sur une ancre existante • Retrait d'un appareil majeur (y compris l'installation d'un poteau d'assujettissement pour remplacement d'un poteau cassé ou à remplacer en urgence) • Capacité équivalente de l'élément remplacé • Aucune charge additionnelle sur la structure sauf pour l'ajout d'un transformateur monophasé sur un poteau respectant la classe minimale suivante : − 75 kVA et moins, classe 5 − 100 kVA, classe 4 − 167 kVA, classe 3 • Montage en place transférable avec nouveau matériel disponible et normalisé selon les méthodes de travail en vigueur • Le remplacement de plusieurs poteaux consécutifs est permis dans le cas de la maintenance • Le poteau non haubané de classe 5 ou moins sans appareillage et de réseau triphasé sera remplacé par un poteau de classe 4 au minimum lorsque les portées adjacentes au poteau rencontrent les équations suivantes : − Milieu urbain et industriel : (P1 + P2) / 2 > 40 m − Milieu rural : (P1 + P2) / 2 > 50 m • Les poteaux haubanés triphasés de fin de course et angulaires de plus de 20° non implantés dans le même emplacement (assiette) seront remplacés par un poteau avec une classe additionnelle au poteau remplacé • Poteau d'assujettissement pour remplacement en urgence d'un poteau (RU) ou cassé. Les critères précédents s'appliquent en plus de ceux ci-dessous : − Distance maximale de 300 mm entre les poteaux à la base − Le poteau d'assujettissement et le poteau à remplacer seront joints par 2 séries d’entretoises doubles en croix de part et d'autre des poteaux (8 entretoises au total). Les entretoises sont constituées d’une barre d'acier plat d'environ 1¼ po x 3/16 po x 30 po de longueur percée à chaque extrémité pour recevoir un boulon tire-fond de ½ po x 3 po de long et au centre pour être boulonnées entre elles. La première série d'entretoises (4) sera fixée à environ 1 m du sol. La seconde série (4), à la hauteur des câbles de télécommunication ou à environ 1 m sous les conducteurs électriques de basse tension − Pour un poteau d'assujettissement temporaire qui ne servira pas au remplacement du poteau RU ou cassé, sa longueur sera 5 pi de moins que le poteau à consolider temporairement et de classe 5 • Ajout de câbles de télécommunication sur toron existant • Chargement maximal de 60 % du point de rupture du toron ou diamètre maximal circonscrit de 77 mm de chaque ensemble câbles/toron • Corriger les défectuosités structurales suivantes : − Poteaux penchés de 10° et plus − Poteaux avec un transformateur ou un équipement majeur penchés de 5° et plus − Poteaux avec perte de matériel de plus de 20 % de la circonférence originale − Sections de poteaux pourris en profondeur jusqu'en surface − Haubans lâches ou cassés − Tiges d'ancrage sortant de plus de 50 cm du sol ou enterrées de façon à ne pouvoir être déterrées pour une inspection − Espace de moins de 1 m entre le conducteur BT et les réseaux de télécommunication Note : Un espacement de moins de 300 mm au poteau et un dégagement minimal de 25 mm dans la portée sont permis entre les torons de télécommunication existants • Ajout de branchements autoportants • Déplacement d'un toron existant • Déplacement du toron vers le haut de 150 mm max. ou vers le bas autorisé à la condition de respecter les dégagements et les espacements. • Redressement d’un poteau seulement Voir * Travaux majeurs télécommunications : (voir tableau 29 et article 15.5.4)
  • 12. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 12 de 137 1.3 Ajout ou remplacement de câbles sur un toron existant Compte tenu de l'effort additionnel faible résultant de l'ajout de câbles et des marges de capacité par rapport aux critères minimaux appliqués au moment de la conception de la ligne et de la vérification préalable des structures, une nouvelle ingénierie du poteau et des ancres n'est pas requise lors de l’ajout ou de la modification d’un câble sur un toron existant. Cependant, on doit respecter les exigences techniques décrites au tableau 1 et à l'article 8.4. 2 CONCEPTION DE LIGNES AÉRIENNES 2.1 Critères de conception 2.1.1 Ligne régulière Ligne construite à partir de critères de conception réguliers et qui représente la majorité des structures aériennes. Cette ligne possède une limite ultime minimale de chargement radial de verglas de 36 mm sans vent. Cette limite augmente en fonction des différentes configurations. Les critères de conception de référence proviennent de la norme CSA C22.3 no 1 Réseaux aériens, dont certains sont ajustés et augmentés pour permettre une consolidation des lignes face à des événements importants et permettre également une défaillance contrôlée en cas de surcharge climatique pour réduire ainsi les dommages résultants et rétablir le service plus rapidement. 2.1.2 Ligne robuste Ligne construite à partir de critères de conception supérieurs par rapport aux critères appliqués à une ligne régulière. Avec une charge de glace de 19 mm et une pression de vent de 400 Pa, les facteurs de charge sur certains composants sont augmentés. Ce type de réseau est construit pour ne subir aucun dommage en cas de tempête typique dans les zones à risque. Cette ligne possède une limite ultime minimale de chargement radial de verglas de 45 mm. Cette limite augmente en fonction des différentes configurations. Au-delà de ces charges importantes, le principe de défaillance contrôlée s'applique comme sur les lignes régulières. Principalement, ce type de ligne est utilisé dans les cas suivants : • lien interposte : lien entre un poste dont l'alimentation n'est pas garantie et un autre poste dont l'alimentation est garantie ; • ligne stratégique : ligne visant à desservir une clientèle critique : centre d’hébergement, hôpitaux, centrale de police, centrale de communication, etc. 2.2 Défaillance contrôlée Le contrôle de défaillance permet d’améliorer la fiabilité d’une ligne en service face aux charges climatiques sévères. Ce concept de contrôle de défaillance ne constitue pas un programme de maintenance.
  • 13. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 13 de 137 De façon à garantir et provoquer un mode de défaillance sur les réseaux triphasés, une séquence de rupture est appliquée sur certains éléments du réseau lors de leur conception. L’ordre de rupture est le suivant : 1er : Rupture de la traverse de fin de course ; 2e : Rupture du fil d'attache des conducteurs moyenne tension ; 3e : Rupture des traverses en course ; 4e : Rupture du poteau ou de l’ancre. 2.3 Portée lâche La conception des portées lâches doit tenir compte que le nombre de portées lâches ne doit pas excéder deux de suite. De plus, elles sont interdites sur les poteaux faisant partie d’un système de traverse de voie ferrée. Elles sont aussi à éviter au-dessus des terrains ou des voies accessibles aux véhicules routiers. L'annexe D Conception des portées lâches donne plus de détail à ce sujet. 2.4 Structure anti-cascade Le but des structures anti-cascades est de limiter la propagation de rupture de poteaux en cascade. Les structures anti-cascades sont installées uniquement dans les zones à risque sur des réseaux triphasés conçus avec des portées maîtresses de 60 m et plus et sur tous les réseaux robustes aux intervalles suivants : • Aucune structure sur des cantons1 de moins de 20 portées ; • De 20 à 30 portées, le canton sera divisé en deux par une structure anti-cascade ; • Pour les cantons de plus de 30 portées, une structure anti-cascade est implantée toutes les 15 portées en moyenne. Cette conception consiste à implanter un poteau haubané à chacun de ses côtés, au niveau de la moyenne tension et au niveau des télécommunications, dans le sens de la ligne. Les torons de télécommunication ne sont pas obligatoirement terminés en configuration de fin de course. Un poteau possédant une marge de résistance de 2 classes supérieures à la classe de conception est considéré équivalent à une structure anti-cascade et ne nécessite pas de haubans. Dans la mesure du possible, la structure anti-cascade est localisée de façon à équilibrer les portées dans le canton ou, en présence de portées déséquilibrées (longueur d'une portée de ± 25 % de la longueur de la portée adjacente), elle sera placée du côté de la portée la plus déséquilibrée dans le canton ou la partie de canton à l’étude. Par exemple, pour un canton de 24 portées (25 poteaux), la structure anti- cascade devrait se retrouver au 13e poteau. Il est possible, pour des raisons économiques ou autres, de tenir compte des poteaux adjacents au 13e poteau. Dans le cas des portées déséquilibrées, on déplacera la structure anti-cascade vers la portée la plus déséquilibrée en conservant un minimum de 8 portées avant la prochaine structure en arrêt. 1 Suite de portées comprises entre deux poteaux de haubanage ou poteaux d’arrêt.
  • 14. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 14 de 137 2.5 Facteurs de charge Le tableau 2 résume les facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau. Tableau 2 Facteurs de charge à appliquer selon le type de réseau en tenant compte de l'interaction des charges et de l'effet P-Delta LIGNE Ligne régulière (monophasée et triphasée) Ligne robuste (monophasée et triphasée) Autres* Portée maîtresse (PM) • Mono : Toutes • Tri: < 60 m • Tri: ≥ 60 m non haubanées • Tri : ≥ 60 m haubanées • Défaillance contrôlée Toutes • Conceptions particulières* • Lignes biternes Charge climatique Lourde Extrême Lourde ou extrême Épaisseur de verglas (mm) 12,5 19 12,5 ou 19 Ancrage et appui Sol (appui) - Nouveau 1,6 2 2 Sol (appui) - Remplacement 1,3 1,6 1,6 Ancre 2 2,5 2,5 Tige 1,75 2,25 2,25 Hauban HQ 2 2,25 2,25 Hauban Câblo/Telco 1,6 2 2 Poteau Haubané ou non Non haubané Haubané Haubané ou non Classe de construction 2 1 2 1 1 Charge verticale 1,5 2 1,5 2 2 Charge transversale 1,3 1,9 1,3 1,9 1,9 Charge longitudinale 1,3 1,9 1,3 1,9 1,9 * On doit appliquer les facteurs de charge de la classe de construction 1 pour tous les poteaux (haubanés ou non) des conceptions particulières, c'est-à-dire, des traversées d'autoroute, de voies ferrées (et leur installations de commande), des voies navigables et des remontées mécaniques, en ligne régulière ou robuste.
  • 15. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 15 de 137 2.6 Charges climatiques Tous les calculs nécessaires au choix des structures sont effectués selon les catégories de charges climatiques présentées au tableau 3. Tableau 3 Catégories de charges climatiques sur le réseau CATÉGORIES DE CHARGES CONDITIONS Charges lourdes Charges extrêmes Localisation L'ensemble du Québec, excepté les zones de charges extrêmes Toute la pointe de la Gaspésie à l'est de la route 132 Toute la zone de la Côte-Nord à l'est de Sept-Îles Les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-d'Anticosti Épaisseur radiale du verglas (mm) 12,5 19 Charge horizontale du vent (N/m2 ) 400 400 Température (°C) - 20 - 20 2.7 Ancres et haubans Pour toutes les installations haubanées (fins de courses, poteaux d’angles, etc.), sauf pour une ligne en course avec un angle de 0 à 5 degrés, on doit installer au moins un hauban au niveau de la moyenne tension, un hauban au niveau de la basse tension et un hauban au niveau des télécommunications. Un calcul d'ingénierie confirmera le nombre supplémentaire de haubans requis pour respecter les critères de conception. Une ancre avec une tige à quatre cosses doit être installée, sauf pour une ancre dans le roc. Dans le cas où seulement une partie (Hydro-Québec, Télécommunications ou tiers) est en fin de course sur une ligne de poteaux, celle-ci doit être haubanée. Dans le cas du démantèlement du toron de télécommunications d’une des parties, on doit s’assurer qu’il reste au moins un hauban au niveau des télécommunications. Il est interdit d'installer plus de un hauban par tige d’ancre à roc pour reprendre les efforts engendrés par les conducteurs électriques moyenne et basse tension, même si celle-ci possède plus d'une cosse. L’installation d’un maximum de deux haubans de la compagnie de télécommunications est autorisé sur une tige d’ancre à roc, à moins que le total de la charge de ces deux haubans ne dépasse pas la charge admissible de cette tige. La distance minimale entre deux ancres pour le roc doit être d’au moins 500 mm. On entend par roc, les matières de sol suivantes : granit, grès et calcaire. L’ancre pour le roc n'a pas une résistance suffisante en présence de schiste, qui est un matériau stratifié, friable et de très faible résistance.
  • 16. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 16 de 137 Dans tous les cas, la charge admissible sur la tige d’ancre à roc ne doit pas dépasser les valeurs du tableau suivant : Tableau 4 Charge admissible sur une ancre pour le roc TYPE D’ANCRE À ROC CHARGE ADMISSIBLE (KN) Classe de construction 1 Classe de construction 2 Ancre avec tige conventionnelle de 1 pouce 46 58 Ancre expansible (Bell Canada) - tige 3/4 po - tige de 1 po 41 64 51 80 Lorsque deux tiges d'ancrage sont requises, le concepteur doit maintenir un espacement minimal de 2 m ou un espace minimal de cinq fois le diamètre de la plus grande des deux ancres à vis entre la tige d’ancrage du réseau électrique et celle du réseau de télécommunication. Si l’espace est restreint, les tiges d’ancrage peuvent être rapprochées l’une de l’autre jusqu’à un minimum de 1,5 m. Il est par contre possible, lors de l’ajout d’une ancre à vis, de rapprocher la nouvelle ancre jusqu’à 1 m d'une ancre en place. 2.7.1 Rapport L/H des haubans Afin d'éviter des problèmes de sécurité du public, le rapport entre la distance poteau/ancre (L) reportée au sol d'un hauban et sa hauteur d'attache (H) au poteau doit être compris entre 0,3 et 1,5. Un rapport L/H de 1,0 devrait être privilégié. La distance L sera mesurée entre le centre du poteau et l'endroit où pénètre la tige d’ancrage dans le sol. Aucun croisement de hauban n’est permis. 2.7.2 Installations existantes Pour les poteaux communs existants, les combinaisons d'ancres ou de cosses sont considérées des ancres communes. Lorsqu'il y a deux cosses ou une combinaison de deux ancres, l’une est réservée à l’usage d’Hydro-Québec, l’autre est réservée à la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec. Lorsqu’il y a trois ou quatre cosses qui peuvent être réparties sur une ou plusieurs ancres, deux de ces cosses sont pour Hydro-Québec, une pour la Compagnie de télécommunication en usage en commun et la quatrième peut être utilisée par un locataire. Si une ancre ou une cosse sur un poteau non commun d'Hydro-Québec ou un poteau commun n’est pas utilisée par Hydro-Québec, elle peut être utilisée par un locataire ou par la compagnie de télécommunication en usage en commun. L’utilisateur doit cependant la libérer sur demande d’Hydro-Québec. Il est interdit d’installer une rallonge de tige comportant une cosse supplémentaire dans le but d’y ajouter un hauban additionnel. Il en est de même pour l’installation de plus d’un hauban par cosse. Lorsque l’ancre existante ne suffit pas à retenir le nouveau toron, on peut installer une ancre supplémentaire ou remplacer l’ancre existante par une nouvelle ancre (50M ou 900 po2 ) en tenant compte des conditions qui prévalent sur les lieux.
  • 17. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 17 de 137 Afin de minimiser les impacts négatifs en raison des travaux, les éléments suivants doivent toujours être considérés lors de l’ajout ou le remplacement d’une ancre existante : − impacts sur le terrain environnant (végétation, cabanon, muret, etc.) ; − espace requis pour l’utilisation de la machinerie (excavatrice, système hydraulique, etc.) ; − configuration du terrain (ex. : sol à angle) ; − transfert de haubans nécessaire ; − équipe requise pour soutenir la structure pendant l’exécution des travaux ; − délais d’exécution des travaux ; − respect des normes ; − coûts. Certaines ancres (ex. : ancres à vis) ont moins d’impact sur le terrain environnant lorsqu’il est nécessaire d’ajouter une ancre sur des structures existantes et doivent donc être privilégiées. Certaines de ces ancres (hélices 10”, 10” double et 14”) n’ont pas la force de retenue d’une ancre à plaque mais peuvent être utilisées lorsque seulement un ou deux haubans doivent être installés et sont à proscrire pour les nouvelles installations. Des calculs de charge doivent toujours être effectués pour valider la force de retenue des ancres, qui varie selon le type de sol dans lequel elles sont installées et en fonction de l’écart par rapport à la base du poteau. L’ordre de priorité pour la mise en place d’une ancre additionnelle ou le remplacement d’une ancre est généralement établi comme suit, afin de déplacer le moins possible les haubans existants : • Choix 1 Placer la nouvelle ancre dans l’espace disponible se situant à l’intérieur de 2 m de l’ancre existante, vers le poteau. Si l’espace est restreint, l’ancre peut être placée à 1,5 m de l’ancre existante, tout en s’assurant de ne pas dépasser l’écart minimum (rapport L/H de 0,3)2 ; • Choix 2 Placer la nouvelle ancre dans l’espace disponible se situant à l’intérieur de 2 m de l’ancre existante, vers le côté opposé au poteau. Si l’espace est restreint, l’ancre peut être placée à 1,5 m de l’ancre existante, tout en s’assurant de ne pas dépasser l’écart maximum (rapport L/H de 1,5)2 ; • Choix 3 S'il est impossible de mettre en place une ancre additionnelle selon les critères ci-haut mentionnés en raison de contraintes physiques extérieures, le remplacement de l’ancre existante par une nouvelle ancre 50M ou 900 po2 est nécessaire. Il est cependant préférable, lorsqu’aucun accès avec machinerie n’est possible ou si l’accès est très limité, d’opter pour le remplacement de l’ancre désuète par deux ancres à vis. Il est possible de remplacer l’ancre existante par deux nouvelles ancres et d’obtenir l’écart recommandé d'au moins 1,5 m à la fin des travaux. Cependant, cet écart pourrait ne pas être respecté pendant les travaux2 . 2 Il est par contre possible, lors de l’ajout d’une ancre à vis, de rapprocher la nouvelle ancre jusqu’à 1 m d'une ancre en place.
  • 18. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 18 de 137 Exemple : Structure de base minimale urbain résidentiel 40 pi, dégagements au sol de 6,26 m, ancre existante 32M ou 400 po2 placée à 6 m du poteau. (Situation idéale rapport L/H = 1). Écart minimum : 6,26 m (dégagement du toron existant) x 0,3 (rapport L/H minimum) = 1,88 m. Écart maximum : 6,26 m (dégagement du toron existant) x 1,5 (rapport L/H maximum) = 9,4 m. Note : On considère ici une distance minimale de 1,5 m entre les ancres. Solutions possibles : • Choix 1 Placer la nouvelle ancre entre 1,88 et 4,5 m du poteau en favorisant l’installation le plus près possible de l’ancre existante2 ; • Choix 2 Placer la nouvelle ancre entre 7,5 et 9,4 m du poteau en favorisant l’installation le plus près possible de l’ancre existante2 ; • Choix 3 S’il est impossible de mettre en place une ancre additionnelle en raison de contraintes physiques extérieures, l’ancre existante devra être remplacée par une nouvelle ancre 50M ou 900 po2 . 2.7.3 Nouvelles installations À moins d'avis spécifique aux plans et sauf pour les ancres dans le roc, l'écrou à cosse pour la tige d’ancrage doit comporter 4 emplacements pour les haubans et pouvoir supporter les efforts prévus pour 4 utilisations. 2.8 Gradation Lorsqu'un poteau est installé dans une ligne existante et que ce poteau n'est pas de la même longueur que les poteaux adjacents, on doit s'assurer que l'inclinaison des fils que supportent ces poteaux ne soit pas supérieure à 5 % sur 30 m, sinon les poteaux adjacents doivent être remplacés. Ainsi, la gradation d'une ligne doit se faire sans dépasser une longueur additionnelle de 1,5 m entre chaque poteau adjacent. Une gradation plus élevée doit être convenue préalablement.
  • 19. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 19 de 137 2.9 Charge admissible des poteaux et des ancres Les tableaux ci-dessous présentent les charges admissibles (coefficient de charge inclus) des différents systèmes d’ancrage et la capacité portante des plaques d’appui utilisées par les entreprises en fonction des classes de sol harmonisées et de la classe de construction du CSA. Les renseignements sur les classes de sols sont contenus à l'article 4. Tableau 5 Charge admissible sur la tige d’ancrage selon la classe de construction Tige Charge admissible maximale sur la tige d’ancrage (kN) Classe de construction 1 Classe de construction 2 5/8 po 36 47 ¾ po 52 67 1 po 93 120 1 po HR 140 180 1¼ po 140 180 Tube 1½ po 173 223 Tableau 6 Charges admissibles des ancres pour une classe de construction 23 Classes de sol Type d'ancre Tige A B C D E Charge admissible des ancres (kN) Hélice 10 po ¾ po 67 67 43 32 17 Hélice 10 po 1 po HR 96 81 43 32 17 Hélice double 10 po ¾ po 67 67 67 53 28 Hélice 14 po 1 po HR 135 113 61 45 24 Ailette 1 po 120 120 120 105 55 Expansible 1 po 120 120 85 63 33 Hélice SS3 Tube 1½ po s. o. s. o. 160 118 62 Plaque 16 po x 16 po ¾ po 67 67 67 66 35 Plaque 20 po x 20 po 1 po 120 120 113 84 44 Plaque 20 po x 20 po 1¼ po 180 180 113 84 44 Plaque 30 po x 30 po 1¼ po 180 180 170 126 66 Bûche 0,3 m x 1,8 m 1¼ po 180 180 180 174 91 On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de construction 1. 3 Certaines ancres existantes sont données à titre de référence pour les charges admissibles.
  • 20. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 20 de 137 Tableau 7 Charges admissibles des appuis pour une classe de construction 2 Classes de sol Type d’appui A B C D E Charge admissible des plaques ou bûches (kN) Plaque d’appui de 750 mm 371 311 167 124 65 Plaque d’appui de 600 mm 296 248 134 99 52 Bûche de 0,3 m x 1,8 m 402 337 181 134 70 On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de construction 1. Le tableau 8 présente les charges admissibles au sol en fonction de la surface d’appui des poteaux pour une classe de construction 2. Une plaque d’appui ou un autre dispositif de renforcement doit être mis en place si les charges calculées excèdent les valeurs figurant au tableau. Tableau 8 Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2 Charge admissible au sol en fonction de la surface d’appui des poteaux (kN) Classe de sol A Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7 30 145 136 127 118 111 102 96 35 155 146 136 127 118 109 102 40 164 153 144 133 123 114 107 45 170 161 151 140 129 120 112 50 179 166 155 145 134 125 117 Classe de sol B Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7 30 121 114 106 99 93 86 80 35 130 123 114 106 99 91 86 40 137 128 121 112 103 95 90 45 143 135 126 117 108 101 94 50 150 139 130 121 112 105 98 Classe de sol C Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7 30 65 61 57 53 50 46 43 35 70 66 61 57 53 49 46 40 74 69 65 60 55 51 48 45 77 73 68 63 58 54 50 50 81 75 70 65 60 57 53 Classe de sol D Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7 30 48 45 42 39 37 34 32 35 52 49 45 42 39 36 34 40 55 51 48 45 41 38 36 45 57 54 50 47 43 40 37 50 60 55 52 48 45 42 39
  • 21. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 21 de 137 Tableau 8 Charge admissible au sol des poteaux pour la classe de construction 2 (suite) Classe de sol E Longueur/Classe du poteau 1 2 3 4 5 6 7 30 25 24 22 21 19 18 17 35 27 26 24 22 21 19 18 40 29 27 25 23 21 20 19 45 30 28 26 25 23 21 20 50 31 29 27 25 23 22 20 On doit multiplier cette charge par 0,8 pour obtenir la charge admissible pour la classe de construction 1. 2.10 Tension des torons de télécommunication Le concepteur doit toujours respecter les critères du tableau 19 pour chaque toron installé. Les structures doivent être conçues en conséquence, même si le toron est moins chargé initialement. Cette approche représente la majorité des situations rencontrées et permet d’ajouter des câbles sur le toron existant sans l'obligation de refaire l'ingénierie de la ligne. Les figures 1 à 4 présentent les tensions maximales des torons de télécommunication 6M et 10M en fonction des portées et pour différentes catégories de diamètres de câbles. Le calcul exact des flèches et tensions des câbles de communication sur torons est disponible dans le logiciel SimPAS. Ces figures montrent la tension maximale permise de chaque toron (ex. : 6M = 17 200 N (60 % de 28 700 N) et 10M = 32 000 N (60 % de 53 300 N). 2.11 Caractéristiques des torons de télécommunication Le toron est composé de 7 brins d'acier galvanisé. Il sert à supporter des câbles de télécommunication entre les structures aériennes. Il est conçu pour résister à la corrosion et on ne doit pas excéder 60 % de sa tension de rupture afin d'éviter l'élongation permanente. Le tableau 9 présente les caractéristiques des torons. Un câble avec toron autoporteur peut être utilisé à la condition que le toron puisse supporter les mêmes charges que le toron correspondant dans le tableau. Tableau 9 Caractéristiques des torons Type de toron Caractéristiques 6M 10M 16M 25M Diamètre extérieur (mm) 6,4 9,5 11,1 12,7 Résistance à la rupture (N) 28 690 53 376 76 950 113 646 Tension normale de pose à 16 °C (N) 4890 9340 16 010 35 580 Masse (kg/m) 0,192 0,402 0,579 0,761 La flèche est la distance entre le toron et une ligne droite reliant les points d'attaches au poteau. Elle est tributaire du poids du toron et des câbles supportés par le toron. Cette flèche varie avec la température qui dilate ou contracte l'acier du toron et avec le poids de la glace et du vent.
  • 22. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 22 de 137 Toron 6M + 1 câble - Charges lourdes 15 mm 20 mm 25 mm 30 mm 35 mm 4 0 m m 4 5 m m 5 0 m m 5 5 m m 6 0 m m 6 5 m m 7 0 m m 7 5 m m 8000 9000 10000 11000 12000 13000 14000 15000 16000 17000 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 Portée (m) Tension (N) Figure 1 - Tension d'un toron 6M avec un câble Figure 2 - Tension d'un toron 6M avec un groupe de câbles Figure 3 - Tension d'un toron 10M avec un câble Toron 10M +1 câble - Charges lourdes 15 mm 20 mm 25 mm 30 mm 35 mm 40 mm 45 mm 50 mm 5 5 m m 6 0 m m 6 5 m m 7 0 m m 7 5 m m 14000 16000 18000 20000 22000 24000 26000 28000 30000 32000 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 Portée (m) Tension (N) Toron 6M + groupe de câbles - Charges lourdes 30 mm 35 mm 40 mm 45 mm 5 0 m m 5 5 m m 6 0 m m 6 5 m m 7 0 m m 7 5 m m 8000 9000 10000 11000 12000 13000 14000 15000 16000 17000 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 Portée (m) Tension (N)
  • 23. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 23 de 137 Figure 4 - Tension d'un toron 10M avec un groupe de câbles 2.12 Poids des câbles de télécommunication La figure 5 présente la relation entre le poids et le diamètre des câbles de télécommunication. Un polynôme caractérise les câbles de cuivre. Un autre polynôme représente les câbles de fibre optique et coaxiaux. Les données exactes de chaque câble est disponible dans le logiciel SimPAS. Figure 5 - Poids en fonction du diamètre des câbles de télécommunication Toron 10M +groupe de câbles - Charges lourdes 30 mm 35 mm 40 mm 45 mm 50 mm 55 mm 60 mm 65 mm 7 0 m m 7 5 m m 14000 16000 18000 20000 22000 24000 26000 28000 30000 32000 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 Portée (m) Tension (N)
  • 24. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 24 de 137 3 ZONES À RISQUE Les zones à risque sont des territoires susceptibles de recevoir plus de 45 mm de verglas sur une période de cent ans. Ces zones ont été établies grâce à des données statistiques enregistrées depuis de nombreuses années. Elles sont présentées à la figure 6. Certaines lignes, stratégiques pour Hydro-Québec, sont classifiées et identifiées robustes avec un clou. Elles ont une résistance supérieure déterminée par Hydro-Québec. Figure 6 - Carte des zones à risque 4 CLASSIFICATION DES SOLS Les tableaux 10 et 11 présentent la classification de sol harmonisée entre les propriétaires de poteaux. Cette classification compte 5 classes alphabétiques, en plus du roc et des matières organiques. Lors de l'ingénierie du projet, si le type de sol en place n'est pas encore déterminé lors d'une visite sur le terrain, la classification du sol est faite à partir des cartes de dépôt de surface liées à l'inventaire forestier du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune. On utilise la classe de sol des tableaux 10 et 11 correspondant à la classe de sol de la carte de dépôts de surface pour un nouveau poteau ou une nouvelle ancre et la classe de sol du tableau 10, augmentée de 1, pour un poteau existant ou pour une ancre existante. Si une Partie dispose d’une étude de sol qui a été faite sur la zone concernée et qui ne correspond pas à une classe de sol identifiée dans les tableaux 10 et 11, elle doit la communiquer à l'autre Partie intéressée. De plus, dans l'éventualité d'une validation du sol lors du creusage pour l'installation du poteau ou de l'ancre, l'utilisation de la sonde AB Chance est une référence acceptée.
  • 25. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 25 de 137 Tableau 10 Classification des sols harmonisée Classe de sol Nature du sol Description Caractéristiques Roc s. o. s. o. A Cohérent Moraine - autre sol raffermi Pulvérulent Pierre concassé Gravier, sable graveleux dense Pelleté très difficilement lorsque compacté B Cohérent Argile dure Sol rayé difficilement par l’ongle du pouce Pulvérulent Gravier sableux moyennement dense Pulvérulent Sable durci Les côtés du trou restent verticaux pendant l’excavation, sol pelleté difficilement C Cohérent Argile très raide Sol rayé facilement par l’ongle du pouce Pulvérulent Sable grossier et sable graveleux moyennement dense Mixte Mélange argileux et graveleux D Cohérent Argile raide Sol marqué facilement par le pouce, mais pénétré seulement avec beaucoup d’efforts Pulvérulent Sable grossier lâche Sable meuble et compact Sol qui tend à couler dans l’excavation, pelleté facilement Cohérent Argile molle Sol pénétré de plusieurs centimètres par le pouce avec un effort modéré E Cohérent Argile très molle Sol pénétré de plusieurs centimètres par le pouce avec un effort modéré Pulvérulent Sable lâche Sol coule dans l’excavation Autre Remblai non organique Généralement propre et granuleux Matière organique Autre Terre noire, tourbière, marécage Tableau 11 Classification des sols en fonction du dépôt de surface Classe de sol Sonde AB Chance lb-po (N-m) N selon ASTM D15864 Résistance au cisaillement non drainé Cu Sol cohérent (kPa) Équivalence Carte de dépôt de surface Contraintes ultimes (kPa) Roc s. o. s. o. s. o. R s. o. A 500 et plus (56 et plus) > 35 > 200 1A, 1AR, 1B, 1BD, 1BC, 1BF, 1BP, 2A, 2AE, 2AK 856 B 400-500 (45-56) 25-35 100-200 2B, 2BD, 2BE 718 C 300-400 (34-45) 15-25 50-100 3, 4GS, 5S 386 D 200-300 (23-34) 7-15 25-50 4, 4GA, 6, 8, 9, 5L 286 E 100-200 (11-23) < 4-7 12-25 5A-7 150 Matière organique s. o. s. o. s. o. s. o. s. o. 4 Le nombre N est le nombre de coup de bélier de 63,5 kg chutant de 760 mm nécessaire pour faire pénétrer dans le sol un tube à cuillère fendue de 51 mm de diamètre sur deux 150 mm consécutifs ou sur les derniers 300 mm.
  • 26. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 26 de 137 5 CARACTÉRISTIQUES DE LA STRUCTURE DE BASE DE POTEAU ET DE TORON Le poteau et ses ancres doivent être prévus pour accueillir plus d’un utilisateur. Exceptionnellement, un poteau peut être réservé ou continuer d’être utilisé pour un usage seul ou pour un nombre limité d’utilisateurs, par exemple, à la demande du futur propriétaire du poteau, d’un gouvernement ou d’un propriétaire foncier encore ou pour une raison technique. Le manque d’espace sur un poteau peut cependant entraîner un refus ou une modification de la demande. Les poteaux doivent être conçus pour supporter les attaches et les équipements des utilisateurs. Toute nouvelle installation doit respecter les espaces prévus au tableau 19, sauf lors de remplacement de poteaux existants. Le choix de la structure de base minimale se fait selon la configuration de réseau lors de l'identification des besoins pour la construction initiale selon le tableau 19. Pour l’installation d’un équipement ou de charges plus grandes que celles indiquées au tableau 19 pour répondre au besoin d'une Partie, une longueur ou une classe additionnelle peut être aussi nécessaire. Celle-ci n’est pas comprise dans la structure de base minimale et est à la charge du requérant. Les caractéristiques d’un poteau pour usage seul ou d'un poteau commun remplacé dans une ligne existante, de même que les dimensions de leurs torons doivent être du même type que le poteau ou le toron existant. Lorsqu'une longueur additionnelle est nécessaire pour une Partie, cette dernière subit le déficit de longueur que ceci entraîne dans la longueur additionnelle en raison d'un plantage plus profond selon la norme. Les poteaux existants sont présumés être conformes aux normes tant que ceux-ci ne sont pas remplacés par de nouveaux poteaux. Le remplacement de poteau dans le seul but de se conformer au tableau 19 n’est pas requis, à la condition que les dégagements dans le poteau et avec le sol soient respectés. 5.1 Définition d’un milieu • Milieu urbain résidentiel, commercial et industriel léger : Toute partie de territoire où l'on trouve ou compte trouver, à l'intérieur d'une période de deux ans de la date d’implantation d’un poteau, dans le voisinage immédiat de ce poteau, une concentration de dix établissements résidentiels, commerciaux ou industriels légers le long de routes, de rues ou de croisées de chemins, ayant entre chaque établissement voisin une distance maximale de 150 m. • Milieu urbain industriel lourd : Partie de territoire qui correspond à la définition de milieu urbain résidentiel et commercial, qui est désignée comme industrielle par l'autorité concernée, et qui compte en plus des entreprises de transport, de fabrication ou de transformation. Pour les parcs en usage en commun avec Telus, à moins d’avis contraire à cet effet, seul le parc industriel de St-Augustin-de-Desmaures répond à cette définition. • Milieu rural : Toute partie de territoire qui ne répond pas aux critères du milieu urbain.
  • 27. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 27 de 137 5.2 Espace des utilisateurs d’un poteau Les attaches sont normalement disposées selon l'ordre suivant dans le poteau, à partir du haut : • Hydro-Québec, pour son réseau électrique ; • Espace neutre ; • Éclairage public dans la zone neutre (selon le cas) ; • Hydro-Québec, pour sa télécommunication (s’il y a lieu) ; • Espace excédentaire pour un locataire (s’il y a lieu) ; • Compagnie de télécommunication en usage en commun ; • Éclairage décoratif public (s’il y a lieu). Cet ordre ne veut pas dire que ces espaces sont réservés d'office pour un utilisateur potentiel. Hydro-Québec, la Compagnie de télécommunication en usage en commun ou un locataire doivent poser leurs attaches lors de l’installation initiale du poteau, dans le respect de cette norme et des espaces qui y sont décrits. Par la suite, les trois conditions suivantes peuvent se présenter : • Espace suffisant sans réarrangement Si la longueur du poteau est suffisante pour permettre à une Partie d’occuper l’espace décrit ci- après, cette Partie s’y installe en respectant les charges prévues initialement et les exigences de cette norme ; • Espace suffisant avec un réarrangement Si la longueur du poteau est suffisante pour permettre à chaque Partie, par un simple réarrangement des attaches, d'utiliser l'espace décrit ci-après tout en respectant la présente norme, on doit prévoir un réaménagement du poteau ; • Espace insuffisant Si la longueur du poteau est insuffisante pour permettre à un utilisateur de s’installer dans le poteau tout en permettant aux autres utilisateurs de respecter leurs espaces et la présente norme, on doit prévoir le remplacement du poteau. Si le poteau ne peut pas être remplacé pour une raison technique, la demande doit être modifiée ou refusée. 5.2.1 Espace d’Hydro-Québec pour son réseau électrique L’espace d’Hydro-Québec est celui identifié au tableau 19, en plus de la projection sur le poteau de la flèche maximale du conducteur d’alimentation le plus bas, ce qui inclut une partie de l'espace neutre, pouvant même aller jusqu’à l’excéder pour un conducteur neutre seulement dans les portées de plus de 75 m. 5.2.2 Espace neutre L’espace minimal pour la zone neutre est de 1000 mm (pour tous les montages, incluant également les régulateurs sur plate-forme) ou de 750 mm pour les poteaux ne servant qu'au haubanage. Cet espace peut être réduit à 600 mm pour un fil de client de télécommunication dérivé. Toutefois, pour les portées égales ou inférieures à 75 m, cet espace minimal sur la structure doit être tel que le neutre ou le conducteur électrique basse tension le plus bas ne puisse pas descendre plus bas que la ligne de visée du câble de télécommunication le plus élevé.
  • 28. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 28 de 137 Dans les portées de plus de 75 m, le neutre commun mis à la terre peut descendre plus bas que la ligne de visée des câbles de télécommunication, pourvu qu'il soit à au moins 300 mm au-dessus des câbles de télécommunication situés dans la portée, dans les conditions suivantes : • le conducteur neutre est à sa flèche maximale due à l'échauffement maximal ou aux charges maximales de verglas ; ET • le toron et le câble de télécommunication sont à leur flèche à 45 °C. 5.2.3 Espace excédentaire additionnel L’espace excédentaire additionnel est un espace qui est parfois disponible sur certains poteaux communs. Dans un poteau en milieu urbain industriel lourd, il est situé sous la flèche maximale du conducteur le plus bas d’Hydro-Québec et au-dessus de l'espace excédentaire pour un locataire, tout en conservant l'espace neutre minimal de 1000 mm. Dans les autres milieux, il est situé à 300 mm sous l'attache du câble le plus bas de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec. Le nouveau câble doit respecter les dégagements minimaux au sol prescrits dans le tableau 19 et ne pas interférer avec le câble existant dans la portée. Hydro-Québec pour sa télécommunication interne, la Compagnie en usage en commun avec Hydro-Québec ou un locataire après entente avec le propriétaire du poteau peuvent utiliser cet espace. 5.2.4 Espace excédentaire pour un locataire L’espace excédentaire disponible utilisable en premier par un locataire est un espace excédentaire rendu disponible par le propriétaire du poteau. Le locataire peut l’utiliser grâce à une entente de location avec le propriétaire du poteau. Hydro-Québec pour sa télécommunication et la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec peuvent aussi utiliser cet espace s'il est disponible, dans le respect des ententes avec le propriétaire du poteau. Cet espace a 300 mm et est situé juste en dessous de l'espace neutre ou au-dessous de l'espace qu’Hydro-Québec utilise pour sa télécommunication en dessous de l'espace neutre. En milieu rural, aucun espace n'est prévu pour l'utilisation par un locataire. Cet espace peut être utilisé pour desservir un client ou un groupe de clients et correspond au point d'attache du câble ou fil de télécommunication. Dans le réseau existant, il peut arriver que le toron du locataire ait été installé en dessous de celui de la Compagnie de télécommunication en usage en commun. Cette situation est acceptable et ne requiert pas le réarrangement des attaches pour se conformer aux espaces décrits plus haut. Cependant, si cette installation cause un croisement de torons, le locataire doit corriger la situation en relocalisant son toron selon la norme actuelle. De plus, la Compagnie de télécommunication en usage en commun peut aussi utiliser le toron du locataire après entente avec ce dernier. 5.2.5 Espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec En milieu urbain, résidentiel, et commercial, l’espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun débute à 300 mm en dessous de la limite inférieure de l'espace neutre ; en milieu rural, il débute immédiatement après l'espace neutre. En milieu industriel lourd, il débute à 600 mm de l'espace neutre. La limite supérieure de l’espace de la Compagnie de télécommunication en usage en commun par rapport au sommet du poteau est spécifiée au tableau 19. La dimension de cet espace est de
  • 29. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 29 de 137 300 mm, en plus de la projection sur le poteau de la flèche générée par les câbles sur le toron. De plus, la limite inférieure de l’espace doit permettre au toron de respecter les dégagements minimaux du tableau 19. Cet espace dans un poteau peut être utilisé pour desservir un client ou un groupe de clients et correspond au point d'attache du câble ou du fil de télécommunication. Le locataire peut aussi utiliser le toron de la Compagnie de télécommunication en usage en commun avec Hydro-Québec pour installer son câble, en respectant les ententes entre la Compagnie de télécommunication en usage en commun et le propriétaire du poteau. 5.2.6 Espace résiduel dans le bas du poteau commun Cet espace correspond à la partie enfouie et à la partie du poteau nécessaire au dégagement minimal du tableau 19 par rapport au sol. Un utilisateur peut y installer des équipements dans le respect des normes et des ententes avec le propriétaire du poteau. 5.3 Classe d'un poteau en fonction de l'équipement Les poteaux en bois ont tendance à courber et à fléchir progressivement sous l'effet d'une charge continue et déséquilibrée. Sous une charge excentrique de plus de 590 kg appliquée au niveau de la zone électrique ou de la zone de télécommunication, on doit haubaner le poteau en sens opposé ou renforcer la fondation par un appui latéral. Le haubanage se fera de poteau à poteau ou au sol. Le hauban est fixé dans la zone basse tension. La classe du poteau haubané avec équipement ne doit pas être inférieure à 5. On doit appliquer les critères du tableau 12 pour un poteau en bois non haubané. Dans le cas des montages haubanés, la classe du poteau sera déterminée par un calcul de stabilité spécifique (à l'aide de SimPAS) et ne doit jamais être inférieure à 5. Tableau 12 Classe minimale d'un poteau non haubané en fonction de l'équipement Équipement unique (masse en kg) Équipements groupés (masse en kg) Classe minimale du poteau 420 et moins 960 et moins 5 421 à 840 961 à 1260 4 841 à 1045 1261 à 1560 3 1046 à 1270 1561 à 2460 2 5.4 Critères conception pour la pose de toron La conception de la structure de base doit être faite en considérant qu'en arrière-lot, dans un milieu urbain résidentiel et commercial, un toron 6M est prévu. En avant-lot, dans un milieu urbain résidentiel et commercial ainsi que dans un milieu industriel ou rural, un toron 10M est prévu. Sauf avis contraire, dans les cas de prolongement de ligne de poteaux, le même type de toron doit être prévu lors de la conception. Tout prolongement de toron doit rejoindre un toron existant. Les câbles de télécommunication servant à relier un client ou un groupe de clients doivent être supportés par un toron dans les cas suivants :
  • 30. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 30 de 137 • à chaque fois qu'un branchement ou un embranchement est à mi-portée, le câble de télécommunication servant à relier une résidence doit toujours être installé à partir d'un toron ; • dans les autres cas, pour un bâtiment commercial, industriel ou résidentiel de plus de 13 logements, il faut s'informer à la compagnie de télécommunications si la conception avec toron est nécessaire. 6 ESSENCES ET TRAITEMENTS DES POTEAUX Les essences et traitements des poteaux en bois neufs et réutilisés doivent respecter le tableau 13 et les critères d'environnement de l’article 14.1. Tous les nouveaux poteaux traités doivent l'être au CCA-PA. On ne peut pas réutiliser des poteaux traités au CCA-PEG. Tableau 13 Essences et traitements des poteaux en fonction de l'accessibilité Essence Traitement Obligation d'être accessible par engin élévateur5 Pin rouge (RP) PENTA, CCA-PA Non CCA, CCA PEG, CCA PEG + Oui Pin gris (JP) PENTA, CCA-PA Non CCA, CCA PEG, CCA PEG + Oui Pin jaune du Sud (SYP) PENTA Oui Pin Murray (LPP) PENTA Non Sapin de la Colombie (BCF) PENTA Non Cèdre rouge de l'Ouest (WRC) PENTA, Non traité Non 5 Un poteau est réputé être accessible en tout temps par engin élévateur lorsque la distance horizontale qui sépare la patte stabilisatrice du camion appuyée sur la partie solide du sol la plus près du poteau et le poteau lui-même est de 6 m ou moins pour les poteaux jusqu'à 40 pi et de 5 m ou moins pour les poteaux de 45 pi et que la route ou le chemin qui permet l’accès au site est entretenu tout au long de l’année. De plus, le véhicule en position de travail doit être incliné d'au plus de 5°. Lorsqu'un poteau ne satisfait pas à un de ces trois critères, il est réputé être inaccessible par engin élévateur.
  • 31. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 31 de 137 7 IDENTIFICATION DE LA ZONE NEUTRE Tous les nouveaux poteaux ont une attache autobloquante en plastique installée à 50 mm au-dessus de la limite inférieure de la zone neutre. Cette attache permet aux installateurs de toron de poser ce dernier en respectant les espaces prévus lors de l’ingénierie du poteau. Après l’installation du poteau et des torons prévus à ce moment, l’attache ne doit plus servir de référence à la position des utilisateurs. Par la suite, la référence se fait par rapport à la tête du poteau en lien avec le milieu de celui-ci. S’il y a ajout d’une ou de plusieurs longueurs additionnelles pour les besoins de la Société, la position de l’attache autobloquante doit être ajustée de la même longueur additionnelle par rapport à la tête du poteau. S‘il y a ajout d’une ou de plusieurs longueurs additionnelles pour les besoins de la Compagnie, la position de l’attache autobloquante reste inchangée par rapport à la tête du poteau. 8 AJOUT OU REMPLACEMENT DE CÂBLES SUR TORON EXISTANT OU AJOUT D'UN NOUVEAU TORON La marche à suivre pour valider techniquement l'état de la ligne aérienne de poteaux en vue de l'installation de câbles sur un toron existant s’applique aux lignes aériennes de poteaux en exploitation sur lesquels un ou des câbles seront installés ou remplacés. Compte tenu de l'effort additionnel faible résultant de l'ajout de câbles et des marges de capacité par rapport aux critères minimaux appliqués au moment de la conception de la ligne et de la vérification préalable des structures, un nouveau calcul de la classe de poteau et du type d’ancrage n'est pas requis pour ajouter ou modifier un câble sur un toron existant, pour déplacer un hauban sur la même tige d'ancrage, pour remonter un toron de 75 mm ou pour le descendre tout en respectant les dégagements requis. Cependant, si une exigence mentionnée dans la présente section ne peut être respectée, l’ingénierie devra être effectuée pour apporter les modifications requises à la ligne de poteaux. 8.1 Autorisation et validation Pour pouvoir utiliser un toron existant, le requérant doit obtenir l'autorisation du propriétaire du toron et fournir le numéro de sa demande d’utilisation. Le requérant doit valider que les dégagements et les tensions mécaniques du toron sont respectés et conformes aux normes et contrats en vigueur. Il doit également procéder à une vérification des structures (poteaux, haubans et ancres) afin de s'assurer de leur fiabilité. 8.2 Tension mécanique du toron La tension maximale du toron est composée de son propre poids, de tous les câbles qu’il supporte et des charges climatiques de conception6 de lignes aériennes. La tension maximale d'un toron en charge ne doit jamais dépasser 60 % de sa capacité de rupture une fois que les nouveaux câbles sont installés. 6 Elles comprennent des éléments imposés à l'ensemble toron-câbles tels que le vent et la glace.
  • 32. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 32 de 137 À titre informatif, les figures 2 et 4 illustrent la tension maximale du toron porteur selon le pourcentage de sa tension de rupture en fonction de la portée pour différents diamètres circonscrits de groupes de câbles sur le toron. Ils permettent ainsi de donner un aperçu préliminaire des possibilités mécaniques du toron concerné pour l'ajout de câbles. Les pourcentages de rupture des torons sont majorés de 15 % pour les câbles avec charges extrêmes correspondant au même vent mais à 19 mm de glace. 8.3 Dégagement et espacement En général, les torons existants sont espacés de 300 mm entre eux. Il peut arriver qu’à certains endroits, dans le réseau existant seulement, l’écart entre les torons soit de moins de 300 mm. Ceci n’empêche pas l’ajout de câbles sur les torons existants. Toutefois, un nouveau toron ajouté doit respecter un espacement de 300 mm avec les torons existants. Le dégagement minimal dans la portée avec les conducteurs électriques doit être conforme à la norme CSA C22.3 no 1 Réseaux aériens et le dégagement minimal souhaitable dans la portée entre chaque toron est de 150 mm dans des conditions normales d'exploitation. L'utilisation d'espaceurs peut être requise. La Compagnie de télécommunication en usage en commun doit gérer cette situation. L'espace neutre minimal à respecter est de 1000 mm. On doit prévoir une distance minimale de 75 mm (150 mm pour les compagnies de télécommunications en usage en commun (telcos) entre deux perçages de trous orientés à 90° l'un par rapport à l'autre ou de 150 mm s’ils sont dans le même axe sur un poteau. Les dégagements au sol dépendent du milieu dans lequel se trouve la ligne. Ils doivent toujours respecter les exigences de la norme CSA et du tableau 19. Tout utilisateur de toron doit valider et confirmer que suite à son intervention sur le toron porteur, les dégagements mentionnés plus haut sont respectés. 8.4 Vérification de conformité des structures Lors de l'ajout ou du remplacement de câbles sur toron existant ou lors de l'ajout d'un nouveau toron dans le but d'y ajouter de nouveaux câbles, le requérant doit vérifier et indiquer sur le plan ou sur les documents soumis avec sa demande les anomalies décrites aux paragraphes suivante. Ces anomalies doivent être corrigées avant toute intervention sur la ligne. 8.4.1 Anomalies des poteaux • Le poteau qui présente des signes d'endommagement importants suite à un essai par résonance. L’essai par résonance consiste à frapper au moyen d’un marteau toute la circonférence du poteau en commençant au niveau du sol, jusqu’à une hauteur de 2 m. D’habitude, un son creux ou sourd causé par les frappes dénote l’existence d’un centre vide ou un état de décomposition interne avancée. Le poteau présente également des signes de pourriture importante lorsque le marteau pénètre à travers sa surface externe ; • Les dommages importants causés par les piverts (plusieurs trous sur une section de poteau de 1 m de long), l'infestation d'insectes, les brûlures ou fissures causées par la foudre, les fentes larges traversant le poteau, les poteaux cassés et les gerces longitudinales de largeur supérieure à 10 mm (13 mm pour le cèdre rouge de l'Ouest), 10 mm de profondeur et 1 m en longueur doivent être relevés et une combinaison de ces facteurs pourront mais n’entraîneront pas automatiquement le remplacement du poteau. Ce dernier critère doit cependant être pris en compte avec d’autres critères pour justifier un remplacement de poteau ;
  • 33. Norme pour la conception, l’installation et la vérification des structures aériennes Document public - Reproduction permise – 4 mai 2020 Page 33 de 137 • Le poteau ayant subi des dommages mécaniques, ou de la pourriture externe réduisant sa circonférence à la base de plus de 20 % de sa forme circulaire originale ; • Le poteau incliné. Voir les détails du tableau 29 (Critères pour intervenir sur un poteau incliné, article 15.5.4) présentant une inclinaison de 5 degrés ou plus. Une inclinaison de 5° correspond à environ 90 cm de déplacement de la tête par rapport à la verticale pour un poteau de 40 pieds, et d'environ 102 cm pour un poteau de 45 pieds. L’inclinaison peut être mesurée à l’aide d’un reporteur d’angle, d’une photographie numérique ou de tout autre appareil reconnu et acceptable. L'inclinaison peut être due au mouvement du poteau dans le sol ou à une courbure le long du poteau. 8.4.2 Anomalies des haubans et des ancres • Les haubans avec plusieurs brins cassés, complétement sectionnés ou lâches ; • L'absence d'au moins un hauban au niveau de la moyenne tension, de la basse tension ou des télécommunications pour le poteau en fin de course ; • Les tiges d'ancrage sorties de plus de 50 cm ou enterrées de façon à ne pouvoir être déterrées pour une inspection ; • Les tiges d’ancrage montrant des signes de corrosion avancés ; • Les ancres dont la capacité est insuffisante pour supporter la charge additionnelle. Pour l'ajout d'un toron, on doit confirmer sur le plan soumis que la capacité est suffisante pour recevoir l'addition de la charge correspondante au toron et câbles, en se référant au tableau 6. Si la capacité est insuffisante, on doit indiquer les caractéristiques minimales requises pour un nouvel ancrage. Par ailleurs, les anomalies à corriger lors de l’installation de câbles sur un toron existant devront suivre les critères énumérés dans le tableau 14.