Pulse - Le Secteur des SSII

1 760 vues

Publié le

Des turbulences économiques fortes et fréquentes, qui ont fait émerger un secteur à 2 vitesses…Depuis le passage à l’an 2000 et à l’euro, le secteur des SSII n’a eu de cesse de se concentrer.
La crise des années 2000 a particulièrement affecté les structures de taille moyenne, et a débouché sur une première vague de regroupements.

Publié dans : Immobilier
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Pulse - Le Secteur des SSII

  1. 1. Le Secteur des SSIILes SSII en 2012 : Je 2011 apparait comme une année charnière : tandis qu’elle arationalise, tu rationalises, été marquée par une activité soutenue au 1er trimestre, qui s’est maintenue jusqu’au 3e trimestre en dépit desil rationalise… turbulences de l’été, le 4e trimestre est marqué par de premiers signes de ralentissement : délais de décision allongés, reports de projets, baisse des appels d’offre.Des turbulences économiques fortes et fréquentes, quiont fait émerger un secteur à 2 vitesses… Des aléas qui dictent une rationalisation en profondeur de l’immobilier des entreprisesDepuis le passage à l’an 2000 et à l’euro, le secteur desSSII n’a eu de cesse de se concentrer. L’examen des transactions immobilières de SSII, recenséesLa crise des années 2000 a particulièrement affecté les au cours des 3 dernières années sur le territoire national,structures de taille moyenne, et a débouché sur une révèle que la majeure partie de leurs mouvementspremière vague de regroupements. immobiliers répondent à des logiques de consolidation, dans une optique de recherche d’économies. Les déménagements Profil-type d’une SSII française (Source: HiTechPros.com) sont pour elles l’occasion d’opter pour des solutions immobilières moins onéreuses. - Une PME : 71% des SSII françaises ont des effectifs < 50 personnes Cette rationalisation se traduit différemment en fonction - Jeune : 47% ont moins de 5 ans d’existence de la taille de la structureDepuis 2008, les SSII de petite taille ont elles aussi dû se Si l’optimisation du poste de dépenses immobilières est aurésoudre à la concentration, afin de « rester dans la course » cœur de la plupart des mouvements du secteur, celle-ciface au recours croissant aux contrats cadres et aux s’exprime de façon radicalement opposée auprès des petitesréférencements. Dans un environnement économique et des grandes structures.chahuté, les grands acheteurs et prescripteurs préfèrents’adresser à un nombre restreint de gros fournisseurs, leur Les petites structures – soit l’essentiel du marché - privilégient la location de petites surfaces dans desgarantissant les meilleurs tarifs et engagements. Afind’atteindre la taille critique et de conserver ces marchés, locaux en état d’usage ou rénovés, mais relativementsans se voir imposer des conditions de sous-traitance ou de bien situés : majoritairement au cœur des villes, ou en proche périphérie. C’est en recourant à des surfaces en étatportage par les grandes SSII, les petites structures ont étécontraintes de fusionner, ou de se vendre à de plus gros d’usage qu’elles optimisent leurs coûts de loyer.acteurs. Les grandes structures, quant à elles, se distinguent en La taille moyenne des SSII (en effectifs) et le nombre matière de qualité d’immeubles : elles plébiscitent le neuf, moyen de leurs filiales n’a cessé de progresser. bénéficiant du label Haute Qualité Environnementale… dans des secteurs plus excentrés, à même de répondre à leursEn 2010, c’est la reprise, et le début 2011 renoue même – importants - besoins en mètres carrés, tout en leuravec des niveaux de croissance élevés… un dynamisme proposant des locaux de qualité.essentiellement porté par les micro-entreprises et, àl’opposé, par les structures de plus de 2000 salariés.
  2. 2. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 2Afin de réduire leurs coûts, sans se priver d’une vitrine sur localement sur le marché a une véritable portée sur la natureleur marché, elles tendent à développer une stratégie duale des transactions… Puisque que le choix d’immeubles HQEen matière d’implantation. Les transactions des 3 dernières est plus marqué en Ile-de-France qu’en région lyonnaise, etannées, recensées auprès des SSII de grande taille, révèlent davantage également en région lyonnaise que dans lesen effet : autres régions.- Des prises à bail d’un nombre restreint de mètres carrés Et demain ? pour le front office, qui reste localisé en centre-ville ou en proche périphérie ; La reprise amorcée en 2010 devrait être moins forte que- Tandis que les transactions de grande ampleur concernent prévu. Le Syntec numérique anticipe un tassement de la généralement le back office, qui se retrouve déployé sur de croissance en 2012, aux alentours de 1%. En outre, les grandes surfaces de bureaux, délocalisées dans des derniers indicateurs macroéconomiques font craindre un banlieues plus lointaines, voire en régions (nearshore). nouveau retournement de conjoncture.En Ile-de-France, c’est par exemple la stratégie récemment Cependant, pour les SSII les mieux préparées, la criseadoptée par des leaders tels qu’Altran (implanté à Neuilly- pourrait être source d’opportunités.sur-Seine et à Vélizy) ou Steria (à Issy-les-Moulineaux et D’abord, elle conduit les commanditaires à rationaliser leursMeudon-la-Forêt). process informatiques, afin d’optimiser le fonctionnement de leurs outils internes de gestion et dadministration. La criseUn phénomène uniforme sur tout le territoire, exception nourrit ainsi la demande en prestations informatiques.faite des aspects HQE, liés à la qualité de l’offre locale Le récent emballement pour le « cloud », qui permet à Mouvements immobiliers des SSII en 2009-2011 l’entreprise de louer les services informatiques dont elle a En nb de transactions besoin, à la demande, bénéficie très probablement de ce contexte : à la clé, l’affranchissement des achats de serveurs et de logiciels, et de la gestion d’infrastructures lourdes au sein des locaux, pour un tarif de prestation désormais fonction de l’usage effectif de l’entreprise. Un marché Paris prometteur, donc, pour les SSII les plus établies ; les coûts d’entrée étant élevés, seuls les plus gros prestataires ont en effet investi ce marché. Plus généralement, la crise incite les prestataires à revoir leur offre, afin de satisfaire les exigences croissantes des commanditaires en matière de prix. En fonction du niveau de prestation attendu, les SSII doivent ainsi trouver l’équilibre optimal entre : le recours à des spécialistes internes bien rémunérés, et l’outsourcing, en France, en Europe de l’Est ou… dans des pays hyper compétitifs comme l’Inde. Source: Jones Lang LaSalle En termes immobiliers, ces prévisions de croissanceL’analyse régionale révèle que les mouvements immobiliers molle laissent présager la poursuite des mouvements dede SSII se déploient sur l’ensemble du territoire national, rationalisation.avec des logiques petites vs. grandes structures qui Une question se posera toutefois aux SSII, au retour de laprévalent dans toutes les régions. Le seul paramètre croissance, en termes de localisation des emplois créés :significativement affecté par le périmètre géographique est le centres villes, périphéries urbaines… voire nearshore ouchoix d’immeubles de Haute Qualité Environnementale. offshore ?On remarque en effet que, si les grandes structures se Là encore, on peut imaginer que la réponse varieratournent davantage vers le neuf, indépendamment de leur grandement en fonction de la taille de la structure.région d’implantation, l’offre de bureaux disponible
  3. 3. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 3Mouvements immobiliers 2009-2011 des SSIIen Ile-de-France 16% 16% Localisation Paris Quartier Central des Affaires Total Paris : 33% 10% Paris Intra Muros (hors QCA) 17% La Défense Croissant Ouest (hors Défense) Total Banlieue 3% "Portes de Paris" (1e Couronne) parisienne : Zones à bas coûts (2e Couronne) 67% 38% 2% Superficie occupée 2% 15% 12% Location vs. En nb de transactions Acquisition 13% 5 000 m² et plus De 1 000 à 4 999 m² Location De 500 à 999 m² Acquisition De 100 à 499 m² 57% Moins de 100 m² 98% Loyer / m² 4% 2% 18% 22% Etat des locaux < 200€ Etat dusage 200 € ≤ … < 300 € 32% Rénové 300 € ≤ … < 400 € Neuf 21% ≥ 400 € 62% Restructuré 24% Loyer moyen 288 € Loyer haut de gamme 710 € Source : Jones Lang LaSalle / Immostat-IPD
  4. 4. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 4 Zoom sur les 10 plus grands mouvements en Ile-de-France STERIA Paris intra-muros dont Paris Centre Ouest Croissant Ouest e 1 Couronne e 2 Couronne Bois de Boulogne / Vincennes Location vs.Année Entreprise Surface Localisation Provenance Etat des locaux Acquisition2009 Atos Origin 48 573 m² Location Bezons Paris et Courbevoie Neuf + HQE Vélizy Villacoublay2010 Steria 21 000 m² Location Meudon-La-Forêt Neuf + HQE + Issy-les-Moulineaux Capgemini Telecom2009 14 737 m² Location Suresnes La Défense Rénové Media2010 GFI Informatique 11 600 m² Location St Ouen Paris (18e) Neuf + HQE 10 541 m² Vélizy Villacoublay Levallois Neuf + HQE2011 Altran Location + 4 858 m² + Neuilly-sur-Seine + Paris (17e) Rénové+ HQE2010 Atos Origin 5 594 m² Location Bezons Bezons Neuf + HQE Paris (17e, 19e)2009 Sage 5 000 m² Location Paris 19e Neuf + HQE et Saint Ouen2010 Sogeti 4 886 m² Location Issy-les-Moulineaux St Cloud Etat dusage2009 Logica 4 174 m² Location St Denis Paris (9e) Neuf2011 Steria 2 000 m² Location Issy-les-Moulineaux Issy-les-Moulineaux Neuf + HQE Source : Jones Lang LaSalle / Immostat-IPD
  5. 5. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 5Mouvements immobiliers 2009-2011 des SSIIen Région Lyonnaise Localisation 1% 3% 1% Part Dieu 6% 1% Lyon 7° / Gerland 23% Vaise / Fourvière Presquîle / Confluence 16% Lyon 6° / Préfecture Total Lyon Tonkin / Saint Clair Intramuros : Villeurbanne / Carré de Soie 72% Hôpitaux / Lyon 8° 2% 13% Plateau Nord 4% Grand Lyon Nord Ouest 5% Grand Lyon Est 5% 10% Grand Lyon Nord Est 5% Extérieurs OUEST Total 6% Périphérie : Grand Lyon Sud Est 28% Grand Lyon Sud Ouest 4% Superficie occupée 7% 14% 21% En nb de transactions 15% Location vs. De 2 000 à 5 000 m² Acquisition De 1 000 à 1 999 m² Location De 500 à 999 m² De 100 à 499 m² Acquisition 86% 53% Moins de 100 m² 11% Loyer / m² 22% 1% 85 ≤ … < 120 € 22% Etat des locaux 120 ≤ … < 150 € Etat dusage 31% 150 ≤ … < 200 € Neuf 200 ≤ … < 300 € Restructuré 36% 77% Loyer moyen 151 € Loyer haut de gamme 295 € Source : Jones Lang LaSalle
  6. 6. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 6Zoom sur les 10 plus grands mouvements en Région Lyonnaise Lyon intra-muros Grand Lyon LocationAnnée Entreprise Surface Localisation Etat des locaux vs. Acquisition2011 Sopra Group 8 050 m² Location Grand Lyon Nord-Ouest Neuf2008 Logica 7 319 m² Location Vaise / Fourvière Neuf2010 Tessi Cheque 2 358 m² Acquisition Lyon 7e / Gerland Neuf2009 Ciril 2 169 m² Location Tonkin / Saint Clair Neuf2009 Namco Bandai 1 891 m² Location Vaise / Fourvière Neuf2011 Publicis Webformance 1 633 m² Location Vaise / Fourvière Neuf GIE Association De Moyens2010 1 492 m² Location Grand Lyon Nord-Ouest Neuf Technologiques2010 Jet Multimedia 1 190 m² Acquisition Part Dieu Etat dusage2008 Imagine 1 123 m² Location Lyon 6 e / Préfecture Neuf2008 Azur Technology 1 102 m² Acquisition Grand Lyon Nord-Ouest Etat dusage Source : Jones Lang LaSalle
  7. 7. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 7 Mouvements immobiliers 2009-2011 des SSII en Régions (hors Ile-de-France et Lyon) 11% 6% Superficie occupée 4% 10% En nb de transactions Location vs. 11% 2 000 m² et plus Acquisition 1 000 à 1 999 m² Location 500 à 999 m² Acquisition 100 à 499 m² 62% Moins de 100 m² 96% 14% 8% 19% Loyer / m² Etat des locaux <100 € 22% Etat dusage 100€ ≤ … < 125 € Neuf 30% 125€ ≤ … < 150 € ≥ 150 € 69% Rénové 36% Loyer moyen 123 € Loyer haut de gamme 180 € Source : Jones Lang LaSalle Zoom sur les 10 plus grands mouvements Locataire vs. Etat desAnnée Entreprise Surface Localisation Propriétaire locaux2010 Steria 4 628 m² Location Colomiers (Sud-Ouest) Neuf2010 Sopra Group 3 877 m² Location Colomiers (Sud-Ouest) Neuf2010 Sopra Group 3 800 m² Location Saint-Herblain (Nord-Ouest) Neuf Societe Pour Linformatique2009 3 400 m² Location Cesson-Sévigné (Nord-Ouest) Neuf Industrielle2009 Parametric TechnologY 1 522 m² Location Aix-en-Provence (Sud-Est) Etat dusage2010 Sopra Group 1 497 m² Location Grenoble (Sud-Est) Etat dusage2010 Niji 1 450 m² Location Cesson-Sévigné (Nord-Ouest) Etat dusage Source : Jones Lang LaSalle2009 Sogeti Regions 1 390 m² Location Pessac (Sud-Ouest) Etat dusage2010 SQL Ingenierie 1 138 m² Location Blagnac (Sud-Ouest) Neuf2010 Steria 1 113 m² Location Saint-Herblain (Nord-Ouest) Neuf
  8. 8. Pulse • Le secteur des SSII • Jones Lang LaSalle • Page 8Bureaux Jones Lang LaSalle FranceParis40-42 rue La Boétie75008 ParisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 22 28 28La DéfenseImmeuble Le Berkeley19-29, rue du Capitaine Guynemer92903 Paris La Défense CedexTél. : + 33 (0)1 49 00 32 50Fax : + 33 (0)1 49 00 32 59Saint-Denis3, rue Jesse Owens93210 Saint-DenisTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 48 22 52 83Le Plessis-Robinson“La Boursidière”BP 17192357 Le Plessis-RobinsonTél. : + 33 (0)1 40 55 15 15Fax : + 33 (0)1 46 01 06 37Lyon55, avenue Foch69006 LyonTél. : + 33 (0)4 78 89 26 26Fax : + 33 (0)4 78 89 04 76 ContactsFlore Saulnier Virginie Houzé Joël de Lafond Jacques BaggeConsultante Directeur Directeur DirecteurEtudes et Recherche Etudes et Recherche Corporate Solutions Département AgenceParis Paris Paris Paris Contacts+33 (0)1 40 55 85 72 +33 (0)1 40 55 15 94 +33 (0)1 40 55 15 57 +33 (0)1 40 55 15 40flore.saulnier@eu.jll.com virginie.houze@eu.jll.com joel.de-lafond@eu.jll.com jacques.bagge@eu.jll.comMagali Pousson Laurent VallasConsultante Géomarketing Directeur AgenceEtudes et Recherche LyonLyon +33 (0)4 78 89 26 26+33 (0)4 78 89 26 26 laurent.vallas@eu.jll.commagali.pousson@eu.jll.comwww.joneslanglasalle.frCOPYRIGHT © JONES LANG LASALLE IP, inc. 2011 - Tous droits de reproduction, de représentation, de traduction et dadaptation par tous procédés réservés pour tous pays. Toute reproductionintégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans lautorisation de Jones Lang LaSalle ou de ses ayants droits est illicite (art. L. 122-4 du Code de la propriété intellectuelle) et constitueune contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Jones Lang LaSalle ne saurait en tout état de cause être tenu responsable de tout dommagedirect ou indirect ou de toute perte subie en raison dune inexactitude ou dune incorrection de ce document.Printing information: paper, inks, printing process, recycle directive.

×