La vi a t-elle été créée

2 128 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 128
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La vi a t-elle été créée

  1. 1. ´ ´ ´ ´La vie a-t-elle ete creee ?
  2. 2. Qu’en pensez-vous ? Beaucoup de fondamentalistes religieux croient que la Terre, ainsi que tout ce qui s’y trouve, ´ ´ ´ ´ a ete creee en six jours de 24 heures, il y a ´ quelques milliers d’annees seulement. Les ´ athees, eux, affirment que Dieu n’existe pas, que la Bible est un recueil de mythes et que la vie est le produit du hasard. ´ La majorite des gens ont un avis qui se situe quelque part entreces deux points de vue. Puisque vous lisez cette brochure, c’est ˆcertainement votre cas. Peut-etre croyez-vous en Dieu et respec- `tez-vous la Bible, tout en accordant de la valeur a l’opinion de `scientifiques tres instruits et influents qui ne croient pas que la ´ ´ ´ ´vie a ete creee. Si vous avez des enfants, vous vous demandez ˆ ´ ` ´peut-etre comment repondre a leurs questions sur l’evolution et ´la creation.Quel est le but de cette brochure ? ´ Ce n’est pas de ridiculiser les idees des fondamentalistes ou de Couverture : Plage et recif : 5 Digital Vision Ltd/age fotostockceux qui choisissent de ne pas croire en Dieu. Cette brochure ˆ ` ` ´vise plutot a vous inciter a reconsiderer le fondement de certai- ´nes de vos convictions. Elle donne une explication du recit bibli- ´ ` ˆ ´ ´que de la creation a laquelle vous n’etes pas forcement habitue. ´Elle montre aussi pourquoi vos convictions au sujet du commen-cement de la vie ont de l’importance. ` ´ ´ Vous fierez-vous a ceux qui pretendent qu’il n’y a pas de Crea- ´teur intelligent et que la Bible n’est pas credible ? Ou examinerez-vous ce que dit vraiment la Bible ? Quels enseignements sont di-gnes de votre confiance, de votre foi : ceux de la Bible ou ceux ´ ´des evolutionnistes (Hebreux 11:1) ? Que diriez-vous d’analyserles faits ? ´ ´ ´ ´2 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  3. 3. Sommaire PAGE 4 ` La planete vivante PAGE 11 ´ Qui l’a invente ? PAGE 18 ´ ` Trois idees recues ´ ¸ a propos de l’evolution PAGE 24 ´ La science` et le recit de la Genese PAGE 29 Vos convictions ont- elles de l’importance ? PAGE 30 Bibliographie 5 2010 WATCH TOWER BIBLE AND TRACT SOCIETY OF PENNSYLVANIA ´ ´ Tous droits reserves ´ ´ ´ ´ La vie a-t-elle ete creee ? ´ Editeurs : WATCHTOWER BIBLE AND TRACT SOCIETY OF NEW YORK, INC. Brooklyn, New York, U.S.A. ´ ´ ´“ EDITIONS LES TEMOINS DE JEHOVAH DE FRANCE ” (ass. 1901) 11, rue de Seine, 92100 Boulogne-Billancourt 2010 ˆ Ce document ne peut etre vendu. Sa diffusion s’inscrit dans le cadre d’une œuvre mondiale d’ensei- gnement biblique rendue possible par des offrandes volontaires. Sauf ´ indication contraire, les citations ´ des Ecritures sont tirees de la version en francais moderne Les Saintes ´ ¸ Ecritures — Traduction du´ monde ´ nouveau — avec notes et references. Was Life Created? French (lc-F) Made in the United States of America ´ ´ ´ Imprime aux Etats-Unis d’Amerique ´ ˆ ´ Depot legal : avril 2010
  4. 4. `La planete vivante ˆ ` ´ `La vie n’aurait jamais pu exister sur Terre si ce n’est grace a une serie de tres ¨ ´ ´heureuses “ coıncidences ”, certaines etant restees inconnues ou mal comprises `jusqu’au XX e siecle. En voici quelques-unes : ´ `˛ La position de la Terre dans la Voie lactee, notre galaxie, et dans le systeme solaire, ainsi que son orbite, son inclinaison, sa vitesse de rotation et sa lune inhabituelle. ´ ´ `˛ Un double bouclier compose d’un champ magnetique et d’une atmosphere. ´˛ Des cycles naturels qui reconstituent et purifient les reserves d’air et d’eau ` de la planete. ´ ` ´En considerant ces themes, demandez-vous : “ Les caracteristiques de la Terresont-elles le produit d’un hasard aveugle ou d’une conception intelligente ? ” ´ ´ ´ ´4 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  5. 5. ˆ La Terre pourrait-elle etre ´ mieux situee pour abriter la vie ? ´ ´ centre, ces elements seraient trop rares ; & NASA/JPL/Caltech ` plus pres, le voisinage serait trop dange- ` reux, notamment a cause de la plus grande ´ quantite de rayonnements potentiellement mortels. “ Nous vivons dans la meilleure ´ ´ residence qui puisse exister ”, declare la re- vue Scientific American 1. ´ La “ rue ” ideale : La “ rue ” de la Terre, autrement dit son orbite au sein du sys- ` ´ ´ teme solaire, est egalement exceptionnelle. ` `Une “ adresse ” ideale A 150 millions de kilometres du Soleil, cette ´ ´ ´ orbite est situee dans une zone restreinte qui Que comporte en general une adresse ? ` ˆUn pays, une ville et une rue. Par compa- est habitable, car la vie ne gele ni ne bruleraison, on pourrait dire de la Terre que son en cet endroit. De plus, la trajectoire suivie ´ par la Terre est presque circulaire, nous gar-“ pays ” est la Voie lactee, sa “ ville ” le sys- ` ` ` ˆ ` ` dant a peu pres a la meme distance du Soleilteme solaire (le Soleil et ses planetes), et sa ´ ` toute l’annee.“ rue ” son orbite au sein du systeme solaire. ˆ ` ´ ´ `Grace aux progres realises en astronomie et Le Soleil, quant a lui, est la “ centrale ´ ` ´en physique, des scientifiques ont reussi a electrique ” parfaite. Il est stable, a la taille ´ ´discerner plus exactement en quoi notre em- ideale et emet exactement la bonne quan- ´ ´ ´ ´ ´ `placement dans l’Univers est si avantageux. tite d’energie. Il a donc ete qualifie a juste ti- ´ ` ´ Pour commencer, notre “ ville ”, le sys- tre d’ “ etoile tres speciale2 ”. ` ´teme solaire, se trouve dans un endroit ideal La “ voisine ” parfaite : Si vous de- ´ `de la Voie lactee : ni trop pres ni trop loin viez choisir une “ voisine ” pour la Terre,du centre. Cette “ zone habitable ”, comme vous ne trouveriez pas mieux que la Lune. ` ` ´ `l’appelle les scientifiques, contient exacte- Son diametre excede legerement le quart de ´ ´ `ment les bonnes concentrations d’elements celui de la Terre. Par rapport a d’autres lu- ´ ` ` ˆchimiques necessaires a la vie. Plus loin du nes de notre systeme solaire, la notre est ` LA PLANETE VIVANTE 5
  6. 6. exceptionnellement grande en proportion ` ˆ ¨de sa planete hote. Pure coıncidence ? Celasemble improbable. D’abord, la Lune est la cause principale ´ ˆdes marees, qui jouent un role vital dans ´ ´ `l’equilibre ecologique de la plan ete. En- `suite, elle permet a l’axe de rotation de laTerre de rester stable. Sans cette lune “ tail- ´ `lee sur mesure ”, notre planete tournoieraiten vacillant comme une toupie, et pourrait ˆmeme basculer ou se retourner ! Les con- ´ ´ Les boucliers de la Terresequences en termes de climat, de mareeou dans d’autres domaines seraient catastro- L’espace est un environnement dange- Magnetosphere : NASA/Steele Hill ; inclinaison de la Terre : D’apres une image NASA/Visible Earthphiques. ` reux ou les rayonnements mortels abondent ` ´ ´ ¨ ´ ´ Une inclinaison et une rotation parfai- et ou les meteoroıdes representent un dan- ´ ´ ` `tes : L’inclinaison d’environ 23,4 degres de ger permanent. Neanmoins, notre planete ´ `la Terre provoque le cycle annuel des sai- bleue semble voler impunement a travers ce ` ´ ´ ` “ stand de tir ” galactique. Pourquoi ? Parcesons, modere les temperatures et genere une ´ ´ ´ ´ ´ qu’elle est protegee par une armure eton-grande variete de zones climatiques. “ L’axe ´ ` ˆ nante : un puissant champ magnetique etde l’inclinaison de notre planete semble etre `‘ juste celui qu’il faut ’ ”, lit-on dans un li- une atmosphere faite sur mesure. ´ ´ vre qui traite de la rarete de la vie Le champ magnetique terrestre : Le complexe dans l’Univers3. centre de la Terre, un noyau en rotation ˆ ´ ´ ´ De meme, la duree du jour, rapide de fer en fusion, cree un enorme ´ ´ ` et celle de la nuit, une con- champ magn etique qui s’etend tr es loin ´ ´ s equence de la rotation de dans l’espace. Ce bouclier nous evite de su- ` la Terre, est la meilleure qui bir les rayonnements cosmiques dans toute ´ ` soit. Si la vitesse de rotation leur intensite et nous protege des forces po- ´ tentiellement mortelles provenant du So- etait beaucoup plus lente, les jours seraient plus longs et la leil. Parmi celles-ci, citons le vent solaire, ´ partie du globe qui fait face au un courant constant de particules d’ener- ` ´ Soleil cuirait, tandis que l’autre gele- gie ; les eruptions solaires, qui en quel- ` ´rait. Inversement, si la Terre tournait plus ques minutes liberent autant d’energie que ` `vite, les jours seraient plus courts, ne serait- des milliards de bombes a hydrogene ; et ´ce que de quelques heures, et la rotation les explosions de la couche exterieure, ourapide de la Terre produirait des vents de couronne, du Soleil, qui projettent des mil- ˆ `tempete incessants ainsi que d’autres effets liards de tonnes de matiere dans l’espace.nuisibles. Certains effets de la protection qu’offre ´ ´ ´ ´6 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  7. 7. ´ L’invisible bouclier Aurore boreale. ´ magnetique de la Terre. ´ ´ ´ ´ le champ magnetique terrestre sont obser- des eclairs brillants que l’on nomme meteo- ´ vables. Les eruptions solaires et les explo- res. Par contre, les boucliers terrestres ne ´ `Aurore : Photo : Jan Curtis (http://latitude64photos.com) ; meteorite : ESA, NASA sions de la couronne declenchent des auro- bloquent pas les rayonnements essentiels a ´ ` res intenses, des manifestations colorees de la vie, tels que la chaleur et la lumiere visi- ` ` ` ˆ ´ lumiere, visibles dans la haute atmosphere, ble. L’atmosphere permet meme de repartir ` ˆ ´ pres des poles magnetiques terrestres. la chaleur autour du globe et, la nuit, elle ` agit comme une couverture, ralentissant la L’atmosphere terrestre : Cette enve- loppe gazeuse non seulement nous permet perte de chaleur. de respirer, mais aussi nous fournit une pro- ` ´ ´ ´ L’atmosphere et le champ magnetique tection supplementaire. Une couche exte- terrestres sont vraiment des merveilles de ` ` ` rieure de l’atmosphere, la stratosphere, con- conception qui ne sont pas encore entiere- ` ´ tient une forme d’oxygene appelee ozone, ment comprises. On pourrait en dire autant ` qui absorbe jusqu’a 99 % des rayons ultra- des cycles qui entretiennent la vie sur notre violets (UV). Ainsi, la couche d’ozone per- ` ´ planete. met de proteger contre de dangereux rayon- ´ ´ nements de nombreuses formes de vie — de l’humain jusqu’au plancton, notre principal ` ´ fournisseur d’oxygene. La quantite d’ozone ` ` L’atmosphere dans la stratosphere n’est pas fixe : elle aug- ` ´ nous protege mente avec l’intensite des rayons UV. La ´ ´ des meteores. couche d’ozone est donc un bouclier dyna- ` mique tres efficace. ` ` ´ L’atmosphere nous protege egalement ´ d’un bombardement quotidien de debris ` spatiaux, des millions d’objets de la taille Notre planete est ` ´ ´ d’une minuscule particule a celle d’une protegee par deux ´ boucliers dynamiques. grosse pierre. La grande majorite se con- ¨ ` sume dans l’atmosphere, se transformant en Simple coıncidence ?
  8. 8. Des cycles naturels pour la vie Si l’approvisionnement d’une ville en air pur et en ´ ´ ´ ´ eau potable etait coupe et ses egouts bloques, la ma- ´ ladie et la mort suivraient inevitablement. Pourtant, ´ ´ ` en y reflechissant bien, notre planete n’est pas un res- ` ` taurant ou entrent des provisions et d’ou sortent des ´ ´ dechets. L’air et l’eau dont nous dependons ne sont ´ ´ pas importes de l’espace, pas plus que les dechets n’y ´ ´ ´ sont expedies au moyen de fusees. Alors, comment la ´ ˆ Terre reste-t-elle saine et habitable ? Reponse : grace aux cycles naturels, tels ceux de l’eau, du carbone, de ` ´ ´ ´ l’oxygene et de l’azote, expliques et representes ici de ` maniere simple. ` Le cycle de l’eau : L’eau est indispensable a la vie. Personne ne peut s’en passer pendant plus 2 de quelques jours. Le cycle de l’eau approvisionne ` toute la planete en eau potable. Il se divise en ´ trois etapes. 1) La chaleur du Soleil provoque ´ l’evaporation de l’eau. 2) La condensation de ´ cette eau purifiee produit des nuages. 3) Ces nua- 3 ˆ ges se transforment en pluie, en grele ou en ˆ ` ´ 1 neige, qui tombent sur le sol, pretes a s’evaporer de nouveau pour recommencer un cycle. Quelle ´ ´ ´ quantite d’eau est recyclee chaque annee ? Selon ´ des estimations, assez pour recouvrir uniforme- ` ment la surface de la Terre de 80 centimetres 4. ` Les cycles du carbone et de l’oxygene : Pour ` vivre, il faut respirer, c’est-a-dire absorber de l’oxy- ´ ` ´ gene et rejeter du dioxyde de carbone. Etant donne 2 ` Oxygene que c’est ce que font des milliards d’humains ` et d’animaux, comment se fait-il que l’atmosphere ` ` ´ ne soit jamais a court d’oxygene ni saturee de ˆ dioxyde de carbone ? C’est grace aux cycles du car- ` ´ bone et de l’oxygene. 1) Dans un etonnant proces- ´ ` sus appele photosynthese, les plantes absorbent le dioxyde de carbone que nous rejetons, pour pro- Dioxyde ´ de carbone 1 duire, en utilisant l’energie solaire, des hydrates ` de carbone et de l’oxygene. 2) Lorsque nous ` absorbons de l’oxygene, le cycle recommence. Toute cette production d’hydrates de carbone ` et d’oxygene est propre, efficace et silencieuse. ´ ´ ´ ´8 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  9. 9. Azote : 78 %` de l’atmosphere ´ Molecules 1 organiques ´ Bacteries 2 3 ´ ´ ´ Composes azotes Bacteries ´ ´ Le cycle de l’azote : La vie sur Terre depend aussi de la production de molecules organiques ´ ´ telles que les proteines. Pour produire ces molecules, il faut de l’azote. Or, ce gaz constitue ` ´ ´ environ 78 % de l’atmosphere. 1) Les eclairs convertissent l’azote en composes absorbables ´ ´ par les plantes. 2) Ces plantes se servent de ces composes pour former des molecules organi- ` ques. Les animaux qui consomment ces plantes ingerent de l’azote. 3) Lorsque les plantes et ´ ´ ´ ´ ´ ´ les animaux meurent, les composes azotes qu’ils contiennent sont desagreges par des bacte- ´ ` ` ries. Cette decomposition libere l’azote dans le sol et l’atmosphere, et le cycle recommence. Stockbyte/Getty ImagesUn recyclage parfait ! Les humains, avec toutes leurs techni- ´ ` ´ques de pointe, generent chaque annee d’in- ´nombrables tonnes de dechets toxiques nonrecyclables. La Terre, elle, recycle tous ses ´ ` ´dechets a la perfection, se servant de metho- ´ ´des ingenieuses de genie chimique. ` A votre avis, comment sont apparus les `systemes de recyclage de la Terre ? “ Si ´ ` ´ ´l’ecosysteme terrestre avait reellement evo- ´ ´ ´lue par pur hasard, il lui aurait ete abso- Qu’en dites-vous ?lument impossible d’atteindre un niveau si ´ ´ ˛ Les caracteristiques de la Terre sont-parfait d’harmonie ecologique5 ”, affirme ´ ´ elles le produit d’une conceptionM. Corey, ecrivain sp ecialiste des ques- ˆ intelligente ? Si oui, lequel des faitstions religieuses et scientifiques. Etes-vous ´ ´ presentes dans cette partied’accord avec sa conclusion ? trouvez-vous le plus convaincant ? ´ ` ˛ Que repondriez-vous a ceux qui ´ pretendent que la Terre n’a rien d’extraordinaire, que ce n’est qu’un ` endroit parmi tant d’autres ou ´ l’evolution a pu se produire ? ` LA PLANETE VIVANTE 9
  10. 10. ` De la vie a foison ! ` Nul ne sait combien la planete porte ` d’especes. Les estimations vont ` de 2 a 100 millions6. Dans quelle mesure la vie abonde-t-elle ? La terre : Ne serait-ce que 100 grammes de terre peuvent ` ´ contenir 10 000 especes de bacteries7, sans parler du nombre total de micro- ´ organismes ! On a trouve la trace de ` ` ` certaines especes a pres de trois kilo- ` metres sous terre8 ! ´ L’air : Des oiseaux, des chauves-sourisBacterie ´souterraine et des insectes se deplacent en volant. ` ´ Mais l’atmosphere est aussi chargee de pollens et d’autres spores, de grai- ` nes et, a certains endroits, de milliers ´ de micro-organismes differents. La ´ diversite de la vie microbienne dans ` ´ l’air est “ comparable a la diversite des micro-organismes dans le sol9 ”, expli- que la revue Scientific American. ´Pollen L’eau : Les oceans restent en grande ` ´ partie un mystere, car l’etude des pro- ´ fondeurs marines necessite souvent ˆ ˆ des techniques couteuses. Meme les ´ recifs de coraux, relativement faciles ` ´ ` ´ d’acces et deja bien explores, abrite- ` raient des millions d’especes encore inconnues. ´ Cette diversite impressionnante est- elle apparue par hasard ? Beaucoup ´Anemone seraient d’accord avec ces paroles ` d’un poete : “ Que tes œuvres sont ˆ ´ nombreuses, o Jehovah1 ! Elles toutes, tu les as faites avec sagesse. La terre est pleine de tes productions. ” — Psaume 104:24. ´ 1 Dans la Bible, le nom de Dieu est Jehovah. — Psaume 83:18. ´ Bacterie : Penn State University, laboratory of Jean Brenchley, et avec l’aimable autorisation de Springer Science Business Media : Extremophiles, Novel ultra- microbacterial isolates from a deep Greenland ice core represent a proposed ´ ´ ´ ´ new species, Chryseobacterium greenlandense sp. nov., janvier 2010, Jennifer 10 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ? Loveland-Curtze ; pollen : 5 Fotosearch
  11. 11. ´Qui l’a invente ? ´ ´Depuis quelques annees, scientifiques et ingenieurs se laissent ´litteralement instruire par les plantes et les animaux (Job 12:7, 8). ´ ˆ ´Ils etudient les etres vivants et copient leurs caracteristiques afin ´ ´d’ameliorer les performances de produits existants ou d’en elaborer ´de nouveaux (c’est ce qu’on appelle la bionique). En considerant `les exemples suivants, demandez-vous : “ A qui revient vraiment ´le merite de ces inventions ? ” 11
  12. 12. ´ ´ Quelles applications cette decouverteL’etude des nageoiresd’une baleine laisse-t-elle entrevoir ? Des ailes d’avion ins- ´ ´ Que peuvent apprendre les ingenieurs pirees de ces nageoires auraient probable- ´ ` ment moins besoin des ailerons et des au-aeronautiques de la baleine a bosse ? Beau- ´ ` ` tres mecanismes servant a modifier le fluxcoup, apparemment. Une baleine a bosse ˆ ` d’air. Elles seraient plus sures et plus fa-adulte pese 30 tonnes (autant qu’un ca- ` ´ ` ciles a entretenir. De l’avis de John Long,mion charge) et possede un corps relati- ´ ´vement rigide, pourvu de grandes nageoi- specialiste en biomecanique, “ il se pour- ` ˆres en forme d’ailes. Ce mammifere de plus rait que [bientot] le moindre avion de ligne ` ´ ´ ´de dix metres de long est remarquablement soit equipe des protuberances de la baleine `agile sous l’eau. a bosse 11 ”. ´ Intrigu es, les chercheurs ne compre- ´ L’imitation des ailes du goelandnaient pas comment cet animal peu sou- ˆ ´ ` ` ´ Bien sur, les ailes d’avion imitent dejaple arrivait a decrire des virages incroya- la forme des ailes d’oiseau. Toutefois, des ´ ´ ´ ´ ´blement serres. Ils ont decouvert que son ingenieurs ont recemment pousse l’imita- ´secret reside dans la forme de ses nageoi- tion encore plus loin. “ Des chercheurs deres, dont le bord d’attaque n’est pas lisse ´ l’Universite de Floride, rapporte New Scien-comme celui des ailes d’avion, mais den- ´ ´ ´ ´ ´ tist, ont construit un prototype d’avion tele-tele, presentant une rangee d’excroissances ´ ´ ´ guide qui peut, comme le goeland, faire duappelees tubercules. ` surplace, piquer et monter en fleche12. ” Lorsque la baleine fend l’eau, les tuber- ´cules augmentent la portance et reduisent ´la resistance. Comment ? La revue Natural ´ ´ ´History explique qu’ils creent une accelera-tion de l’eau sur la nageoire en un courant ´ ˆcirculaire regulier, meme lorsque la baleine ´ ` `s’eleve presque a la verticale10. ´ ´ ´ ´12 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  13. 13. et de l’eau froide dans l’autre. Si dans les Avion : Kristen Bartlett/University of Florida ˆ ` deux l’eau circule dans le meme sens, pres ´ de la moitie de la chaleur de l’eau chaude ´ ´ ` est transferee a l’eau froide. Par contre, ´ si elles circulent en sens opposes, presque ´ ´ ´ ´ ` Les goelands executent leurs remarqua- toute la chaleur est transferee a l’eau froide. ´ ´bles acrobaties en flechissant les ailes au ni- Lorsqu’un goeland se tient sur la glace, ´ ` ´veau du coude et de l’epaule. Sur le modele l’echange de chaleur qui se produit dans ses ´ ´de cette aile articulee, “ le prototype d’avion pattes rechauffe le sang froid remontant des ´ ´ ´ ` pieds. La chaleur reste ainsi dans son corpsteleguide, de 60 centimetres de long, pos- ´ ` au lieu de s’echapper par les pieds. Arthursede un petit moteur qui commande une ´ ´ ´ ´ ´ Fraas, ingenieur en mecanique et en aero-serie de tiges metalliques actionnant les ai- ´ ˆ ` ´ `les ”, detaille la revue. Grace a ce meca- nautique, qualifie ce systeme de “ l’un des ´ ´ ´nisme astucieux, l’avion peut faire du sur- echangeurs recuperateurs de chaleur les ˆ `place et piquer entre des grands batiments. plus efficaces au monde13 ”. Ce systeme est ˆ ´ ´Des militaires ont hate d’exploiter cet engin si astucieux que des ingenieurs l’ont imite. `tres maniable pour rechercher des armes 5 Fotosearchchimiques ou biologiques dans les grandesvilles.L’imitation des pattes ´du goeland ˆ ´ Meme debout sur la glace, le goelandne craint pas le gel. Comment maintient-il la chaleur de son corps ? Une partie ´ ´de son secret reside dans une caracteristi-que fascinante de bon nombre d’animaux ´ ´ `des regions froides : l’echange de chaleur acontre-courant. La chaleur ´ reste dans De quoi s’agit-il ? Pour schematiser, ima- ´ le corps.ginons deux tuyaux attaches ensemble. Del’eau chaude coule dans l’un, Les pieds restent froids.
  14. 14. Prototype imitant ´ la forme etonnamment ´ aerodynamique et stable du poisson-coffre. Le sonar du dauphin surpasse l’imitation qu’en a faite l’homme. ` ´ ´ A qui le merite ? La nature inspire tant de bonnes idees Poisson- coffre et voiture : Mercedes-Benz USA ´ Pendant ce temps, la NASA (l’organisme que les scientifiques se sont constitue une ´ ´ ´ ´ ´ ` am ericain de recherches a eronautiques base de donnees repertoriant deja des mil- ` et spatiales civiles) est en train de mettre liers de systemes biologiques. Ils peuvent au point un robot multipattes qui marche la consulter pour trouver des “ solutions ´ ` ` comme un scorpion. Des ingenieurs finlan- naturelles a leurs problemes techniques ”, ´ ` ` ´ ` dais ont deja concu un tracteur a six pattes ¸ ´ declare l’Economist. Les systemes naturels ´ qui, tel un insecte geant, peut enjamber des qui s’y trouvent sont appeles “ brevets bio- ´ logiques ”. Habituellement, le titulaire d’un obstacles. D’autres chercheurs ont invente ´ brevet d’invention est la personne ou la so- un tissu comportant de minuscules ecailles ´ ´ ´ ´ ciete qui depose une nouvelle idee ou une ` nouvelle machine. A propos de cette base ´ ´ de donnees, l’Economist declare : “ En ap-Qui est le titulaire du brevet de la nature ? pelant ces astuces de la bionique ‘ brevets biologiques ’, les chercheurs ne font que ´ ´ souligner l’identite reelle du titulaire de ces brevets : la nature 14. ” qui s’ouvrent et se ferment comme cel- ` ´ Ou la nature a-t-elle trouve toutes ces les d’une pomme de pin. Ce tissu s’adapte ´ ´ ` ´ idees geniales ? Pour de nombreux cher- a la temperature du corps de celui qui le ´ cheurs, elle les doit aux millions d’annees porte. Un constructeur automobile tra- ˆ ´ ´ de tatonnements de l’evolution. D’autres, vaille sur un vehicule qui imite la forme ` ´ ´ en revanche, arrivent a une conclusion dif- etonnamment aerodynamique du poisson- ´ ferente. Michael Behe, microbiologiste, a coffre. Et d’autres chercheurs sont en train ´ ´ ´ ´ ecrit dans le New York Times du 7 fevrier de tester les proprietes antichocs de la co- ` 2005 : “ L’empreinte tres visible d’une con- quille de l’ormeau, dans le but d’augmen- ception [dans la nature] permet ce raison- ´ ` ´ ´ ´ ´ ter la legerete et la resistance des gilets nement d’une simplicite desarmante : Ca ¸ ` pare-balles. ressemble a un canard, ca marche comme ¸ ´ ´ ´ ´ 14 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  15. 15. ´ Des chercheurs etudient Le gecko s’accroche ´ ´ les proprietes antichocs aux surfaces les plus ˆ de la coquille de l’ormeau. lisses grace aux forces ´ moleculaires. un canard et ca cancane comme un ca- ¸ Une conclusion logiquePatte de gecko : 5 Fotosearch ; colibri : Laurie Excell/Fogstock/age fotostock ´ nard ? Alors, sauf preuve irrefutable du con- En constatant que la nature porte l’em- traire, nous avons tout lieu de conclure que preinte d’une conception, beaucoup de per- c’est un canard. ” Selon lui, “ cette concep- ´ ˆ ´ sonnes eprouvent les memes sentiments tion est tellement evidente qu’on ne devrait ´ ´ que le redacteur biblique Paul, qui a de- pas en faire abstraction15 ”. ´ ´ ´ ´ clare : “ Ses qualites invisibles [celles de Assurement, lorsqu’un ingenieur concoit ¸ ´ ˆ Dieu] se voient clairement depuis la crea- une aile d’avion plus sure et plus efficace, tion du monde, parce qu’elles sont percues ¸´ ´ tout le merite devrait lui en revenir. De par les choses faites, oui sa puissance eter- ˆ ´ ´ meme, celui qui imagine un tissu plus agrea- nelle et sa Divinite. ” — Romains 1:19, 20. ` ble a porter ou un moteur plus performant a ` ` droit a des honneurs pour son invention. A ` vrai dire, un fabricant qui copie un modele Qu’en dites-vous ? ´ ´ depose sans en indiquer l’inventeur peut ˆ ´ ˛ Trouvez-vous logique etre coupable d’un delit. de croire que les Alors, qu’en pensez-vous ? Des cher- techniques ´ ` ´ cheurs hautement qualifies imitent grossie- ingenieuses ` ´ rement des systemes de la nature pour re- manifestes dans ` gler des problemes techniques complexes. la nature sont dues Pourtant, certains voudraient attribuer au hasard ? ´ ´ ` ´ le genie de l’idee originale a l’evolution ´ ˆ ˛ Que repondriez-vous inintelligente. Cela vous paraıt-il logique ? ` ´ a quelqu’un qui Si la copie a demande un concepteur intel- ´ ligent, que dire de l’original ? En toute hon- pretend que la vie ˆ ´ ` ´ a seulement l’air netete, a qui revient le plus grand merite : ´ ´ ` ´ ` d’avoir ete concue ? ¸ a l’ingenieur ou a l’apprenti qui imite ses ´ realisations ? ´ QUI L’A INVENTE ? 15
  16. 16. Hasard ou conception? ´ Si la copie a demande un concepteur, que dire de l’original ? Les fibres ˛ Technologie artificielle : Le kevlar est ´ ´ une fibre artificielle resistante utilisee ´ pour les gilets pare-balles. Il est fabrique ` ´ a haute temperature, avec des solvants dangereux. ˛ Technologie naturelle : L’araignee ´ ` orbitele produit sept soies. La plus ´ ´ ´ solide, appelee fil de securite, est plus ´ ` ` ´ legere que le coton, mais a poids egal ´ plus solide que l’acier et plus resistante que le kevlar. Une toile de la taille d’un ´ terrain de football, tissee avec un fil de ´ ´ ` ` securite d’un centimetre de diametre et ` ayant des mailles de quatre centimetres, ˆ pourrait arreter un avion gros porteur en ´ plein vol ! L’araignee produit son fil de ´ ´ ` ´ securite a temperature ambiante, avec l’eau comme solvant. Vue microscopique d’un fil ´ ´ ´ d’araignee en cours de secretion. Copyright Dennis Kunkel Microscopy, Inc. ´ ´ ´ ´16 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?
  17. 17. La navigation˛ Technologie artificielle : Des compagnies ´ ` aeriennes ont des systemes de pilotage automatique pouvant non seulement guider un ` avion d’un pays a l’autre, mais aussi le faire atterrir. ` ´ L’ordinateur d’un certain systeme experimental est ´ de la taille d’une carte de credit.˛ Technologie naturelle : Le monarque, dont le cerveau n’est pas plus gros que la pointe d’un stylo-bille, ` ` effectue une migration de pres de 3 000 kilometres ` ˆ depuis le Canada jusqu’a un petit bout de foret du Mexique. Pour se diriger, ce papillon se fie au Soleil ´ en tenant compte de son deplacement dans le ciel.Les lentilles ´˛ Technologie artificielle : Des ingenieurs ´ ´ ´ ´ ont elabore un œil compose reunissant ˆ 8 500 lentilles dans le volume d’une tete ´ d’epingle. Ces lentilles pourraient servir ` ´ a fabriquer des detecteurs d’objets ´ en mouvement rapide et des cameras multidirectionnelles ultrafines.˛ Technologie naturelle : Chaque œil d’une libellule compte 30 000 lentilles dont les images se combinent pour former une grande vue en ¨ ´ ` mosaıque. L’œil compose, ou œil a facettes, ´ ` de la libellule est remarquablement adapte a ´ la detection du mouvement. ´ QUI L’A INVENTE ? 17
  18. 18. ´Trois idees recues ` ¸a propos de ´l’evolution ´ ´ ´ ˆ“ L’evolution est une realite au meme titre que la chaleur du Soleil16 ”, affirme ´ ´le professeur Richard Dawkins, eminent scientifique evolutionniste. Bien entendu, ´l’experimentation et l’observation directe prouvent que le Soleil est chaud. Mais ´appuient-elles aussi indiscutablement l’enseignement de l’evolution ? ´ ` Avant de repondre a cette question, une plus long1. Des scientifiques appellent ces Darwin : Photo tiree du livre Origin of Species, 1902 ; livre : AbeBooks.com ´ ˆ ´ ´precision doit etre apportee. De nombreux changements mineurs “ microevolution ”. ´ ´scientifiques ont remarque qu’avec le temps Toutefois, les evolutionnistes enseignent ˆles descendants d’ etres vivants peuvent que ces petits changements se sont accu- ´ ` ´ ´ ´changer legerement. Par exemple, on peut mul es sur des milliards d’ann ees et ontcroiser des chiens pour que leurs descen- produit les grands changements necessai- ´ `dants aient des pattes plus courtes ou le poil res a la transformation des poissons en am- phibiens et des primates en hommes. Ces ´ ´ grands changements supposes sont appeles ´ “ macroevolution ”. C’est ainsi que Charles Darwin a ensei- ´ Charles Darwin gne que les changements mineurs observa- et son livre ´ L’origine ` ´ 1 Les changements que les eleveurs peuvent´ produire ´ des especes. resultent souvent de la perte de fonctions genetiques. ´ Par exemple, la petite taille du teckel est due au deve- loppement insuffisant de son cartilage, qui provoque le nanisme.
  19. 19. ´ ´ ` ´bles impliquent que des changements bien idee. Ils pensaient deja que la selection na- ´plus grands, que personne n’a observ es, turelle — processus au cours duquel l’orga- ´ `sont aussi possibles 17. Pour lui, des formes nisme le mieux adapte a son environnement ´de vie originelles, ou pretendument simples, a plus de chance de survivre et de se repro- ´ ´ ´ `ont evolue lentement sur des periodes consi- duire — pouvait donner de nouvelles espe- ´ ` ´ ` ´ ´ ` ´derables, par des “ modification[s] tres lege- ces vegetales a partir de mutations aleatoi- ` ´ ´re[s] ”, pour donner les millions de formes res. Mais, a present, ils presumaient qu’une ´ ` ´de vie existant sur Terre18. selection artificielle, c’est-a-dire dirigee par Beaucoup trouvent cette affirmation lo- l’homme, pourrait le faire encore plus effica-gique. Ils se disent : “ Si de petits change- cement. “ L’euphorie gagna les biologistes ´ ´ ´ ´ ´ments peuvent survenir au sein d’une es- en general, et les geneticiens et les selection- ` ´ ´pece1, pourquoi l’evolution ne pourrait-elle neurs en particulier ”, a ecrit Wolf-Ekkehard ¨ `pas en produire de grands sur de longues Lonnig, chercheur a l’institut allemand Max ´ ´ ´ ´ ´periodes ? ” En realite, l’enseignement de Planck de recherche en phytogenetique1. Normale ´ ´ ¨l’evolution repose sur trois idees recues que ¸ Pourquoi cette euphorie ? M. Lonnig, qui ´ ´ ´ ´ ´voici : etudie les mutations genetiques des vegetaux ` ´ ¨ ´ ´ ´ ´ Premiere idee recue. Les mutations ¸` 1 M. Lonnig croit que la vie a ete creee. Ses com- ` ´ mentaires reproduits dans cette brochure n’engagentfournissent les matieres premieres ne- ` pas l’opinion de l’institut Max Planck de recherche en ´ ´cessaires a la production de nouvelles es- phytogenetique. ` ´peces. La macroevolution part du principe ´que les mutations, ou changements aleatoi- ´ ´res dans le code genetique des plantes etdes animaux, peuvent produire non seule- `ment de nouvelles especes, mais aussi des ˆ ´ ` Meme malformee, une drosophilefamilles entierement nouvelles de plantes etd’animaux19. mutante reste une drosophile. ´ Les faits. Bien des caracteristiques d’une ´ ´ ˆ ´plante ou d’un animal sont determinees par Une plante peut etre modifiee ´ par des mutations, mais seulementles instructions contenues dans son code ge- ´ dans une certaine mesure.netique, le “ plan de fabrication ” que ren- ` ´ Mutante a fleur geante.ferme le noyau de chaque cellule2. Des ´chercheurs ont decouvert que des mutationspeuvent produire des modifications chez Normaleles descendants de plantes ou d’animaux.Mais les mutations produisent-elles vrai- ` `ment des especes entierement nouvelles ? ´ ´ ´ ` ´ ´Qu’a revele un siecle de genetique ? ` ´ A la fin des annees 1930, les scientifiques ´ont adopte avec enthousiasme une nouvelle ` ´ ´ 1 Le terme “ espece ” est utilise frequemment dans `cette partie. Cependant, il est a noter que, dans le livre `biblique de la Genese, ce mot a un sens beaucoup pluslarge. Souvent, ce que les scientifiques choisissent d’ap- ` ´peler apparition d’une nouvelle espece par l’evolution `est simplement une variante au sein d’une “ espece ” ausens biblique du terme. 2 Des recherches indiquent que le cytoplasme, lesmembranes et ˆ les autres structures de la cellule jouenteux aussi un role dans la conformation d’un organisme. ´ ` ´ TROIS IDEES RECUES A PROPOS DE L’EVOLUTION ¸ 19
  20. 20. ` `depuis 30 ans, explique : “ Ces chercheurs originelle en une espece entierement nou- ´estimaient que le moment etait venu de velle. Cette conclusion s’accorde avec tou- ´ ´ ´ ´revolutionner la m ethode traditionnelle tes les exp eriences et les r esultats de ´ ´de selection des plantes et des animaux. toutes les recherches effectuees sur les mu- ´ `Ils pensaient qu’en provoquant et en selec- tations au XX e siecle, ainsi qu’avec les lois detionnant des mutations favorables, ils pour- ´ ´ ´ la probabilite. ”raient produire des vegetaux et des animaux Alors, des mutations peuvent-elles faire ´ ´ ´ ´ ` `nouveaux et ameliores20. ” Certains espe- evoluer une espece en une autre complete- ` ´ ˆ ` `raient meme produire des especes entiere- ment nouvelle ? A l’evidence, non. Les re- ¨ ´ `ment nouvelles. cherches de M. Lonnig l’ont amene a la ´ ` ´ Aux Etats-Unis, en Asie et en Europe, conclusion que “ les especes bien definies ´ ´des scientifiques ont lance des program- ont des limites r eelles que des muta-mes de recherche (abondamment subven- tions accidentelles ne peuvent ni effacer ni ´ ´ franchir22 ”.tionnes) utilisant des methodes qui promet- ´ ´ ´ `taient d’accelerer l’evolution. Apres plus de Pensez aux implications de ce qui ´ ´ ´ ´ `40 ans d’efforts intensifs, quels ont ete les re- prec ede. Si des scientifiques hautement ´ ˆ ´ ´sultats ? “ Malgre un cout enorme, constate qualifies sont incapables de produire de nou-le chercheur Peter von Sengbusch, la ten- ` ´ ´ ´ velles especes en provoquant et en selection-tative pour cultiver des varietes de plus en nant artificiellement des mutations favora-plus productives par irradiation [pour pro- bles, peut-on attendre mieux d’un processus ´ ´ ´voquer des mutations] s’est averee un echec inintelligent ? Si les recherches indiquent ¨complet21. ” Commentaire de M. Lonnig : que les mutations ne peuvent transformer ´ ´ ` `“ Dans les annees 80, les esperances et l’eu- une espece originelle en une autre entiere- ´ ´phorie des scientifiques s’etaient soldees par ment nouvelle, comment au juste la macro- ´ ´ ´un echec mondial. De nombreux pays occi- evolution est-elle censee avoir eu lieu ? ´ ´ ´dentaux ont abandonne l’etude de la selec- ` ´ ´ ` Deuxieme idee recue. La selection na- ¸tion par mutation en tant que branche a part ` ` turelle aboutit a la production de nouvel-entiere de la recherche. Presque tous les mu- ` ´ les especes. Darwin croyait que ce qu’il atants [...] mouraient ou etaient plus faibles ´ ´ ´ ´ appele la selection naturelle favoriserait lesque les varietes sauvages1. ” ´ ` ´ formes de vie les mieux adaptees a leur envi- Les donn ees aujourd’hui disponibles ronnement, tandis que les moins bien adap- ` ´ ´apres 100 ans de recherches sur les muta- tees finiraient par s’eteindre. De nos jours, ´ ´ `tions et, en particulier, 70 ans de s elec- les evolutionnistes enseignent que, a mesuretion par mutation permettent aux scientifi- ` ´ que les especes se sont dispersees et qu’el-ques de dire si les mutations sont capables ´ ´ ´ ` les se sont retrouvees isolees, la selection na-ou non d’engendrer de nouvelles especes. ´ ` ¨ turelle a choisi celles que les mutations ge-Apres examen des faits, M. L onnig con- ´ ` netiques rendaient les plus aptes a survivreclut : “ Les mutations ne peuvent trans- ` ´ ´ dans leur nouvel environnement. Au boutformer une espece [vegetale ou animale] ´ du compte, postulent-ils, ces groupes isoles ´ ´ ´ ` ` 1 Les essais de mutation ont revele a plusieurs repri- ont fini par devenir des especes totalement ´ses que le nombre de nouveauxˆ mutants declinait de fa- nouvelles.con continue, tandis que le meme type de mutants ap- ¸ ´ ` ´ ´paraissait regulierement. En outre, moins de 1 % des ´ ´ ´ Les faits. Comme cela a ete dit, il res-mutations vegetales etaient retenues pour des investiga- ´ ` sort clairement des recherches que les muta-tions plus ´ poussees et, parmi celles-la, moins de 1 % ´ ` `etaient jugees commercialisables. Quoi qu’il en´ soit, ´ au- tions ne peuvent produire des especes entie- ` ` ´ ´cune espece entierement nouvelle n’a jamais ete creee. ´ ´ rement nouvelles de plantes ou d’animaux.Les resultats de la ´ selection par mutation chez les ani- ´ ´ ´ ´ ´maux´ se sont r´ eveles encore plus decevants, si bien que Malgre tout, quelles preuves les evolution- ´ ` ´ nistes avancent-ils pour soutenir que lala methode a ete completement abandonnee. ´ ´ ´ ´20 LA VIE A-T-ELLE ETE CREEE ?

×