Villes 2.0, urbanOS

591 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
591
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Villes 2.0, urbanOS

  1. 1. Les villes intelligentes
  2. 2. • Selon les Nations Unies, dici à 2050, il y aura 2,2 milliards de personnes en plus sur la planète (on passerait de 6,9 à 9,1 milliards dhabitants)• Dans le même temps, les deux tiers de la population mondiale résideront en zone urbaine (3,4 à 6,3 milliards)• L’un des enjeux les plus importants du 21ème siècle : La gestion globale des villes comme un écosystème
  3. 3. • la ville dispose dun réseau comme le système nerveux et ses synapses qui collectent des données et provoquent des actions
  4. 4. • URBAN OS : Un système d’exploitation pour les villes capable de traiter toutes les données disponibles et de les intégrer dans une gestion globale intelligente
  5. 5. • Exploitation des toutes les données déjà accessibles• Caméras, capteurs qui transmettent en temps réel toute une série dinformations relatives à la gestion urbaine au quotidien• Ce système dexploitation automatisé permet de coordonner le travail de nombreux services et ainsi de mieux gérer le flux • Le trafic • Transports Publics • Mobilitédouce • Consommationénergétique des bâtiments • Niveau de pollution de l’air • Gestion des déchets • Gestion des incidents majeurs
  6. 6. • Obtenir de grandes quantités de données via capteurs, services administratifs, SITG, SIG, GVA Airport, TPG, Fondation des parkings…• Transmettre efficacement ces données à l’Urban OS• Prendre des mesures locales sur les événements en temps réel selon les besoins ou les urgences• Coordonner et contrôler ces événements au niveau de l’ensemble de la ville• Analyse des informations en vue d’amélioration de la gestion à moyen et long-terme• Partage des données
  7. 7. Avantages +• Améliorer les flux etla mobilité dans la ville• Réduction de la consommation énergétique (bâtiments et éclairage public, hopitaux, écoles, musées, écoles..)• Amélioration logistique (eau, déchets…)• Meilleure gestion en cas de pollution de l’air ou d’incidents (fuite de gaz ou de produits toxiques…)
  8. 8. Avantages +• Penser l’infrastructure de la ville en réseau ouvert(Internet, Wifi, bornes, puces RFID, tags, réalité augmentée…)• Interfaces entre les technologies, les données et les utilisateurs qui permettent de faciliter l’accès à l’information et de la transmettre de manière verticale et horizontale (Urban apps…)• Recréer un réseau de solidarité urbain (personnes âgées, à mobilité réduite…)• Développer des initiatives de durabilité environnementale, sociale et éducativevia la participation des citoyens et des différents services de la ville aux processus de mise en place d’une ville intelligente• Développer une"intelligence communautaire" qui améliore la gestion, la planification et le développement urbains et régionaux
  9. 9. Risques -• Imposer des solutions technologiques toutes faites, sans en penser leur intégration dans lexistant• Dépendre de grands groupes (Cisco, IBM, Microsoft, Opérateurs…) aux intérêts financiers évidents à court-terme (8 milliards de dollars en 2010 à plus de 39 milliards de dollars en 2016)• Entrave à la liberté personnelle – surveillance – utilisation des données ?• Fracture technologique entre les personnes ayant accès ou non aux nouvelles technologies
  10. 10. Exemples• Amsterdam Citoyens, les entreprises et les pouvoirs publics, la ville a mis en place des mesures écologiques visant à diminuer sa production en CO2 de 40% dici à 2015• Tokyo10 000 puces RFID (Radio Frequency IDdentification) intégrées dansle mobilier urbain, à même de «dialoguer» avec les mobiles multimédias des citadins• Paredes (Portugal)• 1 millions de capteurs installés dans une nouvelle ville (30 à 40% économie) 225’000 habitants en 2015• Arabie Saoudite - King Abdullah Economic City (KAEC) TIC vidéoconférence, télémédecine, le télétravail, la télésurveillance (- 15% CO2)

×