Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Elections présidentielles
de la cinquième république.
60 ans d’affiches électorales
1958 : Ch. de Gaule
1958 -
1958 – Commentaires
La première élection de la
5eme république avec un
président élu par 80 000
grands électeurs suite
l'a...
1958 – Analyse de l’affiche
Attitude : La pose très institutionnelle,
solennelle.
Eléments : Le décor de fond est associé ...
1965 : Ch. de Gaule
1965 - 1er tour
1965 – 2eme tour
1965 – Commentaires
1965 sera la première élection
au suffrage universel de la V
eme république.
Réussissant à rassembler ...
1965 – Analyse de l’affiche
Attitude : Solennelle pour De Gaule de
profil en gros plan représentant la France.
Plus modest...
1969 : G.Pompidou
1969 – 1er tour :
une gauche désunie
21,2%3,6% 5,1%
1969 – 2eme tour
1969 – Commentaires
Une gauche désunie empêchera le
PCF d’accéder au second tour.
Conséquences : une élection insipide
ave...
1969 – Analyse des affiches
Attitude : Souriante et conviviale pour
les deux candidats .
Eléments : On est dans la bonhomi...
1974 : V.Giscard d’Estaing
1974 - 1er tour
1974 – Second tour
1974 – Commentaires
Un retournement de situation étonnant avec
Mitterrand largement en tête au 1er tour ( 43%
vs 32% pour ...
1974 – Analyse des affiches
Attitude : Souriante et dynamique pour
Giscard et crispée pour Mitterrand.
Giscard regarde les...
1981 : F.Mitterrand
1981 – 1er tour
1981 – Second tour
1981 – Commentaires
Empêtré dans les affaires de diamant de Bokassa,
avec un chômage en hausse et la fin des 30
glorieuses...
1981 – Analyse des affiches
Attitude : Régalienne pour Giscard, apaisée et rassurante pour
Mitterrand .
Eléments : Pas de ...
1988 : F.Mitterrand
1988 – 1et tour
1988 – 2eme tour
1988 – Commentaires
Depuis la victoire de l’opposition parlementaire RPR-
UDF aux législatives de 1986, la France connaît ...
1988 – Analyse des affiches
Attitude : Régalienne pour Mitterrand, conviviale pour Chirac
Eléments : Mitterrand ne mention...
1995 : J.Chirac
1995 – 1er tour
1995 – 2eme tour
1995 – Commentaires
Depuis les élections législatives de mars 1993 la France
connaît sa deuxième période de cohabitation F...
1995 – Analyse des affiches
Attitude : Décontractée pour Chirac, figée et rigide pour Jospin
Eléments : Logo, pas de nom, ...
2002 : J.Chirac
2002 – 1er tour
2002 – Second tour
2002 – Commentaires
Cette élection intervient après cinq ans de cohabitation
entre le Premier ministre socialiste, Lionel ...
2002 – Analyse des affiches
Attitude : Rassurant pour Chirac et sévère pour Le Pen en opposition totale
avec l’affiche du ...
2007 : N.Sarkozy
2007 – 1er tour
2007
2007 – Commentaires
Le premier tour de l'élection présidentielle 2007 a été
marqué par une participation exceptionnelle av...
2007 – Analyse des affiches
Attitude : Bienveillante pour N.Sarkozy en retrait de son message et
recherche de proximité po...
2012 : F. Hollande
2012 – 1er tour
2012 – Second tour
2012 – Commentaires
Une période électorale marquée par les premiers
attentats de Mohamed Merah et la montée de Daech.
Une ...
2012 – Analyse des affiches
Attitude : Le regard du candidat PS est sur l’objectif, fixe, ce qui le rend
inexpressif et cr...
2017 : E.Macron
2017- 1er tour
2017 – Second tour
2017 – Commentaires
Une campagne sans précédent marquée par le non
représentation des 2 partis traditionnels de droite et
...
2017 – Analyse des affiches
Attitude : Sereine, plan serré regardant les français dans les yeux comme
Giscard en 1974 pour...
Jean Charles Espy
jc.espy@orange.fr
0687762578
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

sur

60 années d'affiches électorales Slide 1 60 années d'affiches électorales Slide 2 60 années d'affiches électorales Slide 3 60 années d'affiches électorales Slide 4 60 années d'affiches électorales Slide 5 60 années d'affiches électorales Slide 6 60 années d'affiches électorales Slide 7 60 années d'affiches électorales Slide 8 60 années d'affiches électorales Slide 9 60 années d'affiches électorales Slide 10 60 années d'affiches électorales Slide 11 60 années d'affiches électorales Slide 12 60 années d'affiches électorales Slide 13 60 années d'affiches électorales Slide 14 60 années d'affiches électorales Slide 15 60 années d'affiches électorales Slide 16 60 années d'affiches électorales Slide 17 60 années d'affiches électorales Slide 18 60 années d'affiches électorales Slide 19 60 années d'affiches électorales Slide 20 60 années d'affiches électorales Slide 21 60 années d'affiches électorales Slide 22 60 années d'affiches électorales Slide 23 60 années d'affiches électorales Slide 24 60 années d'affiches électorales Slide 25 60 années d'affiches électorales Slide 26 60 années d'affiches électorales Slide 27 60 années d'affiches électorales Slide 28 60 années d'affiches électorales Slide 29 60 années d'affiches électorales Slide 30 60 années d'affiches électorales Slide 31 60 années d'affiches électorales Slide 32 60 années d'affiches électorales Slide 33 60 années d'affiches électorales Slide 34 60 années d'affiches électorales Slide 35 60 années d'affiches électorales Slide 36 60 années d'affiches électorales Slide 37 60 années d'affiches électorales Slide 38 60 années d'affiches électorales Slide 39 60 années d'affiches électorales Slide 40 60 années d'affiches électorales Slide 41 60 années d'affiches électorales Slide 42 60 années d'affiches électorales Slide 43 60 années d'affiches électorales Slide 44 60 années d'affiches électorales Slide 45 60 années d'affiches électorales Slide 46 60 années d'affiches électorales Slide 47 60 années d'affiches électorales Slide 48 60 années d'affiches électorales Slide 49 60 années d'affiches électorales Slide 50 60 années d'affiches électorales Slide 51 60 années d'affiches électorales Slide 52 60 années d'affiches électorales Slide 53 60 années d'affiches électorales Slide 54 60 années d'affiches électorales Slide 55 60 années d'affiches électorales Slide 56
Prochain SlideShare
What to Upload to SlideShare
Suivant
Télécharger pour lire hors ligne et voir en mode plein écran

1 j’aime

Partager

Télécharger pour lire hors ligne

60 années d'affiches électorales

Télécharger pour lire hors ligne

L'élection du Président de la république Française de la V eme République vue au travers des campagnes d'affichage des principaux candidats.

Livres associés

Gratuit avec un essai de 30 jours de Scribd

Tout voir

60 années d'affiches électorales

  1. 1. Elections présidentielles de la cinquième république. 60 ans d’affiches électorales
  2. 2. 1958 : Ch. de Gaule
  3. 3. 1958 -
  4. 4. 1958 – Commentaires La première élection de la 5eme république avec un président élu par 80 000 grands électeurs suite l'adoption de la constitution de 1958. De Gaulle fut élu par 78% des voix face au communiste Georges Marrrane, 13%.
  5. 5. 1958 – Analyse de l’affiche Attitude : La pose très institutionnelle, solennelle. Eléments : Le décor de fond est associé à des symboles républicains (bureau de l’Elysée) en réponse à des accusations dictatoriales. Message : « Je suis serein (mains), républicain (on oublie l’uniforme), Je suis déjà à mon bureau pour travailler à la grandeur de la France» Décodage : De Gaule veut rassurer et imposer la 5eme république avec la croix de Lorraine symbole fort de la France libérée associée à son image.
  6. 6. 1965 : Ch. de Gaule
  7. 7. 1965 - 1er tour
  8. 8. 1965 – 2eme tour
  9. 9. 1965 – Commentaires 1965 sera la première élection au suffrage universel de la V eme république. Réussissant à rassembler la gauche (déjà), Mitterrand s’était hissé au second tour. Campagne axée sur l’Europe et l’autonomie nucléaire, De Gaule remporte facilement le second tour
  10. 10. 1965 – Analyse de l’affiche Attitude : Solennelle pour De Gaule de profil en gros plan représentant la France. Plus modeste pour Mitterrand fondu dans une France en pleine reconstruction. Eléments : Trop de message pour Mitterrand (modernité et ruralité) volonté d’amener du changement lié à la jeunesse. Continuité du message pour De Gaule. Message : De Gaule = France, simple et efficace. Mitterrand = jeunesse, changement, modernité (face à un De Gaule âgé de 75 ans) Décodage : la jeunesse et le changement face à l’expérience et un De Gaule symbolisant la France autour du drapeau.
  11. 11. 1969 : G.Pompidou
  12. 12. 1969 – 1er tour : une gauche désunie 21,2%3,6% 5,1%
  13. 13. 1969 – 2eme tour
  14. 14. 1969 – Commentaires Une gauche désunie empêchera le PCF d’accéder au second tour. Conséquences : une élection insipide avec un taux d’abstention record pour l’époque de 30% des français suite à une campagne du PCF au second tour appelant à ne pas aller voter. Pompidou fut élu sans surprise avec 58% des voix.
  15. 15. 1969 – Analyse des affiches Attitude : Souriante et conviviale pour les deux candidats . Eléments : On est dans la bonhomie et la sobriété, fond blanc , pas de prénom pour Pompidou, fond noir solennel pour Power Message : Message de continuité de la politique de De Gaule pour Pompidou, volonté de rassembler « tous les français » pour Poher . Décodage : Le dynamisme de l’affiche de Pompidou est flagrant. Message très proche des 2 candidats de droite.
  16. 16. 1974 : V.Giscard d’Estaing
  17. 17. 1974 - 1er tour
  18. 18. 1974 – Second tour
  19. 19. 1974 – Commentaires Un retournement de situation étonnant avec Mitterrand largement en tête au 1er tour ( 43% vs 32% pour Giscard). Une première défaite majeure pour le candidat du gaullisme (Chaban-Delmas). Une campagne de Mitterrand très à gauche qui met le PS en avant au premier tour en affichage sans son nom. Enfin un Giscard jeune ( 48 ans) qui réussit à donner un élan à la jeunesse et à rassurer face aux peurs de l’arrivée de la gauche au pouvoir. « Giscard à la barre » est le premier slogan publicitaire pour une élection présidentielle. L’affiche du second tour aurait couté de 1 à 2 points à Mitterrand (50,8% pour Giscard) qui aura bien retenu la leçon par la suite.
  20. 20. 1974 – Analyse des affiches Attitude : Souriante et dynamique pour Giscard et crispée pour Mitterrand. Giscard regarde les français bien en face sur un fond beige rassurant. Eléments : Véritable contraste entre les deux candidats, le PS disparaît chez Mitterrand, l’encadré invite peu à l’ouverture à l’opposé de Giscard. Message : Etonnamment pas de message pour Mitterrand et un message agressif « vrai » pour Giscard. Décodage : Affiche totalement ratée de Mitterrand, certain de son élection jouant à tord le rassemblement.
  21. 21. 1981 : F.Mitterrand
  22. 22. 1981 – 1er tour
  23. 23. 1981 – Second tour
  24. 24. 1981 – Commentaires Empêtré dans les affaires de diamant de Bokassa, avec un chômage en hausse et la fin des 30 glorieuses, Giscard a déçu les français, l’élan n’y était plus et en plus, Chirac (18%), son ex premier ministre se présentait contre lui. A gauche Marchais tenait déjà le discours de la préférence nationale et Mitterrand aidé par Jacques Séguéla avait enfin compris l’importance du marketing politique. Son slogan « la force tranquille » et sa seule affiche apaisante sur fond de village de clocher vont faire la différence. Avec l’arrivée de la gauche, attendue depuis 25 ans, un grand espoir de changement nait pour des millions de français. Deux symboles forts de sa campagne : « Les 110 propositions poru la France » et la rose rouge.
  25. 25. 1981 – Analyse des affiches Attitude : Régalienne pour Giscard, apaisée et rassurante pour Mitterrand . Eléments : Pas de partis politique mentionné, fond bleu rassurant et accroche forte pour Mitterrand, regard vers l’avenir, l’expérience du pouvoir pour Giscard et fond sombre assurant la protection des français. Message : « Ne partez pas dans une aventure dangereuse pour la France, je suis là pour assurer la paix » pour Giscard, un avenir meilleur pour Mitterrand. Décodage : Chaque affiche fait son job, « la force tranquille » est un vrai coup de maître.
  26. 26. 1988 : F.Mitterrand
  27. 27. 1988 – 1et tour
  28. 28. 1988 – 2eme tour
  29. 29. 1988 – Commentaires Depuis la victoire de l’opposition parlementaire RPR- UDF aux législatives de 1986, la France connaît sa première expérience de cohabitation : un Président de gauche, François Mitterrand et un Premier ministre de droite, Jacques Chirac qui, de plus, vont s’affronter après avoir gouverné deux ans ensemble. Ils ont comme concurrents : Raymond Barre, Premier ministre de 1976 à 1981 soutenu par l’UDF. Jean-Marie Le Pen dont le parti le Front national fait depuis 1984 une percée électorale significative (18%). Mais Mitterrand réussi grâce à sa stratégie « Génération Mitterrand » (créée comme uen marque) à faire oublier un septennat décevant grâce à des réformes sociales emblématiques cmme les 35 heures. Le débat télévisé du second tour a été exceptionnel et a certainement joué en faveur de Mitterrand.
  30. 30. 1988 – Analyse des affiches Attitude : Régalienne pour Mitterrand, conviviale pour Chirac Eléments : Mitterrand ne mentionne même pas son nom et joue tout sur son image. Chirac privilégie le slogan (çà ne vous rappelle rien ? ) Message : L’absence d’éléments parasites clarifie parfaitement le message : « la France unie c’est Mitterrand », la référence au pays tout entier et l’adjectif « unie » sont là pour illustrer la visée universaliste. Face à une France divisée Chirac joue l’unité. Décodage : L’affiche de Chirac manque de statut face à un Mitterrand rassurant qui réussit ce que Giscard avait raté 7 ans plus tôt.
  31. 31. 1995 : J.Chirac
  32. 32. 1995 – 1er tour
  33. 33. 1995 – 2eme tour
  34. 34. 1995 – Commentaires Depuis les élections législatives de mars 1993 la France connaît sa deuxième période de cohabitation François Mitterrand. Edouard Balladur est Premier ministre en accord avec Jacques Chirac qui se réserve pour le scrutin présidentiel. Ce sera sa troisième candidature. L’accord ne résiste pas à la popularité d’Edouard Balladur qui décide de se présenter. Deux mois et demi avant le premier tour, il devance dans les sondages Jacques Chirac, qui s’est déclaré officiellement le 4 novembre. Jean-Marie Le Pen est de nouveau candidat. Une campagne marquée par le face à face des « amis de 20 ans » Chirac et Balladur donné longtemps vainqueur. C’est la première campagne avec un logo. La pomme de Chirac remplace la rose de Mitterrand appuyé par les Guignols de l’Info qui rendent l’homme populaire. Chirac remporte facilement ces élections face à un Jospin victime de 14 années de gauche.
  35. 35. 1995 – Analyse des affiches Attitude : Décontractée pour Chirac, figée et rigide pour Jospin Eléments : Logo, pas de nom, prise de vue amenant de la proximité pour Chirac, tout est ringard chez Jospin (maquette, prise de vue, costume…) Message : La clarté face à l’unité c’est l’unité qui a gagné. La transparence de Jospin n’a pas convaincue. Décodage : Après sa victoire face à Balladur Chirac était imbattable. Nous sortions de 14 années de socialisme et Jospin ne s’est positionné ni en héritier ni en rupture de Mitterrand (comme le fera Sarkozy face à Chirac).
  36. 36. 2002 : J.Chirac
  37. 37. 2002 – 1er tour
  38. 38. 2002 – Second tour
  39. 39. 2002 – Commentaires Cette élection intervient après cinq ans de cohabitation entre le Premier ministre socialiste, Lionel JOSPIN et le président de la République, issu du RPR Jacques CHIRAC. À la surprise générale, le premier tour place en tête Jacques Chirac (19,88 %) et Jean-Marie Le Pen (16,86 %). Lionel Jospin arrive en troisième position avec 16,18 % des voix alors qu’il était largement favori face à Chirac. Avec 16 candidats, l’éparpillement des voix a joué et les 5% de Chevènement ont pesé lourd. C'est une première pour un candidat d'extrême droite . Au second tour, Jacques Chirac l'emporte avec 82,21 % des suffrages, grâce au concept du front républicain. Première fois que l’extreme gauche et les écologistes franchissent la barre des 5%
  40. 40. 2002 – Analyse des affiches Attitude : Rassurant pour Chirac et sévère pour Le Pen en opposition totale avec l’affiche du premier tour Eléments : Un Chirac rassurant face à un Le Pen inquiétantL Le Front National disparaît mais Le Pen assoit son message. Message : La France ensemble face à la France aux français les promesses sont claires Décodage : Les affiches répondent bien à la situation du moment avec 2 candidats étonnés de se retrouver dans cette situation (Chirac serein quasi élu et Le Pen surpirs et non préparé à ce second tour)
  41. 41. 2007 : N.Sarkozy
  42. 42. 2007 – 1er tour
  43. 43. 2007
  44. 44. 2007 – Commentaires Le premier tour de l'élection présidentielle 2007 a été marqué par une participation exceptionnelle avec un score de 83,97 % des inscrits. Cette participation est due à plusieurs facteurs : les premières primaires socialistes, la première femme susceptible de venir Présidente de la République mais surtout deux professionnels de marketing face à face. Sarkozy a réussit l’impossible, faire oublier 12 ans de Chirac en imposant une rupture avec son prédécesseur . On a eu droit aux problèmes conjugaux des époux Sarkozy, au faible soutien du PS malgré un ex-mari premier secrétaire, à la création d’un mouvement « Désir d’avenir » et au premier programme participatif. Bayrou trouvait un électorat centriste à 14%, Besancenot confirmait le score de l’extrême gauche à 4% et Le Pen redescendait à 10%.
  45. 45. 2007 – Analyse des affiches Attitude : Bienveillante pour N.Sarkozy en retrait de son message et recherche de proximité pour S. Royal Eléments : Avec son projet politique N.Sarkozy a réussi à rassurer plus que le programme de S. Royal perçu comme plus flou (programme participatif). Sarkozy a rassemblé les français autour d’une France décomplexée Message : La féminité, la pureté ( blancheur) face à un homme proposant un avenir radieux « tout devient possible ». Décodage : un projet politique articulé autour des valeurs d’autorité, de morale, d’identité nationale, de respect, de travail et de mérite.
  46. 46. 2012 : F. Hollande
  47. 47. 2012 – 1er tour
  48. 48. 2012 – Second tour
  49. 49. 2012 – Commentaires Une période électorale marquée par les premiers attentats de Mohamed Merah et la montée de Daech. Une campagne beaucoup moins mouvementée que 2007 (voire ennuyeuse). La fin d’une époque, Le Pen fille remplace papa et réussit un très beau score (17,90 %). JL.Mélanchon (11,10 %) et F. Bayrou (9,13 %) obtiennent des scores significatifs. E. Joly pour les écologistes et le nouveau venu P.Poutou pour l’extrême gauche s’effondrent. Une campagne habilement gagnée par l’inespéré F. Hollande (bénéficiant du retrait forcé de D. Strauss- Kahn) sur le seul message de l’immédiateté du changement, surfant sur un certain rejet de N.Sarkozy. Malgré une image mitigée (compétence, homme de compromis plus que de décision), il réussit à tenir le choc d’un second tour menée par une campagne N.Sarkozy combative mais très (trop) chère. Le soutien des voix de F.Bayrou a aidé à la victoire.
  50. 50. 2012 – Analyse des affiches Attitude : Le regard du candidat PS est sur l’objectif, fixe, ce qui le rend inexpressif et crée un effet un peu hagard. N.Sarkozyne nous regarde pas et esquisse un sourire : il connaît la fonction de président. Il est confiant. Eléments : Reprise pour N. Sarkozy du Slogan de Giscard « la France forte » et de la prise de vue de F.Mitterrand en 1988. Message : La féminité, la pureté ( blancheur) face à un homme proposant un avenir radieux « tout devient possible ». Décodage : un projet politique articulé autour des valeurs d’autorité, de morale, d’identité nationale, de respect, de travail et de mérite.
  51. 51. 2017 : E.Macron
  52. 52. 2017- 1er tour
  53. 53. 2017 – Second tour
  54. 54. 2017 – Commentaires Une campagne sans précédent marquée par le non représentation des 2 partis traditionnels de droite et de gauche, la confirmation du vote M.Le Pen au second tour et l’émergence de l’OVNI Macron créant son parti En Marche un an avant l’élection et devenant, à 39 ans, le PR le plus jeune de l’histoire de la République Française. Ancien record, Louis-Napoléon Bonaparte, 40 ans, au moment de son élection en 1848. A gauche le PS s’effondre (6%) au profit d’une gauche moins européiste soutenue par J.L.Mélanchon. Cette élection marquera la recomposition de notre sphère politique ( à suivre…- A droite les accusations d’enrichissement personnel avec les deniers de l’état de François Fillon (affaire Pénélope) lui ont couté sa présence au second tour.
  55. 55. 2017 – Analyse des affiches Attitude : Sereine, plan serré regardant les français dans les yeux comme Giscard en 1974 pour E.Macron, statutaire ( bibliothèque et mains croisées rappelant de Gaule) et décontractée (assise su le bureau). Eléments : Eclairage clair-obscur pour un Macron présidentiable. Jupe et petite veste, genou apparent, M. Le Pen opte pour un plan large et mise sur sa féminité. Son nom disparaît. Message : L’unité pour E.Macron, le choix de la différence pour M.Le Pen Décodage : Une volonté de rassembler face à une volonté de séduire et de rassurer.
  56. 56. Jean Charles Espy jc.espy@orange.fr 0687762578
  • RinatiaMARCHAIS

    May. 6, 2017

L'élection du Président de la république Française de la V eme République vue au travers des campagnes d'affichage des principaux candidats.

Vues

Nombre de vues

952

Sur Slideshare

0

À partir des intégrations

0

Nombre d'intégrations

5

Actions

Téléchargements

71

Partages

0

Commentaires

0

Mentions J'aime

1

×