Vidocq

114 vues

Publié le

Quelques éléments biographiques pour découvrir Vidocq

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
114
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vidocq

  1. 1. Une petite histoire de Eugène-François Vidocq (1775-1857)
  2. 2. Vidocq, portrait par Marie-Gabriel Coignet, 1830-1840 ? Musée Carnavalet
  3. 3. Eugène-François Vidocq (1775-1857) ● Né le 24 juillet 1775 à Arras et décédé le 11 mai 1857 à Paris ● Forçat évadé du bagne, il devient chef de la sûreté ● Il est le père de la police judiciaire et le fondateur de la toute première agence de détectives privés ● Bagnard, policier, détective, écrivain, scénariste, militaire
  4. 4. Prise de la Bastille le 14 juillet 1789 par Hoüel, 1789 Au centre, on peut voir l'arrestation du gouverneur de la Bastille, Bernard René Jourdan, marquis de Launay (1740-1789).
  5. 5. Arras, Place des héros Il quitte Arras en 1791 (16 ans) après avoir volé ses parents (boulangers)
  6. 6. Arrêté, il s'engage dans l'armée révolutionnaire et se bat à Valmy et Jemappes La bataille de Valmy. le 20 septembre 1792, peinture d'Horace Vernet, 1826.
  7. 7. 6 novembre 1792, Jemappes
  8. 8. 1793, Vidocq est renvoyé de l'armée. Il mène une vie aventureuse d'escroc et de voleur entre Paris et le nord de la France. 21 janvier : Exécution de Louis XVI
  9. 9. 27 décembre 1796, le tribunal de Douai le condamne à 8 ans de travaux forcés pour « faux en écritures » Le beffroi abrite le carillon.
  10. 10. En prison à Bicêtre, Jean Goupil lui apprend la savate (« savatte » à l'époque) A l'époque, on se bat avec un bâton, les poings et les pieds.
  11. 11. Savate (championnat de France élite), Canne de combat
  12. 12. Il est enfermé à Bicêtre « Le ferrement des prisonniers à Bicêtre », huile de Louis Léopold Boilly, 1791
  13. 13. « Bicêtre. Les préparatifs du ferrement », Gabriel Cloquemin, 1834,
  14. 14. « Ferrement à Bicêtre », De Rudder ; Rouget. Extrait de : Les bagnes par Maurice Alhoy, 1845
  15. 15. Départ de la chaîne à Bicêtre
  16. 16. Le voyage jusqu'à Brest dure 24 jours. Vidocq échoue dans deux tentatives d'évasion ● Particulièrement nombreuse (107 forçats au départ, le convoi faisant son plein de condamnés supplémentaires le long du parcours, 24 gardes, un brigadier, 4 gendarmes) car les prisons regorgent alors de condamnés au bagne ou aux galères, cette "chaîne de Brest" quitte Paris le 29 mai 1793, parvient à Alençon début juin : à Pré-en-Pail, trois forçats s'échappent dans la nuit du 4 au 5 juin 1793; la "chaîne" est à Laval le 7 juin. Parvenus « au bourg de Broons-sur-Vilaine, les condamnés se soulèvent à nouveau. Couchés sur le carreau de la halle, ils exigent que le chef de la chaîne leur fournisse à chacun une botte de foin. Le conducteur se résigne, se procure le foin, mais le tumulte a permis à une quarantaine de forçats de couper leurs fers, au moyen de couteaux dentelés et de limes qui leur avaient été glissés. Il faut faire appel à la Garde nationale ». À Lamballe, le 16 juin 1793, enfermés dans l'ancienne église des Augustins, les forçats tentent à nouveau de se mutiner. Finalement la chaîne, forte de 330 hommes en tout, parvient à Brest le 21 juin 1793 ayant perdu 20 évadés et 7 morts
  17. 17. Le bagne de Brest Deuxième bagne de France après celui de Toulon, il pouvait loger jusqu'à 3 700 forçats, et a accueilli près de 60 000 condamnés en un siècle, dont un tiers est mort en détention.
  18. 18. Au bagne de Brest à 23 ans ● Le registre matricule du bagne le décrit ainsi : « 22 ans, taille de 5 pieds, 2 pouces, 6 lignes (environ 1,69 m, selon les anciennes unités de mesure françaises) ; cheveux, sourcils châtains clairs, barbe de même ; visage ovale bourgeonné ; les yeux gris, le nez gros ; bouche moyenne, menton rond et fourchu, front bas, ayant une cicatrice à la lèvre supérieure côté droit ; les oreilles percées. »
  19. 19. La tenue du bagnard
  20. 20. Arrêté à nouveau en 1799, il est envoyé au bagne de Toulon dont il s'évade le 6 mars 1800
  21. 21. La police de Paris ● Napoléon Bonaparte crée la magistrature du préfet de police de Paris par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) et par l'arrêté du 12 messidor an VIII (1er juillet 1800) ● Quelques jours après son coup d'État, Bonaparte rattache ainsi au pouvoir central les attributions de police générale qui dépendaient de la Commune de Paris avant le Consulat ● Le préfet de police reprend les attributions du lieutenant général de police, institué par Louis XIV en 1667 pour exercer des pouvoirs auparavant dévolus au prévôt de Paris Napoléon dans son cabinet de travail, Jacques-Louis David, 1812.
  22. 22. 1809, Vidocq propose ses services d'indicateur à la police de Paris Louis Nicolas Dubois (1758-1847), premier préfet de police (1800 - 1810)
  23. 23. 1811, Vidocq chef de la sûreté En 1811, le préfet le place officieusement (il ne le sera officiellement qu'une fois gracié en 1818) à la tête de la « brigade de sûreté », un service de police dont les membres sont d'anciens condamnés et dont le rôle est de s'infiltrer dans le « milieu ». Excellent physionomiste, il repère, même grimée, toute personne qu'il a préalablement dévisagée (ayant vu cette personne une fois, il la reconnaît au premier regard) Il excelle lui-même dans l'art du déguisement. Étienne-Denis Pasquier (1767-1862) Préfet de police de 1810 à 1814
  24. 24. Image populaire de l'épisode de la forêt de Sénart.
  25. 25. 1827, Vidocq démissionne de ses fonctions ● En 1827, Vidocq démissionne de ses fonctions de chef de la « sûreté ». ● Il s'installe à Saint-Mandé, près de Paris, et crée une petite usine de papier. Il invente le papier infalsifiable et une encre indélébile. Vidocq à 61 ans. Portrait par Achille Devéria.
  26. 26. 1928, publication des mémoires de Vidocq
  27. 27. 1833, « le bureau de renseignements pour le commerce » ● Les succès du Bureau de renseignements de Vidocq provoquent la jalousie de la police de Louis-Philippe. En 5 ans d'activité, il a vingt mille clients ! Les "faiseurs" et quelques débiteurs de haute noblesse manipulent une police complaisante et le 28/11/1837 à 8h du matin, les bureaux de Vidocq installés Rue Neuve St Eustache sont perquisitionnés. La Police y saisit 3 à 4000 dossiers, pour le reste, ils sont dans la mémoire de Vidocq. Dans ses anciens bureaux rue du Pont Louis-Philippe, la Police récupère 2137 dossiers datant de la période 1811 à 1827, lorsque Vidocq était encore chef de la sûreté. Vidocq est arrêté et écroué à Sainte- Pélagie accusé de profits illicites et de corruption. Mais Vidocq n'aura pas droit à un procès car les juges prononcent un non-lieu.
  28. 28. En Novembre 1847, Vidocq se retire des affaires et revend l'agence
  29. 29. Lamartine peint par Decaisne en 1839 (musée de Mâcon) ● Sortant de sa retraite, c'est durant la révolution de 1848 que Vidocq entre à nouveau en scène aux côtés de Lamartine dont il sauve la vie. Certains historiens diront que Vidocq fut l'un des sauveurs de la monarchie de par ses actes de bravoure sur les barricades (il a quand même 73 ans !). Mais le pouvoir en place aura la mémoire courte et seuls quelques parisiens reconnaissants du fait que Vidocq et ses hommes les ont sauvé de la hargnes des révolutionnaires souligneront par une pétition le rôle de Vidocq durant ces événements
  30. 30. Félix Philippoteaux, Épisode de la Révolution de 1848 : Lamartine repoussant le drapeau rouge à l’Hôtel de Ville, le 25 février 1848
  31. 31. 1857, Vidocq meurt du choléra
  32. 32. Mystérieux Vidocq
  33. 33. Jean Valjean, Les misérables, Victor Hugo, 1862 Jean Valjean sous l'identité de Monsieur Madeleine (de 1816 à 1823) Illustration de Gustave Brion. Jean Valjean s’enfuit par les égouts Version BD américaine des années 1950
  34. 34. De nombreuses versions cinématographiques
  35. 35. Jean Valjean
  36. 36. L'opéra, les misérables
  37. 37. Pour les « gamers »
  38. 38. En BD et Mangas
  39. 39. Vidocq a aussi inspiré le personnage de Javert à Victor Hugo
  40. 40. Il inspire Vautrin à Balzac Honoré de Balzac (1799-1850)
  41. 41. Du livre à l'image
  42. 42. Portrait d'Eugène Sue par François-Gabriel Lépaulle (1835). Il inspire Rodolphe à Eugène Sue
  43. 43. Il inspire Auguste Dupin à Edgar Poe Edgar Allan Poe (1809-1849) 1848, daguerréotype de W.S. Hartshorn, Providence, Rhode Island
  44. 44. Il inspire M. Lecoq à Gaboriau (le père du roman policier) Émile Gaboriau vers 1850-1860.
  45. 45. Il inspire le policier Jackal à Alexandre Dumas Nadar - Alexander Dumas père (1802-1870)
  46. 46. Il inspire Chéri-Bibi à Gaston Leroux
  47. 47. Faire vendre des journaux
  48. 48. Vidocq dans Assassin's Creed Unity
  49. 49. Merci de votre attention

×