La quête sans fin
Valérie Saintot, Francfort sur le Main, 13.5.8
             Crise de vie, crise de croissance,
  à chaqu...
PRESENTATION

Aperçu
 D‘ou vient le concepte de ‚crise de la cinquantaine‘ ?
 Rompre avec deux mythes
     Passer un ce...
Origine du concepte de ‚crise de vie‘
     1965, Elliot Jaque, canadien, psychanaliste et conseiller en développement
   ...
Le mythe du déclin



 Origine: correlation entre l‘âge de la retraite et le déclin: le bon sens veut
  qu‘accepter ses l...
Le mythe du déclin
 Alternatives: Strenger et Ruttenberger affirment que la deuxième moitié de vie offre
  des opportunit...
Le mythe de la volonté absolue

 Origine: le mouvement ‚New-Age‘ et une myriade de livres sur l‘auto-assistance en
  tout...
Le mythe de la volonté absolue

 Un mythe envahissant
     Ce mythe nourrit la tendance si humaine de la toute puissance...
Effet sur les organisations et la société



 Démographie et organisation
     Cultiver la motivation pour la formation ...
En forme de conclusion




« À chaque étape de l’existence humaine, l’être humain adulte avance dans sa quête du Saint Gra...
Pour me contacter
            valerie.saintot@gmx.net / mes sites
          Pleine conscience & méditation www.mindfulness...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La QuêTe Sans Fin

1 073 vues

Publié le

La crise du milieu de vie appelle à revisiter nos certitudes et nous poser des questions sur la deuxième moitié de notre vie. Il s'agit de rompre avec deux mythes: 1. passer un certain age le déclin est inéluctable. 2. Pour qui s'y ose et le veut vraiment tout est possible.

Publié dans : Spirituel, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 073
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La QuêTe Sans Fin

  1. 1. La quête sans fin Valérie Saintot, Francfort sur le Main, 13.5.8 Crise de vie, crise de croissance, à chaque âge ses opportunités et ses défis
  2. 2. PRESENTATION Aperçu  D‘ou vient le concepte de ‚crise de la cinquantaine‘ ?  Rompre avec deux mythes  Passer un certain âge, le déclin est inéluctable  Pour qui s‘y ose et le veut vraiment, tout est possible  Pour ne pas être de vaines illusions, les rêves doivent être proportionnels aux ressources du rêveurs  Effet sur les organisations et la société Ressources utilisées pour les fondements théoriques de base  Le travail de Carlo Strenger (psychanalyste & philosophe, Université de Tel Aviv) & ArieRuttenberg (consultant), www.life-take2institute.com. En particulier leur article intitulé The Existential Necessity of Mid-life Change, publié dans Business Harvard Review, February 2008)  Le travail d‘Alain Jaque (psychanalyste & consultant) inventuer du terme ‚mid-life crisis‘  Le processus d‘individuation selon Carl Jung  La pyramide des besoins selon Abraham Maslow  La Spirale Dynamique, Don Beck & Chris Cowan d‘après le travail de Clare Graves
  3. 3. Origine du concepte de ‚crise de vie‘  1965, Elliot Jaque, canadien, psychanaliste et conseiller en développement organisationel, alors inconnu et âgé de 38 ans, introduit le terme de ‚mid-life crisis‘ (ci-après ‚crise du milieu de la vie‘) UNE VIE ET SES CRISES MAJEURES ? Enfance Jeunesse Jeune adulte Adulte mûr Fin de vie ? Cette crise se caractérise par trois thèmes qui nous confrontent avec: Crise • nos limites: forces et faiblesses sont à découverts du milieu • nos options restreintes: nos engagements de vie conditionnent de la vie nos choix à venir • notre mortalité devient un thème essentiel: parents vieillisants, (43-62 ans en signes de veillissement, roles dans la société et relations aux moyenne) générations montantes
  4. 4. Le mythe du déclin  Origine: correlation entre l‘âge de la retraite et le déclin: le bon sens veut qu‘accepter ses limites dans cette phase de la vie soit un signe de maturité et de sagesse: or dans le cas présent, il semble que le bon sens ait un caractère excessif  Réalité: bénefices qui appartiennent à la deuxième moitié de vie:  Aux environs de quarante ans, bien des experiences ont déjà été faites et ont permis de découvrir les forces et les faiblesses de sa personne  Une abilité qui grandit avec l‘âge est la capacité demettre les problèmes en perspectives et de les resituer dans leur contexte avec plus de calme et de circonspection  Deux décennies d‘experience de vie d‘adulte ont permis de gagner en connaissance et compréhension des choses de la vie et de soi-même
  5. 5. Le mythe du déclin  Alternatives: Strenger et Ruttenberger affirment que la deuxième moitié de vie offre des opportunités sans précédent pour le développement personnel  Dynamiques en présence:  Phase de la vie où la motivation n‘est plus basée sur la déficience (notion du manque) mais sur le besoin de croissance (besoin de réaliser son potentiel au maximum) selon le modèle de Maslow  La question devient alors la recherche de qui l‘on est et ce l‘on veut vraiment  A cet âge de la vie, les individus ont plus de liberté qu‘à n‘importe quel autre âge  Fondements de la proposition de Strenger et Ruttenberger  Les jeunes n‘ont pas des possibilités infinies comme on aime à le croire plus tard dans la vie, c‘est une illusion qui découle du manque de connaissance du monde et de soi à cet âge de la vie  Les jeunes adultes prennent des décisions qui les engagent sans vraiment connaitre leurs forces et leurs faiblesses (connaissance qui est le fruit de l‘expérience)  Les premières experiences sont le fruit d‘évènements le plus souvent extérieurs  L‘impression de liberté de la jeunesse est le résultat de la nostalgie d‘un temps dont on a oublié les difficultés et incertitudes: on a oublié nos peurs, la pression que représentait la formation de notre identité, le besoin de renforcer notre estime de soi  Au milieu de la vie, les urgences perçues en début de vie ont perdu de leur intensité  Il n‘est plus nécessaire de la même façon de faire ses preuves envers soi-même, un chef, sa famille, la société  Le temps prend un autre cours, on a plus de temps pour (re)considérer ses choix  Synthèse: il s‘agit d‘entrer dans le processus d‘individuation (Carl Jung), le processus qui consiste à devenir qui on est/naît
  6. 6. Le mythe de la volonté absolue  Origine: le mouvement ‚New-Age‘ et une myriade de livres sur l‘auto-assistance en tout genre qui laisse entendre ‚si on veut, on peut‘  Un mythe dénié par la science  Nos cerveaux sont composés de millions de neurones qui sont reliés entre eux par autnat et plus de connexions  Changer des modèles de pensées, emotions, actions de base requiert que des milliopns de nouvelles connexions soient construites. Nos cerveaux sont des structures organiques pas des ordinateurs où il suffit d‘installer de nouveaux programmes pour avoir de nouvelles fonctions (on l‘accepte pour des compétences musicales ou sportives mais moins facilement pour notre réalité psychologique)  Un mythe dénié par le quotidien  Le changement magique et impromptu n‘arrive tout simplement pas d‘un jour à l‘autre  Travailler avec des humains en recherche montre à quel point cette quête est peuplée de peurs, de confusion, d‘essais et d‘erreurs sur le chemin de la transformation  Nombreux sont ceux qui après un séminaire, une conférence ou un livre ont gagné l‘impression que leur vies allait changer pour toujours et dans le sens de leurs aspirations  La magie dure quelques jours, peut-être semaines  S‘en suit la confusion  Voir l‘abandon de la quête
  7. 7. Le mythe de la volonté absolue  Un mythe envahissant  Ce mythe nourrit la tendance si humaine de la toute puissance  Nous avons tous des fantaisies sur ce que nous aurions pu faire dans d‘autres vies: tycoons, chanteurs, acteurs, écrivains, managers, fleuriste, décorateur  La plupart d‘entre nous n‘ose avouer ses aspirations cachées et pourtant elles pesent lourd sur notre équilibre psychologique  Comment en sortir: pour être productifs, nos rêves doivent être réalistes  Il doit y avoir un rapport direct entre rêve et potentiel du rêveur sans quoi les rêves ne sont que vaines fantaisies (rôle des contes, films, etc.)  On a besoin de rêves pour changer mais si l‘on se perd dans nos fantaisies il est peu probable que l‘on change quoique cela soit dans notre vie  Developper sa vision  Reflection  Formation  Echanges Cela requiert: >>> engagement, motivation, endurance, confiance, compassion
  8. 8. Effet sur les organisations et la société  Démographie et organisation  Cultiver la motivation pour la formation continue  Capturer et transférer le savoir et le savoir-faire  Accepter les limites – par exemple sur le plan physique - des personnes dans leur deuxième phase de vie  Procurer des programmes de gestion des aspirations de la deuxième phase de vie  Démographie et société  Role du savoir et de sa transmission  La place des générations qui commencent leur deuxième moitié de vie maintenant sera forcément différentes: leurs ambitions et attentes sont objectivement différentes des générations précédentes
  9. 9. En forme de conclusion « À chaque étape de l’existence humaine, l’être humain adulte avance dans sa quête du Saint Graal, de la manière de vivre tel qu’il le souhaiterait. À chaque niveau de sa quête, il croit avoir trouvé la réponse aux problèmes de l’existence. Pourtant, à sa grande surprise, il est consterné de découvrir que la solution n’est pas celle qu’il avait trouvée. Chaque niveau le laisse déconcerté et perplexe. C’est tout simplement qu’à chaque fois qu’il a résolu un groupe de problèmes, il en trouve un nouveau à la place. Sa quête est sans fin. » Clare W. Graves (psychologue américain, ses écrits majeurs datent des années 70), voir en français La Spirale Dynamique F. Chabreuil et P. Chabreuil, Intereditions, 2008.
  10. 10. Pour me contacter valerie.saintot@gmx.net / mes sites Pleine conscience & méditation www.mindfulnessatwork.org Développement personnel et quête spirituelle www.holisticdialogue.com

×