SlideShare une entreprise Scribd logo
LA PARTICIPATION DES HABITANTS
AU CŒUR DE NOS ACTIONS
Réflexion sur :
Un habitant, c’est quoi ?
L’habitant est à la fois :
 Un résident de son habitation
 Un être peuplant son territoire
 Un usager de son cadre de vie
L’habitant a plusieurs facettes : usager,
consommateur, citoyen, ... En mettre une en avant
n’est pas neutre.
Être acteur, c’est quoi ?
C’est un individu , un groupe, une organisation qui a un
intérêt et qui agit dans une problématique donnée.
Les différentes typologie d’acteurs :
 Les habitants : ils sont prêts de la vie et de la réalité sociale,
disposent d’information de base
 Les professionnels de proximité : ils écoutent, facilitent les
échanges, les rencontres, accompagnent les démarches et soutiennent
les initiatives. Ils sont des relais auprès des pouvoirs publics
 Les professionnels externes : soutiennent dans la reformulation
de problèmes, dans la méthodologie. Ils apportent une aide à la
décision
 Les élus et institutions : peuvent jouer le rôle de financeurs, de
commanditaires, de décideurs quant à la mise en œuvre et le
maintien de programmes.
Définition de la participation
La participation désigne des tentatives de donner
un rôle (contrôle, délégation, partenariat,
conciliation, consultation, information, ...) aux
individus dans une prise de décisions affectant
une communauté nécessitant un degré de
transparence (source wikipédia)
.
Différents types de participation
La
participation
L’initiative :
La participation es t volontaire et spontanée
Dans ce cas, l’innovation prend forme et se développe
hors de tout cadre préconstruit, organisé,
institutionnalisé
L’implication :
Associer des individus à un projet.
Utilisation de ressources et potentialités
personnelles, de préférence à des modes de
participation collective
L’engagement :
l’accent est mis sur la responsabilité directe de
chacun. L’acteur individuel intervient à travers
l’expression libre d’opinions. Concept souvent
associé à l’engagement de « grandes causes »
La mobilisation :
participation provoquée ou suscitée. Les
mobilisations collectives sont plus faciles à mettre en
œuvre à partir de thèmes précis, fédérateurs et pour
un temps donné. Plus complexe à utiliser pour une
démarche de projet global participatif
L’information :
condition minimale à toute participation; permet
de devancer les demandes, en visant la
transparence et la lisibilité .
Il n’y a pas de participation sans une information
complète et transparente fondant la confiance
La consultation :
permet de recueillir l’avis des habitants.
Consulter, c’est reconnaitre la valeur de
l’expertise d’usage (le savoir des acteurs et
des usagers)
La concertation :
Autonomie de décision et initiative de chaque acteur.
Chaque acteur a ses propres objectifs
Articulations et complémentarités . Négociation entre acteurs
qui se situe en amont de la prise de décision.
La concertation ne débouche pas forcément sur un consensus,
mais peut-être à l’origine d’une négociation
La cogestion :
porte sur le rôle des habitants et usagers dans les
procédures de négociation et de décision.
La codécision doit être encadrée par des
engagements réciproques et formels.
La participation : 2 notions distinctes
 Faire partie de :
 Conception passive de la
participation
 N’implique pas forcément
une activité au sein du
groupe auquel on appartient
 L’appartenance peut être
géographique (quartier),
démographique (sexe),
psychologique ( sentiment
d’appartenance), culturelle
(mode de vie, loisirs, ...) ou
lié à un intérêt (syndicat des
locataires, ...)
 Prendre part à :
 Conception active au sein
d’un groupe. C’est le point de
vue de l’acteur
 Se réfère à une notion
d’engagement
 Qui va permettre un pouvoir
de contrôle sur une décision
ou sur la production d’un
acte ou d’un service
Eléments indispensables à la participation
La qualité de l’information :
l’habitant doit accéder à l’information au bon moment.
Une Bonne
Information
Principe de
transparence
Principe
d’égalité de
moyens
Principe de
réciprocité
Principe
d’adaptation
Eléments indispensables à la participation
Une égalité à l’accès de la prise de parole :
 Toute formation à la prise de parole suppose
parallèlement un apprentissage de l’écoute
 Toute demande d’explication est légitime
 Tout ne se passe pas forcément par l’écrit ou la
parole (diversification des modes d’expression : parole,
écrit, dessin théâtre, promenade, ...)
Eléments indispensables à la participation
Un cadre et des règles du jeu :
Les règles sont co-élaborées et acceptées par tous
Un bilan régulier permet d’ajuster la donne en
fonction du chemin à parcourir
Eléments indispensables à la participation
Pas de participation sans évaluation :
L’évaluation de qualité : recherche d’amélioration
pour la suite
L’évaluation collective de l’effet de la participation
sur la décision
Eléments indispensables à la participation
Pour résumer :
La participation, ce n’est pas demander l’avis des
habitants quand tout est fini,
C’est faire avec
Quelques freins liés à la participation
 Le manque d’aptitude à participer : les habitants
devront acquérir des aptitudes nouvelles. Pour que la
participation deviennent concrètes, des étapes de
sensibilisation, et de formation sont nécessaires. Il s’agit
d’un processus lent et évolutif
 La gestion du facteur temps : le temps est nécessaire
à la mise en œuvre du processus, mais est un obstacle à
l’avancement des projets
 La prise d’appui sur les divergences : l’intérêt
réside dans la faculté à tirer profits des divergences en
dégageant au-delà des intérêts particuliers , les avantages
et le sens de l’action collective
La participation : un moyen de favoriser le
développement social local
Pas de participation sans initiative d’habitants. La
participation ne peut être une injonction
institutionnelle.
Ecouter, oui, mais que faut-il entendre ?
Ecoute de la
demande sociale
Émergence de
projets
Développement
social local
Rechercher la parole d’habitant comme une
ressource
 Rendre possible la parole d’habitant et favoriser l’expression :
rechercher toutes les actions susceptibles de la faciliter
 Être à l’écoute : identifier les désirs, les potentiels, les besoins, les
propositions, les formes d’expression de conflits que ce soit au niveau des
individus que du territoire
 Se risquer à la confrontation : la mise en place de procédures visant à
instaurer le débat, la gestion de conflits, la négociation, la régulation, puis
la prise de décisions
 Organiser des modalités de l’échange social : échange de temps, de
valorisation des savoir-faire, de la reconnaissance de projet, ...
Un exemple de posture d’écoute
Écouter chacun comme ressource dans un groupe
 Permet d’identifier les relations entre personnes, entre individus et
corps social.
 Quelle est la demande
 Une réflexion sur la réponse à apporter
 Le registre dans lequel il convient de la situer
 Quel acteur est le mieux adapter pour y répondre
 Une écoute attentive de la parole des habitants permet :
 Aux habitants qu’ils se situent dans leur environnement
 Qu’ils puissent prendre des responsabilité sur des thématiques les
concernant
 Puis qu’ils élargissent ces responsabilités à leur entourage proche,
puis à leur quartier
Etat des lieux des différentes actions :
 Quel niveau d’implication existe-t-il sur l’action ?
 Quel niveau veut-on atteindre ?
 Quels sont les outils à mettre en place ?
 Quelle pourrait en être la programmation ?

Contenu connexe

Similaire à Concept sur la participation

Les consultations publiques (ppt)
Les consultations publiques (ppt)Les consultations publiques (ppt)
Les consultations publiques (ppt)Florence Piron
 
Les consultations publiques
Les consultations publiquesLes consultations publiques
Les consultations publiquesFlorence Piron
 
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
PRIMA TERRA
 
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
Damien Vincke
 
Forum2021_AC02 Empowerment
Forum2021_AC02 EmpowermentForum2021_AC02 Empowerment
Forum2021_AC02 Empowerment
Cap'Com
 
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
 
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain  Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
sarah barkat
 
Livre blanc 2018
Livre blanc 2018Livre blanc 2018
Livre blanc 2018
Jamaity
 
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
Agence Française de Développement
 
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
Cap'Com
 
Passerelle2015 citoyen r1
Passerelle2015 citoyen r1Passerelle2015 citoyen r1
Passerelle2015 citoyen r1JessicaCDLA
 
Le temps des élus - Amar Lakel
Le temps des élus - Amar LakelLe temps des élus - Amar Lakel
Le temps des élus - Amar LakelCap'Com
 
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
Amar LAKEL, PhD
 
Note forum de la société civile
Note forum de la société civileNote forum de la société civile
Note forum de la société civile
Jamaity
 
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
Sylvain Grisot
 
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
Karine Boilly
 
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantaisMéthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
Cap'Com
 
Structure guide clip
Structure guide clipStructure guide clip
Structure guide clipranecejovial
 

Similaire à Concept sur la participation (20)

Les consultations publiques (ppt)
Les consultations publiques (ppt)Les consultations publiques (ppt)
Les consultations publiques (ppt)
 
Les consultations publiques
Les consultations publiquesLes consultations publiques
Les consultations publiques
 
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
Eclairage politique sur la "participation" dans les bibliothèques, Chelles oc...
 
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
20150526 Mardi AIGx Gestion Participative
 
Travail epb
Travail epbTravail epb
Travail epb
 
Forum2021_AC02 Empowerment
Forum2021_AC02 EmpowermentForum2021_AC02 Empowerment
Forum2021_AC02 Empowerment
 
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
Restitution du stage sur l'évaluation du réseau des démarches alimentaires te...
 
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain  Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
Le soutien des habitants et les propriétaires dans le projet urbain
 
Livre blanc 2018
Livre blanc 2018Livre blanc 2018
Livre blanc 2018
 
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
Livre Bleu Conférence efficacité de l'aide
 
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
 
Passerelle2015 citoyen r1
Passerelle2015 citoyen r1Passerelle2015 citoyen r1
Passerelle2015 citoyen r1
 
Le temps des élus - Amar Lakel
Le temps des élus - Amar LakelLe temps des élus - Amar Lakel
Le temps des élus - Amar Lakel
 
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
Les médias sociaux dans la communication publique numérique. Quelles stratégi...
 
Note forum de la société civile
Note forum de la société civileNote forum de la société civile
Note forum de la société civile
 
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
Futur(s) démocratique(s) : Quand le débat devient le projet.
 
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
Spectrum de-la-participation-du-public-d’aip2
 
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantaisMéthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
Méthode et fonctionnement du dialogue citoyen nantais
 
Structure guide clip
Structure guide clipStructure guide clip
Structure guide clip
 
Plaidoyer lobbying
Plaidoyer lobbyingPlaidoyer lobbying
Plaidoyer lobbying
 

Concept sur la participation

  • 1. LA PARTICIPATION DES HABITANTS AU CŒUR DE NOS ACTIONS Réflexion sur :
  • 2. Un habitant, c’est quoi ? L’habitant est à la fois :  Un résident de son habitation  Un être peuplant son territoire  Un usager de son cadre de vie L’habitant a plusieurs facettes : usager, consommateur, citoyen, ... En mettre une en avant n’est pas neutre.
  • 3. Être acteur, c’est quoi ? C’est un individu , un groupe, une organisation qui a un intérêt et qui agit dans une problématique donnée. Les différentes typologie d’acteurs :  Les habitants : ils sont prêts de la vie et de la réalité sociale, disposent d’information de base  Les professionnels de proximité : ils écoutent, facilitent les échanges, les rencontres, accompagnent les démarches et soutiennent les initiatives. Ils sont des relais auprès des pouvoirs publics  Les professionnels externes : soutiennent dans la reformulation de problèmes, dans la méthodologie. Ils apportent une aide à la décision  Les élus et institutions : peuvent jouer le rôle de financeurs, de commanditaires, de décideurs quant à la mise en œuvre et le maintien de programmes.
  • 4. Définition de la participation La participation désigne des tentatives de donner un rôle (contrôle, délégation, partenariat, conciliation, consultation, information, ...) aux individus dans une prise de décisions affectant une communauté nécessitant un degré de transparence (source wikipédia) .
  • 5. Différents types de participation La participation L’initiative : La participation es t volontaire et spontanée Dans ce cas, l’innovation prend forme et se développe hors de tout cadre préconstruit, organisé, institutionnalisé L’implication : Associer des individus à un projet. Utilisation de ressources et potentialités personnelles, de préférence à des modes de participation collective L’engagement : l’accent est mis sur la responsabilité directe de chacun. L’acteur individuel intervient à travers l’expression libre d’opinions. Concept souvent associé à l’engagement de « grandes causes » La mobilisation : participation provoquée ou suscitée. Les mobilisations collectives sont plus faciles à mettre en œuvre à partir de thèmes précis, fédérateurs et pour un temps donné. Plus complexe à utiliser pour une démarche de projet global participatif L’information : condition minimale à toute participation; permet de devancer les demandes, en visant la transparence et la lisibilité . Il n’y a pas de participation sans une information complète et transparente fondant la confiance La consultation : permet de recueillir l’avis des habitants. Consulter, c’est reconnaitre la valeur de l’expertise d’usage (le savoir des acteurs et des usagers) La concertation : Autonomie de décision et initiative de chaque acteur. Chaque acteur a ses propres objectifs Articulations et complémentarités . Négociation entre acteurs qui se situe en amont de la prise de décision. La concertation ne débouche pas forcément sur un consensus, mais peut-être à l’origine d’une négociation La cogestion : porte sur le rôle des habitants et usagers dans les procédures de négociation et de décision. La codécision doit être encadrée par des engagements réciproques et formels.
  • 6. La participation : 2 notions distinctes  Faire partie de :  Conception passive de la participation  N’implique pas forcément une activité au sein du groupe auquel on appartient  L’appartenance peut être géographique (quartier), démographique (sexe), psychologique ( sentiment d’appartenance), culturelle (mode de vie, loisirs, ...) ou lié à un intérêt (syndicat des locataires, ...)  Prendre part à :  Conception active au sein d’un groupe. C’est le point de vue de l’acteur  Se réfère à une notion d’engagement  Qui va permettre un pouvoir de contrôle sur une décision ou sur la production d’un acte ou d’un service
  • 7. Eléments indispensables à la participation La qualité de l’information : l’habitant doit accéder à l’information au bon moment. Une Bonne Information Principe de transparence Principe d’égalité de moyens Principe de réciprocité Principe d’adaptation
  • 8. Eléments indispensables à la participation Une égalité à l’accès de la prise de parole :  Toute formation à la prise de parole suppose parallèlement un apprentissage de l’écoute  Toute demande d’explication est légitime  Tout ne se passe pas forcément par l’écrit ou la parole (diversification des modes d’expression : parole, écrit, dessin théâtre, promenade, ...)
  • 9. Eléments indispensables à la participation Un cadre et des règles du jeu : Les règles sont co-élaborées et acceptées par tous Un bilan régulier permet d’ajuster la donne en fonction du chemin à parcourir
  • 10. Eléments indispensables à la participation Pas de participation sans évaluation : L’évaluation de qualité : recherche d’amélioration pour la suite L’évaluation collective de l’effet de la participation sur la décision
  • 11. Eléments indispensables à la participation Pour résumer : La participation, ce n’est pas demander l’avis des habitants quand tout est fini, C’est faire avec
  • 12. Quelques freins liés à la participation  Le manque d’aptitude à participer : les habitants devront acquérir des aptitudes nouvelles. Pour que la participation deviennent concrètes, des étapes de sensibilisation, et de formation sont nécessaires. Il s’agit d’un processus lent et évolutif  La gestion du facteur temps : le temps est nécessaire à la mise en œuvre du processus, mais est un obstacle à l’avancement des projets  La prise d’appui sur les divergences : l’intérêt réside dans la faculté à tirer profits des divergences en dégageant au-delà des intérêts particuliers , les avantages et le sens de l’action collective
  • 13. La participation : un moyen de favoriser le développement social local Pas de participation sans initiative d’habitants. La participation ne peut être une injonction institutionnelle. Ecouter, oui, mais que faut-il entendre ? Ecoute de la demande sociale Émergence de projets Développement social local
  • 14. Rechercher la parole d’habitant comme une ressource  Rendre possible la parole d’habitant et favoriser l’expression : rechercher toutes les actions susceptibles de la faciliter  Être à l’écoute : identifier les désirs, les potentiels, les besoins, les propositions, les formes d’expression de conflits que ce soit au niveau des individus que du territoire  Se risquer à la confrontation : la mise en place de procédures visant à instaurer le débat, la gestion de conflits, la négociation, la régulation, puis la prise de décisions  Organiser des modalités de l’échange social : échange de temps, de valorisation des savoir-faire, de la reconnaissance de projet, ...
  • 15. Un exemple de posture d’écoute Écouter chacun comme ressource dans un groupe  Permet d’identifier les relations entre personnes, entre individus et corps social.  Quelle est la demande  Une réflexion sur la réponse à apporter  Le registre dans lequel il convient de la situer  Quel acteur est le mieux adapter pour y répondre  Une écoute attentive de la parole des habitants permet :  Aux habitants qu’ils se situent dans leur environnement  Qu’ils puissent prendre des responsabilité sur des thématiques les concernant  Puis qu’ils élargissent ces responsabilités à leur entourage proche, puis à leur quartier
  • 16. Etat des lieux des différentes actions :  Quel niveau d’implication existe-t-il sur l’action ?  Quel niveau veut-on atteindre ?  Quels sont les outils à mettre en place ?  Quelle pourrait en être la programmation ?