SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  26
 
II- La vision Cours 3  12 novembre 2005 http://www.zoneflash.net/accueil.php. Année 2005-2006
Objectifs ,[object Object]
Plan II.1- Introduction A- Définitions B- Les illusions C- Schéma général des voies visuelles II.2- Caractéristiques générales de la sensibilité visuelles A- Les stimuli efficaces B- Les seuils de sensibilité C- Adaptation à l’obscurité D- Le champ visuel E- L’acuité visuelle F- Résolution temporelle
Plan ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
II.4- Projections visuelles et traitement central de l’information visuelle A- Organisation fonctionnelle des voies de projection B- Traitement au niveau du thalamus C- Arrivée des afférences dans le cortex D- Traitement des couleurs E- Traitement des différentes composantes d’une stimulation visuelle II.3- Structure de l’ œ il et son fonctionnement A- Structure de l’ œ il B- La rétine C- La phototransduction D- Circuits fondamentaux de la rétine
II.1- Introduction
II.1- Introduction A- Définitions B- Les illusions C- Schéma général des voies visuelles
La sensibilité visuelle est l’une des modalités sensorielles les plus développées chez l’homme. Elle résulte de la combinaison de plusieurs paramètres: -la brillance -la couleur -la taille -la forme -le mouvement -la profondeur A- Définitions
Cependant, le système optique de l’ œil projette une image très réduite de  l’environnement sur la rétine. Par ailleurs, la surface de  la rétine n’est pas entièrement recouvertes de cellules photoréceptrices. La présence d’une tâche aveugle devrait résulter de la présence de 2 trous noirs (ou sans informations) dans notre champ visuel  (exp de Mariotte). L e système optique de l’ œil présente des performances médiocres. L’ œil ne fournissant pas d’image claire et précise de l’environnement à notre cerveau, ce dernier doit procéder à une interprétation des impressions visuelles qui arrivent par le nerf optique. Cette interprétation du monde extérieur est basée sur notre expérience.  L’ œil ne fournit que la base de la perception visuelle. C’est notre cerveau qui fait le travail le plus complexe d’analyse.
Continuité de la taille: La taille de l’image projetée sur la rétine est réduite de ½ si on double la distance par rapport à l’objet. Pourtant, l’objet sera toujours perçu comme ayant la même taille. Continuité de la forme: Les personnes ou les objets identiques que nous connaissons sont toujours reconnus comme tels, de manière indépendante des conditions (luminosité, distorsion, distance…). Le cerveau se sert d’un grand nombre de mécanismes et d’informations (silhouette…) pour parvenir à une perception d’un objet dans son intégrité. Illusions d’optique: Le cerveau se trompe parfois lorsque les informations fournies par l’ œil ne sont pas très claires  .
D’après Eric Kandel
B- Les illusions Une image est neutre en elle-même, c’est lors du traitement de l’information au cerveau qu’une interprétation erronée peut se produire. Une illusion est une fausse perception de la réalité due à une apparence trompeuse. C’est un mauvais jugement d’une sensation réellement perçue.  Les illusionnistes jouent sur ces aspects :  Il n’y pas de « magie »,  tout n’est qu’illusion!
Les illusions ,[object Object],[object Object],[object Object]
Il s'agit d'un étrange monde, dans lequel l'image que l'on voit ne correspond pas à la représentation que peut s'en faire le cerveau.  Il se produit donc une impression étrange qu'a su exploiter à merveille le célèbre artiste hollandais  Maurits Cornelis Escher . Illusions artistiques
Exemple d’illusion d’optique
Les illusions optico-géométriques La mise en relation de grandeur
Autre exemple
la perspective
Ex 5 : la perspective
Les contours subjectifs
Il s'agit d'une illusion permanente, c'est-à-dire que l'image persiste. La figure est composée de deux images, mais on ne peux qu’en voir une à la fois. Il est impossible de les voir en même temps, on peux aller et venir d'une image à l'autre.  Menton de la vieille Menton de la jeune
 
 
C- Schéma général des voies visuelles Stimulus (Lumière) Nerfs optiques Noyau du corps  genouillé  latéral Rétine THALAMUS Bâtonnets et Cônes Cellules bipolaires Cellules ganglionnaires CORTEX  VISUEL CORTEX  VISUEL ASSOCIATIF Cortex
Vue de dessous

Contenu connexe

Similaire à Cours Vision1 1

Persistance retinienne version 3
Persistance retinienne version 3Persistance retinienne version 3
Persistance retinienne version 3
tpedessinanime
 
illusion d'optique
illusion d'optiqueillusion d'optique
illusion d'optique
fafione
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculair
killua zoldyck
 
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de HyèresPrésentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
Réseau Pro Santé
 
Presentación Pnl
Presentación PnlPresentación Pnl
Presentación Pnl
unicoross
 
A N A T O E I L 2009
A N A T  O E I L 2009A N A T  O E I L 2009
A N A T O E I L 2009
RADWAN1933
 
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdfMemoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
BotrelNsindze
 

Similaire à Cours Vision1 1 (20)

Chapitre 14 L'oeil et la formation des images
Chapitre 14 L'oeil et la formation des imagesChapitre 14 L'oeil et la formation des images
Chapitre 14 L'oeil et la formation des images
 
On ne voit que ce que l’on regarde (French)
On ne voit que ce  que l’on regarde (French)On ne voit que ce  que l’on regarde (French)
On ne voit que ce que l’on regarde (French)
 
Persistance retinienne version 3
Persistance retinienne version 3Persistance retinienne version 3
Persistance retinienne version 3
 
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
 
illusions perceptives
illusions perceptivesillusions perceptives
illusions perceptives
 
Education, art & cognition
Education, art & cognitionEducation, art & cognition
Education, art & cognition
 
Projet master
Projet masterProjet master
Projet master
 
Perception
PerceptionPerception
Perception
 
Gestalt image
Gestalt imageGestalt image
Gestalt image
 
Applications de la perception
Applications de la perceptionApplications de la perception
Applications de la perception
 
Illusions cognitives
Illusions cognitivesIllusions cognitives
Illusions cognitives
 
3 d en_3s_20140224
3 d en_3s_201402243 d en_3s_20140224
3 d en_3s_20140224
 
illusion d'optique
illusion d'optiqueillusion d'optique
illusion d'optique
 
Troubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculairTroubles+de+la+motilt+oculair
Troubles+de+la+motilt+oculair
 
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de HyèresPrésentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
Présentation BDE psychomotricité Hyères - Les Thérapies psychomotrices de Hyères
 
Presentación Pnl
Presentación PnlPresentación Pnl
Presentación Pnl
 
A N A T O E I L 2009
A N A T  O E I L 2009A N A T  O E I L 2009
A N A T O E I L 2009
 
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdfMemoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
Memoriser-sans-peine-_.avec-le-Mind-Mapping-Delengaigne-Z-Library.pdf
 
La Loupe
La LoupeLa Loupe
La Loupe
 
Une petite histoire de l’image
Une petite histoire de l’imageUne petite histoire de l’image
Une petite histoire de l’image
 

Cours Vision1 1

  • 1.  
  • 2. II- La vision Cours 3 12 novembre 2005 http://www.zoneflash.net/accueil.php. Année 2005-2006
  • 3.
  • 4. Plan II.1- Introduction A- Définitions B- Les illusions C- Schéma général des voies visuelles II.2- Caractéristiques générales de la sensibilité visuelles A- Les stimuli efficaces B- Les seuils de sensibilité C- Adaptation à l’obscurité D- Le champ visuel E- L’acuité visuelle F- Résolution temporelle
  • 5.
  • 6. II.4- Projections visuelles et traitement central de l’information visuelle A- Organisation fonctionnelle des voies de projection B- Traitement au niveau du thalamus C- Arrivée des afférences dans le cortex D- Traitement des couleurs E- Traitement des différentes composantes d’une stimulation visuelle II.3- Structure de l’ œ il et son fonctionnement A- Structure de l’ œ il B- La rétine C- La phototransduction D- Circuits fondamentaux de la rétine
  • 8. II.1- Introduction A- Définitions B- Les illusions C- Schéma général des voies visuelles
  • 9. La sensibilité visuelle est l’une des modalités sensorielles les plus développées chez l’homme. Elle résulte de la combinaison de plusieurs paramètres: -la brillance -la couleur -la taille -la forme -le mouvement -la profondeur A- Définitions
  • 10. Cependant, le système optique de l’ œil projette une image très réduite de l’environnement sur la rétine. Par ailleurs, la surface de la rétine n’est pas entièrement recouvertes de cellules photoréceptrices. La présence d’une tâche aveugle devrait résulter de la présence de 2 trous noirs (ou sans informations) dans notre champ visuel (exp de Mariotte). L e système optique de l’ œil présente des performances médiocres. L’ œil ne fournissant pas d’image claire et précise de l’environnement à notre cerveau, ce dernier doit procéder à une interprétation des impressions visuelles qui arrivent par le nerf optique. Cette interprétation du monde extérieur est basée sur notre expérience. L’ œil ne fournit que la base de la perception visuelle. C’est notre cerveau qui fait le travail le plus complexe d’analyse.
  • 11. Continuité de la taille: La taille de l’image projetée sur la rétine est réduite de ½ si on double la distance par rapport à l’objet. Pourtant, l’objet sera toujours perçu comme ayant la même taille. Continuité de la forme: Les personnes ou les objets identiques que nous connaissons sont toujours reconnus comme tels, de manière indépendante des conditions (luminosité, distorsion, distance…). Le cerveau se sert d’un grand nombre de mécanismes et d’informations (silhouette…) pour parvenir à une perception d’un objet dans son intégrité. Illusions d’optique: Le cerveau se trompe parfois lorsque les informations fournies par l’ œil ne sont pas très claires .
  • 13. B- Les illusions Une image est neutre en elle-même, c’est lors du traitement de l’information au cerveau qu’une interprétation erronée peut se produire. Une illusion est une fausse perception de la réalité due à une apparence trompeuse. C’est un mauvais jugement d’une sensation réellement perçue. Les illusionnistes jouent sur ces aspects : Il n’y pas de « magie », tout n’est qu’illusion!
  • 14.
  • 15. Il s'agit d'un étrange monde, dans lequel l'image que l'on voit ne correspond pas à la représentation que peut s'en faire le cerveau. Il se produit donc une impression étrange qu'a su exploiter à merveille le célèbre artiste hollandais Maurits Cornelis Escher . Illusions artistiques
  • 17. Les illusions optico-géométriques La mise en relation de grandeur
  • 20. Ex 5 : la perspective
  • 22. Il s'agit d'une illusion permanente, c'est-à-dire que l'image persiste. La figure est composée de deux images, mais on ne peux qu’en voir une à la fois. Il est impossible de les voir en même temps, on peux aller et venir d'une image à l'autre. Menton de la vieille Menton de la jeune
  • 23.  
  • 24.  
  • 25. C- Schéma général des voies visuelles Stimulus (Lumière) Nerfs optiques Noyau du corps genouillé latéral Rétine THALAMUS Bâtonnets et Cônes Cellules bipolaires Cellules ganglionnaires CORTEX VISUEL CORTEX VISUEL ASSOCIATIF Cortex