SlideShare une entreprise Scribd logo
Désenclavement et mode de gouvernance

                                                                                  Ben Gayess.A




Durant la période coloniale jusqu’à nos jours, le pouvoir décisionnel est entre les mains
d’une seule partie : un consulat colonial et un parti unique. Même au sein de ces instances, le
pouvoir exécutif était accaparé par seule personne. La consultation de la population
(référendums, élections) n’était que de la poudre aux yeux pour légitimer des... choix
stratégiques ou circonstanciels. Une gouvernance partisane à références idéologiques
macabres (expropriation des droits et devoirs d’un peuple ou d’une(s) catégorie(s)
sociale(s)).Quelles sont les facteurs favorables à l’émergence et l’endurance d’un tel type de
gouvernance ?



1/ Enclavement et gouvernance partisane :

Cette expropriation du pouvoir était facilitée par une situation caractérisée par
essentiellement l’enclavement des populations, un enclavement à plusieurs niveaux :

   •   Géographique : l’absence d’une infrastructure routière, des moyens de déplacement
       rapides et des moyens de communications nécessaires ;
   •   Mode de production : le caractère familial et de survivance du mode de production
       était dominant, l’échange intra et inter-régions était plutôt en nature et d’un flux
       limité entre les tributs;
   •   Système éducationnel : Le système de l’enseignement était basé sur une carence
       d’infrastructure et de potentialités humaines, d’une part, et sur un contenu orienté
       vers les besoins du marché de l’emploi et de l’administration, d’autre part. Seuls les
       fils des familles aisées avaient la possibilité d’accès à l’enseignement.
       L’analphabétisme était une monnaie courante au sein même des milieux urbains ;
   •   Moyens d’Information : Les moyens d’information faisaient défauts, la technologie de
       communication n’était qu’à ces premiers pas. La lettre postale et le télégramme
       étaient les seules sources de messagerie populaire, la radio propageait les idéaux du
       pouvoir en place ;
   •   Structures organisationnelles: La population vivait scindée en tributs qui géraient les
       potentialités naturelles, les ressources humaines à travers le « Conseil tribal », lequel
       est, généralement, sous l’influence du plus âgé des hommes considéré comme le plus
       sage. Ce conseil gérait aussi les relations de complémentarité ou conflictuelles intra
       et/ou intertribales.

Les structures administratives, politiques et syndicales sont retranchées dans les grandes
villes ou les lieux de production (industrie d’extraction minière, grandes unités de production
agricole coloniales ou autochtones).Ces structures étaient en conflits permanent et faisaient
impliquer les tributs dans ce processus pour assoir leur place sur l’échiquier politique du
pays. Le pouvoir central (colonial ou national) orientant l’économie du pays vers le mode de
production marchande, veillait à la destruction des relations tribales dans toutes leur
dimension.
Dans un contexte pareil, la quasi totalité de la population était épargnée de participer aux
choix stratégiques. Un vide a été créé, ce qui a permis aux structures partisanes et syndicales
d’être les seuls animateurs-décideurs, portes parole de la population. Or, ces derniers ne sont
en fait, dans leur quasi majorité, que les individus ayant bénéficié d’un certain nombre
d’années scolaires, donc une majorité de citadins.

Il est rappelé que cet enclavement constituait, aussi, une murette entre les structures
organisées et la population. Leur contact avec la population était discontinu et sporadique.
Ce n’est que lors des grandes échéances politiques ou durant les moments tragiques que ce
contact aie eu lieu. Plus on s’éloigne de la capitale, en suivant les côtés d’un losange dont la
grande base est toute la frontière tuniso-algérienne, plus la fréquence de ce contact est
moindre et plus ces régions sont délaissées politiquement et économiquement. L'enclavement
de certaines populations avait des avantages: auto-organisation (conseils tribaux, entraide)
et auto-gestion du terroir (emblavures, gestion des prairies, gestion des stocks,
commercialisation des surplus et des besoins).

Le désenclavement, par le biais de l’amélioration des facteurs sus cités, peut-il mener à
reconsidérer le rôle des structures et des citoyens dans la vie active ?

Le dicton : « pierre qui bouge n’amasse pas de mousse » se vérifie t-il quand il y a un
désenclavement territorial ?

2/ Désenclavement et gouvernance participative :

Nulle personne ne peut contredire le fait que le paysage décrit ci-dessus s’est complètement
métamorphosé. Le désenclavement, dans ces différents niveaux, est une réalité avec quelques
exceptions qui touche l’un ou l’autre des facteurs. La circulation aussi bien des êtres, des
biens que l’information est plus rapide, disponible et diversifiée. Le taux de
l’analphabétisme, qui par ailleurs, n’est pas déterminant, est réduit, à part quelques contrées
rurales enclavées et dans les cités urbaines démunies.

L’unique caractéristique qui reste dans son état d’invariabilité, malgré le changement des
régimes et des personnes, est celle des structures décisionnelles ! La main mise intégrale du
parti unique sur tous les rouages socio-économiques et culturels et les querelles politiques
engagées par les autres structures opposantes (syndicats, partis et partie civile) sont encore
vivaces.

Les syndicats, les chambres (des députés et des conseillers) et certaines associations
corporatives sont les terrains de jeux politiques entre les différents partis, d’une part, et entre
les partis opposants et le parti au pouvoir, d’autre part.

La révolution populaire de décembre-janvier 2011 est venue pour mettre fin au despotisme
d’un régime politique. L’étêtement du pouvoir, l’ensemble des objectifs et les mécanismes
misent en jeu (conseils et commissions) vont-ils achever le parcours de la révolution ?

L’unique référence à laquelle on peut recourir pour répondre à cette question est la
révolution elle-même, et ce, en se référant aux forces sociales ayant déclenchés le processus
de la révolution, aux slogans (objectifs) des manifestants et aux structures populaires
émergentes.
Par son caractère populaire et social, la révolution n’est que l’effet d’une politique
dégradante socialement, dépressive économiquement et répressive politiquement. En toute
évidence, nombreux sont les victimes de cette politique et ils appartiennent à toutes les
couches sociales. En dépit de la fausse prévision du temps de déclenchement du processus
révolutionnaire, la chronologie des événements est venue confirmée les prévisions émises
quand à sa popularité. La principale force motrice est constituée par les marginaux
(chômeurs, commerçants ambulants, petits entrepreneurs..) auxquels sont venus s’associer
d’autres catégories professionnels (ouvriers, libres fonctionnaires, fonctionnaires de l’état).Il
n’est pas à négliger le rôle « d’encadrement » de l’UGTT au niveau régional, de certains
partis politiques et des associations de la partie civile. Quant aux revendications, elles sont
plutôt sociales que politiques. En effet, le slogan axial était : « TRAVAIL ; LIBERTE et
DIGNITE ».

Le droit au travail est le droit fondamental et vital auquel se réfèrent les protestants et ils
continuent à le réclamer. Les impacts de la mondialisation, la main mise des mafiosi et
l’inéquitable investissement régional ont mis au trépas l’économie du pays engendrant, par
voie de conséquence, des effets sociaux indésirables (chômage, délinquance, corruption
administrative).

La dignité humaine est étroitement liée à ce droit élémentaire, qu’est le travail.

La liberté, au sens large du terme, n’est qu’un vain mot pour ceux qui ne disposent pas des
droits élémentaires: le travail, l’initiative privée et la participation active à la vie civile. Or,
ce tri-pied de la liberté semble renvoyé aux annales d’un calendrier grec par le gouvernement
provisoire et les partis politiques, ou du moins, il n’est pas classé une priorité. La scène
politique est submergée par les transactions politiques (commissions, légalisation des partis,
initiatives politiques, forums…).Cette liberté touche aussi au droit à l’organisation de la
population et à l’autogestion par la population, un droit garant la participation à
l’édification de la Tunisie Libre. Peut-on se vanter du nombre de partis politiques légiférés !
Un labyrinthe politique hallucinant, qui ne peut être qu’éphémère (l’histoire l’a démontré),
alors pourquoi ne pas entamer une nouvelle restructuration de la société civile, qui va de
paire avec le processus de la révolution, en étoffant les structures populaires émergentes aux
niveaux local, régional et national. Des structures organisationnelles d’un montage
ascendant et non descendant, qui respectent la volonté de la population à participer à la
conception d’un développement régional équitable (bien sûr selon les potentialités
disponible) sous la houlette d’un état social et d’un gouvernement multicolore et
représentatif. Un état-social donnant la liberté aux forces productives et la libre initiative au
capital, tout en s’engageant à assurer son rôle social à travers la gestion des secteurs de
service : enseignement, santé, infrastructures de base.

Tout le monde est fier des potentialités humaines dont dispose la Tunisie (capital majeur) !
Mais, quand il s’agit de les impliquer à l’édification de leur pays, on ne les regarde qu’à
travers la persienne d’une fenêtre entre-ouverte du parti auquel on appartient ! La
supercherie politique et l’infantilisme idéologique sont à l’origine de cette étroitesse de
l’angle de vision partisane ! Certains adeptes de cette vision largue la gouvernance
participative de mille et une étiquettes : populisme, utopie, anarchisme, lassitude
politique…Alors, que peut-on dire de ceux qui pratiquent les techniques partisanes basées sur
le recrutement idéologique, l’entrisme et le jeu des coalitions politiciennes fugaces ? Ces
méthodes ne sont pas celles des théocrates (matraquage idéologique), des boîtes de
renseignements (entrisme) et des concessionnaires multinationales (marchandage politique) !
Les subterfuges et dérobades politiques actuelles sont-ils en rapport avec les deux références
de la révolution : son SLOGAN central « travail ; liberté ; dignité » et ses STRUCTURES
ascendantes émergentes ?

Contenu connexe

Tendances

Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Lycée Français de Budapest
 
DI - Reseau de concept
DI - Reseau de conceptDI - Reseau de concept
DI - Reseau de conceptFred DENIS
 
La revolution un contexte politique et des perspectives
La revolution un contexte politique et des perspectivesLa revolution un contexte politique et des perspectives
La revolution un contexte politique et des perspectivesSonia Charbti
 
AH - Reseau de concept
AH - Reseau de conceptAH - Reseau de concept
AH - Reseau de conceptFred DENIS
 
L’autorité des pays développés
L’autorité des pays développésL’autorité des pays développés
L’autorité des pays développésMahmoud Zahra
 
Un Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
Un Regard Sur La Colombie Medias Et ConflitUn Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
Un Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
Pablo Andrés Castell Rodriguez
 

Tendances (6)

Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2018
 
DI - Reseau de concept
DI - Reseau de conceptDI - Reseau de concept
DI - Reseau de concept
 
La revolution un contexte politique et des perspectives
La revolution un contexte politique et des perspectivesLa revolution un contexte politique et des perspectives
La revolution un contexte politique et des perspectives
 
AH - Reseau de concept
AH - Reseau de conceptAH - Reseau de concept
AH - Reseau de concept
 
L’autorité des pays développés
L’autorité des pays développésL’autorité des pays développés
L’autorité des pays développés
 
Un Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
Un Regard Sur La Colombie Medias Et ConflitUn Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
Un Regard Sur La Colombie Medias Et Conflit
 

En vedette

Bereich Projektmanagement
Bereich ProjektmanagementBereich Projektmanagement
Bereich ProjektmanagementBITE GmbH
 
Tableaux Photos by Pierre Sénard
Tableaux Photos by Pierre SénardTableaux Photos by Pierre Sénard
Tableaux Photos by Pierre Sénard
Pierre Sénard
 
Notre nouvelle carte d'Autome
Notre nouvelle carte d'AutomeNotre nouvelle carte d'Autome
Notre nouvelle carte d'AutomeLausanne-Moudon
 
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
contactOpinionWay
 
Nefropatiadiabetica 2013
Nefropatiadiabetica 2013Nefropatiadiabetica 2013
Nefropatiadiabetica 2013
Gaby Mani
 
Tarjeta madre y_microprocesador
Tarjeta madre y_microprocesadorTarjeta madre y_microprocesador
Tarjeta madre y_microprocesador
Maicol Marenco
 
SC-030-S-ON-R-2014
SC-030-S-ON-R-2014SC-030-S-ON-R-2014
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFI
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFIRéponse du CCBE au document de consultation du GAFI
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFI
OBFG
 
Masilla pop
Masilla popMasilla pop
Masilla pop
ricardofer2010
 
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
glembotzky
 
Boletin nº03 SSRV
Boletin nº03 SSRVBoletin nº03 SSRV
Boletin nº03 SSRV
ssrvvalpo
 
4.primera guerra
4.primera guerra4.primera guerra
4.primera guerra
Enrique L
 
guiatwitter
guiatwitterguiatwitter
Poderes de la Unión
Poderes de la Unión Poderes de la Unión
Poderes de la Unión
Fernando Carrancá
 
Guia tuberculosis
Guia tuberculosisGuia tuberculosis
Guia tuberculosis
jorge Ccorahua Flores
 
Vassily kandinsky
Vassily kandinskyVassily kandinsky
Vassily kandinsky
delphinedz
 
Guia Mémetodos
Guia MémetodosGuia Mémetodos
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
Atelier de sémiotique audiovisuelle en sciences humaines et sociales (ASA-SHS)
 

En vedette (20)

Rester cool !
Rester cool !Rester cool !
Rester cool !
 
Bereich Projektmanagement
Bereich ProjektmanagementBereich Projektmanagement
Bereich Projektmanagement
 
Tableaux Photos by Pierre Sénard
Tableaux Photos by Pierre SénardTableaux Photos by Pierre Sénard
Tableaux Photos by Pierre Sénard
 
Notre nouvelle carte d'Autome
Notre nouvelle carte d'AutomeNotre nouvelle carte d'Autome
Notre nouvelle carte d'Autome
 
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
Sondage OpinionWay pour Kaspersky - Les idées reçues sur la sécurité informat...
 
Nefropatiadiabetica 2013
Nefropatiadiabetica 2013Nefropatiadiabetica 2013
Nefropatiadiabetica 2013
 
Tarjeta madre y_microprocesador
Tarjeta madre y_microprocesadorTarjeta madre y_microprocesador
Tarjeta madre y_microprocesador
 
SC-030-S-ON-R-2014
SC-030-S-ON-R-2014SC-030-S-ON-R-2014
SC-030-S-ON-R-2014
 
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFI
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFIRéponse du CCBE au document de consultation du GAFI
Réponse du CCBE au document de consultation du GAFI
 
Masilla pop
Masilla popMasilla pop
Masilla pop
 
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
Barcamp Hannover 2014 @ Webmontag 13.1.2014
 
Boletin nº03 SSRV
Boletin nº03 SSRVBoletin nº03 SSRV
Boletin nº03 SSRV
 
4.primera guerra
4.primera guerra4.primera guerra
4.primera guerra
 
guiatwitter
guiatwitterguiatwitter
guiatwitter
 
Poderes de la Unión
Poderes de la Unión Poderes de la Unión
Poderes de la Unión
 
Contents & dps
Contents & dpsContents & dps
Contents & dps
 
Guia tuberculosis
Guia tuberculosisGuia tuberculosis
Guia tuberculosis
 
Vassily kandinsky
Vassily kandinskyVassily kandinsky
Vassily kandinsky
 
Guia Mémetodos
Guia MémetodosGuia Mémetodos
Guia Mémetodos
 
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011
 

Similaire à Desenclavement et mode de gouvernance

N28
N28N28
Ridha mekki quotidient
Ridha mekki quotidientRidha mekki quotidient
Ridha mekki quotidientSonia Charbti
 
Ridha MEKKI quotidient
Ridha MEKKI quotidientRidha MEKKI quotidient
Ridha MEKKI quotidientSonia Charbti
 
Ridha M E K K I Quotidient
Ridha  M E K K I QuotidientRidha  M E K K I Quotidient
Ridha M E K K I QuotidientSonia Charbti
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Jean-François Fiorina
 
éThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenneéThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenneFlorence Piron
 
La revolution_Un contexte politique et des perspectives
La revolution_Un contexte politique et des perspectivesLa revolution_Un contexte politique et des perspectives
La revolution_Un contexte politique et des perspectivesSonia Charbti
 
Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
N47
N47N47
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
Lycée Français de Budapest
 
B. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierB. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierTheillier Damien
 
Démocratie et mondialisation
Démocratie et mondialisationDémocratie et mondialisation
Démocratie et mondialisation
Parti Djibouti
 
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUELE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
Le Roc
 
Rapport faire societe commune
Rapport faire societe communeRapport faire societe commune
Rapport faire societe communeUNI
 
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
AL QOTB Tunisie
 
Rapport gorce
Rapport gorceRapport gorce
Rapport gorce
pascaljan
 
Manifeste du G1000
Manifeste du G1000Manifeste du G1000
Manifeste du G1000G1000org
 

Similaire à Desenclavement et mode de gouvernance (20)

Essai D
Essai DEssai D
Essai D
 
N28
N28N28
N28
 
Ridha mekki quotidient
Ridha mekki quotidientRidha mekki quotidient
Ridha mekki quotidient
 
Ridha MEKKI quotidient
Ridha MEKKI quotidientRidha MEKKI quotidient
Ridha MEKKI quotidient
 
Ridha M E K K I Quotidient
Ridha  M E K K I QuotidientRidha  M E K K I Quotidient
Ridha M E K K I Quotidient
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
 
éThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenneéThique publique et participation citoyenne
éThique publique et participation citoyenne
 
La revolution_Un contexte politique et des perspectives
La revolution_Un contexte politique et des perspectivesLa revolution_Un contexte politique et des perspectives
La revolution_Un contexte politique et des perspectives
 
Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
Charte des Progressistes
 
N47
N47N47
N47
 
N47
N47N47
N47
 
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
Chapitre 4 cultures politiques et socialisation politique 2017-2018
 
B. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunierB. Constant par Alexia loth louise maunier
B. Constant par Alexia loth louise maunier
 
Démocratie et mondialisation
Démocratie et mondialisationDémocratie et mondialisation
Démocratie et mondialisation
 
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUELE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
LE CHOIX DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE
 
Rapport faire societe commune
Rapport faire societe communeRapport faire societe commune
Rapport faire societe commune
 
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
Bulletin du parti Al Qotb - numéro 17 - novembre 2016
 
Rapport gorce
Rapport gorceRapport gorce
Rapport gorce
 
Gouvernance
GouvernanceGouvernance
Gouvernance
 
Manifeste du G1000
Manifeste du G1000Manifeste du G1000
Manifeste du G1000
 

Plus de Sonia Charbti

من أجل تأسيس جديد
من أجل تأسيس جديدمن أجل تأسيس جديد
من أجل تأسيس جديد
Sonia Charbti
 
من هي قوى تونس الحرّة
من هي قوى تونس الحرّةمن هي قوى تونس الحرّة
من هي قوى تونس الحرّةSonia Charbti
 
مشـروع إعلان مبادئ للدستور قوى تونس الحرّة
مشـروع إعلان مبادئ للدستور   قوى تونس الحرّةمشـروع إعلان مبادئ للدستور   قوى تونس الحرّة
مشـروع إعلان مبادئ للدستور قوى تونس الحرّةSonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7قوى تونس الحرّة بيان رقم 7
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7Sonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5قوى تونس الحرّة بيان رقم 5
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5Sonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4قوى تونس الحرّة بيان رقم 4
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4Sonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3قوى تونس الحرّة بيان رقم 3
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3Sonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2قوى تونس الحرّة بيان رقم 2
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2Sonia Charbti
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1قوى تونس الحرّة بيان رقم 1
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1Sonia Charbti
 
عبدالسلام حمدي كماشة رأس المال المالي
عبدالسلام حمدي  كماشة رأس المال الماليعبدالسلام حمدي  كماشة رأس المال المالي
عبدالسلام حمدي كماشة رأس المال الماليSonia Charbti
 
رضا شهاب المكّي جريدة الإعلان
رضا شهاب المكّي   جريدة الإعلانرضا شهاب المكّي   جريدة الإعلان
رضا شهاب المكّي جريدة الإعلانSonia Charbti
 
رضا شهاب المكّي الصحافة
رضا شهاب المكّي   الصحافةرضا شهاب المكّي   الصحافة
رضا شهاب المكّي الصحافةSonia Charbti
 
رضا شهاب المكّي الشروق
رضا شهاب المكّي    الشروقرضا شهاب المكّي    الشروق
رضا شهاب المكّي الشروقSonia Charbti
 
العولمة والثورات الجديدة
العولمة والثورات الجديدةالعولمة والثورات الجديدة
العولمة والثورات الجديدةSonia Charbti
 
الثورة المضادة عبدالسلام حمدي
الثورة المضادة   عبدالسلام حمديالثورة المضادة   عبدالسلام حمدي
الثورة المضادة عبدالسلام حمديSonia Charbti
 
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّة
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّةالأرضية السياسية لقوى تونس الحرّة
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّةSonia Charbti
 
Desenclavement Et Mode De Gouvernance
Desenclavement Et Mode De GouvernanceDesenclavement Et Mode De Gouvernance
Desenclavement Et Mode De GouvernanceSonia Charbti
 
Contre RéVolition Politique Def S A B E R D A H I
Contre RéVolition Politique Def  S A B E R  D A H IContre RéVolition Politique Def  S A B E R  D A H I
Contre RéVolition Politique Def S A B E R D A H ISonia Charbti
 

Plus de Sonia Charbti (20)

من أجل تأسيس جديد
من أجل تأسيس جديدمن أجل تأسيس جديد
من أجل تأسيس جديد
 
من هي قوى تونس الحرّة
من هي قوى تونس الحرّةمن هي قوى تونس الحرّة
من هي قوى تونس الحرّة
 
مشـروع إعلان مبادئ للدستور قوى تونس الحرّة
مشـروع إعلان مبادئ للدستور   قوى تونس الحرّةمشـروع إعلان مبادئ للدستور   قوى تونس الحرّة
مشـروع إعلان مبادئ للدستور قوى تونس الحرّة
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7قوى تونس الحرّة بيان رقم 7
قوى تونس الحرّة بيان رقم 7
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5قوى تونس الحرّة بيان رقم 5
قوى تونس الحرّة بيان رقم 5
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4قوى تونس الحرّة بيان رقم 4
قوى تونس الحرّة بيان رقم 4
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3قوى تونس الحرّة بيان رقم 3
قوى تونس الحرّة بيان رقم 3
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2قوى تونس الحرّة بيان رقم 2
قوى تونس الحرّة بيان رقم 2
 
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1قوى تونس الحرّة بيان رقم 1
قوى تونس الحرّة بيان رقم 1
 
عبدالسلام حمدي كماشة رأس المال المالي
عبدالسلام حمدي  كماشة رأس المال الماليعبدالسلام حمدي  كماشة رأس المال المالي
عبدالسلام حمدي كماشة رأس المال المالي
 
رضا شهاب المكّي جريدة الإعلان
رضا شهاب المكّي   جريدة الإعلانرضا شهاب المكّي   جريدة الإعلان
رضا شهاب المكّي جريدة الإعلان
 
رضا شهاب المكّي الصحافة
رضا شهاب المكّي   الصحافةرضا شهاب المكّي   الصحافة
رضا شهاب المكّي الصحافة
 
رضا شهاب المكّي الشروق
رضا شهاب المكّي    الشروقرضا شهاب المكّي    الشروق
رضا شهاب المكّي الشروق
 
العولمة والثورات الجديدة
العولمة والثورات الجديدةالعولمة والثورات الجديدة
العولمة والثورات الجديدة
 
الثورة المضادة عبدالسلام حمدي
الثورة المضادة   عبدالسلام حمديالثورة المضادة   عبدالسلام حمدي
الثورة المضادة عبدالسلام حمدي
 
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّة
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّةالأرضية السياسية لقوى تونس الحرّة
الأرضية السياسية لقوى تونس الحرّة
 
Ridha M E K K I L
Ridha  M E K K I   LRidha  M E K K I   L
Ridha M E K K I L
 
Echographie D
Echographie DEchographie D
Echographie D
 
Desenclavement Et Mode De Gouvernance
Desenclavement Et Mode De GouvernanceDesenclavement Et Mode De Gouvernance
Desenclavement Et Mode De Gouvernance
 
Contre RéVolition Politique Def S A B E R D A H I
Contre RéVolition Politique Def  S A B E R  D A H IContre RéVolition Politique Def  S A B E R  D A H I
Contre RéVolition Politique Def S A B E R D A H I
 

Dernier

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Yuma91
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
IES Turina/Rodrigo/Itaca/Palomeras
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
sewawillis
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
Moukagni Evrard
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
MelDjobo
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Formation
 

Dernier (13)

Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
 

Desenclavement et mode de gouvernance

  • 1. Désenclavement et mode de gouvernance Ben Gayess.A Durant la période coloniale jusqu’à nos jours, le pouvoir décisionnel est entre les mains d’une seule partie : un consulat colonial et un parti unique. Même au sein de ces instances, le pouvoir exécutif était accaparé par seule personne. La consultation de la population (référendums, élections) n’était que de la poudre aux yeux pour légitimer des... choix stratégiques ou circonstanciels. Une gouvernance partisane à références idéologiques macabres (expropriation des droits et devoirs d’un peuple ou d’une(s) catégorie(s) sociale(s)).Quelles sont les facteurs favorables à l’émergence et l’endurance d’un tel type de gouvernance ? 1/ Enclavement et gouvernance partisane : Cette expropriation du pouvoir était facilitée par une situation caractérisée par essentiellement l’enclavement des populations, un enclavement à plusieurs niveaux : • Géographique : l’absence d’une infrastructure routière, des moyens de déplacement rapides et des moyens de communications nécessaires ; • Mode de production : le caractère familial et de survivance du mode de production était dominant, l’échange intra et inter-régions était plutôt en nature et d’un flux limité entre les tributs; • Système éducationnel : Le système de l’enseignement était basé sur une carence d’infrastructure et de potentialités humaines, d’une part, et sur un contenu orienté vers les besoins du marché de l’emploi et de l’administration, d’autre part. Seuls les fils des familles aisées avaient la possibilité d’accès à l’enseignement. L’analphabétisme était une monnaie courante au sein même des milieux urbains ; • Moyens d’Information : Les moyens d’information faisaient défauts, la technologie de communication n’était qu’à ces premiers pas. La lettre postale et le télégramme étaient les seules sources de messagerie populaire, la radio propageait les idéaux du pouvoir en place ; • Structures organisationnelles: La population vivait scindée en tributs qui géraient les potentialités naturelles, les ressources humaines à travers le « Conseil tribal », lequel est, généralement, sous l’influence du plus âgé des hommes considéré comme le plus sage. Ce conseil gérait aussi les relations de complémentarité ou conflictuelles intra et/ou intertribales. Les structures administratives, politiques et syndicales sont retranchées dans les grandes villes ou les lieux de production (industrie d’extraction minière, grandes unités de production agricole coloniales ou autochtones).Ces structures étaient en conflits permanent et faisaient impliquer les tributs dans ce processus pour assoir leur place sur l’échiquier politique du pays. Le pouvoir central (colonial ou national) orientant l’économie du pays vers le mode de production marchande, veillait à la destruction des relations tribales dans toutes leur dimension.
  • 2. Dans un contexte pareil, la quasi totalité de la population était épargnée de participer aux choix stratégiques. Un vide a été créé, ce qui a permis aux structures partisanes et syndicales d’être les seuls animateurs-décideurs, portes parole de la population. Or, ces derniers ne sont en fait, dans leur quasi majorité, que les individus ayant bénéficié d’un certain nombre d’années scolaires, donc une majorité de citadins. Il est rappelé que cet enclavement constituait, aussi, une murette entre les structures organisées et la population. Leur contact avec la population était discontinu et sporadique. Ce n’est que lors des grandes échéances politiques ou durant les moments tragiques que ce contact aie eu lieu. Plus on s’éloigne de la capitale, en suivant les côtés d’un losange dont la grande base est toute la frontière tuniso-algérienne, plus la fréquence de ce contact est moindre et plus ces régions sont délaissées politiquement et économiquement. L'enclavement de certaines populations avait des avantages: auto-organisation (conseils tribaux, entraide) et auto-gestion du terroir (emblavures, gestion des prairies, gestion des stocks, commercialisation des surplus et des besoins). Le désenclavement, par le biais de l’amélioration des facteurs sus cités, peut-il mener à reconsidérer le rôle des structures et des citoyens dans la vie active ? Le dicton : « pierre qui bouge n’amasse pas de mousse » se vérifie t-il quand il y a un désenclavement territorial ? 2/ Désenclavement et gouvernance participative : Nulle personne ne peut contredire le fait que le paysage décrit ci-dessus s’est complètement métamorphosé. Le désenclavement, dans ces différents niveaux, est une réalité avec quelques exceptions qui touche l’un ou l’autre des facteurs. La circulation aussi bien des êtres, des biens que l’information est plus rapide, disponible et diversifiée. Le taux de l’analphabétisme, qui par ailleurs, n’est pas déterminant, est réduit, à part quelques contrées rurales enclavées et dans les cités urbaines démunies. L’unique caractéristique qui reste dans son état d’invariabilité, malgré le changement des régimes et des personnes, est celle des structures décisionnelles ! La main mise intégrale du parti unique sur tous les rouages socio-économiques et culturels et les querelles politiques engagées par les autres structures opposantes (syndicats, partis et partie civile) sont encore vivaces. Les syndicats, les chambres (des députés et des conseillers) et certaines associations corporatives sont les terrains de jeux politiques entre les différents partis, d’une part, et entre les partis opposants et le parti au pouvoir, d’autre part. La révolution populaire de décembre-janvier 2011 est venue pour mettre fin au despotisme d’un régime politique. L’étêtement du pouvoir, l’ensemble des objectifs et les mécanismes misent en jeu (conseils et commissions) vont-ils achever le parcours de la révolution ? L’unique référence à laquelle on peut recourir pour répondre à cette question est la révolution elle-même, et ce, en se référant aux forces sociales ayant déclenchés le processus de la révolution, aux slogans (objectifs) des manifestants et aux structures populaires émergentes.
  • 3. Par son caractère populaire et social, la révolution n’est que l’effet d’une politique dégradante socialement, dépressive économiquement et répressive politiquement. En toute évidence, nombreux sont les victimes de cette politique et ils appartiennent à toutes les couches sociales. En dépit de la fausse prévision du temps de déclenchement du processus révolutionnaire, la chronologie des événements est venue confirmée les prévisions émises quand à sa popularité. La principale force motrice est constituée par les marginaux (chômeurs, commerçants ambulants, petits entrepreneurs..) auxquels sont venus s’associer d’autres catégories professionnels (ouvriers, libres fonctionnaires, fonctionnaires de l’état).Il n’est pas à négliger le rôle « d’encadrement » de l’UGTT au niveau régional, de certains partis politiques et des associations de la partie civile. Quant aux revendications, elles sont plutôt sociales que politiques. En effet, le slogan axial était : « TRAVAIL ; LIBERTE et DIGNITE ». Le droit au travail est le droit fondamental et vital auquel se réfèrent les protestants et ils continuent à le réclamer. Les impacts de la mondialisation, la main mise des mafiosi et l’inéquitable investissement régional ont mis au trépas l’économie du pays engendrant, par voie de conséquence, des effets sociaux indésirables (chômage, délinquance, corruption administrative). La dignité humaine est étroitement liée à ce droit élémentaire, qu’est le travail. La liberté, au sens large du terme, n’est qu’un vain mot pour ceux qui ne disposent pas des droits élémentaires: le travail, l’initiative privée et la participation active à la vie civile. Or, ce tri-pied de la liberté semble renvoyé aux annales d’un calendrier grec par le gouvernement provisoire et les partis politiques, ou du moins, il n’est pas classé une priorité. La scène politique est submergée par les transactions politiques (commissions, légalisation des partis, initiatives politiques, forums…).Cette liberté touche aussi au droit à l’organisation de la population et à l’autogestion par la population, un droit garant la participation à l’édification de la Tunisie Libre. Peut-on se vanter du nombre de partis politiques légiférés ! Un labyrinthe politique hallucinant, qui ne peut être qu’éphémère (l’histoire l’a démontré), alors pourquoi ne pas entamer une nouvelle restructuration de la société civile, qui va de paire avec le processus de la révolution, en étoffant les structures populaires émergentes aux niveaux local, régional et national. Des structures organisationnelles d’un montage ascendant et non descendant, qui respectent la volonté de la population à participer à la conception d’un développement régional équitable (bien sûr selon les potentialités disponible) sous la houlette d’un état social et d’un gouvernement multicolore et représentatif. Un état-social donnant la liberté aux forces productives et la libre initiative au capital, tout en s’engageant à assurer son rôle social à travers la gestion des secteurs de service : enseignement, santé, infrastructures de base. Tout le monde est fier des potentialités humaines dont dispose la Tunisie (capital majeur) ! Mais, quand il s’agit de les impliquer à l’édification de leur pays, on ne les regarde qu’à travers la persienne d’une fenêtre entre-ouverte du parti auquel on appartient ! La supercherie politique et l’infantilisme idéologique sont à l’origine de cette étroitesse de l’angle de vision partisane ! Certains adeptes de cette vision largue la gouvernance participative de mille et une étiquettes : populisme, utopie, anarchisme, lassitude politique…Alors, que peut-on dire de ceux qui pratiquent les techniques partisanes basées sur le recrutement idéologique, l’entrisme et le jeu des coalitions politiciennes fugaces ? Ces
  • 4. méthodes ne sont pas celles des théocrates (matraquage idéologique), des boîtes de renseignements (entrisme) et des concessionnaires multinationales (marchandage politique) ! Les subterfuges et dérobades politiques actuelles sont-ils en rapport avec les deux références de la révolution : son SLOGAN central « travail ; liberté ; dignité » et ses STRUCTURES ascendantes émergentes ?