SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  49
Thèse N°52
Année 2023
Enquête de perception sur la varicelle et sa prévention auprès des Médecins
généralistes et Pédiatres dans la région d‘Agadir
THESE
PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 13/02/2023
PAR
Mr. Mouad BOUTADGHART
Né le 13 Juillet 1991 à Ouarzazate
POUR L’OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE
MOTS-CLES
Varicelle – Zona - Enfants - Maroc - Vaccination
Mme. L. ARSALANE PRESIDENTE
Professeur de Microbiologie-Virologie
M. A. BOUKHIRA RAPPORTEUR
Professeur De Biochimie –chimie et toxicologie médical
Mme. L. ADARMOUCH
Professeur en Médecine Communautaire , hygiène et santé publique
M. N. RADA
Professeur de Pédiatrie
JUGES
JURY
Plan
• Introduction
• Matériels et méthodes
• Résultats
• Discussion
• Limites et forces
• Recommandations
• Conclusion
INTRODUCTION
Introduction
 La varicelle : Maladie bénigne mais complications sévères voire létales.
 Le schéma vaccinal actuel : 2 doses .
 France : 3000 hospitalisations et une vingtaine de décès.
 États-Unis : 13000 hospitalisations et 150 décès (1996).
Objectifs
Evaluer : les connaissances des médecins généralistes et pédiatres
sur la varicelle.
Avoir une idée : les stratégies potentielles de vaccination .
Evaluer : besoins et les attentes des médecins en matière de
pratique préventive de la varicelle .
Matériels et méthodes
Matériels et méthodes
Type d'étude
• Etude prospective de type descriptif et analytique.
Population étudiée
• Les médecins généralistes et pédiatres de la région d'Agadir.
• 80 médecins généralistes et 19 pédiatres de tous les secteurs d'activités
(Public, privé et mixte) et tous milieux confondus (Urbain, suburbain et rural)
Matériels et méthodes
Phase pré-analytique
 Considération éthique : Un questionnaire anonyme rempli avec
consentement des médecins interrogés.
 Distribué par un seul EMFFI : médecins généralistes et pédiatres dans leurs
cabinets privés et les centres de santé.
 Déclaration de liens d'intérêt : Aucun lien d'intérêt n'est associé à ce travail.
 Durée: 6 mois, Mars 2020 à septembre 2020.
 Analyse des données: IBM SPSS 24.0.
 Bibliographie: Zotero Reference Manager 6.
Matériels et méthodes
Fiche d’exploitation
Critères d’inclusion:
- Tous les médecins généralistes et les pédiatres quel que soit leur
secteur (public, privé, mixte) et milieu d'activités (urbain, suburbain,
rural) .
Critères d’exclusion:
- Médecins d’autres spécialités.
RÉSULTATS
I. Résultats sociodémographiques
 Le taux de réponse : 89,16 %.
– 1. Age:
Figure1: Répartition des médecins se
• Figure1: Répartition des médecins selon l’âge
2.Répartition selon la spécialité
Figure 2: Répartition selon la spécialité
3.Sexe
Figure 3 : Répartition des médecins selon le sexe
4.Répartition selon l’année d’obtention du doctorat
Figure 4 : Répartition selon l année d obtention du doctorat
5.Répartition des praticiens selon le lieu de formation
Figure 5 : Répartition des médecins généralistes selon le lieu de formation
6. Répartition selon le secteur d’exercice :
Figure 6 : Répartition selon le secteur d’exercice
7. Répartition selon le milieu d’exercice :
Figure 7 : Répartition selon le milieu d’exercice
II. Données sur la varicelle :
1. Connaissance du virus par les médecins
Figure 8 : Connaissance du virus par les médecins :
II. Données sur la varicelle:
2.La perception de la varicelle en tant que maladie grave
Figure 9 : La perception de la varicelle en tant que maladie grave
III. Complications :
• Les complications : essentiellement des complications neurologiques (81%),
cutanées (68%) et pulmonaires (59,5%)
Figure 10 : Répartition des complications diagnostiquées par les médecins
IV. Vaccination anti-varicelle :
1. La durée de la protection immunitaire due au vaccin :
Figure 11: Quelle est la durée et l’importance de la protection immunitaire due au vaccin de la varicelle
IV. Vaccination anti-varicelle :
2 .Effet de la de la vaccination sur l’incidence de la varicelle :
Figure 12 : Effet de la de la vaccination sur l’incidence de la varicelle
IV. Vaccination anti-varicelle :
3. Effet de la de la vaccination sur l’incidence du Zona:
Figure 13 : Effet de la de la vaccination sur l’incidence du Zona
IV. Vaccination anti-varicelle :
4. Facteurs de risque du zona :
Figure 14 : Facteurs de risque du zona
IV. Vaccination anti-varicelle :
5. Information des patients sur le vaccin
Figure 15 : Information des patients sur le vaccin
IV. Vaccination anti-varicelle :
6. Age recommandé pour la vaccination
Figure 16 : Âge recommandé de vaccination
IV. Vaccination anti-varicelle :
7.Co-administration avec d’autres vaccins
Figure 17: Co-administration avec d’autres vaccins
IV. Vaccination anti-varicelle :
8. Remboursabilité du vaccin par les caisses de sécurité sociales
Figure 18 : Remboursabilité du vaccin par les caisses de sécurité
IV. Vaccination anti-varicelle :
9.Intégration au PNI
Figure 19 : Intégration au PNI
IV. Vaccination anti-varicelle :
10. Types du Vaccin : Monovalent ou combiné
Figure 20 Type du vaccin
IV. Vaccination anti-varicelle :
11. Stratégie vaccinale
Figure 21: Stratégie vaccinale
IV. Vaccination anti-varicelle :
12. Information sur la pharmacodynamie/ pharmacocinétique du vaccin
Figure 22 : Information sur la pharmacodynamie/ pharmacocinétique du vaccin
IV. Vaccination anti-varicelle :
14. Implication de souche vaccinale dans l’activation du zona
Figure 23 : Implication de souche vaccinale dans l activation du zona
IV. Vaccination anti-varicelle :
15. Avis des médecin sur l’existence d’un réseau de surveillance de la varicelle
Figure 24 : Existence d’un Réseau de surveillance de la varicelle
16.Association du vaccin anti varicelle aux autres vaccins du calendrier vaccinal
Figure 25 Association du vaccin anti varicelle aux autres
vaccins du calendrier vaccinal
17.Degré de satisfaction de la formation universitaire en matière de vaccination
Figure 26 Degré de satisfaction de la formation universitaire
en matière de vaccination
DISCUSSION
DISCUSSION
 La varicelle à l’origine de complications graves, voire mortelles .(Floret D. 2020)
→ 60% des médecins interrogés sont conscients de cette réalité
La durée de protection conférée reste de longue durée . (Cohen R 2019) (51%)
Plusieurs pays l’ont intégré a leur PNI (Marin M 2016)
→ 57% sont favorables à l’intégration de ce vaccin au PNI.
 Opinion positive pour sa co-administration avec les autres vaccins du PNI
(surtout vaccin ROR). 57%
Le vaccin n’est pas remboursable par la sécurité sociale.(DMP) 60%
DISCUSSION
 Si la vaccination : universelle chez les enfants : On peut concevoir une modification de
l’incidence du zona .(Patil 2022)
Aux Etats-Unis, déplacement de pic d’incidence de la varicelle a été observé , de 3-6 ans en
1995 à 9-11 ans en 2014. (Marin 2019)
 L’Advisory Committee on Immunisation Practices (ACIP) : le vaccin permet de prévenir
97% des hospitalisations pour complication grave ainsi que la mortalité liée à la varicelle .
 Balance bénéfices-risques : Trés favorable++
 70% de l’échantillon recommanderaient ce vaccin .
DISCUSSION
Limitations : hospitalisations et de la mortalité de 90% (Cohen R. 2019)
Réticence vaccinale : réelle en raison de mauvaises informations ou
de préoccupations quant à sa sécurité. (Milledge 2003)
Réticence due au coût du vaccin et des soins liés à son administration
(Milledge 2003 ,CDC 2021).
Efficacité vaccin contre la majorité des souches VZV (A Gershon 2022)
Mise à niveau : formation médicale en matière de vaccination.55%
LIMITES ET FORCES de l’etude
Limites de l’étude
Personne non adhérente: Refus d’adhérer à l’étude /
remplissage incorrect du questionnaire.
Étude transversale: limité dans le temps .
Forces de l’étude
 Participants:
- Vif intérêt pour l’étude.
 Questionnaires sur papier:
- Réponses obligatoires et questions fermées  données
exploitables.
 Anonymat des réponses:
- Mise en confiance des participants.
RECOMMANDATIONS
RECOMMANDATIONS SOMIPEV*(Maroc):
• Les personnes qui n’ont pas eu la varicelle notamment :
 Les adolescents de 12 à 18 ans.
 Les femmes en âge de procréer
 Les enfants de plus de 1 an dans l’attente d’une greffe d’organe.
 Toute personne non immunisée en contact étroit avec des sujets immunodéprimés.
• Les professionnels dont la sérologie est négative et qui sont en contact avec la petite
enfance.
• Indications plus larges en post-exposition :
 Familiale car les secondes ou troisièmes varicelles dans une même famille sont souvent plus sévères,
 Voyage programmé : éruption est prévisible, le droit d’interdire l’accès au voyageur ?
*Résultats de l’enquête SOMIPEV des varicelles de l’enfant en milieu hospitalier au Maroc. Inter-CHU : 2010-2018
RECOMMANDATIONS USA-JAPON-ALLEMAGNE…:
États-Unis :
1ère dose à l’âge de 12 à 15 mois, 2ème dose 4 à 6 ans.
 Toute personne adolescente ou adulte non vacciné .
Allemagne : Intégré au PNI
Autriche : Intégré au PNI
Japon : Intégré au PNI
Conclusion
 Absence d'un réseau de surveillance sentinelle, élément clé pour la collecte des
informations épidémiologiques.
 Absence de recommandations claires concernant la prévention de la varicelle.
 Un manque flagrant de connaissances exactes chez une proportion non négligeable des
professionnels de santé, concernant aussi bien la maladie elle-même que ses vaccins. (RORV)
 Le vaccin anti-varicelle n'est actuellement pas inclus dans le Programme National de
Vaccination (PNI).
 Ce vaccin est souvent en rupture de stock et non remboursable par la sécurité sociale.
Merci pour votre attention
Thèse N°52
Année 2023
Enquête de perception sur la varicelle et sa prévention auprès des Médecins
généralistes et Pédiatres dans la région d‘Agadir
THESE
PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 13/02/2023
PAR
Mr. Mouad BOUTADGHART
Né le 13 Juillet 1991 à Ouarzazate
POUR L’OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE
MOTS-CLES
Varicelle – Zona - Enfants - Maroc - Vaccination
Mme. L. ARSALANE PRESIDENTE
Professeur de Microbiologie-Virologie
M. A. BOUKHIRA RAPPORTEUR
Professeur De Biochimie –chimie et toxicologie médical
Mme. L. ADARMOUCH
Professeur agrégé Médecine Communautaire , hygiène et santé publique
M. N. RADA
Professeur agrégé de Pédiatrie
JUGES
JURY

Contenu connexe

Similaire à Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins généralistes et pédiatres dans la région d'agadir.pptx

Pfizer vaccination en officine rapport complet
Pfizer vaccination en officine rapport completPfizer vaccination en officine rapport complet
Pfizer vaccination en officine rapport completIpsos France
 
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les Vaccins
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les VaccinsGuide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les Vaccins
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les VaccinsThe Public Good Projects
 
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Réseau Pro Santé
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BCripsIDF
 
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...Ipsos France
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santéPaul Daval
 
Avis du groupe d'experts
Avis du groupe d'expertsAvis du groupe d'experts
Avis du groupe d'expertsNicolasLonard3
 
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...Société Tripalio
 
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...Ipsos France
 
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdf
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdfArgumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdf
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdfSociété Tripalio
 
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023MalysErondel
 
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccinationRapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccinationSociété Tripalio
 
Informations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESInformations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESRéseau Pro Santé
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...CripsIDF
 
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieuxPersonnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieuxIpsos France
 
De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.Réseau Pro Santé
 

Similaire à Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins généralistes et pédiatres dans la région d'agadir.pptx (20)

Pfizer vaccination en officine rapport complet
Pfizer vaccination en officine rapport completPfizer vaccination en officine rapport complet
Pfizer vaccination en officine rapport complet
 
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les Vaccins
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les VaccinsGuide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les Vaccins
Guide Pratique Pour La Gestion Des Fausses Informations Sur Les Vaccins
 
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.Thérapeutiques   rougeole   rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
Thérapeutiques rougeole rattrapage de vaccination pour les jeunes adultes.
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite B
 
Homeopathy
HomeopathyHomeopathy
Homeopathy
 
Dossier de presse
Dossier de presseDossier de presse
Dossier de presse
 
Rapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccinRapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccin
 
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
Avis du groupe d'experts
Avis du groupe d'expertsAvis du groupe d'experts
Avis du groupe d'experts
 
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...
note_de_cadrage_elargissement_des_competences_en_matiere_de_vaccination_des_i...
 
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...
Rôle du pharmacien dans la vaccination : quelles perceptions et attentes des ...
 
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdf
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdfArgumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdf
Argumentaire_scientifique_reintegration_soignants_MaJ Nov2022 .pdf
 
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023
GSK - Enquête sur la vaccination, avril 2023
 
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccinationRapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination
Rapport de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination
 
Informations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESInformations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDES
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
 
3èdose282501
3èdose2825013èdose282501
3èdose282501
 
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieuxPersonnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
 
De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.De biologiste médical à hygiéniste.
De biologiste médical à hygiéniste.
 

Plus de Mouad Boutadghart

Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INR
Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INRInterprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INR
Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INRMouad Boutadghart
 
Interprétation de l’hémogramme en médecine
Interprétation de l’hémogramme en médecineInterprétation de l’hémogramme en médecine
Interprétation de l’hémogramme en médecineMouad Boutadghart
 
Conduite à tenir devant un Purpura en Pédiatrie
Conduite à tenir  devant un Purpura en PédiatrieConduite à tenir  devant un Purpura en Pédiatrie
Conduite à tenir devant un Purpura en PédiatrieMouad Boutadghart
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Mouad Boutadghart
 
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart NaciriSyndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart NaciriMouad Boutadghart
 

Plus de Mouad Boutadghart (7)

Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INR
Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INRInterprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INR
Interprétation d'un bilan d'hémostase TP TCK INR
 
Interprétation de l’hémogramme en médecine
Interprétation de l’hémogramme en médecineInterprétation de l’hémogramme en médecine
Interprétation de l’hémogramme en médecine
 
Conduite à tenir devant un Purpura en Pédiatrie
Conduite à tenir  devant un Purpura en PédiatrieConduite à tenir  devant un Purpura en Pédiatrie
Conduite à tenir devant un Purpura en Pédiatrie
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
 
Les Torticolis de l'enfant
Les Torticolis de l'enfantLes Torticolis de l'enfant
Les Torticolis de l'enfant
 
Les Abords vasculaire
Les Abords vasculaireLes Abords vasculaire
Les Abords vasculaire
 
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart NaciriSyndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
Syndrome de lyse tumoral Dr Mouad Boutadghart Naciri
 

Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins généralistes et pédiatres dans la région d'agadir.pptx

  • 1. Thèse N°52 Année 2023 Enquête de perception sur la varicelle et sa prévention auprès des Médecins généralistes et Pédiatres dans la région d‘Agadir THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 13/02/2023 PAR Mr. Mouad BOUTADGHART Né le 13 Juillet 1991 à Ouarzazate POUR L’OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE MOTS-CLES Varicelle – Zona - Enfants - Maroc - Vaccination Mme. L. ARSALANE PRESIDENTE Professeur de Microbiologie-Virologie M. A. BOUKHIRA RAPPORTEUR Professeur De Biochimie –chimie et toxicologie médical Mme. L. ADARMOUCH Professeur en Médecine Communautaire , hygiène et santé publique M. N. RADA Professeur de Pédiatrie JUGES JURY
  • 2. Plan • Introduction • Matériels et méthodes • Résultats • Discussion • Limites et forces • Recommandations • Conclusion
  • 4. Introduction  La varicelle : Maladie bénigne mais complications sévères voire létales.  Le schéma vaccinal actuel : 2 doses .  France : 3000 hospitalisations et une vingtaine de décès.  États-Unis : 13000 hospitalisations et 150 décès (1996).
  • 5. Objectifs Evaluer : les connaissances des médecins généralistes et pédiatres sur la varicelle. Avoir une idée : les stratégies potentielles de vaccination . Evaluer : besoins et les attentes des médecins en matière de pratique préventive de la varicelle .
  • 7. Matériels et méthodes Type d'étude • Etude prospective de type descriptif et analytique. Population étudiée • Les médecins généralistes et pédiatres de la région d'Agadir. • 80 médecins généralistes et 19 pédiatres de tous les secteurs d'activités (Public, privé et mixte) et tous milieux confondus (Urbain, suburbain et rural)
  • 8. Matériels et méthodes Phase pré-analytique  Considération éthique : Un questionnaire anonyme rempli avec consentement des médecins interrogés.  Distribué par un seul EMFFI : médecins généralistes et pédiatres dans leurs cabinets privés et les centres de santé.  Déclaration de liens d'intérêt : Aucun lien d'intérêt n'est associé à ce travail.  Durée: 6 mois, Mars 2020 à septembre 2020.  Analyse des données: IBM SPSS 24.0.  Bibliographie: Zotero Reference Manager 6.
  • 9. Matériels et méthodes Fiche d’exploitation Critères d’inclusion: - Tous les médecins généralistes et les pédiatres quel que soit leur secteur (public, privé, mixte) et milieu d'activités (urbain, suburbain, rural) . Critères d’exclusion: - Médecins d’autres spécialités.
  • 11. I. Résultats sociodémographiques  Le taux de réponse : 89,16 %. – 1. Age: Figure1: Répartition des médecins se • Figure1: Répartition des médecins selon l’âge
  • 12. 2.Répartition selon la spécialité Figure 2: Répartition selon la spécialité
  • 13. 3.Sexe Figure 3 : Répartition des médecins selon le sexe
  • 14. 4.Répartition selon l’année d’obtention du doctorat Figure 4 : Répartition selon l année d obtention du doctorat
  • 15. 5.Répartition des praticiens selon le lieu de formation Figure 5 : Répartition des médecins généralistes selon le lieu de formation
  • 16. 6. Répartition selon le secteur d’exercice : Figure 6 : Répartition selon le secteur d’exercice
  • 17. 7. Répartition selon le milieu d’exercice : Figure 7 : Répartition selon le milieu d’exercice
  • 18. II. Données sur la varicelle : 1. Connaissance du virus par les médecins Figure 8 : Connaissance du virus par les médecins :
  • 19. II. Données sur la varicelle: 2.La perception de la varicelle en tant que maladie grave Figure 9 : La perception de la varicelle en tant que maladie grave
  • 20. III. Complications : • Les complications : essentiellement des complications neurologiques (81%), cutanées (68%) et pulmonaires (59,5%) Figure 10 : Répartition des complications diagnostiquées par les médecins
  • 21. IV. Vaccination anti-varicelle : 1. La durée de la protection immunitaire due au vaccin : Figure 11: Quelle est la durée et l’importance de la protection immunitaire due au vaccin de la varicelle
  • 22. IV. Vaccination anti-varicelle : 2 .Effet de la de la vaccination sur l’incidence de la varicelle : Figure 12 : Effet de la de la vaccination sur l’incidence de la varicelle
  • 23. IV. Vaccination anti-varicelle : 3. Effet de la de la vaccination sur l’incidence du Zona: Figure 13 : Effet de la de la vaccination sur l’incidence du Zona
  • 24. IV. Vaccination anti-varicelle : 4. Facteurs de risque du zona : Figure 14 : Facteurs de risque du zona
  • 25. IV. Vaccination anti-varicelle : 5. Information des patients sur le vaccin Figure 15 : Information des patients sur le vaccin
  • 26. IV. Vaccination anti-varicelle : 6. Age recommandé pour la vaccination Figure 16 : Âge recommandé de vaccination
  • 27. IV. Vaccination anti-varicelle : 7.Co-administration avec d’autres vaccins Figure 17: Co-administration avec d’autres vaccins
  • 28. IV. Vaccination anti-varicelle : 8. Remboursabilité du vaccin par les caisses de sécurité sociales Figure 18 : Remboursabilité du vaccin par les caisses de sécurité
  • 29. IV. Vaccination anti-varicelle : 9.Intégration au PNI Figure 19 : Intégration au PNI
  • 30. IV. Vaccination anti-varicelle : 10. Types du Vaccin : Monovalent ou combiné Figure 20 Type du vaccin
  • 31. IV. Vaccination anti-varicelle : 11. Stratégie vaccinale Figure 21: Stratégie vaccinale
  • 32. IV. Vaccination anti-varicelle : 12. Information sur la pharmacodynamie/ pharmacocinétique du vaccin Figure 22 : Information sur la pharmacodynamie/ pharmacocinétique du vaccin
  • 33. IV. Vaccination anti-varicelle : 14. Implication de souche vaccinale dans l’activation du zona Figure 23 : Implication de souche vaccinale dans l activation du zona
  • 34. IV. Vaccination anti-varicelle : 15. Avis des médecin sur l’existence d’un réseau de surveillance de la varicelle Figure 24 : Existence d’un Réseau de surveillance de la varicelle
  • 35. 16.Association du vaccin anti varicelle aux autres vaccins du calendrier vaccinal Figure 25 Association du vaccin anti varicelle aux autres vaccins du calendrier vaccinal
  • 36. 17.Degré de satisfaction de la formation universitaire en matière de vaccination Figure 26 Degré de satisfaction de la formation universitaire en matière de vaccination
  • 38. DISCUSSION  La varicelle à l’origine de complications graves, voire mortelles .(Floret D. 2020) → 60% des médecins interrogés sont conscients de cette réalité La durée de protection conférée reste de longue durée . (Cohen R 2019) (51%) Plusieurs pays l’ont intégré a leur PNI (Marin M 2016) → 57% sont favorables à l’intégration de ce vaccin au PNI.  Opinion positive pour sa co-administration avec les autres vaccins du PNI (surtout vaccin ROR). 57% Le vaccin n’est pas remboursable par la sécurité sociale.(DMP) 60%
  • 39. DISCUSSION  Si la vaccination : universelle chez les enfants : On peut concevoir une modification de l’incidence du zona .(Patil 2022) Aux Etats-Unis, déplacement de pic d’incidence de la varicelle a été observé , de 3-6 ans en 1995 à 9-11 ans en 2014. (Marin 2019)  L’Advisory Committee on Immunisation Practices (ACIP) : le vaccin permet de prévenir 97% des hospitalisations pour complication grave ainsi que la mortalité liée à la varicelle .  Balance bénéfices-risques : Trés favorable++  70% de l’échantillon recommanderaient ce vaccin .
  • 40. DISCUSSION Limitations : hospitalisations et de la mortalité de 90% (Cohen R. 2019) Réticence vaccinale : réelle en raison de mauvaises informations ou de préoccupations quant à sa sécurité. (Milledge 2003) Réticence due au coût du vaccin et des soins liés à son administration (Milledge 2003 ,CDC 2021). Efficacité vaccin contre la majorité des souches VZV (A Gershon 2022) Mise à niveau : formation médicale en matière de vaccination.55%
  • 41. LIMITES ET FORCES de l’etude
  • 42. Limites de l’étude Personne non adhérente: Refus d’adhérer à l’étude / remplissage incorrect du questionnaire. Étude transversale: limité dans le temps .
  • 43. Forces de l’étude  Participants: - Vif intérêt pour l’étude.  Questionnaires sur papier: - Réponses obligatoires et questions fermées  données exploitables.  Anonymat des réponses: - Mise en confiance des participants.
  • 45. RECOMMANDATIONS SOMIPEV*(Maroc): • Les personnes qui n’ont pas eu la varicelle notamment :  Les adolescents de 12 à 18 ans.  Les femmes en âge de procréer  Les enfants de plus de 1 an dans l’attente d’une greffe d’organe.  Toute personne non immunisée en contact étroit avec des sujets immunodéprimés. • Les professionnels dont la sérologie est négative et qui sont en contact avec la petite enfance. • Indications plus larges en post-exposition :  Familiale car les secondes ou troisièmes varicelles dans une même famille sont souvent plus sévères,  Voyage programmé : éruption est prévisible, le droit d’interdire l’accès au voyageur ? *Résultats de l’enquête SOMIPEV des varicelles de l’enfant en milieu hospitalier au Maroc. Inter-CHU : 2010-2018
  • 46. RECOMMANDATIONS USA-JAPON-ALLEMAGNE…: États-Unis : 1ère dose à l’âge de 12 à 15 mois, 2ème dose 4 à 6 ans.  Toute personne adolescente ou adulte non vacciné . Allemagne : Intégré au PNI Autriche : Intégré au PNI Japon : Intégré au PNI
  • 47. Conclusion  Absence d'un réseau de surveillance sentinelle, élément clé pour la collecte des informations épidémiologiques.  Absence de recommandations claires concernant la prévention de la varicelle.  Un manque flagrant de connaissances exactes chez une proportion non négligeable des professionnels de santé, concernant aussi bien la maladie elle-même que ses vaccins. (RORV)  Le vaccin anti-varicelle n'est actuellement pas inclus dans le Programme National de Vaccination (PNI).  Ce vaccin est souvent en rupture de stock et non remboursable par la sécurité sociale.
  • 48. Merci pour votre attention
  • 49. Thèse N°52 Année 2023 Enquête de perception sur la varicelle et sa prévention auprès des Médecins généralistes et Pédiatres dans la région d‘Agadir THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 13/02/2023 PAR Mr. Mouad BOUTADGHART Né le 13 Juillet 1991 à Ouarzazate POUR L’OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE MOTS-CLES Varicelle – Zona - Enfants - Maroc - Vaccination Mme. L. ARSALANE PRESIDENTE Professeur de Microbiologie-Virologie M. A. BOUKHIRA RAPPORTEUR Professeur De Biochimie –chimie et toxicologie médical Mme. L. ADARMOUCH Professeur agrégé Médecine Communautaire , hygiène et santé publique M. N. RADA Professeur agrégé de Pédiatrie JUGES JURY

Notes de l'éditeur

  1. Merci Mme la présidente Honorable Jury, chère famille, chers amis, Honorable assistance. Permettez-moi de vous présenter le résumé de notre travail intitulé, Enquête de perception sur la varicelle et sa prévention auprès des Médecins généralistes et Pédiatres dans la région d‘agadir encadré par mon maitre professeur Boukhira que je tiens à remercier infiniment .
  2. Pour cela nous adopterons le plan suivant: après une brève introduction, nous passerons en revue les materiels et méthodes, puis Nous exposerons les résultats obtenus, ensuite nous les discuterons avant de conclure.
  3. En guise d’introduction
  4. Maladie considérée comme bénigne Le but de ce travail de limiter les hospitalisat complicat+è mortalité…… Alpha herpesviridae Le vaccin contre la varicelle est hautement efficace pour ce nombre a a baissé d environ 90% La varicelle est une maladie infantile quasi obligatoire, longtemps considérée comme bénigne, cependant des complications sont possibles, parfois sévères voire létales. Virus à ADN , famille des Herpesviridae, du genre varicelle-zona virus. Le schéma vaccinal actuel est de 2 doses. En France recense une vingtaine de décès par an et 3000 hospitalisations pour 700 000 cas de varicelle annuels . Aux États-Unis, il y avait en moyenne 4 millions de cas de varicelle, 10 500 à 13 000 hospitalisations et 100 à 150 décès chaque année.(Avant l'établissement de la vaccination générale en 1996.) Au Maroc, comme en Europe, la vaccination fait l’objet d’une recommandation ciblée pour certaines populations à risque dont les sujets de plus de 12 ans sans antécédent de varicelle L'objectif de cette étude est d'évaluer les connaissances des médecins généralistes et pédiatres en matière de vaccination et d'avoir une idée globale pour une éventuelle stratégie de vaccination.
  5. Le but de ce travail de limiter les hospitalisat complicat+è mortalité…… Alpha herpesviridae Le vaccin contre la varicelle est hautement efficace pour ce nombre a a baissé d environ 90% La varicelle est une maladie infantile quasi obligatoire, longtemps considérée comme bénigne, cependant des complications sont possibles, parfois sévères voire létales. Virus à ADN , famille des Herpesviridae, du genre varicelle-zona virus. Le schéma vaccinal actuel est de 2 doses. En France recense une vingtaine de décès par an et 3000 hospitalisations pour 700 000 cas de varicelle annuels . Aux États-Unis, il y avait en moyenne 4 millions de cas de varicelle, 10 500 à 13 000 hospitalisations et 100 à 150 décès chaque année.(Avant l'établissement de la vaccination générale en 1996.) Au Maroc, comme en Europe, la vaccination fait l’objet d’une recommandation ciblée pour certaines populations à risque dont les sujets de plus de 12 ans sans antécédent de varicelle L'objectif de cette étude est d'évaluer les connaissances des médecins généralistes et pédiatres en matière de vaccination et d'avoir une idée globale pour une éventuelle stratégie de vaccination.
  6. Pour ce faire,
  7. L’étude a inclus Echantillongae accidentel Taille de l echantillonage 99praticiens
  8. *Pour limiter les biais liées a l enqueteur *Echantillonage accidentel *Questionnaire de 26 question fermé La durée était de 6 mois, allant de mars 2020 à septembre 2020. Les données ont été saisies et analysées sur le logiciel IBM SPSS 24.0. La bibliographie a été traitée avec Zotero Reference Manager 6.
  9. Et les régions hors agadir …
  10. Nos résultats étaient ainsi
  11. la tranche d’âge correspondante aux trentenaires était la plus représentée par 24 cas soit 24% des medecins . L’âge des médecins interrogés variait de 26 à 73 ans avec une moyenne d’âge de 49,5 ans.
  12. Le taux de médecins généralistes était de 80% contre 20% pour les pédiatres.
  13. Le sexe féminin était prédominant dans notre échantillon (60 femmes et 39 hommes). Le rapport hommes/femmes était de 1,53 .Le sex-ratio 1,53
  14. L'année d'obtention de doctorat variait de 1975 à 2020 avec une médiane de 2004 et un écart type de 11,9 ans.
  15. La plupart des médecins interrogés ont été formés dans les facultés nationales (94 médecins) alors que 5 médecins ont été formés dans des facultés étrangères. La plupart des médecins interrogés a été formés dans les facultés nationales (94 médecins) avec une predominance de la fmp c et rabat suivie par marrakech alors que 5 médecins ont été formés dans des facultés étrangères. Et 4 avait une formation militaire
  16. Au cours de notre enquête, 51% médecins exerçaient dans le secteur public et 39% dans le secteur privé et 9% ont un exercice mixte.
  17. Dans notre enquête, 21% des médecins interrogés exerçaient dans le milieu rural, 18% dans le milieu suburbain et 61% dans le milieu urbain.
  18. 82% des médecins ont répondu par le Virus Varicelle-Zona de la famille des Herpesviridae.
  19. Pour 30% des médecins interrogés, ils ont répondu oui selon les complications de la maladie. Par contre,70% des médecins interrogés ont répondu que la varicelle est une maladie souvent bénigne.
  20. Neurologique méningite encephalite ataxie+++ Surinfectiosn cutanéés streptococcique ++ Pneumonie varicelleuse + Complications renales+++ arthrite
  21. Selon la majorité des médecins le vaccin confére une protection de langue duréé 51 % pensent que la vaccination anti-varicelle confère une protection immunitaire à vie .
  22. La majorité (60%) pensent que le schéma vaccinal anti-varicelle entraîne une diminution de l’incidence varicelle
  23. La majorité (45%) pensent que le schéma vaccinal entraîne une diminution du Zona
  24. On note une supériorité (60%) des médecins qui pensent que les facteurs de risque du zona peuvent être une Altération de l’immunité à médiation cellulaire et/ou l‘âge
  25. Presque la moitié(51%) informent leurs patients sur la présence du vaccin
  26. la plupart des médecins recommandent la prescription du vaccin avant l’Âge de 2 ans (48%)
  27. 57% jugent qu’une Co-administration avec d’autres vaccins serait plus judicieuse . .
  28. La majorité des médecins interrogés (60%) sont persuadé que le vaccin n’est pas remboursé par la sécurité sociale.
  29. Presque la moitié des médecins interrogés (57 %) estiment que le vaccin anti varicelle doit être intégré au PNI .
  30. 67% des médecins interrogés ont eu recours au vaccin monovalent
  31. Pour 52% la stratégie vaccinale a adopter est une Vaccination généralisée des nourrissons et des enfants avant l’àge de 2ans. Tandis que 48%vaccination ciblée
  32. 54% ne dispose pas d’informations sur la PD et la PC du vaccin
  33. Pour 75% la souche vaccinale peut être responsable d une activation du zona
  34. Pour 54% , le Maroc ne disposent pas de réseaux de surveillance sentinelle de la varicelle .
  35.   Pour 52% des médecins interrogés ils ont adopte une attitude conservatrice vue la varicelle est immunisante a l enfance , ils ont répondu au il n y a pas d’intérêt d’ajouter le vaccin anti varicelle au calendrier vaccinale , par ailleurs , 48% qvqient une attitude plus ouverte et était en faveur d ajout du vaccin anti varicelle au calendrier vaccinal .
  36. 55% étaient non satisfait de la formation universitaire en matière de vaccination
  37. A présent nous allons discuter nos résultats à la lumière des données de la littérature .
  38. DMP =Direction des Médicaments et de la Pharmacie MAROC La varicelle peut être l’origine de complications graves, voire mortelles 60% des médecins interrogés sont conscients de cette réalité Les estimations concernant la durée de protection conférée  elle reste de longue durée, d’au moins 10 ans sinon à vie. 57% se déclarent favorables à l’intégration de ce vaccin au PNI Opinion positive pour sa co-administration avec les autres vaccins du PNI (surtout vaccin ROR) Le vaccin n’est pas remboursable par la sécurité sociale .
  39. Acip permeetant ainsi d”economiser d hospitalistaion et prévernir des décés liée a la varicelle une hositalisations coute environs aux etars unis 18k usd to 48k usd Tandis que lq vaccinataion de 90 45% dilunition l’intégration d’un vaccin dans un programme national de vaccination ne se base pas uniquement sur les arguments précités . La décision en matière de politique vaccinale repose sur l’établissement de la balance entre les bénéfices et les risques . Si la vaccination deviendrait universelle chez les enfants : On peut concevoir une modification de l’incidence du zona mais le rapport bénéfice risque est trés favorable . Aux Etats-Unis, le déplacement de l’âge de la maladie a été effectivement observé. le pic d’incidence de la varicelle est passé de 3-6 ans en 1995 à 9-11 ans en 2004. L’Advisory Committee on Immunisation Practices (ACIP) a recommandé en juin 2006 le passage a un schéma vaccinal à 2 doses.on a constaté une dimunition d’environ 90% des hospitalisations pour complication grave de la varicelle ainsi que la mortalité lié a cette maladie . 70% des médecins interrogés affirment qu’ils la recommanderont systématiquement ce vaccin
  40. Méme les nouvelles souches ont moins de risque variant on moins de risques+++ Notre étude de 2020 consolide les résultats et les recommandations de celle de 2014. Une couverture vaccinale à 95% entraînera une diminution 90% de l'incidence des hospitalisations liés au complications de surinfections bactériennes , des pneumonies, des méningites et des encéphalites  qui peuvent être graves, voire mortelles.. -Le potentiel de réticence vaccinale est réel en raison de mauvaises informations ou de préoccupations quant à la sécurité. Il pourrait être utile de faire un travail de sensibilisation et de fournir des informations basées sur des preuves sur l'efficacité et la sécurité du vaccin. -Réticence due au coût du vaccin et des soins liés à son administration.(même si le rapport bénéfice/risque est très favorable.) -Pas de risque tangible sur l'immunité du groupe et le potentiel d'apparition de nouvelles souches du virus car la vaccination est efficace contre la majorité des souches VZV (le potentiel pour l'apparition de nouvelles souches du virus demeure possible).. -Mise à niveau de la formation médicale en matière de vaccination.
  41. Impossibilité de capturer les changements dans les attitudes et les comportements au fil du temps
  42. Notre étude a suscité un vif intérêt de la part des participants. Beaucoup nous ont fait part de leur souhait à voir l’aboutissement de ce travail et de voir des mesures concrètes qui pourraient les aider à combattre ce fléau. Les questionnaires sur Google Forms ont été remplis en totalité vu que les réponses étaient obligatoires. Toutes les données collectées à ce niveau ont donc pu être exploitées. L’utilisation de Google Forms a également permis de garantir l’anonymat des réponses, ce qui a mis les participants en confiance et leur a permis de dévoiler leurs craintes.
  43. En guise d’introduction
  44. SOMIPEV ONT STRATEGIE DE VACCINATION CIBLEE COMME 48% DE NOTRE ECHANTILLON Aux Etats-Unies, Japon, Allemagne, Autriche… vaccination recommandée pour tous les enfants à partir de l’âge de 1 an • Au Maroc, comme en Europe, la vaccination fait l’objet d’une recommandation ciblée pour certaines populations à risque. enfance.
  45. SOMIPEV ONT STRATEGIE DE VACCINATION CIBLEE COMME 48% DE NOTRE ECHANTILLON Aux Etats-Unies, Japon, Allemagne, Autriche… vaccination recommandée pour tous les enfants à partir de l’âge de 1 an
  46. Conclusion : Les résultats de cette étude sur la varicelle et sa prévention auprès des médecins généralistes et pédiatres de la région d’agadir révèlent un certain nombre de points et laissent ouvertes d'autres questions auxquelles répondront d'autres enquêtes à venir : Les lacunes de connaissances et les obstacles à la vaccination, que dans la région. Absence de recommandations claires concernant la prévention de la varicelle. Absence d'un réseau de surveillance sentinelle, élément clé pour la collecte des informations épidémiologiques. Un manque flagrant de connaissances exactes chez une proportion non négligeable des professionnels de santé, concernant aussi bien la maladie elle-même que ses vaccins. (RORV ) Le vaccin anti-varicelle n'est actuellement pas inclus dans le Programme National de Vaccination (PNI). Ce vaccin est souvent en rupture de stock. Une remise en question du cursus universitaire dans les facultés de Médecine pour optimiser la formation en matière de vaccination.. Il serait intéressant de procéder à une enquête auprès des parents pour cerner le degré d’acceptabilité (évaluer leur manque d’information , cerner les préoccupations liées au coût et la sécurité liée à cet acte infirmier de prescription médicale ...
  47. أقْسِم بالله العَظِيم أن أراقبَ الله في مِهْنَتِي. وأن أصُونَ حياة الإنسان في كآفّةِ أطوَارهَا في كل الظروف والأحَوال باذلة وسْعِي في إنقاذها مِن الهَلاكِ والمرَضِ والألَم والقَلَق. وأن أحفَظَ لِلنَاسِ كرَامَتهُم، وأسْتر عَوْرَتهُم، وأكتمَ سِرَّهُمْ. وأن أكونَ عَلى الدوَام من وسائِل رحمة الله، باذلة رِعَایَتي الطبية للقریب والبعيد، للصالح والطالح، والصدیق والعدو. وأن أثابر على طلب العلم، وأسَخِّرَه لِنَفْعِ الإِنْسَان لا لأذَاهمْ. وأن أُوَقّرَ مَن عَلَّمَني، وأُعَلّمَ مَن یَصْغرَني، وأكون أختاً لِكُلّ زَميل في المِهنَةِ الطِّبِّيَة مُتعَاونِين عَلى البرِّ والتقوى. وأن تكون حياتي مِصْدَاق إیمَاني في سِرّي وَعَلانيَتي، نَقِيَّة مِمّا یُشينهَا تجَاهَ الله وَرَسُولِهِ وَالمؤمِنين. والله على ما أقول شهيد