SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  141
Télécharger pour lire hors ligne
Université Abdelhamid
MEHRI – Constantine 2
Faculté NTIC
Département TLSI
SITW
2014-2015
Exposé :
Introduction au web sémantique :
quand le lient fait sens
Réaliser par :
 FICEL Hemza
 LEZZAR Adib
 ARKI Oussama
Plan de travail
2
Plan de travail
Introduction 1
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2
Définition 3
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2
Définition 3 Principe 4
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2 Standards 5
Définition 3 Principe 4
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2 Standards 5
Définition 3 Principe 4
Acteurs
impliqués 6
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2 Standards 5
Définition 3 Principe 4
Exemples 7
Acteurs
impliqués 6
2
Plan de travail
Introduction 1 Historique 2 Standards 5
Définition 3 Principe 4
Exemples 7
Conclusion
8
Acteurs
impliqués 6
2
Introduction
3
Introduction
3
Introduction
Web
3
Introduction
Web Fichiers
3
Introduction
Web Fichiers Service mail
3
Introduction
Web Fichiers Service mail
…
3
Introduction
Web Fichiers Service mail
…
Le Web n’est qu'une des
applications d’Internet;
3
4
Introduction
Web
4
Introduction
Pour un humain, le web
c’est : le travail, les amis, les
news, l’argent, … . Il a un sens.
Web
+ …
4
Introduction
Pour un humain, le web
c’est : le travail, les amis, les
news, l’argent, … . Il a un sens.
Web
+ …
4
Introduction
Pour un humain, le web
c’est : le travail, les amis, les
news, l’argent, … . Il a un sens.
Pour la machine, le web
c’est : un réseau composé de
ressources et de liens n’ayant
aucun sens. Web
+ …
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
Repose sur l'utilisation de
mots ou des documents, ne
dispose d'aucune information de
nature sémantique
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
Repose sur l'utilisation de
mots ou des documents, ne
dispose d'aucune information de
nature sémantique
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
Repose sur l'utilisation de
mots ou des documents, ne
dispose d'aucune information de
nature sémantique
5
Introduction
Parmi les plusieurs
problèmes confrontent le web
actuel : la recherche
d'information.
Repose sur l'utilisation de
mots ou des documents, ne
dispose d'aucune information de
nature sémantique
La solution a été proposée
dans le web sémantique.
6
Historique
6
Historique
1989-1994
La création du Web
• Tim Berners-Lee
propose la mise en
place d'un dispositif
technologique pour
mettre à disposition,
lier et partager des
documents sur un
réseau de machines
connectées.
6
Historique
1989-1994
La création du Web
1994-2001
Théorie du WS
• Tim Berners-Lee
propose la mise en
place d'un dispositif
technologique pour
mettre à disposition,
lier et partager des
documents sur un
réseau de machines
connectées.
• Création du W3C
• Tim Berners-Lee dresse
les futures directions du
W3C et démontre le «
besoin de sémantique
pour le Web ».
• la mise en place des
recommandations
nécessaires à la
structuration des
documents.
6
Historique
1989-1994
La création du Web
1994-2001
Théorie du WS
2001-2009
Le long chemin vers
le Web de données
• Tim Berners-Lee
propose la mise en
place d'un dispositif
technologique pour
mettre à disposition,
lier et partager des
documents sur un
réseau de machines
connectées.
• Création du W3C
• Tim Berners-Lee dresse
les futures directions du
W3C et démontre le «
besoin de sémantique
pour le Web ».
• la mise en place des
recommandations
nécessaires à la
structuration des
documents.
• Les différents travaux
engagés depuis 1994
présentés pour la première
fois au grand public.
• Présentation d’un cas
d'utilisation et les différentes
technologies nécessaires à
la réalisation du Web
sémantique.
7
Définition
7
Définition
« Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une
signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs
et les personnes ». Tim Berners-Lee.
7
Définition
« Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une
signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs
et les personnes ». Tim Berners-Lee.
Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et
réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ».
7
Définition
« Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une
signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs
et les personnes ». Tim Berners-Lee.
Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et
réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ».
HTML HTTP
URL
Communication
WEB
AdresseRéférence
7
Définition
« Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une
signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs
et les personnes ». Tim Berners-Lee.
Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et
réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ».
HTML HTTP
URL
Communication
WEB
AdresseRéférence
décrire et
relier des
ressources
7
Définition
« Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une
signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs
et les personnes ». Tim Berners-Lee.
Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et
réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ».
HTML HTTP
URL
Communication
WEB
AdresseRéférence
Description
de ressources HTTP
URI
Communication
WEB
AdresseRéférence
décrire et
relier des
ressources
8
Principe général
8
Principe général
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
8
Principe général
Identifier ce
qui existe sur
le web.
URL
http://mon-site.dz
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
8
Principe général
Identifier ce
qui existe sur
le web.
URL
http://mon-site.dz
Identifier, sur
le web, ce
qui existe.
URI
http://animaux.dz
/ce-zèbre
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
8
Principe général
Identifier ce
qui existe sur
le web.
URL
http://mon-site.dz
Identifier, sur
le web, ce
qui existe.
URI
http://animaux.dz
/ce-zèbre
Identifier, sur
le web, en
toute langue
ce qui existe.
IRI
http://‫.الحيوانات‬dz/
‫-هذا‬zèbre
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
8
Principe général
Identifier ce
qui existe sur
le web.
URL
http://mon-site.dz
Identifier, sur
le web, ce
qui existe.
URI
http://animaux.dz
/ce-zèbre
Identifier, sur
le web, en
toute langue
ce qui existe.
IRI
http://‫.الحيوانات‬dz/
‫-هذا‬zèbre
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
La différence est que les
URI du Web sémantique ne
dénotent pas des documents,
mais des objets.
8
Principe général
Identifier ce
qui existe sur
le web.
URL
http://mon-site.dz
Identifier, sur
le web, ce
qui existe.
URI
http://animaux.dz
/ce-zèbre
Identifier, sur
le web, en
toute langue
ce qui existe.
IRI
http://‫.الحيوانات‬dz/
‫-هذا‬zèbre
La clé de l’architecture du
Web sémantique est la même
que celle du Web classique : le
nommage et la référence par
des URI et IRI.
La différence est que les
URI du Web sémantique ne
dénotent pas des documents,
mais des objets.
URI pour FICEL HEMZA,
Algérie ,Constantine, …
9
Principe général
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
URI
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Identifie
URI
Ressource
Constantine
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
http://mon-site.dz/Algérie
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Identifie
URI
URI
Ressource
Constantine
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
http://mon-site.dz/Algérie
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Identifie
Identifie
URI
URI
Ressource
Algérie
Ressource
Constantine
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
http://mon-site.dz/Algérie
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Constantine et l’Algérie seront
reliées par le lien « se trouve »
(Constantine se trouve en Algérie).
Identifie
Identifie
URI
URI
Ressource
Algérie
Ressource
Constantine
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
http://mon-site.dz/Algérie
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Constantine et l’Algérie seront
reliées par le lien « se trouve »
(Constantine se trouve en Algérie).
Identifie
Identifie
URI
URI
Ressource
Algérie
Ressource
Constantine
9
Principe général
http://mon-site.dz/Constantine
http://mon-site.dz/Algérie
Ces URI sont liés les uns aux
autres. Contrairement aux liens
classiques du Web standard, ces liens
sont des liens sémantiques.
Constantine et l’Algérie seront
reliées par le lien « se trouve »
(Constantine se trouve en Algérie).
Il ne s’agit donc plus juste d’un
moyen de passer d’une page à une
autre mais d’un mécanisme pour
décrire les liens sémantiques les plus
riches entre objets.
Identifie
Identifie
URI
URI
Ressource
Algérie
Ressource
Constantine
10
Standards du WS
10
Standards du WS
Une architecture en couches
commune recommandée par le W3C.
10
Standards du WS
XML
URI/IRI
SAPRQL
CRYPTOGRAPHY
RDF
Rules:RIF
RDF-S
Ontology
OWL
Unifying logic
PROOF
Trust
Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches
commune recommandée par le W3C.
10
Standards du WS
XML
URI/IRI
SAPRQL
CRYPTOGRAPHY
RDF
Rules:RIF
RDF-S
Ontology
OWL
Unifying logic
PROOF
Trust
Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches
commune recommandée par le W3C.
Il s’agit de la vision schématique
du web sémantique proposée par son
inventeur Tim Berners-Lee en 2001.
10
Standards du WS
XML
URI/IRI
SAPRQL
CRYPTOGRAPHY
RDF
Rules:RIF
RDF-S
Ontology
OWL
Unifying logic
PROOF
Trust
Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches
commune recommandée par le W3C.
Il s’agit de la vision schématique
du web sémantique proposée par son
inventeur Tim Berners-Lee en 2001.
La pile des standards est classé en
cinq grandes familles.
10
Standards du WS
XML
URI/IRI
SAPRQL
CRYPTOGRAPHY
RDF
Rules:RIF
RDF-S
Ontology
OWL
Unifying logic
PROOF
Trust
Interface utilisateur et applications
Représentation
Requêtes
Raisonnement
Confiance
InteractionUne architecture en couches
commune recommandée par le W3C.
Il s’agit de la vision schématique
du web sémantique proposée par son
inventeur Tim Berners-Lee en 2001.
La pile des standards est classé en
cinq grandes familles.
11
Standards du WS
Identification (URI) OU IRI
11
Standards du WS
URI ou IRI. L’URI est un protocole
simple et extensible pour identifier, d’une
manière unique et uniforme, toute
ressource sur le web.
Identification (URI) OU IRI
11
Standards du WS
URI ou IRI. L’URI est un protocole
simple et extensible pour identifier, d’une
manière unique et uniforme, toute
ressource sur le web.
On entend par ressource n’importe
quel objet ayant une identité, telle qu’un
document électronique, une page HTML,
un fichier, une image, une vidéo, un
service, une couleur, etc.
Identification (URI) OU IRI
11
Standards du WS
URI ou IRI. L’URI est un protocole
simple et extensible pour identifier, d’une
manière unique et uniforme, toute
ressource sur le web.
On entend par ressource n’importe
quel objet ayant une identité, telle qu’un
document électronique, une page HTML,
un fichier, une image, une vidéo, un
service, une couleur, etc.
Identification (URI) OU IRI
11
Standards du WS
URI ou IRI. L’URI est un protocole
simple et extensible pour identifier, d’une
manière unique et uniforme, toute
ressource sur le web.
On entend par ressource n’importe
quel objet ayant une identité, telle qu’un
document électronique, une page HTML,
un fichier, une image, une vidéo, un
service, une couleur, etc.
Exemples:
ftp://ftp.ift.wikil.org/outils/openConf.rar,
adib@yahoo.dz , telnet://ift.wiki.org/.
Identification (URI) OU IRI
12
Standards du WS
Le langage de balisage XML
12
Standards du WS
Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne
sommes toujours pas au point d’affecter
une sémantique à l’information.
12
Standards du WS
Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne
sommes toujours pas au point d’affecter
une sémantique à l’information.
Il s’agit seulement d’une couche
syntaxique, de bas niveaux, qui permet de
structurer les données et organiser selon
un format de message standard.
12
Standards du WS
Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne
sommes toujours pas au point d’affecter
une sémantique à l’information.
Il s’agit seulement d’une couche
syntaxique, de bas niveaux, qui permet de
structurer les données et organiser selon
un format de message standard.
Le XML a su donner une nouvelle
dimension aux informations en les
structurant à la guise du développeur, mais
ne permet pas d'en décrire le contenu.
12
Standards du WS
Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne
sommes toujours pas au point d’affecter
une sémantique à l’information.
Il s’agit seulement d’une couche
syntaxique, de bas niveaux, qui permet de
structurer les données et organiser selon
un format de message standard.
Le XML a su donner une nouvelle
dimension aux informations en les
structurant à la guise du développeur, mais
ne permet pas d'en décrire le contenu.
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?>
<personne sexe="masculin">
<nom>FICEL</nom>
<prenom>Hemza</prenom>
<adresse>
<codePostal>18000</codePostal>
<wilaya>JIJEL</wilaya>
<pays>ALGERIE</pays>
</adresse>
</personne>
13
Standards du WS
Le langage de définition RDF
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
Sujet
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
Sujet prédicat
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
Sujet prédicat Objet
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
Le sujet : c’est la ressource à décrire.
Le prédicat : c’est le type de propriété
utilisée pour décrire la ressource.
L’objet : c’est la valeur de la propriété,
il peut également s’agir d’une ressource. Sujet prédicat Objet
13
Standards du WS
Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework),
C'est un langage permettant de décrire
des ressources web grâce à des triplets de
la forme : (sujet, prédicat, objet).
Le sujet : c’est la ressource à décrire.
Le prédicat : c’est le type de propriété
utilisée pour décrire la ressource.
L’objet : c’est la valeur de la propriété,
il peut également s’agir d’une ressource.
Ce langage est un modèle standard
pour l'échange de données sur le « web
des objets ».
Sujet prédicat Objet
14
Standards du WS
Le langage de définition RDF
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
Abdullah
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
Abdullah a pour fils
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
Abdullah a pour fils Mohamed
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils Mohamed
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils Mohamed
<rdf:Description about="# Abdullah "
<family:child rdf:Resource="#Mohamed">
</rdf:Description>
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils Mohamed
<rdf:Description about="# Abdullah "
<family:child rdf:Resource="#Mohamed">
</rdf:Description>
Le W3C propose également une
intégration directe des triplets dans le
langage HTML avec la norme RDFa :
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une
intégration directe des triplets dans le
langage HTML avec la norme RDFa :
<p about="# Abdullah "
<span
property="family:child">Mohamed</span>
est le fils de Abdullah
</p>
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une
intégration directe des triplets dans le
langage HTML avec la norme RDFa :
<p about="# Abdullah "
<span
property="family:child">Mohamed</span>
est le fils de Abdullah
</p>
FOAF (Friend Of A Friend) : vocabulaire
RDF permettant de décrire des personnes
et les relations entre eux.
14
Standards du WS
Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils
nommé Mohamed» est représenté :
En RDF/XML on écrit :
Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une
intégration directe des triplets dans le
langage HTML avec la norme RDFa :
<p about="# Abdullah "
<span
property="family:child">Mohamed</span>
est le fils de Abdullah
</p>
FOAF (Friend Of A Friend) : vocabulaire
RDF permettant de décrire des personnes
et les relations entre eux.
DC (Dublin Core) : adapté à la
description des documents ou ressources
Interne
15
Standards du WS
L’extension RDF-S
15
Standards du WS
L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de
RDF. C’est un méta-vocabulaire qui
enrichie le langage RDF.
15
Standards du WS
L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de
RDF. C’est un méta-vocabulaire qui
enrichie le langage RDF.
Ajoute à RDF la possibilité de définir
des hiérarchies de classes et de définir les
genres et les propriétés des ressources,
d’assigner des contraintes,… .
15
Standards du WS
L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de
RDF. C’est un méta-vocabulaire qui
enrichie le langage RDF.
Ajoute à RDF la possibilité de définir
des hiérarchies de classes et de définir les
genres et les propriétés des ressources,
d’assigner des contraintes,… .
<?xml version="1.0"?>
<rdf:RDF
xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#"
xmlns:rdfs="http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#"
xml:base="http://www.animals.de/animales#">
<rdf:Description rdf:ID="animale">
<rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf-
schema#Class"/>
</rdf:Description>
<rdf:Description rdf:ID="cheval">
<rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf-
schema#Class"/>
<rdfs:subClassOf rdf:resource="#animale"/>
</rdf:Description>
</rdf:RDF>
15
Standards du WS
L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de
RDF. C’est un méta-vocabulaire qui
enrichie le langage RDF.
Ajoute à RDF la possibilité de définir
des hiérarchies de classes et de définir les
genres et les propriétés des ressources,
d’assigner des contraintes,… .
Les schémas RDF permettent donc de
garantir qu’un document RDF est
sémantiquement consistant.
<?xml version="1.0"?>
<rdf:RDF
xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#"
xmlns:rdfs="http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#"
xml:base="http://www.animals.de/animales#">
<rdf:Description rdf:ID="animale">
<rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf-
schema#Class"/>
</rdf:Description>
<rdf:Description rdf:ID="cheval">
<rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf-
schema#Class"/>
<rdfs:subClassOf rdf:resource="#animale"/>
</rdf:Description>
</rdf:RDF>
16
Standards du WS
Les ontologies et OWL
16
Standards du WS
Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une
modélisation ainsi que la structure qu’elle
modélise. Si on prenait comme exemple
un texte, on s’intéresse autant à la
structure qu’au sens.
16
Standards du WS
Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une
modélisation ainsi que la structure qu’elle
modélise. Si on prenait comme exemple
un texte, on s’intéresse autant à la
structure qu’au sens.
16
Standards du WS
Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une
modélisation ainsi que la structure qu’elle
modélise. Si on prenait comme exemple
un texte, on s’intéresse autant à la
structure qu’au sens.
OWL (Web Ontology Langage). Cette
couche utilise ce langage, qui est basé sur
RDF. C’est une extension de RDF Schémas.
Il définit un vocabulaire riche pour décrire
les ontologies.
16
Standards du WS
Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une
modélisation ainsi que la structure qu’elle
modélise. Si on prenait comme exemple
un texte, on s’intéresse autant à la
structure qu’au sens.
OWL (Web Ontology Langage). Cette
couche utilise ce langage, qui est basé sur
RDF. C’est une extension de RDF Schémas.
Il définit un vocabulaire riche pour décrire
les ontologies.
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
FICEL Hemza
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
FICEL Hemza
ficel_hamza@hotmail.fr
A
A
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
FICEL Hemza
ARKI Oussama
LEZZAR Adib
ficel_hamza@hotmail.fr
A
A
connaitre
connaitre
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
<foaf:Person>
<foaf:name>FICEL Hemza</foaf:name>
<foaf:title>Mr.</foaf:title>
<foaf:givenName>Hemza</foaf:givenName>
<foaf:familyName>FICEL</foaf:familyName>
<foaf:mbox
rdf:resource="mailto:ficel_hamza@hotmail.fr"/>
<foaf:homepage rdf:resource=" http://hamzaf.dz/"/>
<foaf:knows>
<foaf:Person">
<foaf:name> LEZZAR Adib</foaf:name>
</foaf:Person>
<foaf:Person">
<foaf:name> ARKI Oussama</foaf:name>
</foaf:Person>
</foaf:knows>
</foaf:Person>
FICEL Hemza
ARKI Oussama
LEZZAR Adib
ficel_hamza@hotmail.fr
A
A
connaitre
connaitre
17
Standards du WS
Les ontologies et OWL
<foaf:Person>
<foaf:name>FICEL Hemza</foaf:name>
<foaf:title>Mr.</foaf:title>
<foaf:givenName>Hemza</foaf:givenName>
<foaf:familyName>FICEL</foaf:familyName>
<foaf:mbox
rdf:resource="mailto:ficel_hamza@hotmail.fr"/>
<foaf:homepage rdf:resource=" http://hamzaf.dz/"/>
<foaf:knows>
<foaf:Person">
<foaf:name> LEZZAR Adib</foaf:name>
</foaf:Person>
<foaf:Person">
<foaf:name> ARKI Oussama</foaf:name>
</foaf:Person>
</foaf:knows>
</foaf:Person>
FICEL Hemza
ARKI Oussama
LEZZAR Adib
ficel_hamza@hotmail.fr
A
A
connaitre
connaitre
18
Standards du WS
SPARQL
18
Standards du WS
SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui
signifie SPARQL Protocol and RDF Query
Language.
18
Standards du WS
SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui
signifie SPARQL Protocol and RDF Query
Language.
Comme son nom l'indique, SPARQL est
un protocole et un langage qui permet de
faire des requêtes sur les données RDF.
SPARQL est l’équivalent de SQL.
18
Standards du WS
SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui
signifie SPARQL Protocol and RDF Query
Language.
Comme son nom l'indique, SPARQL est
un protocole et un langage qui permet de
faire des requêtes sur les données RDF.
SPARQL est l’équivalent de SQL.
SPARQL se base directement sur les
métadonnées RDF. Ce qui permet aux
machines ou aux humains d’interroger des
BD sur le Web, sans forcément en
connaitre le schéma au préalable.
18
Standards du WS
SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui
signifie SPARQL Protocol and RDF Query
Language.
Comme son nom l'indique, SPARQL est
un protocole et un langage qui permet de
faire des requêtes sur les données RDF.
SPARQL est l’équivalent de SQL.
SPARQL se base directement sur les
métadonnées RDF. Ce qui permet aux
machines ou aux humains d’interroger des
BD sur le Web, sans forcément en
connaitre le schéma au préalable.
Acteurs impliqués
19
Acteurs impliqués
19
Initiateur de nombreux groupes de
travail qui œuvre à l’amélioration des
normes déjà existante ainsi qu’à la
conception des normes futures.
Acteurs impliqués
19
Initiateur de nombreux groupes de
travail qui œuvre à l’amélioration des
normes déjà existante ainsi qu’à la
conception des normes futures.
Google a fait l’acquisition de
Metaweb en 2010 afin de
développer sa branche
sémantique et d’améliorer son
moteur de recherche.
Acteurs impliqués
19
Initiateur de nombreux groupes de
travail qui œuvre à l’amélioration des
normes déjà existante ainsi qu’à la
conception des normes futures.
Google a fait l’acquisition de
Metaweb en 2010 afin de
développer sa branche
sémantique et d’améliorer son
moteur de recherche.
Microsoft rachète Powerset en
2008 (un moteur de recherche en
langage naturel) pour pouvoir
intégrer la recherche sémantique
à son nouveau moteur.
Applications
20
Applications
20
Les réseaux sociaux, blogs et plateformes
communautaires (ex : Facebook).
Applications
20
Les réseaux sociaux, blogs et plateformes
communautaires (ex : Facebook).
La recherche d'informations, le classement
bibliographique/documentaire,… .
Applications
20
Les réseaux sociaux, blogs et plateformes
communautaires (ex : Facebook).
La recherche d'informations, le classement
bibliographique/documentaire,… .
Commerce/ecommerce : notamment via
l'ontologie « GoodRelations ».
Applications
20
Les réseaux sociaux, blogs et plateformes
communautaires (ex : Facebook).
La recherche d'informations, le classement
bibliographique/documentaire,… .
Commerce/ecommerce : notamment via
l'ontologie « GoodRelations ».
L'industrie et la recherche et
développement (recherche médicale, …).
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Facebook, l'Open Graph et les nouvelles
opportunités marketing.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Facebook, l'Open Graph et les nouvelles
opportunités marketing.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Facebook, l'Open Graph et les nouvelles
opportunités marketing.
La technologie reposant sur le web
sémantique et elle permet à des sites tiers
d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la
réception d'informations à Facebook.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Facebook, l'Open Graph et les nouvelles
opportunités marketing.
La technologie reposant sur le web
sémantique et elle permet à des sites tiers
d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la
réception d'informations à Facebook.
L’Opengraph est composé de 3 éléments :
les utilisateurs, les actions et les objets. En fait,
c’est simplement le sujet, le verbe et le
complément.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
21
Facebook, l'Open Graph et les nouvelles
opportunités marketing.
La technologie reposant sur le web
sémantique et elle permet à des sites tiers
d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la
réception d'informations à Facebook.
L’Opengraph est composé de 3 éléments :
les utilisateurs, les actions et les objets. En fait,
c’est simplement le sujet, le verbe et le
complément.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
22
Ce nouveau protocole s'appuie sur la
syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement,
Facebook peut devenir un apporteur de
trafic important pour un site Internet.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
22
Ce nouveau protocole s'appuie sur la
syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement,
Facebook peut devenir un apporteur de
trafic important pour un site Internet.
Exemple : en se connectant à un service à
l’aide de ton compte Facebook, vos actions vont
êtres automatiquement envoyées à votre profil
Facebook.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
22
Ce nouveau protocole s'appuie sur la
syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement,
Facebook peut devenir un apporteur de
trafic important pour un site Internet.
Exemple : en se connectant à un service à
l’aide de ton compte Facebook, vos actions vont
êtres automatiquement envoyées à votre profil
Facebook.
Par exemple, si tu regarde une vidéo sur
Dailymotion en m’étant connecté avec
Facebook Login, tes amis pourront voir quelle
vidéo vous visionnez en ce moment.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs
officiels représentant chacun de ses magasins.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs
officiels représentant chacun de ses magasins.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs
officiels représentant chacun de ses magasins.
L'objectif : rendre plus visible les données
essentielles de ses magasins (contacts, heures
d'ouvertures, prix des produits) en permettant
aux moteurs de recherche de mieux les afficher.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
23
Le site e-commerce Best Buy a été l'un des
premiers à enrichir ses fonctionnalités de
recherche avec les possibilités offertes par le web
sémantique il y a deux ans.
Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs
officiels représentant chacun de ses magasins.
Cette évolution aurait permis de générer
30% de trafic supplémentaire vers ce site web.
L'objectif : rendre plus visible les données
essentielles de ses magasins (contacts, heures
d'ouvertures, prix des produits) en permettant
aux moteurs de recherche de mieux les afficher.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
24
Dans le domaine de la recherche de
l’information DBpedia.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
24
Dans le domaine de la recherche de
l’information DBpedia.
C’est un projet d'extraction de données de
Wikipédia pour en proposer une version web
sémantique structurée.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
24
Dans le domaine de la recherche de
l’information DBpedia.
C’est un projet d'extraction de données de
Wikipédia pour en proposer une version web
sémantique structurée.
DBpedia utilise sa propre ontologie
contenant 685 classes formant une hiérarchie
et qui sont décrites par 2795 propriétés
différentes.
Applications
Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web
24
Dans le domaine de la recherche de
l’information DBpedia.
C’est un projet d'extraction de données de
Wikipédia pour en proposer une version web
sémantique structurée.
Il est possible d’interroger la base de
données avec l’utilisation de SPARQL.
DBpedia utilise sa propre ontologie
contenant 685 classes formant une hiérarchie
et qui sont décrites par 2795 propriétés
différentes.
Conclusion
25
Conclusion
25
Dans ce travail, nous avons voulu
expliquer les principes à la base du Web
sémantique et les changements qu'il
apporte à notre vision du Web vers un Web
de données (dont les documents ne sont
qu'un type parmi d'autres) à fort niveau de
connexion.
Conclusion
25
Dans ce travail, nous avons voulu
expliquer les principes à la base du Web
sémantique et les changements qu'il
apporte à notre vision du Web vers un Web
de données (dont les documents ne sont
qu'un type parmi d'autres) à fort niveau de
connexion.
Pour terminer il important de savoir
que celui qui contrôle les métadonnées
contrôle le web, et à travers le world-wide
web une part grandissante de notre
monde.
Références
26
Ressources utiles
http://www.w3.org/
http://www.w3c.fr/
http://fr.slideshare.net/fabien_gandon/web-
semlinkeddata-fabiengandon
27
Merci de votre attention 
QCM
28
Un URI dénotent :
1. des documents
2. des objets
3. des fichiers
Avec un IRI il est possible de :
1. Identifier, sur le web, en
toute langue ce qui existe.
2. Identifier, sur le web, ce qui
existe.
3. Identifier ce qui existe sur le
web.
SPARQL est un :
1. un protocole
2. un langage
3. un protocole et un langage
RDF C'est un langage permettant de
décrire des ressources web grâce à des
triplets de la forme :
1. (sujet, prédicat, objet).
2. (sujet, verbe, complément).
3. (sujet, prédicat, lient).

Contenu connexe

Tendances

BigData_TP5 : Neo4J
BigData_TP5 : Neo4JBigData_TP5 : Neo4J
BigData_TP5 : Neo4JLilia Sfaxi
 
Méthodes et outils en intelligence économique territoriale
Méthodes et outils en intelligence économique territorialeMéthodes et outils en intelligence économique territoriale
Méthodes et outils en intelligence économique territorialeChristophe Marnat
 
Veille stratégique et technologique
Veille stratégique et technologiqueVeille stratégique et technologique
Veille stratégique et technologiqueAndré Dubreuil
 
Modélisation de données pour MongoDB
Modélisation de données pour MongoDBModélisation de données pour MongoDB
Modélisation de données pour MongoDBMongoDB
 
Présentation de mon PFE
Présentation de mon PFEPrésentation de mon PFE
Présentation de mon PFENadir Haouari
 
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence Artificielle
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence ArtificielleIntroduction à la BIG DATA et l'Intelligence Artificielle
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence ArtificielleMedhi Corneille Famibelle*
 
Introduction au web sémantique
Introduction au web sémantiqueIntroduction au web sémantique
Introduction au web sémantiqueStéphane Traumat
 
Services web soap-el-habib-nfaoui
Services web soap-el-habib-nfaouiServices web soap-el-habib-nfaoui
Services web soap-el-habib-nfaouiEl Habib NFAOUI
 
DEVOPS - La synthèse
DEVOPS - La synthèseDEVOPS - La synthèse
DEVOPS - La synthèseCOMPETENSIS
 
Introduction à DevOps
Introduction à DevOpsIntroduction à DevOps
Introduction à DevOpsMicrosoft
 
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de données
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de donnéesLa recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de données
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de donnéesLatour Marie
 
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienne
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienneVeille : une méthode simple pour une veille quotidienne
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienneFaber Content
 
Introduction aux bases de données
Introduction aux bases de donnéesIntroduction aux bases de données
Introduction aux bases de donnéesAbdoulaye Dieng
 
eServices-Chp5: Microservices et API Management
eServices-Chp5: Microservices et API ManagementeServices-Chp5: Microservices et API Management
eServices-Chp5: Microservices et API ManagementLilia Sfaxi
 
L’implantation d’un système de gestion documentaire
L’implantation d’un système de gestion documentaireL’implantation d’un système de gestion documentaire
L’implantation d’un système de gestion documentaireDidier Labonte
 
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...beware_17
 

Tendances (20)

BigData_TP5 : Neo4J
BigData_TP5 : Neo4JBigData_TP5 : Neo4J
BigData_TP5 : Neo4J
 
Méthodes et outils en intelligence économique territoriale
Méthodes et outils en intelligence économique territorialeMéthodes et outils en intelligence économique territoriale
Méthodes et outils en intelligence économique territoriale
 
Outils de veille
Outils de veilleOutils de veille
Outils de veille
 
Veille stratégique et technologique
Veille stratégique et technologiqueVeille stratégique et technologique
Veille stratégique et technologique
 
Modélisation de données pour MongoDB
Modélisation de données pour MongoDBModélisation de données pour MongoDB
Modélisation de données pour MongoDB
 
Présentation de mon PFE
Présentation de mon PFEPrésentation de mon PFE
Présentation de mon PFE
 
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence Artificielle
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence ArtificielleIntroduction à la BIG DATA et l'Intelligence Artificielle
Introduction à la BIG DATA et l'Intelligence Artificielle
 
Introduction au web sémantique
Introduction au web sémantiqueIntroduction au web sémantique
Introduction au web sémantique
 
Traitement distribue en BIg Data - KAFKA Broker and Kafka Streams
Traitement distribue en BIg Data - KAFKA Broker and Kafka StreamsTraitement distribue en BIg Data - KAFKA Broker and Kafka Streams
Traitement distribue en BIg Data - KAFKA Broker and Kafka Streams
 
Services web soap-el-habib-nfaoui
Services web soap-el-habib-nfaouiServices web soap-el-habib-nfaoui
Services web soap-el-habib-nfaoui
 
Formation sponsoring
Formation sponsoringFormation sponsoring
Formation sponsoring
 
DEVOPS - La synthèse
DEVOPS - La synthèseDEVOPS - La synthèse
DEVOPS - La synthèse
 
Introduction à DevOps
Introduction à DevOpsIntroduction à DevOps
Introduction à DevOps
 
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de données
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de donnéesLa recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de données
La recherche documentaire sur moteurs de recherche et bases de données
 
Présentation Docker
Présentation DockerPrésentation Docker
Présentation Docker
 
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienne
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienneVeille : une méthode simple pour une veille quotidienne
Veille : une méthode simple pour une veille quotidienne
 
Introduction aux bases de données
Introduction aux bases de donnéesIntroduction aux bases de données
Introduction aux bases de données
 
eServices-Chp5: Microservices et API Management
eServices-Chp5: Microservices et API ManagementeServices-Chp5: Microservices et API Management
eServices-Chp5: Microservices et API Management
 
L’implantation d’un système de gestion documentaire
L’implantation d’un système de gestion documentaireL’implantation d’un système de gestion documentaire
L’implantation d’un système de gestion documentaire
 
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
Examen du-concours-ministere-de-linterieur-technicien-specialise-en-informati...
 

Similaire à Introduction au web sémantique : quand le lient fait sens

Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...
Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...
Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...Anne-Gaëlle Gaudion
 
Introduction au web des données (Linked Data)
Introduction au web des données (Linked Data)Introduction au web des données (Linked Data)
Introduction au web des données (Linked Data)BorderCloud
 
Applications du Web Sémantique
Applications du Web SémantiqueApplications du Web Sémantique
Applications du Web SémantiqueYves Otis
 
metadata_pour_dirbu_mars2011
metadata_pour_dirbu_mars2011metadata_pour_dirbu_mars2011
metadata_pour_dirbu_mars2011Y. Nicolas
 
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens.
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens. Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens.
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens. Fabien Gandon
 
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?Antidot
 
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèques
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèquesLe web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèques
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèquesJasmin Hügi
 
Web semantique en 10 minutes version 2018
Web semantique en 10 minutes version 2018Web semantique en 10 minutes version 2018
Web semantique en 10 minutes version 2018Michel Héon PhD
 
Initiation à SPARQL avec Wikidata
Initiation à SPARQL avec WikidataInitiation à SPARQL avec Wikidata
Initiation à SPARQL avec WikidataBorderCloud
 
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de données
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de donnéesIsidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de données
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de donnéesAntidot
 
Asterid: Linked Data Asterisms
Asterid: Linked Data AsterismsAsterid: Linked Data Asterisms
Asterid: Linked Data AsterismsGregoire Burel
 
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donnees
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donneesMedialille evolutions catalogage_avril2014_web-donnees
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donneesnonue12
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information SystemsSerge Garlatti
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information SystemsSerge Garlatti
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information SystemsSerge Garlatti
 

Similaire à Introduction au web sémantique : quand le lient fait sens (20)

Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...
Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...
Les nouvelles normes de catalogage en bibliothèque : l'alimentation future de...
 
Introduction au web des données (Linked Data)
Introduction au web des données (Linked Data)Introduction au web des données (Linked Data)
Introduction au web des données (Linked Data)
 
Applications du Web Sémantique
Applications du Web SémantiqueApplications du Web Sémantique
Applications du Web Sémantique
 
metadata_pour_dirbu_mars2011
metadata_pour_dirbu_mars2011metadata_pour_dirbu_mars2011
metadata_pour_dirbu_mars2011
 
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens.
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens. Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens.
Données liées et Web sémantique : quand le lien fait sens.
 
Web 3.0
Web 3.0Web 3.0
Web 3.0
 
Web sémantique
Web sémantique Web sémantique
Web sémantique
 
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?
Le Web de données ou comment gérer l'interopérabilité ?
 
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèques
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèquesLe web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèques
Le web sémantique : une nouvelle interopérabilité pour les bibliothèques
 
Web semantique en 10 minutes version 2018
Web semantique en 10 minutes version 2018Web semantique en 10 minutes version 2018
Web semantique en 10 minutes version 2018
 
Initiation à SPARQL avec Wikidata
Initiation à SPARQL avec WikidataInitiation à SPARQL avec Wikidata
Initiation à SPARQL avec Wikidata
 
Le Web aujourd'hui
Le Web aujourd'huiLe Web aujourd'hui
Le Web aujourd'hui
 
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de données
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de donnéesIsidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de données
Isidore à l'interface de la rencontre des SHS et du Web de données
 
Asterid: Linked Data Asterisms
Asterid: Linked Data AsterismsAsterid: Linked Data Asterisms
Asterid: Linked Data Asterisms
 
Web sémantique
Web sémantiqueWeb sémantique
Web sémantique
 
Sem info system_2012
Sem info system_2012Sem info system_2012
Sem info system_2012
 
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donnees
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donneesMedialille evolutions catalogage_avril2014_web-donnees
Medialille evolutions catalogage_avril2014_web-donnees
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information Systems
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information Systems
 
Semantic Information Systems
Semantic Information SystemsSemantic Information Systems
Semantic Information Systems
 

Introduction au web sémantique : quand le lient fait sens

  • 1. Université Abdelhamid MEHRI – Constantine 2 Faculté NTIC Département TLSI SITW 2014-2015 Exposé : Introduction au web sémantique : quand le lient fait sens Réaliser par :  FICEL Hemza  LEZZAR Adib  ARKI Oussama
  • 4. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 2
  • 5. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Définition 3 2
  • 6. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Définition 3 Principe 4 2
  • 7. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Standards 5 Définition 3 Principe 4 2
  • 8. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Standards 5 Définition 3 Principe 4 Acteurs impliqués 6 2
  • 9. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Standards 5 Définition 3 Principe 4 Exemples 7 Acteurs impliqués 6 2
  • 10. Plan de travail Introduction 1 Historique 2 Standards 5 Définition 3 Principe 4 Exemples 7 Conclusion 8 Acteurs impliqués 6 2
  • 17. Introduction Web Fichiers Service mail … Le Web n’est qu'une des applications d’Internet; 3
  • 19. 4 Introduction Pour un humain, le web c’est : le travail, les amis, les news, l’argent, … . Il a un sens. Web + …
  • 20. 4 Introduction Pour un humain, le web c’est : le travail, les amis, les news, l’argent, … . Il a un sens. Web + …
  • 21. 4 Introduction Pour un humain, le web c’est : le travail, les amis, les news, l’argent, … . Il a un sens. Pour la machine, le web c’est : un réseau composé de ressources et de liens n’ayant aucun sens. Web + …
  • 22. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information.
  • 23. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information.
  • 24. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information. Repose sur l'utilisation de mots ou des documents, ne dispose d'aucune information de nature sémantique
  • 25. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information. Repose sur l'utilisation de mots ou des documents, ne dispose d'aucune information de nature sémantique
  • 26. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information. Repose sur l'utilisation de mots ou des documents, ne dispose d'aucune information de nature sémantique
  • 27. 5 Introduction Parmi les plusieurs problèmes confrontent le web actuel : la recherche d'information. Repose sur l'utilisation de mots ou des documents, ne dispose d'aucune information de nature sémantique La solution a été proposée dans le web sémantique.
  • 29. 6 Historique 1989-1994 La création du Web • Tim Berners-Lee propose la mise en place d'un dispositif technologique pour mettre à disposition, lier et partager des documents sur un réseau de machines connectées.
  • 30. 6 Historique 1989-1994 La création du Web 1994-2001 Théorie du WS • Tim Berners-Lee propose la mise en place d'un dispositif technologique pour mettre à disposition, lier et partager des documents sur un réseau de machines connectées. • Création du W3C • Tim Berners-Lee dresse les futures directions du W3C et démontre le « besoin de sémantique pour le Web ». • la mise en place des recommandations nécessaires à la structuration des documents.
  • 31. 6 Historique 1989-1994 La création du Web 1994-2001 Théorie du WS 2001-2009 Le long chemin vers le Web de données • Tim Berners-Lee propose la mise en place d'un dispositif technologique pour mettre à disposition, lier et partager des documents sur un réseau de machines connectées. • Création du W3C • Tim Berners-Lee dresse les futures directions du W3C et démontre le « besoin de sémantique pour le Web ». • la mise en place des recommandations nécessaires à la structuration des documents. • Les différents travaux engagés depuis 1994 présentés pour la première fois au grand public. • Présentation d’un cas d'utilisation et les différentes technologies nécessaires à la réalisation du Web sémantique.
  • 33. 7 Définition « Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs et les personnes ». Tim Berners-Lee.
  • 34. 7 Définition « Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs et les personnes ». Tim Berners-Lee. Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ».
  • 35. 7 Définition « Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs et les personnes ». Tim Berners-Lee. Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ». HTML HTTP URL Communication WEB AdresseRéférence
  • 36. 7 Définition « Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs et les personnes ». Tim Berners-Lee. Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ». HTML HTTP URL Communication WEB AdresseRéférence décrire et relier des ressources
  • 37. 7 Définition « Le Web sémantique est une extension du Web actuel, dans lequel l’information reçoit une signification bien définie, améliorant les possibilités de travail collaboratif entre les ordinateurs et les personnes ». Tim Berners-Lee. Aujourd’hui, Le W3C le voit comme un « cadre permettant aux données d’être partagées et réutilisées par delà les limites applicatives, organisationnelles ou communautaires ». HTML HTTP URL Communication WEB AdresseRéférence Description de ressources HTTP URI Communication WEB AdresseRéférence décrire et relier des ressources
  • 39. 8 Principe général La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI.
  • 40. 8 Principe général Identifier ce qui existe sur le web. URL http://mon-site.dz La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI.
  • 41. 8 Principe général Identifier ce qui existe sur le web. URL http://mon-site.dz Identifier, sur le web, ce qui existe. URI http://animaux.dz /ce-zèbre La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI.
  • 42. 8 Principe général Identifier ce qui existe sur le web. URL http://mon-site.dz Identifier, sur le web, ce qui existe. URI http://animaux.dz /ce-zèbre Identifier, sur le web, en toute langue ce qui existe. IRI http://‫.الحيوانات‬dz/ ‫-هذا‬zèbre La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI.
  • 43. 8 Principe général Identifier ce qui existe sur le web. URL http://mon-site.dz Identifier, sur le web, ce qui existe. URI http://animaux.dz /ce-zèbre Identifier, sur le web, en toute langue ce qui existe. IRI http://‫.الحيوانات‬dz/ ‫-هذا‬zèbre La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI. La différence est que les URI du Web sémantique ne dénotent pas des documents, mais des objets.
  • 44. 8 Principe général Identifier ce qui existe sur le web. URL http://mon-site.dz Identifier, sur le web, ce qui existe. URI http://animaux.dz /ce-zèbre Identifier, sur le web, en toute langue ce qui existe. IRI http://‫.الحيوانات‬dz/ ‫-هذا‬zèbre La clé de l’architecture du Web sémantique est la même que celle du Web classique : le nommage et la référence par des URI et IRI. La différence est que les URI du Web sémantique ne dénotent pas des documents, mais des objets. URI pour FICEL HEMZA, Algérie ,Constantine, …
  • 45. 9 Principe général Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques.
  • 46. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. URI
  • 47. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Identifie URI Ressource Constantine
  • 48. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine http://mon-site.dz/Algérie Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Identifie URI URI Ressource Constantine
  • 49. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine http://mon-site.dz/Algérie Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Identifie Identifie URI URI Ressource Algérie Ressource Constantine
  • 50. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine http://mon-site.dz/Algérie Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Constantine et l’Algérie seront reliées par le lien « se trouve » (Constantine se trouve en Algérie). Identifie Identifie URI URI Ressource Algérie Ressource Constantine
  • 51. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine http://mon-site.dz/Algérie Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Constantine et l’Algérie seront reliées par le lien « se trouve » (Constantine se trouve en Algérie). Identifie Identifie URI URI Ressource Algérie Ressource Constantine
  • 52. 9 Principe général http://mon-site.dz/Constantine http://mon-site.dz/Algérie Ces URI sont liés les uns aux autres. Contrairement aux liens classiques du Web standard, ces liens sont des liens sémantiques. Constantine et l’Algérie seront reliées par le lien « se trouve » (Constantine se trouve en Algérie). Il ne s’agit donc plus juste d’un moyen de passer d’une page à une autre mais d’un mécanisme pour décrire les liens sémantiques les plus riches entre objets. Identifie Identifie URI URI Ressource Algérie Ressource Constantine
  • 54. 10 Standards du WS Une architecture en couches commune recommandée par le W3C.
  • 55. 10 Standards du WS XML URI/IRI SAPRQL CRYPTOGRAPHY RDF Rules:RIF RDF-S Ontology OWL Unifying logic PROOF Trust Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches commune recommandée par le W3C.
  • 56. 10 Standards du WS XML URI/IRI SAPRQL CRYPTOGRAPHY RDF Rules:RIF RDF-S Ontology OWL Unifying logic PROOF Trust Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches commune recommandée par le W3C. Il s’agit de la vision schématique du web sémantique proposée par son inventeur Tim Berners-Lee en 2001.
  • 57. 10 Standards du WS XML URI/IRI SAPRQL CRYPTOGRAPHY RDF Rules:RIF RDF-S Ontology OWL Unifying logic PROOF Trust Interface utilisateur et applicationsUne architecture en couches commune recommandée par le W3C. Il s’agit de la vision schématique du web sémantique proposée par son inventeur Tim Berners-Lee en 2001. La pile des standards est classé en cinq grandes familles.
  • 58. 10 Standards du WS XML URI/IRI SAPRQL CRYPTOGRAPHY RDF Rules:RIF RDF-S Ontology OWL Unifying logic PROOF Trust Interface utilisateur et applications Représentation Requêtes Raisonnement Confiance InteractionUne architecture en couches commune recommandée par le W3C. Il s’agit de la vision schématique du web sémantique proposée par son inventeur Tim Berners-Lee en 2001. La pile des standards est classé en cinq grandes familles.
  • 60. 11 Standards du WS URI ou IRI. L’URI est un protocole simple et extensible pour identifier, d’une manière unique et uniforme, toute ressource sur le web. Identification (URI) OU IRI
  • 61. 11 Standards du WS URI ou IRI. L’URI est un protocole simple et extensible pour identifier, d’une manière unique et uniforme, toute ressource sur le web. On entend par ressource n’importe quel objet ayant une identité, telle qu’un document électronique, une page HTML, un fichier, une image, une vidéo, un service, une couleur, etc. Identification (URI) OU IRI
  • 62. 11 Standards du WS URI ou IRI. L’URI est un protocole simple et extensible pour identifier, d’une manière unique et uniforme, toute ressource sur le web. On entend par ressource n’importe quel objet ayant une identité, telle qu’un document électronique, une page HTML, un fichier, une image, une vidéo, un service, une couleur, etc. Identification (URI) OU IRI
  • 63. 11 Standards du WS URI ou IRI. L’URI est un protocole simple et extensible pour identifier, d’une manière unique et uniforme, toute ressource sur le web. On entend par ressource n’importe quel objet ayant une identité, telle qu’un document électronique, une page HTML, un fichier, une image, une vidéo, un service, une couleur, etc. Exemples: ftp://ftp.ift.wikil.org/outils/openConf.rar, adib@yahoo.dz , telnet://ift.wiki.org/. Identification (URI) OU IRI
  • 64. 12 Standards du WS Le langage de balisage XML
  • 65. 12 Standards du WS Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne sommes toujours pas au point d’affecter une sémantique à l’information.
  • 66. 12 Standards du WS Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne sommes toujours pas au point d’affecter une sémantique à l’information. Il s’agit seulement d’une couche syntaxique, de bas niveaux, qui permet de structurer les données et organiser selon un format de message standard.
  • 67. 12 Standards du WS Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne sommes toujours pas au point d’affecter une sémantique à l’information. Il s’agit seulement d’une couche syntaxique, de bas niveaux, qui permet de structurer les données et organiser selon un format de message standard. Le XML a su donner une nouvelle dimension aux informations en les structurant à la guise du développeur, mais ne permet pas d'en décrire le contenu.
  • 68. 12 Standards du WS Le langage de balisage XMLÀ ce niveau d’architecture, nous ne sommes toujours pas au point d’affecter une sémantique à l’information. Il s’agit seulement d’une couche syntaxique, de bas niveaux, qui permet de structurer les données et organiser selon un format de message standard. Le XML a su donner une nouvelle dimension aux informations en les structurant à la guise du développeur, mais ne permet pas d'en décrire le contenu. <?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="yes" ?> <personne sexe="masculin"> <nom>FICEL</nom> <prenom>Hemza</prenom> <adresse> <codePostal>18000</codePostal> <wilaya>JIJEL</wilaya> <pays>ALGERIE</pays> </adresse> </personne>
  • 69. 13 Standards du WS Le langage de définition RDF
  • 70. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet).
  • 71. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet). Sujet
  • 72. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet). Sujet prédicat
  • 73. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet). Sujet prédicat Objet
  • 74. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet). Le sujet : c’est la ressource à décrire. Le prédicat : c’est le type de propriété utilisée pour décrire la ressource. L’objet : c’est la valeur de la propriété, il peut également s’agir d’une ressource. Sujet prédicat Objet
  • 75. 13 Standards du WS Le langage de définition RDFRDF (Resource Definition Framework), C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : (sujet, prédicat, objet). Le sujet : c’est la ressource à décrire. Le prédicat : c’est le type de propriété utilisée pour décrire la ressource. L’objet : c’est la valeur de la propriété, il peut également s’agir d’une ressource. Ce langage est un modèle standard pour l'échange de données sur le « web des objets ». Sujet prédicat Objet
  • 76. 14 Standards du WS Le langage de définition RDF
  • 77. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté :
  • 78. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : Abdullah
  • 79. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : Abdullah a pour fils
  • 80. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : Abdullah a pour fils Mohamed
  • 81. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils Mohamed
  • 82. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils Mohamed <rdf:Description about="# Abdullah " <family:child rdf:Resource="#Mohamed"> </rdf:Description>
  • 83. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils Mohamed <rdf:Description about="# Abdullah " <family:child rdf:Resource="#Mohamed"> </rdf:Description> Le W3C propose également une intégration directe des triplets dans le langage HTML avec la norme RDFa :
  • 84. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une intégration directe des triplets dans le langage HTML avec la norme RDFa : <p about="# Abdullah " <span property="family:child">Mohamed</span> est le fils de Abdullah </p>
  • 85. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une intégration directe des triplets dans le langage HTML avec la norme RDFa : <p about="# Abdullah " <span property="family:child">Mohamed</span> est le fils de Abdullah </p> FOAF (Friend Of A Friend) : vocabulaire RDF permettant de décrire des personnes et les relations entre eux.
  • 86. 14 Standards du WS Le langage de définition RDFPar exemple l’idée «Abdullah a un fils nommé Mohamed» est représenté : En RDF/XML on écrit : Abdullah a pour fils MohamedLe W3C propose également une intégration directe des triplets dans le langage HTML avec la norme RDFa : <p about="# Abdullah " <span property="family:child">Mohamed</span> est le fils de Abdullah </p> FOAF (Friend Of A Friend) : vocabulaire RDF permettant de décrire des personnes et les relations entre eux. DC (Dublin Core) : adapté à la description des documents ou ressources Interne
  • 88. 15 Standards du WS L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de RDF. C’est un méta-vocabulaire qui enrichie le langage RDF.
  • 89. 15 Standards du WS L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de RDF. C’est un méta-vocabulaire qui enrichie le langage RDF. Ajoute à RDF la possibilité de définir des hiérarchies de classes et de définir les genres et les propriétés des ressources, d’assigner des contraintes,… .
  • 90. 15 Standards du WS L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de RDF. C’est un méta-vocabulaire qui enrichie le langage RDF. Ajoute à RDF la possibilité de définir des hiérarchies de classes et de définir les genres et les propriétés des ressources, d’assigner des contraintes,… . <?xml version="1.0"?> <rdf:RDF xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#" xmlns:rdfs="http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#" xml:base="http://www.animals.de/animales#"> <rdf:Description rdf:ID="animale"> <rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf- schema#Class"/> </rdf:Description> <rdf:Description rdf:ID="cheval"> <rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf- schema#Class"/> <rdfs:subClassOf rdf:resource="#animale"/> </rdf:Description> </rdf:RDF>
  • 91. 15 Standards du WS L’extension RDF-SRDF Schéma, est une extension de RDF. C’est un méta-vocabulaire qui enrichie le langage RDF. Ajoute à RDF la possibilité de définir des hiérarchies de classes et de définir les genres et les propriétés des ressources, d’assigner des contraintes,… . Les schémas RDF permettent donc de garantir qu’un document RDF est sémantiquement consistant. <?xml version="1.0"?> <rdf:RDF xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#" xmlns:rdfs="http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#" xml:base="http://www.animals.de/animales#"> <rdf:Description rdf:ID="animale"> <rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf- schema#Class"/> </rdf:Description> <rdf:Description rdf:ID="cheval"> <rdf:type rdf:resource="http://www.w3.org/2000/01/rdf- schema#Class"/> <rdfs:subClassOf rdf:resource="#animale"/> </rdf:Description> </rdf:RDF>
  • 92. 16 Standards du WS Les ontologies et OWL
  • 93. 16 Standards du WS Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une modélisation ainsi que la structure qu’elle modélise. Si on prenait comme exemple un texte, on s’intéresse autant à la structure qu’au sens.
  • 94. 16 Standards du WS Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une modélisation ainsi que la structure qu’elle modélise. Si on prenait comme exemple un texte, on s’intéresse autant à la structure qu’au sens.
  • 95. 16 Standards du WS Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une modélisation ainsi que la structure qu’elle modélise. Si on prenait comme exemple un texte, on s’intéresse autant à la structure qu’au sens. OWL (Web Ontology Langage). Cette couche utilise ce langage, qui est basé sur RDF. C’est une extension de RDF Schémas. Il définit un vocabulaire riche pour décrire les ontologies.
  • 96. 16 Standards du WS Les ontologies et OWLUne ontologie désigne une modélisation ainsi que la structure qu’elle modélise. Si on prenait comme exemple un texte, on s’intéresse autant à la structure qu’au sens. OWL (Web Ontology Langage). Cette couche utilise ce langage, qui est basé sur RDF. C’est une extension de RDF Schémas. Il définit un vocabulaire riche pour décrire les ontologies.
  • 97. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL
  • 98. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL FICEL Hemza
  • 99. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL FICEL Hemza ficel_hamza@hotmail.fr A A
  • 100. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL FICEL Hemza ARKI Oussama LEZZAR Adib ficel_hamza@hotmail.fr A A connaitre connaitre
  • 101. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL <foaf:Person> <foaf:name>FICEL Hemza</foaf:name> <foaf:title>Mr.</foaf:title> <foaf:givenName>Hemza</foaf:givenName> <foaf:familyName>FICEL</foaf:familyName> <foaf:mbox rdf:resource="mailto:ficel_hamza@hotmail.fr"/> <foaf:homepage rdf:resource=" http://hamzaf.dz/"/> <foaf:knows> <foaf:Person"> <foaf:name> LEZZAR Adib</foaf:name> </foaf:Person> <foaf:Person"> <foaf:name> ARKI Oussama</foaf:name> </foaf:Person> </foaf:knows> </foaf:Person> FICEL Hemza ARKI Oussama LEZZAR Adib ficel_hamza@hotmail.fr A A connaitre connaitre
  • 102. 17 Standards du WS Les ontologies et OWL <foaf:Person> <foaf:name>FICEL Hemza</foaf:name> <foaf:title>Mr.</foaf:title> <foaf:givenName>Hemza</foaf:givenName> <foaf:familyName>FICEL</foaf:familyName> <foaf:mbox rdf:resource="mailto:ficel_hamza@hotmail.fr"/> <foaf:homepage rdf:resource=" http://hamzaf.dz/"/> <foaf:knows> <foaf:Person"> <foaf:name> LEZZAR Adib</foaf:name> </foaf:Person> <foaf:Person"> <foaf:name> ARKI Oussama</foaf:name> </foaf:Person> </foaf:knows> </foaf:Person> FICEL Hemza ARKI Oussama LEZZAR Adib ficel_hamza@hotmail.fr A A connaitre connaitre
  • 104. 18 Standards du WS SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui signifie SPARQL Protocol and RDF Query Language.
  • 105. 18 Standards du WS SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui signifie SPARQL Protocol and RDF Query Language. Comme son nom l'indique, SPARQL est un protocole et un langage qui permet de faire des requêtes sur les données RDF. SPARQL est l’équivalent de SQL.
  • 106. 18 Standards du WS SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui signifie SPARQL Protocol and RDF Query Language. Comme son nom l'indique, SPARQL est un protocole et un langage qui permet de faire des requêtes sur les données RDF. SPARQL est l’équivalent de SQL. SPARQL se base directement sur les métadonnées RDF. Ce qui permet aux machines ou aux humains d’interroger des BD sur le Web, sans forcément en connaitre le schéma au préalable.
  • 107. 18 Standards du WS SPARQLSon nom est un acronyme récursif qui signifie SPARQL Protocol and RDF Query Language. Comme son nom l'indique, SPARQL est un protocole et un langage qui permet de faire des requêtes sur les données RDF. SPARQL est l’équivalent de SQL. SPARQL se base directement sur les métadonnées RDF. Ce qui permet aux machines ou aux humains d’interroger des BD sur le Web, sans forcément en connaitre le schéma au préalable.
  • 109. Acteurs impliqués 19 Initiateur de nombreux groupes de travail qui œuvre à l’amélioration des normes déjà existante ainsi qu’à la conception des normes futures.
  • 110. Acteurs impliqués 19 Initiateur de nombreux groupes de travail qui œuvre à l’amélioration des normes déjà existante ainsi qu’à la conception des normes futures. Google a fait l’acquisition de Metaweb en 2010 afin de développer sa branche sémantique et d’améliorer son moteur de recherche.
  • 111. Acteurs impliqués 19 Initiateur de nombreux groupes de travail qui œuvre à l’amélioration des normes déjà existante ainsi qu’à la conception des normes futures. Google a fait l’acquisition de Metaweb en 2010 afin de développer sa branche sémantique et d’améliorer son moteur de recherche. Microsoft rachète Powerset en 2008 (un moteur de recherche en langage naturel) pour pouvoir intégrer la recherche sémantique à son nouveau moteur.
  • 113. Applications 20 Les réseaux sociaux, blogs et plateformes communautaires (ex : Facebook).
  • 114. Applications 20 Les réseaux sociaux, blogs et plateformes communautaires (ex : Facebook). La recherche d'informations, le classement bibliographique/documentaire,… .
  • 115. Applications 20 Les réseaux sociaux, blogs et plateformes communautaires (ex : Facebook). La recherche d'informations, le classement bibliographique/documentaire,… . Commerce/ecommerce : notamment via l'ontologie « GoodRelations ».
  • 116. Applications 20 Les réseaux sociaux, blogs et plateformes communautaires (ex : Facebook). La recherche d'informations, le classement bibliographique/documentaire,… . Commerce/ecommerce : notamment via l'ontologie « GoodRelations ». L'industrie et la recherche et développement (recherche médicale, …).
  • 117. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21
  • 118. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21 Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing.
  • 119. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21 Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing.
  • 120. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21 Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing. La technologie reposant sur le web sémantique et elle permet à des sites tiers d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la réception d'informations à Facebook.
  • 121. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21 Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing. La technologie reposant sur le web sémantique et elle permet à des sites tiers d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la réception d'informations à Facebook. L’Opengraph est composé de 3 éléments : les utilisateurs, les actions et les objets. En fait, c’est simplement le sujet, le verbe et le complément.
  • 122. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 21 Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing. La technologie reposant sur le web sémantique et elle permet à des sites tiers d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la réception d'informations à Facebook. L’Opengraph est composé de 3 éléments : les utilisateurs, les actions et les objets. En fait, c’est simplement le sujet, le verbe et le complément.
  • 123. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 22 Ce nouveau protocole s'appuie sur la syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement, Facebook peut devenir un apporteur de trafic important pour un site Internet.
  • 124. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 22 Ce nouveau protocole s'appuie sur la syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement, Facebook peut devenir un apporteur de trafic important pour un site Internet. Exemple : en se connectant à un service à l’aide de ton compte Facebook, vos actions vont êtres automatiquement envoyées à votre profil Facebook.
  • 125. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 22 Ce nouveau protocole s'appuie sur la syntaxe RDFa. En l’exploitant correctement, Facebook peut devenir un apporteur de trafic important pour un site Internet. Exemple : en se connectant à un service à l’aide de ton compte Facebook, vos actions vont êtres automatiquement envoyées à votre profil Facebook. Par exemple, si tu regarde une vidéo sur Dailymotion en m’étant connecté avec Facebook Login, tes amis pourront voir quelle vidéo vous visionnez en ce moment.
  • 126. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans.
  • 127. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans.
  • 128. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans. Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs officiels représentant chacun de ses magasins.
  • 129. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans. Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs officiels représentant chacun de ses magasins.
  • 130. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans. Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs officiels représentant chacun de ses magasins. L'objectif : rendre plus visible les données essentielles de ses magasins (contacts, heures d'ouvertures, prix des produits) en permettant aux moteurs de recherche de mieux les afficher.
  • 131. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 23 Le site e-commerce Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans. Il a intégrer la syntaxe RDFa aux blogs officiels représentant chacun de ses magasins. Cette évolution aurait permis de générer 30% de trafic supplémentaire vers ce site web. L'objectif : rendre plus visible les données essentielles de ses magasins (contacts, heures d'ouvertures, prix des produits) en permettant aux moteurs de recherche de mieux les afficher.
  • 132. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 24 Dans le domaine de la recherche de l’information DBpedia.
  • 133. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 24 Dans le domaine de la recherche de l’information DBpedia. C’est un projet d'extraction de données de Wikipédia pour en proposer une version web sémantique structurée.
  • 134. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 24 Dans le domaine de la recherche de l’information DBpedia. C’est un projet d'extraction de données de Wikipédia pour en proposer une version web sémantique structurée. DBpedia utilise sa propre ontologie contenant 685 classes formant une hiérarchie et qui sont décrites par 2795 propriétés différentes.
  • 135. Applications Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web 24 Dans le domaine de la recherche de l’information DBpedia. C’est un projet d'extraction de données de Wikipédia pour en proposer une version web sémantique structurée. Il est possible d’interroger la base de données avec l’utilisation de SPARQL. DBpedia utilise sa propre ontologie contenant 685 classes formant une hiérarchie et qui sont décrites par 2795 propriétés différentes.
  • 137. Conclusion 25 Dans ce travail, nous avons voulu expliquer les principes à la base du Web sémantique et les changements qu'il apporte à notre vision du Web vers un Web de données (dont les documents ne sont qu'un type parmi d'autres) à fort niveau de connexion.
  • 138. Conclusion 25 Dans ce travail, nous avons voulu expliquer les principes à la base du Web sémantique et les changements qu'il apporte à notre vision du Web vers un Web de données (dont les documents ne sont qu'un type parmi d'autres) à fort niveau de connexion. Pour terminer il important de savoir que celui qui contrôle les métadonnées contrôle le web, et à travers le world-wide web une part grandissante de notre monde.
  • 140. 27 Merci de votre attention 
  • 141. QCM 28 Un URI dénotent : 1. des documents 2. des objets 3. des fichiers Avec un IRI il est possible de : 1. Identifier, sur le web, en toute langue ce qui existe. 2. Identifier, sur le web, ce qui existe. 3. Identifier ce qui existe sur le web. SPARQL est un : 1. un protocole 2. un langage 3. un protocole et un langage RDF C'est un langage permettant de décrire des ressources web grâce à des triplets de la forme : 1. (sujet, prédicat, objet). 2. (sujet, verbe, complément). 3. (sujet, prédicat, lient).