SlideShare une entreprise Scribd logo
Retrouver toute notre actualité sur www.mlvm.asso.fr
http://www.facebook.com/MissionLocaleValleeDeMontmorency
Mission LocaleVallée de Montmorency
Rapport d’Activité
201230, rue de la Station
95130 FRANCONVILLE
01 39 32 66 03
BeauchamP
Eaubonne
Ermont
Franconville
LE Plessis-Bouchard
Montlignon
Saint-Prix
Sannois
NOTRE RÔLE...............................................P 3
Les Chiffres..........................................P 5
CLUB EMPLOI............................................P 9
POLE EMPLOI.........................................P 11
POP..........................................................................P 18
PARRAINAGE...........................................P 19
CIVIS.......................................................................P 25
SANTÉ.................................................................P 28
PERMIS.............................................................P 30
SITE INTERNET....................................P 40
PERSPECTIVES....................................P 41
PRESSE............................................................P 42
Sommaire
Cela fait maintenant 30 ans que les Mis-
sions Locale accompagnent les jeunes
de 16 à 25 ans dans la concrétisation de
leur projet d’insertion.
Malgré une conjoncture défavorable,
une économie en berne, un fort taux de
chômage, et une mobilisation des jeunes
toujours plus difficile, la Mission Locale
Vallée de Montmorency, en collaboration
avec les 8 communes de son territoire
propose toujours de nouvelles solutions
adaptées aux problématiques locales
(Chantiers découverte des métiers, For-
mation linguistique..) et accentue son
action sur les dispositifs de l’état (CIVIS,
parrainage, contrat aidés).
Les résultats en demi-teinte ne doivent
pas masquer les efforts fournis par la
structure
dans la re-
cherche de
s o l u t i o n s ,
nous avons
amélioré la qua-
lité de suivi des
jeunes, appréhendé
avec de bons résul-
tats les nouveaux dispositifs de lutte
contre le décrochage scolaire, organisé
de nombreuses manifestations avec les
structures des villes de notre territoire.
Le rapport d’activité de cette année vous
propose une mise en avant des collabo-
rations avec les communes qui nous ont
confié le suivi de leur jeune, collabora-
tion essentielle dans la réussite de nos
essentielles missions. Elle se traduit
par la mise en place d’actions, de pro-
positions de stage, d’emploi, de lieux
d’accueil pour nos forums et de finance-
ments complémentaires.
L’année 2013, ouvre encore des perspec-
tives de mise en mouvement autour de
l’intégration de quatre nouvelles com-
munes (Montigny les Cormeilles, Her-
blay, Cormeilles en Parisis et La Frette
sur seine).
Je voudrais pour conclure vous dire la
confiance que nous pouvons accorder à
l’équipe de la Mission Locale, qui dans
cette période difficile fait preuve d’une
grande compétence et d’un dévouement
exemplaire.
Édito
2
Mission LocaleVallée de Montmorency
Mission Locale
Vallée de Montmorency
Association Loi 1901.
Création le 20 décembre 1994.
Président : M. Francis Delattre
Secrétaire : M. Bernard Le Dûs
Trésorier : M. Arnold Yayi
Directeur : M. David Potrel
LA MISSION LOCALE VALLÉE DE MONT-
MORENCY s’adresse aux jeunes 16/25
ans habitant sur les communes de
Beauchamp , Eaubonne, Ermont, Fran-
conville, Le Plessis-Bouchard, Montli-
gnon, Saint-Prix et Sannois.
L’équipe de la Mission Locale est compo-
sée d’un directeur, d’une directrice-ad-
jointe, de 2 assistantes de direction, de
2 chargées d’accueil et de 14 conseillers
professionnels.
Les conseillers accueillent, informent,
accompagnent les jeunes dans la
construction de leurs projets d’avenir.
Les jeunes bénéficient d’un soutien dans
toutes leurs démarches liées à l’orien-
tation professionnelle, à l’accès à la
formation, à la santé, au logement, aux
droits et à une citoyenneté responsable.
Il s’agit de tout mettre en oeuvre pour
faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et
à l’autonomie en levant les principaux
freins à leur insertion.
L’objectif est, pour chaque jeune, de
trouver un emploi durable et une stabi-
lité sociale.
3
Notre rôle
4
Mission LocaleVallée de Montmorency
Territoire global 2012
BEAUCHAMP
FRANCONVILLE
LE PLESSIS
BOUCHARD
ST-PRIX
EAUBONNE
ERMONT
SANNOIS
MONTLIGNON
2
1
8
4
3
7
6
5
1 MISSION LOCALE
VALLÉE DE MONTMORENCY
Siège : Centre Administratif
30 rue de la station
95130 FRANCONVILLE
Tél : 01 39 32 66 03 - Fax : 01 34 13 42 16
PERMANENCES FRANCONVILLE
K’ Fête/Espace Fontaine : mardi après midi
2 ANTENNE ERMONT
	 Espace Jeunesse
	 37 bis rue Maurice Berteaux
	 95120 ERMONT
	 Tél : 01 34 44 20 60 - Fax : 01 34 44 20 69
3 PERMANENCE DE BEAUCHAMP
Pôle Info
128 Chaussée Jules César
95250 BEAUCHAMP
mercredi après midi
4 PERMANENCE D’EAUBONNE
	 Bureau Information Jeunesse
	 18 rue de Soisy
	 95600 EAUBONNE
	 mercredi après midi
5	Permanence du Plessis Bouchard
	 Hôtel de ville - 3 rue Pierre Brossolette
		95130 Le Plessis Bouchard
		jeudi matin
6 Montlignon
Rendez-vous sur l’antenne d’Ermont
7 Permanence de Saint-Prix
Espace Emploi Val et Foret
78 rue du général Leclerc
95390 Saint Prix
mercredi matin
8 PERMANENCE DE SANNOIS
Hôtel de ville - Place du Général Leclerc
95110 SANNOIS
lundi après midi, mardi matin,
jeudi matin, vendredi matin
5
Les chiffres
2011 2012
1er
ACCUEILS 1015 991
JEUNES SUIVIS 2502 2247
Nombre de dossiers ouverts pendant l’année 2012 2602
Nombre de jeune JDI (Jeunes Demande Insertion)
(1 entretien tous les 3 mois maximum)
1870
(1285 en 2011)
Nombre actualités saisies 13466
Accueil
2011 2012
BEAUCHAMP 92 94
EAUBONNE 325 273
ERMONT 539 474
FRANCONVILLE 849 777
MONTLIGNON 17 17
PLESSIS BOUCHARD 77 71
SANNOIS 522 483
ST PRIX 81 58
TOTAL 2502 2247
Objectifs de la structure 2012
CIVIS RENCORCE 170
CIVIS CLASSIQUE 109
POP CO 40 *
POPI 13 *
PPAE 282
PARRAINAGE 50
PERMIS DE CONDUIRE 20
ANI 26
CUI CAE 32
CUI CIE 45
Répartition par zone géographique
* au 01/01/2013
2011 2012
EMPLOI 893 687
FORMATION 424 351
ALTERNANCE 77 78
RETOUR SCOLARITE 46 54
Répartition par solutions
49 contrats d’apprentissage et 29 contrats de professionnalisation
6
2012
DIRECCTE 271 091
PARRAINAGE DIRECCTE 15 250
CONSEIL GÉNÉRAL 82 124
CONSEIL RÉGIONAL 145 754
POP CONSEIL RÉGIONAL 48 750
PERMIS DE CONDUIRE CONSEIL REGIONAL 12 000
COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION 198 179
AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ 25 000
FAJ URGENCE 2 371
POLE EMPLOI CO TRAITANCE 61 180
CUCS POLITIQUE DE LA VILLE 52 500
Les produits financiers
Les chiffres
Accueil par sexe H F
2012 53% 47%
2011 55% 45%
Accueil par age - 18 ANS 18 / 21 ANS 21 / 26 ANS
2012 14% 51,60% 34,40%
2011 14% 51% 35%
Accueil par niveau VI V BIS V IV III / II / I
2012 9,50% 11,90% 30,70% 38,50% 9,30%
2011 9,50% 18,50% 36% 29% 7,40%
Origine de l'inscription
Pôle Emploi démarche personnelle Amis/Famille partenaires dont CIO Services Sociaux autres
21% 11% 35% 14% 2% 17%
AccueiL
Beauchamp
PERMANENCE PÔLE INFO
Stéphanie Valissant intervient tous les
mercredis après-midi au Pôle Info de
Beauchamp.
En 2012, c’est 94 jeunes rencontrés et
suivis sur ces permanences. Un travail
de collaboration de qualité avec l’équipe
du Pôle Info s’est poursuivi cette année.
Depuis 2003, ce partenariat étroit per-
met de rencontrer chaque année plus
de jeunes et de les accompagner vers
l’emploi.
C’est quoi le Pôle Info ?
Depuis le 1er
octobre 2011, le Pôle Info
accueille, dans ses locaux au 128 bis,
chaussée Jules César, les beauchampois.
Cette structure municipale, en centre
ville, est un lieu d’accueil, d’information,
d’orientation, de permanences, d’anima-
tions, de rencontres…
Pôle Info
128 bis, chaussée Jules César
Tél. 01.30.40.57.87 - Fax : 01.30.40.57.80
poleinfo@ville-beauchamp.fr
Horaires d’ouverture
Lundi : 13 h 30 - 17 h 30
Du mardi au vendredi :
9 h 30 - 12 h  13 h 30 - 17 h 30
FORUM PARISIS
Un atelier de préparation, suivi d’un rallye
entreprises sur le forum du Parisis a été
organisé en amont du forum du 20 sep-
tembre 2012. Il a permis une quinzaine
de jeunes de venir, plus confiants, à la
rencontre des recruteurs, sur le forum du
Parisis.
Le forum du parisis, reconnu pour la
qualité de ses exposants, fait partie des
évènements incontournables pour les-
quels nous préparons les jeunes suivis en
Mission Locale et qui sont en recherche
active d’un emploi.
Stéphanie Valissant a travaillé en étroite
collaboration avec les informatrices du
Pôle Info pour préparer les jeunes à la
visite de ce forum.
L’essentiel du travail de préparation porte
sur la présentation des candidats, leur
posture et leur argumentation pour rete-
nir l’intérêt des recruteurs une fois sur le
forum. L’atelier est donc interactif ; dans
le cadre de simulations d’entretiens, les
jeunes s’entraînent à répondre aux ques-
tions les plus répandues.
Un forum c’est beaucoup d’opportunités
de rencontrer des recruteurs et de mul-
tiplier les contacts, encore faut-il se dé-
marquer de nombreux autres candidats.
C’est l’objet de l’atelier de préparation.
JOURNÉE DE LA FEMME
Stéphanie Valissant a accompagné un
groupe de jeunes femmes suivies
par la Mission Locale à l’occasion
de la «journée de la femme», le
8 mars 2012, à Beauchamp.
Cette journée, spécialement
organisée pour les femmes
était conçue autour d’ateliers
bien-être et beauté, qui ont per-
mis aux femmes de savourer ce
moment de détente : conseils en coif-
fure, en morphologie et en colorimétrie,
ateliers maquillage et soins du visage,
création de cosmétiques, séances indi-
viduelles avec une esthéticienne, un os-
téopathe, ou encore un sophrologue.
Objectif de cette journée pour les jeunes
participantes : valoriser leur image et
leur donner davantage confiance en
elles. Cette journée de la femme a été
une réussite !
7
Portrait
8
Je suis arrivée en Mission Locale début
décembre 2012. Je souhaitais obtenir
des informations sur l’Emploi d’Ave-
nir et savoir si je pouvais en bénéficier.
J’ai rapidement rencontré un conseiller,
mais j’étais dubitative sur ce que pouvait
m’apporter cet accompagnement.
J’avais peur de n’être qu’un numé-
ro. Mais nous avons rapidement fait
connaissance, et nous nous sommes
intéressés à ma demande de manière
précise.
En un peu plus d’un mois, la situation
avait beaucoup avancé, j’ai obtenu un
entretien à VOTV et ai reçu une proposi-
tion d’embauche en CDI Emploi d’Avenir
sur un poste de journaliste reporter
d’image.
Je suis revenue sur mes a priori sur la
Mission Locale qui m’a beaucoup aidé
et continue toujours de le faire à l’heure
actuelle.
Je rencontre régulièrement mon
conseiller qui m’aide à m’adapter
à mon poste de travail et avec qui
j’échange sur les aspects sociaux et
professionnels de mon quotidien.
»
»
Portrait d’élodie
Mission LocaleVallée de Montmorency
CLUB DE RECHERCHE D’EMPLOI
Les conseillers de la Mission Locale ac-
compagnent chaque année plus de 600
jeunes vers un emploi durable, c’est-à-
dire un CDD de 6 mois minimum ou un
CDI.
L’alternance est également une voie privi-
légiée, une formation solide et une expé-
rience reconnue par les entreprises.
Dans le contexte économique actuel où
les jeunes de moins de 25 ans sont parti-
culièrement touchés par le chômage, les
moins qualifiés d’entre eux sont davan-
tage concernés. La recherche d’emploi
s’apparente alors à une compétition spor-
tive où l’effort, pour être récompensé,
doit être doublé d’une bonne préparation
: des outils performants, un entraînement
aux entretiens, des prospections accom-
pagnées, des mises en relation avec les
recruteurs facilitées … Tout est mis en
œuvre à la Mission Locale pour qu’à tra-
vers plusieurs ateliers spécifiques, des
sessions de recrutement dûment négo-
ciées par les conseillers soit atteint l’ob-
jectif poursuivi par ces jeunes : trouver un
emploi… et le garder !
• des ateliers de recherche d’emploi
Animés par un conseiller professionnel,
ces ateliers hebdomadaires permettent
à tout jeune inscrit en Mission Locale de
bénéficier d’un accueil spécifique dans
une salle équipée pour les démarches de
recherche d’emploi.
6 ateliers étaient à disposition des jeunes
sur l’ensemble du territoire en 2012.
Lundi Matin – mardi après-midi :
(Maison de l’Europe)
Mercredi matin : Franconville
Mardi matin (Point Cyb) et
mercredi matin : Ermont
Mardi matin : Sannois
• des actions de préparation intensive
avant les recrutements ou les salons
spécialisés emploi.
L’atelier les « atouts de la réussite »
Rédiger un CV performant, élaborer
des lettres de motivation ciblées,
construire une stratégie de recherche
d’emploi individualisée pour postuler
dans des entreprises et enfin s’entraîner
à l’entretien d’embauche par le biais
de simulations, voilà le
contenu de cet atelier
préalable à toute rencontre
avec un recruteur.
Les jeunes participent
à cet atelier intensif
avant chaque évènement
emploi pour être dans les
meilleures conditions avant
d’aborder un recrutement.
Mieux se connaitre, savoir
mettre en avant ses atouts
et argumenter en entretien.
La Mission Locale a
co-organisé avec plus
de 30 entreprises des
recrutements.
Recrutements de masse :
Cora,Randstadt,Carrefour,
IKEA, Tabla Pizza, Pizza
Hut, Fnac, voilà des
entreprises qui nous ont
fait confiance et qui nous
ont confié leur recrutement
cette année encore.
Pour ces recrutements
9
Le Club
Emploi
10
Le Club
Emploi
de masse, la Mission Locale met à
disposition une salle et propose de
co-animer la session de recrutement.
Le conseiller participe parfois même
jusqu’aux entretiens de recrutement.
C’est intéressant de comprendre de
quelle manière les entretiens sont menés
et de pouvoir avec le recruteur faire un
point sur chaque jeune retenu ou pas.
Ces informations seront précieuses pour
retravailler avec le jeune sur ses points
faibles.
D’autres entreprises, beaucoup de TPE et
PME ont fait le choix de la Mission Locale
pour leur présenter des candidats ; ces
recrutements concernent une ou deux
personnes et sont plus ponctuels. En re-
vanche c’est à l’occasion de ces recrute-
ments que le travail des conseillers, ciblé
et qualitatif, prend toute son importance.
On offre aux recruteurs de rencontrer
quelques candidats choisis précisément,
en fonction des attentes des recruteurs.
Les recruteurs qui ont confié leur « pré-
sélection » de candidats à la Mission Lo-
cale ont tous apprécié la réactivité, la dis-
ponibilité et la qualité des candidatures
présentées.
Plutôt que de sélection de jeunes, nous
préférons parler de « bon positionne-
ment ». L’atout de la Mission Locale, des
conseillers qui connaissent très bien les
jeunes qu’ils accompagnent et qu’ils po-
sitionnent sur les offres de manière co-
hérente et en adéquation avec les profils
recherchés par les recruteurs.
Les rallyes : de la prospection en entre-
prises « accompagnée »
L’objectif d’accompagner physiquement
les jeunes qui rencontrent des difficul-
tés dans leurs recherches d’emploi est
de leur donner une méthodologie, ou
comment donner à voir le meilleur d’eux-
mêmes lors d’une rencontre avec un re-
cruteur potentiel.
Les conseillers accompagnent très régu-
lièrement les jeunes, cela permet de faire
le point après chaque rencontre avec un
employeur afin de leur indiquer les atouts
et les points à améliorer quant à leur pré-
sentation et aux arguments utilisés en
entretien.
Ce travail permet au jeune de faire face à
un exercice difficile, aller à la rencontre
de professionnels dans les entreprises et
proposer leur candidature. A l’heure d’in-
ternet, où il faut avouer, il est plus simple
d’envoyer un mail et d’attendre passive-
ment une réponse, à la Mission Locale,
nous croyons davantage à la rencontre
en face à face, à cet échange qui peut,
l’espace d’un instant, faire naître une pro-
position professionnelle. L’expérience de
cette pratique, que nous utilisons depuis
de nombreuses années, nous persuade
que la rencontre humaine a encore de
beaux jours devant elle. Aller de l’avant,
montrer son envie et sa motivation sont
déterminants, a fortiori lorsqu’il s’agit de
candidater sur des offres où la principale
demande est le savoir-être, plus que la
qualification.
11
Pôle emploi
Pôle Emploi met à disposition de la Mission Locale un conseiller référent. Ce partenariat nous permet
d’avoir accès à des outils et des offres d’emploi ciblées pour le public jeune, notamment par le biais de la
plateforme de vocation et le recrutement par simulation.
Co-traitance avec Pôle Emploi
PÔLE EMPLOI A CONFIÉ À LA MISSION LOCALE LA GESTION DU PARCOURS PERSONNALISÉ D’ACCÈS À L’EM-
PLOI DE 287 JEUNES DEMANDEURS D’EMPLOI DE MOINS DE 26 ANS.
12
Eaubonne
PERMANENCE EAUBONNE
Marion Brisac intervient tous les mer-
credis après-midi au BIJ d’Eaubonne et
reçoit des jeunes déjà suivis à la Mission
Locale mais aussi des jeunes qui fré-
quentent le BIJ et qui ont besoin d’une
information concernant l’orientation
professionnelle, la formation, l’em-
ploi ou encore une aide au logement
ou des conseils sur leur santé. Le BIJ
est un lieu ressource de proximité
pour tous les jeunes eaubonnais.
Marion a reçu 120 jeunes, en 2012, sur
sa permanence du BIJ.
La majorité des jeunes souhaitent des
informations sur l’orientation profes-
sionnelle et reprendre une formation.
Ils viennent également mener leurs
recherches d’emploi au BIJ et béné-
ficient ainsi des offres d’emploi
récoltées par la Mission Locale
et des contacts privilégiés avec
les entreprises locales.
Beaucoup de ces jeunes,
environ 80% sont inscrits en
Mission Locale et profitent
donc de la permanence pour
réaliser leurs démarches dans
un lieu ressource dédié à la jeu-
nesse. La Mission Locale fait ainsi
découvrir le BIJ à une cinquantaine
de jeunes qui viennent pour la 1ère
fois.
Le partenariat avec le BIJ est donc ga-
gnant-gagnant ; la Mission Locale reçoit
des jeunes inscrits à la Mission Locale
mais aussi des nouveaux pour mener des
démarches à proximité de leur lieu d’ha-
bitation. L’ensemble des jeunes appré-
cient ce service. Les informatrices jeu-
nesse font également découvrir le BIJ et
ses services aux jeunes inscrits en Mis-
sion Locale et qui viennent sur orientation
de leur conseiller sur ce lieu ressource.
Bureau d’Information Jeunesse
18, rue de Soisy
95600 Eaubonne
Tél. 01 34 27 67 28
Courriel bij@eaubonne.fr
Horaires d’ouverture
Lundi 9h30/12h30 - 14h/18h
Mardi Fermé - 14h/18h
Mercredi 9h30/12h30 - 14h/18h
Jeudi Fermé - 14h/19h
Vendredi 9h/12h30 - 14h/17h30
SOLUTIONS RENTRÉE
2 conseillères professionnelles de
la Mission Locale ont participé
le jeudi 6 septembre à
« solutions rentrée », une action portée
par le BIJ d’Eaubonne.
Les partenaires conviés proposaient des
« solutions », ou tout au moins des pistes
pour la rentrée : re-scolarisation, alter-
nance, mobilité…
Malgré une communication dans toute la
ville, peu de jeunes ont profité de cette
journée. Mais pour les 25 jeunes qui ont
participé, des opportunités intéressantes
étaient à saisir. Ils ont pu bénéficier d’un
accompagnement de qualité et d’un tra-
vail de mutualisation entre les parte-
naires pour proposer des pistes indivi-
dualisées à chacun.
13
Je suis arrivé à la mission locale en
juillet 2011 où j’ai rencontré pour la
première fois ma conseillère sur sa
permanence d’Eaubonne. Je venais
d’arriver du Congo où j’avais effec-
tué toute ma scolarité jusqu’à la pre-
mière. J’avais quelques problèmes en
français et je voulais devenir plom-
bier. La conseillère m’a orienté sur
une remise à niveau en français et en
mathématiques. J’ai également été
accompagné sur mon projet profes-
sionnel.
J’étais intéressé par le métier de
plombier mais on m’a dit que ce
serait trop difficile, on a ensemble
exploré d’autres métiers dans le
domaine du bâtiment. On a découvert
une formation proposée par l’AFPA
qui permettait de faire une pré-qua-
lification et d’intégrer par la suite une
formation qualifiante dans un métier
du bâtiment qui recrute beaucoup :
coffreur brancheur. Je suis vraiment
satisfait d’avoir trouvé ma voie dans
un métier qui m’est accessible et qui
m’offrira des débouchés au terme de
ma formation.
Portrait
De juin à septembre 2012, j’ai donc suivi la pré-
qualification et aujourd’hui je suis en formation de
coffreur brancheur et j’aime beaucoup.
»
»
Portrait de Bruces
Mission LocaleVallée de Montmorency
Ermont
Antenne d’Ermont
Les trois structures, la Direction de la
Jeunesse et des Sports, la Mission Locale
Vallée de Montmorency (son antenne) et
le Centre d’Information et d’Orientation
sont rassemblés dans l’Espace Jeu-
nesse d’Ermont depuis 2007. Des
complémentarités dans les missions
qui se vérifient tous les jours avec
comme seul objectif : faire que les
jeunes s’épanouissent et soient ac-
teurs de leur vie et de leur ville. Tous
les champs sont ainsi représentés, ce
qui permet un accueil et un accompagne-
ment de qualité pour tous les jeunes.
Sur son antenne, la Mission Locale reçoit
les jeunes d’Ermont, d’Eaubonne, de
Saint-Prix et de Montlignon, en plus des
permanences hebdomadaires sur Eau-
bonne et Saint-Prix.
Forum Été
Mercredi 11 avril 2012, près de 600 visi-
teurs se sont retrouvés à l’Espace Jeu-
nesse pour participer au Forum Eté, co-
organisé par la Direction de la Jeunesse
et des Sports et la Mission Locale Vallée
de Montmorency, en partenariat avec le
Centre d’Information et d’Orientation
(CIO).
Pour cette manifestation, les jeunes 18-
25 ans ont été nombreux à se déplacer
pour rencontrer les employeurs locaux,
venus recruter pour la période estivale.
Le Forum Été s’adresse aux jeunes et aux
familles et propose un tour d’horizon de
toutes les activités de la ville durant la
saison estivale.
Quatre espaces dédiés vont accueillir le
public :
• Trouver un job pour l’été.
• Préparer sa rentrée.
• Se divertir, prévenir.
• S’impliquer.
L’espace « jobs d’été » organisé par la
Mission Locale, le PIJ et le Point Cyb de
la ville a remporté un franc succès ; les
recruteurs de 10 entreprises étaient ve-
nus pour rencontrer et pré-sélectionner
les candidats.
En plus de rencontrer les recruteurs lo-
caux, les visiteurs ont pu trouver sur cet
espace :
• Affichage et consultation en ligne
d’offres de jobs d’été.
• Conseils à la réalisation de CV : plus de
60 jeunes sur cet espace ont fait leur CV
avec l’aide de l’animateur du Point Cyb
et d’un conseiller de la Mission Locale.
• Préparation à l’entretien d’embauche
avec les bénévoles de l’association AGIR
abcd.
• Animation d’un atelier par une conseil-
lère image « comment réussir son en-
tretien ?»
• Information sur les contrats saison-
niers et le droit du travail.
• Information sur les diplômes de l’ani-
mation et sur la pratique du métier
d’animateur.
Le Forum Été, le fruit d’un partenariat qui
se vit au quotidien
Le Forum Été est possible parce que les
équipes se connaissent bien, travaillent
étroitement ensemble toute l’année et
croient beaucoup aux bénéfices de cette
collaboration pour les jeunes.
14
Ermont
FORMATION ANGLAIS
La Mission Locale, dans son souci d’ap-
porter aux jeunes les compétences
nécessaires pour réaliser leur projet
professionnel a sollicité les fonds de revi-
talisation de la DIRECCTE pour proposer
une formation anglais à 10 jeunes dont
le projet dans le tourisme ou les métiers
aéroportuaires. La maîtrise de la langue
anglaise est essentielle et les jeunes
positionnés sur ces métiers n’ont pas la
fluidité attendue pour postuler.
Ces 10 jeunes, formés au GRETA de Saint-
Gratien, ont bénéficié d’une formation «
perfectionnement » de 72h, ont acquis de
nouvelles compétences nécessaires pour
postuler et être retenus sur des offres où
l’anglais est exigé.
L’action s’est déroulée en 3 phases :
Le repérage des jeunes
Les conseillers professionnels ont
d’abord repéré les profils de jeunes cor-
respondant à cette formation. Un 1er
entretien validant des connaissances de
base en anglais et la motivation en rap-
port avec le projet du jeune a permis de
positionner ces jeunes sur cette forma-
tion.
La formation anglais
Elle s’est déroulée sur 5 semaines soit
72h, en formation interactive, en groupe
et en laboratoire. Nous avons choisi de
travailler avec le GRETA parce que ses
méthodes pédagogiques permettent de
travailler à partir de supports variés,
adaptés au public jeune : jeux de rôles,
vidéos  radio. Les bases théoriques sont
mises au service de situations « jouées »,
issues du monde du travail que les jeunes
seront amenés à connaitre par la suite.
La formation visait, pour les stagiaires à :
• Être capable de suivre une conversation
et de comprendre les interlocuteurs.
• Être capable de comprendre un mes-
sage délivré à l’oral ou à l’écrit et en
restituer les éléments principaux.
• Être capable d’obtenir et de fournir des
informations professionnelles.
• Être à l’aise dans les situations profes-
sionnelles courantes en face à face et
savoir argumenter.
• Rédiger une candidature en anglais,
convaincre en entretien d’embauche.
Après cette formation, un module de
recherche de formation et d’emploi
intensive était proposé aux jeunes : les
jeunes ont suivi ces modules portant sur
le ciblage des entreprises, les outils et les
techniques de la recherche d’emploi
ainsi que l’entretien d’embauche.
Au final, ces 10 jeunes ont pro-
fité de cette opportunité pour se
positionner, avec de meilleures
chances, sur le marché de l’em-
ploi et sur les entrées en forma-
tion aéroportuaire.
4 jeunes sont entrés en formation
d’agent d’escale
2 jeunes se sont positionnés sur des for-
mations de Personnel Naviguant Com-
mercial
2 jeunes ont intégré des dispositifs de
mobilité européenne  internationale
pour partir au pair aux Etats-Unis
2 jeunes ont signé un contrat de travail
dans les métiers de l’accueil et du secré-
tariat
15
Ermont
Formation informatique
Nous avons fait le choix de monter, en
partenariat avec le centre de formation
CIPP Elogis, une formation pré-quali-
fiante « AGENT DE MAINTENANCE
ET RÉSEAUX » pour des jeunes qui
avaient validé un projet de métier
dans ce domaine mais qui ne pou-
vaient pas entrer en formation
qualifiante ou diplômante faute de
connaissances de base, primordiales
pour accéder à ces formations.
Cette formation s’adressait à des jeunes
suivis à la Mission Locale
• Sans qualification ou ayant une qualifi-
cation inadaptée
• Ayant un projet professionnel confirmé
dans la maintenance et les réseaux in-
formatiques
• .Désirant acquérir une pré-qualification
dans la gestion des risques informa-
tiques (pannes, dysfonctionnements) et
l’exploitation des réseaux
Cette formation se déroulait sur 520
heures, la moitié en centre et l’autre par-
tie en entreprise.
Les objectifs visés par cette formation :
• Remise à niveau technique permettant
l’accès aux formations qualifiantes de
niveau IV dans le domaine de l’informa-
tique
• Pré-qualification en informatique tech-
nique
• .Professionnalisation avec un stage en
entreprise
• Acquisition des connaissances et com-
pétences professionnelles de base pour
un 1er
emploi
Les débouchés pour les jeunes qui ont
suivi cette action de formation portent
essentiellement sur l’accès possible à
une formation qualifiante de technicien
(niveau IV) pour laquelle des tests de
niveau sont presque obligatoirement
exigés à l’entrée. 7 jeunes ont suivi cette
voie.
2 jeunes ont réussi à accéder à leur
premier emploi auprès des opérateurs en
informatique (vente micro, installation,
dépannage, hotline) facilité par le stage
en entreprise qui faisait partie intégrante
de la formation.
Nous déplorons un abandon, le jeune n’a
pas souhaité aller au terme de la forma-
tion, il a été confronté à de réelles diffi-
cultés d’apprentissage. Sa conseillère lui
a proposé une remise à niveau.
16
17
Je m’appelle Audrey, j’ai 19 ans, un bac
pro comptabilité et j’habite Ermont.
Je me suis inscrite à la mission locale en
mars 2012, j’ai suivi le parcours d’orien-
tation professionnelle de mai et validé
mon projet de préparer le concours d’au-
xiliaire de puériculture.
En attendant mon concours, je dois trou-
ver un emploi pour financer ma coloca-
tion.
Par la mission locale, j’ai passé ma pre-
mière partie de BAFA afin d’augmenter
mes chances pour une recherche d’em-
ploi auprès d’enfants, cela me sera aussi
utile lors de mon concours. J’ai égale-
ment suivi un parcours santé, ce qui m’a
permis d’obtenir mon PSC 1.
En parallèle, je suis suivie par un par-
rain pour ma recherche d’emploi et pour
préparer l’oral de mon concours au prin-
temps pour une rentrée en septembre
2013.
Portrait
Depuis le 14 janvier dernier, j’ai trouvé par le biais
d’un recrutement organisé par la mission locale un
contrat pro de 6 mois comme hôtesse de caisse.
»
»
Portrait d’Audrey
Mission LocaleVallée de Montmorency
18
POP PARCOURS D’ORIENTATION
PROFESSIONNELLE
Le POP est un dispositif de formation
agréé par le Conseil Régional qui en
assure le financement. Il s’agit d’un
travail d’orientation approfondi pour
aider les jeunes à élaborer ou à confirmer
un projet professionnel.
Il permet en collectif ou en individuel
(selon le niveau de formation) de faire
émerger un projet de métier réalisable
et de découvrir à l’occasion d’un stage en
entreprise ou d’un plateau technique, en
centre de formation, la réalité du métier
choisi.
Le POP est animé par des conseillers
professionnels. Cette action se déroule
en 2 temps : une phase théorique sur 2
semaines et un stage en entreprise ou un
plateau technique de 1 à 2 semaines.
Objectifs :
Les différents modules du POP
permettent aux jeunes :
• A mieux se connaitre et à mieux
appréhender leur environnement
socio-économique,
• d’évaluer leurs compétences et
qualités,
• de découvrir des métiers et d’élargir
leurs choix professionnels.
Au terme du POP, chaque jeune est suivi
individuellement pendant la durée de son
parcours dans ce dispositif qui peut durer
jusqu’à 6 mois. Le conseiller établit avec
le jeune les étapes à mettre en place
pour atteindre l’objectif fixé. Ces étapes
comprennent des temps de formation
pour acquérir une qualification et/ou un
diplôme mais aussi des expériences à
développer.
BILAN
En 2012, 100 jeunes ont participé à la
phase théorique de ce dispositif et 60
effectué un stage de découverte ou un
plateau technique.
15 jeunes ont réalisé un POP Individuel.
Parrainage
PARRAINAGE
La Mission Locale fait appel à son réseau
de parrainage dans le cadre de l’accom-
pagnement des jeunes 16-25 ans vers
l’emploi et pour du maintien en emploi.
Les jeunes rencontrant des difficultés
particulières pour mener à bien leurs
démarches vers l’emploi ou pour s’inté-
grer dans l’entreprise bénéficient ainsi
d’un soutien privilégié.
Les 13 parrains et marraines sont des
bénévoles, salariés ou retraités ayant
une bonne connaissance des entreprises
et du monde du travail. Issus de secteurs
d’activité variés, ils apportent une aide,
un appui technique pour mener à bien
les démarches en direction des entre-
prises, en complément de l’accompa-
gnement apporté par leurs conseillers
référents.
Accompagnement individuel
Sur prescription du conseiller et avec
l’intermédiation du référent parrainage,
le jeune va signer avec son parrain, sa
marraine, un contrat de parrainage va-
lable pour une durée de 6 mois.
Le parrain/ la marraine et le jeune vont
se rencontrer régulièrement, à raison de
3 entretiens minimum.
Accompagnement collectif
Nous impliquons les parrains/marraines
lors de nos actions collectives organi-
sées par la Mission Locale.
Dans le cadre du club de recherche
d’emploi ou encore sur les forums, ils
apportent leur connaissance de l’en-
treprise et réalisent des simulations
d’entretiens d’embauche, ils guident et
renforcent l’accompagnement vers la
formation et l’emploi.
BILAN
50 parrainages ont été réalisés en 2012
soit plus de 220 entretiens avec des
solutions emploi et formation retrou-
vées pour 65% des jeunes, au terme
des 6 mois d’accompagnement.
19
Franconville
Siège de la Mission Locale
Le siège de la Mission Locale, situé dans
le bâtiment administratif de la ville de
Franconville, accueille les jeunes rési-
dant sur les communes de Francon-
ville, Le Plessis-Bouchard et Sannois.
En revanche les actions emploi 
formation organisées sur le siège
bénéficient à tous les jeunes inscrits
en Mission Locale, quelque soit leur
commune d’habitation.
SALON DE LA FORMATION
ET DE L’EMPLOI
Plus de 600 jeunes ont bénéficié des
conseils des professionnels de centres
de formation et des entreprises venus à
l’occasion de la 3ème édition du Salon
de la Formation et de l’Emploi, qui s’est
déroulé le 6 mars 2012, en collaboration
avec la ville de Franconville.
Cette manifestation destinée à tous les
jeunes lycéens, étudiants, demandeurs
d’emploi, propose une aide à l’orientation,
et a pour objectif d’informer le public sur
les réelles possibilités de formation et
d’emploi qui existent près de chez eux.
C’est un salon généraliste local, organisé
en collaboration avec les partenaires pri-
vilégiés de la Mission Locale.
Le salon 2012 était placé sous le signe de
l’apprentissage. Les visiteurs ont ainsi eu
l’occasion de découvrir les organismes de
formation dans le Val-d’Oise, notamment
les Centres de Formation d’Apprentis
(CFA), de se renseigner sur les filières de
formation, les métiers, les diplômes, le
pôle universitaire de Cergy-Pontoise (où
la formation en alternance se pratique) et
des Grandes Écoles.
Ce Forum offre chaque année un avan-
tage appréciable qui est sans doute à
l’origine du succès des précédentes édi-
tions : la possibilité de rencontrer direc-
tement sur place des entreprises et leurs
représentants pour mieux appréhender
les métiers et les débouchés.
Cette année, la priorité a été accordée aux
entreprises qui recrutent des apprentis.
Le salon proposait quatre espaces :
• Un espace Métiers animé par les
centres de formation, les universités,
les grandes écoles et les entreprises ;
• Un espace Parents pour répondre à
leurs questions concernant les adoles-
cents ;
• Un espace Conseils sur l’orientation, en
présence des conseillers du CIO et de la
Mission locale;
• .Un espace Multimedia pour avoir accès
à toutes les informations en ligne.
Parmi les entreprises qui ont participé
activement à ce salon : La Poste, GrDF,
Tel  Com, Carrefour, Cars Lacroix, Axa,
R2T, Pole vacaciones, AIBT, Accueil 
Formation Conseils, Quai des Marques.
Les visiteurs ont eu l’occasion d’échanger
avec eux sur l’activité de leur entreprise,
les métiers, les modes de recrutement et
ont pu postuler directement auprès des
recruteurs présents.
20
Franconville
JOB DATING VENTE 
RESTAURATION
La Mission Locale a organisé le 3 octobre
2012 une manifestation qui a reçu un ac-
cueil très favorable des visiteurs, venus
nombreux. 10 recruteurs étaient pré-
sents pour renforcer leurs effectifs pour
les fêtes de fin d’année.
Un job dating, c’est un évènement à part
dans le paysage du recrutement.
1 opération = 10 recruteurs = 50 postes
à pourvoir = 120 candidats et 10 minutes
pour convaincre.
Les candidats venus rencontrer des re-
cruteurs d’entreprises locales ont été
reçus, après inscription auprès des en-
treprises qui les intéressaient, en entre-
tien d’embauche. Ils disposaient alors de
10 minutes, le temps imparti pour l’entre-
tien, pour convaincre le recruteur.
Ouvert à tous les jeunes 18-25 ans, le coup
d’envoi du job dating à 14h a permis d’ins-
crire en très peu de temps les 120 can-
didats attendus sur les rendez-vous avec
les recruteurs. A 18h, après 240 entre-
tiens environ, le job dating prenait fin et
l’ensemble des recruteurs étaient large-
ment satisfaits.
L’ensemble des offres à pourvoir ce 3 oc-
tobre ont été finalisées après un 2ème
en-
tretien au sein des entreprises présentes.
Cette opération a été organisée avec la
collaboration d’un chantier d’insertion
évènementiel « NOE Evènement » qui
s’est occupé de l’accueil des visiteurs et
du bon déroulement du job dating, tout au
long de l’après-midi.
Les + du Job dating selon les recruteurs
présents :
• L’organisation : les jeunes attendaient
leur tour dans une salle d’attente pour
éviter les files d’attente des forums
classiques qui mettent une pression
supplémentaire aux candidats comme
aux recruteurs.
• Chaque jeune arrivé à 14h pouvait ren-
contrer autant de recruteurs que sou-
haité et les heures de rendez-vous
étaient fixées.
• La qualité des candidatures : chaque
jeune était accueilli par un conseiller
Mission Locale qui vérifiait que le
jeune ait un CV correct et pro-
posait quelques conseils avant
l’entretien d’embauche.
• L’efficacité : tous les recruteurs
sont partis avec le nombre de
candidatures nécessaires pour
boucler leur recrutement.
Une participation active du groupe NOE
ÉVÉNEMENT
14 chargés d’événementiel âgés de
20 à 25 ans, inscrits en Mission
Locale et salariés d’un chan-
tier d’insertion pour 6 mois,
ont animé ce job dating.
En 2012, ils ont participé
à 7 événements emploi
organisés par les mis-
sions locales du Val
d’Oise et ont collaboré à
leur réussite.
21
SOS rentrée
12 septembre 2012
La 2ème
édition de « SOS rentrée », action
portée par le PIJ et la Mission Locale,
s’adressait à tous les jeunes sans solu-
tion au moment de la rentrée.
Une vingtaine de professionnels
de l’orientation et de la formation
étaient présents pour recevoir les
visiteurs et explorer ensemble les
pistes de solutions envisageables.
Des jeunes ont ainsi obtenu une ins-
cription scolaire en lycée, une pré-
inscription en CFA sur des filières où
quelques places étaient encore dispo-
nibles.
D’autres, déjà inscrits en CFA, mais
sans entreprise d’accueil pour signer
leur contrat d’alternance ont pu décou-
vrir les services de la Mission Locale.
Deux conseillers étaient à disposition
pour mener des démarches concrètes
de recherche d’entreprises. Ces jeunes
en demande de soutien ont été ins-
crits en Mission Locale et ont bénéficié
d’un accompagnement au-delà de cette
opération.
Le constat après deux ans que nous me-
nons cette action, c’est qu’elle concerne
assez peu de jeunes, une soixantaine,
mais qu’elle est ciblée puisqu’elle permet
de repérer des jeunes en grande difficul-
té, souvent confrontés à des situations
délicates.
Les jeunes concernés sont souvent des
jeunes de 16 à 20 ans, accompagnés pour
la plupart d’un de leur parent. Il faut donc
rassurer les parents et les jeunes sur les
possibilités, réelles, qui existent encore à
ce moment là de l’année. En fonction du
projet et du niveau scolaire, nous adap-
tons les réponses et amenons les jeunes
à rencontrer les partenaires les plus
adaptés.
Nous faisons découvrir à tous ces jeunes
des centres de formation, des parte-
naires, souvent méconnus (lycée de la
nouvelle chance, Epide, pôles de projet
professionnel) mais mieux adaptés à leur
situation et à leurs potentiels.
Avec le public reçu, l’essentiel est de
prendre le temps d’écouter le parcours
souvent chaotique de ces jeunes et de
leur donner une vision, une perspective,
qu’ils n’ont pas lorsqu’ils arrivent sur ce
forum.
Grâce à la mutualisation avec tous nos
partenaires, le maillage est possible et
aboutit toujours sur une proposition indi-
vidualisée, construite avec le jeune et sa
famille.
SOS
Rentrée, Mercredi
12Septembre
14h
18h
Pas d’affectation pour la rentrée ?
ScolaritéCAP
Bac Pro BTS
LYCÉE
Alternance
des solutions pour votre orientation
Infos au 01 39 32 66 03
Rendez-vous à la K’fête
BoulevardRhinetDanube
95130FRANCONVILLE
22
PIJ
Franconvillle
La Fête de l’Europe
Le Réseau Information Jeunesse du Val
d’Oise s’est mobilisé à l’occasion de la
Fête de l’Europe et a organisé sur le ter-
ritoire dans les structures participantes à
ce projet, plusieurs ateliers, les mercre-
dis après-midi en mai/juin :
Les jeunes ont ainsi découvert en jouant,
à travers des supports ludiques et dyna-
miques, les nombreuses possibilités de
mobilité européenne.
Faire un stage, étudier, partir travailler
en Europe… Beaucoup de perspectives se
sont ouvertes à eux.
Du 9 mai au 6 juin, 8 temps forts ont été
proposés aux jeunes val d’oisiens :
devenez volontaire en europe !
Conseils, témoignages, démarches pour
participer au service volontaire européen
/ ouvert aux jeunes de 16 a 30 ans
Exposition «l’Europe c’est possible»
du 16 avril au 18 mai
Lieu : point information jeunesse de Go-
nesse
cafe linguistique
Améliorez votre anglais, votre espagnol
autour d’un verre.
Lieu : café l’atelier, avenue Bernard
Hirsch, Cergy
rallye européen
quiz, jeux, film, exposition, dégustation
culinaire ... venez tester vos connais-
sances sur l’Europe
Lieu : point information jeunesse, 36 rue
Albert 1er
, Beaumont-sur-Oise
le bij aux couleurs de l’europe
Exposition sur le volontariat, informations
sur la mobilité européenne.
Lieu : bureau information jeunesse, 17
place Foch, Enghien-les-Bains
autour du monde
Découvrez les programmes de mobilité
en Europe et dans le monde !
Ouvert aux 16 / 30 ans
Lieu : cij Val-d’Oise, 1 place des arts,
Cergy préfecture avec la collaboration du
pij de persan
sel européen
Valorisez et échangez compétences, sa-
voirs et talents !
Lieu : espace fontaine à Franconville avec
la collaboration du pij de Franconville
23
PIJ
Franconville
Portrait
24
J’ai souhaité être accompagnée par la
mission locale dans le cadre d’un par-
cours d’orientation professionnelle in-
dividuel afin d’élaborer mon projet , de
clarifier mes compétences et de voir à
quoi celles-ci pouvaient correspondre
en terme de métier. Je souhaitais faire
prévaloir mon niveau BAC +3 et j’étais
intéressée par le secteur administratif.
Le pop individuel m’a permis d’iden-
tifier mes différents centres d’intérêt,
mes aptitudes, mes connaissances et
mes compétences professionnelles en
m’appuyant essentiellement sur mes
expériences lors de mes stages sco-
laires. Ce travail d’investigation m’a
permis de découvrir différents métiers
et formations du secteur administratif.
Le stage que j’ai effectué comme assis-
tante de formation à confirmé mon choix
professionnel et m’a permis de trouver
mon premier emploi dans ce domaine.
Le stagequej’aieffectuécomme
assistante de formation à confirmer
mon choix professionnel et m’a per-
mis de trouver mon premier emploi
dans ce domaine.
»
»
Portrait de Chloé
Mission LocaleVallée de Montmorency
CIVIS
25
CONTRAT D’INSERTION
DANS LA VIE SOCIALE
Focus sur un programme d’accompagne-
ment renforcé.
Le contrat d’insertion dans la vie so-
ciale (CIVIS) est un dispositif réservé aux
jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des
difficultés d’insertion sociale et profes-
sionnelle. Mis en place en 2005, le CIVIS
a pour but l’accès à l’emploi. Les jeunes
qui signent un CIVIS bénéficient d’un ac-
compagnement renforcé par un conseil-
ler référent unique qui va suivre le jeune
durant toutes les étapes de son parcours
vers une insertion sociale et profession-
nelle durable.
Le CIVIS s’adresse aux jeunes dont le
niveau de formation est inférieur ou
équivalent à un diplôme de fin de second
cycle long (niveau de formation Bac + 2
non validé) et tout particulièrement aux
jeunes sans qualification.
Dès leur majorité, les jeunes en parcours
d’insertion ont la possibilité de bénéficier
d’uneallocation.Cetteallocationpermetde
soutenir les jeunes dans leurs démarches.
Par ailleurs, à la mise en place du CIVIS, un
Fonds d’Insertion Pour les Jeunes (FIPJ)
permettait de faire financer des actions et
d’en faire bénéficier en grande priorité les
jeunes signataires du CIVIS.
Bilan
En 2012, nous avons signés 109 contrats
CIVIS Classique (Niveau V et plus), et
170 CIVIS renforcé (Niveau infra V).
26
Le Plessis
Bouchard
PERMANENCE PLESSIS
BOUCHARD
Marie-Hélène Genestoux accueille, dans
le cadre d’une nouvelle permanence, des
jeunes plessis- bucardésiens de 16 à 25
ans en Mairie.
Le partenariat avec le CCAS a montré sa
cohérence et son efficience, sur les 71
jeunes rencontrés par la conseillère de
la Mission locale, plus de 10 jeunes ont
fait l’objet d’un co-accompagnement par
ces 2 structures. Ces liens permettent
d’appréhender plus efficacement les pro-
blématiques rencontrées par les jeunes
grâce à une meilleure connaissance des
champs d’action du parte-
naire.
Marie-Hélène, conseillère psychologue
et responsable du Point Santé, intervient
auprès des jeunes plessis- bucardésiens
avec une approche particulière due à sa
spécificité, cette dimension est complé-
mentaire par rapport au travail réalisé
par les intervenantes du CCAS.
2727
Portrait
Portrait de Flavia
Je m’adresse à la permanence du Plessis Bouchard en septembre 2012. J’ai
24 ans et je suis titulaire d’un Bac Sciences Médico-Sociales.
Je suis demandeur d’emploi depuis juin 2012, suite à une fin de contrat avec
l’éducation nationale en tant qu’Auxiliaire de Vie Scolaire.
J’ai réussi la sélection d’entrée de l’École Pratique de Service Social de
Cergy, afin de suivre la formation d’éducatrice spécialisée, mais je n’ai pas
trouvé d’employeur pour l’alternance.
Je souhaite alors m’orienter vers les métiers du conseil et souhaite découvrir
précisément le métier de conseillère en insertion sociale et professionnelle.
Sportive de haut niveau, j’entraîne et dirige un club d’athlétisme depuis
2002.
J’intègre le POP afin que cette période m’apporte les éléments suivants :
•	Validation théorique du métier visé
•	Précision du processus de formation à engager
•	Connaissance du public accueilli en Mission Locale
•	Observations de quelques aspects du travail de conseiller
•	Élargissement éventuel du projet envers d’autres structures, d’autres pu-
blics, en gardant les missions principales que sont l’accueil, l’information,
l’orientation d’un public jeune.
J’ai réussi à tirer partie de chaque phase du POP, ma motivation et ma per-
sonnalité m’ont permis d’accéder rapidement à 2 périodes d’immersion en
entreprise, une au BIJ de Beauchamp et l’autre au CIJ de Cergy.
J’ai effectué les tâches suivantes :
•	Observation de l’équipe et des usagers
•	Remises à jour de la documentation
•	Participation à l’affichage du coin presse (choix et installation)
•	Recherche d’informations liées à l’amélioration du coin presse
•	Accompagnement des jeunes pour l’élaboration de leurs outils de 		
recherche d’emploi
•	Conseil aux usagers sur les questions liées à l’Information Jeunesse
Mes évaluations de stage sont positives, j’ai su mobiliser mes aptitudes et mon
aisance relationnelle pour acquérir les compétences nécessaires qui me se-
ront utiles pour un futur entretien d’embauche.
L’opportunité de trouver un emploi dans le réseau de l’Information Jeunesse
se présente rapidement, puisque le Service Jeunesse de la Ville d’Eaubonne
recrute une animatrice. Je présente. Je suis aujourd’hui en poste dans ce ser-
vice et envisage par la suite d’évoluer vers un poste de conseillère en Mission
Locale.
Mission LocaleVallée de Montmorency
PARCOURS SANTÉ
Organisés par la Mission Locale, avec
le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-
France, les parcours « bien être » ont
profité à 32 jeunes.
4 parcours, de septembre à décembre
2012, ont permis à 8 jeunes de se
retrouver pour parler de leur santé.
Conscients que les jeunes que nous
accompagnons souffrent parfois d’un
déficit de confiance et ont une image
peu valorisée d’eux-mêmes, nous avons
imaginé une action de sensibilisation à la
nécessité « d’être bien dans son corps ».
Marie-Hélène Genestoux, psycho-
logue et responsable du Point
Santé de la Mission Locale
évalue au quotidien la dif-
ficulté de mobiliser les
jeunes que nous recevons
en général, et les plus
vulnérables en particu-
lier, sur les questions de
santé et sur la nécessité
de « prévenir plutôt que
guérir ».
L’accompagnement indi-
viduel qui s’inscrit dans
nos pratiques quotidiennes sur le Point
Santé permet de mener de nombreuses
actions pour la prise en charge de ces
jeunes (bilans de santé, consultations
spécialisées, démarches liées au handi-
cap).
Nous avons souhaité, à travers ces
parcours santé, apporter une réponse
positive, utile et concrète aux questions
du bien-être des jeunes 16-25 ans,
en complément de l’accueil et de
l’accompagnement déjà réalisés.
Le programme, sur une semaine,
prévoyait une initiation percussions/
danse, une animation sur une exposition
permanenteduCRIPS,lePSC1(Prévention
et Secours Civique) en collaboration avec
les Pompiers d’Eaubonne, une séance de
coaching personnel pour travailler les
techniques de confiance en soi et enfin
un bilan de santé après un rendez-vous
individuel avec la responsable du Point
Santé.
Ces parcours, atypiques en Mission
Locale, ont permis de créer une
dynamique autour des questions de
santé. La prévention ainsi faite abordait
les conduites à risque sous l’angle du
bien-être et de l’estime de soi, et non pas
sous l’angle de l’interdiction.
Au terme des 4 parcours santé, la Mis-
sion Locale, en collaboration avec le Point
Information Jeunesse de Franconville et
grâce au soutien de la MILDT a fait appel
à la compagnie de théâtre « Le Théâtre du
Chaos » afin de présenter une pièce inte-
ractive intitulée « La Trébuchade » abor-
dant le danger de la polyconsommation.
En plus des 32 jeunes qui avaient déjà
participé aux parcours santé, plus de 60
jeunes ont assisté puis participé à cette
représentation originale, en montant sur
scène pour jouer leurs propositions de
réactions face à la consommation.
Ce temps fort a permis de mettre des
mots sur des comportements à risque et
d’échanger avec les jeunes sur leurs rap-
ports aux autres dans ces situations de
tentation et d’expérimentation.
Santé
28
LE POINT SANTÉ
Le Point Santé / Vie sociale de la Mission
Locale a accueilli 595 jeunes en 2012.
42 pour leur protection sociale : ouver-
ture de droits, montage dossiers CMU,
CMUC, aide à l’acquisition d’une mu-
tuelle, transfert de dossier.
333 pour une séance d’information et
d’échanges avec d’autres jeunes dans le
cadre d’un Parcours d’Orientation Pro-
fessionnelle, du parcours santé ou de fo-
rums spécialisés (Forum départemental
du Handicap).
54 pour accéder à un Foyer de Jeunes
Travailleurs.
116 pour accéder aux soins : en urgence,
en suivi, pour un dépistage, un bilan de
santé, une rencontre avec un médecin
pour lier santé et projet professionnel.
79 pour aborder la question du handicap
(en amont ou en aval de la reconnais-
sance de la MDPH).
7 pour présenter au Conseil Général un
dossier EVA « Entrée dans la Vie Active
» : 8087 euros ont ainsi été alloués pour
aider les jeunes à concrétiser leur projet
professionnel.
38 pour un Fonds d’Aide aux Jeunes :
2240 euros ont été alloués à ces jeunes
pour faire face à une situation d’urgence.
83 pour exprimer, au Point Écoute, un
mal-être, une souffrance psychique, des
interrogations sur leurs choix de vie, pour
demander une prise en charge durable
vers une structure de soins.
55 pour résoudre un problème d’héber-
gement d’urgence.
29
Santé
Depuis 2011, la Mission Locale répond
à l’appel à projet du Conseil Régional
pour l’attribution d’aide au permis de
conduire pour les jeunes 16-25 ans.
Dans le processus d’autonomisation
des jeunes, la Mission Locale aide les
jeunes qui ont un projet professionnel
qui nécessite d’avoir le permis (horaires
décalés, nombreux déplacements par
exemple) dans les secteurs d’activité
retenus par le Conseil régional :
•	Aide à la personne
•	Bâtiment/travaux publics
•	Commerce
• Hôtellerie/restauration
• Sécurité
• Nettoyage
• Transport/logistique
• Agriculture/espaces verts
• Mécanique automobile
• Santé
• Métiers en horaires décalés
Le conseiller établit un diagnostic et met
en œuvre des actions de définition et de
validation du projet professionnel. Dès
lors qu’un besoin de financement a été
identifié par le conseiller du jeune, le
dossier d’aide financière est instruit par le
conseiller référent « permis de conduire
» de la Mission Locale, Naïma Salek.
L’attribution de l’aide financière est
décidée par une commission qui se réunit
tous les 15 jours.
Les jeunes doivent répondre aux critères
suivants :
•	jeunes de – de 26 ans résidant sur le
	 territoire de la Mission Locale
•	déscolarisés et accompagnés par la .. 	
	 Mission Locale
•	sous conditions de ressources
•	être sans permis de conduire de
	 catégorie B ou en cours de formation
	 au permis
•	ayant un projet professionnel ou dans
	l’emploi nécessitant l’obtention du
	 permis de conduire
•	ayant rempli les conditions préalables
à la présentation de leur demande de
bourse (inscription comme demandeur
d’emploi, un bilan de santé et étude de
droits, participation à un atelier technique
de recherche d’emploi pour préparer le
CV et l’entretien d’embauche…)
Dès lors que le dossier reçoit un avis
favorable, le jeune est orienté par son
conseiller référent vers la coordinatrice.
Cette dernière met en œuvre en lien avec
le jeune et le conseiller référent :
•	le parcours d’apprentissage à la
	 conduite : inscription du jeune à l’auto-	
	école
•	le module de prévention routière en
	 partenariat avec AGIR
•	suivi du jeune jusqu’à l’obtention de
	 son permis
Permis de
conduire
30
Chantier du Lavoir
La Mairie de Montlignon nous a confié en 2012 la
rénovationduLavoirdeMontlignon,encollaboration
avec le centre de formation ABC Formation.
Ce chantier était intéressant pour les jeunes car ils
ont participé à la rénovation d’un patrimoine de la
ville, précieux aux yeux de ces habitants.
Le chantier a consisté à rénover le dallage du sol et
la charpente du Lavoir, à remettre en état les murs,
à partir de matériaux nobles et anciens.
C’est un travail de qualité qui a été effectué et salué
par les élus et les habitants de Montlignon.
Montlignon
31
Portrait
Je m’inscris en Mission Locale en 2008,
d’une nature extrêmement timide, je
n’arrive pas à communiquer et de ce fait,
à avancer sur mon projet professionnel.
Après un an d’accompagnement pour
tenter de décrocher, en vain, un contrat
en Alternance en bac pro comptabilité,
ma conseillère me propose un Service
Volontaire Européen en Pologne.
Ce séjour est le point de départ de
ma vie professionnelle. A mon retour
j’intègre l’EPIDE pendant un an afin de
travailler mon projet et c’est finalement
dans la menuiserie que je choisis de me
former à l’AFPA en internat. Avec l’aide
d’une marraine de la Mission Locale, je
trouve un emploi en CAE dans les ser-
vices techniques d’une collectivité terri-
toriale et j’obtiens mon CAP menuiserie
en candidate libre.
Aujourd’hui c’est en toute autonomie
que je vis à Toulouse dans un Foyer de
Jeunes Travailleurs afin de trouver un
poste de menuisière et construire ma vie
dans le Sud. Ce projet, je le porte seule
et je suis enfin capable d’entreprendre
sans aide extérieure !
C’est avec beaucoup de fierté que
j’avance, seule et confiante, sous le
regard bienveillant de ma conseil-
lère qui m’a toujours soutenu et
écouté.
»
»
Portrait de Sophie
32
Mission LocaleVallée de Montmorency
St-Prix
PERMANENCE DE SAINT-PRIX
Loïc Kalbfuss intervient tous les mer-
credis matin et reçoit sur rendez-vous
des jeunes saint prissiens en
demande d’une aide dans leurs
démarches d’insertion sociale et
professionnelle.
Ces permanences se tiennent à
l’espace emploi de Val et Forêt, si-
tué dans l’enceinte de la Police Inter-
communale à Saint-Prix.
58 jeunes ont fréquenté la permanence
de la Mission Locale en 2012.
Cette permanence s’est imposée pro-
gressivement comme un lieu ressource
pour les jeunes de la ville qui viennent
demander une information, bénéficier
de conseils pour mener à bien leurs
démarches et rencontrer régulièrement
leur conseiller.
33
Portrait
34
J’ai rencontré la Mission Locale en
allant au salon de l’emploi organisé
par la cammunauté d’agglomération
Val et Forêt en novembre 2012.
A l’époque, j’étais en recherche d’en-
treprise pour suivre mon BTS NRC et
j’étais aussi en recherche d’un emploi
alimentaire, qui m’aurait permis de
rester active.
J’ai rencontré un conseiller pour
essayer de trouver de l’aide sur mon
projet d’alternance, mais j’étais scep-
tique, puisque j’avais déjà eu une
expérience en Mission Locale qui ne
s’était pas déroulée comme je l’avais
espéré.
J’ai finalement accepté de rencon-
trer le conseiller sur la permanence
de Saint-Prix. J’ai souhaité mettre de
côté mon projet en alternance et me
concentrer sur une recherche d’em-
ploi, mais hors du secteur du com-
merce.
Finalement, au fur et à mesure de nos
recherches, le conseiller m’a proposé
un emploi d’auxiliaire de vie scolaire
pour l’école Georges Braque, située à
Montigny les Cormeilles.Depuis longtemps, j’avais quelques
idées d’orientation vers un métier
plus social, mais je ne m’y étais ja-
mais risquée, et au final, c’est une
très bonne décision d’avoir accepté
cette offre. Aujourd’hui, je travaille
avec 2 enfants de l’école, je suis plus
heureuse, plus épanouie, et j’ai plus
confiance en moi.
»
»
Portrait de Lénaïck
Mission LocaleVallée de Montmorency
PERMANENCE SANNOIS
La Mission Locale intervient à raison de
4 demi-journées par semaine pour rece-
voir et accompagner les jeunes sannoi-
siens inscrits à la Mission Locale.
3 permanences sont des plages d’en-
tretiens d’accueil et de suivi, dont une
spécialisée sur les questions sociales
(logement, aides financières, aide au
permis…)
1 permanence se déroule sous forme
d’atelier de recherche d’emploi.
Ces permanences sont très utilisées par
les sannoisiens, les jeunes sont satisfaits
de pouvoir rencontrer leur conseiller ré-
férent régulièrement.
En 2012, nous avons reçu 483 jeunes de
Sannois.
35
Sannois
open pour l’avenir
L’Open est une manifestation originale
destinée à réunir des entreprises locales
du bassin d’emploi de la Vallée de Mont-
morency et des jeunes qui sont suivis à
la Mission Locale dans le cadre de leur
insertion professionnelle.
C’est une manifestation originale dans
le sens où elle sort des rencontres
traditionnelles de type salon, forum,
job dating… axées sur des entretiens de
recrutement classiques en face à face.
L’open pour l’avenir fait le pari d’une ren-
contre d’abord anonyme et dynamique,
dans le cadre d’activités sportives et de
loisirs qui mettent l’accent sur la person-
nalité, les capacités, les potentiels, les
comportements des jeunes.
Le pari, c’est que nos jeunes qui ont sou-
vent des parcours atypiques, avec peu de
qualifications ou d’expérience, puissent
convaincre des employeurs qui portent
une attention particulière aux savoir-être
: ponctualité, adaptation, esprit d’équipe,
présentation, fiabilité…
Les activités proposées : course d’orien-
tation, run  bike, tir à l’arc, canoé, rafting
sont autant de situations qui permettent
aux jeunes et aux entreprises de s’obser-
ver, de s’apprécier, de réussir ensemble et
d’avoir envie de poursuivre sur le terrain
de l’emploi ce qui a été amorcé sur le ter-
rain du loisir.
La Mission locale a réuni sur la base de
loisirs de Cergy Neuville 27 jeunes et
16 entreprises des secteurs du bâtiment,
de la restauration, de l’aide à la personne,
de la défense, de la sécurité, de l’assu-
rance, de l’automobile, des collectivités lo-
cales, de l’intérim ainsi que 3 partenaires,
centre de formation et associations.
Les jeunes et les professionnels ont
été constitués en binômes pour réali-
ser un challenge orchestré par les ani-
mateurs sportifs de la Base de Loisirs.
Les activités se sont déroulées pendant
2 heures environ au cours desquelles les
binômes ont pu enchaîner les activités.
Au terme du challenge, un speed-meeting
a permis de formaliser les rencontres en
proposant aux jeunes et aux profession-
nels d’échanger, dans le cadre d’entre-
tiens en face à face, sur l’entreprise, les
postes à pourvoir, les profils, les types de
contrats, les motivations, les profils pour
conclure sur des propositions concrètes.
Au cours du speed meeting, des jeunes ont
pu décrocher des propositions d’essai en
milieu de travail en menuiserie, en anima-
tion, en restauration, en aide à la personne
notamment.
Un petit déjeuner avec les entreprises
participantes après l’action a permis de
prendre connaissance de leurs réactions
quant à cette action originale. Ils étaient
en majorité présents et demandeurs de
cette rencontre « bilan ». Les échanges
fructueux ont laissé la place à une colla-
boration étroite avec certains d’entre eux
qui avaient des besoins en recrutement.
Les entreprises ont plébiscité cette opé-
ration qui selon eux a permis de lever les
a priori de certains responsables d’entre-
prise sur les profils des jeunes que nous
accueillons. Certes, ils n’ont pas toujours
le cv idéal mais ils gagnent à être connus.
Sannois
36
Pour vous inscrire merci de contacter
Gilles BARBA ou Max RASTOCLE
01 39 32 66 03
Entretie
ns Professionnels
Jeudi 28 juin 2012
De 12h30 à 17h
Base de loisirs de Cergy
Rue des Étangs
95001 Cergy-Pontoise Cedex
• Kayak
• Tir à l’arc
• Rafting
• Jeux d’extérieur...
La Mission Locale de Montmorency
vous propose de participer à
Challenge Sportif
CHANTIER COMMISSARIAT
Les chantiers «découverte des métiers»
sont depuis quelques années utilisés
par les conseillers de la Mission Locale
pour proposer un terrain de découverte
et d’apprentissage à des jeunes qui
souhaitent s’orienter vers les métiers du
bâtiment et des espaces verts et qui ont
besoin d’être confrontés concrètement
aux métiers, aux tâches pour confirmer
leur projet et décider de poursuivre
une formation qualifiante ou diplômante,
un contrat d’apprentissage la majorité
du temps.
Notre intervention sur les villes de notre
territoire d’intervention ont toujours reçu
un excellent écho, ce qui nous fait béné-
ficier de terrains de découverte toujours
intéressants : bibliothèque, commissa-
riat, salle des fêtes, maison de quartier…
des lieux de vie et des lieux de travail que
de nombreuses personnes fréquentent.
C’est toujours de belles rencontres entre
les personnes qui utilisent ces lieux et les
jeunes qui viennent et interviennent pour
rénover et embellir ces lieux.
L’encadrement de ces chantiers est es-
sentiel, le respect des règles de vie et
des consignes est d’emblée posé comme
condition première pour intégrer ces
chantiers découverte. Nous collaborons
avec le centre de formation ABC Forma-
tion, qui réalise chaque année nombre
de chantiers école dans le Val d’Oise. Les
jeunes bénéficiaient de l’encadrement
d’un formateur sur l’ensemble de la du-
rée du chantier.
En 2012, nous avons, avec le soutien de
l’ACSE, réalisé un chantier très important
de rénovation du commissariat de San-
nois.
Près de 50 jeunes se sont relayés,
pendant 6 mois, pour remettre à neuf le
rez-de-chaussée, le premier étage ainsi
que les cages d’escaliers. Ainsi l’accueil,
l’ensemble des bureaux, la salle de
détente, les vestiaires, la salle de sport et
les couloirs ont été entièrement renovés.
TEMOIGNAGE DU LIEUTENANT
Les chantiers «découverte des métiers»
sont depuis quelques années utilisés
par les conseillers de la Mission Locale
pour proposer un terrain de découverte
et d’apprentissage à des jeunes qui sou-
haitent s’orienter vers les métiers du
bâtiment et des espaces verts et qui ont
besoin d’être confrontés concrètement
aux métiers, aux tâches pour confir-
mer leur projet et décider de poursuivre
une formation qualifiante ou diplômante,
un contrat d’apprentissage la majorité du
temps.
Sannois
37
FORUM JOB D’HIVER SANNOIS
Le 17 octobre 2012, à l’occasion du forum
jobs d’hiver, des recruteurs étaient pré-
sents pour pourvoir les offres de jobs sai-
sonniers pour la période hivernale.
Une dizaine de recruteurs étaient ve-
nus rencontrer des candidats ; parmi
ces jeunes, une trentaine de jeunes
de la Mission Locale se sont rendus
sur cette manifestation.
Les forums jobs saisonniers pro-
posent de réelles opportunités ; passé
le CDD couvrant une période de recru-
descence d’activité, les entreprises pour-
suivent parfois la collaboration avec ces
salariés qui ont montré leur motivation
sur un contrat court. C’est une passerelle
intéressante vers un contrat de travail
plus long. Cette première expérience est
rassurante pour les employeurs.
Il ne faut pas négliger ces opportunités
dans le contexte économique que nous
connaissons, sachant surtout que les
jobs saisonniers concernent en grande
partie le public jeune.
Sannois
38
39
Portrait
Portrait de Morgan
Je m’inscris en Mission Locale en juin 2012, j’ai 17 ans et je souhaite dans
un premier temps travailler dans n’importe quel métier pour gagner de
l’argent et aider ma mère.
Ayant interrompu mes études à l’issue de la classe de 3ème, sans qualifi-
cation ni expérience professionnelle,l’accès à l’emploi direct ne peut s’envi-
sager sans un travail sur le projet professionnel. C’est ce que me présente
mon conseiller et je dois gérer cette frustration. Ecorchée par la vie, rebelle
et impulsive je voyais déjà la longue perte de temps qui s’annonçait.
Apres plusieurs hésitations j’ai accepté de participer au Parcours d’Orien-
tation Professionnelle.
J’ai d’abord voulu m’orienter vers les métiers de la vente de fleurs, j’ai donc
fait un stage chez un fleuriste . Le résultat ne fut pas tres probant, il faut dire
que je n’acceptais pas facilement les remarques des adultes. L’entretien qui
a suivi avec mon conseiller m’a fait prendre concience que je devais aussi
travailler sur ma représentation du monde du travail et les exigences qu’il
imposait.
Il me fallait aussi passer rapidement sur ce que je ressentais comme un
échec et la Mission Locale m’a proposé le Parcours Santé. Une semaine où
je me suis occupée de moi (cours de percussion et expression corporelle,
spa, diététique, information et coaching). J’ai pu ainsi exprimer mes ressen-
tis et intégrer les éléments de ma vie personnelle dans l’élaboration de mon
parcours professionnel .
Déçue par le métier de fleuriste, mais boostée par cette semaine, je décide
de m’orienter vers les métiers de l’aide à la personne. Je sentais le besoin de
me rendre utile aux autres mais ne savais pas quelle aide leur apporter.
Un stage dans une maison de retraite m’a permis de constater que ce projet
avait du sens, je voulais désormais explorer cette voie.
L’envie de reprendre mes études fut quasi automatique et c’est ainsi que j’ai
obtenu mon passeport pour l’Ecole de la Deuxième Chance. Ce fut une grande
joie , je voyais là enfin une occasion de de prendre une option sérieuse sur la
réalisation de mes projets et de ma vie.
Aujourd’hui j’ai validé ma péridoe d’essai et continue ma remise à niveau et
mes stages. J’envisage pour la rentrée de septembre d’intégrer un bac pro soit
dans le service à la personne ou l’accueil et le service aux clients.
Une chose est sure, j’ai de plus en plus confiance en moi et sais que le temps
de ma propre construction est important, que je ne dois pas à tout prix vouloir
l’accélérer .
Enfin, je reste en lien avec mon conseiller.
Mission LocaleVallée de Montmorency
40
EN 2013 NOUVEAU SITE INTERNET
Nous avons modifié la charte graphique de notre site
internet, nous l’avons souhaitée plus dynamique.
Nous mettons à jour toutes les semaines notre
actualité et envoyons une newsletter à nos contacts
tous les mois.
Retrouvez notre actualité sur le :
www.mlvm.asso.fr
Site
Internet
Perspectives 2013
41
PERSPECTIVES 2013
En 2013, le territoire de la Mission Locale
s’agrandit !
Cormeilles-en-Parisis, La Frette sur
Seine, Herblay et Montigny-les-Cor-
meilles rejoignent la Mission Locale.
Tous les jeunes habitant sur ces quatre
communes seront accueillis sur des per-
manences de proximité.
Une antenne sur le territoire du Parisis
sera ouverte courant 2013
Cormeilles-en-Parisis
Permanences sur RDV
les lundi après-midi,
jeudi matin et vendre-
di matin
La Frette sur Seine
Permanences sur RDV le mardi
après-midi
Herblay
Permanences sur RDV les lundi après-
midi, mardi matin et mercredi matin
Montigny-les-Cormeilles
Permanences sur RDV les lundi matin,
mardi matin et après-midi, mercredi ma-
tin et après-midi
BEAUCHAMP
FRANCONVILLE
LE PLESSIS
BOUCHARD
ST-PRIX
EAUBONNE
ERMONT
SANNOIS
MONTLIGNON
2
1
8
4
3
7
6
5
MONTIGNYLES-CORMEILLES
CORMEILLES
EN-PARISIS
LAFRETTE-SUR-SEINE
HERBLAY
42
Coupure
de presse

Contenu connexe

Tendances

Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationale
Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationaleListe des organismes de formation ayant une habilitation nationale
Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationale
samanthanguyenseranot
 

Tendances (20)

Présentation soirée des réseaux
Présentation soirée des réseauxPrésentation soirée des réseaux
Présentation soirée des réseaux
 
Lettre d'information n°1 (mai-juin 2019)
Lettre d'information n°1 (mai-juin 2019)Lettre d'information n°1 (mai-juin 2019)
Lettre d'information n°1 (mai-juin 2019)
 
Être Baby-sitter en agence, le bon plan rentrée 2014 !
Être Baby-sitter en agence, le bon plan rentrée 2014 !Être Baby-sitter en agence, le bon plan rentrée 2014 !
Être Baby-sitter en agence, le bon plan rentrée 2014 !
 
La Gazette des iles n°14
La Gazette des iles n°14La Gazette des iles n°14
La Gazette des iles n°14
 
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
La Drôme - Le Magazine n°10 (janvier-mars 2022)
 
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
La Drôme - Le Magazine n°9 (octobre-décembre 2021)
 
Bulletin molineuf 2014
Bulletin molineuf 2014Bulletin molineuf 2014
Bulletin molineuf 2014
 
Drôme MAgazine - N°128
Drôme MAgazine - N°128Drôme MAgazine - N°128
Drôme MAgazine - N°128
 
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
Interview de Martine Bocquillon pour la journée internationale des droits des...
 
Le Mag N°115
Le Mag N°115Le Mag N°115
Le Mag N°115
 
Rapport d'activites 2014
Rapport d'activites 2014Rapport d'activites 2014
Rapport d'activites 2014
 
Le Mag N°117
Le Mag N°117Le Mag N°117
Le Mag N°117
 
Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015Rapport d'activité 2015
Rapport d'activité 2015
 
Le Mag N°116
Le Mag N°116Le Mag N°116
Le Mag N°116
 
IDCC 1043 avenant 90 Formation professionnelle
IDCC 1043 avenant 90 Formation professionnelleIDCC 1043 avenant 90 Formation professionnelle
IDCC 1043 avenant 90 Formation professionnelle
 
Cartographie des ml du 92
Cartographie des ml du 92Cartographie des ml du 92
Cartographie des ml du 92
 
Patàpain a transformé l’essai au salon 2000 emplois 2000 sourires
Patàpain a transformé l’essai au salon 2000 emplois 2000 souriresPatàpain a transformé l’essai au salon 2000 emplois 2000 sourires
Patàpain a transformé l’essai au salon 2000 emplois 2000 sourires
 
Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationale
Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationaleListe des organismes de formation ayant une habilitation nationale
Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationale
 
Crepi Pyrénées
Crepi PyrénéesCrepi Pyrénées
Crepi Pyrénées
 
Schéma départemental des services aux familles de la Drôme
Schéma départemental des services aux familles de la DrômeSchéma départemental des services aux familles de la Drôme
Schéma départemental des services aux familles de la Drôme
 

En vedette

Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
lhansk
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
lhansk
 
Hundimiento del petrolero Prestige
Hundimiento del petrolero PrestigeHundimiento del petrolero Prestige
Hundimiento del petrolero Prestige
jenniferscarlatti10
 
Tarea 5 Y 7
Tarea 5 Y 7Tarea 5 Y 7
Tarea 5 Y 7
Elmequia
 
Tpm manager bite-anlagenverwaltung
Tpm manager bite-anlagenverwaltungTpm manager bite-anlagenverwaltung
Tpm manager bite-anlagenverwaltung
BITE GmbH
 
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
Misael Sierra
 
Tema soly la luna ide10217007presentacion2
Tema soly la luna ide10217007presentacion2Tema soly la luna ide10217007presentacion2
Tema soly la luna ide10217007presentacion2
axeldeleon
 
Propuesta pedagógicas
Propuesta pedagógicasPropuesta pedagógicas
Propuesta pedagógicas
hvliliana
 

En vedette (19)

Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2011
 
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
Mission Locale Vallée de Montmorency - Rapport d’activité 2010
 
Observatoire des réseaux sociaux ifop 2010
Observatoire des réseaux sociaux   ifop 2010Observatoire des réseaux sociaux   ifop 2010
Observatoire des réseaux sociaux ifop 2010
 
Grupo5[1]
Grupo5[1]Grupo5[1]
Grupo5[1]
 
Hundimiento del petrolero Prestige
Hundimiento del petrolero PrestigeHundimiento del petrolero Prestige
Hundimiento del petrolero Prestige
 
Tarea 5 Y 7
Tarea 5 Y 7Tarea 5 Y 7
Tarea 5 Y 7
 
Opción2
Opción2Opción2
Opción2
 
Alberto
AlbertoAlberto
Alberto
 
Wiki1
Wiki1Wiki1
Wiki1
 
Belero encuesta
Belero  encuestaBelero  encuesta
Belero encuesta
 
Tpm manager bite-anlagenverwaltung
Tpm manager bite-anlagenverwaltungTpm manager bite-anlagenverwaltung
Tpm manager bite-anlagenverwaltung
 
Pinceau d or-2013
Pinceau d or-2013Pinceau d or-2013
Pinceau d or-2013
 
INFORME PARA PRIMER DEBATE PROYECTO LEY REFORMATORIA A LA CODIFICACION DE LA ...
INFORME PARA PRIMER DEBATE PROYECTO LEY REFORMATORIA A LA CODIFICACION DE LA ...INFORME PARA PRIMER DEBATE PROYECTO LEY REFORMATORIA A LA CODIFICACION DE LA ...
INFORME PARA PRIMER DEBATE PROYECTO LEY REFORMATORIA A LA CODIFICACION DE LA ...
 
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
Habilidad para reconocer y resolver problemas en forma efectiva (líderes de hoy)
 
Consejos para aumentar de peso
Consejos para aumentar de pesoConsejos para aumentar de peso
Consejos para aumentar de peso
 
Sobrepostas
SobrepostasSobrepostas
Sobrepostas
 
Losgenerosliterarios
Losgenerosliterarios Losgenerosliterarios
Losgenerosliterarios
 
Tema soly la luna ide10217007presentacion2
Tema soly la luna ide10217007presentacion2Tema soly la luna ide10217007presentacion2
Tema soly la luna ide10217007presentacion2
 
Propuesta pedagógicas
Propuesta pedagógicasPropuesta pedagógicas
Propuesta pedagógicas
 

Similaire à Rapport d'activité 2012

Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation Newsletter
Magali Auger
 
RA SPS 09 Final
RA SPS 09 FinalRA SPS 09 Final
RA SPS 09 Final
alain2a
 
Journal intrinseec n°8
Journal intrinseec n°8Journal intrinseec n°8
Journal intrinseec n°8
Bde Ece
 

Similaire à Rapport d'activité 2012 (20)

Colloque Paris Profils Multiculturels pour diffusion
Colloque Paris Profils Multiculturels pour diffusionColloque Paris Profils Multiculturels pour diffusion
Colloque Paris Profils Multiculturels pour diffusion
 
Programme Salon Profession'L
Programme Salon Profession'LProgramme Salon Profession'L
Programme Salon Profession'L
 
Revue de presse job academy bd
Revue de presse job academy  bdRevue de presse job academy  bd
Revue de presse job academy bd
 
Revue de presse job academy bd
Revue de presse job academy  bdRevue de presse job academy  bd
Revue de presse job academy bd
 
Deng Zukunft - Däi Wee
Deng Zukunft - Däi Wee Deng Zukunft - Däi Wee
Deng Zukunft - Däi Wee
 
Zapping 22 août -
Zapping 22   août -Zapping 22   août -
Zapping 22 août -
 
Éco actu n°16
Éco actu n°16Éco actu n°16
Éco actu n°16
 
Generation Newsletter
Generation NewsletterGeneration Newsletter
Generation Newsletter
 
Tract élections départementales Tarbes 3 - PS
Tract élections départementales Tarbes 3 - PSTract élections départementales Tarbes 3 - PS
Tract élections départementales Tarbes 3 - PS
 
RA SPS 09 Final
RA SPS 09 FinalRA SPS 09 Final
RA SPS 09 Final
 
Présentation im
Présentation imPrésentation im
Présentation im
 
Bulletin municipal hivernal 2017
Bulletin municipal hivernal 2017Bulletin municipal hivernal 2017
Bulletin municipal hivernal 2017
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
 
Rapport activite avie 2015
Rapport activite avie 2015Rapport activite avie 2015
Rapport activite avie 2015
 
Bulletin decembre-2015-le-sourn
Bulletin decembre-2015-le-sournBulletin decembre-2015-le-sourn
Bulletin decembre-2015-le-sourn
 
Volume 23.4
Volume 23.4Volume 23.4
Volume 23.4
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019
 
Journal intrinseec n°8
Journal intrinseec n°8Journal intrinseec n°8
Journal intrinseec n°8
 
Bilan d'activité 2015 de l'EPIDE
Bilan d'activité 2015 de l'EPIDEBilan d'activité 2015 de l'EPIDE
Bilan d'activité 2015 de l'EPIDE
 
Etape #2 du Babyloan Tour - Caen
Etape #2 du Babyloan Tour - CaenEtape #2 du Babyloan Tour - Caen
Etape #2 du Babyloan Tour - Caen
 

Rapport d'activité 2012

  • 1. Retrouver toute notre actualité sur www.mlvm.asso.fr http://www.facebook.com/MissionLocaleValleeDeMontmorency Mission LocaleVallée de Montmorency Rapport d’Activité 201230, rue de la Station 95130 FRANCONVILLE 01 39 32 66 03 BeauchamP Eaubonne Ermont Franconville LE Plessis-Bouchard Montlignon Saint-Prix Sannois
  • 2. NOTRE RÔLE...............................................P 3 Les Chiffres..........................................P 5 CLUB EMPLOI............................................P 9 POLE EMPLOI.........................................P 11 POP..........................................................................P 18 PARRAINAGE...........................................P 19 CIVIS.......................................................................P 25 SANTÉ.................................................................P 28 PERMIS.............................................................P 30 SITE INTERNET....................................P 40 PERSPECTIVES....................................P 41 PRESSE............................................................P 42 Sommaire Cela fait maintenant 30 ans que les Mis- sions Locale accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans dans la concrétisation de leur projet d’insertion. Malgré une conjoncture défavorable, une économie en berne, un fort taux de chômage, et une mobilisation des jeunes toujours plus difficile, la Mission Locale Vallée de Montmorency, en collaboration avec les 8 communes de son territoire propose toujours de nouvelles solutions adaptées aux problématiques locales (Chantiers découverte des métiers, For- mation linguistique..) et accentue son action sur les dispositifs de l’état (CIVIS, parrainage, contrat aidés). Les résultats en demi-teinte ne doivent pas masquer les efforts fournis par la structure dans la re- cherche de s o l u t i o n s , nous avons amélioré la qua- lité de suivi des jeunes, appréhendé avec de bons résul- tats les nouveaux dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire, organisé de nombreuses manifestations avec les structures des villes de notre territoire. Le rapport d’activité de cette année vous propose une mise en avant des collabo- rations avec les communes qui nous ont confié le suivi de leur jeune, collabora- tion essentielle dans la réussite de nos essentielles missions. Elle se traduit par la mise en place d’actions, de pro- positions de stage, d’emploi, de lieux d’accueil pour nos forums et de finance- ments complémentaires. L’année 2013, ouvre encore des perspec- tives de mise en mouvement autour de l’intégration de quatre nouvelles com- munes (Montigny les Cormeilles, Her- blay, Cormeilles en Parisis et La Frette sur seine). Je voudrais pour conclure vous dire la confiance que nous pouvons accorder à l’équipe de la Mission Locale, qui dans cette période difficile fait preuve d’une grande compétence et d’un dévouement exemplaire. Édito 2 Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 3. Mission Locale Vallée de Montmorency Association Loi 1901. Création le 20 décembre 1994. Président : M. Francis Delattre Secrétaire : M. Bernard Le Dûs Trésorier : M. Arnold Yayi Directeur : M. David Potrel LA MISSION LOCALE VALLÉE DE MONT- MORENCY s’adresse aux jeunes 16/25 ans habitant sur les communes de Beauchamp , Eaubonne, Ermont, Fran- conville, Le Plessis-Bouchard, Montli- gnon, Saint-Prix et Sannois. L’équipe de la Mission Locale est compo- sée d’un directeur, d’une directrice-ad- jointe, de 2 assistantes de direction, de 2 chargées d’accueil et de 14 conseillers professionnels. Les conseillers accueillent, informent, accompagnent les jeunes dans la construction de leurs projets d’avenir. Les jeunes bénéficient d’un soutien dans toutes leurs démarches liées à l’orien- tation professionnelle, à l’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits et à une citoyenneté responsable. Il s’agit de tout mettre en oeuvre pour faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et à l’autonomie en levant les principaux freins à leur insertion. L’objectif est, pour chaque jeune, de trouver un emploi durable et une stabi- lité sociale. 3 Notre rôle
  • 4. 4 Mission LocaleVallée de Montmorency Territoire global 2012 BEAUCHAMP FRANCONVILLE LE PLESSIS BOUCHARD ST-PRIX EAUBONNE ERMONT SANNOIS MONTLIGNON 2 1 8 4 3 7 6 5 1 MISSION LOCALE VALLÉE DE MONTMORENCY Siège : Centre Administratif 30 rue de la station 95130 FRANCONVILLE Tél : 01 39 32 66 03 - Fax : 01 34 13 42 16 PERMANENCES FRANCONVILLE K’ Fête/Espace Fontaine : mardi après midi 2 ANTENNE ERMONT Espace Jeunesse 37 bis rue Maurice Berteaux 95120 ERMONT Tél : 01 34 44 20 60 - Fax : 01 34 44 20 69 3 PERMANENCE DE BEAUCHAMP Pôle Info 128 Chaussée Jules César 95250 BEAUCHAMP mercredi après midi 4 PERMANENCE D’EAUBONNE Bureau Information Jeunesse 18 rue de Soisy 95600 EAUBONNE mercredi après midi 5 Permanence du Plessis Bouchard Hôtel de ville - 3 rue Pierre Brossolette 95130 Le Plessis Bouchard jeudi matin 6 Montlignon Rendez-vous sur l’antenne d’Ermont 7 Permanence de Saint-Prix Espace Emploi Val et Foret 78 rue du général Leclerc 95390 Saint Prix mercredi matin 8 PERMANENCE DE SANNOIS Hôtel de ville - Place du Général Leclerc 95110 SANNOIS lundi après midi, mardi matin, jeudi matin, vendredi matin
  • 5. 5 Les chiffres 2011 2012 1er ACCUEILS 1015 991 JEUNES SUIVIS 2502 2247 Nombre de dossiers ouverts pendant l’année 2012 2602 Nombre de jeune JDI (Jeunes Demande Insertion) (1 entretien tous les 3 mois maximum) 1870 (1285 en 2011) Nombre actualités saisies 13466 Accueil 2011 2012 BEAUCHAMP 92 94 EAUBONNE 325 273 ERMONT 539 474 FRANCONVILLE 849 777 MONTLIGNON 17 17 PLESSIS BOUCHARD 77 71 SANNOIS 522 483 ST PRIX 81 58 TOTAL 2502 2247 Objectifs de la structure 2012 CIVIS RENCORCE 170 CIVIS CLASSIQUE 109 POP CO 40 * POPI 13 * PPAE 282 PARRAINAGE 50 PERMIS DE CONDUIRE 20 ANI 26 CUI CAE 32 CUI CIE 45 Répartition par zone géographique * au 01/01/2013 2011 2012 EMPLOI 893 687 FORMATION 424 351 ALTERNANCE 77 78 RETOUR SCOLARITE 46 54 Répartition par solutions 49 contrats d’apprentissage et 29 contrats de professionnalisation
  • 6. 6 2012 DIRECCTE 271 091 PARRAINAGE DIRECCTE 15 250 CONSEIL GÉNÉRAL 82 124 CONSEIL RÉGIONAL 145 754 POP CONSEIL RÉGIONAL 48 750 PERMIS DE CONDUIRE CONSEIL REGIONAL 12 000 COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION 198 179 AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ 25 000 FAJ URGENCE 2 371 POLE EMPLOI CO TRAITANCE 61 180 CUCS POLITIQUE DE LA VILLE 52 500 Les produits financiers Les chiffres Accueil par sexe H F 2012 53% 47% 2011 55% 45% Accueil par age - 18 ANS 18 / 21 ANS 21 / 26 ANS 2012 14% 51,60% 34,40% 2011 14% 51% 35% Accueil par niveau VI V BIS V IV III / II / I 2012 9,50% 11,90% 30,70% 38,50% 9,30% 2011 9,50% 18,50% 36% 29% 7,40% Origine de l'inscription Pôle Emploi démarche personnelle Amis/Famille partenaires dont CIO Services Sociaux autres 21% 11% 35% 14% 2% 17% AccueiL
  • 7. Beauchamp PERMANENCE PÔLE INFO Stéphanie Valissant intervient tous les mercredis après-midi au Pôle Info de Beauchamp. En 2012, c’est 94 jeunes rencontrés et suivis sur ces permanences. Un travail de collaboration de qualité avec l’équipe du Pôle Info s’est poursuivi cette année. Depuis 2003, ce partenariat étroit per- met de rencontrer chaque année plus de jeunes et de les accompagner vers l’emploi. C’est quoi le Pôle Info ? Depuis le 1er octobre 2011, le Pôle Info accueille, dans ses locaux au 128 bis, chaussée Jules César, les beauchampois. Cette structure municipale, en centre ville, est un lieu d’accueil, d’information, d’orientation, de permanences, d’anima- tions, de rencontres… Pôle Info 128 bis, chaussée Jules César Tél. 01.30.40.57.87 - Fax : 01.30.40.57.80 poleinfo@ville-beauchamp.fr Horaires d’ouverture Lundi : 13 h 30 - 17 h 30 Du mardi au vendredi : 9 h 30 - 12 h 13 h 30 - 17 h 30 FORUM PARISIS Un atelier de préparation, suivi d’un rallye entreprises sur le forum du Parisis a été organisé en amont du forum du 20 sep- tembre 2012. Il a permis une quinzaine de jeunes de venir, plus confiants, à la rencontre des recruteurs, sur le forum du Parisis. Le forum du parisis, reconnu pour la qualité de ses exposants, fait partie des évènements incontournables pour les- quels nous préparons les jeunes suivis en Mission Locale et qui sont en recherche active d’un emploi. Stéphanie Valissant a travaillé en étroite collaboration avec les informatrices du Pôle Info pour préparer les jeunes à la visite de ce forum. L’essentiel du travail de préparation porte sur la présentation des candidats, leur posture et leur argumentation pour rete- nir l’intérêt des recruteurs une fois sur le forum. L’atelier est donc interactif ; dans le cadre de simulations d’entretiens, les jeunes s’entraînent à répondre aux ques- tions les plus répandues. Un forum c’est beaucoup d’opportunités de rencontrer des recruteurs et de mul- tiplier les contacts, encore faut-il se dé- marquer de nombreux autres candidats. C’est l’objet de l’atelier de préparation. JOURNÉE DE LA FEMME Stéphanie Valissant a accompagné un groupe de jeunes femmes suivies par la Mission Locale à l’occasion de la «journée de la femme», le 8 mars 2012, à Beauchamp. Cette journée, spécialement organisée pour les femmes était conçue autour d’ateliers bien-être et beauté, qui ont per- mis aux femmes de savourer ce moment de détente : conseils en coif- fure, en morphologie et en colorimétrie, ateliers maquillage et soins du visage, création de cosmétiques, séances indi- viduelles avec une esthéticienne, un os- téopathe, ou encore un sophrologue. Objectif de cette journée pour les jeunes participantes : valoriser leur image et leur donner davantage confiance en elles. Cette journée de la femme a été une réussite ! 7
  • 8. Portrait 8 Je suis arrivée en Mission Locale début décembre 2012. Je souhaitais obtenir des informations sur l’Emploi d’Ave- nir et savoir si je pouvais en bénéficier. J’ai rapidement rencontré un conseiller, mais j’étais dubitative sur ce que pouvait m’apporter cet accompagnement. J’avais peur de n’être qu’un numé- ro. Mais nous avons rapidement fait connaissance, et nous nous sommes intéressés à ma demande de manière précise. En un peu plus d’un mois, la situation avait beaucoup avancé, j’ai obtenu un entretien à VOTV et ai reçu une proposi- tion d’embauche en CDI Emploi d’Avenir sur un poste de journaliste reporter d’image. Je suis revenue sur mes a priori sur la Mission Locale qui m’a beaucoup aidé et continue toujours de le faire à l’heure actuelle. Je rencontre régulièrement mon conseiller qui m’aide à m’adapter à mon poste de travail et avec qui j’échange sur les aspects sociaux et professionnels de mon quotidien. » » Portrait d’élodie Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 9. CLUB DE RECHERCHE D’EMPLOI Les conseillers de la Mission Locale ac- compagnent chaque année plus de 600 jeunes vers un emploi durable, c’est-à- dire un CDD de 6 mois minimum ou un CDI. L’alternance est également une voie privi- légiée, une formation solide et une expé- rience reconnue par les entreprises. Dans le contexte économique actuel où les jeunes de moins de 25 ans sont parti- culièrement touchés par le chômage, les moins qualifiés d’entre eux sont davan- tage concernés. La recherche d’emploi s’apparente alors à une compétition spor- tive où l’effort, pour être récompensé, doit être doublé d’une bonne préparation : des outils performants, un entraînement aux entretiens, des prospections accom- pagnées, des mises en relation avec les recruteurs facilitées … Tout est mis en œuvre à la Mission Locale pour qu’à tra- vers plusieurs ateliers spécifiques, des sessions de recrutement dûment négo- ciées par les conseillers soit atteint l’ob- jectif poursuivi par ces jeunes : trouver un emploi… et le garder ! • des ateliers de recherche d’emploi Animés par un conseiller professionnel, ces ateliers hebdomadaires permettent à tout jeune inscrit en Mission Locale de bénéficier d’un accueil spécifique dans une salle équipée pour les démarches de recherche d’emploi. 6 ateliers étaient à disposition des jeunes sur l’ensemble du territoire en 2012. Lundi Matin – mardi après-midi : (Maison de l’Europe) Mercredi matin : Franconville Mardi matin (Point Cyb) et mercredi matin : Ermont Mardi matin : Sannois • des actions de préparation intensive avant les recrutements ou les salons spécialisés emploi. L’atelier les « atouts de la réussite » Rédiger un CV performant, élaborer des lettres de motivation ciblées, construire une stratégie de recherche d’emploi individualisée pour postuler dans des entreprises et enfin s’entraîner à l’entretien d’embauche par le biais de simulations, voilà le contenu de cet atelier préalable à toute rencontre avec un recruteur. Les jeunes participent à cet atelier intensif avant chaque évènement emploi pour être dans les meilleures conditions avant d’aborder un recrutement. Mieux se connaitre, savoir mettre en avant ses atouts et argumenter en entretien. La Mission Locale a co-organisé avec plus de 30 entreprises des recrutements. Recrutements de masse : Cora,Randstadt,Carrefour, IKEA, Tabla Pizza, Pizza Hut, Fnac, voilà des entreprises qui nous ont fait confiance et qui nous ont confié leur recrutement cette année encore. Pour ces recrutements 9 Le Club Emploi
  • 10. 10 Le Club Emploi de masse, la Mission Locale met à disposition une salle et propose de co-animer la session de recrutement. Le conseiller participe parfois même jusqu’aux entretiens de recrutement. C’est intéressant de comprendre de quelle manière les entretiens sont menés et de pouvoir avec le recruteur faire un point sur chaque jeune retenu ou pas. Ces informations seront précieuses pour retravailler avec le jeune sur ses points faibles. D’autres entreprises, beaucoup de TPE et PME ont fait le choix de la Mission Locale pour leur présenter des candidats ; ces recrutements concernent une ou deux personnes et sont plus ponctuels. En re- vanche c’est à l’occasion de ces recrute- ments que le travail des conseillers, ciblé et qualitatif, prend toute son importance. On offre aux recruteurs de rencontrer quelques candidats choisis précisément, en fonction des attentes des recruteurs. Les recruteurs qui ont confié leur « pré- sélection » de candidats à la Mission Lo- cale ont tous apprécié la réactivité, la dis- ponibilité et la qualité des candidatures présentées. Plutôt que de sélection de jeunes, nous préférons parler de « bon positionne- ment ». L’atout de la Mission Locale, des conseillers qui connaissent très bien les jeunes qu’ils accompagnent et qu’ils po- sitionnent sur les offres de manière co- hérente et en adéquation avec les profils recherchés par les recruteurs. Les rallyes : de la prospection en entre- prises « accompagnée » L’objectif d’accompagner physiquement les jeunes qui rencontrent des difficul- tés dans leurs recherches d’emploi est de leur donner une méthodologie, ou comment donner à voir le meilleur d’eux- mêmes lors d’une rencontre avec un re- cruteur potentiel. Les conseillers accompagnent très régu- lièrement les jeunes, cela permet de faire le point après chaque rencontre avec un employeur afin de leur indiquer les atouts et les points à améliorer quant à leur pré- sentation et aux arguments utilisés en entretien. Ce travail permet au jeune de faire face à un exercice difficile, aller à la rencontre de professionnels dans les entreprises et proposer leur candidature. A l’heure d’in- ternet, où il faut avouer, il est plus simple d’envoyer un mail et d’attendre passive- ment une réponse, à la Mission Locale, nous croyons davantage à la rencontre en face à face, à cet échange qui peut, l’espace d’un instant, faire naître une pro- position professionnelle. L’expérience de cette pratique, que nous utilisons depuis de nombreuses années, nous persuade que la rencontre humaine a encore de beaux jours devant elle. Aller de l’avant, montrer son envie et sa motivation sont déterminants, a fortiori lorsqu’il s’agit de candidater sur des offres où la principale demande est le savoir-être, plus que la qualification.
  • 11. 11 Pôle emploi Pôle Emploi met à disposition de la Mission Locale un conseiller référent. Ce partenariat nous permet d’avoir accès à des outils et des offres d’emploi ciblées pour le public jeune, notamment par le biais de la plateforme de vocation et le recrutement par simulation. Co-traitance avec Pôle Emploi PÔLE EMPLOI A CONFIÉ À LA MISSION LOCALE LA GESTION DU PARCOURS PERSONNALISÉ D’ACCÈS À L’EM- PLOI DE 287 JEUNES DEMANDEURS D’EMPLOI DE MOINS DE 26 ANS.
  • 12. 12 Eaubonne PERMANENCE EAUBONNE Marion Brisac intervient tous les mer- credis après-midi au BIJ d’Eaubonne et reçoit des jeunes déjà suivis à la Mission Locale mais aussi des jeunes qui fré- quentent le BIJ et qui ont besoin d’une information concernant l’orientation professionnelle, la formation, l’em- ploi ou encore une aide au logement ou des conseils sur leur santé. Le BIJ est un lieu ressource de proximité pour tous les jeunes eaubonnais. Marion a reçu 120 jeunes, en 2012, sur sa permanence du BIJ. La majorité des jeunes souhaitent des informations sur l’orientation profes- sionnelle et reprendre une formation. Ils viennent également mener leurs recherches d’emploi au BIJ et béné- ficient ainsi des offres d’emploi récoltées par la Mission Locale et des contacts privilégiés avec les entreprises locales. Beaucoup de ces jeunes, environ 80% sont inscrits en Mission Locale et profitent donc de la permanence pour réaliser leurs démarches dans un lieu ressource dédié à la jeu- nesse. La Mission Locale fait ainsi découvrir le BIJ à une cinquantaine de jeunes qui viennent pour la 1ère fois. Le partenariat avec le BIJ est donc ga- gnant-gagnant ; la Mission Locale reçoit des jeunes inscrits à la Mission Locale mais aussi des nouveaux pour mener des démarches à proximité de leur lieu d’ha- bitation. L’ensemble des jeunes appré- cient ce service. Les informatrices jeu- nesse font également découvrir le BIJ et ses services aux jeunes inscrits en Mis- sion Locale et qui viennent sur orientation de leur conseiller sur ce lieu ressource. Bureau d’Information Jeunesse 18, rue de Soisy 95600 Eaubonne Tél. 01 34 27 67 28 Courriel bij@eaubonne.fr Horaires d’ouverture Lundi 9h30/12h30 - 14h/18h Mardi Fermé - 14h/18h Mercredi 9h30/12h30 - 14h/18h Jeudi Fermé - 14h/19h Vendredi 9h/12h30 - 14h/17h30 SOLUTIONS RENTRÉE 2 conseillères professionnelles de la Mission Locale ont participé le jeudi 6 septembre à « solutions rentrée », une action portée par le BIJ d’Eaubonne. Les partenaires conviés proposaient des « solutions », ou tout au moins des pistes pour la rentrée : re-scolarisation, alter- nance, mobilité… Malgré une communication dans toute la ville, peu de jeunes ont profité de cette journée. Mais pour les 25 jeunes qui ont participé, des opportunités intéressantes étaient à saisir. Ils ont pu bénéficier d’un accompagnement de qualité et d’un tra- vail de mutualisation entre les parte- naires pour proposer des pistes indivi- dualisées à chacun.
  • 13. 13 Je suis arrivé à la mission locale en juillet 2011 où j’ai rencontré pour la première fois ma conseillère sur sa permanence d’Eaubonne. Je venais d’arriver du Congo où j’avais effec- tué toute ma scolarité jusqu’à la pre- mière. J’avais quelques problèmes en français et je voulais devenir plom- bier. La conseillère m’a orienté sur une remise à niveau en français et en mathématiques. J’ai également été accompagné sur mon projet profes- sionnel. J’étais intéressé par le métier de plombier mais on m’a dit que ce serait trop difficile, on a ensemble exploré d’autres métiers dans le domaine du bâtiment. On a découvert une formation proposée par l’AFPA qui permettait de faire une pré-qua- lification et d’intégrer par la suite une formation qualifiante dans un métier du bâtiment qui recrute beaucoup : coffreur brancheur. Je suis vraiment satisfait d’avoir trouvé ma voie dans un métier qui m’est accessible et qui m’offrira des débouchés au terme de ma formation. Portrait De juin à septembre 2012, j’ai donc suivi la pré- qualification et aujourd’hui je suis en formation de coffreur brancheur et j’aime beaucoup. » » Portrait de Bruces Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 14. Ermont Antenne d’Ermont Les trois structures, la Direction de la Jeunesse et des Sports, la Mission Locale Vallée de Montmorency (son antenne) et le Centre d’Information et d’Orientation sont rassemblés dans l’Espace Jeu- nesse d’Ermont depuis 2007. Des complémentarités dans les missions qui se vérifient tous les jours avec comme seul objectif : faire que les jeunes s’épanouissent et soient ac- teurs de leur vie et de leur ville. Tous les champs sont ainsi représentés, ce qui permet un accueil et un accompagne- ment de qualité pour tous les jeunes. Sur son antenne, la Mission Locale reçoit les jeunes d’Ermont, d’Eaubonne, de Saint-Prix et de Montlignon, en plus des permanences hebdomadaires sur Eau- bonne et Saint-Prix. Forum Été Mercredi 11 avril 2012, près de 600 visi- teurs se sont retrouvés à l’Espace Jeu- nesse pour participer au Forum Eté, co- organisé par la Direction de la Jeunesse et des Sports et la Mission Locale Vallée de Montmorency, en partenariat avec le Centre d’Information et d’Orientation (CIO). Pour cette manifestation, les jeunes 18- 25 ans ont été nombreux à se déplacer pour rencontrer les employeurs locaux, venus recruter pour la période estivale. Le Forum Été s’adresse aux jeunes et aux familles et propose un tour d’horizon de toutes les activités de la ville durant la saison estivale. Quatre espaces dédiés vont accueillir le public : • Trouver un job pour l’été. • Préparer sa rentrée. • Se divertir, prévenir. • S’impliquer. L’espace « jobs d’été » organisé par la Mission Locale, le PIJ et le Point Cyb de la ville a remporté un franc succès ; les recruteurs de 10 entreprises étaient ve- nus pour rencontrer et pré-sélectionner les candidats. En plus de rencontrer les recruteurs lo- caux, les visiteurs ont pu trouver sur cet espace : • Affichage et consultation en ligne d’offres de jobs d’été. • Conseils à la réalisation de CV : plus de 60 jeunes sur cet espace ont fait leur CV avec l’aide de l’animateur du Point Cyb et d’un conseiller de la Mission Locale. • Préparation à l’entretien d’embauche avec les bénévoles de l’association AGIR abcd. • Animation d’un atelier par une conseil- lère image « comment réussir son en- tretien ?» • Information sur les contrats saison- niers et le droit du travail. • Information sur les diplômes de l’ani- mation et sur la pratique du métier d’animateur. Le Forum Été, le fruit d’un partenariat qui se vit au quotidien Le Forum Été est possible parce que les équipes se connaissent bien, travaillent étroitement ensemble toute l’année et croient beaucoup aux bénéfices de cette collaboration pour les jeunes. 14
  • 15. Ermont FORMATION ANGLAIS La Mission Locale, dans son souci d’ap- porter aux jeunes les compétences nécessaires pour réaliser leur projet professionnel a sollicité les fonds de revi- talisation de la DIRECCTE pour proposer une formation anglais à 10 jeunes dont le projet dans le tourisme ou les métiers aéroportuaires. La maîtrise de la langue anglaise est essentielle et les jeunes positionnés sur ces métiers n’ont pas la fluidité attendue pour postuler. Ces 10 jeunes, formés au GRETA de Saint- Gratien, ont bénéficié d’une formation « perfectionnement » de 72h, ont acquis de nouvelles compétences nécessaires pour postuler et être retenus sur des offres où l’anglais est exigé. L’action s’est déroulée en 3 phases : Le repérage des jeunes Les conseillers professionnels ont d’abord repéré les profils de jeunes cor- respondant à cette formation. Un 1er entretien validant des connaissances de base en anglais et la motivation en rap- port avec le projet du jeune a permis de positionner ces jeunes sur cette forma- tion. La formation anglais Elle s’est déroulée sur 5 semaines soit 72h, en formation interactive, en groupe et en laboratoire. Nous avons choisi de travailler avec le GRETA parce que ses méthodes pédagogiques permettent de travailler à partir de supports variés, adaptés au public jeune : jeux de rôles, vidéos radio. Les bases théoriques sont mises au service de situations « jouées », issues du monde du travail que les jeunes seront amenés à connaitre par la suite. La formation visait, pour les stagiaires à : • Être capable de suivre une conversation et de comprendre les interlocuteurs. • Être capable de comprendre un mes- sage délivré à l’oral ou à l’écrit et en restituer les éléments principaux. • Être capable d’obtenir et de fournir des informations professionnelles. • Être à l’aise dans les situations profes- sionnelles courantes en face à face et savoir argumenter. • Rédiger une candidature en anglais, convaincre en entretien d’embauche. Après cette formation, un module de recherche de formation et d’emploi intensive était proposé aux jeunes : les jeunes ont suivi ces modules portant sur le ciblage des entreprises, les outils et les techniques de la recherche d’emploi ainsi que l’entretien d’embauche. Au final, ces 10 jeunes ont pro- fité de cette opportunité pour se positionner, avec de meilleures chances, sur le marché de l’em- ploi et sur les entrées en forma- tion aéroportuaire. 4 jeunes sont entrés en formation d’agent d’escale 2 jeunes se sont positionnés sur des for- mations de Personnel Naviguant Com- mercial 2 jeunes ont intégré des dispositifs de mobilité européenne internationale pour partir au pair aux Etats-Unis 2 jeunes ont signé un contrat de travail dans les métiers de l’accueil et du secré- tariat 15
  • 16. Ermont Formation informatique Nous avons fait le choix de monter, en partenariat avec le centre de formation CIPP Elogis, une formation pré-quali- fiante « AGENT DE MAINTENANCE ET RÉSEAUX » pour des jeunes qui avaient validé un projet de métier dans ce domaine mais qui ne pou- vaient pas entrer en formation qualifiante ou diplômante faute de connaissances de base, primordiales pour accéder à ces formations. Cette formation s’adressait à des jeunes suivis à la Mission Locale • Sans qualification ou ayant une qualifi- cation inadaptée • Ayant un projet professionnel confirmé dans la maintenance et les réseaux in- formatiques • .Désirant acquérir une pré-qualification dans la gestion des risques informa- tiques (pannes, dysfonctionnements) et l’exploitation des réseaux Cette formation se déroulait sur 520 heures, la moitié en centre et l’autre par- tie en entreprise. Les objectifs visés par cette formation : • Remise à niveau technique permettant l’accès aux formations qualifiantes de niveau IV dans le domaine de l’informa- tique • Pré-qualification en informatique tech- nique • .Professionnalisation avec un stage en entreprise • Acquisition des connaissances et com- pétences professionnelles de base pour un 1er emploi Les débouchés pour les jeunes qui ont suivi cette action de formation portent essentiellement sur l’accès possible à une formation qualifiante de technicien (niveau IV) pour laquelle des tests de niveau sont presque obligatoirement exigés à l’entrée. 7 jeunes ont suivi cette voie. 2 jeunes ont réussi à accéder à leur premier emploi auprès des opérateurs en informatique (vente micro, installation, dépannage, hotline) facilité par le stage en entreprise qui faisait partie intégrante de la formation. Nous déplorons un abandon, le jeune n’a pas souhaité aller au terme de la forma- tion, il a été confronté à de réelles diffi- cultés d’apprentissage. Sa conseillère lui a proposé une remise à niveau. 16
  • 17. 17 Je m’appelle Audrey, j’ai 19 ans, un bac pro comptabilité et j’habite Ermont. Je me suis inscrite à la mission locale en mars 2012, j’ai suivi le parcours d’orien- tation professionnelle de mai et validé mon projet de préparer le concours d’au- xiliaire de puériculture. En attendant mon concours, je dois trou- ver un emploi pour financer ma coloca- tion. Par la mission locale, j’ai passé ma pre- mière partie de BAFA afin d’augmenter mes chances pour une recherche d’em- ploi auprès d’enfants, cela me sera aussi utile lors de mon concours. J’ai égale- ment suivi un parcours santé, ce qui m’a permis d’obtenir mon PSC 1. En parallèle, je suis suivie par un par- rain pour ma recherche d’emploi et pour préparer l’oral de mon concours au prin- temps pour une rentrée en septembre 2013. Portrait Depuis le 14 janvier dernier, j’ai trouvé par le biais d’un recrutement organisé par la mission locale un contrat pro de 6 mois comme hôtesse de caisse. » » Portrait d’Audrey Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 18. 18 POP PARCOURS D’ORIENTATION PROFESSIONNELLE Le POP est un dispositif de formation agréé par le Conseil Régional qui en assure le financement. Il s’agit d’un travail d’orientation approfondi pour aider les jeunes à élaborer ou à confirmer un projet professionnel. Il permet en collectif ou en individuel (selon le niveau de formation) de faire émerger un projet de métier réalisable et de découvrir à l’occasion d’un stage en entreprise ou d’un plateau technique, en centre de formation, la réalité du métier choisi. Le POP est animé par des conseillers professionnels. Cette action se déroule en 2 temps : une phase théorique sur 2 semaines et un stage en entreprise ou un plateau technique de 1 à 2 semaines. Objectifs : Les différents modules du POP permettent aux jeunes : • A mieux se connaitre et à mieux appréhender leur environnement socio-économique, • d’évaluer leurs compétences et qualités, • de découvrir des métiers et d’élargir leurs choix professionnels. Au terme du POP, chaque jeune est suivi individuellement pendant la durée de son parcours dans ce dispositif qui peut durer jusqu’à 6 mois. Le conseiller établit avec le jeune les étapes à mettre en place pour atteindre l’objectif fixé. Ces étapes comprennent des temps de formation pour acquérir une qualification et/ou un diplôme mais aussi des expériences à développer. BILAN En 2012, 100 jeunes ont participé à la phase théorique de ce dispositif et 60 effectué un stage de découverte ou un plateau technique. 15 jeunes ont réalisé un POP Individuel.
  • 19. Parrainage PARRAINAGE La Mission Locale fait appel à son réseau de parrainage dans le cadre de l’accom- pagnement des jeunes 16-25 ans vers l’emploi et pour du maintien en emploi. Les jeunes rencontrant des difficultés particulières pour mener à bien leurs démarches vers l’emploi ou pour s’inté- grer dans l’entreprise bénéficient ainsi d’un soutien privilégié. Les 13 parrains et marraines sont des bénévoles, salariés ou retraités ayant une bonne connaissance des entreprises et du monde du travail. Issus de secteurs d’activité variés, ils apportent une aide, un appui technique pour mener à bien les démarches en direction des entre- prises, en complément de l’accompa- gnement apporté par leurs conseillers référents. Accompagnement individuel Sur prescription du conseiller et avec l’intermédiation du référent parrainage, le jeune va signer avec son parrain, sa marraine, un contrat de parrainage va- lable pour une durée de 6 mois. Le parrain/ la marraine et le jeune vont se rencontrer régulièrement, à raison de 3 entretiens minimum. Accompagnement collectif Nous impliquons les parrains/marraines lors de nos actions collectives organi- sées par la Mission Locale. Dans le cadre du club de recherche d’emploi ou encore sur les forums, ils apportent leur connaissance de l’en- treprise et réalisent des simulations d’entretiens d’embauche, ils guident et renforcent l’accompagnement vers la formation et l’emploi. BILAN 50 parrainages ont été réalisés en 2012 soit plus de 220 entretiens avec des solutions emploi et formation retrou- vées pour 65% des jeunes, au terme des 6 mois d’accompagnement. 19
  • 20. Franconville Siège de la Mission Locale Le siège de la Mission Locale, situé dans le bâtiment administratif de la ville de Franconville, accueille les jeunes rési- dant sur les communes de Francon- ville, Le Plessis-Bouchard et Sannois. En revanche les actions emploi formation organisées sur le siège bénéficient à tous les jeunes inscrits en Mission Locale, quelque soit leur commune d’habitation. SALON DE LA FORMATION ET DE L’EMPLOI Plus de 600 jeunes ont bénéficié des conseils des professionnels de centres de formation et des entreprises venus à l’occasion de la 3ème édition du Salon de la Formation et de l’Emploi, qui s’est déroulé le 6 mars 2012, en collaboration avec la ville de Franconville. Cette manifestation destinée à tous les jeunes lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi, propose une aide à l’orientation, et a pour objectif d’informer le public sur les réelles possibilités de formation et d’emploi qui existent près de chez eux. C’est un salon généraliste local, organisé en collaboration avec les partenaires pri- vilégiés de la Mission Locale. Le salon 2012 était placé sous le signe de l’apprentissage. Les visiteurs ont ainsi eu l’occasion de découvrir les organismes de formation dans le Val-d’Oise, notamment les Centres de Formation d’Apprentis (CFA), de se renseigner sur les filières de formation, les métiers, les diplômes, le pôle universitaire de Cergy-Pontoise (où la formation en alternance se pratique) et des Grandes Écoles. Ce Forum offre chaque année un avan- tage appréciable qui est sans doute à l’origine du succès des précédentes édi- tions : la possibilité de rencontrer direc- tement sur place des entreprises et leurs représentants pour mieux appréhender les métiers et les débouchés. Cette année, la priorité a été accordée aux entreprises qui recrutent des apprentis. Le salon proposait quatre espaces : • Un espace Métiers animé par les centres de formation, les universités, les grandes écoles et les entreprises ; • Un espace Parents pour répondre à leurs questions concernant les adoles- cents ; • Un espace Conseils sur l’orientation, en présence des conseillers du CIO et de la Mission locale; • .Un espace Multimedia pour avoir accès à toutes les informations en ligne. Parmi les entreprises qui ont participé activement à ce salon : La Poste, GrDF, Tel Com, Carrefour, Cars Lacroix, Axa, R2T, Pole vacaciones, AIBT, Accueil Formation Conseils, Quai des Marques. Les visiteurs ont eu l’occasion d’échanger avec eux sur l’activité de leur entreprise, les métiers, les modes de recrutement et ont pu postuler directement auprès des recruteurs présents. 20
  • 21. Franconville JOB DATING VENTE RESTAURATION La Mission Locale a organisé le 3 octobre 2012 une manifestation qui a reçu un ac- cueil très favorable des visiteurs, venus nombreux. 10 recruteurs étaient pré- sents pour renforcer leurs effectifs pour les fêtes de fin d’année. Un job dating, c’est un évènement à part dans le paysage du recrutement. 1 opération = 10 recruteurs = 50 postes à pourvoir = 120 candidats et 10 minutes pour convaincre. Les candidats venus rencontrer des re- cruteurs d’entreprises locales ont été reçus, après inscription auprès des en- treprises qui les intéressaient, en entre- tien d’embauche. Ils disposaient alors de 10 minutes, le temps imparti pour l’entre- tien, pour convaincre le recruteur. Ouvert à tous les jeunes 18-25 ans, le coup d’envoi du job dating à 14h a permis d’ins- crire en très peu de temps les 120 can- didats attendus sur les rendez-vous avec les recruteurs. A 18h, après 240 entre- tiens environ, le job dating prenait fin et l’ensemble des recruteurs étaient large- ment satisfaits. L’ensemble des offres à pourvoir ce 3 oc- tobre ont été finalisées après un 2ème en- tretien au sein des entreprises présentes. Cette opération a été organisée avec la collaboration d’un chantier d’insertion évènementiel « NOE Evènement » qui s’est occupé de l’accueil des visiteurs et du bon déroulement du job dating, tout au long de l’après-midi. Les + du Job dating selon les recruteurs présents : • L’organisation : les jeunes attendaient leur tour dans une salle d’attente pour éviter les files d’attente des forums classiques qui mettent une pression supplémentaire aux candidats comme aux recruteurs. • Chaque jeune arrivé à 14h pouvait ren- contrer autant de recruteurs que sou- haité et les heures de rendez-vous étaient fixées. • La qualité des candidatures : chaque jeune était accueilli par un conseiller Mission Locale qui vérifiait que le jeune ait un CV correct et pro- posait quelques conseils avant l’entretien d’embauche. • L’efficacité : tous les recruteurs sont partis avec le nombre de candidatures nécessaires pour boucler leur recrutement. Une participation active du groupe NOE ÉVÉNEMENT 14 chargés d’événementiel âgés de 20 à 25 ans, inscrits en Mission Locale et salariés d’un chan- tier d’insertion pour 6 mois, ont animé ce job dating. En 2012, ils ont participé à 7 événements emploi organisés par les mis- sions locales du Val d’Oise et ont collaboré à leur réussite. 21
  • 22. SOS rentrée 12 septembre 2012 La 2ème édition de « SOS rentrée », action portée par le PIJ et la Mission Locale, s’adressait à tous les jeunes sans solu- tion au moment de la rentrée. Une vingtaine de professionnels de l’orientation et de la formation étaient présents pour recevoir les visiteurs et explorer ensemble les pistes de solutions envisageables. Des jeunes ont ainsi obtenu une ins- cription scolaire en lycée, une pré- inscription en CFA sur des filières où quelques places étaient encore dispo- nibles. D’autres, déjà inscrits en CFA, mais sans entreprise d’accueil pour signer leur contrat d’alternance ont pu décou- vrir les services de la Mission Locale. Deux conseillers étaient à disposition pour mener des démarches concrètes de recherche d’entreprises. Ces jeunes en demande de soutien ont été ins- crits en Mission Locale et ont bénéficié d’un accompagnement au-delà de cette opération. Le constat après deux ans que nous me- nons cette action, c’est qu’elle concerne assez peu de jeunes, une soixantaine, mais qu’elle est ciblée puisqu’elle permet de repérer des jeunes en grande difficul- té, souvent confrontés à des situations délicates. Les jeunes concernés sont souvent des jeunes de 16 à 20 ans, accompagnés pour la plupart d’un de leur parent. Il faut donc rassurer les parents et les jeunes sur les possibilités, réelles, qui existent encore à ce moment là de l’année. En fonction du projet et du niveau scolaire, nous adap- tons les réponses et amenons les jeunes à rencontrer les partenaires les plus adaptés. Nous faisons découvrir à tous ces jeunes des centres de formation, des parte- naires, souvent méconnus (lycée de la nouvelle chance, Epide, pôles de projet professionnel) mais mieux adaptés à leur situation et à leurs potentiels. Avec le public reçu, l’essentiel est de prendre le temps d’écouter le parcours souvent chaotique de ces jeunes et de leur donner une vision, une perspective, qu’ils n’ont pas lorsqu’ils arrivent sur ce forum. Grâce à la mutualisation avec tous nos partenaires, le maillage est possible et aboutit toujours sur une proposition indi- vidualisée, construite avec le jeune et sa famille. SOS Rentrée, Mercredi 12Septembre 14h 18h Pas d’affectation pour la rentrée ? ScolaritéCAP Bac Pro BTS LYCÉE Alternance des solutions pour votre orientation Infos au 01 39 32 66 03 Rendez-vous à la K’fête BoulevardRhinetDanube 95130FRANCONVILLE 22 PIJ Franconvillle
  • 23. La Fête de l’Europe Le Réseau Information Jeunesse du Val d’Oise s’est mobilisé à l’occasion de la Fête de l’Europe et a organisé sur le ter- ritoire dans les structures participantes à ce projet, plusieurs ateliers, les mercre- dis après-midi en mai/juin : Les jeunes ont ainsi découvert en jouant, à travers des supports ludiques et dyna- miques, les nombreuses possibilités de mobilité européenne. Faire un stage, étudier, partir travailler en Europe… Beaucoup de perspectives se sont ouvertes à eux. Du 9 mai au 6 juin, 8 temps forts ont été proposés aux jeunes val d’oisiens : devenez volontaire en europe ! Conseils, témoignages, démarches pour participer au service volontaire européen / ouvert aux jeunes de 16 a 30 ans Exposition «l’Europe c’est possible» du 16 avril au 18 mai Lieu : point information jeunesse de Go- nesse cafe linguistique Améliorez votre anglais, votre espagnol autour d’un verre. Lieu : café l’atelier, avenue Bernard Hirsch, Cergy rallye européen quiz, jeux, film, exposition, dégustation culinaire ... venez tester vos connais- sances sur l’Europe Lieu : point information jeunesse, 36 rue Albert 1er , Beaumont-sur-Oise le bij aux couleurs de l’europe Exposition sur le volontariat, informations sur la mobilité européenne. Lieu : bureau information jeunesse, 17 place Foch, Enghien-les-Bains autour du monde Découvrez les programmes de mobilité en Europe et dans le monde ! Ouvert aux 16 / 30 ans Lieu : cij Val-d’Oise, 1 place des arts, Cergy préfecture avec la collaboration du pij de persan sel européen Valorisez et échangez compétences, sa- voirs et talents ! Lieu : espace fontaine à Franconville avec la collaboration du pij de Franconville 23 PIJ Franconville
  • 24. Portrait 24 J’ai souhaité être accompagnée par la mission locale dans le cadre d’un par- cours d’orientation professionnelle in- dividuel afin d’élaborer mon projet , de clarifier mes compétences et de voir à quoi celles-ci pouvaient correspondre en terme de métier. Je souhaitais faire prévaloir mon niveau BAC +3 et j’étais intéressée par le secteur administratif. Le pop individuel m’a permis d’iden- tifier mes différents centres d’intérêt, mes aptitudes, mes connaissances et mes compétences professionnelles en m’appuyant essentiellement sur mes expériences lors de mes stages sco- laires. Ce travail d’investigation m’a permis de découvrir différents métiers et formations du secteur administratif. Le stage que j’ai effectué comme assis- tante de formation à confirmé mon choix professionnel et m’a permis de trouver mon premier emploi dans ce domaine. Le stagequej’aieffectuécomme assistante de formation à confirmer mon choix professionnel et m’a per- mis de trouver mon premier emploi dans ce domaine. » » Portrait de Chloé Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 25. CIVIS 25 CONTRAT D’INSERTION DANS LA VIE SOCIALE Focus sur un programme d’accompagne- ment renforcé. Le contrat d’insertion dans la vie so- ciale (CIVIS) est un dispositif réservé aux jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et profes- sionnelle. Mis en place en 2005, le CIVIS a pour but l’accès à l’emploi. Les jeunes qui signent un CIVIS bénéficient d’un ac- compagnement renforcé par un conseil- ler référent unique qui va suivre le jeune durant toutes les étapes de son parcours vers une insertion sociale et profession- nelle durable. Le CIVIS s’adresse aux jeunes dont le niveau de formation est inférieur ou équivalent à un diplôme de fin de second cycle long (niveau de formation Bac + 2 non validé) et tout particulièrement aux jeunes sans qualification. Dès leur majorité, les jeunes en parcours d’insertion ont la possibilité de bénéficier d’uneallocation.Cetteallocationpermetde soutenir les jeunes dans leurs démarches. Par ailleurs, à la mise en place du CIVIS, un Fonds d’Insertion Pour les Jeunes (FIPJ) permettait de faire financer des actions et d’en faire bénéficier en grande priorité les jeunes signataires du CIVIS. Bilan En 2012, nous avons signés 109 contrats CIVIS Classique (Niveau V et plus), et 170 CIVIS renforcé (Niveau infra V).
  • 26. 26 Le Plessis Bouchard PERMANENCE PLESSIS BOUCHARD Marie-Hélène Genestoux accueille, dans le cadre d’une nouvelle permanence, des jeunes plessis- bucardésiens de 16 à 25 ans en Mairie. Le partenariat avec le CCAS a montré sa cohérence et son efficience, sur les 71 jeunes rencontrés par la conseillère de la Mission locale, plus de 10 jeunes ont fait l’objet d’un co-accompagnement par ces 2 structures. Ces liens permettent d’appréhender plus efficacement les pro- blématiques rencontrées par les jeunes grâce à une meilleure connaissance des champs d’action du parte- naire. Marie-Hélène, conseillère psychologue et responsable du Point Santé, intervient auprès des jeunes plessis- bucardésiens avec une approche particulière due à sa spécificité, cette dimension est complé- mentaire par rapport au travail réalisé par les intervenantes du CCAS.
  • 27. 2727 Portrait Portrait de Flavia Je m’adresse à la permanence du Plessis Bouchard en septembre 2012. J’ai 24 ans et je suis titulaire d’un Bac Sciences Médico-Sociales. Je suis demandeur d’emploi depuis juin 2012, suite à une fin de contrat avec l’éducation nationale en tant qu’Auxiliaire de Vie Scolaire. J’ai réussi la sélection d’entrée de l’École Pratique de Service Social de Cergy, afin de suivre la formation d’éducatrice spécialisée, mais je n’ai pas trouvé d’employeur pour l’alternance. Je souhaite alors m’orienter vers les métiers du conseil et souhaite découvrir précisément le métier de conseillère en insertion sociale et professionnelle. Sportive de haut niveau, j’entraîne et dirige un club d’athlétisme depuis 2002. J’intègre le POP afin que cette période m’apporte les éléments suivants : • Validation théorique du métier visé • Précision du processus de formation à engager • Connaissance du public accueilli en Mission Locale • Observations de quelques aspects du travail de conseiller • Élargissement éventuel du projet envers d’autres structures, d’autres pu- blics, en gardant les missions principales que sont l’accueil, l’information, l’orientation d’un public jeune. J’ai réussi à tirer partie de chaque phase du POP, ma motivation et ma per- sonnalité m’ont permis d’accéder rapidement à 2 périodes d’immersion en entreprise, une au BIJ de Beauchamp et l’autre au CIJ de Cergy. J’ai effectué les tâches suivantes : • Observation de l’équipe et des usagers • Remises à jour de la documentation • Participation à l’affichage du coin presse (choix et installation) • Recherche d’informations liées à l’amélioration du coin presse • Accompagnement des jeunes pour l’élaboration de leurs outils de recherche d’emploi • Conseil aux usagers sur les questions liées à l’Information Jeunesse Mes évaluations de stage sont positives, j’ai su mobiliser mes aptitudes et mon aisance relationnelle pour acquérir les compétences nécessaires qui me se- ront utiles pour un futur entretien d’embauche. L’opportunité de trouver un emploi dans le réseau de l’Information Jeunesse se présente rapidement, puisque le Service Jeunesse de la Ville d’Eaubonne recrute une animatrice. Je présente. Je suis aujourd’hui en poste dans ce ser- vice et envisage par la suite d’évoluer vers un poste de conseillère en Mission Locale. Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 28. PARCOURS SANTÉ Organisés par la Mission Locale, avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de- France, les parcours « bien être » ont profité à 32 jeunes. 4 parcours, de septembre à décembre 2012, ont permis à 8 jeunes de se retrouver pour parler de leur santé. Conscients que les jeunes que nous accompagnons souffrent parfois d’un déficit de confiance et ont une image peu valorisée d’eux-mêmes, nous avons imaginé une action de sensibilisation à la nécessité « d’être bien dans son corps ». Marie-Hélène Genestoux, psycho- logue et responsable du Point Santé de la Mission Locale évalue au quotidien la dif- ficulté de mobiliser les jeunes que nous recevons en général, et les plus vulnérables en particu- lier, sur les questions de santé et sur la nécessité de « prévenir plutôt que guérir ». L’accompagnement indi- viduel qui s’inscrit dans nos pratiques quotidiennes sur le Point Santé permet de mener de nombreuses actions pour la prise en charge de ces jeunes (bilans de santé, consultations spécialisées, démarches liées au handi- cap). Nous avons souhaité, à travers ces parcours santé, apporter une réponse positive, utile et concrète aux questions du bien-être des jeunes 16-25 ans, en complément de l’accueil et de l’accompagnement déjà réalisés. Le programme, sur une semaine, prévoyait une initiation percussions/ danse, une animation sur une exposition permanenteduCRIPS,lePSC1(Prévention et Secours Civique) en collaboration avec les Pompiers d’Eaubonne, une séance de coaching personnel pour travailler les techniques de confiance en soi et enfin un bilan de santé après un rendez-vous individuel avec la responsable du Point Santé. Ces parcours, atypiques en Mission Locale, ont permis de créer une dynamique autour des questions de santé. La prévention ainsi faite abordait les conduites à risque sous l’angle du bien-être et de l’estime de soi, et non pas sous l’angle de l’interdiction. Au terme des 4 parcours santé, la Mis- sion Locale, en collaboration avec le Point Information Jeunesse de Franconville et grâce au soutien de la MILDT a fait appel à la compagnie de théâtre « Le Théâtre du Chaos » afin de présenter une pièce inte- ractive intitulée « La Trébuchade » abor- dant le danger de la polyconsommation. En plus des 32 jeunes qui avaient déjà participé aux parcours santé, plus de 60 jeunes ont assisté puis participé à cette représentation originale, en montant sur scène pour jouer leurs propositions de réactions face à la consommation. Ce temps fort a permis de mettre des mots sur des comportements à risque et d’échanger avec les jeunes sur leurs rap- ports aux autres dans ces situations de tentation et d’expérimentation. Santé 28
  • 29. LE POINT SANTÉ Le Point Santé / Vie sociale de la Mission Locale a accueilli 595 jeunes en 2012. 42 pour leur protection sociale : ouver- ture de droits, montage dossiers CMU, CMUC, aide à l’acquisition d’une mu- tuelle, transfert de dossier. 333 pour une séance d’information et d’échanges avec d’autres jeunes dans le cadre d’un Parcours d’Orientation Pro- fessionnelle, du parcours santé ou de fo- rums spécialisés (Forum départemental du Handicap). 54 pour accéder à un Foyer de Jeunes Travailleurs. 116 pour accéder aux soins : en urgence, en suivi, pour un dépistage, un bilan de santé, une rencontre avec un médecin pour lier santé et projet professionnel. 79 pour aborder la question du handicap (en amont ou en aval de la reconnais- sance de la MDPH). 7 pour présenter au Conseil Général un dossier EVA « Entrée dans la Vie Active » : 8087 euros ont ainsi été alloués pour aider les jeunes à concrétiser leur projet professionnel. 38 pour un Fonds d’Aide aux Jeunes : 2240 euros ont été alloués à ces jeunes pour faire face à une situation d’urgence. 83 pour exprimer, au Point Écoute, un mal-être, une souffrance psychique, des interrogations sur leurs choix de vie, pour demander une prise en charge durable vers une structure de soins. 55 pour résoudre un problème d’héber- gement d’urgence. 29 Santé
  • 30. Depuis 2011, la Mission Locale répond à l’appel à projet du Conseil Régional pour l’attribution d’aide au permis de conduire pour les jeunes 16-25 ans. Dans le processus d’autonomisation des jeunes, la Mission Locale aide les jeunes qui ont un projet professionnel qui nécessite d’avoir le permis (horaires décalés, nombreux déplacements par exemple) dans les secteurs d’activité retenus par le Conseil régional : • Aide à la personne • Bâtiment/travaux publics • Commerce • Hôtellerie/restauration • Sécurité • Nettoyage • Transport/logistique • Agriculture/espaces verts • Mécanique automobile • Santé • Métiers en horaires décalés Le conseiller établit un diagnostic et met en œuvre des actions de définition et de validation du projet professionnel. Dès lors qu’un besoin de financement a été identifié par le conseiller du jeune, le dossier d’aide financière est instruit par le conseiller référent « permis de conduire » de la Mission Locale, Naïma Salek. L’attribution de l’aide financière est décidée par une commission qui se réunit tous les 15 jours. Les jeunes doivent répondre aux critères suivants : • jeunes de – de 26 ans résidant sur le territoire de la Mission Locale • déscolarisés et accompagnés par la .. Mission Locale • sous conditions de ressources • être sans permis de conduire de catégorie B ou en cours de formation au permis • ayant un projet professionnel ou dans l’emploi nécessitant l’obtention du permis de conduire • ayant rempli les conditions préalables à la présentation de leur demande de bourse (inscription comme demandeur d’emploi, un bilan de santé et étude de droits, participation à un atelier technique de recherche d’emploi pour préparer le CV et l’entretien d’embauche…) Dès lors que le dossier reçoit un avis favorable, le jeune est orienté par son conseiller référent vers la coordinatrice. Cette dernière met en œuvre en lien avec le jeune et le conseiller référent : • le parcours d’apprentissage à la conduite : inscription du jeune à l’auto- école • le module de prévention routière en partenariat avec AGIR • suivi du jeune jusqu’à l’obtention de son permis Permis de conduire 30
  • 31. Chantier du Lavoir La Mairie de Montlignon nous a confié en 2012 la rénovationduLavoirdeMontlignon,encollaboration avec le centre de formation ABC Formation. Ce chantier était intéressant pour les jeunes car ils ont participé à la rénovation d’un patrimoine de la ville, précieux aux yeux de ces habitants. Le chantier a consisté à rénover le dallage du sol et la charpente du Lavoir, à remettre en état les murs, à partir de matériaux nobles et anciens. C’est un travail de qualité qui a été effectué et salué par les élus et les habitants de Montlignon. Montlignon 31
  • 32. Portrait Je m’inscris en Mission Locale en 2008, d’une nature extrêmement timide, je n’arrive pas à communiquer et de ce fait, à avancer sur mon projet professionnel. Après un an d’accompagnement pour tenter de décrocher, en vain, un contrat en Alternance en bac pro comptabilité, ma conseillère me propose un Service Volontaire Européen en Pologne. Ce séjour est le point de départ de ma vie professionnelle. A mon retour j’intègre l’EPIDE pendant un an afin de travailler mon projet et c’est finalement dans la menuiserie que je choisis de me former à l’AFPA en internat. Avec l’aide d’une marraine de la Mission Locale, je trouve un emploi en CAE dans les ser- vices techniques d’une collectivité terri- toriale et j’obtiens mon CAP menuiserie en candidate libre. Aujourd’hui c’est en toute autonomie que je vis à Toulouse dans un Foyer de Jeunes Travailleurs afin de trouver un poste de menuisière et construire ma vie dans le Sud. Ce projet, je le porte seule et je suis enfin capable d’entreprendre sans aide extérieure ! C’est avec beaucoup de fierté que j’avance, seule et confiante, sous le regard bienveillant de ma conseil- lère qui m’a toujours soutenu et écouté. » » Portrait de Sophie 32 Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 33. St-Prix PERMANENCE DE SAINT-PRIX Loïc Kalbfuss intervient tous les mer- credis matin et reçoit sur rendez-vous des jeunes saint prissiens en demande d’une aide dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle. Ces permanences se tiennent à l’espace emploi de Val et Forêt, si- tué dans l’enceinte de la Police Inter- communale à Saint-Prix. 58 jeunes ont fréquenté la permanence de la Mission Locale en 2012. Cette permanence s’est imposée pro- gressivement comme un lieu ressource pour les jeunes de la ville qui viennent demander une information, bénéficier de conseils pour mener à bien leurs démarches et rencontrer régulièrement leur conseiller. 33
  • 34. Portrait 34 J’ai rencontré la Mission Locale en allant au salon de l’emploi organisé par la cammunauté d’agglomération Val et Forêt en novembre 2012. A l’époque, j’étais en recherche d’en- treprise pour suivre mon BTS NRC et j’étais aussi en recherche d’un emploi alimentaire, qui m’aurait permis de rester active. J’ai rencontré un conseiller pour essayer de trouver de l’aide sur mon projet d’alternance, mais j’étais scep- tique, puisque j’avais déjà eu une expérience en Mission Locale qui ne s’était pas déroulée comme je l’avais espéré. J’ai finalement accepté de rencon- trer le conseiller sur la permanence de Saint-Prix. J’ai souhaité mettre de côté mon projet en alternance et me concentrer sur une recherche d’em- ploi, mais hors du secteur du com- merce. Finalement, au fur et à mesure de nos recherches, le conseiller m’a proposé un emploi d’auxiliaire de vie scolaire pour l’école Georges Braque, située à Montigny les Cormeilles.Depuis longtemps, j’avais quelques idées d’orientation vers un métier plus social, mais je ne m’y étais ja- mais risquée, et au final, c’est une très bonne décision d’avoir accepté cette offre. Aujourd’hui, je travaille avec 2 enfants de l’école, je suis plus heureuse, plus épanouie, et j’ai plus confiance en moi. » » Portrait de Lénaïck Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 35. PERMANENCE SANNOIS La Mission Locale intervient à raison de 4 demi-journées par semaine pour rece- voir et accompagner les jeunes sannoi- siens inscrits à la Mission Locale. 3 permanences sont des plages d’en- tretiens d’accueil et de suivi, dont une spécialisée sur les questions sociales (logement, aides financières, aide au permis…) 1 permanence se déroule sous forme d’atelier de recherche d’emploi. Ces permanences sont très utilisées par les sannoisiens, les jeunes sont satisfaits de pouvoir rencontrer leur conseiller ré- férent régulièrement. En 2012, nous avons reçu 483 jeunes de Sannois. 35 Sannois
  • 36. open pour l’avenir L’Open est une manifestation originale destinée à réunir des entreprises locales du bassin d’emploi de la Vallée de Mont- morency et des jeunes qui sont suivis à la Mission Locale dans le cadre de leur insertion professionnelle. C’est une manifestation originale dans le sens où elle sort des rencontres traditionnelles de type salon, forum, job dating… axées sur des entretiens de recrutement classiques en face à face. L’open pour l’avenir fait le pari d’une ren- contre d’abord anonyme et dynamique, dans le cadre d’activités sportives et de loisirs qui mettent l’accent sur la person- nalité, les capacités, les potentiels, les comportements des jeunes. Le pari, c’est que nos jeunes qui ont sou- vent des parcours atypiques, avec peu de qualifications ou d’expérience, puissent convaincre des employeurs qui portent une attention particulière aux savoir-être : ponctualité, adaptation, esprit d’équipe, présentation, fiabilité… Les activités proposées : course d’orien- tation, run bike, tir à l’arc, canoé, rafting sont autant de situations qui permettent aux jeunes et aux entreprises de s’obser- ver, de s’apprécier, de réussir ensemble et d’avoir envie de poursuivre sur le terrain de l’emploi ce qui a été amorcé sur le ter- rain du loisir. La Mission locale a réuni sur la base de loisirs de Cergy Neuville 27 jeunes et 16 entreprises des secteurs du bâtiment, de la restauration, de l’aide à la personne, de la défense, de la sécurité, de l’assu- rance, de l’automobile, des collectivités lo- cales, de l’intérim ainsi que 3 partenaires, centre de formation et associations. Les jeunes et les professionnels ont été constitués en binômes pour réali- ser un challenge orchestré par les ani- mateurs sportifs de la Base de Loisirs. Les activités se sont déroulées pendant 2 heures environ au cours desquelles les binômes ont pu enchaîner les activités. Au terme du challenge, un speed-meeting a permis de formaliser les rencontres en proposant aux jeunes et aux profession- nels d’échanger, dans le cadre d’entre- tiens en face à face, sur l’entreprise, les postes à pourvoir, les profils, les types de contrats, les motivations, les profils pour conclure sur des propositions concrètes. Au cours du speed meeting, des jeunes ont pu décrocher des propositions d’essai en milieu de travail en menuiserie, en anima- tion, en restauration, en aide à la personne notamment. Un petit déjeuner avec les entreprises participantes après l’action a permis de prendre connaissance de leurs réactions quant à cette action originale. Ils étaient en majorité présents et demandeurs de cette rencontre « bilan ». Les échanges fructueux ont laissé la place à une colla- boration étroite avec certains d’entre eux qui avaient des besoins en recrutement. Les entreprises ont plébiscité cette opé- ration qui selon eux a permis de lever les a priori de certains responsables d’entre- prise sur les profils des jeunes que nous accueillons. Certes, ils n’ont pas toujours le cv idéal mais ils gagnent à être connus. Sannois 36 Pour vous inscrire merci de contacter Gilles BARBA ou Max RASTOCLE 01 39 32 66 03 Entretie ns Professionnels Jeudi 28 juin 2012 De 12h30 à 17h Base de loisirs de Cergy Rue des Étangs 95001 Cergy-Pontoise Cedex • Kayak • Tir à l’arc • Rafting • Jeux d’extérieur... La Mission Locale de Montmorency vous propose de participer à Challenge Sportif
  • 37. CHANTIER COMMISSARIAT Les chantiers «découverte des métiers» sont depuis quelques années utilisés par les conseillers de la Mission Locale pour proposer un terrain de découverte et d’apprentissage à des jeunes qui souhaitent s’orienter vers les métiers du bâtiment et des espaces verts et qui ont besoin d’être confrontés concrètement aux métiers, aux tâches pour confirmer leur projet et décider de poursuivre une formation qualifiante ou diplômante, un contrat d’apprentissage la majorité du temps. Notre intervention sur les villes de notre territoire d’intervention ont toujours reçu un excellent écho, ce qui nous fait béné- ficier de terrains de découverte toujours intéressants : bibliothèque, commissa- riat, salle des fêtes, maison de quartier… des lieux de vie et des lieux de travail que de nombreuses personnes fréquentent. C’est toujours de belles rencontres entre les personnes qui utilisent ces lieux et les jeunes qui viennent et interviennent pour rénover et embellir ces lieux. L’encadrement de ces chantiers est es- sentiel, le respect des règles de vie et des consignes est d’emblée posé comme condition première pour intégrer ces chantiers découverte. Nous collaborons avec le centre de formation ABC Forma- tion, qui réalise chaque année nombre de chantiers école dans le Val d’Oise. Les jeunes bénéficiaient de l’encadrement d’un formateur sur l’ensemble de la du- rée du chantier. En 2012, nous avons, avec le soutien de l’ACSE, réalisé un chantier très important de rénovation du commissariat de San- nois. Près de 50 jeunes se sont relayés, pendant 6 mois, pour remettre à neuf le rez-de-chaussée, le premier étage ainsi que les cages d’escaliers. Ainsi l’accueil, l’ensemble des bureaux, la salle de détente, les vestiaires, la salle de sport et les couloirs ont été entièrement renovés. TEMOIGNAGE DU LIEUTENANT Les chantiers «découverte des métiers» sont depuis quelques années utilisés par les conseillers de la Mission Locale pour proposer un terrain de découverte et d’apprentissage à des jeunes qui sou- haitent s’orienter vers les métiers du bâtiment et des espaces verts et qui ont besoin d’être confrontés concrètement aux métiers, aux tâches pour confir- mer leur projet et décider de poursuivre une formation qualifiante ou diplômante, un contrat d’apprentissage la majorité du temps. Sannois 37
  • 38. FORUM JOB D’HIVER SANNOIS Le 17 octobre 2012, à l’occasion du forum jobs d’hiver, des recruteurs étaient pré- sents pour pourvoir les offres de jobs sai- sonniers pour la période hivernale. Une dizaine de recruteurs étaient ve- nus rencontrer des candidats ; parmi ces jeunes, une trentaine de jeunes de la Mission Locale se sont rendus sur cette manifestation. Les forums jobs saisonniers pro- posent de réelles opportunités ; passé le CDD couvrant une période de recru- descence d’activité, les entreprises pour- suivent parfois la collaboration avec ces salariés qui ont montré leur motivation sur un contrat court. C’est une passerelle intéressante vers un contrat de travail plus long. Cette première expérience est rassurante pour les employeurs. Il ne faut pas négliger ces opportunités dans le contexte économique que nous connaissons, sachant surtout que les jobs saisonniers concernent en grande partie le public jeune. Sannois 38
  • 39. 39 Portrait Portrait de Morgan Je m’inscris en Mission Locale en juin 2012, j’ai 17 ans et je souhaite dans un premier temps travailler dans n’importe quel métier pour gagner de l’argent et aider ma mère. Ayant interrompu mes études à l’issue de la classe de 3ème, sans qualifi- cation ni expérience professionnelle,l’accès à l’emploi direct ne peut s’envi- sager sans un travail sur le projet professionnel. C’est ce que me présente mon conseiller et je dois gérer cette frustration. Ecorchée par la vie, rebelle et impulsive je voyais déjà la longue perte de temps qui s’annonçait. Apres plusieurs hésitations j’ai accepté de participer au Parcours d’Orien- tation Professionnelle. J’ai d’abord voulu m’orienter vers les métiers de la vente de fleurs, j’ai donc fait un stage chez un fleuriste . Le résultat ne fut pas tres probant, il faut dire que je n’acceptais pas facilement les remarques des adultes. L’entretien qui a suivi avec mon conseiller m’a fait prendre concience que je devais aussi travailler sur ma représentation du monde du travail et les exigences qu’il imposait. Il me fallait aussi passer rapidement sur ce que je ressentais comme un échec et la Mission Locale m’a proposé le Parcours Santé. Une semaine où je me suis occupée de moi (cours de percussion et expression corporelle, spa, diététique, information et coaching). J’ai pu ainsi exprimer mes ressen- tis et intégrer les éléments de ma vie personnelle dans l’élaboration de mon parcours professionnel . Déçue par le métier de fleuriste, mais boostée par cette semaine, je décide de m’orienter vers les métiers de l’aide à la personne. Je sentais le besoin de me rendre utile aux autres mais ne savais pas quelle aide leur apporter. Un stage dans une maison de retraite m’a permis de constater que ce projet avait du sens, je voulais désormais explorer cette voie. L’envie de reprendre mes études fut quasi automatique et c’est ainsi que j’ai obtenu mon passeport pour l’Ecole de la Deuxième Chance. Ce fut une grande joie , je voyais là enfin une occasion de de prendre une option sérieuse sur la réalisation de mes projets et de ma vie. Aujourd’hui j’ai validé ma péridoe d’essai et continue ma remise à niveau et mes stages. J’envisage pour la rentrée de septembre d’intégrer un bac pro soit dans le service à la personne ou l’accueil et le service aux clients. Une chose est sure, j’ai de plus en plus confiance en moi et sais que le temps de ma propre construction est important, que je ne dois pas à tout prix vouloir l’accélérer . Enfin, je reste en lien avec mon conseiller. Mission LocaleVallée de Montmorency
  • 40. 40 EN 2013 NOUVEAU SITE INTERNET Nous avons modifié la charte graphique de notre site internet, nous l’avons souhaitée plus dynamique. Nous mettons à jour toutes les semaines notre actualité et envoyons une newsletter à nos contacts tous les mois. Retrouvez notre actualité sur le : www.mlvm.asso.fr Site Internet
  • 41. Perspectives 2013 41 PERSPECTIVES 2013 En 2013, le territoire de la Mission Locale s’agrandit ! Cormeilles-en-Parisis, La Frette sur Seine, Herblay et Montigny-les-Cor- meilles rejoignent la Mission Locale. Tous les jeunes habitant sur ces quatre communes seront accueillis sur des per- manences de proximité. Une antenne sur le territoire du Parisis sera ouverte courant 2013 Cormeilles-en-Parisis Permanences sur RDV les lundi après-midi, jeudi matin et vendre- di matin La Frette sur Seine Permanences sur RDV le mardi après-midi Herblay Permanences sur RDV les lundi après- midi, mardi matin et mercredi matin Montigny-les-Cormeilles Permanences sur RDV les lundi matin, mardi matin et après-midi, mercredi ma- tin et après-midi BEAUCHAMP FRANCONVILLE LE PLESSIS BOUCHARD ST-PRIX EAUBONNE ERMONT SANNOIS MONTLIGNON 2 1 8 4 3 7 6 5 MONTIGNYLES-CORMEILLES CORMEILLES EN-PARISIS LAFRETTE-SUR-SEINE HERBLAY