SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Start-up nation :
la France passe un cap !
EMILIE BINOIS
RÉSUMÉ
L’objectif gouvernemental de faire de la France une
« start-up nation » a plusieurs desseins. D’abord, faire
naître les grandes entreprises de demain qui créeront de
l’emploi et de l’activité économique. Ensuite, s’assurer
souveraineté et légitimité technologiques à long terme.
Enfin, véhiculer à l’étranger l’image d’un pays dynamique
et innovant et modifier la perception qu’ont d’eux-mêmes
les Français sur le terrain économique.
Notamment, la faculté des start-up françaises à irriguer
tous les secteurs d’activité est régulièrement mise en doute.
Les services à la consommation ou à la personne ne sont
pourtant pas les seuls à produire des start-up : l’industrie
est également un terrain très fertile pour ces jeunes pousses.
Autres idées reçues tenaces : seuls les investisseurs étran-
gers rachètent des start-up et, lorsque ces acquisitions
concernent nos jeunes entreprises, ce sont des pertes
sèches pour la France. En réalité, les flux de rachats
entrants et sortants sont au contraire très équilibrés et les
acquisitions de start-up françaises par des étrangers ali-
mentent un cercle vertueux pour l’économie nationale et
son « écosystème start-up ».
1
2
10 % des start-up sont à vocation industrielle
Les rachats étrangers, symptômes et remèdes de la fragilité
de l’écosystème français
©Adobe Stock / Rawpixel.com
12
Les Synthèses
de La Fabrique
Octobre 2021 No
L’objectif de hisser la France au rang des
grandes « start-up nations » semble en passe
de se réaliser. En témoigne la forte crois-
sance des montants investis en capital-risque
en France dans ces jeunes entreprises : les
start-up ont levé 5,4 milliards d’euros en 2020,
contre 1,8 milliard d’euros en 2015 (EY, 2021).
Autre progression éloquente : en juillet 2021,
la France comptait 18 licornes – des start-up
dont la valorisation excède un milliard d’euros
– contre seulement 5 en 2020.
10 % DES START-UP SONT À
VOCATION INDUSTRIELLE
Derrière ces chiffres ne figurent pas uniquement
des réseaux sociaux ou des sites Internet révolu-
tionnant les marchés B2C traditionnels, comme
l’hôtellerie avec Luckey Homes (racheté par
Airbnb) ou le transport avec BlaBlaCar. La pro-
gression du nombre de start-up tient au fait que
leur caractère intrinsèquement innovant profite
aujourd’hui à tous les secteurs d’activité, dont
celui de l’industrie manufacturière. Parmi les
12 938 start-up répertoriées en juin 2020 par
la French Tech1
se situant en phase d’amorçage
et de démarrage, plus de 10 % ont un business
model de type manufacturier2
. Cette propor-
tion est la même parmi les firmes en phase
de croissance plus avancée, avec 314 entre-
prises sur 3 147. En outre, le Next403
comprend
3 firmes en 2021 ayant un business model de
type manufacturier (Ynsect dans l’agroalimen-
taire, Bioserenity dans la santé, Exotec dans la
logistique) et le French Tech 120 en compte 32.
En résumé, il n’y a pas de biais sectoriel : l’in-
dustrie occupe au sein de l’écosystème start-up
un poids comparable à ce qu’elle représente
dans l’économie en général.
Parmi ces start-up, certaines développent
des innovations de rupture, les plaçant par-
fois en situation de concurrence des acteurs
traditionnels (c’est le cas de Hoffman Green
Cement Technologies qui développe un ciment
décarboné). D’autres leur apportent des inno-
vations notamment issues du numérique, en
faveur de la réduction des dépenses énergétiques,
de l’augmentation de la productivité ou encore
de la diminution des coûts de maintenance.
Ces innovations interviennent depuis la phase
de conception et de R&D (réalité augmentée et
réalité virtuelle, IA ou impression 3D) jusqu’à
la commercialisation (grâce au e-commerce, aux
logiciels de relation client fondés sur l’exploita-
tiondubigdataetdel’IA),enpassantparlaphase
d’industrialisation (IoT, blockchain) et les fonc-
tions support (cybersécurité, solutions digitales).
LES RACHATS ÉTRANGERS,
SYMPTÔMES ET REMÈDES DE LA
FRAGILITÉ DE L’ÉCOSYSTÈME
FRANÇAIS
Pour autant, ces start-up n’ont pas encore réussi
à devenir les « nouveaux géants » de notre base
industrielle, faute de financements suffisants
– dans l’industrie comme dans les autres sec-
teurs d’ailleurs. L’écosystème français parvient
aujourd’hui à proposer aux start-up un niveau
de financement satisfaisant sur la phase dite
early stage (premières levées de fonds, le plus
souvent sous la barre des 50 millions d’eu-
ros). Cependant, lorsque les jeunes pousses en
croissance ont besoin de davantage de fonds
pour consolider leur activité, les investisse-
ments français en late stage se raréfient. Selon
la DG Trésor, les capitaux investis4
entre 2016
et 2020 restent très majoritairement français
pour les levées en capital-risque inférieures
à 50 M$ mais sont principalement d’origine
européenne pour les levées de fonds plus
importantes : 21 % pour la tranche 50-100 M$,
31 % pour la tranche 100-250 M$ et 80 % pour
les levées supérieures à 250 M$.
1. La French Tech représente à la fois un écosystème d’acteurs et un label pour les entreprises qui veulent être
considérées comme des start-up. Contrairement aux usages statistiques, ce sont ici les acteurs – principalement
les start-up et les financeurs – qui décident de la qualification de start-up.
2. Le modèle manufacturier comprend le hardware, l’impression 3D, les procédés de fabrication industriels,
les robots et les drones.
3. Le « French Tech Next40 » est un label créé en 2019 par le gouvernement désignant les 40 start-up françaises
les plus prometteuses et pouvant bénéficier à ce titre d’un accompagnement dédié pour lever les freins à leur
croissance. Le French Tech 120 est composé du Next40 et de 80 scale-up innovantes à fort potentiel.
4. La France a investi 19 milliards de dollars (16,2 milliards d’euros) en capital-risque entre 2016 et 2020.
2
12
Octobre 2021 No
Start-up nation : la France passe un cap !
Ce phénomène se confirme au niveau des exits5
 ;
entre 2015 et 2021, seuls 36 % des rachats
de start-up françaises provenaient d’acqué-
reurs nationaux (données Dealroom). Même
si la France n’est pas en déficit de  start-up
puisqu’elle en importe autant qu’elle en exporte,
ses plus belles pépites passent entre les mains
d’acquéreurs étrangers, notamment améri-
cains, faute d’une offre domestique attrac-
tive. La maturité de l’écosystème US permet
en effet aux acquéreurs américains d’investir
des montants en moyenne trois fois supérieurs
à ceux proposés par leurs homologues euro-
péens (100 millions d’euros contre 30 millions
d’euros respectivement par exit).
Il faut cependant cesser d’y voir une mauvaise
nouvelle. En effet, ces rachats étrangers sont
souvent perçus par le public comme une pré-
dation de nos technologies et de nos talents. Ils
amènent même certains observateurs à contes-
ter la pertinence des investissements dans des
start-up françaises, qui ne serviraient finalement
qu’à consolider les positions d’acteurs étran-
gers. Cette crainte est heureusement démentie
par les faits. Ces rachats ont en fait plusieurs
vertus – en plus d’être une source de revenus
pour l’État. La plus évidente est qu’ils assurent
la survie des start-up, dont 60 à 90 % meurent
faute d’avoir réussi à dépasser la phase cri-
tique de la « vallée de la mort »6
. En outre,
et  contrairement à ce que l’on entend souvent,
ces rachats s’accompagnent très rarement d’une
délocalisation des activités ; ils permettent au
contraire le développement de la start-up et
la création d’emplois sur le sol français. Par
exemple, Logmatic qui employait 10 personnes
lors de son rachat en 2017 par Datadog compte
aujourd’hui 400 employés à Paris.
Un autre effet de ces rachats, plus indirect mais
plus important encore, est le recyclage des capi-
taux et des talents dans l’économie française.
Les entrepreneurs ayant trouvé un acquéreur
deviennent très souvent, grâce au revenu de
la vente, des business angels investissant au
capital de jeunes start-up. Certains se relancent
également dans l’aventure à l’instar de Bruno
Maisonnier qui, depuis la vente de sa start-up
Aldebaran Robotics à Softbank en 2012, a parti-
cipé à la création de 17 start-up en France dont
AnotherBrain, une start-up d’intelligence artifi-
cielle figurant au classement French Tech 120.
Ces rachats et les réinvestissements qu’ils per-
mettent dans de nouveaux projets constituent
donc le meilleur moyen de renforcer l’écosys-
tème français et de réduire l’écart de maturité
persistant avec l’écosystème américain.
CONCLUSION
La France est désormais un incuba-
teur de jeunes pousses irriguant tous
les domaines d’activité. Elle importe
en outre autant de start-up qu’elle n’en
exporte mais la relative jeunesse de
son écosystème ne lui permet pas de
conserver ses plus belles pépites, sou-
vent tentées ou contraintes de traver-
ser l’Atlantique. Ces rachats étrangers
représentent certes un risque de perte
technologique mais la balance béné-
fices/risques reste largement favo-
rable. Et ce, notamment parce qu’ils
renforcent l’écosystème français
d’investisseurs au profit de nouvelles
générations de start-up françaises, plus
robustes et ambitieuses que la géné-
ration précédente. Face aux rachats
étrangers, il convient donc de faire
usage avec discernement de l’arse-
nal défensif dont l’État s’est nanti
et de privilégier des registres d’ac-
tion plus offensifs, afin notamment
de développer le marché de l’inves-
tissement late stage et la maturité des
places boursières européennes. C’est
en poursuivant dans cette voie que
la France et l’Europe pourront réser-
ver le meilleur accueil aux start-up les
plus prometteuses.
5. L’exit désigne la phase de rachat ou d’entrée en Bourse de la start-up.
6. La « vallée de la mort » désigne la période délicate pendant laquelle les jeunes start-up en croissance doivent
trouver des financements pour soutenir leur développement, leur modèle ne leur permettant pas de dégager les
bénéfices nécessaires à la couverture de leurs besoins. Selon le site d’informations Wydden, en 2019, 60 à 90 %
des start-up ont cessé leur activité faute d’avoir franchi cette phase.
3
Start-up nation : la France passe un cap !
0 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 %
Israël
Royaume-Uni
France
Allemagne
Japon
États-Unis
Chine
8 %
28 %
36 %
43 %
71 %
72 %
76 %
Chiffres-clés
En savoir plus
Direction générale du Trésor (2021), Levées de fonds et licornes : où en est la France ?
disponible sur https ://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2021/06/04/
levees-de-fonds-et-licornes-ou-en-est-la-france.
EY (2021), Baromètre EY du capital-risque en France – Bilan annuel 2020, disponible sur
https ://www.ey.com/fr_fr/services-aux-entrepreneurs/frenchtech-bilan-des-investissements-en-2020
Granier C. (2021), Industrie et start-up : des destins liés ?, Les Docs de La Fabrique, Presse des Mines.
Piet J. et Revol M. (2021), Rachat des start-up. Des racines françaises, des ailes étrangères. Les Docs
de La Fabrique, Presses des Mines.
Wydden (2019), « Les chiffres clés des startups en France », disponible sur https ://wydden.com/
chiffres-cles-startups-france/
Pour réagir à ce Cube, n’hésitez pas à nous contacter :
info@la-fabrique.fr
FOCUS
Entre 2015 et 2021, quand la France se faisait acheter 100 de ses start-up, elle
faisait l’acquisition de 88 start-up étrangères ; les flux entrants et sortants sont
donc proches de l’équilibre.
Source : Dealroom
Source : Piet et Revol (2021) à partir des données Dealroom (acquisition d’entreprises soutenues par des fonds de capital-risque)
Pourcentage de rachats domestiques par pays entre 2015 et 2021
La Fabrique de l’industrie
81 boulevard Saint-Michel – 75005 Paris
www.la-fabrique.fr

Contenu connexe

Tendances

À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
La Fabrique de l'industrie
 
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilotePolitique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
La Fabrique de l'industrie
 
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
La Fabrique de l'industrie
 
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
La Fabrique de l'industrie
 
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
La Fabrique de l'industrie
 
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choixAjustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
La Fabrique de l'industrie
 
La tarification du carbone et ses répercussions
La tarification du carbone et ses répercussionsLa tarification du carbone et ses répercussions
La tarification du carbone et ses répercussions
La Fabrique de l'industrie
 
Demain, la Chine ouverte ?
Demain, la Chine ouverte ?Demain, la Chine ouverte ?
Demain, la Chine ouverte ?
La Fabrique de l'industrie
 

Tendances (20)

De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
 
Les entretiens de la Fabrique : La chine : opportunité ou menace ?
Les entretiens de la Fabrique : La chine : opportunité ou menace ?Les entretiens de la Fabrique : La chine : opportunité ou menace ?
Les entretiens de la Fabrique : La chine : opportunité ou menace ?
 
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
À la recherche de la résilience industrielle - Les pouvoirs publics face à la...
 
Réindustrialiser plutôt que relocaliser
Réindustrialiser plutôt que relocaliserRéindustrialiser plutôt que relocaliser
Réindustrialiser plutôt que relocaliser
 
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilotePolitique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote
 
Allégements des charges sociales : comprendre le débat en cours
Allégements des charges sociales : comprendre le débat en coursAllégements des charges sociales : comprendre le débat en cours
Allégements des charges sociales : comprendre le débat en cours
 
Alsace centrale : un territoire de culture industrielle
Alsace centrale : un territoire de culture industrielleAlsace centrale : un territoire de culture industrielle
Alsace centrale : un territoire de culture industrielle
 
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
Les start-up françaises aident-elles notre industrie à se renouveler ?
 
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
L'industrie américaine : simple rebond ou renaissance ?
 
L'étonnante disparité des territoires industriels
L'étonnante disparité des territoires industrielsL'étonnante disparité des territoires industriels
L'étonnante disparité des territoires industriels
 
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilie...
 
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationauxNote La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
Note La Fabrique de l'industrie - Les accords d'entreprise transnationaux
 
Les entretiens de la Fabrique : La france sans ses usines
Les entretiens de la Fabrique : La france sans ses usinesLes entretiens de la Fabrique : La france sans ses usines
Les entretiens de la Fabrique : La france sans ses usines
 
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et...
 
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
L'investissement des entreprises françaises est-il efficace ?
 
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choixAjustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
Ajustement carbone aux frontières - L’Europe à l’heure des choix
 
S13 L'énigme de l'investissement
S13 L'énigme de l'investissementS13 L'énigme de l'investissement
S13 L'énigme de l'investissement
 
La tarification du carbone et ses répercussions
La tarification du carbone et ses répercussionsLa tarification du carbone et ses répercussions
La tarification du carbone et ses répercussions
 
Les territoires industriels : un potentiel à construire
Les territoires industriels : un potentiel à construireLes territoires industriels : un potentiel à construire
Les territoires industriels : un potentiel à construire
 
Demain, la Chine ouverte ?
Demain, la Chine ouverte ?Demain, la Chine ouverte ?
Demain, la Chine ouverte ?
 

Similaire à Start-up nation : la France passe un cap !

Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangèresRachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
La Fabrique de l'industrie
 
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwed
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwedLes echos 05mars2014_dossiereti_itwed
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwed
Yannick Ainouche
 
Pour une réindustrialisation de la France
Pour une réindustrialisation de la FrancePour une réindustrialisation de la France
Pour une réindustrialisation de la France
jeunes-socialistes06
 
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
Ari Massoudi
 
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriatFiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
PME Finance
 
Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?
La Fabrique de l'industrie
 
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscaliteSoc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Fondation iFRAP
 

Similaire à Start-up nation : la France passe un cap ! (20)

Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangèresRachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
Rachat des start-up : des racines françaises, des ailes étrangères
 
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwed
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwedLes echos 05mars2014_dossiereti_itwed
Les echos 05mars2014_dossiereti_itwed
 
Reconstruire notre économie
Reconstruire notre économieReconstruire notre économie
Reconstruire notre économie
 
VTM citée par le Figaro "Un capitalisme responsable" 24 novembre 2014
VTM citée par le Figaro "Un capitalisme responsable" 24 novembre 2014VTM citée par le Figaro "Un capitalisme responsable" 24 novembre 2014
VTM citée par le Figaro "Un capitalisme responsable" 24 novembre 2014
 
Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016
 
Pour une réindustrialisation de la France
Pour une réindustrialisation de la FrancePour une réindustrialisation de la France
Pour une réindustrialisation de la France
 
Frenchweb 500 - Le classement des 500 premières entreprises de la Tech frança...
Frenchweb 500 - Le classement des 500 premières entreprises de la Tech frança...Frenchweb 500 - Le classement des 500 premières entreprises de la Tech frança...
Frenchweb 500 - Le classement des 500 premières entreprises de la Tech frança...
 
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
La France doit devenir un paradis (fiscal) de l'entrepreneuriat et de l'innov...
 
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
 
article Décideur
article Décideurarticle Décideur
article Décideur
 
Startups françaises: développez-vous aux USA
Startups françaises: développez-vous aux USAStartups françaises: développez-vous aux USA
Startups françaises: développez-vous aux USA
 
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriatFiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
Fiche pme finance pour les assises de l'entrepreneuriat
 
La France, une terre propice au développement des start-ups? Etude coface fév...
La France, une terre propice au développement des start-ups? Etude coface fév...La France, une terre propice au développement des start-ups? Etude coface fév...
La France, une terre propice au développement des start-ups? Etude coface fév...
 
Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?Industrie et start-up : des destins liés ?
Industrie et start-up : des destins liés ?
 
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscaliteSoc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
 
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
 
La French Tech a-t-elle tenu toutes ses promesses ?
La French Tech a-t-elle tenu toutes ses promesses ?La French Tech a-t-elle tenu toutes ses promesses ?
La French Tech a-t-elle tenu toutes ses promesses ?
 
Bartosz Jakubowski - EQT Ventures - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Bartosz Jakubowski - EQT Ventures - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...Bartosz Jakubowski - EQT Ventures - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Bartosz Jakubowski - EQT Ventures - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
 
Baromètre attractivité de la France en 2010
Baromètre attractivité de la France en 2010Baromètre attractivité de la France en 2010
Baromètre attractivité de la France en 2010
 
M le journal - Octobre 2013
M le journal - Octobre 2013M le journal - Octobre 2013
M le journal - Octobre 2013
 

Plus de La Fabrique de l'industrie

Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
La Fabrique de l'industrie
 
ETI et talents : les clés pour que ça matche
ETI et talents : les clés pour que ça matcheETI et talents : les clés pour que ça matche
ETI et talents : les clés pour que ça matche
La Fabrique de l'industrie
 
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
La Fabrique de l'industrie
 
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
La Fabrique de l'industrie
 
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
La Fabrique de l'industrie
 
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
La Fabrique de l'industrie
 
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
La Fabrique de l'industrie
 
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’huiCouvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
La Fabrique de l'industrie
 
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
La Fabrique de l'industrie
 
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
La Fabrique de l'industrie
 

Plus de La Fabrique de l'industrie (20)

Et-si-la-sobriete-netait-plus-un-choix-individuel
Et-si-la-sobriete-netait-plus-un-choix-individuelEt-si-la-sobriete-netait-plus-un-choix-individuel
Et-si-la-sobriete-netait-plus-un-choix-individuel
 
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCAAménager la ville productive. LFI et PUCA
Aménager la ville productive. LFI et PUCA
 
Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
Is disruptive innovation only for start-ups? French Industry in the Face of K...
 
ETI et talents : les clés pour que ça matche
ETI et talents : les clés pour que ça matcheETI et talents : les clés pour que ça matche
ETI et talents : les clés pour que ça matche
 
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
Foncier industriel et strategies publiques locales une articulation imparfaite.
 
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
L’innovation de rupture, terrain de jeu exclusif des start-up ? L’industrie f...
 
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
Répondre aux défis sociétaux : le retour en grâce des politiques « orientées ...
 
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétiqueLes grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
 
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétiqueLes grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
Les grandes entreprises sur la voie de la sobriété énergétique
 
Faiseurs, Faiseuses
Faiseurs, FaiseusesFaiseurs, Faiseuses
Faiseurs, Faiseuses
 
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
Emplois industriels menacés par la crise énergétique, le MACF et l’IRA : une ...
 
La transition écologique des territoires industriels
La transition écologique des territoires industrielsLa transition écologique des territoires industriels
La transition écologique des territoires industriels
 
Refaire de l’industrie un projet de territoire
Refaire de l’industrie un projet de territoireRefaire de l’industrie un projet de territoire
Refaire de l’industrie un projet de territoire
 
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
Les jeunes élites face au travail - Regards croisés entre Polytechnique et Ha...
 
Réindustrialisation : le potentiel caché de nos territoires
Réindustrialisation : le potentiel caché de nos territoiresRéindustrialisation : le potentiel caché de nos territoires
Réindustrialisation : le potentiel caché de nos territoires
 
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportableLe nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
Le nucléaire, clé d’un mix électrique économiquement supportable
 
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’huiCouvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
Couvrir nos besoins énergétiques : 2050 se prépare aujourd’hui
 
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
Les nouveaux modes de management et d’organisation - Innovation ou effet de m...
 
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
Nouveaux modes de management et d’organisation : six pratiques récurrentes et...
 
Facture énergétique : un coûteux manque d’autonomie
Facture énergétique : un coûteux manque d’autonomieFacture énergétique : un coûteux manque d’autonomie
Facture énergétique : un coûteux manque d’autonomie
 

Start-up nation : la France passe un cap !

  • 1. Start-up nation : la France passe un cap ! EMILIE BINOIS RÉSUMÉ L’objectif gouvernemental de faire de la France une « start-up nation » a plusieurs desseins. D’abord, faire naître les grandes entreprises de demain qui créeront de l’emploi et de l’activité économique. Ensuite, s’assurer souveraineté et légitimité technologiques à long terme. Enfin, véhiculer à l’étranger l’image d’un pays dynamique et innovant et modifier la perception qu’ont d’eux-mêmes les Français sur le terrain économique. Notamment, la faculté des start-up françaises à irriguer tous les secteurs d’activité est régulièrement mise en doute. Les services à la consommation ou à la personne ne sont pourtant pas les seuls à produire des start-up : l’industrie est également un terrain très fertile pour ces jeunes pousses. Autres idées reçues tenaces : seuls les investisseurs étran- gers rachètent des start-up et, lorsque ces acquisitions concernent nos jeunes entreprises, ce sont des pertes sèches pour la France. En réalité, les flux de rachats entrants et sortants sont au contraire très équilibrés et les acquisitions de start-up françaises par des étrangers ali- mentent un cercle vertueux pour l’économie nationale et son « écosystème start-up ». 1 2 10 % des start-up sont à vocation industrielle Les rachats étrangers, symptômes et remèdes de la fragilité de l’écosystème français ©Adobe Stock / Rawpixel.com 12 Les Synthèses de La Fabrique Octobre 2021 No
  • 2. L’objectif de hisser la France au rang des grandes « start-up nations » semble en passe de se réaliser. En témoigne la forte crois- sance des montants investis en capital-risque en France dans ces jeunes entreprises : les start-up ont levé 5,4 milliards d’euros en 2020, contre 1,8 milliard d’euros en 2015 (EY, 2021). Autre progression éloquente : en juillet 2021, la France comptait 18 licornes – des start-up dont la valorisation excède un milliard d’euros – contre seulement 5 en 2020. 10 % DES START-UP SONT À VOCATION INDUSTRIELLE Derrière ces chiffres ne figurent pas uniquement des réseaux sociaux ou des sites Internet révolu- tionnant les marchés B2C traditionnels, comme l’hôtellerie avec Luckey Homes (racheté par Airbnb) ou le transport avec BlaBlaCar. La pro- gression du nombre de start-up tient au fait que leur caractère intrinsèquement innovant profite aujourd’hui à tous les secteurs d’activité, dont celui de l’industrie manufacturière. Parmi les 12 938 start-up répertoriées en juin 2020 par la French Tech1 se situant en phase d’amorçage et de démarrage, plus de 10 % ont un business model de type manufacturier2 . Cette propor- tion est la même parmi les firmes en phase de croissance plus avancée, avec 314 entre- prises sur 3 147. En outre, le Next403 comprend 3 firmes en 2021 ayant un business model de type manufacturier (Ynsect dans l’agroalimen- taire, Bioserenity dans la santé, Exotec dans la logistique) et le French Tech 120 en compte 32. En résumé, il n’y a pas de biais sectoriel : l’in- dustrie occupe au sein de l’écosystème start-up un poids comparable à ce qu’elle représente dans l’économie en général. Parmi ces start-up, certaines développent des innovations de rupture, les plaçant par- fois en situation de concurrence des acteurs traditionnels (c’est le cas de Hoffman Green Cement Technologies qui développe un ciment décarboné). D’autres leur apportent des inno- vations notamment issues du numérique, en faveur de la réduction des dépenses énergétiques, de l’augmentation de la productivité ou encore de la diminution des coûts de maintenance. Ces innovations interviennent depuis la phase de conception et de R&D (réalité augmentée et réalité virtuelle, IA ou impression 3D) jusqu’à la commercialisation (grâce au e-commerce, aux logiciels de relation client fondés sur l’exploita- tiondubigdataetdel’IA),enpassantparlaphase d’industrialisation (IoT, blockchain) et les fonc- tions support (cybersécurité, solutions digitales). LES RACHATS ÉTRANGERS, SYMPTÔMES ET REMÈDES DE LA FRAGILITÉ DE L’ÉCOSYSTÈME FRANÇAIS Pour autant, ces start-up n’ont pas encore réussi à devenir les « nouveaux géants » de notre base industrielle, faute de financements suffisants – dans l’industrie comme dans les autres sec- teurs d’ailleurs. L’écosystème français parvient aujourd’hui à proposer aux start-up un niveau de financement satisfaisant sur la phase dite early stage (premières levées de fonds, le plus souvent sous la barre des 50 millions d’eu- ros). Cependant, lorsque les jeunes pousses en croissance ont besoin de davantage de fonds pour consolider leur activité, les investisse- ments français en late stage se raréfient. Selon la DG Trésor, les capitaux investis4 entre 2016 et 2020 restent très majoritairement français pour les levées en capital-risque inférieures à 50 M$ mais sont principalement d’origine européenne pour les levées de fonds plus importantes : 21 % pour la tranche 50-100 M$, 31 % pour la tranche 100-250 M$ et 80 % pour les levées supérieures à 250 M$. 1. La French Tech représente à la fois un écosystème d’acteurs et un label pour les entreprises qui veulent être considérées comme des start-up. Contrairement aux usages statistiques, ce sont ici les acteurs – principalement les start-up et les financeurs – qui décident de la qualification de start-up. 2. Le modèle manufacturier comprend le hardware, l’impression 3D, les procédés de fabrication industriels, les robots et les drones. 3. Le « French Tech Next40 » est un label créé en 2019 par le gouvernement désignant les 40 start-up françaises les plus prometteuses et pouvant bénéficier à ce titre d’un accompagnement dédié pour lever les freins à leur croissance. Le French Tech 120 est composé du Next40 et de 80 scale-up innovantes à fort potentiel. 4. La France a investi 19 milliards de dollars (16,2 milliards d’euros) en capital-risque entre 2016 et 2020. 2 12 Octobre 2021 No Start-up nation : la France passe un cap !
  • 3. Ce phénomène se confirme au niveau des exits5  ; entre 2015 et 2021, seuls 36 % des rachats de start-up françaises provenaient d’acqué- reurs nationaux (données Dealroom). Même si la France n’est pas en déficit de  start-up puisqu’elle en importe autant qu’elle en exporte, ses plus belles pépites passent entre les mains d’acquéreurs étrangers, notamment améri- cains, faute d’une offre domestique attrac- tive. La maturité de l’écosystème US permet en effet aux acquéreurs américains d’investir des montants en moyenne trois fois supérieurs à ceux proposés par leurs homologues euro- péens (100 millions d’euros contre 30 millions d’euros respectivement par exit). Il faut cependant cesser d’y voir une mauvaise nouvelle. En effet, ces rachats étrangers sont souvent perçus par le public comme une pré- dation de nos technologies et de nos talents. Ils amènent même certains observateurs à contes- ter la pertinence des investissements dans des start-up françaises, qui ne serviraient finalement qu’à consolider les positions d’acteurs étran- gers. Cette crainte est heureusement démentie par les faits. Ces rachats ont en fait plusieurs vertus – en plus d’être une source de revenus pour l’État. La plus évidente est qu’ils assurent la survie des start-up, dont 60 à 90 % meurent faute d’avoir réussi à dépasser la phase cri- tique de la « vallée de la mort »6 . En outre, et  contrairement à ce que l’on entend souvent, ces rachats s’accompagnent très rarement d’une délocalisation des activités ; ils permettent au contraire le développement de la start-up et la création d’emplois sur le sol français. Par exemple, Logmatic qui employait 10 personnes lors de son rachat en 2017 par Datadog compte aujourd’hui 400 employés à Paris. Un autre effet de ces rachats, plus indirect mais plus important encore, est le recyclage des capi- taux et des talents dans l’économie française. Les entrepreneurs ayant trouvé un acquéreur deviennent très souvent, grâce au revenu de la vente, des business angels investissant au capital de jeunes start-up. Certains se relancent également dans l’aventure à l’instar de Bruno Maisonnier qui, depuis la vente de sa start-up Aldebaran Robotics à Softbank en 2012, a parti- cipé à la création de 17 start-up en France dont AnotherBrain, une start-up d’intelligence artifi- cielle figurant au classement French Tech 120. Ces rachats et les réinvestissements qu’ils per- mettent dans de nouveaux projets constituent donc le meilleur moyen de renforcer l’écosys- tème français et de réduire l’écart de maturité persistant avec l’écosystème américain. CONCLUSION La France est désormais un incuba- teur de jeunes pousses irriguant tous les domaines d’activité. Elle importe en outre autant de start-up qu’elle n’en exporte mais la relative jeunesse de son écosystème ne lui permet pas de conserver ses plus belles pépites, sou- vent tentées ou contraintes de traver- ser l’Atlantique. Ces rachats étrangers représentent certes un risque de perte technologique mais la balance béné- fices/risques reste largement favo- rable. Et ce, notamment parce qu’ils renforcent l’écosystème français d’investisseurs au profit de nouvelles générations de start-up françaises, plus robustes et ambitieuses que la géné- ration précédente. Face aux rachats étrangers, il convient donc de faire usage avec discernement de l’arse- nal défensif dont l’État s’est nanti et de privilégier des registres d’ac- tion plus offensifs, afin notamment de développer le marché de l’inves- tissement late stage et la maturité des places boursières européennes. C’est en poursuivant dans cette voie que la France et l’Europe pourront réser- ver le meilleur accueil aux start-up les plus prometteuses. 5. L’exit désigne la phase de rachat ou d’entrée en Bourse de la start-up. 6. La « vallée de la mort » désigne la période délicate pendant laquelle les jeunes start-up en croissance doivent trouver des financements pour soutenir leur développement, leur modèle ne leur permettant pas de dégager les bénéfices nécessaires à la couverture de leurs besoins. Selon le site d’informations Wydden, en 2019, 60 à 90 % des start-up ont cessé leur activité faute d’avoir franchi cette phase. 3 Start-up nation : la France passe un cap !
  • 4. 0 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % Israël Royaume-Uni France Allemagne Japon États-Unis Chine 8 % 28 % 36 % 43 % 71 % 72 % 76 % Chiffres-clés En savoir plus Direction générale du Trésor (2021), Levées de fonds et licornes : où en est la France ? disponible sur https ://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2021/06/04/ levees-de-fonds-et-licornes-ou-en-est-la-france. EY (2021), Baromètre EY du capital-risque en France – Bilan annuel 2020, disponible sur https ://www.ey.com/fr_fr/services-aux-entrepreneurs/frenchtech-bilan-des-investissements-en-2020 Granier C. (2021), Industrie et start-up : des destins liés ?, Les Docs de La Fabrique, Presse des Mines. Piet J. et Revol M. (2021), Rachat des start-up. Des racines françaises, des ailes étrangères. Les Docs de La Fabrique, Presses des Mines. Wydden (2019), « Les chiffres clés des startups en France », disponible sur https ://wydden.com/ chiffres-cles-startups-france/ Pour réagir à ce Cube, n’hésitez pas à nous contacter : info@la-fabrique.fr FOCUS Entre 2015 et 2021, quand la France se faisait acheter 100 de ses start-up, elle faisait l’acquisition de 88 start-up étrangères ; les flux entrants et sortants sont donc proches de l’équilibre. Source : Dealroom Source : Piet et Revol (2021) à partir des données Dealroom (acquisition d’entreprises soutenues par des fonds de capital-risque) Pourcentage de rachats domestiques par pays entre 2015 et 2021 La Fabrique de l’industrie 81 boulevard Saint-Michel – 75005 Paris www.la-fabrique.fr