SlideShare une entreprise Scribd logo
Etat des lieux des perceptions, des
connaissances et des comportements des
Français vis-à-vis de la vaccination
Vague 2
Vos contacts IPSOS France
Adeline Merceron, adeline.merceron@ipsos.com
Sophie Morin, sophie.morin@ipsos.com
Antoine Lanotte, antoine.lanotte@ipsos.com
2 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Ce rapport a été élaboré dans le respect de la norme internationale ISO 20252 « Etudes de marché, études sociales et d’opinion ».
Ce rapport a été relu par Adeline Merceron, Responsable de l’activité santé au sein du département Opinion
Du 22 au 25 mars 2024
ÉCHANTILLON DATES DE TERRAIN MÉTHODE
Fiche technique
2 500 Français âgés de 18
ans et plus
Échantillon interrogé par Internet via l’Access Panel Ipsos
Méthode des quotas : sexe, âge, CSP, région, agglomération
Echantillon représentatif de la population
française
La première édition de cette enquête a été réalisée sur la base des éléments suivants :
- Echantillon de 4000 personnes âgées de 18 ans et plus représentatives de la population française âgée de cette même classe d’âge
- Terrain réalisé du 30 mars au 3 avril, via le panel Ipsos
3 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
CE RAPPORT PRÉSENTE LES RÉSULTATS EN % SUR L’ENSEMBLE DE L’ÉCHANTILLON, 2500 PERSONNES ÂGÉES DE 18 ANS ET PLUS
LES RÉSULTATS FIGURANT EN VERT ET EN ROUGE INDIQUENT DES RÉSULTATS SIGNIFICATIVEMENT SUPÉRIEURS OU INFÉRIEURS À LA MOYENNE (SEUIL DE
CONFIANCE ; 95%). SANS COULEUR, CELA SIGNIFIE QUE LE RÉSULTAT S’INSCRIT DANS LA MOYENNE GLOBALE.
POUR ALLER PLUS LOIN DANS L’ANALYSE, SONT ÉGALEMENT PRÉSENTÉS LES RÉSULTATS DE CERTAINES SOUS-CIBLES QUI APPARAISSENT
PARTICULIÈREMENT INTÉRESSANTES OU POUR LESQUELLES LES RÉSULTATS SE DISTINGUENT DE LA MOYENNE DES RÉPONDANTS :
Note de lecture et précisions
PARENTS D’ADOLESCENTS
(ENTRE 11 ET 14 ANS)
PARENTS DE NOURRISSONS
(2 ANS OU MOINS)
SENIORS (65+)
LES FLÈCHES FIGURANT EN VERT  ET EN ROUGE  INDIQUENT DES RÉSULTATS SIGNIFICATIVEMENT SUPÉRIEURS OU INFÉRIEURS PAR RAPPORT À LA
PREMIÈRE ENQUÊTE DE 2023 (SEUIL DE CONFIANCE ; 95%). SEULES LES ÉVOLUTIONS SIGNIFICATIVES SONT INDIQUÉES.
SENIORS (60+)
CE SYMBOLE REPRÉSENTE LES QUESTIONS BAROMÉTRIQUES PAR RAPPORT À LA PREMIÈRE VAGUE D’ENQUÊTE RÉALISÉE PAR IPSOS EN 2023.
CE SYMBOLE REPRÉSENTE LES NOUVELLES QUESTIONS ABORDÉES CETTE ANNÉE.
PARENTS
(N=794)
(N=251) (N=120)
(N=608)
(N=806)
LES 15-24 ANS
=PARENTS DE 15-17 +
JEUNES DE 18-24 ANS
(N=453)
5
L’ADHÉSION DES FRANÇAIS À LA VACCINATION RESTE
MASSIVE, BIEN QU’EN LÉGER RETRAIT CETTE ANNÉE
6 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
67 64 68 71 72
81
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
Q3. Aujourd’hui concernant les vaccins en général, diriez-vous qu’ils présentent pour la santé… ?
72
21
7 PLUS DE BÉNÉFICES
QUE DE RISQUES
AUTANT DE RISQUES QUE
DE BÉNÉFICES
PLUS DE RISQUES QUE
DE BÉNÉFICES
68
En fonction de l’âge
Zoom sur les parents
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL 2023
74%
RAPPEL 2023
8%
RAPPEL 2023
18%
69
Rappel 2023 :
70%
PARENTS
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
Résultats en %
Plus de 7 Français sur 10 considèrent toujours que les vaccins présentent plus de bénéfices
que de risques pour la santé, une proportion stable par rapport à l’an passé.
Les 25-34 ans apparaissent toujours comme les plus en retrait.

PARENTS DE NOURRISSONS
(2 ANS OU -) 71
2023 :
80%
15-24 ANS
70
7 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
TOTAL
FAVORABLE
72
71
80
77
76
76
71
Q4. D’une manière générale, diriez-vous que vous êtes favorable ou pas à la vaccination obligatoire…
25
27
34
28
31
26
26
47
44
46
49
45
50
45
20
20
14
16
17
18
20
8
9
6
7
7
6
9
POUR L’ENSEMBLE DE LA POPULATION
POUR MOI-MÊME
DES PERSONNES À RISQUE
(EN CAS DE MALADES CHRONIQUES, D’OBÉSITÉ, IMMUNODÉPRIMÉS…)*
DES ENFANTS (2 À 11 ANS)*
DES PERSONNES DE PLUS DE 65 ANS
DES ADOLESCENTS (12 À 17 ANS)**
DES NOURRISSONS (MOINS DE 2 ANS)**
TRÈS FAVORABLE
PLUTÔT
FAVORABLE
PLUTÔT PAS
FAVORABLE
PAS DU TOUT
FAVORABLE
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
Rappel 2023
74%
 74%
 82%
79%
 79%
-
-
* Nouvelle formulation
** Nouveaux items
Plus de 7 Français sur 10 sont favorables à la vaccination obligatoire aussi bien pour la
population en générale que pour eux-mêmes (en dépit d’une légère baisse).
La vaccination pour les personnes à risque recueille toujours l’adhésion la plus forte.
Résultats en %
8 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
51
44
36
35
32
31
27
24
5
8
Q19B. Plus globalement, quelles sont les raisons qui vous poussent à vous faire vacciner ?
POUR ÉVITER UNE FORME GRAVE DE LA MALADIE
POUR RESTER EN BONNE SANTÉ
POUR PROTÉGER MES PROCHES
POUR ÉVITER DES SÉQUELLES SI J’ATTRAPE LA MALADIE
PARCE QUE C’EST UN DES MOYENS DE FAIRE DISPARAÎTRE DES MALADIES
PARCE QUE LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ VOUS LE RECOMMANDENT
POUR PROTÉGER LES PLUS VULNÉRABLES
POUR VOYAGER EN TOUTE SÉCURITÉ
PARCE QUE MON ENTOURAGE LE FAIT
POUR D’AUTRES RAISONS
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
Rappel 2023
52%
45%
 39%
 38%
32%
32%
29%
26%
6%
7%
Les raisons qui incitent les Français à se faire vacciner sont globalement stables par rapport à l’an
passé et la hiérarchie reste inchangée : éviter les formes graves d’une maladie, rester en bonne
santé, protéger ses proches et éviter des séquelles.
Résultats en %
10 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
UN DÉFICIT D’INFORMATIONS SUR TOUT CE QUI A TRAIT À
L’UNIVERS DE LA VACCINATION PARTICULIÈREMENT ALARMANT QUI
S’OBSERVE ÉGALEMENT CHEZ LES PUBLICS STRATÉGIQUES TELS QUE
LES PARENTS ET LES SENIORS
11
UN DÉFICIT D’INFORMATIONS QUI
PORTE :
- SUR L’EXISTENCE MÊME DE CERTAINS
VACCINS
- SUR LES VACCINATEURS
ET PLUS ALARMANT,
- SUR SON PROPRE STATUT VACCINAL
- SUR LA VACCINATION DES ENFANTS
12 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
92
91
79
78
76
75
75
75
58
56
55
54
47
47
45
31
29
22
20
19
4
3
8
5
7
6
6
6
7
8
16
4
9
29
6
6
17
15
30
6
3
4
11
12
14
15
15
16
23
27
24
32
37
21
38
43
43
43
41
41
1
2
2
5
3
4
4
3
12
9
5
10
7
3
11
20
11
20
9
34
GRIPPE
TÉTANOS
ROUGEOLE
PAPILLOMAVIRUS HPV
HÉPATITE B
COQUELUCHE
RUBÉOLE
TUBERCULOSE
POLIOMYÉLITE
DIPHTÉRIE
OREILLONS
MÉNINGOCOQUE B
PNEUMOCOQUE
VARICELLE
MÉNINGOCOQUE C
MÉNINGOCOQUE ACWY**
VIRUS RESPIRATOIRE SYNCYTIAL OU VRS **
ROTAVIRUS RESPONSABLE DE GASTROENTÉRITE CHEZ LES ENFANTS
ZONA
HAEMOPHILUS INFLUENZAE B
Q1. Diriez-vous qu’il existe aujourd’hui en France un vaccin disponible pour chacune des maladies suivantes ?
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
SE TROMPENT /
NE SAVENT PAS Rappels 2023
8 8%
9 9%
21 23%
22  30%
24 25%
25 27%
25 26%
25  28%
42  46%
44  48%
45  48%
46  49%
53  56%
53  56%
55 56%
69 -
71 -
78 79
80  86
81 82
Oui, un vaccin existe pour
cette maladie
Non, il n’y a pas de vaccin
pour cette maladie
Je ne saurais dire s’il existe un
vaccin ou non
Je n’ai jamais entendu parler
de cette maladie
** Nouvel item
Selon les vaccins, les connaissances des Français sont très disparates. Alors qu’on observe une
tendance plutôt à l’amélioration, certains vaccins pâtissent d’un réel manque de notoriété (VRS,
rotavirus, zona notamment)
Résultats en %
59
PARENTS DE
NOURRISSONS
SENIORS (60+) 71
70
SENIORS (65+)
Focus
Entre 2023 et 2024 le vaccin VRS a été mis sur le marché
13 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
% TOTAL BIEN
INFORMÉ
2023
48 49
47 49
47 47
42 -
36 37
Q19. Actuellement, avez-vous le sentiment d’être bien ou mal informé sur les sujets suivants ?
10
12
16
9
9
38
35
31
33
27
38
36
36
40
40
14
17
17
18
24
Les vaccins recommandés aux adultes
Les vaccins recommandés aux seniors
(personnes de plus de 65 ans)
L'âge auquel vous devez faire votre rappel de la vaccination
contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite
Les vaccins recommandés pour les adolescents**
Les vaccins recommandés aux femmes enceintes et à leur
entourage
TRÈS BIEN
INFORMÉ
ASSEZ BIEN
INFORMÉ
ASSEZ MAL
INFORMÉ
TRÈS MAL
INFORMÉ
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
** Nouvel item
La connaissance des Français sur les différents vaccins qui les concernent ou non reste très
préoccupante et stagne. Elle est un peu meilleure chez les seniors et chez les parents
d’adolescents pour les vaccins associés à leur tranche d’âge, mais des marges de progression
réelles subsistent
Résultats en %
SENIOR (65+)
54
61
SENIOR (60+)
53
56
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
60
15-24 ANS
56
14 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
49 50
42 45
38 39
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
Rappel 2023 :
40%
Q6. Savez-vous si vous êtes actuellement à jour de vos vaccinations, c’est-à-dire si vous avez reçu tous les vaccins obligatoires et recommandés en fonction de votre âge
et de votre situation et si vous êtes à jour de vos rappels pour être protégé ? (Nouvelle formulation)
OUI, J’EN SUIS CERTAIN
OUI, JE LE CROIS MAIS JE N’EN SUIS PAS CERTAIN
NON, JE NE LE CROIS PAS, MAIS JE N’EN SUIS PAS CERTAIN
NON, JE SUIS CERTAIN DE NE PAS ÊTRE À JOUR
JE NE SOUHAITE PAS RÉPONDRE
43
32
11
12
2
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
D’ailleurs, corollaire de ce niveau d’information plutôt mitigé, à peine plus de 2 Français sur 5
savent dire de manière certaine s’ils sont à jour de leur vaccination obligatoire et
recommandée.
Résultats en %
Rappel 2023
43%
35%
11%
10%
1%
15 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
LES VACCINS PÉDIATRIQUES OBLIGATOIRES
LES VACCINS PÉDIATRIQUES RECOMMANDÉS
Q19. Actuellement, avez-vous le sentiment d’être bien ou mal informé sur les sujets suivants ?
16
14
35
35
31
32
18
19
TRÈS BIEN
INFORMÉ
ASSEZ BIEN
INFORMÉ
ASSEZ MAL
INFORMÉ
TRÈS MAL
INFORMÉ
2024 2023 2024 2023 2024 2023
51 52 71  66 85  73
49 49 69  63 81  70
% TOTAL
« BIEN INFORMÉS »
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
Les vaccins pédiatriques obligatoires et/ou recommandés sont nettement mieux connus des
parents que de la moyenne des Français : ils sont 7 parents sur 10 à se sentir bien informés,
plus encore chez les parents de nourrissons. Des résultats qui progressent cette année.
Résultats en %
Zoom sur les parents
16 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Rappel OUI
2023
75%
59%
48%
39%
37%
33%
-
23%
76
61
49
41
40
37
34
25
16
25
31
36
35
41
44
48
8
14
20
23
25
22
22
27
Q11. Votre enfant a-t-il été vacciné contre les pathologies suivantes ?
OUI, MON ENFANT EST
VACCINÉ
NON, ET JE SERAIS PRÊT À
LE FAIRE VACCINER
NON, ET JE NE SUIS PAS
PRÊT À LE FAIRE VACCINER
TÉTANOS
COQUELUCHE
MÉNINGOCOQUE B
POLIOMYÉLITE
DIPHTÉRIE
MÉNINGOCOQUE C
MÉNINGOCOQUE ACWY**
PAPILLOMAVIRUS HPV
Retrait de nombreuses pathologies par rapport à 2023
** Nouvel item
PARENTS
(N=794)
Pour autant, dans les faits, beaucoup de parents semblent avoir des difficultés pour identifier
quels vaccins ont été faits ou non à leurs enfants, une réalité qui s’observe ici sur les vaccins
pourtant obligatoires.
Résultats en %
PARENTS D’ADOS DE 15 À 17 ANS: 34%
Obligatoire pour les enfants
Obligatoire pour les enfants
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
82%
62%
53%
42%
39%
39%
31%
25%
PARENTS D’ADOS DE 15 À 17 ANS: 32%
17 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q20. Parmi les professionnels de santé suivants, savez-vous lesquels ont le droit de prescrire et/ou de vacciner aujourd’hui en France ?
LE MÉDECIN
GÉNÉRALISTE
LES MÉDECINS
SPÉCIALISTES
LES INFIRMIER(E)S
LES SAGES-
FEMMES
LES PHARMACIENS
ILS ONT LE DROIT DE VACCINER
ILS ONT LE DROIT DE PRESCRIRE UNE
VACCINATION
ILS N’ONT NI LE DROIT DE VACCINER NI
LE DROIT DE PRESCRIRE
JE NE SAIS PAS VRAIMENT
80
51
3
3
63
45
4
16
74
12
7
12
32
18
15
41
70
15
9
12
63% se trompent 73% se trompent 31% se trompent 94% se trompent 36% se trompent
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
BONNE RÉPONSE
La connaissance des Français sur qui peut prescrire et/ou vacciner est là aussi très perfectible,
nombreux sont les Français à se tromper, notamment concernant le rôle des sages-femmes.
Résultats en %
19
UN DEFICIT D’INFORMATIONS QUI
VA AU-DELÀ DU SEUL SUJET DE LA
VACCINATION SUR :
- LES OUTILS NUMÉRIQUES EN
SANTÉ
- LES EXAMENS DE SANTÉ POSSIBLES
20 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q12bis. Avez-vous utilisé, au cours de la dernière année, l’un de ces outils numériques ?
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
Le carnet de santé numérique de
« Mon espace santé »
Le carnet de vaccination numérique
de « MesVaccins.net »
54
43
33 30 30 33
18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 +
En fonction de l’âge
34 30
13 11 6 7
18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 +
En fonction de l’âge
OUI : 36%
NOUVEAU Les outils numériques en santé sont encore peu connus et peu utilisés des Français. Dans les
deux cas, le clivage générationnel est très marqué et le fait d’être parent favorise le recours à
ces supports digitaux.
Résultats en %
NON : 64%
OUI : 15%
NON : 85%
PARENTS 43 PARENTS 25
42
PARENTS DE
NOURRISSONS
23
PARENTS DE
NOURRISSONS
21 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q28. Pour chacun des dispositifs suivants, diriez-vous que vous les connaissez… ?
21
39
40
VOUS CONNAISSEZ
L’EXISTENCE DE CE DISPOSITIF
VOUS EN AVEZ VAGUEMENT
ENTENDU PARLER
VOUS N’EN N’AVEZ PAS
ENTENDU PARLER DU TOUT
PARENTS
(N=794)
CONNAÎT OU EN A
ENTENDU PARLER
60
NOUVEAU Seul 1 parent sur 5 connaît réellement l’existence de l’examen de prévention personnalisé
ouvert à partir de 16 ans, 2 sur 5 en ont seulement vaguement entendu parler.
Résultats en %
L’examen de prévention en santé
personnalisé près de chez vous.
Totalement pris en charge par
l'Assurance Maladie, l’examen de
prévention en santé (EPS) s’adresse aux
personnes de plus de 16 ans qui sont
assurées au régime général. L’examen
est pris en charge à 100 %, sans
avancer les frais. Il est adapté à chacun
et s’appuie sur les recommandations
médicales les plus récentes en matière
de prévention : c’est un moment
privilégié pour faire le point sur sa
santé.
70 68
55 54
69
62
18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 +
En fonction de l’âge
15-24 ANS
63
22 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q28. Pour chacun des dispositifs suivants, diriez-vous que vous les connaissez… ?
27
24
39
39
34
37
L’examen de suivi médical pour les jeunes adolescents ayant entre
11 et 13 ans pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.
Ce rendez-vous peut se faire avec votre médecin traitant habituel en
votre présence ou non
VOUS CONNAISSEZ
L’EXISTENCE DE CE DISPOSITIF
VOUS EN AVEZ VAGUEMENT
ENTENDU PARLER
VOUS N’EN N’AVEZ PAS
ENTENDU PARLER DU TOUT
CONNAÎT OU EN A
ENTENDU PARLER
66
63
PARENTS
70
64
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
(N=794)
NOUVEAU La connaissance des examens plus ciblés en termes d’âge (que ce soit pour les 11-13 ans ou
pour les 15-16 ans) est à peine plus connue des parents. Le quart d’entre eux déclare
réellement connaitre ces dispositifs
Résultats en %
L’examen de suivi médical pour les jeunes adolescents ayant entre
15 et 16 ans pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.
Ce rendez-vous peut se faire avec votre médecin traitant habituel.
Cet examen médical est l’occasion de faire le point sur la santé et le
développement de l'adolescent mais aussi d’aborder divers aspects
de sa vie afin de l’aider à prendre soin de sa santé et à réaliser ses
projets
PARENTS D’ADOLESCENTS
(15 À 17ANS)
23 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
DES FRANÇAIS QUI SOUS-ESTIMENT TOUJOURS LE RISQUE
INFECTIEUX ET QUI FONT ÉTAT D’UNE MÉCONNAISSANCE
ALARMANTE SUR CES DIFFÉRENTES INFECTIONS
FOCUS SUR LE ZONA, LES MÉNINGITES, LE VRS, LE DTP/CA, ET
LA GRIPPE :
24
LE ZONA :
UNE PATHOLOGIE ENCORE MAL
CERNÉE PAR LES FRANÇAIS ET
POUR LAQUELLE LA VACCINATION
EST TRÈS FAIBLE, ÉGALEMENT CHEZ
LES SENIORS
25 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
60
11
12
7
54
24
33
35
64
LE ZONA PEUT ENTRAÎNER DES COMPLICATIONS À LONG TERME
LE ZONA EST TOUJOURS UNE MALADIE BÉNIGNE*
PLUS ON EST JEUNE, PLUS LE ZONA EST FRÉQUENT ET SÉVÈRE
RAPPEL
2023
ST BONNE
RÉPONSE
TOTAL SE
TROMPENT/
NE SAVENT PAS
57 40
51 46
25 76
VRAI FAUX JE NE SAIS PAS VRAIMENT
Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ?
73% DES 65 ANS ET PLUS
73% DES 65 ANS ET PLUS
32% DES 65 ANS ET PLUS
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
* Nouvelle formulation
Les connaissances des Français (et plus encore des seniors) sur le zona progresse légèrement
par rapport à l’an dernier, mais la confusion reste importante sur certains points
Résultats en %


RAPPEL 2023
68%
RAPPEL 2023
66%
RAPPEL 2023
27%
BONNE RÉPONSE
26 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ?
7
67
26
PLUS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
AUTANT DE RISQUES QUE LA
MOYENNE DE LA POPULATION
MOINS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
13 13
5 4 6 7
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL 2023
26%
RAPPEL 2023
7%
RAPPEL 2023
67%
ZONA
Rappel 2023 :
5%
Ce sont toujours moins d’1 Français sur 10 qui s’estime plus à risque de contracter le zona,
une inquiétude davantage partagée par les moins de 35 ans et peu marquée chez les seniors
Résultats en %
SENIOR (60+)
7
27 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
5 6 3 3 5
11
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
Q17. Pour chacun des vaccins suivants, êtes-vous vacciné ou à jour dans vos rappels ? ZONA
JE SUIS VACCINÉ / À
JOUR DE MES RAPPELS
NON, MAIS J’ENVISAGE
CE VACCIN
NON ET JE N’ENVISAGE
PAS CE VACCIN
JE NE SAIS PAS SI J’AI
EU CE VACCIN / SI JE
SUIS À JOUR
4
6
7
83
% JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS
% NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
7 8 5 2 1 3
RAPPEL 2023
89%
RAPPEL 2023
3%
RAPPEL 2023
5%
RAPPEL 2023
3%




Rappel 2023 :
2%
Rappel 2023 :
4%

Bien que toujours très minoritaire, la proportion de Français se déclarant vaccinée ou
déclarant avoir l’intention de le faire, progresse très légèrement. Plus des trois quarts des
séniors méconnaissent toujours leur statut vaccinal par rapport au zona.
Résultats en %
ZONA
2
10
78 75
28 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
42
40
20
18
10
6
5
1
11
Q18A. Pour quelles raisons n’êtes-vous pas vacciné actuellement contre le zona ?
PARCE QUE VOUS N’Y AVEZ JAMAIS PENSÉ
PARCE QUE LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ QUE VOUS CONNAISSEZ NE
VOUS LE PROPOSENT PAS (VOTRE MÉDECIN, VOTRE PHARMACIEN, ETC.)
PARCE QUE VOUS NE VOUS SENTEZ PAS CONCERNÉ PAR CETTE MALADIE
PARCE QUE VOUS NE PENSEZ PAS ÊTRE UNE PERSONNE À RISQUES
PARCE QUE VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE PEUT SE DÉFENDRE SANS LE
VACCIN
PARCE QUE VOUS ÊTES CONTRE LA VACCINATION EN GÉNÉRAL
PARCE QUE CELA VOUS FAIT PEUR
PARCE QUE CE VACCIN N’EST PAS EFFICACE
POUR D’AUTRES RAISONS
2023
46 40
53 57
11 13
14 16
6 3
2 4
1 1
1 1
9 7
Base : Individus ayant indiqué ne pas être vaccinés / pas à jour contre le zona (n = 333)
SENIORS (65+)
n = 138
2023
38
37
20
21
12
6
8
 5
7
Le principal frein à la vaccination contre le zona reste la méconnaissance : d’une part les
Français (et plus encore les seniors) n’y pensent pas, mais également et surtout parce que
pour beaucoup les professionnels de santé n’en parlent pas non plus.
Résultats en %
n = 166
44
54
14
16
6
2
1
1
9
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
29
MÉNINGITES À MÉNINGOCOQUE :
UNE MÉCONNAISSANCE QUI PERDURE
CHEZ LES FRANÇAIS, MAIS ÉGALEMENT
CHEZ LES PARENTS QUI ADMETTENT
MANQUER D’INFORMATION MAIS QUI
SERAIENT RÉCEPTIFS À UN APPEL À LA
VACCINATION DE LA PART DES MÉDECINS
OU DES AUTORITÉS DE SANTÉ
30 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
66
11
33
27
15
6
42
16
8
26
28
47
51
65
59
Il existe plusieurs types de méningites à méningocoque
Les méningites à méningocoque sont une infection qui ne
concerne que les personnes à risques
(personnes immunodéprimées…)**
Les méningites à méningocoques sont une infection qui
touche particulièrement les enfants et les adolescents**
Une personne sur cinq, survivant à une infection invasive à
méningocoque, a des séquelles graves**
Un seul vaccin suffit pour être protégé de toutes les infections
à méningocoque
BONNE RÉPONSE
VRAI FAUX
JE NE SAIS PAS
VRAIMENT
Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ?
34  37
58 -
67 -
73 -
74  78
TOTAL SE TROMPENT
/ NE SAVENT PAS
32 30 26
58 56 46
63 67 57
67 67 68
67 65 54
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
** Nouvel item
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
2023
Comme l’an passé, au-delà du fait qu’il existe plusieurs types de méningites, les
connaissances des Français se révèlent très approximatives que ce soit sur les publics les plus
exposés, les séquelles et les vaccins.
Résultats en %
Zoom sur les parents
EVOLUTIONS NON SIGNIFICATIVES
31 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q16bis. Selon vous, combien de vaccins différents contre les méningites à méningocoque sont recommandés chez les nourrissons ?
1 SEUL VACCIN
2 VACCINS
3 VACCINS
VOUS NE SAVEZ PAS
10
19
8
63
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
11 11 9
31 25 49
13 16 11
45 48 31
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
81% DES FRANÇAIS NE CONNAISSENT PAS LE NOMBRE DE VACCINS
RECOMMANDÉ CONTRE LES MÉNINGITES À MÉNINGOCOQUE CHEZ LES NOURRISSONS.
NOUVEAU Moins d’1 Français sur 5 sait que 2 vaccins contre les méningites à méningocoque sont
recommandés pour les nourrissons, une proportion qui reste inférieure à 1 sur 2 chez les
parents de nourrissons.
Résultats en %
Zoom sur les parents
32 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q15B. Pour quelles raisons votre enfant n’est-il pas vacciné actuellement contre la méningite B?
Je manque d’information 21
Cette vaccination ne m’a pas été proposée/conseillée par le médecin 15
Cette vaccination n’est pas obligatoire 13
J’ai peur des effets secondaires/indésirables du vaccin 11
Je trouve qu’il y a trop de vaccins (en général) 10
La vaccination ne protège pas à 100% 10
Je pense qu’il n’y a pas assez de recul sur cette vaccination 9
Je considère que mon enfant est trop jeune 8
C’est une maladie rare 7
Je pense qu’il vaut mieux que mon enfant développe ses propres défenses
immunitaires plutôt que de se faire vacciner
7
Base : Parents ayant indiqué que leur enfant était non vacciné contre la méningite B (n = 405)
Mon enfant n’est pas à risque 7
Je pense que les gestes barrières sont suffisants pour éviter de
contracter la maladie (lavage des main, port du masque,
distanciation sociale)
6
Je suis contre l’utilisation de certains composants/adjuvants 6
Mon enfant est trop âgé 5
Je suis contre la vaccination en général 4
Je pense que ce vaccin est inutile 4
C’est une maladie bénigne 3
Autre 3
Aucune raison en particulier 11
RAPPEL
2023
25
19
12
10
8
 6
7
6
8
7
RAPPEL
2023
7
6
6
4
6
5
3
3
 16
PARENTS
Rappel : 51% des parents ont déclaré que leur enfant n’était pas vacciné contre la méningite B
Comme pour le zona, le manque d’information et la non-évocation par les professionnels de santé
sont toujours les deux raisons qui justifient le fait de ne pas avoir vacciné son enfant contre la
méningite B.
Résultats en %
33 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
% TOTAL OUI
84
77
67
64
61
Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ?
41
30
23
21
18
43
47
44
43
43
11
17
27
27
31
5
6
6
9
8
… Votre médecin vous le recommandait
… Les Autorités de Santé le recommandaient
… Votre pharmacien vous le recommandait
… Si des représentants de l’école de vos enfants le recommandaient
… Des personnes de votre entourage vous le recommandaient
OUI,
CERTAINEMENT
OUI,
PROBABLEMENT
NON,
PROBABLEMENT PAS
NON,
CERTAINEMENT PAS
PARENTS
88 83
82 77
69 67
66 61
63 62
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
(N=794)
NOUVEAU Le recours à la vaccination pourrait par ailleurs être nettement plus élevé si les professionnels
de santé le recommandaient : une recommandation qui impacterait particulièrement les
parents.
Résultats en %
Zoom sur les parents
34
LE VRS :
ENCORE TRÈS FLOUE POUR LES
FRANÇAIS, C’EST L’INFECTION POUR
LAQUELLE LES MAUVAISES PERCEPTIONS
DES FRANÇAIS SONT LES PLUS
NOMBREUSES
35 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
7
19
11
27
7
22
66
74
67
LE VRS N’AFFECTE QUE LES ENFANTS ET LES BEBES
IL EXISTE UN VACCIN CONTRE LES INFECTIONS A VRS POUR
L’ADULTE DE 60 ANS ET PLUS
LES PERSONNES QUI ONT DÉJÀ ÉTÉ AFECTEES PAR UN VRS SONT
IMMUNISÉES ET N’ONT PAS BESOIN D’ETRE VACCINÉES
VRAI FAUX JE NE SAIS PAS VRAIMENT
Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ?
73
81
78
TOTAL SE TROMPENT/
NE SAVENT PAS
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
PARENTS SENIORS (60+)
68 79
76 83
74 82
NOUVEAU De toutes les pathologies testées, le VRS apparait comme la moins connue des Français.
Les parents semblent un peu plus au fait, mais la très grande majorité « ne sait pas » ou se
trompe.
Résultats en %
BONNE RÉPONSE
36 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ?
10
69
21
PLUS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
AUTANT DE RISQUES QUE LA
MOYENNE DE LA POPULATION
MOINS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
14 16
7 6 7 10
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
SENIORS (60+) 9%
VRS
NOUVEAU 1 Français sur 10 se sent plus à risque que la moyenne de contracter le VRS, une crainte qui
est plus prononcée chez les moins de 35 ans, alors que les plus de 60 ans ne se sentent pas (à
tort) plus concernés
Résultats en %
LE VRS (LE VIRUS RESPIRATOIRE SYNCITIAL), VIRUS
À L’ORIGINE DE MALADIES RESPIRATOIRES
37 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
% TOTAL OUI
74
63
58
48
Q25. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ?
… Votre médecin vous le recommandait
… Les Autorités de Santé le recommandaient
… Votre pharmacien vous le recommandait
… Des personnes de votre entourage vous le recommandaient
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
28
19
14
10
46
44
44
38
20
27
33
40
6
10
9
12
OUI,
CERTAINEMENT
OUI,
PROBABLEMENT
NON,
PROBABLEMENT PAS
NON,
CERTAINEMENT PAS
76
64
57
39
NOUVEAU Là encore, la recommandation des médecins pourrait inciter les Français à se faire davantage
vacciner contre le VRS (dans des proportions un peu moins importantes que pour les
méningites à méningocoque). Comparativement aux autres acteurs, ils apparaissent comme
les plus légitimes.
Résultats en %
SENIOR (65+)
SENIOR (60+)
77
65
58
40
38
VACCIN CONTRE LA COQUELUCHE :
LA PERCEPTION DU RISQUE ASSOCIÉ À
LA COQUELUCHE EST FAIBLE
COMPARATIVEMENT AUX AUTRES
INFECTIONS
39 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ? COQUELUCHE
5
57
38
PLUS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
AUTANT DE RISQUES QUE LA
MOYENNE DE LA POPULATION
MOINS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
11 13
7 2 3 2
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL 2023
6%
RAPPEL 2023
57%
RAPPEL 2023
37%
COQUELUCHE
Rappel 2023 :
2%
Pour la coqueluche également, rares sont les Français à avoir le sentiment d’être
particulièrement à risques, un ressenti un peu plus prononcé chez les moins de 35 ans.
Résultats en %
40 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
10 8 5 5 2 4
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
Q17. Pour chacun des vaccins suivants, êtes-vous vacciné ou à jour dans vos rappels ? DTP(diphtérie – tétanos – polio) / CA(coqueluche)*
JE SUIS VACCINÉ / À
JOUR DE MES RAPPELS
NON, MAIS J’ENVISAGE
CE VACCIN
NON ET JE N’ENVISAGE
PAS CE VACCIN
JE NE SAIS PAS SI J’AI EU CE
VACCIN / SI JE SUIS À JOUR
53
5
7
35
% JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS
% NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
26 45
57 58 55 60
* En 2023, l’item testé était « La coqueluche », les évolutions ne peuvent pas être mesurées
DTP / CA
Alors que plus d’1 Français sur 2 déclare être vacciné et à jour de ses rappels concernant le
DTP/CA, plus du tiers ne sait pas où il en est concernant cette vaccination.
Résultats en %
41
LA GRIPPE :
C’EST L’INFECTION POUR LAQUELLE LA
PROPORTION DE FRANÇAIS SE SENTANT
PLUS À RISQUES QUE LA MOYENNE DE
LA CONTRACTER EST LA PLUS FORTE,
POUR AUTANT, DANS LE MÊME TEMPS,
C’EST AUSSI PARCE QU’ILS SONT
NOMBREUX À NE PAS PERCEVOIR DE
RISQUES QU’ILS NE SE VACCINENT PAS
42 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
28
19
52
1
RAPPEL 2023 : 29
Q7. Vous faites-vous vacciner contre la grippe ? Q8. Et cette année, avez-vous été vacciné contre la grippe ?
SYSTÉMATIQUEMENT CHAQUE ANNÉE
MOINS SOUVENT
JAMAIS
JE NE SOUHAITE PAS RÉPONDRE
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
ATTENTION, les modalités de réponses ont évolué par rapport à 2023
62
38
OUI,
EN 2023
OUI,
EN 2024
RAPPEL 2023 : 47
RAPPEL 2023 : 23*
RAPPEL 2023 : 1

Base : Individus qui se font
SYSTEMATIQUEMENT vacciner
contre la grippe (n =705)
Un peu plus d’1 Français sur 2 déclare ne jamais se faire vacciner contre la grippe, une
habitude qui reste très corrélée à l’âge.
Résultats en %
41
54
65 69
59
27
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
35
– ANCIENNEMENT DEUX MODALITÉS SUPPLÉMENTAIRES ÉTAIENT PROPOSÉES: UNE ANNÉE SUR 2/UNE ANNÉE SUR 3
43 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ?
14
69
17
PLUS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
AUTANT DE RISQUES QUE LA
MOYENNE DE LA POPULATION
MOINS DE RISQUES QUE
LA MOYENNE DE LA POPULATION
16 18
9 8
13
19
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL 2023
16%
RAPPEL 2023
67%
RAPPEL 2023
17%

GRIPPE
Rappel 2023 :
20%
Près de 7 Français sur 10 considèrent qu’ils ont autant de risques de contracter la grippe que la
population générale. A partir de 65 ans, les Français sont toutefois un peu plus nombreux à se
sentir à risques.
Résultats en %
44 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
31
29
16
14
14
12
10
7
14
Q18C. Pour quelles raisons n’êtes-vous pas vacciné actuellement contre la grippe?
Parce que vous ne pensez pas être une personne à risques
Parce que votre système immunitaire peut se défendre sans le vaccin
Parce que les professionnels de santé que vous connaissez ne vous le
proposent pas (votre médecin, votre pharmacien, etc.)
Parce que vous ne vous sentez pas concerné par cette maladie
Parce que ce vaccin n’est pas efficace
Parce que vous n’y avez jamais pensé
Parce que vous êtes contre la vaccination en général
Parce que cela vous fait peur
Pour d’autres raisons
Base : Individus ayant indiqué ne pas se faire vacciner systématiquement (n=1765)
La banalisation de la grippe est la principale raison pour laquelle les Français ne se vaccinent
pas systématiquement contre la grippe : ils ne se sentent pas à risques face à la grippe et
considèrent que leur système immunitaire sera suffisant pour se défendre
Résultats en %
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
34 35 38
29 27
20
18-24
ans
25-34
ans
35-44
ans
45-54
ans
55-64
ans
65 ans et
+
En fonction de l’âge
45
DES LEVIERS SEMBLENT ACTIVABLES POUR MIEUX
ACCOMPAGNER LES FRANÇAIS VERS LA VACCINATION, DES
LEVIERS QUI PASSENT PAR LA MOBILISATION DE
DIFFÉRENTS ACTEURS
46
DES PROFESSIONNELS DE
SANTÉ QUI N’ENDOSSENT PAS
SUFFISAMMENT LEUR RÔLE
« D’AMBASSADEURS DE LA
VACCINATION » ALORS MÊME
QUE LEUR PAROLE EST
ENTENDUE ET CONVAINCANTE
47 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
EN 1ER
AU TOTAL
73
53
35
23
19
19
15
14
4
3
3
57
4
7
3
4
3
3
3
1
1
1
13
(*) Auprès de votre médecin généraliste
(*) Auprès d'un pharmacien
(*) Auprès d'un médecin spécialiste
(*) Auprès d'un(e) infirmer(e)
Sur internet (réseaux sociaux, blogs, sites spécialisés…)
Auprès d'un proche
(*) [Base : aux actifs] Auprès de votre médecin du travail
Dans les médias (tv, radio, presse)
(*) Auprès d'une sage-femme
Auprès de votre assureur
Auprès d'une association de patients
[Exclusif] Vous ne vous renseignez pas sur le sujet de la vaccination
Q22. Généralement, par quels moyens vous informez-vous au sujet de votre vaccination à vous , En 1er ? En 2ème ? En 3ème ?
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
Rappel 2023
(Au total)
 76%
55%
 39%
24%
 17%
18%
15%
 12%
5%
 4%
3%
 11%
Si les professionnels de santé restent la première source d’informations pour les Français en
matière de vaccination, ils sont en recul par rapport à l’an passé. La proportion de personnes
ne se renseignant pas sur le sujet progresse sensiblement.
Résultats en %
Sous Total
Professionnels de
Santé (*) – EN 1ER
75%
Rappel 2023 :
78%

48 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
68 70 64 59 58
68
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
Q12. Vous arrive-t-il pour vous-même d’aborder le sujet de la vaccination, avec les professionnels de santé qui vous suivent ?
29
35
36
OUI, LE PLUS SOUVENT C’EST
PLUTÔT VOUS QUI LANCEZ
LE SUJET
OUI, LE PLUS SOUVENT C’EST PLUTÔT
VOTRE MÉDECIN QUI ABORDE CE
SUJET
NON CE SUJET DE LA VACCINATION
N’EST JAMAIS (OU PRESQUE JAMAIS)
ABORDÉ AVEC LES PROFESSIONNELS DE
SANTÉ QUI VOUS SUIVENT
LE SUJET EST
ABORDÉ : 64
78
En fonction de l’âge
Zoom sur les parents
78
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
79
RAPPEL 2023
66%
Rappel 2023 :
68%
Rappel 2023 :
75%
Pour près de 4 Français sur 10 le sujet de la vaccination n’est jamais évoqué avec les
professionnels de santé qui les suivent, une proportion qui s’accentue très légèrement par
rapport à l’an passé
Résultats en %
RAPPEL 2023
37%
RAPPEL 2023
34%
49 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL :
Des Français réceptifs aux recommandations faites par les professionnels de santé
Résultats en %
Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ?
Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ?
% TOTAL OUI
84
41
28
43
46
11
20
5
6
Contre les méningites à méningocoque
OUI,
CERTAINEMENT
OUI,
PROBABLEMENT
NON,
PROBABLEMENT PAS
NON,
CERTAINEMENT PAS
Contre le VRS
Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant …
… Si votre médecin vous le recommandait
% TOTAL OUI
74
50
DES AUTORITÉS DE SANTÉ QUI
ONT ÉGALEMENT UN RÔLE
IMPORTANT À JOUER
51 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q12ter. D’une manière générale, le fait qu’un vaccin fasse l’objet d’une recommandation par les Autorités de Santé vous incite-t-il à vous faire vacciner ?
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
71 66 61 58 60
67
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
23
41
26
10
TOTAL « OUI »
64%
OUI, TOUT À
FAIT
OUI, PLUTÔT
NON, PAS
TELLEMENT
NON, PAS DU
TOUT
69
Zoom sur les parents
71
PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
NOUVEAU Près des deux tiers des Français déclarent être sensibles aux recommandations diffusées par
les Autorités de Santé et pourraient se laisser convaincre d’aller se faire vacciner en fonction
des avis diffusés
Résultats en %
52 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL :
Des Français réceptifs aux recommandations faites par les autorités de santé
Résultats en %
Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ?
Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ?
% TOTAL OUI
77
30
19
47
44
17
27
6
10
Contre les méningites à méningocoque
OUI,
CERTAINEMENT
OUI,
PROBABLEMENT
NON,
PROBABLEMENT PAS
NON,
CERTAINEMENT PAS
Contre le VRS
Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant …
… Si les Autorités de Santé le recommandaient
% TOTAL OUI
63
53
LES PHARMACIENS SE
RÉVÈLENT ÊTRE UN ACTEUR
CENTRAL DE LA VACCINATION,
ILS ONT LE SOUTIEN DES
FRANÇAIS
54 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
50
39
7
4
OUI, TOUT À
FAIT
OUI, PLUTÔT
NON, PLUTÔT
PAS
NON, PAS DU
TOUT
Q21A. Le fait que les pharmaciens aient la possibilité de vacciner est-il selon vous une bonne chose ?
88
82 89 87 90 90 91
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
Zoom sur les parents
TOTAL OUI
89%
85
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
89
RAPPEL 2023
88%


Rappel 2023 :
87%
Rappel 2023 :
93%
La vaccination en officine, par le pharmacien, est toujours perçue de manière très positive par
les Français : 1 Français sur 2 y est même « tout à fait » favorable.
Résultats en %
RAPPEL
2023
50%
55 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
43
44
13
Q21B. Et pourriez-vous vous faire vacciner par un pharmacien ?
88
82 84 83 88 90 91
18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et +
En fonction de l’âge
Zoom sur les parents
TOTAL OUI
87%
91
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
PARENTS
PARENTS D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
NOUVEAU
D’ailleurs près d’1 Français sur 2 a même déjà fait l’expérience de se faire vacciner en
pharmacie, et une proportion équivalente serait prête à le faire
Résultats en %
OUI, VOUS POURRIEZ
L’ENVISAGER (MAIS NE L’AVEZ
ENCORE JAMAIS FAIT)
NON, VOUS NE VOUS FEREZ
JAMAIS VACCINÉ PAR UN
PHARMACIEN
OUI, ET VOUS
L’AVEZ DÉJÀ
FAIT
56 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
ENSEMBLE DES
FRANÇAIS
(N=2500)
RAPPEL :
Des Français également sensibles aux recommandations faites par leur pharmacien
Résultats en %
Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ?
Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ?
% TOTAL OUI
67
23
14
44
44
27
33
6
9
Contre les méningites à méningocoque
OUI,
CERTAINEMENT
OUI,
PROBABLEMENT
NON,
PROBABLEMENT PAS
NON,
CERTAINEMENT PAS
Contre le VRS
Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant …
… Si votre pharmacien le recommandait
% TOTAL OUI
58
57
UNE FORTE ADHÉSION DES
PARENTS POUR FAIRE UNE
PLACE À LA VACCINATION
DANS LES ÉCOLES
58 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024
Q27. Pour chacun des sujets suivants, diriez-vous que vous y êtes favorable ou non ?
Qu’il y ait plus d’information et de prévention dans l’école de
votre/vos enfant(s) concernant la vaccination
33
51
11
5
TRÈS FAVORABLE ASSEZ FAVORABLE PLUTÔT DÉFAVORABLE TOUT À FAIT DÉFAVORABLE
Qu’il y ait des campagnes de vaccinations organisées dans l’école
de votre (vos) enfant(s)
29
47
17
7
TOTAL
FAVORABLE
84
TOTAL
FAVORABLE
76
PARENTS
85 83
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
77 68
PARENTS DE
NOURRISSONS
PARENTS
D’ADOLESCENTS
(11 À 14 ANS)
(N=794)
NOUVEAU
Environ 8 parents sur 10 se déclarent particulièrement favorables à la mise en place d’actions en
faveur de la vaccination dans les écoles : ils le sont tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’informer et
de faire de la prévention, légèrement moins pour y mener des campagnes de vaccination
Résultats en %

Contenu connexe

Similaire à Vaccination : un déficit d’information chez les parents d’enfants et les seniors

B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
Market Research News
 
Les Français et les traitements de prévention contre le sida
Les Français et les traitements de prévention contre le sidaLes Français et les traitements de prévention contre le sida
Les Français et les traitements de prévention contre le sida
Harris Interactive France
 
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieuxPersonnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Ipsos France
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
benj_2
 
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
Harris Interactive France
 
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Ipsos France
 
Science et politique, impact de la crise sanitaire
Science et politique, impact de la crise sanitaire Science et politique, impact de la crise sanitaire
Science et politique, impact de la crise sanitaire
Harris Interactive France
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
Paul Daval
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
contact Elabe
 
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
Ipsos France
 
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
Ipsos France
 
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
Harris Interactive France
 
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
contact Elabe
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
contact Elabe
 
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
contact Elabe
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
contact Elabe
 
Les Femmes en parcours de PMA
Les Femmes en parcours de PMALes Femmes en parcours de PMA
Les Femmes en parcours de PMA
Ipsos France
 
Les Français et le coronavirus - Vague 10
Les Français et le coronavirus - Vague 10Les Français et le coronavirus - Vague 10
Les Français et le coronavirus - Vague 10
contact Elabe
 
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-CovidPrésentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
contact Elabe
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite B
CripsIDF
 

Similaire à Vaccination : un déficit d’information chez les parents d’enfants et les seniors (20)

B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
B3 tsi barometre coravirus 13 avril 2020
 
Les Français et les traitements de prévention contre le sida
Les Français et les traitements de prévention contre le sidaLes Français et les traitements de prévention contre le sida
Les Français et les traitements de prévention contre le sida
 
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieuxPersonnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
Personnes immunodéprimées suspendues à la menace du risque infectieux
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
Baromètre de confiance dans les institutions - JANVIER 2021
 
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
Enquête Avnir sur la vaccination des personnes à risques ou hauts risques d'i...
 
Science et politique, impact de la crise sanitaire
Science et politique, impact de la crise sanitaire Science et politique, impact de la crise sanitaire
Science et politique, impact de la crise sanitaire
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 42
 
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
Enquête sur l'accès aux soins et aux traitements des malades chroniques en pé...
 
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
Le regard des français sur l'intervention d'Emmanuel Macron
 
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
Regard des Français sur les vaccins contre la covid-19
 
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
Les Français face au coronavirus – Vague 7 / Sondage ELABE "L'Opinion en dire...
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 45
 
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
ELABE pour BFMTV / Les Français, le pass sanitaire et l'épidémie de Covid-19
 
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
Les Français et l'épidémie de Covid-19 - Vague 47
 
Les Femmes en parcours de PMA
Les Femmes en parcours de PMALes Femmes en parcours de PMA
Les Femmes en parcours de PMA
 
Les Français et le coronavirus - Vague 10
Les Français et le coronavirus - Vague 10Les Français et le coronavirus - Vague 10
Les Français et le coronavirus - Vague 10
 
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-CovidPrésentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
Présentation - Les Français et la jeunesse Post-Covid
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite B
 

Plus de Ipsos France

Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
Ipsos France
 
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
Ipsos France
 
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
Ipsos France
 
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétiqueLes pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
Ipsos France
 
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
Ipsos France
 
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé JanssenBaromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Ipsos France
 
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
Ipsos France
 
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistesEuropéennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
Ipsos France
 
Européennes 2024 : Comprendre le vote des Français
Européennes 2024 : Comprendre le vote des FrançaisEuropéennes 2024 : Comprendre le vote des Français
Européennes 2024 : Comprendre le vote des Français
Ipsos France
 
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
Ipsos France
 
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
Ipsos France
 
Perception et utilité sociale du football
Perception et utilité sociale du footballPerception et utilité sociale du football
Perception et utilité sociale du football
Ipsos France
 
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Ipsos France
 
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
Ipsos France
 
La transidentité, un sujet qui fractionne les Français
La transidentité, un sujet qui fractionne les FrançaisLa transidentité, un sujet qui fractionne les Français
La transidentité, un sujet qui fractionne les Français
Ipsos France
 
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
Ipsos France
 
Les Français et les élections européennes - Mai 2024
Les Français et les élections européennes - Mai 2024Les Français et les élections européennes - Mai 2024
Les Français et les élections européennes - Mai 2024
Ipsos France
 
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
Ipsos France
 
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
Ipsos France
 
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
Ipsos France
 

Plus de Ipsos France (20)

Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
Legislatives 2022 : intentions de vote aux élections anticipées de 2024 - 22 ...
 
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Juin 2024
 
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
La Gen Z : 4 jeunes sur 10 seraient prêts à quitter leur emploi si ce dernier...
 
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétiqueLes pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
Les pratiques des Français en matière de sobriété énergétique
 
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Juin 2024
 
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé JanssenBaromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
 
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
96% des parents sont convaincus que leur enfant est heureux d'aller en crèche
 
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistesEuropéennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
Européennes 2024 : sociologie des électorats et profil des abstentionnistes
 
Européennes 2024 : Comprendre le vote des Français
Européennes 2024 : Comprendre le vote des FrançaisEuropéennes 2024 : Comprendre le vote des Français
Européennes 2024 : Comprendre le vote des Français
 
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
Intentions de vote pour les élections européennes de 2024 - 7 juin 2024
 
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
Européennes 2024 : Intentions de vote - Mai 2024
 
Perception et utilité sociale du football
Perception et utilité sociale du footballPerception et utilité sociale du football
Perception et utilité sociale du football
 
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacieConseil et vaccination du voyageur en pharmacie
Conseil et vaccination du voyageur en pharmacie
 
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
Européennes 2024 : Enquête électorale - Vague 5 - Mai 2024
 
La transidentité, un sujet qui fractionne les Français
La transidentité, un sujet qui fractionne les FrançaisLa transidentité, un sujet qui fractionne les Français
La transidentité, un sujet qui fractionne les Français
 
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
Les jeunes et les élections européennes - Mai 2024
 
Les Français et les élections européennes - Mai 2024
Les Français et les élections européennes - Mai 2024Les Français et les élections européennes - Mai 2024
Les Français et les élections européennes - Mai 2024
 
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
Baromètre politique Ipsos-La Tribune Dimanche - Mai 2024
 
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
Ipsos Update - Le best of Ipsos à travers le monde - Mai 2024
 
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
Les élections européennes et les enjeux écologiques, sociaux et économiqu...
 

Vaccination : un déficit d’information chez les parents d’enfants et les seniors

  • 1. Etat des lieux des perceptions, des connaissances et des comportements des Français vis-à-vis de la vaccination Vague 2 Vos contacts IPSOS France Adeline Merceron, adeline.merceron@ipsos.com Sophie Morin, sophie.morin@ipsos.com Antoine Lanotte, antoine.lanotte@ipsos.com
  • 2. 2 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Ce rapport a été élaboré dans le respect de la norme internationale ISO 20252 « Etudes de marché, études sociales et d’opinion ». Ce rapport a été relu par Adeline Merceron, Responsable de l’activité santé au sein du département Opinion Du 22 au 25 mars 2024 ÉCHANTILLON DATES DE TERRAIN MÉTHODE Fiche technique 2 500 Français âgés de 18 ans et plus Échantillon interrogé par Internet via l’Access Panel Ipsos Méthode des quotas : sexe, âge, CSP, région, agglomération Echantillon représentatif de la population française La première édition de cette enquête a été réalisée sur la base des éléments suivants : - Echantillon de 4000 personnes âgées de 18 ans et plus représentatives de la population française âgée de cette même classe d’âge - Terrain réalisé du 30 mars au 3 avril, via le panel Ipsos
  • 3. 3 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 CE RAPPORT PRÉSENTE LES RÉSULTATS EN % SUR L’ENSEMBLE DE L’ÉCHANTILLON, 2500 PERSONNES ÂGÉES DE 18 ANS ET PLUS LES RÉSULTATS FIGURANT EN VERT ET EN ROUGE INDIQUENT DES RÉSULTATS SIGNIFICATIVEMENT SUPÉRIEURS OU INFÉRIEURS À LA MOYENNE (SEUIL DE CONFIANCE ; 95%). SANS COULEUR, CELA SIGNIFIE QUE LE RÉSULTAT S’INSCRIT DANS LA MOYENNE GLOBALE. POUR ALLER PLUS LOIN DANS L’ANALYSE, SONT ÉGALEMENT PRÉSENTÉS LES RÉSULTATS DE CERTAINES SOUS-CIBLES QUI APPARAISSENT PARTICULIÈREMENT INTÉRESSANTES OU POUR LESQUELLES LES RÉSULTATS SE DISTINGUENT DE LA MOYENNE DES RÉPONDANTS : Note de lecture et précisions PARENTS D’ADOLESCENTS (ENTRE 11 ET 14 ANS) PARENTS DE NOURRISSONS (2 ANS OU MOINS) SENIORS (65+) LES FLÈCHES FIGURANT EN VERT  ET EN ROUGE  INDIQUENT DES RÉSULTATS SIGNIFICATIVEMENT SUPÉRIEURS OU INFÉRIEURS PAR RAPPORT À LA PREMIÈRE ENQUÊTE DE 2023 (SEUIL DE CONFIANCE ; 95%). SEULES LES ÉVOLUTIONS SIGNIFICATIVES SONT INDIQUÉES. SENIORS (60+) CE SYMBOLE REPRÉSENTE LES QUESTIONS BAROMÉTRIQUES PAR RAPPORT À LA PREMIÈRE VAGUE D’ENQUÊTE RÉALISÉE PAR IPSOS EN 2023. CE SYMBOLE REPRÉSENTE LES NOUVELLES QUESTIONS ABORDÉES CETTE ANNÉE. PARENTS (N=794) (N=251) (N=120) (N=608) (N=806) LES 15-24 ANS =PARENTS DE 15-17 + JEUNES DE 18-24 ANS (N=453)
  • 4. 5 L’ADHÉSION DES FRANÇAIS À LA VACCINATION RESTE MASSIVE, BIEN QU’EN LÉGER RETRAIT CETTE ANNÉE
  • 5. 6 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 67 64 68 71 72 81 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + Q3. Aujourd’hui concernant les vaccins en général, diriez-vous qu’ils présentent pour la santé… ? 72 21 7 PLUS DE BÉNÉFICES QUE DE RISQUES AUTANT DE RISQUES QUE DE BÉNÉFICES PLUS DE RISQUES QUE DE BÉNÉFICES 68 En fonction de l’âge Zoom sur les parents ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL 2023 74% RAPPEL 2023 8% RAPPEL 2023 18% 69 Rappel 2023 : 70% PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) Résultats en % Plus de 7 Français sur 10 considèrent toujours que les vaccins présentent plus de bénéfices que de risques pour la santé, une proportion stable par rapport à l’an passé. Les 25-34 ans apparaissent toujours comme les plus en retrait.  PARENTS DE NOURRISSONS (2 ANS OU -) 71 2023 : 80% 15-24 ANS 70
  • 6. 7 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 TOTAL FAVORABLE 72 71 80 77 76 76 71 Q4. D’une manière générale, diriez-vous que vous êtes favorable ou pas à la vaccination obligatoire… 25 27 34 28 31 26 26 47 44 46 49 45 50 45 20 20 14 16 17 18 20 8 9 6 7 7 6 9 POUR L’ENSEMBLE DE LA POPULATION POUR MOI-MÊME DES PERSONNES À RISQUE (EN CAS DE MALADES CHRONIQUES, D’OBÉSITÉ, IMMUNODÉPRIMÉS…)* DES ENFANTS (2 À 11 ANS)* DES PERSONNES DE PLUS DE 65 ANS DES ADOLESCENTS (12 À 17 ANS)** DES NOURRISSONS (MOINS DE 2 ANS)** TRÈS FAVORABLE PLUTÔT FAVORABLE PLUTÔT PAS FAVORABLE PAS DU TOUT FAVORABLE ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) Rappel 2023 74%  74%  82% 79%  79% - - * Nouvelle formulation ** Nouveaux items Plus de 7 Français sur 10 sont favorables à la vaccination obligatoire aussi bien pour la population en générale que pour eux-mêmes (en dépit d’une légère baisse). La vaccination pour les personnes à risque recueille toujours l’adhésion la plus forte. Résultats en %
  • 7. 8 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 51 44 36 35 32 31 27 24 5 8 Q19B. Plus globalement, quelles sont les raisons qui vous poussent à vous faire vacciner ? POUR ÉVITER UNE FORME GRAVE DE LA MALADIE POUR RESTER EN BONNE SANTÉ POUR PROTÉGER MES PROCHES POUR ÉVITER DES SÉQUELLES SI J’ATTRAPE LA MALADIE PARCE QUE C’EST UN DES MOYENS DE FAIRE DISPARAÎTRE DES MALADIES PARCE QUE LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ VOUS LE RECOMMANDENT POUR PROTÉGER LES PLUS VULNÉRABLES POUR VOYAGER EN TOUTE SÉCURITÉ PARCE QUE MON ENTOURAGE LE FAIT POUR D’AUTRES RAISONS ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) Rappel 2023 52% 45%  39%  38% 32% 32% 29% 26% 6% 7% Les raisons qui incitent les Français à se faire vacciner sont globalement stables par rapport à l’an passé et la hiérarchie reste inchangée : éviter les formes graves d’une maladie, rester en bonne santé, protéger ses proches et éviter des séquelles. Résultats en %
  • 8. 10 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 UN DÉFICIT D’INFORMATIONS SUR TOUT CE QUI A TRAIT À L’UNIVERS DE LA VACCINATION PARTICULIÈREMENT ALARMANT QUI S’OBSERVE ÉGALEMENT CHEZ LES PUBLICS STRATÉGIQUES TELS QUE LES PARENTS ET LES SENIORS
  • 9. 11 UN DÉFICIT D’INFORMATIONS QUI PORTE : - SUR L’EXISTENCE MÊME DE CERTAINS VACCINS - SUR LES VACCINATEURS ET PLUS ALARMANT, - SUR SON PROPRE STATUT VACCINAL - SUR LA VACCINATION DES ENFANTS
  • 10. 12 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 92 91 79 78 76 75 75 75 58 56 55 54 47 47 45 31 29 22 20 19 4 3 8 5 7 6 6 6 7 8 16 4 9 29 6 6 17 15 30 6 3 4 11 12 14 15 15 16 23 27 24 32 37 21 38 43 43 43 41 41 1 2 2 5 3 4 4 3 12 9 5 10 7 3 11 20 11 20 9 34 GRIPPE TÉTANOS ROUGEOLE PAPILLOMAVIRUS HPV HÉPATITE B COQUELUCHE RUBÉOLE TUBERCULOSE POLIOMYÉLITE DIPHTÉRIE OREILLONS MÉNINGOCOQUE B PNEUMOCOQUE VARICELLE MÉNINGOCOQUE C MÉNINGOCOQUE ACWY** VIRUS RESPIRATOIRE SYNCYTIAL OU VRS ** ROTAVIRUS RESPONSABLE DE GASTROENTÉRITE CHEZ LES ENFANTS ZONA HAEMOPHILUS INFLUENZAE B Q1. Diriez-vous qu’il existe aujourd’hui en France un vaccin disponible pour chacune des maladies suivantes ? ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) SE TROMPENT / NE SAVENT PAS Rappels 2023 8 8% 9 9% 21 23% 22  30% 24 25% 25 27% 25 26% 25  28% 42  46% 44  48% 45  48% 46  49% 53  56% 53  56% 55 56% 69 - 71 - 78 79 80  86 81 82 Oui, un vaccin existe pour cette maladie Non, il n’y a pas de vaccin pour cette maladie Je ne saurais dire s’il existe un vaccin ou non Je n’ai jamais entendu parler de cette maladie ** Nouvel item Selon les vaccins, les connaissances des Français sont très disparates. Alors qu’on observe une tendance plutôt à l’amélioration, certains vaccins pâtissent d’un réel manque de notoriété (VRS, rotavirus, zona notamment) Résultats en % 59 PARENTS DE NOURRISSONS SENIORS (60+) 71 70 SENIORS (65+) Focus Entre 2023 et 2024 le vaccin VRS a été mis sur le marché
  • 11. 13 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 % TOTAL BIEN INFORMÉ 2023 48 49 47 49 47 47 42 - 36 37 Q19. Actuellement, avez-vous le sentiment d’être bien ou mal informé sur les sujets suivants ? 10 12 16 9 9 38 35 31 33 27 38 36 36 40 40 14 17 17 18 24 Les vaccins recommandés aux adultes Les vaccins recommandés aux seniors (personnes de plus de 65 ans) L'âge auquel vous devez faire votre rappel de la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite Les vaccins recommandés pour les adolescents** Les vaccins recommandés aux femmes enceintes et à leur entourage TRÈS BIEN INFORMÉ ASSEZ BIEN INFORMÉ ASSEZ MAL INFORMÉ TRÈS MAL INFORMÉ ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) ** Nouvel item La connaissance des Français sur les différents vaccins qui les concernent ou non reste très préoccupante et stagne. Elle est un peu meilleure chez les seniors et chez les parents d’adolescents pour les vaccins associés à leur tranche d’âge, mais des marges de progression réelles subsistent Résultats en % SENIOR (65+) 54 61 SENIOR (60+) 53 56 PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 60 15-24 ANS 56
  • 12. 14 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 49 50 42 45 38 39 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + Rappel 2023 : 40% Q6. Savez-vous si vous êtes actuellement à jour de vos vaccinations, c’est-à-dire si vous avez reçu tous les vaccins obligatoires et recommandés en fonction de votre âge et de votre situation et si vous êtes à jour de vos rappels pour être protégé ? (Nouvelle formulation) OUI, J’EN SUIS CERTAIN OUI, JE LE CROIS MAIS JE N’EN SUIS PAS CERTAIN NON, JE NE LE CROIS PAS, MAIS JE N’EN SUIS PAS CERTAIN NON, JE SUIS CERTAIN DE NE PAS ÊTRE À JOUR JE NE SOUHAITE PAS RÉPONDRE 43 32 11 12 2 En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) D’ailleurs, corollaire de ce niveau d’information plutôt mitigé, à peine plus de 2 Français sur 5 savent dire de manière certaine s’ils sont à jour de leur vaccination obligatoire et recommandée. Résultats en % Rappel 2023 43% 35% 11% 10% 1%
  • 13. 15 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 LES VACCINS PÉDIATRIQUES OBLIGATOIRES LES VACCINS PÉDIATRIQUES RECOMMANDÉS Q19. Actuellement, avez-vous le sentiment d’être bien ou mal informé sur les sujets suivants ? 16 14 35 35 31 32 18 19 TRÈS BIEN INFORMÉ ASSEZ BIEN INFORMÉ ASSEZ MAL INFORMÉ TRÈS MAL INFORMÉ 2024 2023 2024 2023 2024 2023 51 52 71  66 85  73 49 49 69  63 81  70 % TOTAL « BIEN INFORMÉS » PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) Les vaccins pédiatriques obligatoires et/ou recommandés sont nettement mieux connus des parents que de la moyenne des Français : ils sont 7 parents sur 10 à se sentir bien informés, plus encore chez les parents de nourrissons. Des résultats qui progressent cette année. Résultats en % Zoom sur les parents
  • 14. 16 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Rappel OUI 2023 75% 59% 48% 39% 37% 33% - 23% 76 61 49 41 40 37 34 25 16 25 31 36 35 41 44 48 8 14 20 23 25 22 22 27 Q11. Votre enfant a-t-il été vacciné contre les pathologies suivantes ? OUI, MON ENFANT EST VACCINÉ NON, ET JE SERAIS PRÊT À LE FAIRE VACCINER NON, ET JE NE SUIS PAS PRÊT À LE FAIRE VACCINER TÉTANOS COQUELUCHE MÉNINGOCOQUE B POLIOMYÉLITE DIPHTÉRIE MÉNINGOCOQUE C MÉNINGOCOQUE ACWY** PAPILLOMAVIRUS HPV Retrait de nombreuses pathologies par rapport à 2023 ** Nouvel item PARENTS (N=794) Pour autant, dans les faits, beaucoup de parents semblent avoir des difficultés pour identifier quels vaccins ont été faits ou non à leurs enfants, une réalité qui s’observe ici sur les vaccins pourtant obligatoires. Résultats en % PARENTS D’ADOS DE 15 À 17 ANS: 34% Obligatoire pour les enfants Obligatoire pour les enfants PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 82% 62% 53% 42% 39% 39% 31% 25% PARENTS D’ADOS DE 15 À 17 ANS: 32%
  • 15. 17 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q20. Parmi les professionnels de santé suivants, savez-vous lesquels ont le droit de prescrire et/ou de vacciner aujourd’hui en France ? LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE LES MÉDECINS SPÉCIALISTES LES INFIRMIER(E)S LES SAGES- FEMMES LES PHARMACIENS ILS ONT LE DROIT DE VACCINER ILS ONT LE DROIT DE PRESCRIRE UNE VACCINATION ILS N’ONT NI LE DROIT DE VACCINER NI LE DROIT DE PRESCRIRE JE NE SAIS PAS VRAIMENT 80 51 3 3 63 45 4 16 74 12 7 12 32 18 15 41 70 15 9 12 63% se trompent 73% se trompent 31% se trompent 94% se trompent 36% se trompent ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) BONNE RÉPONSE La connaissance des Français sur qui peut prescrire et/ou vacciner est là aussi très perfectible, nombreux sont les Français à se tromper, notamment concernant le rôle des sages-femmes. Résultats en %
  • 16. 19 UN DEFICIT D’INFORMATIONS QUI VA AU-DELÀ DU SEUL SUJET DE LA VACCINATION SUR : - LES OUTILS NUMÉRIQUES EN SANTÉ - LES EXAMENS DE SANTÉ POSSIBLES
  • 17. 20 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q12bis. Avez-vous utilisé, au cours de la dernière année, l’un de ces outils numériques ? ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) Le carnet de santé numérique de « Mon espace santé » Le carnet de vaccination numérique de « MesVaccins.net » 54 43 33 30 30 33 18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 + En fonction de l’âge 34 30 13 11 6 7 18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 + En fonction de l’âge OUI : 36% NOUVEAU Les outils numériques en santé sont encore peu connus et peu utilisés des Français. Dans les deux cas, le clivage générationnel est très marqué et le fait d’être parent favorise le recours à ces supports digitaux. Résultats en % NON : 64% OUI : 15% NON : 85% PARENTS 43 PARENTS 25 42 PARENTS DE NOURRISSONS 23 PARENTS DE NOURRISSONS
  • 18. 21 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q28. Pour chacun des dispositifs suivants, diriez-vous que vous les connaissez… ? 21 39 40 VOUS CONNAISSEZ L’EXISTENCE DE CE DISPOSITIF VOUS EN AVEZ VAGUEMENT ENTENDU PARLER VOUS N’EN N’AVEZ PAS ENTENDU PARLER DU TOUT PARENTS (N=794) CONNAÎT OU EN A ENTENDU PARLER 60 NOUVEAU Seul 1 parent sur 5 connaît réellement l’existence de l’examen de prévention personnalisé ouvert à partir de 16 ans, 2 sur 5 en ont seulement vaguement entendu parler. Résultats en % L’examen de prévention en santé personnalisé près de chez vous. Totalement pris en charge par l'Assurance Maladie, l’examen de prévention en santé (EPS) s’adresse aux personnes de plus de 16 ans qui sont assurées au régime général. L’examen est pris en charge à 100 %, sans avancer les frais. Il est adapté à chacun et s’appuie sur les recommandations médicales les plus récentes en matière de prévention : c’est un moment privilégié pour faire le point sur sa santé. 70 68 55 54 69 62 18-24 25-34 35-44 45-54 55-64 65 + En fonction de l’âge 15-24 ANS 63
  • 19. 22 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q28. Pour chacun des dispositifs suivants, diriez-vous que vous les connaissez… ? 27 24 39 39 34 37 L’examen de suivi médical pour les jeunes adolescents ayant entre 11 et 13 ans pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Ce rendez-vous peut se faire avec votre médecin traitant habituel en votre présence ou non VOUS CONNAISSEZ L’EXISTENCE DE CE DISPOSITIF VOUS EN AVEZ VAGUEMENT ENTENDU PARLER VOUS N’EN N’AVEZ PAS ENTENDU PARLER DU TOUT CONNAÎT OU EN A ENTENDU PARLER 66 63 PARENTS 70 64 PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) (N=794) NOUVEAU La connaissance des examens plus ciblés en termes d’âge (que ce soit pour les 11-13 ans ou pour les 15-16 ans) est à peine plus connue des parents. Le quart d’entre eux déclare réellement connaitre ces dispositifs Résultats en % L’examen de suivi médical pour les jeunes adolescents ayant entre 15 et 16 ans pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Ce rendez-vous peut se faire avec votre médecin traitant habituel. Cet examen médical est l’occasion de faire le point sur la santé et le développement de l'adolescent mais aussi d’aborder divers aspects de sa vie afin de l’aider à prendre soin de sa santé et à réaliser ses projets PARENTS D’ADOLESCENTS (15 À 17ANS)
  • 20. 23 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 DES FRANÇAIS QUI SOUS-ESTIMENT TOUJOURS LE RISQUE INFECTIEUX ET QUI FONT ÉTAT D’UNE MÉCONNAISSANCE ALARMANTE SUR CES DIFFÉRENTES INFECTIONS FOCUS SUR LE ZONA, LES MÉNINGITES, LE VRS, LE DTP/CA, ET LA GRIPPE :
  • 21. 24 LE ZONA : UNE PATHOLOGIE ENCORE MAL CERNÉE PAR LES FRANÇAIS ET POUR LAQUELLE LA VACCINATION EST TRÈS FAIBLE, ÉGALEMENT CHEZ LES SENIORS
  • 22. 25 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 60 11 12 7 54 24 33 35 64 LE ZONA PEUT ENTRAÎNER DES COMPLICATIONS À LONG TERME LE ZONA EST TOUJOURS UNE MALADIE BÉNIGNE* PLUS ON EST JEUNE, PLUS LE ZONA EST FRÉQUENT ET SÉVÈRE RAPPEL 2023 ST BONNE RÉPONSE TOTAL SE TROMPENT/ NE SAVENT PAS 57 40 51 46 25 76 VRAI FAUX JE NE SAIS PAS VRAIMENT Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ? 73% DES 65 ANS ET PLUS 73% DES 65 ANS ET PLUS 32% DES 65 ANS ET PLUS ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) * Nouvelle formulation Les connaissances des Français (et plus encore des seniors) sur le zona progresse légèrement par rapport à l’an dernier, mais la confusion reste importante sur certains points Résultats en %   RAPPEL 2023 68% RAPPEL 2023 66% RAPPEL 2023 27% BONNE RÉPONSE
  • 23. 26 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ? 7 67 26 PLUS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION AUTANT DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION MOINS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION 13 13 5 4 6 7 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL 2023 26% RAPPEL 2023 7% RAPPEL 2023 67% ZONA Rappel 2023 : 5% Ce sont toujours moins d’1 Français sur 10 qui s’estime plus à risque de contracter le zona, une inquiétude davantage partagée par les moins de 35 ans et peu marquée chez les seniors Résultats en % SENIOR (60+) 7
  • 24. 27 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 5 6 3 3 5 11 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + Q17. Pour chacun des vaccins suivants, êtes-vous vacciné ou à jour dans vos rappels ? ZONA JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN NON ET JE N’ENVISAGE PAS CE VACCIN JE NE SAIS PAS SI J’AI EU CE VACCIN / SI JE SUIS À JOUR 4 6 7 83 % JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS % NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) 7 8 5 2 1 3 RAPPEL 2023 89% RAPPEL 2023 3% RAPPEL 2023 5% RAPPEL 2023 3%     Rappel 2023 : 2% Rappel 2023 : 4%  Bien que toujours très minoritaire, la proportion de Français se déclarant vaccinée ou déclarant avoir l’intention de le faire, progresse très légèrement. Plus des trois quarts des séniors méconnaissent toujours leur statut vaccinal par rapport au zona. Résultats en % ZONA 2 10 78 75
  • 25. 28 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 42 40 20 18 10 6 5 1 11 Q18A. Pour quelles raisons n’êtes-vous pas vacciné actuellement contre le zona ? PARCE QUE VOUS N’Y AVEZ JAMAIS PENSÉ PARCE QUE LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ QUE VOUS CONNAISSEZ NE VOUS LE PROPOSENT PAS (VOTRE MÉDECIN, VOTRE PHARMACIEN, ETC.) PARCE QUE VOUS NE VOUS SENTEZ PAS CONCERNÉ PAR CETTE MALADIE PARCE QUE VOUS NE PENSEZ PAS ÊTRE UNE PERSONNE À RISQUES PARCE QUE VOTRE SYSTÈME IMMUNITAIRE PEUT SE DÉFENDRE SANS LE VACCIN PARCE QUE VOUS ÊTES CONTRE LA VACCINATION EN GÉNÉRAL PARCE QUE CELA VOUS FAIT PEUR PARCE QUE CE VACCIN N’EST PAS EFFICACE POUR D’AUTRES RAISONS 2023 46 40 53 57 11 13 14 16 6 3 2 4 1 1 1 1 9 7 Base : Individus ayant indiqué ne pas être vaccinés / pas à jour contre le zona (n = 333) SENIORS (65+) n = 138 2023 38 37 20 21 12 6 8  5 7 Le principal frein à la vaccination contre le zona reste la méconnaissance : d’une part les Français (et plus encore les seniors) n’y pensent pas, mais également et surtout parce que pour beaucoup les professionnels de santé n’en parlent pas non plus. Résultats en % n = 166 44 54 14 16 6 2 1 1 9 ENSEMBLE DES FRANÇAIS
  • 26. 29 MÉNINGITES À MÉNINGOCOQUE : UNE MÉCONNAISSANCE QUI PERDURE CHEZ LES FRANÇAIS, MAIS ÉGALEMENT CHEZ LES PARENTS QUI ADMETTENT MANQUER D’INFORMATION MAIS QUI SERAIENT RÉCEPTIFS À UN APPEL À LA VACCINATION DE LA PART DES MÉDECINS OU DES AUTORITÉS DE SANTÉ
  • 27. 30 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 66 11 33 27 15 6 42 16 8 26 28 47 51 65 59 Il existe plusieurs types de méningites à méningocoque Les méningites à méningocoque sont une infection qui ne concerne que les personnes à risques (personnes immunodéprimées…)** Les méningites à méningocoques sont une infection qui touche particulièrement les enfants et les adolescents** Une personne sur cinq, survivant à une infection invasive à méningocoque, a des séquelles graves** Un seul vaccin suffit pour être protégé de toutes les infections à méningocoque BONNE RÉPONSE VRAI FAUX JE NE SAIS PAS VRAIMENT Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ? 34  37 58 - 67 - 73 - 74  78 TOTAL SE TROMPENT / NE SAVENT PAS 32 30 26 58 56 46 63 67 57 67 67 68 67 65 54 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) ** Nouvel item PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 2023 Comme l’an passé, au-delà du fait qu’il existe plusieurs types de méningites, les connaissances des Français se révèlent très approximatives que ce soit sur les publics les plus exposés, les séquelles et les vaccins. Résultats en % Zoom sur les parents EVOLUTIONS NON SIGNIFICATIVES
  • 28. 31 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q16bis. Selon vous, combien de vaccins différents contre les méningites à méningocoque sont recommandés chez les nourrissons ? 1 SEUL VACCIN 2 VACCINS 3 VACCINS VOUS NE SAVEZ PAS 10 19 8 63 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) 11 11 9 31 25 49 13 16 11 45 48 31 PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 81% DES FRANÇAIS NE CONNAISSENT PAS LE NOMBRE DE VACCINS RECOMMANDÉ CONTRE LES MÉNINGITES À MÉNINGOCOQUE CHEZ LES NOURRISSONS. NOUVEAU Moins d’1 Français sur 5 sait que 2 vaccins contre les méningites à méningocoque sont recommandés pour les nourrissons, une proportion qui reste inférieure à 1 sur 2 chez les parents de nourrissons. Résultats en % Zoom sur les parents
  • 29. 32 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q15B. Pour quelles raisons votre enfant n’est-il pas vacciné actuellement contre la méningite B? Je manque d’information 21 Cette vaccination ne m’a pas été proposée/conseillée par le médecin 15 Cette vaccination n’est pas obligatoire 13 J’ai peur des effets secondaires/indésirables du vaccin 11 Je trouve qu’il y a trop de vaccins (en général) 10 La vaccination ne protège pas à 100% 10 Je pense qu’il n’y a pas assez de recul sur cette vaccination 9 Je considère que mon enfant est trop jeune 8 C’est une maladie rare 7 Je pense qu’il vaut mieux que mon enfant développe ses propres défenses immunitaires plutôt que de se faire vacciner 7 Base : Parents ayant indiqué que leur enfant était non vacciné contre la méningite B (n = 405) Mon enfant n’est pas à risque 7 Je pense que les gestes barrières sont suffisants pour éviter de contracter la maladie (lavage des main, port du masque, distanciation sociale) 6 Je suis contre l’utilisation de certains composants/adjuvants 6 Mon enfant est trop âgé 5 Je suis contre la vaccination en général 4 Je pense que ce vaccin est inutile 4 C’est une maladie bénigne 3 Autre 3 Aucune raison en particulier 11 RAPPEL 2023 25 19 12 10 8  6 7 6 8 7 RAPPEL 2023 7 6 6 4 6 5 3 3  16 PARENTS Rappel : 51% des parents ont déclaré que leur enfant n’était pas vacciné contre la méningite B Comme pour le zona, le manque d’information et la non-évocation par les professionnels de santé sont toujours les deux raisons qui justifient le fait de ne pas avoir vacciné son enfant contre la méningite B. Résultats en %
  • 30. 33 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 % TOTAL OUI 84 77 67 64 61 Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ? 41 30 23 21 18 43 47 44 43 43 11 17 27 27 31 5 6 6 9 8 … Votre médecin vous le recommandait … Les Autorités de Santé le recommandaient … Votre pharmacien vous le recommandait … Si des représentants de l’école de vos enfants le recommandaient … Des personnes de votre entourage vous le recommandaient OUI, CERTAINEMENT OUI, PROBABLEMENT NON, PROBABLEMENT PAS NON, CERTAINEMENT PAS PARENTS 88 83 82 77 69 67 66 61 63 62 PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) (N=794) NOUVEAU Le recours à la vaccination pourrait par ailleurs être nettement plus élevé si les professionnels de santé le recommandaient : une recommandation qui impacterait particulièrement les parents. Résultats en % Zoom sur les parents
  • 31. 34 LE VRS : ENCORE TRÈS FLOUE POUR LES FRANÇAIS, C’EST L’INFECTION POUR LAQUELLE LES MAUVAISES PERCEPTIONS DES FRANÇAIS SONT LES PLUS NOMBREUSES
  • 32. 35 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 7 19 11 27 7 22 66 74 67 LE VRS N’AFFECTE QUE LES ENFANTS ET LES BEBES IL EXISTE UN VACCIN CONTRE LES INFECTIONS A VRS POUR L’ADULTE DE 60 ANS ET PLUS LES PERSONNES QUI ONT DÉJÀ ÉTÉ AFECTEES PAR UN VRS SONT IMMUNISÉES ET N’ONT PAS BESOIN D’ETRE VACCINÉES VRAI FAUX JE NE SAIS PAS VRAIMENT Q16. Pour chacune des propositions suivantes, dites-moi si selon vous elle est VRAIE ou FAUSSE ? 73 81 78 TOTAL SE TROMPENT/ NE SAVENT PAS ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) PARENTS SENIORS (60+) 68 79 76 83 74 82 NOUVEAU De toutes les pathologies testées, le VRS apparait comme la moins connue des Français. Les parents semblent un peu plus au fait, mais la très grande majorité « ne sait pas » ou se trompe. Résultats en % BONNE RÉPONSE
  • 33. 36 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ? 10 69 21 PLUS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION AUTANT DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION MOINS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION 14 16 7 6 7 10 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) SENIORS (60+) 9% VRS NOUVEAU 1 Français sur 10 se sent plus à risque que la moyenne de contracter le VRS, une crainte qui est plus prononcée chez les moins de 35 ans, alors que les plus de 60 ans ne se sentent pas (à tort) plus concernés Résultats en % LE VRS (LE VIRUS RESPIRATOIRE SYNCITIAL), VIRUS À L’ORIGINE DE MALADIES RESPIRATOIRES
  • 34. 37 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 % TOTAL OUI 74 63 58 48 Q25. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ? … Votre médecin vous le recommandait … Les Autorités de Santé le recommandaient … Votre pharmacien vous le recommandait … Des personnes de votre entourage vous le recommandaient ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) 28 19 14 10 46 44 44 38 20 27 33 40 6 10 9 12 OUI, CERTAINEMENT OUI, PROBABLEMENT NON, PROBABLEMENT PAS NON, CERTAINEMENT PAS 76 64 57 39 NOUVEAU Là encore, la recommandation des médecins pourrait inciter les Français à se faire davantage vacciner contre le VRS (dans des proportions un peu moins importantes que pour les méningites à méningocoque). Comparativement aux autres acteurs, ils apparaissent comme les plus légitimes. Résultats en % SENIOR (65+) SENIOR (60+) 77 65 58 40
  • 35. 38 VACCIN CONTRE LA COQUELUCHE : LA PERCEPTION DU RISQUE ASSOCIÉ À LA COQUELUCHE EST FAIBLE COMPARATIVEMENT AUX AUTRES INFECTIONS
  • 36. 39 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ? COQUELUCHE 5 57 38 PLUS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION AUTANT DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION MOINS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION 11 13 7 2 3 2 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL 2023 6% RAPPEL 2023 57% RAPPEL 2023 37% COQUELUCHE Rappel 2023 : 2% Pour la coqueluche également, rares sont les Français à avoir le sentiment d’être particulièrement à risques, un ressenti un peu plus prononcé chez les moins de 35 ans. Résultats en %
  • 37. 40 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 10 8 5 5 2 4 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + Q17. Pour chacun des vaccins suivants, êtes-vous vacciné ou à jour dans vos rappels ? DTP(diphtérie – tétanos – polio) / CA(coqueluche)* JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN NON ET JE N’ENVISAGE PAS CE VACCIN JE NE SAIS PAS SI J’AI EU CE VACCIN / SI JE SUIS À JOUR 53 5 7 35 % JE SUIS VACCINÉ / À JOUR DE MES RAPPELS % NON, MAIS J’ENVISAGE CE VACCIN En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) 26 45 57 58 55 60 * En 2023, l’item testé était « La coqueluche », les évolutions ne peuvent pas être mesurées DTP / CA Alors que plus d’1 Français sur 2 déclare être vacciné et à jour de ses rappels concernant le DTP/CA, plus du tiers ne sait pas où il en est concernant cette vaccination. Résultats en %
  • 38. 41 LA GRIPPE : C’EST L’INFECTION POUR LAQUELLE LA PROPORTION DE FRANÇAIS SE SENTANT PLUS À RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA CONTRACTER EST LA PLUS FORTE, POUR AUTANT, DANS LE MÊME TEMPS, C’EST AUSSI PARCE QU’ILS SONT NOMBREUX À NE PAS PERCEVOIR DE RISQUES QU’ILS NE SE VACCINENT PAS
  • 39. 42 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 28 19 52 1 RAPPEL 2023 : 29 Q7. Vous faites-vous vacciner contre la grippe ? Q8. Et cette année, avez-vous été vacciné contre la grippe ? SYSTÉMATIQUEMENT CHAQUE ANNÉE MOINS SOUVENT JAMAIS JE NE SOUHAITE PAS RÉPONDRE ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) ATTENTION, les modalités de réponses ont évolué par rapport à 2023 62 38 OUI, EN 2023 OUI, EN 2024 RAPPEL 2023 : 47 RAPPEL 2023 : 23* RAPPEL 2023 : 1  Base : Individus qui se font SYSTEMATIQUEMENT vacciner contre la grippe (n =705) Un peu plus d’1 Français sur 2 déclare ne jamais se faire vacciner contre la grippe, une habitude qui reste très corrélée à l’âge. Résultats en % 41 54 65 69 59 27 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge 35 – ANCIENNEMENT DEUX MODALITÉS SUPPLÉMENTAIRES ÉTAIENT PROPOSÉES: UNE ANNÉE SUR 2/UNE ANNÉE SUR 3
  • 40. 43 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q13. Pour chacune des maladies suivantes, diriez-vous que vous présentez plus ou moins de risques que la population en générale de les contracter ? 14 69 17 PLUS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION AUTANT DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION MOINS DE RISQUES QUE LA MOYENNE DE LA POPULATION 16 18 9 8 13 19 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL 2023 16% RAPPEL 2023 67% RAPPEL 2023 17%  GRIPPE Rappel 2023 : 20% Près de 7 Français sur 10 considèrent qu’ils ont autant de risques de contracter la grippe que la population générale. A partir de 65 ans, les Français sont toutefois un peu plus nombreux à se sentir à risques. Résultats en %
  • 41. 44 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 31 29 16 14 14 12 10 7 14 Q18C. Pour quelles raisons n’êtes-vous pas vacciné actuellement contre la grippe? Parce que vous ne pensez pas être une personne à risques Parce que votre système immunitaire peut se défendre sans le vaccin Parce que les professionnels de santé que vous connaissez ne vous le proposent pas (votre médecin, votre pharmacien, etc.) Parce que vous ne vous sentez pas concerné par cette maladie Parce que ce vaccin n’est pas efficace Parce que vous n’y avez jamais pensé Parce que vous êtes contre la vaccination en général Parce que cela vous fait peur Pour d’autres raisons Base : Individus ayant indiqué ne pas se faire vacciner systématiquement (n=1765) La banalisation de la grippe est la principale raison pour laquelle les Français ne se vaccinent pas systématiquement contre la grippe : ils ne se sentent pas à risques face à la grippe et considèrent que leur système immunitaire sera suffisant pour se défendre Résultats en % ENSEMBLE DES FRANÇAIS 34 35 38 29 27 20 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge
  • 42. 45 DES LEVIERS SEMBLENT ACTIVABLES POUR MIEUX ACCOMPAGNER LES FRANÇAIS VERS LA VACCINATION, DES LEVIERS QUI PASSENT PAR LA MOBILISATION DE DIFFÉRENTS ACTEURS
  • 43. 46 DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ QUI N’ENDOSSENT PAS SUFFISAMMENT LEUR RÔLE « D’AMBASSADEURS DE LA VACCINATION » ALORS MÊME QUE LEUR PAROLE EST ENTENDUE ET CONVAINCANTE
  • 44. 47 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 EN 1ER AU TOTAL 73 53 35 23 19 19 15 14 4 3 3 57 4 7 3 4 3 3 3 1 1 1 13 (*) Auprès de votre médecin généraliste (*) Auprès d'un pharmacien (*) Auprès d'un médecin spécialiste (*) Auprès d'un(e) infirmer(e) Sur internet (réseaux sociaux, blogs, sites spécialisés…) Auprès d'un proche (*) [Base : aux actifs] Auprès de votre médecin du travail Dans les médias (tv, radio, presse) (*) Auprès d'une sage-femme Auprès de votre assureur Auprès d'une association de patients [Exclusif] Vous ne vous renseignez pas sur le sujet de la vaccination Q22. Généralement, par quels moyens vous informez-vous au sujet de votre vaccination à vous , En 1er ? En 2ème ? En 3ème ? ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) Rappel 2023 (Au total)  76% 55%  39% 24%  17% 18% 15%  12% 5%  4% 3%  11% Si les professionnels de santé restent la première source d’informations pour les Français en matière de vaccination, ils sont en recul par rapport à l’an passé. La proportion de personnes ne se renseignant pas sur le sujet progresse sensiblement. Résultats en % Sous Total Professionnels de Santé (*) – EN 1ER 75% Rappel 2023 : 78% 
  • 45. 48 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 68 70 64 59 58 68 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + Q12. Vous arrive-t-il pour vous-même d’aborder le sujet de la vaccination, avec les professionnels de santé qui vous suivent ? 29 35 36 OUI, LE PLUS SOUVENT C’EST PLUTÔT VOUS QUI LANCEZ LE SUJET OUI, LE PLUS SOUVENT C’EST PLUTÔT VOTRE MÉDECIN QUI ABORDE CE SUJET NON CE SUJET DE LA VACCINATION N’EST JAMAIS (OU PRESQUE JAMAIS) ABORDÉ AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ QUI VOUS SUIVENT LE SUJET EST ABORDÉ : 64 78 En fonction de l’âge Zoom sur les parents 78 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 79 RAPPEL 2023 66% Rappel 2023 : 68% Rappel 2023 : 75% Pour près de 4 Français sur 10 le sujet de la vaccination n’est jamais évoqué avec les professionnels de santé qui les suivent, une proportion qui s’accentue très légèrement par rapport à l’an passé Résultats en % RAPPEL 2023 37% RAPPEL 2023 34%
  • 46. 49 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL : Des Français réceptifs aux recommandations faites par les professionnels de santé Résultats en % Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ? Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ? % TOTAL OUI 84 41 28 43 46 11 20 5 6 Contre les méningites à méningocoque OUI, CERTAINEMENT OUI, PROBABLEMENT NON, PROBABLEMENT PAS NON, CERTAINEMENT PAS Contre le VRS Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant … … Si votre médecin vous le recommandait % TOTAL OUI 74
  • 47. 50 DES AUTORITÉS DE SANTÉ QUI ONT ÉGALEMENT UN RÔLE IMPORTANT À JOUER
  • 48. 51 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q12ter. D’une manière générale, le fait qu’un vaccin fasse l’objet d’une recommandation par les Autorités de Santé vous incite-t-il à vous faire vacciner ? ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) 71 66 61 58 60 67 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge 23 41 26 10 TOTAL « OUI » 64% OUI, TOUT À FAIT OUI, PLUTÔT NON, PAS TELLEMENT NON, PAS DU TOUT 69 Zoom sur les parents 71 PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) NOUVEAU Près des deux tiers des Français déclarent être sensibles aux recommandations diffusées par les Autorités de Santé et pourraient se laisser convaincre d’aller se faire vacciner en fonction des avis diffusés Résultats en %
  • 49. 52 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL : Des Français réceptifs aux recommandations faites par les autorités de santé Résultats en % Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ? Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ? % TOTAL OUI 77 30 19 47 44 17 27 6 10 Contre les méningites à méningocoque OUI, CERTAINEMENT OUI, PROBABLEMENT NON, PROBABLEMENT PAS NON, CERTAINEMENT PAS Contre le VRS Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant … … Si les Autorités de Santé le recommandaient % TOTAL OUI 63
  • 50. 53 LES PHARMACIENS SE RÉVÈLENT ÊTRE UN ACTEUR CENTRAL DE LA VACCINATION, ILS ONT LE SOUTIEN DES FRANÇAIS
  • 51. 54 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 50 39 7 4 OUI, TOUT À FAIT OUI, PLUTÔT NON, PLUTÔT PAS NON, PAS DU TOUT Q21A. Le fait que les pharmaciens aient la possibilité de vacciner est-il selon vous une bonne chose ? 88 82 89 87 90 90 91 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge Zoom sur les parents TOTAL OUI 89% 85 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 89 RAPPEL 2023 88%   Rappel 2023 : 87% Rappel 2023 : 93% La vaccination en officine, par le pharmacien, est toujours perçue de manière très positive par les Français : 1 Français sur 2 y est même « tout à fait » favorable. Résultats en % RAPPEL 2023 50%
  • 52. 55 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 43 44 13 Q21B. Et pourriez-vous vous faire vacciner par un pharmacien ? 88 82 84 83 88 90 91 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans 65 ans et + En fonction de l’âge Zoom sur les parents TOTAL OUI 87% 91 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) PARENTS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) NOUVEAU D’ailleurs près d’1 Français sur 2 a même déjà fait l’expérience de se faire vacciner en pharmacie, et une proportion équivalente serait prête à le faire Résultats en % OUI, VOUS POURRIEZ L’ENVISAGER (MAIS NE L’AVEZ ENCORE JAMAIS FAIT) NON, VOUS NE VOUS FEREZ JAMAIS VACCINÉ PAR UN PHARMACIEN OUI, ET VOUS L’AVEZ DÉJÀ FAIT
  • 53. 56 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 ENSEMBLE DES FRANÇAIS (N=2500) RAPPEL : Des Français également sensibles aux recommandations faites par leur pharmacien Résultats en % Q23. Vous personnellement, vous feriez-vous vacciner contre le VRS si… ? Q26. D’après vous, feriez-vous vacciner votre/vos enfant(s) contre les méningites à méningocoque si… ? % TOTAL OUI 67 23 14 44 44 27 33 6 9 Contre les méningites à méningocoque OUI, CERTAINEMENT OUI, PROBABLEMENT NON, PROBABLEMENT PAS NON, CERTAINEMENT PAS Contre le VRS Vous feriez-vous vacciner / feriez-vous vacciner votre enfant … … Si votre pharmacien le recommandait % TOTAL OUI 58
  • 54. 57 UNE FORTE ADHÉSION DES PARENTS POUR FAIRE UNE PLACE À LA VACCINATION DANS LES ÉCOLES
  • 55. 58 © Ipsos / GSK | Les Français et la vaccination – Vague 2 – Avril 2024 Q27. Pour chacun des sujets suivants, diriez-vous que vous y êtes favorable ou non ? Qu’il y ait plus d’information et de prévention dans l’école de votre/vos enfant(s) concernant la vaccination 33 51 11 5 TRÈS FAVORABLE ASSEZ FAVORABLE PLUTÔT DÉFAVORABLE TOUT À FAIT DÉFAVORABLE Qu’il y ait des campagnes de vaccinations organisées dans l’école de votre (vos) enfant(s) 29 47 17 7 TOTAL FAVORABLE 84 TOTAL FAVORABLE 76 PARENTS 85 83 PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) 77 68 PARENTS DE NOURRISSONS PARENTS D’ADOLESCENTS (11 À 14 ANS) (N=794) NOUVEAU Environ 8 parents sur 10 se déclarent particulièrement favorables à la mise en place d’actions en faveur de la vaccination dans les écoles : ils le sont tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’informer et de faire de la prévention, légèrement moins pour y mener des campagnes de vaccination Résultats en %