Journal de bussy numéro 113

1 823 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 823
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 113

  1. 1. Les fêtes des écoles en images La musique adoucit les mœurs La crèche Petit à Petit inaugurée Fin de saison en beauté pour les sports pages 4 & 5 page 6 page 17 buxangeorgiens pages 20 à 23 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS - JUILLET 2009 E MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS UILLET n°113 Saint-Georges La sécurité à Bussy
  2. 2. 4 Vie de la cité13 Dossier17 Vie municipale20 Sport24 Pratique Sommaire - Edito 3 Bonnes vacances quand même. 4 & 5. Les écoles en fête ! a crise continue à frapper de 6. Une fête de la musique très réussie 7. Les philatélistes récompensent les plus méritants 8. Bussy, vraiment dingue de BD ! 9. La brocante sous le soleil 10. C’est la fête à Meiningen L plein fouet à la fois la pla- nète, la France et bien évi- demment Bussy Saint-Georges. Nos 11. L’Institut du Fleuve fait son bilan finances communales sont soumises à 12. Les Virades se préparent déjà… rudes pressions. En effet, les rentrées fis- cales ne sont pas au rendez-vous, et mal- heureusement, compte tenu de notre croissance et de notre statut par- ticulier, nous sommes contraints de continuer à dépenser pour les équipements induits par l’arrivée de populations nou- 13 à 16. velles et le maintien d’un cadre La sécurité à Bussy de vie qui nous est cher. Cependant, il est évident que nous allons profiter ensemble des beaux jours, et que la collectivité territoriale a souhaité être pré- sente à ce rendez-vous estival. J’ai toujours pensé qu’il était impor- tant de maintenir pendant les vacances le lien social. Il n’y a pas 17. Petit à Petit… d’autre raison à la création, il y a maintenant de cela 3 ans, 18. Un parcours santé derrière la mairie de Bussy Plage. 19. De jeunes Buxangeorgiens en vacances grâce aux Sacs Ados Certes, cette activité représente une dépense supplémentaire. Elle me semble pourtant largement compensée par le fait qu’elle apporte, notamment à ceux de nos adolescents qui n’ont pas la chance de partir, un lieu pour se détendre, se distraire et profiter largement du caractère bucolique de Bussy Saint-Georges. De la même façon, il m’a toujours semblé démagogique de supprimer, comme l’ont fait 20. Athlé UNSS: Monet conclut la saison en certaines communes, le feu d’artifice du 14 juillet. beauté 21. Gymnastes et pongistes unis dans le succès Tiré à Bussy la veille, le 13, il représente un instant de convivia- 22. L’aérobic en folie! lité où chacun, des plus grands aux plus petits, s’ébaudit devant la 23. Les karatékas au plus haut magie des fusées tirées par des artificiers de talent. Je crois profon- dément à l’utilité, encore et surtout en période de crise, de démon- trer que nous sommes une communauté. Une ville ne se résume pas à l’arithmétique de son nombre d’habitants mais à l’addition de toutes nos individualités plus un, c’est-à-dire le bien commun ; ce sentiment de vivre ensemble et de vouloir vivre ensemble heureux. 24. Courrier des lecteurs C’est donc à ce bonheur que j’aspire pour vous et pour moi et, avec 25. Tribunes la plus grande des sincérités, je vous souhaite à toutes et à tous de 26. État civil bonnes vacances. n 27. Professions médicales Hugues RONDEAU Votre Maire Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  3. 3. 4 Vie de la cité A l’école Jean-de-la-Fontaine, les élèves de maternelles, tous vêtus de t-shirts colorés, dansent et chantent en chœurå éç è Les écoles en fête! La fin d’année scolaire 2008/2009 a comme de coutume été marquée par spectacles, kermesses et autres célébrations, qui sont toujours de grands moments pour parents et enfants… C’était donc l’effervescence dans les crèches et les groupes scolaires durant tout le mois de juin. Les CM2, quant à eux, se sont vu remettre par les élus leur dictionnaire, qui les accompagnera au collège. Alors que les vacances sont déjà bien entamées, posons un dernier regard sur cette année scolaire qui fut aussi remplie que ses précédentes ! å ç Pêche à la ligne, mais aussi jeux de ballon, parcours du combattant et bien d’autres activités pour les élèves de Louis-Braille, débordants d’éner- gie, pendant qu’à l’intérieur, une visite de l’exposition de la classe de mer était organisée. é Dans la cour de Jules-Verne, les petits, confiants et souriants, représentent enfin le spectacle qu’ils préparent depuis janvier devant leurs parents émerveillés! è La crèche Les Lutins s’est transformée pour une journée en un grand phare, avec des moussaillons de premier plan! ê Culture et traditions françaises, tel était le thème des maternelles de l’école des Violennes, qui ont dansé en hissant le drapeau français confectionné de leurs propres mains. Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  4. 4. Vie de la cité 5å çé èê ëí å Les élèves de Louis-Guibert en rangs serrés dans la chorale, avec pour maestro leur directeur, Jean-Luc Piezel! ç Pendant qu’un goûter géant était préparé par élèves et parents, à l’intérieur, une exposition des souvenirs du séjour à Londres était organisée é A l’école Charles-Perrault, les maternelles ont présenté un spectacle sur les jeux de société. On y distingue trois groupes: les jeux de dés, les jeux de cartes puis les puzzles, si bien animés par ces personnages réjouis de se représenter devantì leurs parents. è Au Bleu du Ciel, on a rejoué le duel Prost-Senna, (ou Hamilton- Alonso pour les plus jeunes) dans la cour de la crèche! ê Avant la représentation du Soldat Rose, les élèves, accompagnés d’un guitariste, entonnent un brin de chansonnette… ë Courses de sacs, basket, jeux d’adresse: les élèves du Clos-Saint-Georges se sont amusés comme des petits fous le samedi 27 juin lors de la kermesse. í Isabelle Goudal, Maire-Adjointe aux Affaires scolaires, remet les dictionnaires à la classe CM2 de Bruno Ivorra, à l’école Louis-Braille. ì La ferme de Tiligolo s’est déplacée à Bussy avec ses chèvres, poules, poussins et autres lapins, pour le plus grand bonheur des bambins. Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  5. 5. 6 Vie de la cité Ce sont les membres de l’Espace Jeunes qui ont eu le redoutable honneur de lancer la fête. Mission parfaitement remplie au final ! Quand la musique est bonne ! epuis 1983, c’est la même rythmes différents qui ont fait leur D chanson, et on ne s’en lasse pas ! A l’arrivée de l’été, la fête de la musique nous effet auprès du public, venu en nombre. Changement de cap en début de soirée avec, dans un pre- revient, tel un boomerang, comme mier temps, le spectacle de percus- le chantent si bien en chœur Dani sions haut en couleur de et Etienne Daho… Bussy est donc l’association Percussions Elima, du entré dans la danse, ce dimanche célèbre Maître Nono, puis de la 21 juin sur le square Vitlina, avec å ç danse, avec la grâce et l’agilité des un programme en plusieurs parties danseuses de Vib’Animations et de concocté par le Service culturel. G’Zypop, avant l’entrée sur scène L’après-midi était ainsi réservée de Titus Williams. Accompagné aux jeunes talents locaux, qui ont d’un batteur, d’un guitariste et de pu interpréter leurs compositions trois choristes, le chanteur origi- ou leurs reprises devant un public naire de Chicago a passé en revue avide de découvrir ces jeunes une bonne partie de la musique pousses. Il s’agissait d’ailleurs pour noire, passant du gospel à la soul, certains de leur tout premier du jazz au R & B, du funk au hip- concert, et malgré le trac, on peut hop. Durant près de deux heures, dire qu’ils s’en sont très bien tirés. é è Titus Williams a captivé son audi- Les membres de l’Espace Jeunes, toire par des compositions à la fois l’Atelier Musiques Actuelles du å Les rythmes africains ont retenti grâce aux tambours des percussions Elima. émouvantes et prenantes. Cette Conservatoire, les finalistes du cas- ç Public nombreux et très réceptif aux prestations des différents groupes sur le édition 2 009 de la fête de la ting organisé au lycée Martin- Square Vitlina. musique s’est conclue par la pres- Luther-King, ainsi que les groupes é Grand par la taille et par le talent, Titus Williams, alias Reverend T., a rendu un tation des membres de l’associa- Carel (pop-rock) et Steel (zouc) se bel hommage à la musique sacrée noire. tion Be Young, qui comptaient sont succédé sur la scène dans une è Jusqu’au bout de la nuit, les jeunes Buxangeorgiens se sont déhanchés sur le également de nombreux fans joyeuse sarabande, alternant des hip-hop des membres de l’association Be Young. parmi le public. n Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  6. 6. Vie de la cité 7 Les collégiens fêtent eux aussi la musique eux jours avant la date officielle, les élèves fesseurs de musique, de jeunes chanteurs ont inter-D des collèges Cousteau et Monet se sont réunis pour fêter la musique à leur façon,dans le cadre du Contrat Educatif Local. Durant Cette animation musicale était dirigée par les membres de l’as- sociation Fola Percussions. prété des airs contemporains qui passent sur toutes les ondes. Parmi les titres revisités, on relève la douce chanson de Grégoire « Rue des étoiles », qui noustoute l’année scolaire, quelques jeunes ont participé invite un court instant à nous évader dans l’infini deà des ateliers de percussions, de capoeira, de slam, de l’espace. Sous un tonnerre d’applaudissements, lesthéâtre et de chant. Un coup de pouce qui leur a choristes laissent ensuite place aux percussions, et lepermis de lever des obstacles avec le soutien du ser- square Vitlina vibre tout entier du son sourd desvice Jeunesse. Une estrade avait été montée pour tam-tams de Fola percussions. L’après-midi s’estl’occasion, et de nombreux collégiens étaient venus achevée dans la bonne humeur et le spectacle futencourager les musiciens. Sous l’œil attentif des pro- réussi, malgré un temps quelque peu capricieux. n L’association « Timbres et Bussy » s’expose à la Médiathèque. Chanson française au menu de l’atelier chants de Résonances. Gilles Vouriot, le président de Timbres et Bussy, et Claude Louis ont félicité Jazz, chansons et les jeunes philatélistes pour leur excellent travail. danses de concert ! S amedi 27 et dimanche 28 juin, présenter, chaque mois à la médiathèque, les murs de la salle Victor-Hugo plusieurs planches philatéliques en relation e premier week-end de l’été était décidément très musical àL de la Médiathèque de l’Europe avec les diverses manifestations culturelles Bussy. La veille de la fête de la musique, le podium dressé sur se sont parés de timbres d’ici et d’ailleurs. de la ville; mais c’était la première fois que le Square Vitlina était en effet déjà investi par de multiples Les membres de l’association, sous l’impul- la quasi-totalité de ses membres organi-groupes pour une animation danses, chansons et orchestre jazz. sion de leur président, Gilles Vouriot, ont saient une telle manifestation. Le pari estC’est par ce dernier qu’ont débuté les festivités, avec l’atelier jazz présenté au public une trentaine de largement rempli, et ils n’ont qu’une envie:du Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, qui a interprété quelques tableaux sur des thèmes éclectiques (les retenter l’expérience en 2010!grands standards de ce genre musical si important, mélange de voiliers, le sport, les départements français, Après la période estivale, qui est propicecourants musicaux divers et variés. L’association Résonances est le cirque, la Princesse Diana…). à la récolte des timbres dans les pays deensuite entrée dans la danse par le biais de son atelier chant. Jacques Les huit jeunes philatélistes du club ont éga- vacances ou sur les cartes postales, lesBrel, Michel Berger, Lilicub et bien d’autres artistes ont ainsi été lement activement participé à cette expo- « timbrés » se réuniront les 1ers et 3e vendre-revisités par les différentes voix qui composent cet atelier. Quant sition en réalisant de superbes tableaux. dis du mois à la médiathèque de 18h àaux amateurs de danse, ils ont pu admirer les pas des membres de Un concours était en effet organisé à leur 20h. Ce sera l’occasion pour eux de fairel’association Skydance, venus faire une démonstration de rock and intention. C’est le public qui, au cours de des échanges, de préparer les expositionsroll, dont ils ont le secret… n ces deux jours, a eu l’importante et lourde pour la médiathèque ou d’autres évène- mission de les départager en inscrivant sur ments, de découvrir le monde au travers un bulletin de vote le prénom de leur coup des timbres, de partager leur passion et de cœur. Dimanche, à 17h, le dépouille- leur connaissance entre collectionneurs, ment des votes et la remise des prix a eu jeunes ou moins jeunes, amateurs ou confir- lieu en présence de Claude Louis, Maire- més, et de partager de grands moments adjoint à la Culture. d’amitié. Le premier prix a été attribué à Julie N. et Enfin, n’hésitez pas à consulter le site inter- à ses timbres d’oiseaux, le deuxième prix net de l’association (www.timbres-et- à Erwin B. et ses voitures, et le troisième bussy.fr), où vous pourrez contacter les prix à Sixtine F et ses animaux. Morgane, . philatélistes, qui seront bien évidemmentå L’atelier jazz du Conservatoire a revisité quelques grands standards. Pauline, Thomas, Hugo et Victor ont éga- présents au Forum des associations, lesç Ambiance sixties avec les danseurs de la troupe Skydance, chère à Emilio lement été récompensés pour leur travail. 4 et 5 septembre dans la grande salle du Ferrara. Les membres de l’association tentent de gymnase Herzog. n Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  7. 7. 8 Vie de la cité Pas de doute: à Bussy, on est litté- ralement dingue de BD, comme le proclame cette banderole! Festival « Bussy Dingue de BD » Bussy fait péter les bulles ! es bulles, des bulles et encore des D bulles ! Le festival « Bussy Dingue de BD », qui s’est déroulé les 12 et 13 juin à la médiathèque de l’Europe, a été une réussite totale. Entre les différents ate- liers organisés par les associations pré- sentes, les rencontres avec les nombreux å auteurs, les expositions, les projections de documentaires, sans oublier la qualité des planches remises par les participants aux concours de BD, les amateurs du neuvième è art en ont eu pour leur argent ! Un grand merci à toutes les associations qui avaient répondu à l’appel pour faire de cette pre- mière édition un succès, ainsi qu’aux deux parrains du festival, Anne-Sophie Servan- ç tie et Bloop, qui se sont investis tout le week-end. Un week-end que nous vous résumons en quelques clichés…n ê å Bloop, l’un des deux parrains du festival, auteur des célèbres Interludes, répond aux questions de la presse. ç Nguyen Hoang Phong, Marc Vialtet et Samuel Ramamisoa ont remporté les trois premiers prix du concours adultes. é Quant au podium des jeunes, il est un peu plus féminin: félicitations à Natacha Duhamel, Inès Mezerreg et à Romain Kramp pour leur talent naissant… é è Quelques bulles du premier prix du concours adultes… ê La gagnante du concours jeunes semble avoir été inspirée par King Kong, qui se promène dans les rues de Bussy! Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  8. 8. Vie de la cité 9 La Grand-Place, en pleine effervescence, recèle mille trésors que les promeneurs comptent bien débusquer. Le soleil a inondé le vide-greniers de Bussy! ue fait-on le dimanche? Une questionQ que l’on se pose bien souvent… Jour du seigneur pour certains, déjeunersen famille pour d’autres, tâches ménagères et tra- å çvaux extérieurs pour beaucoup… Bref, le der-nier jour du week-end n’a pas trop la cote! Alors,pour sortir de cette torpeur de fin de semaine,quoi de mieux qu’une petite promenade en ville?Surtout lorsque le vide-greniers annuel s’installesur la Grand-Place, sur le square Vitlina et surles trottoirs des rues adjacentes. De 8h à 18h,les places jonchées de mille objets ont attiré de é è ênombreux chineurs désireux de dénicher unebonne affaire. Et pour le plus grand bonheur detous, le soleil a honoré l’évènement de sa pré-sence, au point de voir fleurir des parasols decouleurs vives aux quatre coins des stands. Letemps a été si radieux que, pour la première fois å Sur les stands, il y en avait pour tous les goûts et pourde l’année, épaules, bras et jambes des partici- tous les âges: habits adultes et enfants, jouets, et mêmepants peu couverts se sont teintés d’une légère nourriture pour une pause déjeuner bien méritée!couleur rouge… La plupart des promeneurs ç Le square Vitlina a lui aussi sa dose de fantaisie avecfinissaient leur course au bord des lacs, et cer- ses bijoux japonais et ses peluches multicolores!tains se sont même aventurés à tremper leurs é On trouvait beaucoup d’accessoires pour jeunespieds dans l’eau fraîche. Bussy avait ainsi des airs enfants tels que des livres, des vêtements, des jeux… Ce sont les parents qui étaient contents!de vacances en ce dimanche 14 juin, à seulement è Les exposants se sont emparés des alentours de laun mois de Bussy Plage… Les lieux n’ont pas place, installant leurs stands entre les larges colonnesdésempli de la journée, et rien n’a pu contrarier de la rue Konrad-Adenauer.la bonne humeur générale, pas même quelques ê Tenir un stand, c’est surtout l’occasion de passer uneemplacements restés mystérieusement vides ! n bonne journée en famille ou entre amis… Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  9. 9. 10 Vie de la cité Souvenir français, 100 ans déjà Marcel Van der Noot brandit le drapeau du Comité du Souvenir français de Bussy, dont il assure la présidence. civile au sein de l’Aérospatiale. M. Van der Noot a fixé trois missions pour le Comité du Souvenir fran- çais à Bussy: « Conserver la mémoire de celles et de ceux qui sont morts pour la France ou qui l’ont hono- rée par de belles actions dans la gloire et dans l’ombre, afin de préserver la liberté et les droits de l’Homme, veiller et participer à l’entretien de leurs tombes et des monuments élevés à leur gloire, tant en France qu’à l’étranger, qu’ils soient connus ou inconnus, et enfin transmettre le devoir de mémoire aux générations suc- cessives en leur inculquant, par le souvenir de ces morts, un idéal de liberté et d’amour de la Patrie. » A lissue de cette cérémonie, le maire de Bussy, Hugues Rondeau a particulièrement insisté sur limportance de la présence du Souvenir français à e samedi 13 juin s’est déroulée la cérémonie L’objectif principal du « Souvenir français » est de Bussy. Une centaine de personnes, parmi lesquelles L de la remise du drapeau du Comité de Bussy Saint-Georges. Cette cérémonie est devenue une tradition depuis la création du«Souvenir fran- transmettre le flambeau du souvenir aux généra- tions futures. Chaque année, l’association emmène ainsi sur les lieux de mémoire plus de 40000 jeunes Chantal Brunel, Députée, le Père Baudouin Tour- nemine, aumônier militaire, le Sergent Wolniak, représentant la Légion Etrangère, les présidents des çais » il y a plus de 100 ans. Aujourd’hui, le Souve- gens. Le Comité buxangeorgien a été créé en 2008. Comités de Seine-et-Marne et les associations nir français compte plus de 200000 adhérents et Son président, Marcel Van der Noot était pilote patriotiques de Bussy Saint-Georges ont assisté à plus de 1600 comités à travers toute la France. dans l’Armée de l’air et ensuite dans l’Aéronautique cette cérémonie. n Jumelage allemand Bussy conviée à la fête annuelle de Meiningen D u 19 au 22 juin s’est tenue dans notre ville jumelle alle- å mande de Meiningen la fête annuelle appelée Hutesfest. Une délé- gation d’une douzaine de membres du comité de jumelage Bussy-Meiningen s’est ainsi rendue en Allemagne, ç accompagnée par Dominique Bijard et Stéphane Barnier, Conseillers muni- å Stéphane Barnier et Dominique Bijard cipaux respectivement délégués aux ont représenté notre ville lors des dif- férentes cérémonies officielles. jumelages et aux associations sportives. Le vendredi soir, une soirée conviviale ç L’équipe de football a terminé à la cin- quième place du tournoi amical orga- a réuni Allemands et Français dans une l’équipe senior du FC Bussy, emmenée où le poète Schiller a séjourné plu- nisé à Meiningen. chaleureuse ambiance autour de plats par Roland Aboukrat, qui a participé à sieurs mois, puis un musée en extérieur typiques de la Thuringe. Elle fut agré- un tournoi international. situé à l’emplacement du Rideau de un concours axé sur la pomme de mentée par un mini-concert préparé par Accueillis par le maire de Meiningen, fer qui, jusqu’en 1989, séparait dans terre a permis à Adrine Kaupp, du nos amis musiciens de l’Orchestre de les joueurs de Bussy ont terminé cin- les conditions que l’on sait le peuple comité de jumelage, de défendre la Croix Rouge, qui s’étaient produits quième du tournoi. Enchantés par l’ac- allemand. Dimanche matin avait lieu avec brio les couleurs de Bussy! avec la Grande Harmonie en cueil et l’organisation, les footballeurs la grande parade de toutes les asso- Après avoir assisté à une représentation avril 2008 au château de Ferrières, et sont déjà prêts à revenir l’année pro- ciations de la ville, avec en tête la théâtrale le dimanche soir, toute la délé- par un spectacle de danse inspiré de chaine ! La délégation française, reine de la fête, le maire de Meinin- gation buxangeorgienne est repartie le la comédie musicale Mamma mia. Le accompagnée par nos amis de Mei- gen, les élus de la ville allemande, les lundi matin en ayant à cœur de recevoir samedi matin, nos élus étaient au stade ningen, a visité plusieurs sites histo- élus de Bussy et les membres des deux nos amis allemands avec la même joie de Meiningen pour encourager riques autour de la ville: Bauerbach, comités de jumelage. Après le défilé, et la même convivialité. n Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  10. 10. Vie de la cité 11L’Institut du Fleuve tire le bilan de l’année été est arrivé. C’est le moment pour gine : Chine, Vietnam, Laos, Cambodge, Ë Fourniture de 10 machines à coudre pour uneL’ nous, Association « Institut du Fleuve » - Délégation de Marne-la-Vallée de vousfaire part de notre bilan de l’année écoulée 2008- Japon, Inde, Thaïlande et présentation d’un spectacle traditionnel. Notre délégation a aussi participé à d’autres ani- école technique gérée par des bénévoles (Thua Thien -Hué) Ë micro-crédit accordé pour un jeune afin 12009. Grâce au soutien des communes de Bussy d’ouvrir son petit commerce de fruits et mations: les Virades de l’Espoir, Fête de la mi-Saint-Georges et de Saint-Thibault-des-Vignes, légumes. automne, Fête de la musique… Grâce à vous,nous avons pu organiser de nombreuses anima- ces animations ont rencontré un très grand Ë parrainages de familles démunies et d’enfantstions tout au long de l’année: malades. succès et nous ont permis de récolter des fondsË les cours de Vietnamien à Bussy, qui pour soutenir nos projets en faveur des enfants Pour cette année 2009-10, nous espérons pour- accueillent 14 élèves petits et grands répartis pauvres, malades ou abandonnés qui nous tien- suivre les projets déjà initiés et en ouvrir d’autres. en deux niveaux. nent très à cœur. Pour cela, nous comptons sur votre soutien fidèle et surtout sur votre présence lors de nosË ateliers de cuisine vietnamienne organisés les Ainsi, au cours de cette année, nous avons pu sou- différentes animations : cours de vietnamien, mensuellement à Bussy et Saint-Thibault, qui tenir financièrement plusieurs projets: ateliers gourmands « cuisine vietnamienne » et regroupent entre 15 et 20 élèves, suivis d’un ËAide à la scolarisation de 75 enfants de la com- autres manifestations ponctuelles. déjeuner avec la famille des élèves dans une munauté ethnique Cham de Phan Rang Pour plus d’informations, n’hésitez pas à venir ambiance décontractée et conviviale. (80 km au Sud de Nha Trang) via les sœurs de nous voir au Forum des Associations à Bussy lesË soirée dansante annuelle de l’association, qui la St-Paul-de-Chartres. 4 et 5 septembre prochains. D’ici là, bonnes a rassemblé près de 150 spectateurs et danseurs ËSubvention à une école maternelle tenue par vacances à tous… n à Bussy. le Père Jean-Baptiste à Thanh Phong (Ba RiaË Fête de l’Asie, organisée pour la première la - Sud du Vietnam) pour l’achat de mobilier, CONTACT: Nguyet-Thu VO Institut du Fleuve - Présidente de la délégation fois à Saint-Thibault avec dégustation de matériel scolaire et une structure de jeux pour Marne-la-Vallée nombreux plats typiques de nos pays d’ori- enfants. Institutdufleuve.mlv@hotmail.fr Commémoration de l’Appel du Général de Gaulle 18 juin : une journée particulière juin 1940-18 juin 2009:18 « Il s’est battu pour remettre dans la presque 70 ans se sont guerre non seulement les Français, écoulés depuis le fameux mais la France. Il s’est battu pour faireAppel du Général de Gaulle ! Un jour reconnaître la « France Libre » par lessymbolisant la fierté de tout un peuple, alliés, a déclaré Chantal Brunel,qui a été commémoré comme chaque avant de conclure : « Le sens de nosannée à Bussy sous l’impulsion de l’Ami- réunions, de nos pensées, n’est pascale des Anciens Combattants. Son seulement de conserver des cendres,président, Robert Msili, ainsi que mais bien plus encore, comme dansHugues Rondeau et Chantal Brunel, le message du 18 juin du Général deDéputée de la huitième circonscription Gaulle, d’entretenir une flamme,de Seine-et-Marne, ont rendu un vibrant Chantal Brunel, Hugues Rondeau et Robert Msili ont rendu un la flamme de l’amour de notre payshommage au général de Gaulle. vibrant hommage au Général de Gaulle. et de ses valeurs. » n Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  11. 11. 12 Vie de la cité Au terme de la journée, tous les participants pren- Les 25, 26 et 27 septembre nent part à un lâcher de ballons multicolores aux- quels sont attachés des messages d’espoir. Les Virades de l’Espoir refont escale à Bussy étermination et combativité, voici D les caractéristiques de l’association « Vaincre la mucoviscidose ». Forte de 150 000 bénévoles et de parte- naires fidèles, l’association organise chaque année une grande manifestation à travers toute la France, connue sous le nom de Virades de l’Espoir. Le principe est simple. å Tout d’abord, il s’agit de sensibiliser le grand public à cette maladie génétique mortelle qu’on ne sait pas encore guérir. La mucoviscidose provoque des troubles digestifs et détruit les poumons des malades, obligeant 15 % d’entre eux à être reliés à une bouteille d’oxygène entre 8h et 24h par jour… Pour financer la recherche, l’association invite donc parents, enfants, groupes scolaires ainsi que tous les autres ç volontaires à venir « donner leur souffle pour ceux qui n’en n’ont pas » lors d’une marche, å L’année dernière, le baby-foot humain avait d’un parcours sportif ou d’une compéti- déjà attiré une foule de curieux! tion. Ainsi, les Virades proposent de nom- ç En fin de soirée, le public investit la piste pour se déhancher sur les rythmes entraînants du DJ. breuses activités autour de la respiration telle que la natation, la course, le cyclisme, Au programme de ces trois journées de le roller et… le football! Eh oui, les ama- mobilisation: grande kermesse, spectacles, teurs du ballon rond pourront s’essayer à soirée dansante et tant d’autres animations! un baby-foot grandeur nature où ils pren- Avec pour évènement phare une soirée spé- dront, le temps d’une partie, la place des ciale « La Télé qui chante », le vendredi petits bonshommes en plastique! Après les 25 septembre au gymnase Herzog, lors de jeux sportifs de laprès-midi, la fête conti- laquelle de nombreuses vedettes du petit nuera en chansons avec de nombreux écran et du spectacle viendront pousser la artistes, puis sur le dance floor. La finalité chansonnette. On annonce entre autres de ce projet est de récolter le plus de dons Patrice Laffont, Nelson Montfort, Thierry possibles, qu’ils viennent de particuliers ou Beccaro, Fabienne Thibeault, Tex… La ville d’entreprises: 95 % des ressources de l’as- aura également le plaisir d’accueillir Muriel sociation proviennent de la générosité du Hermine, championne de natation syn- public! Dans ce cadre est organisée pour la chronisée ainsi que Julien Laurence, fina- 11e année consécutive la Virade « Les liste de la Nouvelle Star 2004, deux parrains Portes de la Brie », dont Bussy Saint- qui apporteront leur soutien à l’action. Georges sera une fois de plus une partici- Alors, venez nombreux et soutenez l’asso- pante active. La ville vous invite à rejoindre ciation toute l’année sur le site www.vain- les festivités les 25, 26 et 27 septembre. crelamuco.org! n Bénévoles: à vous de jouer! Pour organiser une manifestation comme les Virades de l’Espoir, il faut une bonne dose de volonté et de persévé- rance, ce dont les organisateurs ne manquent pas! Mais il faut aussi d’innombrables coups de main pour que tout se déroule dans la plus parfaite sérénité. C’est pourquoi les Virades ont besoin de bénévoles… Si vous avez un peu de temps à consacrer à cette belle cause, vous pouvez contacter Marie-Evelyne Arbonel au 0164764783. Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  12. 12. Dossier 13POLICE MUNICIPALE:votre sécurité et votretranquillité assurées! La sécurité est un droit fondamental et l’une des conditions d’exercice des libertés individuelles et collectives. La Ville de Bussy fait totalement sienne ce principe et met au service de ses habi- tants une Police Municipale vigilante et efficace. Des agents expérimentés, des moyens d’intervention adaptés L a Police Municipale de Bussy a pour mission d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle a la charge de faire respec- ter les arrêtés municipaux, de constater les infractions et de les sanctionner. Elle a également des pouvoirs étendus en ce qui concerne le respect du code de la route (stationnement, infraction aux règles de circulation, contrôle de la vitesse, dépistage d’alcool…), mais aussi en matière de code pénal, de voirie routière, d’urbanisme, de santé publique… La P.M. agit sous l’autorité du Maire et travaille en concertation avec diffé- rents intervenants: les asso- ciations, le poste de police de Ferrières-en-Brie et le Com- missariat de Lagny-sur-Marne, avec lesquels la collaboration est parfaite. Ses agents ont tous la qualité d’Agents de Police Judiciaire Adjoints. Composée de 45 fonction- naires comprenant des policiers, des agents de sur- veillance de la voie publique, du personnel administratif, elle est placée, depuis mars 2008, sous la responsa- bilité d’Alain Dubourdieu, chef de service. La Police Suite en p.14 Ë Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  13. 13. 14 Dossier Municipale s’organise en brigades adaptées à l’objectif recherché : ‚ UNE BRIGADE D’ÎLOTAGE: cette brigade joue pleinement son rôle de proximité, tra- vaille en contact perma- nent avec les habitants, les commerçants, les gardiens d’immeubles, les établissements scolaires, les associations. Elle pré- vient et détecte les problèmes pour y apporter les solu- tions nécessaires. Elle patrouille à pied, en VTT ou en scooter: c’est une équipe d’intervention très rapide, même dans les endroits les plus isolés. ‚ UNE BRIGADE CANINE: Deux maîtres-chiens ont été récemment intégrés dans chacune des deux brigades de nuit. Un millier de logements verront cet été le passage des policiers municipaux dans le cadre de l’Opération Tranquillité Vacances. ‚ UNE BRIGADE ÉQUESTRE: Bussy offre à ses en charge de nous indiquer le degré de sécurité de la mois payables à terme échu dans le cadre d’un contrat habitants de nom- ville, grâce à des réunions périodiques permettant d’abonnement. Aujourd’hui, une centaine de pavillons breux espaces verts; d’identifier les problèmes d’insécurité et d’y apporter ou d’entreprises bénéficient de ce dispositif. le cheval permet un les réponses adaptées. » déplacement facile, Outre leurs actions quotidiennes de proximité des habi- L’Opération sur un mode écolo- tants sur le terrain, les policiers municipaux ont aussi en gique, pour la sur- charge la gestion de dispositifs essentiels pour la tran- Tranquillité Vacances veillance des zones quillité de Bussy Saint-Georges: la télésurveillance, Autre action, tout à fait d’ac- de parcs et jardins. Sur son cheval, le policier muni- l’Opération Tranquillité Vacances et la sécurité routière. tualité : l’Opération Tran- cipal a une bonne visibilité pour ses actions d’ob- quillité Vacances ! Depuis servation et de prévention. En cas de problème, la prestance de l’animal facilite une intervention La télésurveillance 1995, date de son lance- ment, elle connaît un succès très rapide et impressionne les fauteurs de trouble. Mis en place en croissant auprès des Buxan- juin 2007, suite à l’en- georgiens. Pour en bénéfi- Mais la Police Municipale a parfois un rôle plus quête « Prévention/Sécu- cier, il suffit d’en faire la « festif ». Elle participe, par exemple, à la bonne rité » réalisée dans la ville demande en remplissant un organisation et au bon déroulé des activités telles début 2007, ce système formulaire à se procurer que les brocantes, spectacles, défilés… Fonction- permet, à distance, de auprès de la Police Munici- nant 24h sur 24, 7 jours sur 7, elle est installée renforcer la sécurité des personnes et des biens par le pale ou à télécharger sur le site de la Ville. Une fois dans des locaux situés en plein centre-ville. Son raccordement des alarmes des habitants au poste de inscrit, des patrouilles de surveillance passent de numéro d’appel est facilement mémorisable puis- la Police Municipale. Disponibles 7 jours sur 7, 24h manière régulière, mais aussi aléatoire, pour veiller qu’inspiré du célèbre 22, bien associé à la police sur 24, ces agents peuvent intervenir immédiatement sur le domicile des habitants pendant la période de dans l’imaginaire collectif: 0164662222! en effectuant en première intention un contre-appel au vacances indiquées, nuit et jour. Chaque été, entre domicile de l’abonné. En effet, dès que le système 700 et 1000 logements, des pavillons pour l’essen- détecte une tentative d’intrusion, il envoie une informa- En concertation tion numérique par le biais d’un transmetteur à la sta- tiel, sont sous la protection vigilante des policiers municipaux. La Police Municipale travaille en concertation avec tion centrale située dans le poste de la PM. Celui-ci tous les acteurs de terrain qui se retrouvent au sein du adapte alors sa réaction en fonction d’un protocole Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délin- défini d’intervention. En cas d’absence de réponse ou La sécurité routière quance (CLSPD). Cette instance coordonne toutes les de mauvaise identification de l’interlocuteur, les agents En matière d’insécurité routière, il est à déplorer le actions des partenaires que sont ensemble les élus sont présents sur place en moins de 5 minutes. La télé- manque de civisme de certains conducteurs: vitesse locaux, les représentants de l’État, les responsables surveillance nécessite la mise en place d’un système excessive en agglomération, alcoolisme au volant, des services sociaux, les représentants des associa- d’alarme installé par des entreprises agréées par la non-respect des feux tricolores, des stops, des lignes tions travaillant dans le domaine de la prévention, de Ville afin de garantir son bon fonctionnement pour le blanches, circulation en sens interdit, non-respect des la sécurité ou de l’aide aux victimes. Comme le souli- raccordement au poste de police (entreprise pouvant priorités… La municipalité a donc décidé de lutter fer- gnent de concert Olivier Martel, Maire-Adjoint à la intervenir 24h sur 24, en capacité tant géographique mement contre cette « délinquance routière » avec Prévention et à la Sécurité, et Corinne Van der Noot, que technique d’intervenir dans les douze heures sui- l’installation de nouveaux feux tricolores et de nou- Conseillère municipale déléguée au CLSPD, « cet vant un dysfonctionnement…). Son coût est à la charge veaux ronds-points, pour contraindre les automobi- organisme est pour Bussy comme une centrale météo des habitants pour 1 euro par jour, soit 30 euros par listes à ralentir. Des panneaux lumineux de Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  14. 14. Dossier 15 pré-signali- mauvaises intentions; un effet dissuasif, car elle permet paux axes routiers d’entrée dans la commune, afin que sation ont l’intervention rapide des forces de police et donne tout le public ait la faculté de décider ou non d’entrer en toute été mis en de suite des éléments d’information permettant l’accé- connaissance de cause dans la zone de visionnage place aux lération des procédures et la résolution des problèmes. des caméras. Pour le respect de la vie privée, les zones abords de Des caméras placées en hauteur, avec un dôme anti- d’habitat sont exclues de cette surveillance, seuls l’es- toutes les vandalisme, filment ce qui se passe dans leur zone de pace public, la rue et les accès à des bâtiments publics écoles, les visionnage. Elles sont actuellement en cours d’installa- sont filmés. À cet effet, les ouvertures des immeubles passages tion et le système, une fois opérationnel, fonctionnera d’habitation sont systématiquement masquées.cloutés ont été surélevés parallèlement, la sécurité des de la manière suivante : les images seront conservées Dans le cadre de la loi n° 95-73 d’orientation et de pro-enfants étant un objectif prioritaire. Afin de lutter contre selon une durée définie par arrêté préfectoral et il sera grammation relative à la sécurité du 21 janvier 1995,les « fous du volant », la Police Municipale a égale- procédé ensuite à leur destruction. Elles constitueront un toute personne intéressée peut avoir accès aux enregis-ment été équipée de jumelles Eurolaser pour les élément de preuve et pourront être ainsi utilisées lors trements qui la concernent et en vérifier la destruction.contrôles de vitesse et d’éthylomètres. d’une procédure judiciaire. Le contrôle du dispositif est strictement encadré: il est placé sous la responsabilité légale du Maire, chargéLe projet de de veiller à son bon fonctionnement et sous la respon- sabilité opérationnelle du chef de la Police Municipalevidéosurveillance pour son exploitation. Seul ce dernier a accès aux don-L’installation de la vidéosurveillance fait l’objet de nom- nées des enregistrements et peut décider de leur sau-breux débats, mais il est maintenant admis par 78 % vegarde sur un support amovible et non réinscriptibledes Français (source: sondage IPSOS/Ministère de aux fins de transmission aux services de la Police Natio-l’Intérieur 2007) et les Buxangeorgiens ont confirmé nale. En son absence, seules sont compétentes les per-cette tendance lors de l’enquête « Prévention/Sécurité » sonnes nommément désignées par le Maire de Bussyréalisée début 2007, en s’y montrant favorables à Alain Dubourdieu, chef de service de la Police et le Préfet de Seine-et-Marne. Les personnes habilitées municipale.80 %. Bien encadrée par les lois et règlements relatifs pour regarder les images sont des agents de la policeaux libertés publiques et à la protection de la vie privée, municipale, possédant un agrément et une assermen-uniquement destinée à la surveillance du bon ordre,de la sécurité et de la salubrité publiques, la vidéosur- tation. Ils reçoivent tous une formation spécifique afin Pour une d’apprendre à analyser les images. L’habilitation se faitveillance est maintenant considérée comme un moyen sur proposition du chef de la Police Municipale, vali- tranquillité accrueefficace pour lutter contre l’insécurité dans les lieux dée par le Maire de Bussy et le Préfet. Les agents et offi- En conclusion, pour la sécurité et la tranquillité de notrepublics et contre les nouvelles formes de délinquance ciers de la Police Nationale et le Procureur de la ville, les policiers municipaux sont les interlocuteurs de(agressions, dégradations de biens publics…). Elle République de Meaux sont également autorisés à vision- proximité repérés et reconnus comme tels. Alainrépond à différents objectifs: la prévention et la protec- ner les images. Ils travaillent dans un poste central de Dubourdieu, chef de la Police Municipale, en donnetion des personnes et des biens contre les actes de délin- supervision installé dans les locaux de la Police Muni- plusieurs explications: des agents compétents, un fonc-quance, la sécurité routière, la protection des bâtiments cipale, sécurisé, avec un dispositif d’accès. L’accès aux tionnement 7 jours sur 7, 24h sur 24, des équipementsmunicipaux et leurs abords, l’aide aux personnes en dif- postes informatiques servant à la visualisation des de qualité, adaptés à toutes les formes d’interventionficulté sur la voie publique. images se fait également par code. nécessaires, une bonne ambiance de travail, avecLa vidéosurveillance a un double effet: un effet préven- L’information du public est faite par voie d’affichage, par une vraie solidarité dans l’équipe, des relations excel-tif car, dans la plupart des cas, l’installation de camé- des panneaux d’information situés en amont des zones lentes et complémentaires avec la Police Nationale,ras incite à un comportement correct, calmant ainsi les de visionnage des caméras, ainsi que sur les princi- qui se concrétisent par exemple par des contrôles rou- tiers en commun, par l’accueil par la Police Municipale de stagiaires de la Police Nationale, un dialogue per- manent avec Olivier Martel, Maire-adjoint délégué à la prévention et à la Sécurité. Mais rien n’est jamais acquis dans un domaine aussi sensible, et la Police Municipale a toujours en tête la nécessité de travailler en confiance avec les habitants et de rester toujours d’une grande vigilance… n POLICE MUNICIPALE, 38/40 boulevard Antoine-Giroust Bureaux ouverts 7 jours sur 7, 24h sur 24. Tél.: 0164662222 POSTE DE POLICE DE SECTEUR, 26 bis rue Jean-Jaurès, 77164 Ferrières-en-Brie. Tél.: 0164764188. COMMISSARIAT DE LA POLICE NATIONALE, 9 allée Vieille-et-Gentil, 77400 Lagny-sur-Marne. Tél.: 0164126868 17 ou 112: appel d’urgence général Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  15. 15. 16 Dossier 3 QUESTIONS À OLIVIER MARTEL, Maire-Adjoint délégué à la Prévention et à la Sécurité « Rendre notre ville toujours plus sûre » ¢ Quel bilan faites-vous de l’ac- tion de la Police Municipale de Bussy? ‚ Olivier Martel Je crois que, grâce à une vigi- lance constante, nous parvenons à notre objectif: assurer une politique à la fois préventive et répres- sive, grâce à la proximité et la confiance établies par les agents avec les habitants, et grâce à la diver- sification des moyens d’intervention qu’ils utilisent (patrouilles pédestres, équestres, motorisées…). Cette efficacité est aussi renforcée par l’excellente qualité des relations établies avec la Police Natio- nale. La Police Municipale et la Police Nationale travaillent vraiment main dans la main au service verra bientôt le jour. Notre municipalité s’engage veillance. Les caméras sont en cours d’installa- des Buxangeorgiens, en toute confiance et en à ce que les effectifs de la Police Municipale sui- tion, près du RER en ce moment, puis dans complémentarité. Je tiens à profiter de l’opportunité vent cette évolution, pour que la qualité du service d’autres parties de la ville; il s’agira ensuite de qui m’est offerte pour remercier Alain Dubourdieu, rendu reste constante. faire des aménagements techniques et d’assurer chef du service de la Police Municipale, et son le recrutement des effectifs nécessaires pour que équipe pour tout le travail assuré sur le terrain. Leur ¢ Quelles actions vous paraissent le système soit opérationnel d’ici quelques mois. action préventive est essentielle mais, dans les prioritaires? coups durs, ils sont aussi présents, en sachant ¢ Nous voici en été! Quelles sont prendre des risques avec courage pour mener à ‚ Olivier Martel Notre population est les mesures particulières pré- bien leurs missions. Ainsi, il y a quelque temps, un jeune; la protection des écoles est l’une de nos vues? agent a sauvé de la noyade un habitant qui ten- priorités. Il me paraît important de développer tait de se suicider: son acte de bravoure lui a valu ce sujet, car il est exemplaire de la manière dont ‚ Olivier Martel Notre ville présente la par- une décoration et une lettre du Préfet à ses col- nous entendons mener les choses. Tout d’abord, ticularité d’avoir beaucoup d’espaces verts, lègues; lors d’un récent incendie, la Police Muni- une politique de prévention : un agent de la de jardins, de lacs, qui attirent, et c’est natu- cipale est intervenue immédiatement, avant Police Municipale est présent à chaque entrée rel, beaucoup de monde. Pour que la tran- l’arrivée des pompiers, dans un immeuble ravagé et sortie d’école, sur chaque groupe scolaire, quillité demeure pour tous, dans le cadre par les flammes, et a évacué et mis en sécurité les pour garantir la sécurité des enfants et de leurs d’une politique de prévention et en cas de habitants. Les agents sont également intervenus en accompagnants, les protéger des tentatives de répression nécessaire, les patrouilles de la flagrant délit sur un cambriolage. rackets ou d’agressions. En cas d’incident, nous Police Municipale sont intensifiées. Enfin, je tiens à assurer la population que notre mettons en place les dispositifs correctifs néces- Des moyens qui prouvent leur efficacité sont vigilance est constante, que nous ne nous satisfai- saires, en concertation. Ainsi, lors d’un accident en place, tels que la télésurveillance et l’Opé- sons pas de ces bons résultats. Des incidents peu- ayant entraîné des blessures graves pour une ration Tranquillité Vacances. Je suis convaincu vent se produire, mais nous avons vraiment la personne âgée renversée par un cycliste devant que la conjonction du sens des responsabili- volonté de mettre au service de la population une le groupe scolaire Guibert, collégialement avec tés des habitants, protégeant mieux leurs Police Municipale de proximité, opérationnelle, les associations de parents d’élèves, des travaux biens, la solidarité entre voisins et la vigilance sachant travailler en souplesse, mais aussi avec visant à ralentir la vitesse des cyclistes ont été des services de Police permettront à chacun de fermeté quand il le faut. programmés. profiter de l’été en toute tranquillité. Je souhaite Par ailleurs, la population de Bussy est en constante Nous voulons aussi rendre notre ville toujours plus donc de très agréables vacances à tous les augmentation, le nouveau quartier du Sycomore sûre grâce à la mise en place de la vidéosur- Buxangeorgiens ! n Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  16. 16. Vie municipale 17 Inauguration de la nouvelle crèchePetit à Petit: 60 berceaux supplémentaires à Bussy! est sous une température quasi-canicu-C’ laire qu’a été inaugurée la crèche Petit à Petit, le mardi 30 juin. Ouverte auxbambins dès le mois d’avril, cette nouvelle structured’accueil de la petite enfance, d’une capacité de 60berceaux, est la deuxième gérée à Bussy en déléga-tion de service public par l’entreprise Maison Bleue.Ou plutôt la troisième, car Sylvain Forestier, le pré-sident de Maison Bleue, s’est plu à rappeler, en pré-ambule, que Graine de Paradis, forte de ses 90berceaux, peut être considérée comme une doublestructure… Comme son aînée, Petit à Petit se carac-térise par une architecture harmonieuse et très pra-tique, avec de nombreux équipements en bois etune multitude de petits espaces, où les bambinspeuvent pleinement s’épanouir. Une vingtained’emplois ont été créés pour le fonctionnement decette crèche, dirigée par Géraldine Broband, qui aété visitée, lors de cette inauguration, par les diffé- C’est au maire de Bussy qu’est revenu l’honneur de couper le ruban symbolisant l’inaugurationrents partenaires du projet. Hugues Rondeau, officielle de la crèche Petit à Petit.le maire de Bussy, n’a d’ailleurs pas manqué de les efforts importants de la Ville de Bussy en matièreremercier. « Par cette inauguration, nous poursuivons d’accueil de la petite enfance, alors que Roger Tri-notre plan ambitieux de création de 350 places de pier, premier vice-président de la CAF 77, a notam-crèches, a-t-il déclaré. Cet effort de la commune n’au- ment annoncé la mise en place de nombreusesrait bien entendu pas été possible sans l’aide de nos par- places supplémentaires dans le département d’ici àtenaires.»Le Président du Conseil général, Vincent 2012! Cela commencera d’ailleurs par Bussy, carEblé, a quant à lui rappelé la volonté du Départe- notre ville verra dans quelques mois l’ouverturement d’assurer les meilleures conditions d’accueil d’une nouvelle crèche de 90 berceaux, dans le quar-pour tous les enfants seine-et-marnais, qui se mani- tier de la gare RER, confiée, en délégation de ser-feste, entre autres, par le Plan 1000 places en crèches vice public, à la société Crèches de France.en 5 ans. «Depuis le 1er janvier 2006, nous en sommes Rendez-vous est pris… nà 921 places. Autant dire que notre objectif sera bien- Le président du Conseil général, Vincent Eblé,tôt largement dépassé»,s’est-il félicité. Egalement pré- a promis de revenir à Bussy en fin d’année PETIT À PETITsents lors de cette inauguration, Chantal Brunel, pour inaugurer la nouvelle structure de 90 ber- 44 avenue du Général-de-GaulleDéputée de la huitième circonscription, a salué les ceaux, du côté de la gare… Tél.: 0164772823 Portes ouvertes du RAMLes assistantes maternelles font connaître leurs missions L e relais assistantes maternelles a organisé une journée Une mission que toute l’équipe a parfaitement remplie lors de portes ouvertes le samedi 27 juin afin de communiquer cette journée, où étaient présentés, en quelques panneaux, au plus grand nombre sur ses fonctions et son rôle. les rôles principaux du relais. Les parents ont ainsi pu prendre Situé au 11 rue de la Pyramide, le RAM est d’abord et avant part aux différents ateliers organisés par l’équipe du RAM, tout un lieu de rencontre et d’accompagnement destiné à la alors que leurs enfants pouvaient se détendre dans l’espace fois aux parents et aux professionnels de l’accueil à domicile. de jeux ouvert pour l’occasion. A Bussy, ce ne sont pas moins Son personnel est ainsi présent pour vous aider à trouver les de 135 assistantes maternelles qui sont agréées par les ser- réponses aux questions que vous vous posez en ce qui vices de la Protection maternelle et infantile. n concerne les conditions d’accueil des tout-petits à Bussy. « Les RELAIS parents sont très souvent perdus quand il s’agit de faire appel ASSISTANTES à une assistante maternelle. De leur côté, les assistantes mater- MATERNELLES nelles peuvent parfois se sentir isolées et mal reconnues », DE BUSSY confie Valérie Laborde, directrice du RAM. « Nous sommes 11 rue de la Pyramide là à la fois pour les aider, les rassurer et les conseiller. » Tél.: 0164770905 Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009
  17. 17. 18 Vie municipale Des appareils ExerciZEN derrière la mairie Un univers de santé et de bien-être pour tous ès le mois d’août, la ville D de Bussy va mettre à la dis- position des habitants qui souhaitent allier exercice phy- sique, détente et relaxation, un concept innovant et intergénéra- tionnel. C’est ainsi que la décision a été prise d’implanter, à côté de la mairie, cinq appareils distribués par Cyril FLACHAIRE de Carola HANSEN CARDON qui ROUSTAN, gérant de la société embellira le site pour lui donner Galitzine Europe, société buxan- un aspect arboré, convivial et georgienne qui commercialise les bucolique. Ces appareils étant appareils de gymnastique en plein tout autant destinés aux jeunes air de la marque ExerciZEN®. qu’aux adultes, aux seniors et ExerciZEN® est une entreprise bientôt aux handicapés, chacun dont 90 % de l’analyse de la sera maintenant l’heureux loca- valeur est française, qui conçoit et taire, quand il le décide, de commercialise une centaine d’ap- quelques heures ou de quelques pareils en acier ou en inox permet- minutes d’activités sportives ou tant, été comme hiver, et sans ludiques ! L’entreprise équipe déjà tenue particulière, de bénéficier d’autres communes en France, des bienfaits de la nature, du bon mais Bussy Saint-Georges est la air et de la lumière durant toute première de la circonscription. Le l’année. Ces appareils permettent, concept s’est ainsi développé au gratuitement, de s’échauffer, de sein des parcours de santé, des s’étirer, de se muscler et de se maisons de retraite, des maisons détendre au sein d’un cadre de vie pour jeunes autistes, mais aussi propice au développement des entreprises privées qui ont durable et à l’amélioration du adopté, pour le bien-être de leurs capital-santé. C’est la paysagiste employés, une démarche Respon- sabilité Sociétale des Entreprises (RSE), telles VINCI ou CARI (BTP), mais aussi ERDF. Vous serez donc les bienvenus sur cet emplacement pour un moment de convivialité et de gymnastique douce… n Plus d’infos sur le site www.exercizen.com Du 18 au 25 octobre avec le comité de jumelage Prix par personne : Israël dévoile ses charmes 1150 € vis aux amateurs de voyages : le comité de jumelage A CE FORFAIT COMPREND : israélien, présidé par Brigitte Abergel, organise du - Le bus Bussy Saint-Georges / CDG / - Guide francophone diplômé 18 au 25 octobre un voyage en Israël. Au pro- Bussy Saint-Georges - Les frais d’entrées aux sites gramme de cette escapade, les visites des principaux sites tou- - Le transport aérien au départ de Paris- - 1 nuit en hôtel 3* à Tel-Aviv ristiques de ce magnifique pays : Haïfa, Saint-Jean-d’Acre, Charles-de-Gaulle - 2 Nuits au kibboutz musée archéologique du Golan, source du Jourdain, lac de - L’accueil et l’assistance aéroport - 4 Nuits en hôtel 4* à Jérusalem Tibériade, Beit Shean, Jérusalem l’Ancienne (mont des Oli- - Le transfert aéroport / hôtel / aéroport - Les petits-déjeuners viers, Saint Sépulcre, Mur des Lamentations…), Jérusalem la - 6 jours de visites touristiques - 3 déjeuners en cours de route Nouvelle, découverte de la Mer Morte… Sans oublier un pas- - Le bus climatisé de luxe durant les excursions - 7 dîners aux hôtels sage obligé dans notre ville jumelle de Kyriat Ekron le mercredi 21 octobre pour une rencontre amicale avec ses habitants. Renseignements et inscriptions auprès de Michèle au 0148743012 Bussy Saint-Georges N° 113 - Juillet 2009

×