Lesinnovateurs
1818
Guillaume Zanlorenzi
P-DG d’OCF devant
une vitrine de la marque.
Q
u’y a t-il dans une vitrine réfrigérée ? Un meuble...
19
AU CŒUR DE L’INNOVATION
Igloo System, le froid du futur
De prime abord, c’est une vitrine OCF, avec
toutes les caractér...
20
Social Unit tisse
les réseaux
20
E
n février 2013, Social Unit annonce fièrement : « La
Ville de Clermont-Ferrand en po...
21
AU CŒUR DE L’INNOVATION
Une campagne électorale en
temps réel
« A l’heure des réseaux sociaux et d’une
communication de...
WANTED
#INNOVATEURS
Partagez votre innovation ou saluez celles des autres sur Twitter via #innovateurs
Lançons le mouvemen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les #innovateurs : Guillaume Zanlorenzi (OCF) et Arnaud Mazard (SocialUnit)

804 vues

Publié le

Qu’ils soient créateurs ou repreneurs, les Innovateurs qui figurent dans cet ouvrage ont été choisis spécifiquement par leur CCI parce qu’ils symbolisent cet esprit d’ouverture, propice aux découvertes et aux grandes avancées.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
804
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
40
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les #innovateurs : Guillaume Zanlorenzi (OCF) et Arnaud Mazard (SocialUnit)

  1. 1. Lesinnovateurs
  2. 2. 1818 Guillaume Zanlorenzi P-DG d’OCF devant une vitrine de la marque. Q u’y a t-il dans une vitrine réfrigérée ? Un meuble en bois, sou- vent sur mesure, un bloc de production de froid, du vitrage et quelques tubes néon pour éclairer les produits… Ça, c’était avant qu’OCF ne lance une série d’innovations qui ont fait date dans le petit monde de la vitrine industrielle. En 2007, Guillaume Zanlorenzi rachète l’entreprise vendéenne après 14 ans dans l’ha- billement haut de gamme. « J’avais, explique t-il, l’expérience selon laquelle un magasin bien agencé, bien éclairé, génère des ventes supplémentaires. Cela vaut aussi pour une vitrine réfrigérée qui se doit de mettre en valeur les produits et pas seulement les maintenir au froid. » Dès 2008, OCF lance des recherches sur les diodes électrolumines- centes pour remplacer les tubes fluo qui chauffent et assèchent les produits. La société vendéenne développe un ruban de LED avec une entreprise partenaire. « Nos LED première génération don- naient la puissance d’une moitié de tube fluo, se souvient le P-DG. Aujourd’hui, une LED égale deux tubes. Mais il nous a aussi fallu travailler sur les rendus lumineux. Les blancs étaient violents. Avec l’aide d’un ingénieur spécialisé, nous sommes arrivés à produire un ruban de LED que nous adaptons pour chaque typologie de pro- duits. Pour un chocolatier, on va être sur un blanc chaud, relative- ment faible ; pour des pâtisseries, un blanc chaud plus soutenu, pour du poisson et de la viande, un blanc rosé… ». Pour les artisans qui adoptent ces nouvelles vitrines, les résultats ne se font pas attendre : entre 20 et 50 % de chiffre d’affaire sup- plémentaire, avec des produits identiques, uniquement grâce à une meilleure mise en valeur ! D’autant qu’entretemps, OCF a breveté son plateau 3 en 1 qui a l’avantage de présenter une surface plane, sans obstacle visuel, ni grille de récupération de froid disgracieuse. Facile en apparence, mais la mise au point de ce plateau a nécessi- té de revoir l’intégralité des flux d’air. OCF booste les ventes de ses clients PAYS DE LOIRE
  3. 3. 19 AU CŒUR DE L’INNOVATION Igloo System, le froid du futur De prime abord, c’est une vitrine OCF, avec toutes les caractéristiques de la marque : élé- gante, silencieuse, lumineuse, avec ses LED inté- grées dans le vitrage. L’innovation, cette fois-ci se cache sous le capot : un système de produc- tion de froid sans gaz ni compresseur, autrement dit totalement révolutionnaire. Mis au point par l’entreprise alsacienne Cooltech Applications, qui a déposé près de 200 brevets mondiaux, le MRS, Magnetic Refrigeration System produit du froid au moyen de matériaux magnétocaloriques sou- mis à un champ magnétique de faible intensité. Finis les compresseurs bruyants et qui tombent en panne et surtout les gaz à effet de serre. Le MRS de Cooltech permet d’économiser jusqu’à 50  % de consommation électrique, il dégage moins de chaleur, produit un froid plus stable, et avec un moteur qui tourne à 120 tours minute, dure plus longtemps. A la pointe de l’innovation dans le froid, OCF n’a pas tardé à réagir. La so- ciété vendéenne a été la première à adopter ce système révolutionnaire dans sa vitrine Igloo, aussitôt récompensée d’un Trophée au salon Europain 2014, décerné par les professionnels de la boulangerie-pâtisserie française. 19 « Faire du froid c’est mécanique, résume le P-DG d’OCF. Vous comprimez ou vous détendez un gaz. Mais maintenir un coussin d’air à 2 °C dans une vitrine ouverte, quand il fait 30 °C à l’exté- rieur, c’est notre métier, notre vrai savoir faire. Il n’y a pas de modèle mathématique, nous tes- tons nos flux dans des chambres noires avec un tout petit peu d’éclairage et des fumigènes, comme en Formule 1… » OCF est ainsi parvenu à obtenir la certification européenne la plus élevée (fonctionnement dans un air ambiant de 35 °C et 70 % d’hygrométrie), en y adjoignant un système de désembuage dy- namique. Parmi les autres innovations : une bru- misation pour grands chocolatiers et pâtissiers, avec des gouttelettes qui ne dépassent pas les 2 microns, de sorte qu’elles ne gèlent pas et ne se déposent pas sur les produits en exposition. Un an de travail et un nouveau brevet à la clé. Le savoir faire d’OCF intéresse désormais les restaurants et les hôtels de luxe qui apprécient de pouvoir mettre en scène leurs pâtisseries et même leurs bijoux et accessoires dans ces îlots vitrines habillés de laiton, de cuir et de bois pré- cieux… En jouant la carte du luxe et de l’innova- tion, OCF est armée pour aller à l’export, nouvel objectif stratégique des années à venir. Activité : création et fabrication de mobiliers réfrigérés et secs pour les artisans boulangers, chocolatiers, bouchers, traiteurs… Effectifs 2014 : 55salariés dont 4 au bureau d’étude C.A. 2013 : 6millions d’euros Brevets : éclairage LED (2008) plateau 3 en 1 (2012) pont de lumière (2013) brumisation - hygro+ (2013) www.ocf.fr OCF RD 960 Bis La Barbière - Sigournais 85110 Chantonnay
  4. 4. 20 Social Unit tisse les réseaux 20 E n février 2013, Social Unit annonce fièrement : « La Ville de Clermont-Ferrand en pointe sur les réseaux so- ciaux ! ». Cette visibilité, bien au-delà de ce que lais- serait espérer son statut de 23e ville de France en terme de population, la met au 3e rang des villes suivies sur Face- book et au 9e sur Twitter. Et si l’entreprise de conseil en stratégie numérique s’en félicite, ce n’est pas seulement parce qu’elle est installée dans la préfecture du Puy-de- Dôme, mais surtout parce que c’est à elle que Clermont doit cette popularité. Fondée en mai 2011 par Arnaud Mazard, venu de l’univers du divertissement, Claire Faure, spécialiste en droit des médias, et Thibaut Dabonneville, informaticien et manageur, Social Unit a essaimé au- jourd’hui à Lyon, Paris et Montpellier. « A notre proposi- tion initiale de conseil, détaille Arnaud Mazard, nous avons AUVERGNE
  5. 5. 21 AU CŒUR DE L’INNOVATION Une campagne électorale en temps réel « A l’heure des réseaux sociaux et d’une communication de plus en plus connectée, lejdc. fr s’associe à Social Unit pour vous proposer un espace consacré à l’activité numérique des candidats pendant toute la campagne. Vous pourrez ainsi suivre leurs propos, découvrir leur influence, mais aussi participer aux débats grâce aux réseaux sociaux. Les candidats peuvent également s’inscrire pour figurer sur cet espace interactif. » Derrière cet annonce du Journal du Centre, appartenant au groupe Centre-France, se cache une première réalisée par Social Unit à l’occasion des élections municipales de 2014. Lancé deux mois avant l’échéance, le site permettait aux électeurs et aux candidats de se tenir informés et d’échanger. Pour le groupe Centre-France, il avait l’avantage de déterminer les points chauds sur un territoire par titre de presse et d’orienter les rédactions vers la demande du lectorat. Au printemps dernier, le vote n’était pas encore électronique, mais la campagne le devenait enfin ! greffé une offre technologique avec Social Unit Data, puis la création de contenus avec Social Unit Content. De la réflexion stratégique à la mise en place opération- nelle, nos différentes entités permettent d’accompa- gner nos clients dans tous leurs besoins numériques. » Shopperly en est l’exemple parfait. Cette application gratuite, développée par l’entreprise clermontoise, alerte les consommateurs en temps réel sur offres commerciales qui sont susceptibles de les intéresser, en fonction du lieu où ils se trouvent et des préférences 21 Activité : conseil en stratégie numérique Effectifs 2014 : 10salariés C.A. 2013 :305 200euros www.socialunit.fr Social Unit SARL 19 cours Sablon 63000 Clermont-Ferrand Arnaud Mazard cofondateur de Social Unit, est originaire de Clermont-Ferrand et a choisi d’y revenir pour créer sa société. renseignées sur leur profil. Les informations émanent de clients de Social Unit : centre commercial, chaîne de magasins, association de commerçants en cœur de ville... « Le principe est le même qu’avec les grands ac- teurs de la vente sur Internet, explique Arnaud Mazard, mais ici l’offre est physique et le consommateur va se déplacer pour y avoir accès. » En mars 2014, Social Unit faisait un bilan de l’application Shopperly dévelop- pée pour le centre commercial Les Sept Chemins de Vaulx-en-Velin (69) en juin 2013 : « Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 500 téléchargements de l’ap- plication effectués par des clients captifs sur 3 mois, + 20 % de trafic dans le centre, + 11 % de chiffre d’af- faires en juillet 2013, +  19 % de chiffre d’affaires en août 2013. » Clermont-Ferrand expérimente Dusk avec succès Les dirigeants de Social Unit, et en particulier Arnaud Mazard, ancien responsable communication dans l’industrie du spectacle, savent qu’une bonne partie de la consommation dans une ville est culturelle et hédoniste. Ils ont donc également développé Dusk, une application vouée à l’univers du divertissement. Que l’on réside dans une ville ou que l’on y séjourne pro- visoirement, cet outil permet à ceux qui ont connec- té leur smartphone et paramétré leurs préférences de recevoir l’information sur l’ensemble des offres cultu- relles, animations, salons et expositions, détaillés et géolocalisés. Clermont-Ferrand expérimente le modèle avec succès. A côté de gros clients comme Coca-Cola Entreprise ou la SNCF, Social Unit développe aussi des solutions pour la communication des municipalités. Sans oublier d’ac- compagner des PME, quand il ne s’agit pas de lancer une application que l’entreprise rentabilise elle-même, comme c’est le cas de Dusk. Une diversification qui permet d’envisager l’avenir avec optimisme. « Notre ambition, conclut Arnaud Mazard, est de pouvoir conti- nuer à proposer de nouvelles solutions et créer de l’em- ploi, bref, grandir encore dans la sérénité. »
  6. 6. WANTED #INNOVATEURS Partagez votre innovation ou saluez celles des autres sur Twitter via #innovateurs Lançons le mouvement. Forte récompense envisagée. ENTREPRENEUR(E)S QUI CASSENT LES CODES 2,5 MILLIONS D’ENTREPRENEURS EN FRANCE

×