La Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup <ul><li>La Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup (CCGPSL) est :...
Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal :  Une piscine intercommunale <ul><...
Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal :  Une piscine intercommunale <ul><...
Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal <ul><li>Résultats : </li></ul><ul><...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rémy Clarac

1 109 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 109
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
233
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rémy Clarac

  1. 1. La Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup <ul><li>La Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup (CCGPSL) est : </li></ul><ul><li>Une entité récente créée en 2010 issue de la fusion de 3 Communautés de Communes; </li></ul><ul><li>Un territoire de 562 km² soit l’un des EPCI les plus vastes de la Région Languedoc Roussillon, </li></ul><ul><li>Une Intercommunalité de 33 Communes regroupant 43 000 habitants; </li></ul><ul><li>Ses principales compétences sont le développement économique, la création et gestion d’équipements publics structurants, les services auprès des personnes, l’environnement, la collecte et la gestion des ordures ménagères, le développement touristique...etc.; </li></ul><ul><li>Un SIG déployé depuis 2006 avec un web/extranet à destination des communes, et un SIG d’administration au sein des services techniques et celui de l’environnement. </li></ul>Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  2. 2. Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  3. 3. Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal : Une piscine intercommunale <ul><li>Contexte : </li></ul><ul><li>Deux sites pressenties étaient proposés aux élus; </li></ul><ul><li>Le choix dans un premier temps s’effectuait sur une base macro-territoriale, notamment sur l’accessibilité du site par les habitants de la CCGPSL; </li></ul><ul><li>Représentation des élus sur la géographie de la Communauté de Communes pouvaient être floues car ce territoire administratif était très jeune (4 mois); </li></ul><ul><li>Inauguration d’un axe routier structurant (Liaison A9 A75 par le Nord de Montpellier) en décembre 2008. </li></ul>Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  4. 4. Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal : Une piscine intercommunale <ul><li>La structuration de la demande : </li></ul><ul><li>Demande directe du politique (Président) auprès du service SIG, au départ, elle était peu formalisée </li></ul><ul><li>Suite à cette demande, le service a fait des propositions au Président sur les informations potentiellement utilisables pour ce type d’étude. </li></ul><ul><li>Suite à cela, l’élu a demandé d’avoir une série cartographique représentant le territoire avec comme informations, le centre géographique, le barycentre calculé en fonction de la population et une comparaison de l’accessibilité routière entre les deux sites </li></ul><ul><li>Les cartes devaient être claires et compréhensibles pour une présentation auprès des élus communautaires en bureau et conseil communautaire, instances qui prendront la décision finale. </li></ul><ul><li>La réalisation technique : </li></ul><ul><li>Absence de référentiel sur les temps de parcours routiers, donc création d’un maillage de 162 points avec les temps de parcours depuis les deux sites pressentis; </li></ul><ul><li>Création de cartes des isochromes des temps de parcours via un outil de géostatistique; </li></ul><ul><li>Pour le centre géographique et barycentre, fonctionnalités intégrées dans un SIG classique. </li></ul>Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  5. 5. Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  6. 6. Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  7. 7. Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  8. 8. Présentation JP Sig-Lr Mars 2011
  9. 9. Le SIG comme outil d’aide à la décision dans la création d’un équipement intercommunal <ul><li>Résultats : </li></ul><ul><li>L’ensemble de ces cartes a été présentée en bureau et en conseil communautaire, elles ont permis aux élus après quelques échanges d’avoir un diagnostic et une conclusion identique sur l’accessibilité routière entre les deux sites : il y a peu de différences alors qu’initialement, un site semblait mieux situer; </li></ul><ul><li>Le choix s’est fait sur d’autres critères : maîtrise foncière et adéquation entre le projet et les règlements d’urbanisme existants. </li></ul><ul><li>Conclusion : </li></ul><ul><li>Le SIG apporte dans cet exemple une information objective, et permet de rapprocher les représentations des élus sur leur territoire intercommunal (parfois moins appréhendé que le territoire communal) sur des thématiques précises et donc de désamorcer des conflits éventuels; </li></ul><ul><li>La lisibilité de l’information était primordiale et devait s’appuyer sur des éléments quantitatifs pour ne pas engendrer un débat dans le débat; </li></ul><ul><li>Le SIG aurait pu fournir des informations supplémentaires dans cette aide à la décision, mais volonté du politique de présenter une cartographie avec comme seule porte d’entrée l’accessibilité routière. </li></ul>Présentation JP Sig-Lr Mars 2011

×