Caractériser la structure
philosophique des discours
professeur-élèves pour accroître la
professionnalité enseignante dans...
AURIAC-SLUSARCZYK 2007
ETUDE DES CORPUS VERBAUX
APPROCHE DU GENRE vers la
FORMATION
DANIEL 1997
DIFFUSION DES IMPACTS
POSI...
Filiation de deux projets
Projet 1 : Daniel, M-F
(2009). Modélisation d’une
pensée critique et de son
processus d’apprenti...
Recueil
• en classe
primaire et
collège et en
lycée
professionnel
• élèves testés:
compétences
cognitives
Transcription
• ...
Philosopher est-ce parler de la
« mort »?
Les enseignants repèrent
souvent des thématiques,
référents ou arguments
émergen...
« La philosophicité »… comment la
caractériser?
La communication vise à outiller
les enseignants afin qu’ils
disposent de ...
Extrait vidéo
TYPOLOGIE 1 Les modes de pensées
Philosopher, dans l’optique lipmanienne, signifie
« apprendre à penser ». Nous soutenons ...
LOGIQUE CRÉATIF RESPONSABLE MÉTA
COGNITIF
ÉGOCENTR
ISME
Énoncé basé sur expérience
sensorielle d’un fait particulier et
pe...
Post-egocentrisme
CP: exemple : /moi mon p(e)tit cousin il a cinq ans
aussi et puis euh/sa maman elle/elle est d'accord qu...
Pré-relativisme
CM 2. Exemple : euh moi j(e) trouve qu'elle est plus donnée
pa(r)c(e) que bah comme on va mourir euhm/quan...
Perspectives
épistémologi
ques/
Groupes
d’âge
Égo-
Centrisme
Post-
égocentrism
e
Pré-
relativisme
Relativisme Post-
relati...
Conclusion: les visées de la TYPOLOGIE 1
Dans le cadre d’une étude sur le philosopher,
ce texte propose, non pas des
« phi...
TYPOLOGIE 2: Caractériser des
philosophèmes
A philosopheme is a philosophically conclusive
piece of reasoning that delimit...
Les notions clés = existence d’un
philosophème
REFERENT : A referent is the representation of an experience, something in
...
TYPOLOGIE 2: Les TYPES de
philosophèmes
Les types rendent compte du processus de
construction collective du raisonnement
p...
Exemple: philosophème cumulatif
Conclusion: les visées de la TYPOLOGIE 2
Le philosophème est un modèle opérationnalisé
du processus de construction collec...
Intérêt (ou choix) de chacune de ces
typologies
Les discussions à visée philosophique peuvent
être caractérisées de manièr...
Enjeux pour renouveler la formation
des enseignants
1. Les jeunes élèves pratiquent un raisonnement en
acte.
2. La saisie ...
Chouette! ils philosophent
Littérature pédagogique
Littérature scientifique
Plateforme : avec nos remerciement à Thibault ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Caractériser la structure philosophique des discours professeur-élèves pour accroître la professionnalité enseignante dans la conduite de discussions réflexives

406 vues

Publié le

Caractériser la structure philosophique des discours professeur-élèves pour accroître la professionnalité enseignante dans la conduite de discussions philosophiques est un enjeu de la didactique. Cette recherche donne des outils pour les enseignants pratiquant les discussions philosophiques dans leurs classes pour se former et se perfectionner dans l'animation.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
406
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • extrait vidéo sous titré en anglais (traduction depuis l’article de Valérie)
  • Caractériser la structure philosophique des discours professeur-élèves pour accroître la professionnalité enseignante dans la conduite de discussions réflexives

    1. 1. Caractériser la structure philosophique des discours professeur-élèves pour accroître la professionnalité enseignante dans la conduite de discussions réflexives Emmanuèle Auriac-Slussarczyk Gabriela Fiema Marie-France Daniel
    2. 2. AURIAC-SLUSARCZYK 2007 ETUDE DES CORPUS VERBAUX APPROCHE DU GENRE vers la FORMATION DANIEL 1997 DIFFUSION DES IMPACTS POSITIFS EXTENSION DES PRATIQUES PEDAGOGIQUES LIPMAN 1980 ADAPTATION DE LA PHILOSOPHIE AUX ENFANTS 5 ANS - 17 ANS : PLACE du SCOLAIRE La nécessité de définir le genre des discussions en ateliers-philo a vu naître un projet de recueil systématique de paroles d’élèves au sein du laboratoire ACTé. La transmission des données dans le domaine des SHS est le fruit d’une équipe pluridisciplinaire produisant des données normées pour une double exploitation : scientifique (éducation, psychologie, langage) et pédagogique.
    3. 3. Filiation de deux projets Projet 1 : Daniel, M-F (2009). Modélisation d’une pensée critique et de son processus d’apprentissage chez des élèves de 4 à 12 ans ; project 2008-410-076 accepted. Canada: CRSH 2009-2012. Projet 2 : Auriac-Slusarczyk, E. and Lebas-Fraczak, L. (2011). Etude des phénomènes interlocutifs dans les discussions citoyennes à visée philosophique pratiquées à l’école et au collège. Project funded by Région Auvergne, after call for bids in the program: Projet structurant en SHS. Agreement 939.92- 65731/19474
    4. 4. Recueil • en classe primaire et collège et en lycée professionnel • élèves testés: compétences cognitives Transcription • assisté par le logiciel ELAN • pistes d'annotation multiples • normes Valibel & Gars Annotation • Psychologie • Linguistique • Sciences du langage • Sciences de l'éducation Diffusion à la communaut é • Corpus bruts • Corpus annotés • Résultats • Extraits exemplaires • Formation Méthodologie générale Corpus primaire et collège de 19 discussions recueillies et transcrites
    5. 5. Philosopher est-ce parler de la « mort »? Les enseignants repèrent souvent des thématiques, référents ou arguments émergents explicitement au cours d’une l’animation pratique des discussions. Libre arbitre Courage Conflits Règles Beauté Critique Handicap Apparence Autrui Santé Effort Partage Malheur Origines Autorité Sécurité Argent Vie Bagarre
    6. 6. « La philosophicité »… comment la caractériser? La communication vise à outiller les enseignants afin qu’ils disposent de nouveaux repères, car la philosophicité des discussions repose sur d’autres aspects structurels sous- jacents peu évidents. Deux typologie construites empiriquement à partir d’extraits de paroles échangées entre enseignants et élèves (corpus primaire et collège de 19 discussions recueillies et transcrites). TYPOLOGIE 1: (cf. Travaux de Daniel, M-F) : distinction de positions : égocentrisme, post- égocentrisme, pré-relativisme, relativisme, pré-intersubjectivité et intersubjectivité. TYPOLOGIE 2: (cf. Travaux Fiema, G. & Auriac-Slusarczyk, E.: appuis sur référents, objets de pensée, concepts; délimitation de structures types philosophèmes (mouvement de pensée collectif). Sont actuellement repérés : assimilatif, cumulatif, enchâssé et conceptuel.
    7. 7. Extrait vidéo
    8. 8. TYPOLOGIE 1 Les modes de pensées Philosopher, dans l’optique lipmanienne, signifie « apprendre à penser ». Nous soutenons que tous les élèves peuvent être considérés comme des « philosophants » dans la mesure où le dialogue entre pairs vise le développement d’une pensée critique, c’est-à-dire dans la mesure où il s’inscrit dans le questionnement et la réflexion intersubjective. (Extrait Daniel, M-F., à paraître) Quatre modes de pensée [sont repérables], chacun d’eux se complexifiant selon six perspectives épistémologiques, allant de la plus simple à la plus complexe.
    9. 9. LOGIQUE CRÉATIF RESPONSABLE MÉTA COGNITIF ÉGOCENTR ISME Énoncé basé sur expérience sensorielle d’un fait particulier et personnel Énoncé qui donne du sens à un point de vue personnel et concret Énoncé relié à un comportement personnel et particulier en lien avec une croyance sociale ou morale Retour sous forme d’énoncé sur une tâche, point de vue, sentiment… personnel et particulier POST-ÉGO Énoncé basé sur l’expérience (perso ou d’un proche) + raisonnement Énoncé qui donne du sens au point de vue personnel (mais éloigné du moi) Énoncé particulier/concret relié à une règle morale ou sociale (apprise) . Non contextualisé Retour sous forme d’énoncé d’une tâche, point de vue, sentiment… personnel (éloigné du moi) PRÉ- RELATIVIS ME Énoncé qq peu généralisé Non justifié ou avec volonté de justifier (justification au je, implicite, circulaire, fausse) Énoncé nouveau ou divergent ou qui présente diverses situations/solutions/ hypothèses (unités) en lien avec une idée personnelle ou d’autrui (pair, texte) Énoncé relié à un agir quelque peu généralisé dans une perspective sociale ou morale Retour sous forme descriptif d’une tâche, point de vue, sentiment… personnel (éloigné du moi) RELATIVIS ME Justification Incomplète/concrète (explication) basée sur raisonnement + expérience Parfois induite par l’adulte Relation qui donne du sens au point de vue d’un pair (en la complétant ou y ajoutant une nuance ou nouvelle relation/perspective) Énoncé qui exprime un désir de comprendre/inclure autrui (environnement immédiat) (contextualisé) Retour descriptif sur une tâche, pensée… d’autrui (environnement immédiat) POST- RELATIVIS ME Justification basée sur des raisons valides à partir d’un raisonnement simple Relation qui présente un contexte différent en prenant en compte la perspective du groupe Énoncé qui justifie un désir de comprendre /inclure autrui (environnement éloigné) (contextualisé) Retour descriptif sur une tâche, pensée… d’autrui (environnement éloigné) INTERSUBJ ECTIVITÉ Justification basée sur des critères. Conceptualisation basée sur raisonnement simple Conceptualisation Relation évaluative qui apporte un sens divergent et transforme la perspective Transformation Doute qui sous-tend l’évaluation des catégories (règles, principes, valeurs sociaux/moraux) Catégorisation Énoncé évaluatif exprimant un changement de perspective suite à l’intégration d’une critique Autocorrection MODES DE PENSEES et PERSPECTIVES ÉPISTÉMOLOGIQUES
    10. 10. Post-egocentrisme CP: exemple : /moi mon p(e)tit cousin il a cinq ans aussi et puis euh/sa maman elle/elle est d'accord que il emmène des jeux et il prête/bien sûr des fois… L’enfant répond à l’enseignante par le biais d’un exemple légèrement à côté de la question. Mais l’exemple remplit bien sa fonction : illustrer son point de vue. Bien que particulier (mon p(e)tit cousin il a cinq ans), cet exemple ne reflète pas une expérience personnelle, formulée au « je »; il est formulé au « il » possessif (mon cousin… il); autrement dit, il est quelque peu décentré et, de ce fait, il est inscrit dans le post-égocentrisme.
    11. 11. Pré-relativisme CM 2. Exemple : euh moi j(e) trouve qu'elle est plus donnée pa(r)c(e) que bah comme on va mourir euhm/quand on va on va mourir elle est finie donc euh bah c'est elle est à nous enfin/ Cette intervention reflète la mobilisation d’une pensée logique pré-relativiste car l’élève prend position (euh moi j(e) trouve qu'elle est plus donnée) et tente de la justifier (pa(r)c(e) que) cependant l’énoncé qui suit n’est pas une justification mais une tautologie, à savoir « quand on va mourir, la vie est finie » (comme on va mourir euhm/quand on va on va mourir elle est finie donc euh bah c'est elle est à nous enfin/). Une justification aurait mis en évidence les relations entre la mort ou la fin de la vie et le don de la vie (vs prêt) qui représente la position de l’élève. Enfin, l’intervention est énoncée en termes généraux (l’élève utilise le « on » généralisé plutôt que le « je » ou le « il » possessif).
    12. 12. Perspectives épistémologi ques/ Groupes d’âge Égo- Centrisme Post- égocentrism e Pré- relativisme Relativisme Post- relativisme/p ré- intersubjecti vité Inter- subjectivité 5-6 ans 6% 17 % 66% 12% 0% 0% 7-8 ans 2% 7% 69% 23% 0% 0% 10-11 ans 0% 9% 50% 24% 17% 0% Exemple de complexité épistémologique chez trois groupes d’élèves québécois : progression développementale + présence d’une modalité dominante: le pré-relativisme
    13. 13. Conclusion: les visées de la TYPOLOGIE 1 Dans le cadre d’une étude sur le philosopher, ce texte propose, non pas des « philosophèmes », mais plutôt un modèle opérationnalisé du processus développemental d’une PCD, axé sur la complexification épistémologique, laquelle est en lien avec les représentations que les élèves se font du monde et de la vie.
    14. 14. TYPOLOGIE 2: Caractériser des philosophèmes A philosopheme is a philosophically conclusive piece of reasoning that delimits a conceptual field considered as having reached a sufficient degree of completion. It is characterised by a shared attempt to advance the definition of the shared referent through the interplay of ideas, and to tend towards truth. Thus the speech acts that occur, in addition to their informative purpose, serve to validate or to invalidate, to support or to challenge.
    15. 15. Les notions clés = existence d’un philosophème REFERENT : A referent is the representation of an experience, something in the world that is referred to by a linguistic sign. A given referent can refer to different representations. These representations will be brought together during the interlocution. A shared referent arises from explicit sharing (repeat or synonym), which sets, over a certain number of speaking turns, the referential basis for the collectively produced discourse. IDEA / MIND’S OBJECT: An idea is an attempt to carry the discussion forward starting from a shared referent. The ideas that are produced will form the material from which the referent will give rise to a concept. STAGE : A stage is materialised through an idea that influences how the reasoning is collectively constructed. The idea is taken up several times in the discussion and validated or invalidated by the interlocutors. CONCEPT: A concept is the result of the collective construction of the meaning of a shared referent through the production of ideas.
    16. 16. TYPOLOGIE 2: Les TYPES de philosophèmes Les types rendent compte du processus de construction collective du raisonnement philosophique. Résultats: nous avons mis à jour 4 types de philosophèmes : 1. Conceptuel 2. Assimilatif 3. Enchâssé 4. Cumulatif
    17. 17. Exemple: philosophème cumulatif
    18. 18. Conclusion: les visées de la TYPOLOGIE 2 Le philosophème est un modèle opérationnalisé du processus de construction collective du raisonnement philosophique, axé sur les processus cognitifs visibles à travers le langage (référent, objet de pensée, concept). Intérêt pour l’enseignant : repérer des points clés dans la discussion, des paliers dans le raisonnement pour éventuellement relancer la discussion.
    19. 19. Intérêt (ou choix) de chacune de ces typologies Les discussions à visée philosophique peuvent être caractérisées de manière complémentaires grâce à ces deux typologies. Que gagne-t-on? LIER le déroulement du RAISONNEMENT à l’emploi du VOCABULAIRE/LEXIQUE, des tournures SYNTAXIQUES…
    20. 20. Enjeux pour renouveler la formation des enseignants 1. Les jeunes élèves pratiquent un raisonnement en acte. 2. La saisie en est difficile dans le cours de l’action d’enseignement. 3. La professionnalité gagne à être confrontée aux extraits de raisonnements commentés scientifiquement. 4. Une éducation au raisonnement critique par la discussion peut comporter des enjeux divergents. 5. Il faut relier l’amélioration du vocabulaire (maitrise de la langue en situation) au renforcement du raisonnement (maitrise des outils cognitifs): les deux axes s’interpénètrent dans l’usage philosophique de la langue.
    21. 21. Chouette! ils philosophent Littérature pédagogique Littérature scientifique Plateforme : avec nos remerciement à Thibault FALVART, Ingénieur informaticien MSH USR3550, Plateforme http://philosophemes.univ-bpclermont.fr

    ×