1
MÉDIATION ET MÉDIATISATION
Pourquoi médiatisation et médiation sont-ils deux aspects importants dans le travail d'ingéni...
2
LA MÉDIATISATION
Selon Gettliffe-Grant « il semble qu’il faille préférer ‘médiation’ pour médiation humaine et ‘médiatis...
3
propose de définir le média comme étant « une extension d’une faculté humaine – psychique ou physique »
(cité par Bélisl...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mediation et mediatisation

164 vues

Publié le

mediatisation

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
164
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mediation et mediatisation

  1. 1. 1 MÉDIATION ET MÉDIATISATION Pourquoi médiatisation et médiation sont-ils deux aspects importants dans le travail d'ingénieur pédagogique ? Comment, selon vos lectures, votre vision personnelle et/ou à partir de votre expérience les articuleriez-vous ? INTRODUCTION L’ingénieur pédagogique doit assurer la transmission des savoirs. Pour faire cela, il doit s’appuyer sur des ressources médiatisant la relation entre enseignant et apprenant. Comme nous le verrons plus tard dans ce dossier, tout dispositif d’apprentissage comporte par définition un processus de médiation. Le processus de médiatisation - quant à lui - n’est pas forcement présent dans un tel dispositif : l’enseignement préexiste en effet aux médias. Cependant, comme le fonctionnement de notre société repose sur le principe de médiatisation, nous croyons que le processus de médiatisation est désormais devenu un élément central pour tout dispositif de formation. La médiatisation est surtout indispensable dans les dispositifs de formation à distance, dispositifs qui se caractérisent par une rupture spatio-temporelle entre enseignant et apprenant (Charlier, Deschryver et Peraya, 2007). Dans tels dispositifs, les nouvelles technologies jouent un rôle primordial : il est impossible imaginer un dispositif de formation à distance sans support technologique. Remarquons que la définition des concepts de média, médiation, médiatisation ne fait pas l’objet d’unanimité. Ces concepts se définissent suivant l’école de pensée considérée. QUELQUES DÉFINITIONS… LA MÉDIATION Le terme médiation vient du latin mediator, médiare qui signifie s'interposer, être au milieu (Larousse, 1998). Selon le langage courant il s’agirait d’une pratique visant à définir l'intervention d'un intermédiaire pour faciliter la communication et la circulation d'information. Les théories vygotskiennes mettent en évidence « l’importance du processus de médiation dans toute activité humaine » (Charlier et al., 2007). Selon le psychologue socioconstructiviste russe, l’interaction entre sujet et objet est modulée par des outils socioculturels – et de manière particulière par le langage (mentionné par Bélisle et al., 1999). Selon Vygotsky cette médiation « change fondamentalement les opérations de pensée qui y sont liées et qui s’appellent aujourd’hui raisonnement, résolution de problèmes, mémoire, attention » (Bélisle et al., 1999). Charlier et al. (2007) mentionnent l’existence de plusieurs formes de médiation : 1. La médiation sensorimotrice : porte sur les « comportement gestuels et moteurs induits par l’instrument 2. La médiation sémiocognitive : porte vers la connaissance de l’objet 3. La médiation praxéologique : porte sur les conditions de réalisation de l’action 4. La médiatisation relationnelle : porte sur la relation entre les sujets 5. La médiatisation réflexive : porte sur le sujet lui-même et implique, de ce fait, une dimension « méta » fondamentale pour les processus d’apprentissage. Ces diverses facettes de la médiation dépendraient intimement l’une de l’autre : elles « tricotent des relations fortes complexes » (Charlier et al., 2007). Selon ces auteurs, cette complexité expliquerait la difficulté pour l’ingénieur pédagogique à réaliser un dispositif de formation et de communication qui soit à la fois efficace et satisfaisant.
  2. 2. 2 LA MÉDIATISATION Selon Gettliffe-Grant « il semble qu’il faille préférer ‘médiation’ pour médiation humaine et ‘médiatisation’ pour médiation technique sous-tendant aussi les aspects multimédias » (cité par Charlier et al., 2007). Les auteurs de l’article Apprendre en présence et à distance : Une définition des dispositifs hybrides critiquent cette position car elle ne rendrait pas compte du fait que « certaines formes de médiation humaine sont médiatisées : le tutorat à distance, les dispositifs de communication synchrone ou asynchrone, les formes de téléprésence ou de présence à distance en sont de bons exemples ». Ainsi, pour Charlier et al. (2007) le processus de médiatisation désignerait « le processus de conception et de mise en œuvre de tels dispositifs de formation et communication médiatisée, processus dans lequel le choix des médias les plus adaptés ainsi que la scénarisation occupent une place importante ». Ce processus porte notamment sur deux dimensions du dispositif de formation : l’objet et la fonction de la médiatisation. Dans son article Modélisation des processus de médiation – médiatisation : vers une biodiversité pédagogique, Poisson présente et critique toute une série de modèles d’apprentissage omettant la présence de la médiatisation. Ce chercheur propose donc d’introduire dans le triangle pédagogique classique (i.e. le triangle composé par le savoir, l’apprenant et le formateur) le concept de « ressource multimédias » : le triangle pédagogique est ainsi devenue une pyramide. Ce modèle mettrait donc l’accent sur la présence des médias dans les dispositifs de formation ; présence qui – comme nous l’avons dit lors de l’introduction – est devenue une source indispensable pour tout dispositif de formation. LE MÉDIA Dans le langage courant, le terme « média » se réfère aux moyens de communications de masse tels que internet, télévision, radio, presse. La définition proposée par Bélisle et Bianchi (1999) semblerait se référer à cette tradition. Ces auteurs définissent les médias comme étant « les différentes technologies modernes de l’information et de la communication, qu’il s’agisse de supports de diffusion de l’information ou d’outils interactifs d’accès à l’information et de communication » (Bélisle et al., 1999). Dans un approche plus interactionniste et centrée sur la personne, Francis Balle définit le média comme étant « un équipement technique permettant aux hommes de communiquer l’expression de leur pensée, quelles que soient la forme et la finalité de cette expression » (cité par Bélisle et al., 1999). Pour d’autres auteurs encore, les médias représentent des extensions technologiques de l’apparat perceptivo-somatique de l’humain. Ainsi MacLuhan
  3. 3. 3 propose de définir le média comme étant « une extension d’une faculté humaine – psychique ou physique » (cité par Bélisle et al., 1999). BIBLIOGRAPHIE Belisle C., Bianchi J. et Jourdan R. (1999). Pratiques Médiatiques. 50 mots clés, Paris, CNRS Editions. (pp. 199- 206). http://tecfa.unige.ch/tecfa/maltt/cofor-1/textes/belisle99.pdf Charlier, B., Deschryver, N. & Peraya, D. (2007). Apprendre en présence et à distance :Une définition des dispositifs hybrides. Revue Distances et Savoirs, 4 (4). http://tecfa.unige.ch/tecfa/maltt/cofor- 1/textes/06_d&s_Vdef.pdf Poisson, D. (sans date). Modélisation des processus de médiation – médiatisation : vers une biodiversité pédagogique. CUEEP-USTL-TRIGONE : Lille. http://tecfa.unige.ch/tecfa/maltt/cofor-1/textes/poisson.pdf

×