Presentation du Principe Divin

2 079 vues

Publié le

Le Principe Divin est une révélation divine qui fut donné au Révérend Sun Myung Moon lorsqu'il avait 16 ans. Cette présentation parle de comment Dieu créa l'univers, ce qu'il L'a motivé a créé, la chute de nos premiers ancêtres Adam et Eve, et comment Dieu vise à restaurer ce monde de péché et de souffrances

Publié dans : Spirituel
2 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • De quel pays êtes-vous?
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Merci beaucoup Monsieur Kamanga pour cette présentation du principe divin en français!
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 079
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
2
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le Principe Divin constitue l’enseignement de Dieu révélé au Révérend Moon.
  • L’ignorance intérieure est l’ignorance spirituelle. Il s’agit de l’ignorance sur des sujets tels que : Quelle est l’origine des êtres humains ? Quel est le but de la vie ? Qu’y a-t-il après la mort ? Dieu et l’au-delà existent-ils ? Quelle est la nature du bien et du mal ? L’ignorance extérieure, quant à elle, concerne le monde naturel, y compris le corps humain. C’est la méconnaissance des réponses aux questions telles que : Quelle est l’origine de l’univers physique ? Quelles sont les lois naturelles gouvernant tous les phénomènes ?
  • La religion et la science, chacune dans son domaine, ont été les méthodes pour chercher la vérité afin de vaincre l’ignorance et de parvenir au savoir. En définitive, le chemin de la religion et celui de la science devraient aboutir à une démarche conjuguée pour résoudre leurs problèmes ; les deux aspects de la vérité, intérieur et extérieur, devraient se développer en pleine communion. Alors seulement goûterons-nous au bonheur éternel, complètement affranchis de l’ignorance et vivant totalement dans le bien, en accord avec les désirs de notre âme originelle. Ceux qui empruntent ce chemin croient y trouver la voie suprême et tombent à genoux devant les prodiges de la science à son plus haut niveau. Ils se félicitent de sa toute-puissance et du bien-être matériel qu’elle fournit. Toutefois, pouvons-nous goûter un bonheur complet en nous appuyant seulement sur des conditions extérieures qui satisfont la chair ? Le progrès scientifique peut créer un environnement social confortable, dans lequel nous pouvons jouir d’une richesse et d’une prospérité abondante, mais est-ce vraiment suffisant pour que les désirs spirituels de notre âme y trouvent leur compte ?
    Les joies passagères de ceux qui se réjouissent dans les plaisirs de la chair ne sont rien comparées à la félicité que savourent ceux qui empruntent le chemin de l’illumination intérieure et découvrent la joie dans le dénuement le plus pur. Gautama Bouddha, qui abandonna les richesses du palais royal pour connaître l’enchantement de la voie spirituelle, ne fut pas le seul à errer ainsi sans foyer en recherchant le lieu d’apaisement de son cœur. Tout comme un corps sain dépend d’une âme saine, la satisfaction du corps est complète seulement lorsque l’esprit est comblé. Qu’advient-il du marin naviguant sur la mer du monde matériel sous la voile de la science, à la recherche du bien-être matériel ? Laissons-le atteindre le rivage de ses rêves. Il finira bien par s’en rendre compte : ce n’est rien de plus que le tombeau qui renfermera son corps.
    Où va la science ? Jusqu’à présent, la recherche scientifique n’a pas embrassé le monde intérieur de la cause ; elle s’est limitée au monde extérieur. Elle ne s’est pas intéressée au monde de l’essence, mais s’est limitée au monde des phénomènes. Toutefois, la science entre aujourd’hui dans une phase nouvelle. Elle est contrainte d’élever son regard depuis le monde extérieur et résultant des phénomènes jusqu’au monde intérieur et causal de l’essence. Le monde scientifique a commencé à admettre que la science ne peut réaliser ses objectifs ultimes sans une explication théorique du monde causal, spirituel.
    Quand le marin parvenu au terme de son voyage à la recherche de la vérité extérieure, sous la voile de la science, ajoute une autre voile, celle de la religion, et s’embarque pour un nouveau voyage à la recherche de la vérité intérieure, il finit par prendre la direction à laquelle aspire son âme originelle. Les philosophes, les saints et les sages entreprirent de tracer la route du bien pour leurs contemporains. Pourtant, leurs accomplissements sont souvent devenus des fardeaux spirituels supplémentaires pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui.
    Considérons les choses objectivement. Un philosophe est-il jamais parvenu à une connaissance capable d’apporter une solution aux angoisses profondes de l’humanité ? Existe-t-il un seul sage qui ait jamais parfaitement éclairé le chemin en résolvant toutes les questions fondamentales de la vie et de l’univers ? Leurs enseignements et philosophies n’ont-ils fait surgir encore plus de questions sans réponses, laissant ainsi place au scepticisme ?
    De plus, les lumières du renouveau que les religions de chaque âge ont répandu sur les nombreuses âmes qui tâtonnaient dans les ténèbres se sont affaiblis alors que le flot de l’histoire poursuivit son cours. Elles n’ont laissé que de pâles mèches grésillant qui jettent une faible lueur dans la nuit tombante.
    Examinons l’histoire du christianisme. Professant le salut de l’humanité, le christianisme a connu, en 2000 ans d’histoire, une expansion tumultueuse. Son influence s’étend de nos jours au monde entier. Or, qu’est devenu l’esprit chrétien qui, en dépit de la persécution brutale de l’Empire romain, rayonnait naguère d’une force de vie telle que les Romains finirent par s’agenouiller devant Jésus crucifié ? La société médiévale féodale enterra vivant le christianisme. Même si la Réforme éleva bien haut la torche de la vie nouvelle, sa flamme ne fut pas assez vive pour repousser la marée des ténèbres.
    Quand le clergé faiblit dans son amour, quand les vagues d’un capitalisme cupide engloutirent l’Europe chrétienne, quand s’éleva des taudis la clameur amère des masses affamées, la promesse de salut vint non du ciel mais de la terre : le communisme, tel était le nom. Bien que le christianisme ait professé l’amour de Dieu, il s’était gangrené avec un corps ecclésiastique agonisant, répétant des slogans creux. On brandit alors tout naturellement l’étendard de la rébellion, clamant qu’un Dieu sans pitié, fermant les yeux sur tant de souffrances, ne pouvait exister. Le matérialisme moderne était né. La société occidentale en vint à le couver en son sein et se fit le terreau fertile sur lequel le communisme put se développer.
    Le christianisme a perdu sa capacité à faire jeu égal avec le succès tant du matérialisme que du communisme et a été incapable de présenter une vérité qui puisse contredire leurs théories. Les chrétiens impuissants ont vu ces idéologies naître et croire en leur sein, puis étendre leur influence au reste du monde. Quel gâchis ! Plus grave encore, bien que la doctrine chrétienne enseigne que toute l’humanité est issue des mêmes parents, nombreux sont ceux qui, dans les nations chrétiennes où l’on professe cette doctrine, ne viendront même pas s’asseoir à côté de leurs frères et sœurs de couleur différente. Cela illustre la situation du christianisme actuel qui a perdu en grande partie son pouvoir de mettre en pratique les paroles de Jésus. Il est souvent devenu une demeure de rituels sans vie, un sépulcre blanchi.
    Il se peut qu’un jour les efforts humains viennent à bout de telles tragédies sociales, mais il est un vice social que les seuls efforts humains n’extirperont jamais. Il s’agit de l’immoralité sexuelle. La doctrine chrétienne y voit un des péchés les plus graves. Quelle tragédie que la société chrétienne contemporaine ne puisse mettre un terme à ce chemin de perdition où tant de gens se précipitent aveuglement ! Le christianisme actuel est en proie à la division et à la confusion et il ne peut qu’assister impuissant au spectacle d’innombrables vies broyés par le tourbillon de l’immoralité. Voilà qui montre bien que le christianisme traditionnel n’est pas en mesure à l’époque actuelle de poursuivre la providence pour sauver l’humanité.
    Pour quelle raison les personnes religieuses, malgré leur recherche intense de la vérité intérieure, n’ont-elles pas été en mesure d’accomplir la mission que Dieu leur avait confiée ? La relation entre le monde de l’essence et le monde du phénomène peut être comparée à celle entre l’esprit et le corps. C’est une relation d’intérieur à l’extérieur, de cause à effet, de partenaire sujet à partenaire objet. De même que nous ne pouvons atteindre la maturité de notre personnalité que lorsque notre esprit et notre corps sont complètement unis, ainsi les deux mondes de l’essence et du phénomène ne peut exister séparément du monde du phénomène. Par conséquent, la vie après la mort est inséparablement liée à la vie de ce monde. La joie spirituelle est incomplète sans un réel contentement physique.
    Les religions, dans leur quête de la vie éternelle, ont déployé des efforts acharnés pour nier la vie dans ce monde. Elles ont méprisé la satisfaction du corps pour obtenir la félicité spirituelle. Mais les êtres humains ont beau essayer de toutes leurs forces, ils ne peuvent se couper de la réalité de ce monde ni anéantir le désir du contentement physique, qui les poursuit comme une ombre sans qu’ils puissent s’en débarrasser. Ce monde et ses désirs maintiennent une emprise tenace sur les personnes religieuses, les conduisant dans les affres de l’agonie. Telle est la contradiction qui empoisonne leur vie de dévotion. Bien qu’éclairés, de nombreux maîtres spirituels toujours en proie à cette contradiction ont connu une triste fin. C’est là un facteur essentiel de l’inactivité et de la faiblesse des religions actuelles : elles n’ont pas surmonté cette contradiction interne.
    Un autre facteur a voué les religions au déclin. Dans la foulée du progrès scientifique, l’intelligence humaine a connu une évolution importante, exigeant une approche scientifique pour comprendre la réalité. Les doctrines traditionnelles des religions, pour leur part, sont largement dépourvues d’explications scientifiques. En d’autres termes, les interprétations courantes de la vérité intérieure et de la vérité extérieure ne s’accordent pas.
    Le but ultime de la religion ne peut être atteint qu’à partir du moment où l’on commence à y croire dans son cœur et que, ensuite, on la met en pratique. Toutefois, sans le soutien de la compréhension, la foi ne peut se développer. Par exemple, c’est pour comprendre la vérité, et ainsi affermir notre foi, que nous étudions les Ecritures saintes. De même, c’était pour aider les gens à comprendre qu’il était le Messie et les amener à croire en lui que Jésus accomplissait des miracles. La compréhension est le point de départ de la connaissance. Aujourd’hui, toutefois, les hommes et les femmes n’acceptent pas ce qui n’est démontrable par la logique de la science. Par conséquent, puisque les religions sont maintenant incapables de guider les êtres humains, ne serait-ce qu’au niveau de la compréhension et encore moins dans leur vie de foi, elles ne peuvent accomplir leur but. Même la vérité intérieure exige des explications logiques et convaincantes. En fait, à travers le long cours de l’histoire, les religions ont évolué jusqu’au point où leurs enseignements vont être élucides scientifiquement.
    La religion et la science, s’étant lancées dans la mission de surmonter les deux aspects de l’ignorance humaine, ont semblé au cours de leur développement prendre des positions qui étaient antagonistes et inconciliables. Toutefois, pour que l’humanité surmonte complètement les deux aspects de l’ignorance et réalise pleinement la bonté que l’âme originelle désire, il faut qu’émerge, à un moment de l’histoire, une nouvelle vérité qui puisse réconcilier la religion et la science et résoudre leurs questions dans une démarche intégrée.
    Il se peut que les croyants, en particulier les chrétiens, soient choqués d’apprendre qu’une nouvelle expression de la vérité doive apparaître. Ils croient que les Ecritures, telles que nous les connaissons, sont déjà parfaites et sans défaut. Certes, la vérité elle-même est unique, éternelle, immuable et absolue. Les Ecritures, toutefois, ne sont pas la vérité elle-même mais constituent des recueils enseignant la vérité. Elles furent données à des moments différents dans l’histoire, alors que l’humanité se développait à la fois spirituellement et intellectuellement. La profondeur et l’étendue de l’enseignement, ainsi que la façon d’exprimer la vérité, ont naturellement varié en fonction de chaque âge. Par conséquent, nous ne devons jamais considérer de tels textes comme absolus jusque dans les moindres détails.
    Les êtres humains ont besoin de la religion pour chercher la « réalité ultime » et accomplir le bien en accord avec l’inclination de leur âme originelle. Ainsi, le but des différentes religions est-il identique ? Toutefois, celles-ci ont revêtu différentes formes selon leurs missions respectives, les cultures dans lesquelles elles ont pris racine et leur période historique particulière. Leurs Ecritures ont revêtu différentes formes pour des raisons similaires. Tous les textes sacrés ont le même but : éclairer leur époque et leur milieu avec la lumière de la vérité. Cependant, qu’une lumière plus éclatante soit allumée et l’ancienne lumière s’estompe. Parce que les religions n’ont pas la capacité de guider les hommes et les femmes d’aujourd’hui hors de la vallée sombre de la mort vers le plein rayonnement de la vie, il doit émerger une nouvelle expression de la vérité qui puisse émettre une lumière nouvelle et plus brillante. Jésus indiqua que Dieu révélerait un jour une vérité nouvelle : «Tout cela, je vous l’ai dit en figures. L’heure vient où je ne vous parlerai plus en figures, mais je vous entretiendrai du Père en toute clarté. » La nouvelle vérité doit être capable d’unifier la connaissance en réconciliant la vérité intérieure, recherchée par la religion et la vérité extérieure recherchée par la science. Elle permettra ainsi à tous les êtres humains de surmonter les deux types d’ignorance, intérieure et extérieure, et de pleinement assimiler les deux types de connaissance.


  • La nouvelle vérité doit être capable d’unifier la connaissance en réconciliant la vérité intérieure, recherchée par la religion et la vérité extérieure recherchée par la science. Elle permettra ainsi à tous les êtres humains de surmonter les deux types d’ignorance, intérieure et extérieure, et de pleinement assimiler les deux types de connaissance. Ensuite, la nouvelle vérité doit guider les êtres humains déchus pour qu’ils puissent barrer les chemins qu’emprunte l’âme déchue et poursuivre les buts de l’âme originelle, leur permettant d’atteindre la bonté. Elle devrait amener les êtres humains à surmonter la duplicité de l’âme qui poursuit tantôt le bien et tantôt le mal. Elle devrait armer les personnes religieuses pour vaincre la contradiction à laquelle elles se heurtent dans leur lutte pour vivre selon la voie de Dieu. Pour les êtres humains déchus, la connaissance est la lumière de la vie, qui détient la puissance du renouveau, alors que l’ignorance est l’ombre de la mort et cause de ruine. Des émotions authentiques ne sauraient voir le jour dans l’ignorance et, quand la compréhension et le sentiment font défaut, la volonté d’agir ne peut apparaître. Sans un fonctionnement correct du sentiment, de l’intelligence et de la volonté personne ne peut vivre comme un véritable être humain.
    Puisque nous avons été créés de telle sorte que nous ne pouvons vivre séparés de Dieu, il s’ensuit que notre ignorance de Dieu nous entraîne dans des chemins misérables. Même si notre étude de la Bible est assidue, pouvons-nous vraiment dire que nous connaissons la réalité de Dieu ? Pourrons-nous jamais ainsi appréhender pleinement le cœur de Dieu ? La nouvelle expression de la vérité doit être en mesure de révéler le cœur de Dieu : Son cœur rempli de joie au moment de la création, Son cœur brisé quand Ses enfants bien-aimés qu’Il ne pouvait abandonner se rebellèrent contre Lui, et Son cœur œuvrant pour les sauver tout au long de l’histoire. La nouvelle vérité doit offrir des réponses à toutes ces questions fondamentales de la vie. En outre, la nouvelle vérité doit être capable d’élucider maintes questions difficiles du christianisme qui s’est vu confier la mission d’établir sa sphère culturelle dans le monde entier. La nouvelle vérité doit élucider les relations entre Dieu, Jésus et les êtres humains ; elles seront expliquées à la lumière du Principe de la création. De plus, cette vérité doit clarifier les mystères insondables qui entourent la Trinité. Elle doit montrer pourquoi Dieu n’a pu sauver l’humanité qu’en versant le sang de Son Fils unique sur la croix. Néanmoins, cette ultime vérité, source de vie, ne peut être découverte par une étude exhaustive des Ecritures ou des textes d’érudits ; elle ne peut non plus être une invention de l’intelligence humaine. Cette vérité doit apparaître sous la forme d’une révélation de Dieu.
    Sun Myung Moon fut d’abord appelé par Dieu à l’âge de seize ans. Il explora le monde spirituel invisible qui est le monde de la cause, cherchant à résoudre toutes les questions fondamentales de la vie et de l’univers. Pendant plusieurs décennies, il a parcouru le monde spirituel dont l’étendue dépasse l’imagination. Il a suivi un chemin de larmes et de sang à la recherche de la vérité, endurant des tribulations dont Dieu seul a été le témoin. Ayant compris que nul ne peut découvrir l’ultime vérité capable de sauver l’humanité sans traverser préalablement les épreuves amères , il affronta seul les myriades de forces sataniques, tant dans le monde physique que dans le monde spirituel, et triompha de toutes. Grâce à une communion spirituelle intime avec Dieu et en rencontrant Jésus et de nombreux saints du paradis, il a mis en lumière tous les secrets du ciel.
  • On peut connaitre la nature de Dieu en observant Sa création
  • Positivité et négativité ou positif et négatif sont utilisés dans le sens de yang-yin (yang-um en coréen) comme dans la philosophie yin-yang. Ils n’ont en aucune manière de connotation de bien et de mal ou constructive ou destructive.
  • Le cœur (Shimjung, en coréen) est l’essence de la personnalité de Dieu, essence de Sa nature intérieure (Sung Sang). Le cœur est la partie la plus vitale de Sa nature. Le cœur est ce qui donne l’impulsion à l’amour et à l’union avec l’objet de cet amour.
  • Cette force originelle ne fut pas créé mais a simplement existé en Dieu depuis le commencement, transcendant le temps et l’espace. Cette force se nomme la Force Première Universelle(Energie Première Universelle), c’est la force fondamentale de Dieu, le Créateur. C’est aussi la force fondamentale de la création. Bien que chaque être individuel semble exister indépendamment des autres, toute la création tire son origine de l’idéal de Dieu. La relation réciproque idéale est établie lorsque sujet et objet ont une bonne action de donner et recevoir. Ce bon donner et recevoir entre sujet et objet est amorcé par la Force Première Universelle.
  • Le but pour lequel on existe n’est pas déterminé par l’être lui-même, son vrai but est déterminé par son créateur. Pourquoi Dieu qui est tout puissant et absolu commença-t-Il à créer?
    L’aspect essentiel de Dieu est le cœur. Le cœur est l’impulsion qui permet d’aimer un objet, c’est la source du moteur de l’amour. Sans objet, Dieu ne peut pas satisfaire Son impulsion visant à exprimer Son attention et Son amour, qui jaillit comme une source inépuisable. La joie n’est pas créée par un individu seul mais par un objet qui reflète notre nature propre. L’homme est un objet substantiel à l’image de Dieu, lorsque Dieu donna un commandement aux premiers ancêtres humains en leur disant: «… de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, tu en mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras ». Ceci pour montrer que Dieu transmet directement Sa volonté et Son cœur d’amour à l’homme. L’homme fut créé comme objet capable de comprendre et d’obéir à la volonté et au cœur de Dieu, il est l’être le plus proche du cœur de Dieu.  
  • Quand une personne accomplit la première bénédiction de Dieu, elle partage naturellement les sentiments de Dieu comme s’ils étaient les siens. Ainsi il serait impossible qu’une telle personne commettre un crime, car en agissant ainsi elle ressentirait le même chagrin qu’elle causerait à Dieu. Cette personne souhaiterait au contraire être un objet parfait pour Dieu.
    La second bénédiction de Dieu est la capacité que l’homme a de fonder une famille idéale. Du point de vue du cœur, le fait que Dieu permette à l’homme d’avoir des enfants après avoir accompli l’amour horizontal de Dieu est une grande bénédiction, parce qu’en ayant des enfants l’homme peut éprouver l’amour vertical que Dieu éprouve pour l’homme.
    La troisième bénédiction que Dieu a donnée à l’homme est le droit de régner sur toute la création. Pour que Dieu éprouve de la joie, l’homme, comme objet de Son cœur, devrait connaître une joie constante dans sa vie. Dieu a créé toutes les choses comme objets pour la joie de l’homme. Avant de créer l’homme, Dieu fit toutes les choses en harmonie avec l’image (ou le modèle) de l’homme. Les structures, le fonctionnement et les caractéristiques des animaux existent donc chez l’homme. De plus, l’homme a en lui la structure et les caractéristiques des plantes et des minéraux.
  • Lorsqu’une personne atteint la perfection, Dieu habite dans cette personne, aussi, on peut dire que Dieu a en fait une relation avec les choses de la création directement.
  • Si l’espoir le plus profond de l’homme déchu est l’Arbre de Vie, l’espoir d’Adam avant la chute devait être l’Arbre de Vie. Affirmer qu’il y avait un Arbre de Vie et un Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal au milieu du jardin d’Eden ne signifie pas qu’il y avait littéralement deux arbres dans un centre géographique d’un vrai jardin, mais cela signifie plutôt deux personnes, Adam et Eve. Quel était l’espoir d’Adam pendant sa période d’immaturité, alors qu’il croissant vers la perfection ? Il espérait certainement devenir un homme qui réaliserait l’idéal de Dieu pour la création en grandissant vers la perfection sans chuter. L’espoir d’Adam avant la chute fut l’arbre de vie. Si Adam n’avait pas chuté mais avait atteint l’arbre de vie, tous ses descendants auraient également pu atteindre l’arbre de vie. Ils auraient bâti le Royaume de Dieu sur la terre. Mais Adam chuta, et Dieu lui barra l’accès à cet arbre avec le glaive fulgurant. Depuis lors, malgré tous les efforts considérables des personnes déchues pour restaurer l’idéal de la création, l’arbre de vie est resté un rêve inaccessible. Parce qu’ils portent le fardeau du péché originel, les êtres humains déchus ne peuvent accomplir l’idéal de la création et devenir des arbres de vie seulement par leurs propres efforts. Dieu ne créa pas Adam pour rester seul ; Il créa aussi Eve pour être son épouse. Tout comme il y avait dans le jardin d’Eden un arbre symbolisant l’homme parfait, il devait aussi y avoir un arbre représentant la femme ayant réalisé l’idéal de la création. C’était l’arbre de la connaissance du bien et du mal, situé près de l’arbre de vie
  • Dans Gn 3 la Bible montre que c’est un serpent qui incita Eve à pécher. Le serpent dont il est fait allusion dans la Bible n’est pas un serpent au sens littéral mais il s’agit d’un symbole. Dans Gn 3 nous voyons aussi que « le serpent » parlait avec la femme et qu’il comprenait que Dieu avait dit à Adam et Eve de ne pas manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Qu’un serpent puisse parler à l’homme et comprendre les instructions de Dieu montre qu’il s’agit d’un symbole. Une question se pose : l’être spirituel symbolisé par le serpent existait-il avant la création de l’univers ou bien a-t-il été créé avec l’univers, animé d’un but contraire à celui de Dieu, alors le conflit entre le bien et le mal dans l’univers serait inévitable et perpétuel. La providence divine de la restauration ne serait alors qu’un vain mot. De plus, le monothéisme, qui veut que toute chose dans l’univers ait été créée par un seul Dieu, n’aurait aucun fondement. Un serpent possède une langue fourchue. Cela dépeint quelqu’un qui dit des choses contradictoires avec une seule langue et mène une double vie avec un seul cœur. Un serpent enlace le corps de sa victime avant de l’engloutir, une métaphore pour quelqu’un qui séduit les autres pour servir ses propres intérêts. Pour cette raison la Bible compara l’ange qui tenta les êtres humains à un serpent.
  • Le péché de l’ange était le péché de la fornication. Etant donné que la fornication ne peut pas être commise par une seule personne, il doit avoir un partenaire. Mais qui cela pouvait-il être? La Bible nous parle de trois êtres qui chutèrent dans le jardin d’Eden: le serpent, Adam et Eve. Dans Gn 3:7 nous lisons qu’après avoir été tentés par le serpent et avoir commis le péché, les premiers ancêtres furent honteux de leur nudité qu’ils couvrirent la partie inférieure du corps. Pourtant Adam et Eve avant leur chute étaient nus et sans honte. Etant donné qu’un arbre se reproduit par ses fruits (qui portent les graines) et que l’homme se reproduit par les relations sexuelles, le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal symbolise l’amour sexuel d’Eve. Le fait qu’Eve mangea le fruit sous l’incitation de Satan implique qu’elle commit l’acte de fornication avec lui. S’ils avaient commis un crime en mangeant le fruit réel d’un arbre appelé arbre de la connaissance du bien et du mal, ils se seraient plutôt couvert les mains ou la bouche. Il est dans la nature humaine de cacher ses fautes. Ainsi, l’acte de couvrir les parties inférieures (parties sexuelles) montre que ce sont ces parties, et non pas la bouche, qui furent la source de leur honte. Eve fut créée dans un état d’immaturité ; elle aurait dû atteindre la pleine maturité après avoir traversé une période de développement. Selon son amour, il lui était donc possible de porter soit de bons fruits, soit de mauvais fruits. Voilà pourquoi l’amour d’Eve est symbolisé par le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal et pourquoi Eve est symbolisée par cet arbre. Que signifie manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ? Quand nous mangeons quelque chose, nous en faisons une partie de nous-mêmes. Eve aurait dû manger le fruit du bien en consommant un amour ayant Dieu pour centre. Elle aurait alors reçu l’essence de la divinité de Dieu et engendré une lignée du bien. Toutefois, elle mangea le fruit du mal en consommant un amour mauvais ayant Satan pour centre. Elle reçut ainsi l’essence de la nature mauvaise de Satan et engendra une lignée du mal d’où est issue notre société de péché.
  • Bien qu’Eve et l’archange se soient unis sexuellement au moyen du corps spirituel d’Eve et du corps de l’archange (corps spirituel), en réalité aucun enfant ne peut naitre d’une relation entre un être humain et un ange. Néanmoins, Eve hérita de  "l’amour" satanique; aussi lorsqu’Eve et Adam établirent une relation qui pouvait engendrer des enfants, celle-ci fut motivée par "l’amour" satanique et leurs enfants naquirent de cet amour. Ainsi, tous les hommes sont les "enfants" de Satan. Nous savons que le péché originel s’est perpétué par le lignage de génération en génération. C’est parce que la racine du péché devint substantielle par un rapport sexuel qui nous enchaîne dans des liens de sang. En outre, les religions qui soulignent la nécessité de se laver du péché considèrent la fornication comme un péché capital et enseignent les vertus de la chasteté et de l’abstinence pour y mettre un frein. Cela indique que la racine du péché se trouve dans les désirs charnels. Les Israélites accomplissent le rite de la circoncision comme condition pour se sanctifier. Ils se qualifiaient comme membres du peuple élu de Dieu en faisant couler le sang parce que la racine du péché réside dans le fait d’avoir reçu, par un acte immoral, le sang mauvais qui imprègne notre être. La promiscuité sexuelle est une cause majeure du déclin de nombreux héros, patriotes et nations. Même dans l’âme des êtres les plus remarquables, la racine du péché – le désir sexuel illicite – est constamment à l’œuvre, parfois même à leur insu.
  • Bien qu’Abel et Caïn se soient tenus respectivement des côtés du bien et du mal, leurs positions sont relatives. En réalité, tous deux avaient en eux le péché originel et la nature déchue ainsi que la nature originelle – donc tous deux avaient dans leur nature le bien et le mal.
  • Presentation du Principe Divin

    1. 1. Introduction Toute personnebien mal désirs Ame originelle Ame déchue contradiction bien mal Etat de déchéance
    2. 2. Ignorance de l’humanité : Intelligence intérieure Ignorance intérieure : Intelligence extérieure Ignorance intérieure
    3. 3. Le besoin d’une nouvelle vérité
    4. 4. La mission de la nouvelle vérité Sun Myung Moon
    5. 5. Réalité causale Le Principe
    6. 6. Dieu et l’univers Comment pouvons nous connaitre la nature du Dieu invisible? Invisible visible
    7. 7. Eléments communs dans le monde naturel et en Dieu Caractéristiques duales Caractéristiques duales
    8. 8. Dieu est L’union harmonieuse de la nature intérieure originelle et la forme extérieure originelle L’union harmonieuse de la masculinité (yang) et de la féminité (yin) Le partenaire sujet ayant par rapport à l’univers les qualités de nature intérieure et de masculinité
    9. 9. La relation entre Dieu et l’univers Principe de la création Nature intérieure<+ - Forme extérieure<+ - Etres humains Nature intérieure< Forme extérieure < + + - - Toutes les choses Dieu Partenaire Sujet invisible Nature Intérieure originelle Forme Extérieure originelle + - + -
    10. 10. Energie première universelle et l’action de donner et recevoir Existence Multiplication Action Créateur Absolu Eternel Existant par lui- même Absolue Eternelle Existante Par -elle Même existante
    11. 11. Le fondement de quatre positions et le but de la création Les trois grandes bénédictions Fondement de quatre positions Origine Division Union
    12. 12. Les trois bénédictions de Dieu
    13. 13. Responsabilité Les trois stades successifs de la période de développement accompliss ement croissance formation Périodededéveloppement Le Principe perfection perfection Le Principe Toutes les choses L’être humain
    14. 14. Le monde immatériel et le monde matériel avec l’homme pour centre Dieu macrocosme
    15. 15. La relation mutuelle entre la personne physique et la personne spirituelle Corps spirituel Corps physique La personne spirituelle La personne physique Ne peut croitre et atteindre la perfection qu’en demeurant dans la chair Devient meilleur grâce à la rédemption sur terre Décide si elle rejoint le ciel ou l’enfer après sa mort
    16. 16. Bien Mal Etres humains Satan Identité ? Forces mauvaises Ame originelle
    17. 17. La racine du péché Symbolisme et métaphore Manger du fruit chrétiens Fruit d’un arbre réel
    18. 18. L’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal Homme idéal Adam parfait Femme qui en choisissant le bien atteint la perfection Eve parfaite Arbre de vie Arbre de la connaissance du bien et du mal
    19. 19. L’identité du serpent symbolise Créé avec un but de bonté Etre spirituel Peut dominer l’âme humaine ange
    20. 20. La chute de l’ange et la chute des êtres humains Le péché de l’ange Le péché des êtres humains L’amour sexuel d’Eve Manger = relation d’amour
    21. 21. La racine du péché Rapport sexuel illicite Nos premiers ancêtres ange
    22. 22. La motivation et le déroulement de la chute Estima recevoir moins d’amour Voulut occuper la position centrale Pour se débarrasser de sa peur et se présenter à nouveau devant Dieu
    23. 23. Le péché et la nature déchue Classification du péché Les caractéristiques fondamentales de la nature déchue Péché originel Avoir un point de vue différent de celui de Dieu Péché héréditaire Quitter sa position Péché collectif Inverser le règne Péché individuel Multiplier le mal
    24. 24. Pourquoi Dieu n’est-il pas intervenu pour empêcher la chute? Inter venir Omniscient et omnipotent 1. Maintenir le caractère absolu et la perfection du principe de la création 2. Pour que Dieu seul soit créateur 3. Faire de l’être humain le seigneur de la création
    25. 25. La providence du salut Famille Société Nation Monde Royaume de Dieu sur la terre Enfer sur la terre Famille Société Nation Monde chute sauver restaurer
    26. 26. La signification des derniers jours Messie Les derniers jours
    27. 27. Les signes des derniers jours: le jugement par le feu La venue de Jésus (Ml 3:19, Lc 12:49) Aucune trace d’un jugement par le feu Ma parole n’est-elle pas comme un feu? (Jr 23:19) Jugement par le feu= jugement par la parole
    28. 28. La nouvelle expression de la vérité et notre attitude Esprit Vérité Nouvelle vérité Etendue expression ignorance Notre temps (derniers jours)
    29. 29. La rédemption par la croix Personne parfaite Royaume de Dieu sur terre Jésus Les croyants Les croyants 1. Ne vivent pas en unité individuelle avec Dieu 2. Ont besoin de rédemption d’une vie de dévotion et de prière ardente 3. Transmettent le péché originel …… …… N’a pas parfaitement restauré notre nature originelle
    30. 30. Le désir le plus cher de Dieu pouvait-il être la mort de Jésus sur la croix 1. Les paroles et les actes des disciples 2. Le point de vue de la providence Les paroles et les actes de Jésus lui- même
    31. 31. Ignorance et incrédulité du peuple Mission messianique Le peuple juif allait dispersé sur la face de la terre Les chrétiens ont porté la croix
    32. 32. La limite du salut grâce à la rédemption par la croix et le but du second avènement du Messie Jésus : salut à la fois spirituellement et physiquement
    33. 33. L’incrédulité de Jean Baptiste nier Etre Elie reconnaître Etre Elie
    34. 34. Retour à la vie
    35. 35. Les concepts bibliques de vie et de mort Laisse les enterrer leurs Tomber sous l’emprise de Satan Vivre au sein de l’amour infini Maintenir ses fonctions physiologiques Arrêt de la vie physique 2 1
    36. 36. vie mort
    37. 37. La signification de la résurrection Règne de Dieu Domination de Satan chute résurrection vie mort Processus de restauration
    38. 38. Prospérité et déclin Bonheur et misère Salut et damnation Ascension et déclin des nations Soutiennent la doctrine de la prédestination Réfutent la doctrine de la prédestination Rm 8:29-30 Rm 9:15-16 Rm 9:21 Rm 9:11 Gn 2:17 Gn 6:6 Mt 7:7 Jc 5:14
    39. 39. Prédestination et volonté de Dieu Prédestination de Dieu pour la réalisation de Sa volonté: absolue Absolu, unique, éternel et immuable Absolue, unique, éternelle et immuable
    40. 40. Prédestination et responsabilité humaine dans la restauration de la volonté de Dieu Providence de restauration Prédestination de processus de l’accomplissement de la volonté de Dieu: conditionnelle Volonté de Dieu………………….. absolue
    41. 41. La prédestination de l’être humain Commandement de Dieu obéissance Responsabilité de Dieu Responsabilité de l’être humain La prédestination de l’être humain: conditionnelle
    42. 42. Discerner Prédestiner Appeler Justifier Glorifier Responsabilité de Dieu Responsabilité de l’être humain Accomplissement de la volonté de Dieu Rm 8:29-30 (ne mentionne pas la part de responsabilité de l’être humain)
    43. 43. Doctrine de la Trinité Doctrine de la nouvelle naissance
    44. 44. La valeur d’une personne qui a réalisé le but de la création 1. Valeur divine 2. Valeur d’un être unique 3. Valeur de l’univers entier Personne parfaite
    45. 45. Jésus et la personne qui a réalisé le but de la création Valeur d’une personne parfaite Valeur de Jésus Jésus = homme parfait Histoire de l’humanité Providence de la restauration Adam parfait Jésus
    46. 46. Jésus est-Il Dieu Lui- même? Jn 14:9-10 « Qui m’a vu a vu le Père »
    47. 47. Jésus et l’être humain déchu Expérience personnelle du cœur de Dieu Avait une perception aiguë de la volonté de Dieu N’avait pas le péché originel Les anges et toutes les choses ont été mis sous « ses pieds » Ne peut sonde la volonté et le cœur de Dieu A le péché originel Envie les anges
    48. 48. Jésus Née à nouveau Lavée du péché originel
    49. 49. Nouvelle naissance et Trinité Vrai Père Vraie Mère Père lié au mal Mère liée au mal Nouvelle naissance Nés à nouveau
    50. 50. Vrai Père spirituel Vraie Mère spirituelle Nés à nouveau: nouvelle naissance spirituelle
    51. 51. Œuvre Principe de la restauration
    52. 52. 4. Accomplir le but de la création 3. Poursuivre notre développement 2. Recevoir le Messie et naître à nouveau (éliminer le péché originel 1. Se séparer de Satan
    53. 53. La position des êtres humains après la chute Avant la chute Après la chute Unis par le cœur Liens de sang Uniquement en relation avec Dieu Position médiane
    54. 54. La restauration par l’indemnité perdu restauré Établir des conditions de restitution indemnité Processus de restauration Restauration par l’indemnité condition Condition d’indemnité L’œuvre de Dieu pour restaurer Condition d’indemnité
    55. 55. Etablir des conditions d’indemnité Montant égal Montant moindre Montant plus élevé A quel coût? Comment? Inverser le processus Qui? Nous- mêmes
    56. 56. Le fondement pour le Messie Comment Adam aurait dû réaliser le but de la création et son échec? But de la création Fondement de substance Fondement de foi Incarnation parfaite de la Parole Un avec Dieu Sur la base du fondement de foi Adam(figure centrale) Le commandement de Dieu (condition) Période de développement (période)
    57. 57. Comment établir le fondement pour le Messie Fondement pour le Messie Fondement de substance Condition d’indemnité pour éliminer la nature déchue Fondement de foi Figure centrale Objet conditionnel Période providentielle d’indemnité
    58. 58. Fondement de foi Fondement de foi Incarnait à la fois offrande Représentant le bien Représentant le mal Figure centrale ……………………………….. Abel Objet conditionnel ………………….. Offrande
    59. 59. Le fondement de substance Condition d’indemnité pour éliminer la nature déchue Caïn tua Abel Fondement de substance: Fondement de substance
    60. 60. Etablir des conditions d’indemnité pour éliminer la nature déchue en suivant un cours inverse Conditions d’indemnité 1) Aimer Abel 2) Recevoir l’amour de Dieu par l’intermédiaire d’Abel 3) Se soumettre et obéir à Abel 4) Apprendre d’Abel la volonté de Dieu ( dans la position d’Adam) (dans la position de l’archange Cours inverse
    61. 61. Le fondement de foi Fondement de foi Figure centrale: Noé Objet conditionnel: l’arche (nouvel univers) Période d’indemnité: déluge pendant 40 jours Fondement de foi:
    62. 62. Le fondement de substance Unité de cœur Fondement de substance (Abel) (Caïn) Condition d’indemnité pour éliminer la nature déchue
    63. 63. Couvrirent leurs parties inférieures Ileuthontenus nu Condition pour l’invasion de Satan Fondement de substance: Ham ne put restaurer la position d’Abel
    64. 64. Le fondement de foi L’offrande symbolique d’Abraham Une tourterelle et un pigeonneau, une chèvre et un bélier et une génisse Symbolisaient l’univers
    65. 65. rapaces (Satan) (possession de Satan) Partager = séparer le bien du mal Echec dans l’offrande symbolique Les descendants d’Abraham: 400 ans d’esclavage Providence: prolongée par trois générations
    66. 66. L’offrande d’Isaac par Abraham Pourquoi Dieu œuvra-t-il de nouveau avec Abraham ? 1. La famille d’Abraham: troisième tentative La providence de Dieu devait aboutir 2. Satan avait profané deux générations Dieu pouvait regagner deux générations 3. Les cœurs fidèles d’Abel et de Noé
    67. 67. N’étends pas la main contre l’enfant! immoler Fondement de foi
    68. 68. Le fondement de substance Fondement de substance: Condition d’indemnité pour éliminer la nature déchue Accueilli chaleureusement
    69. 69. Le fondement pour le Messie Famille d’Isaac Fondement familial pour le Messie: établi Famille de Jacob Début du fondement national pour le Messie
    70. 70. Les cours de Jacob et Moïse comme modèle pour le cours de Jésus But de la providence de la restauration Amener Satan à une soumission volontaire Personnes de foi L’humanité soumettre
    71. 71. Le cours de Moïse et le cours de Jésus Le cours de Moïse Le cours de Jésus Miracles et signes Miracles et signes Mer Rouge Mer troublée du mal désert Canaan désert Eden Trois tentatives Trois tentatives
    72. 72. Le premier cours pour restaurer Canaan au niveau national Le fondement de foi Fondement de foi Figure centrale: Moïse Condition: obéissance à la parole de Dieu Période d’indemnité: 40 ans dans le palais du Pharaon Cours sur la base nombre 40 pour se séparer de Satan Fondement de foi:
    73. 73. L’échec du premier cours au niveau national Fondement de substance: Abel CaïnMoïse tua un Egyptien Les Israélites médirent de lui Pharaon chercha à tuer Moïse Condition préalable:
    74. 74. Le second cours pour restaurer Canaan au niveau national Le fondement de foi et le fondement de substance Fondement de foi Figure centrale: Moïse Condition: garder la parole de Dieu Période d’indemnité: 40 ans dans le désert de Madian Condition préalable: (trois signes et dix plaies Fondement de substance
    75. 75. La Demeure -Les Israélites tombèrent dans l’incrédulité -Moïse lui-même pourrait commettre un acte d’impiété But: Objet de foi immuable Signification -Représentation de Jésus - un fondement pour la Demeure devait être posé
    76. 76. Les premier et deuxième fondements pour la Demeure Premier fondement Jeûna de 40 jours de Moïse Incrédulité du peuple Moïse brisa les tables Deuxième fondement Jeûna de 40 jours de Moïse Les Israélites firent honneur à Moïse Construction de la Demeure Ils recommencèrent à se plaindre Deuxième fondement pour la Demeure: Premier fondement pour la Demeure:
    77. 77. Le troisième fondement pour la Demeure et l’échec du second cours pour restaurer Canaan au niveau national Mission de 40 jours pour reconnaître le pays de Canaan rapports dénués Fondement de substance: Troisième fondement pour la Demeure: échec Cours de 21 mois Cours de 40 ans
    78. 78. Le troisième cours national pour restaurer Canaan Le fondement de foi Fondement de foi Figure centrale: Moïse Condition: honorer la Demeure Période d’indemnité: 40 ans dans le désert Fondement de foi:
    79. 79. Le fondement de substance Fondement de substance Les Israélites murmurèrent Moïse frappa le rocher deux fois Condition préalable: (eau du rocher)
    80. 80. Le fondement de substance centré sur Josué Espionner la ville de Jéricho Rapport confiant Condition préalable: Fondement de substance: Les Israélites conquirent Canaan Fondement de foi
    81. 81. Le fondement pour le Messie Fondement de foi Fondement de substance Entèrent en Canaan Fondement pour le Messie: Le Messie ne peuvent venir
    82. 82. Cours pour subjuguer Satan soumettre
    83. 83. Le premier cours pour restaurer Canaan au niveau mondial Fondement de foi: Fondement de substance Condition préalable: (miracles) Figure centrale: Jean Baptiste Condition: foi et obéissance Période d’indemnité: vie dans le désert
    84. 84. L’échec du premier cours au niveau mondial Fondement de substance: Fondement pour le Messie: Quitta la position d’Abel (doutes au sujet de Jésus, nia être Elie) S’opposa à Jésus
    85. 85. Le second cours pour restaurer Canaan au niveau mondial Le fondement de foi Fondement de foi Figure centrale: Jésus Condition: jeûne de 40 jours surmonter trois tentations Période d’indemnité: 40 jours de jeûne Reprit la mission de Jean Fondement de foi:
    86. 86. Le fondement de substance et l’échec du second cours pour restaurer Canaan au niveau mondial Fondement de substance: Jésus fut crucifié Fondement pour le Messie: Cours préalable (paroles et miracles (Jean Baptiste)
    87. 87. Le troisième cours pour restaurer Canaan au niveau mondial Fondement de substance spirituel: Fondement de foi spirituel Figure centrale: Jésus ressuscité Condition: 40 jours résurrection Période d’indemnité: 40 jours de résurrection Reprit spirituellement la mission de Jean Baptiste Condition préalable: (signes et miracles)
    88. 88. Le fondement spirituel pour le Messie chrétiens Sphère de grâce Corps agressé par Satan Restauration spirituelle de Canaan Séparation de Satan pour préparer le second avènement du Christ Vrai Père spirituel Vraie Mère spirituelle Nouvelle naissance
    89. 89. Le cours pour restaurer Canaan substantiellement sous la conduite du Christ au second avènement Le Christ au second avènement Bâtir le Royaume de Dieu sur terre
    90. 90. Enfants de Dieu nés dans Son lignage Famille, clan, société, nation, monde et univers Royaume de Dieu Fondement pour le Messie: Fondement de substance Condition préalable
    91. 91. Les périodes providentielles parallèles Définition: une période réitère les événements d’une période antérieure Raison: restaurer le fondement pour le Messie Facteurs: Figure centrale Objet conditionnel Période providentielle d’indemnité 1. Fondement de foi 2. Fondement de substance Condition d’indemnité pour éliminer la nature déchue
    92. 92. La prolongation de la providence de la restauration Pourquoi la providence est-elle prolongée? Prédéterminé de façon absolue Comment se prolonge-t-elle? Jusqu’en 3 étapes (Principe de la création)
    93. 93. Conditions d’indemnité accumulées verticalement et leur restauration horizontale par l’indemnité Conditions d’indemnité accumulées verticalement Figure centrale C’ B’ A’ Restauration horizontale par l’indemnité
    94. 94. Les périodes providentielles d’indemnité pour restaurer le fondement de foi Parfaites incarnations Fondement de foi 40 21 4 12 40 21 4 12 Période de développement caractérise par certaines nombres Période providentielle d’indemnité 40 21 4 12
    95. 95. Les parallèles entre les deux ères de la providence Caractéristiques d’une période providentielle Peuple central sources Israël Ancien Testament chrétiens Histoire du christianisme Ere providentielle de la restauration Ere providentielle de la prolongation Identifier les personnes centrales Etudier les sources
    96. 96. Ere de la providence de la restauration 400 400 120 400 210 400 Esclavage en Egypte Juges Royaume uni Royaumes divisés du Nord et du Sud Captivité et retour d’Israël Préparation pour l’avènement du Messie 400 400 120 400 210 400 Ere de la prolongation de la providence de la restauration Persécution sous l’Empire romain Patriarches Royaume uni Royaumes divisés de l’Est et de l’Ouest Exil et retour de la papauté Préparation pour le second avènement du Messie
    97. 97. La providence de la restauration et le progrès de l’histoire L’ère providentielle de la restauration Dieu appela Abraham Société tribale en Egypte Royaume uni d’Israël
    98. 98. Juda Empires païens Forme démocratique Juda Jésus La providence n’atteignit son but que spirituellement Jésus EJuda Empire romain occidental Europe de l’Ouest
    99. 99. L’ère providentielle de la prolongation de la restauration Société tribale chrétienne Empire chrétien
    100. 100. Les idéaux de communauté solitaire de prospérité partagée et de valeurs universelles par opposition au communisme Satan peuples Communauté solitaire, prospérité partagée et valeurs universelles Socialisme scientifiqueDieu Royaume de Dieu sur terre Monde communiste
    101. 101. Nouvelle expression de la vérité Religion: s’unir avec Dieu par le cœur Economie: en accord avec l’idéal divin Politique: réaliser l’idéal de la création Royaume messianique Communauté solitaire, prospérité partagée et valeurs universelles
    102. 102. 400 ans (1517-1918) Réforme protestante Conflits religieux et idéologiques Maturation de la politique, de l’économie et de l’idéologie 1517 1648 1749 1918 (fin de la première guerre mondiale)
    103. 103. La période de la Réforme protestante (1517- 1648) Type Abel Type Caïn féodalité Corruption de l’Eglise romaine
    104. 104. La période des conflits religieux et idéologiques (1648- 1789)
    105. 105. La période de maturation de la politique, de l’économie et de l’idéologie
    106. 106. Les guerres mondiales Les causes providentielles des guerres mondiales Causes intérieures 1. L’ultime combat désespéré de Satan 2. Restaurer les trois grandes bénédictions 3. Surmonter les trois tentations de Jésus 4. Restaurer la souveraineté de Dieu Conflits politiques économiques et idéologiques La providence de la restauration
    107. 107. Les résultats de la première guerre mondiale Première guerre mondiale Victoire du côté de Dieu 1. La condition d’indemnité au stade de formation pour restaurer les trois grandes bénédictions 2. La condition d’indemnité pour restaurer la première bénédiction 3. Le fondement au stade de formation pour restaurer la souveraineté de Dieu Le fondement pour que naisse le Christ à son retour Le stade de formation de la providence du second avènement commença
    108. 108. Les résultats de la seconde guerre mondiale Seconde guerre mondiale Victoire du côté de Dieu 1. La condition d’indemnité au stade de croissance pour restaurer les trois grandes bénédictions 2. La condition d’indemnité pour restaurer la seconde bénédiction 3. Le fondement au stade de croissance pour restaurer la souveraineté de Dieu Un ciel nouveau et une terre nouvelle sous la conduite du Christ au second avènement Le stade de croissance de la providence du second avènement commença
    109. 109. La troisième guerre mondiale Côté de Dieu Côté de Satan Monde Monde démocratique Monde communiste Monde unifié Dieu Diviser (première et seconde guerres mondiales) Unifier (troisième guerre mondiale)
    110. 110. Les résultats providentiels de la troisième guerre mondiale Troisième guerre mondiale Victoire du côté de Dieu 1. Restauration de la providence entière prolongée jusqu’à un troisième cours 2. Réalisation du monde idéal de Dieu (Parole de Dieu – salut spirituel et physique – lignée de Dieu)
    111. 111. « quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît » (Mt 24:36) Dieu révélera sûrement tous les secrets à Ses prophètes Dieu donnera des prophéties à ceux qui sont dans la lumière
    112. 112. Quand le Christ reviendra-t-il? 1. aujourd’hui 2. Au terme des 2000 ans de l’ère du Nouveau Testament 3. A la fin de la première guerre mondiale (1918) (début de la période du second avènement
    113. 113. Comment le Christ reviendra-t-il? Lc 17:25 Lc 18:8 Retour sur les nuées Accepté et honoré Né dans la chair Persécuté et condamné comme hérétique Le Christ reviendra en naissant sur la terre
    114. 114. Où le Christ reviendra-t-il? Ap 7:4, Mt 10:23 et Mt 16:26 Mt 21:33-43 Le peuple élu après la crucifixion: les chrétiens Parmi le peuple juif Pas parmi le peuple juif
    115. 115. Le Christ reviendra dans une nation d’Orient Orient
    116. 116. Cette nation d’Orient est la Corée Nation fasciste a persécuté le christianisme en Corée Allait devenir communiste
    117. 117. Les qualifications de la Corée pour recevoir le Messie 1. Partenaire objet du cœur de Dieu peuple dévoué au bien Vif désir d’adorer Dieu: loyauté, piété filiale et chasteté 2. Prophéties et révélations messianiques idée messianique (croyance en Djông Gam Nok) révélations claires sur le retour du Christ en Corée
    118. 118. Monde originel Dieu peuple peuple peuple Dieu Monde idéal Christ à son retour enfants enfants enfants Famille planétaire langue unifié Famille planétaire une seule langue (le coréen Vrais Parents (Corée)

    ×