JustificationL’idée de mise en place d’un SIG communal est le résultat d’une prise deconscience des autorités municipales ...
Toujours dans le cadre de cette convention, avec l’appui de LMCU, Saint-Louisdispose d’un inventaire architectural et urba...
seront mis en place afin collecter, gérer, combiner et analyser des données afinde croiser des relations spatiales pouvant...
Appui, Conception et            Réalisation       Cartographie         pour tous lesprogrammes de l’ADC et de la Commune d...
(assainissement, hydraulique, électricité),             les zones de risques naturelles, le    Répertoire des acteurs inte...
En matière fiscale, comme dans d’autres champs de compétences, le SIG est unoutil d’aide à la décision. Il permet de répon...
Projet de modernisation de l’Etat Civil et d’implantation d’un SIGau sein de l’ADC par le gouvernement de TenerifeDurant l...
-   Implanter un SIG utile et efficace au sein de l’ADC permettant une gestion plus    simple   de l’information et par co...
Il est conçu sur Mapa Object qui est une composante du logiciel Arc GI’S.Avec lobjectif dinitier à la cartographie, il peu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Système_dInfo Géographique de Saint-Louis

497 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Système_dInfo Géographique de Saint-Louis

  1. 1. JustificationL’idée de mise en place d’un SIG communal est le résultat d’une prise deconscience des autorités municipales sur la nécessité de créer au sein del’Agence de Développement Communal (ADC) une cellule de technologiespermettant d’articuler son rythme dévolution démographique et les effets de sonurbanisation, sans cesse, galopante.Ainsi, très vite, la commune a exprimé le besoin daccéder rapidement auxinformations cadastrales et durbanisme pour le recensement de l’ensemble destitres fonciers afin d’optimiser les rentrées fiscales.Il s’y ajoute que la vitesse de croissance de la population n’est pas toujours enadéquation avec l’accroissement des capacités de production. En effet la rapiditédes mutations sociales requiert une adéquation entre les données statistiques etgéographiques afin de promouvoir des politiques de gestion et de suiviévaluation.Déjà ,en 2002, l’Agence de Développement Communal (ADC) avait posé lesjalons sur l’éventualité de mettre en place un SIG communal qui devraitpermettre à la Ville de disposer à la fois d’un outil de mémoire qui recenseraitl’ensemble des données urbaines ; à la fois documentaire et cartographique etd’un outil d’aide à la décision sur les questions d’aménagement et avait formulerune demande d’expertise et de renforcement des capacités aux prés despartenaires, notamment Lille Métropole Communauté Urbaine qui entretient avecSaint-Louis des accords de partenariat.Egalement, en 2002, la Banque Mondiale, à travers le Programme d’Appui auxCommunes (PAC), a eu à financer lAgence de Développement Municipal (ADM)pour mettre en œuvre l’adressage de la Ville de Saint-Louis. Le but de cetteétude était surtout de faire un inventaire de l’ensemble des équipements, de lavoirie du bâti de l’espace communal.il s’y ajoute que la convention de coopération pluriannuelle 2002-2006, signéeen décembre 2002, entre la ville de Saint-Louis et Lille Métropole Communautéurbaine ( LMCU) mettait l’accent sur quatre volets dont la planification urbaine,la cartographie et patrimoine. Dans le domaine de la cartographie, l’avenant de2003 a permis d’obtenir la couverture aérienne de l’espace communal, ennovembre 2005.
  2. 2. Toujours dans le cadre de cette convention, avec l’appui de LMCU, Saint-Louisdispose d’un inventaire architectural et urbain de toute l’île. Ce produit aété traduit sous forme de base de données dénommée SINDAR. Celle-ci est unSIG qui permet de centraliser toutes les données de l’espace bâti de l’île ennumérisant le territoire afin de le rendre facilement archivable. La Mairie disposedésormais d’un outil lui permettant d’identifier l’ensemble des propriétaires detitres fonciers, de l’architecture des maisons etc. afin d’asseoir les conditionsd’une programmation et une planification communales.La nouvelle convention 2007-2009 permettra une consolidation des actions déjàengagées, afin d’asseoir les bases d’un programme de cartographie et SIG ausein de l’ADC.La restitution de la cartographie au 1/2000ème par la Direction des TravauxGéographiques et Cartographiques (DTGC) et au 1/500éme par AXIS .SA faitque la ville dispose désormais d’un support cartographique qui permet unesuperposition de toutes les données de Saint-Louis Commune. De ce fait,l’essentiel des couches spatiales de l’espace communal disposent d’une référencespatiale et peuvent être ainsi cataloguées en base de données. Celle-ci s’étendde la Langue de Barbarie à l’UGB avec un coût global de 200 000 000FCFA. Objectifs du SIG. Objectifs générauxL’objectif général du SIG de Saint –Louis est de permettre une gestion plusefficiente de l’urbanisation de la ville tout en essayant d’impliquer le maximumd’acteurs.La disponibilité d’une base de données devrait permettre à l’agence deDéveloppement Communal de capitaliser les données urbaines et desexpériences concernant le développement urbain. C’est jeux de donnéesgéographiques de grande dimension permettant d’effectuer de façonéconomique des analyses répétées pour la mise à jour d’information.Cette démarche vise surtout à répondre aux besoins de communication, destockage et d’analyse des données statistiques. Ainsi des outils de mémoire
  3. 3. seront mis en place afin collecter, gérer, combiner et analyser des données afinde croiser des relations spatiales pouvant produire des éléments d’aide à ladécision.. Objectifs spécifiquesIl s’agit ici de mettre en place un outil d’aide à la décision pour la gestion et laplanification opérationnelles de la ville de Saint-Louis. Les objectifs spécifiquesde ce programme sont :- Mettre en œuvre une plateforme d’échanges en vue d’une coordination multi partenariale par la création d’un comité de pilotage regroupant l’ensemble des acteurs du développement urbain dans l’espace communal ; ce comité de pilote pourra en même temps servir de cellule de suivi et de coordination ;- Cataloguer les données afin de les rendre opérationnelles pour la gestion de l’espace communale et son environnement : saisie de l’ensemble des informations afin de les recouper avec les données spatiales géo référencées : la cohérence avec un référentiel constitué, cadastral ou tout autre référentiel à grande échelle, apparaît essentielle pour la collectivité. Il serait a priori regrettable de proposer/ de disposer d’un système de gestion de la voirie particulièrement séduisant et performant, mais dont les tronçons traverseraient les parcelles du référentiel cadastral ;- Mettre en œuvre le PMSV et l’inventaire urbain et architectural de l’île en numérisant les données géographiques ; l’information produite dématérialise la connaissance du patrimoine ou du territoire. Celle-ci devient facilement archivable et diffusable ;- Apporter un appui méthodologique pour la réalisation des projets de développement ;- Définir des outils d’aide à la décision : la conception recherche de financements, organisation logistique, suivi de projets jusquà lévaluation.
  4. 4. Appui, Conception et Réalisation Cartographie pour tous lesprogrammes de l’ADC et de la Commune de Saint-LouisDans un premier temps une mission été confiée à la cartographe pour l’élaborationd’une étude préalable du système en place.Ainsi des visites des différentes structures de la Ville de Saint-Louis ont été effectuéeset des questionnaires ont été administrés à cet effet.Très concrètement, il s’agissait de répertorier et d’analyser les différentes pratiqueset méthodes de travail des acteurs du développement communal manipulant auquotidien des données en tout genre.L’étude a permis de déterminer dans un premier temps les décideurs qui ont pour rôlede définir les orientations générales du système et de fixer les priorités notamment lescollectivités locales, les services déconcentrés de l’Etat et les concessionnaires maisaussi les autres acteurs qui produisent et consomment les données urbaines de Saint-Louis .Elle a également permis de recenser et de prioriser les différents problèmesrencontrés dans la gestion communale ainsi que les moyens de mise enœuvre.Elle a également recensé les besoins en terme données tels que les Couchesdes réseaux d’assainissement (eaux salées, eaux de pluies), la Gestion desordures ménagères, les Informations caractéristiques de ces réseaux
  5. 5. (assainissement, hydraulique, électricité), les zones de risques naturelles, le Répertoire des acteurs intervenants dans la commune, le Répertoire des projets réalisés et ceux qui sont en cours dans le moyen et le long terme, Le Plan de circulation de la ville et le réseau de la voirie, la gestion du patrimoine foncier communal, le Service éclairage public , la Banque de données pour la Voirie , les Limites précises de zones pouvant définir les domaines de compétences des principaux décideurs, les données pédologiques caduques, la Délimitation des zones de périmètres maraîchers et des zones urbaines ; le parcellaire vectorisé du périmètre communal etc. Dans la cadre de ses missions et en appui aux autres programmes des travaux de cartographies ont été réalisés par la présente chargée de programme SIG notamment :• Cartes de délimitation des 22 quartiers du Périmètre Communal ;• Logo du Forum de la Jeunesse pour la Formation et l’Emploi ;• Vitrines des 22 quartiers recensant les informations issues des mini-fora réalisés notamment le profil des jeunes, les différents secteurs d’activités, les problèmes liés au chômage des jeunes ainsi que les solutions proposées ;• Carte de Guet Ndar• Carte de Ngallélle• Carte de Bango,• Carte de Ndiolloffène Nord• Carte de Ndioloffène Sud• Carte de la Zone Médina Course-Guinaw-Rail• Cartes Thématiques et Vitrine du quartier de Balacoss• Cartes Thématiques et Vitrine du quartier de Tendjiguéne• Carte des zones inondables de la Commune de Saint-Louis• Proposition de délimitation des quartiers de la Commune de Saint-Louis• Carte du Projet Touristique de la Commune de Saint-Louis• Carte d’exemples à suivre dans le cadre du PSMV• Carte d’exemples à ne pas suivre dans le cadre du PSMV• Plan topographique de l’Ile (Quartiers Nord et Sud) Conception d’un Sig fiscal (en cours) Depuis la loi de décentralisation de 1982, les élus se sont trouvés confrontés à des problèmes de gestion et d’organisation des collectivités locales, auxquels ils ne peuvent apporter de solution efficace sans disposer d’informations de qualité, consultables rapidement.
  6. 6. En matière fiscale, comme dans d’autres champs de compétences, le SIG est unoutil d’aide à la décision. Il permet de répondre aux problèmes auxquels sontconfrontés les décideurs de synthétiser les données vitales à l’évolution permanentede leur patrimoine foncier.Ainsi à l’issue d’un atelier sur la Fiscalité Locale qui s’est déroulé au mois de juin2009, une commande du maire a été faite à l’ADC afin de répertorier et delocaliser les niches fiscales de la Commune.Dans la conception et la mise en œuvre l’Université Gaston Berger est incluse dansce projet dans le cadre de la convention qui lie l’a avec la Commune de saint-LouisProjet de réactualisation de l’adressageL’adressage constitue un outil municipal efficace, rapide et à faible coût. Il apporteune réponse opérationnelle aux exigences multiples de la gestion urbaine et dudéveloppement des villes, avec une information urbaine à jour, couvrant les planstechnique, financier et économique.La première édition date de 2005. Il accompagne fréquemment la démarche dedécentralisation engagée par nombre de pays. Au plan fiscal, il permet la créationou la consolidation d’un fichier des contribuables et des activités taxables, enrichide leur repérage, facilitant ainsi le recouvrement.Cependant depuis cette date la Commune a connu une très forte croissanceurbaine, concrétisée par de nouveaux quartiers qui se sont greffés à l’anciendécoupage. De ce fait l’identification des voies, appliquée jadis dans les centres,n’a pratiquement pas été étendue à ces nouveaux quartiers.Le fonctionnement des services urbains en est ainsi gravement handicapé pourl’entretien la voirie, les réseaux et les équipements urbains et la localisation descontribuables.Ainsi en collaboration avec l’ADM, un réactualisation du plan d’adressage est encours et devrait être disponible dans 6 mois.
  7. 7. Projet de modernisation de l’Etat Civil et d’implantation d’un SIGau sein de l’ADC par le gouvernement de TenerifeDurant le mois de décembre 2008, la commune de Saint-Louis a reçu une mission de lacoopération espagnole et du Cabildo de Tenerife pour l’implantation d’un projet demodernisation de l’Etat Civil et la mise en place d’un SIG pour l’ADC.Lors de cette visite, il a été procédé à un diagnostic de l’existant qui a montrél’implantation de deux projets similaires respectivement avec l’AIMF pour l’Etat Civil etLMCU pour l’ADC. Le Cabildo de Ténériffe a comme point de référence un cadre législatif et une politique internationale et nationale dans le domaine de la Coopération internationale sur le Développement à l’échelle de la Communauté. * Priorités géographiques et objectifs stratégiques - Augmenter les capacités des institutions et des personnes afin de promouvoir elles-mêmes le développement de leurs pays. -Augmenter les capacités économiques, à travers le développement de leurs entreprises et améliorer les relations économiques et commerciales. -Promouvoir les échanges et la diffusion culturelle en favorisant le rapprochement entre Promouvoir le Co-développement pour que les collectifs d’immigrants à Tenerife contribuent au développement de leur pays d’origine. -Promouvoir l’Education pour le développement et la sensibilisation sociale. -Soutenir l’Aide humanitaire et d’urgence Ainsi dans la Ville de Saint-Louis, le Cabildo de Teneriffe entend intervenir dans un projet intitulé « Projet de Modernisation municipale de la Ville de Saint-Louis ». Celui ci comprend deux domaines d’intervention :• Système d’Information Géographique à l’Agence de Développement Communal• Projet de Modernisation du Registre d’Etat Civil de la Commue de Saint-Louis Les activités développées dans le cadre du SIG sont :
  8. 8. - Implanter un SIG utile et efficace au sein de l’ADC permettant une gestion plus simple de l’information et par conséquent la fourniture d’un meilleur service au citoyen et former les techniciens responsables de la maintenance, la mise à jour et l’exploitation de ce Système.- Réalisation d’un diagnostic des besoins de l’ADC en vue de l’Extension du Système d’Information Géographique en place.- Equipement de l’ADC en logiciel, matériel informatique, infrastructures techno logiques lors du diagnostic précédent.- Développement de la numérisation et l’intégration de l’information géographique disponible et considérée comme la base du diagnostic.- Formation des techniciens de l’ADC en vue de la réalisation des analyses géographiques par le biais de la technologie SIG afin de garantir la durabilité du projet à moyen et long terme- Implantation d’une culture géographique au sein de la Municipalité de Saint-Louis, en soulignant la nécessité pour l’ensemble des fonctionnaires et des citoyens afin de connaître le territoire communale. Dans la mise en œuvre de ce programme un visualisateur de la Commune de Saint- Louis est à l’Etat de conception. Avec lobjectif dinitier à la cartographie tous les agents communaux, celui-ci peut être utile dappuyer les pratiques éducatives sur des méthodes et des outils modernes afin d’ailleurs damorcer et darticuler pour une meilleure connaissance du territoire communal C’est donc un outil cartographique qui permet d’exploiter toutes les informations géographiques de la Commune de Saint-Louis afin de renseigner les principaux utilisateurs du web. Il présente à la volée les toutes données de la Commune de Saint-Louis en présentant la répartition des documents par la requête courante de n’importe qu’elle unité surfacique intégrant le territoire communale. Dans le courant du mois de juin s’est déroulé le salon de la Coopération Espagnole et une partie du visualisateur conçu sur Mapa Object qui est une composante du logiciel Arc GI’S a été restituée. Le Visualisateur de la Commune de Saint-Louis Le visualisateur est un outil cartographique qui permet d’exploiter toutes les informations géographiques de la Commune de Saint-Louis afin de renseigner les principaux utilisateurs du web. Il présente à la volée les toutes données de la Commune de Saint-Louis en présentant la répartition des documents par la requête courante de n’importe qu’elle unité surfacique intégrant le territoire communale.
  9. 9. Il est conçu sur Mapa Object qui est une composante du logiciel Arc GI’S.Avec lobjectif dinitier à la cartographie, il peut être utile dappuyer les pratiqueséducatives sur des méthodes et des outils modernes afin d’ailleurs damorcer etdarticuler pour une meilleure connaissance du territoire communale.Lidée étant de faire le lien entre la topographie et son interprétation engéolocalisant les ressources (images, documents OpenOffice, pages Web, etc.),afin d’y associer toutes informations en rapport avec les domaines de compétencesde la Commune. Les points peuvent être définis par leurs coordonnées GPS(WGS84) ou par la référence à un toponyme de la base. Ainsi il est désormaispossible de connaître la superficie, le périmètre de chaque unité surfacique à partird’une simple requête. Requête permettant de connaitre la Superficie du bâtiment de l’Etat Civil

×