© OCDE
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Alger, 8 – 9 avril 2015
Le rôle de ...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pourquoi n’avions-nous pas remarqué ?
Un é...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pourquoi n’avions-nous pas remarqué?
Trava...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pourquoi n’avions-nous pas remarqué?
Concl...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE Pourquoi n’avions-nous pas remarqué?
Mode ...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pratiques intéressantes des ISC
1. Où comm...
Impact Probability Grade
Operational:
1 Performing poor
quality audits (
financial & VFM
audits )
Develop and keep
corpora...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
5 Externalexpectations
ofSAInotmet
Develop...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pratiques intéressantes des ISC.
2. Nettoy...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pratiques intéressantes des ISC.
3. Faites...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC.
3. Faites...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pratiques intéressantes des ISC.
3. Faites...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Pratiques intéressantes des ISC
3. Faites ...
Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne,
financéeprincipalementparl’UE
Conclusions
• Aucune «bonne solution» pour...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bonnes pratiques des ISC pour contrôler et vérifier la fraude, Kjell Larsson, Alger 8-9 avril 2015

213 vues

Publié le

Présentation de Kjell Larsson de Suède faite pendant l'atelier sur Le rôle de la Cour des comptes dans la lutte contre la fraude et la corruption. Cet atelier a été organisé conjointement par SIGMA et la Cour des comptes d'Algérie à Alger les 8-9 avril 2015. Plus d'informations: contacter bianca.breteche@oecd.org

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
213
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bonnes pratiques des ISC pour contrôler et vérifier la fraude, Kjell Larsson, Alger 8-9 avril 2015

  1. 1. © OCDE Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Alger, 8 – 9 avril 2015 Le rôle de la Cour des Comptes dans la lutte contre la fraude et la corruption Bonnes pratiques des ISC pour contrôler et vérifier la fraude Kjell Larsson, Suède
  2. 2. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pourquoi n’avions-nous pas remarqué ? Un échec des auditeurs qui devient un tournant (Journal INTOSAI Juillet 2010) • Le cas  5000 projets de recherche et 1 milliard d’Euros/an .  Des milliers d’audits, des centaines d’auditeurs (auditeurs internes, auditeurs externes des ISC, privé et public.  Auditeurs « TOUT EST OK » chaque année.  Ensuite OLAF, le bureau anti fraude eut l’information de la part d’un lanceur d’alerte. Une diversion?  Les auditeurs et OLAF se sont rendu compte. Nous devons travailler ensemble! 1
  3. 3. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pourquoi n’avions-nous pas remarqué? Travailler ensemble! • Travailler ensemble? Comment? Synergies!  Coopération chaque jour! Nouvelles règles et pratiques.  Auditeurs à se conformer à ISA 240 / ISSAI 1240 adapté à la situation.  Quantité de données (téraoctets) outils d’exploration de données.  Auditeurs et OLAF peuvent utiliser les forces de chacun! Après quelques mois: Plusieurs grandes escroqueries pour des années. 5 millions d’Euros en quelques années. 2
  4. 4. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pourquoi n’avions-nous pas remarqué? Conclusions • Les auditeurs ont longtemps audité quelques arbres. Mais ils n’avaient jamais essayé de voir la forêt! • Les nouvelles normes d’audit doivent être utilisées pleinement. • Une coopération étroite entre les auditeurs et les enquêteurs sur la fraude est un must. De nouveaux mécanismes de coopérations sont nécessaires. Le respect de nos divers rôles et mandats. • Les outils et compétencesd’audit doivent être mises à niveau/renouvelées. 3
  5. 5. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pourquoi n’avions-nous pas remarqué? Mode opératoire • Faux documentsidentiques aux documentsauthentiques. • Sociétés écrans dans des endroits éloignés. Faux rapports annuels, toute l’histoire et non seulement de bonnes nouvelles, avis d’audit, sites web professionnels etc. • Personnel fictif avec des CVs fabriqués. Echanges d’emails élaborés entre «le personnel» comprenant des histoires d’enfants et de maladies. • Noms de compagnies et de personnes réelles utilisés. • Contrats, factures, transactions comptables (y compris les corrections)massivement falsifiées. • Paiements transfrontaliers et paiements des arriérés TOUT CELA N’EST-IL PAS FACILE A DETECTER QUAND ON PROCEDE A L’AUDIT ? 4
  6. 6. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC 1. Où commencer ? • Les points importants qui se présententsouvent:  Une « stratégie » avant? Ou apprentissage en faisant?  Pourquoi et comment?A quel point ambitieux? • Couvrant la prévention, détection, sanctions? Culture? • ISC à faire le travail? • Où trouver d’autres pour faire leur part?  Coopération avec les autres? Non! Oui!  Soutien public? Systèmesde lanceur d’alerte?  Peut être une cartographie des risques pour l’ISC? L’ISC gère-t-il le risque de « ne pas être pertinente»? 5
  7. 7. Impact Probability Grade Operational: 1 Performing poor quality audits ( financial & VFM audits ) Develop and keep corporate and audit quality -Performing qualitative audits and delivering qualitative audit reports Incorrect opinion for Regularity Audit and conclusion not evidenced for Performance audits Failure to apply OAG methodology Poor Quality Management Review Poor Skill Mix Reputational Risk - reduced Impact of SAI activity - Objectives not Met Major Moderate Extreme Manuals and Guidelines, in built control in the processes, QMF, Peer Reviews 2 Inadequate Quality of audit reports Develop and keep corporate and audit quality -Performing qualitative audits and delivering qualitative audit reports Audit reports are not clear, relevant and understandable for stakeholders and do not have required focus in promoting change or offering constructive recommendations to achieve this Poor Report Writing Skills Poor Skill Mix Poor Quality Management Review Failure to fully understand client and maintain ongoing contacts throughout the year Reputational Risk - reduced Impact of SAI activity objectives not met. Negative media regrading SAI. Lack of trust in SAI as a reliable source of information Major Moderate Extreme Template(s) and Guidelines, in built control in the processes, QMF, Peer Reviews. Expert Group, Wider liaision with external stakeholders 3 Timeliness of audit reports Develop and keep corporate and audit quality Internal deadlines not achieved to allow sufficient quality review of reports. Not reporting on time as specified In legal framework for specific reports. Weak Project Management and staff utilisation Outsourced companies may not comply with contract deadlines Reputational Risk - reduced impact of SAI activity. Not being able to meet the deadlines for legal reporting may impact the reputation. Budget alllocation process may be impacted if reports are late. Mod-major Rare ( unlikely?) Medium Audit planning, time recording software 4 Bilateral agreements not met Develop and keep corporate and audit quality Benefits of bi-lateral projects and arrangements lost - sustainability not achieved Ineffective mechanisms for sharing outputs of project initiatives across the organisation. Redundancy of recommendations tracker. Inability to internally develop audit focus - eg good governance. Effective audit and corporate practices not applied. Quality management process will highlight increased non application of audit methodology. Reporting quality will reduce Moderate - Major Rare (unlikely?) Medium Effective management of recommendations tracker. Implement mechanisms to ensure lessons learned from external inputs are effectively shared. More effective strategic plans Type of riskNo Objective Risk description Possible Causes Desciption of likely impact Risk Assessment Controls required Pratiques intéressantes des ISC - 2. Nettoyage de notre maison d’abord
  8. 8. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE 5 Externalexpectations ofSAInotmet Developandkeep corporateandaudit quality ExpectationsofParliamemt notclearandconsequently notaddressed.Poor relationshipwith stakeholders. LackofskillsinSAImiddle mangerstofacilitatepositive relationshipswhichclearlyset outexpectationsand responsibilitiesonbothsides. Poorcommunicationwithnew membersofParliament IneffectivereviewofSAI outputs.Lackofchange resultingfromSAIwork Moderate- Major Rare(unlikely?) Medium Trainingwith membersof Parliamentand internally.Specific developmentof writtenbriefingsand pressreleases. Communication Strategy. Yes-partly Widerinvolvementofmiddle management 6 IneffectiveChange Management Developandkeep corporateandaudit quality Delaysinadoptionofnew law/appointmentofnew AGhaveanegativeimpact ofoperationsofSAI. Inabilitytorecruitandkeep specialiststaff. Inabilitytomakerequired operationalchangesto effectivelyaddressexpanding portfolio.Lackofstrategic directionduetocapacity shortfallsatseniormangement level. TheSAIstagnates.No effectivehandovertonew topmanagement.No opportunitytoincentivise staff Moderate- Major Rare(unlikely?) Medium workwithministries andgovernemnton thelaw.Develop inductionpackagefor newincoming managers.Restate accountabilitiesof seniormanagement team. Yes-partial Moreformalisedmanagement reportingprocesses 7 Weakcorporate serviceprograms Secureownership andinstitutional sustainability Noteffectivemangement ofcorporateoperations. Performancereviewsnot appliedconsistently. Essentaildatatosupport effectivemanagementis lacking. Lackofcapacitytoimplement effectivestrategicplansandrisk amangement.Lackofbudgetto implementcorporate developments. Onlybyimplementingnew auditapproachesand methodologiescantheSAI offerthequalityaudits expectedbyParliamentand INTOSAI Moderate- Major Rare(unlikely?) Medium FinalisationofCDS andassoci-ated businessplansfor Divisions.Replanning offinancialplans relatedtorequired developmentseg auditpackage Yes-partial 8 IneffectiveHR support Secureownership andinstitutional sustainability Poorstaffdevelopment relatedtoorganisational needsparticularly leadershipskills. InefficientHRsystems. HRcapacityshortfalls.Training requirementsnotcaptured adequatelyduetoineffective appraisalprocess SkillsmixofSAIdoesnot developatrequiredpace. HRteamfocusedon operationalnotstrategic issues Moderate- Major Rare(unlikely?) Medium HRstrategyand operationalplan. Effectiveappraisal process. Partly
  9. 9. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC. 2. Nettoyage de notre maison d’abord. Suite • Formation des auditeurs pour savoir ce qu’il faut chercher et commenttrouver les réponses. • Construire des équipes de spécialistes. • Créer des capacités d’exploration de données (et accès aux données). • Résultat? 8
  10. 10. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC. 3. Faites le différemment! Achats • Au lieu d’auditer quelque projets d’achats en un seul/ quelques entités chaque année, L’ISC va maintenant • auditer les grands projets d’achats similaires dans plusieurs entités couvrant 5 – 6 ans:  Suivi des indices sur la fixation du prix, usage de faux sous traitants / identiques, relations de propriété, fausses personnes, « carrousels de paiement », éventuelle corruption.  L’ISC utilise les experts externes + les nouvelles technologies pour contrôler la qualité et les quantités livrées des matériels achetés. Résultat? 9
  11. 11. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC. 3. Faites le différemment! Utiliser les Lettres de Représentation L’ISC est passé d’un • Usage rare des Lettres de Représentation (LR) • A usage constantdes (LR) Résultat? LR « fait que les cadres supérieurs prennent la fraude et la corruption de manière plus sérieuse et facilitent chaque aspect du travail d’audit » 10
  12. 12. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC. 3. Faites le différemment! Travail de l’ISC sur le terrain • Préparation  Évaluation plus précise du risque. Y compris la situation financière globale et la situation du marché.  Limite de vraisemblance de preuves d’audit est modifiée. • Durant  Avoir accès à l’information essentielle.  Explorer plus profondément/revérifier les preuves importantes . • Après  Triple vérification si image complète.  Document et d’autres auditeurs pour revérifier. Résultat? 11
  13. 13. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Pratiques intéressantes des ISC 3. Faites le différemment! Les ISC et les bonnes pratiques • L’ISC a un aperçu unique. • Décidé à résumer et disséminer les bonnes pratiques nationales trouvées dans des audits sur la fraude, la prévention, la détection et les sanctions. • Entités stimulées pour diffuser les pratiques à l’ échelle interne. • Résultat? 12
  14. 14. Initiativeconjointedel’OCDEetdel’Unioneuropéenne, financéeprincipalementparl’UE Conclusions • Aucune «bonne solution» pour toutes les ISC (ou autres entités publiques) n’existe. • Cependant, les enjeux et les risques pour la société sont élevés.  Monnaie / ressources  Confiance Les ISC bien placées et doivent contribuer! 13

×