SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Ancrage territorial de la Responsabilité
Sociétale – Chantier girondin



QUE PEUVENT NOUS
APPRENDRE LES rapport
de développement durable
D’entreprise ?
Fabrice Mauléon
Professeur ESCEM Tours Poitiers
Mail: fmauleon@escem.fr
Twitter: fabricemauleon
www.fabrice-mauleon.com
« Mon dieu, un rapport de DD à
faire pour l’année prochaine !!! »




       L’impression d’être en 2001
Extrait de l’article 116 – loi NRE
de 2001
Art. L. 225-102-1
Le rapport visé à l'article L. 225-102 rend compte de la rémunération
     totale et des avantages de toute nature versés, durant l'exercice, à
     chaque mandataire social.
Il indique également le montant des rémunérations et des avantages
     de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant
     l'exercice de la part des sociétés contrôlées au sens de l'article L.
     233-16.
     Il comprend également la liste de l'ensemble des mandats et
     fonctions exercés dans toute société par chacun de ces
     mandataires durant l'exercice.
Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par
     décret en Conseil d'Etat, sur la manière dont la société prend en
     compte les conséquences sociales et environnementales de
     son activité. Le présent alinéa ne s'applique pas aux sociétés dont
     les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché
     réglementé.
Extrait de l’article 116 – loi NRE
de 2001
                              Cela fait déjà 10ans d’erreurs
Art. L. 225-102-1             et de bonnes pratiques

Le rapport visé à l'article L. 225-102 rend compte de la rémunération
     totale et des avantages de toute nature versés, durant l'exercice, à
     chaque mandataire social.
Il indique également le montant des rémunérations et des avantages
     de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant
     l'exercice de la part des sociétés contrôlées au sens de l'article L.
     233-16.
     Il comprend également la liste de l'ensemble des mandats et
     fonctions exercés dans toute société par chacun de ces
     mandataires durant l'exercice.
Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par
     décret en Conseil d'Etat, sur la manière dont la société prend en
     compte les conséquences sociales et environnementales de
     son activité. Le présent alinéa ne s'applique pas aux sociétés dont
     les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché
     réglementé.
Inspirez vous des erreurs et bonnes
pratiques des entreprises pour rédiger votre
               rapport DD !!
Questions classiques dans le processus de
reporting
La démarche : comment s'y prend pour construire son rapport Développement Durable ?

Les parties prenantes : quelle place est accordée aux parties prenantes ? comment sont-elles
   impliquées ?

Enjeux et périmètre : sur quel périmètre est effectué le reporting ? que cela signifie t-il ?

Contenu et indicateurs : quelles informations sont dévoilées ?

Collecte des données : quel système de collecte des données est mis en place ?

Contrôle des engagements : comment l'organisation rend-t-elle compte de ses engagements
   RSE ?

Communication : sous quelles formes l'information RSE est-elle transmise ?

Enjeux de performance : quels sont les enjeux de performance liés au rapport Développement
   Durable ?
Les 4 règles d’or
   du rapport
1- Une approche dynamique




         Pas seulement une photo figée
            de la l’activité de l’année
1- Une approche dynamique
« S.O.M. »
     Pas une photo car le rapport doit contenir


Stratégie DD
Objectifs pour l’avenir
Moyens pour assurer le progrès
2- Un lieu de pédagogie et de
transparence sur l’activité
Description (qualitative & quantifiée) des impacts, des
leviers d’action et des responsabilités de l’organisation


Présentation des données permettant de situer et de
comparer la collectivité
3- Par nature global

PRENDRE EN COMPTE LES PARTIES
PRENANTES
Il prend en compte, pour y répondre, les attentes de toutes les
parties prenantes – voir les démarches de concertation "sur
mesure" avec des panels de PP externes du comité 21

Les impacts
Il couvre tous les impacts (en amont/aval), toutes les zones
géographiques – voir BP
Impacts et zones
géographiques
4- dans une perspective d’amélioration
continue




 Pas uniquement les succès mais aussi les difficultés, les dilemmes
 Publié de manière régulière pour suivre les progrès
A quoi sert un rapport DD ?
• Formalisation de la stratégie & outil pour la faire progresser (mesure,
   sensibilisation interne, benchmarking)

• Gain de visibilité en externe : compréhension des riverains, des
   pouvoirs publics, des commerçants, des investisseurs, etc. >
   crédibilité & transparence appréciées par les parties prenantes

• Source de motivation et d’implication en interne – SPECIAL CRISE

• Rendre des comptes sur des sujets d’actualité pour améliorer la
   qualité globale de la vie dans la collectivité

• Valorisation de la démarche et des acteurs – Voir BT
BT
Les difficultés
Les difficultés rencontrées le plus couramment dans la réalisation de rapport sont de
   différents niveaux :

Volonté
• Etes-vous prêts au “regard externe” ?

Ressources
• Avez-vous les ressources nécessaires pour analyser les attentes des parties
prenantes, le benchmarking et les résultats ?
• Avez-vous les outils nécessaires pour produire et collecter les informations ?

Inertie
• Les équipes dédiées au développement durable sont-elles prêtes à faire évoluer leur
     façon de travailler ? (identification des points forts/points de progrès)
• L’interne sera-t-il prêt à contribuer (hors équipe dédiée) ?
Les essentiels dans un rapport
- Editorial
- Feuille de route présentant les objectifs de progrès
- Management du développement durable : politiques,
   systèmes de management, gouvernance, vision des enjeux
- Traitement de chacun des grands axes :
   • Quels sont les enjeux ?
   • Comment X se situe-t-elle par rapport à ces enjeux (politiques
      générales, pratiques et indicateurs de performances) ?
   • Quels sont ses objectifs de progrès ?
- Précisions méthodologiques (précisions du périmètre de
   consolidation des données, etc.)
- Glossaire (surtout si lecteurs non experts)
- Le cas échéant : vérification externe des indicateurs, pour
   crédibiliser la démarche
Les enjeux de l’année
Rappel d’une feuille de route




Rappel de la stratégie
Pour aller plus loin
Une série de focus à forte valeur ajoutée tout au long du rapport :

• Le « business case » : l’intérêt économique/politique de la démarche de
   DD
– Voir BP

• La « vision du futur » : en quoi le DD fait-il évoluer l’activité de l’organisme
Exemples pour une collectivité: la collectivité idéale dans 10ans – Voir M&S

• Participation à des initiatives sectorielles et/ou de lobbying

• Influence sur les PP/sensibilisation

• Montant des investissements
Le recours au Business Case
Une vision du future de l’entreprise M&S
•   Plan A will see us working with our customers and our suppliers to combat climate
    change, reduce waste, safeguard natural resources, trade ethically and build a
    healthier nation.
•   We're doing this because it's what you want us to do. It's also the right thing to do.
    We're calling it Plan A because we believe it's now the only way to do business.
Eduquer le consommateur et ainsi
réduire l’empreinte énergétique
Helping customers to reduce their footprints
• As part of The Climate Group’s ‘Together’
   campaign, M&S promoted 30 C washing
   temperatures for clothing.
• Around 70% of our clothing is labelled with the
   “Think Climate Recommend Wash at 30 C”
   message and supported with in-store
   information+ washing detergent packaging.
• This is an important step because around 75% of
   the carbon footprint of clothing can result from
   washing, drying and ironing. During the year we
   succeeded in helping to raise the % of 30 C
   washes carried out by our customers from 23%
   to 31% (according to market research). We
   believe that this move has the potential to save
   around 25,000 tonnes of CO2 a year.

    Think climate – wash at 30˚C
Mise en réseau des bonnes
pratiques
Schématisation des indicateurs
Démonstration par la simulation
Partir des valeurs : adidas
For the 8th year running the sporting goods company Adidas Group
   has published a report on its efforts to be a sustainable business.
   This year the report runs on the theme of 'Sport Matters', re-
   emphasising the fact that the Group takes its values from sport.

2 sections have been expanded to provide a more detailed
   explanation of strategic priorities and of the issues that challenged
   the Group in 2008.

There is more performance analysis, highlighting key findings and
  trends from the company's data. The review also explains how
  targets the company has set have helped to deliver its strategy,
  plus the reasons for the progress that was made and what was
  learnt from the Group's efforts.
Organisation de la communication sur la base des
« valeurs » du Sport : performance, passion, intégrité,
diversité.
Sur la forme
Rapport spécifique sur le développement durable
• Format : 20 à 30 pages (impression sur papier recyclé ou certifié
FSC/PEFC) + compléments éventuels sur Internet

Faciliter le « zapping »
• En répétant les informations-clés si nécessaire
                                       plusieurs        es
• En faisant ressortir les chiffres importants pour faciliter le survol du rapport
• En préférant des titres simples                  des titres inspirés mais
ambigus
• En insérant des renvois internes entre les parties
• En insérant un index vers les référentiels utilisés
• En insérant un glossaire
Sur le style rédactionnel
Définir le ton et le style rédactionnel
• Style clair et pédagogique – Voir Syngeta
• Eviter le vocabulaire trop technique (environnemental)
• Ne pas éviter les termes sensibles (pollution, corruption, etc.)
• Ton humble et non triomphaliste

Distinguer les intentions des actes
"Nous respectons les droits de l'Homme"
pour dire
"Nous avons comme ambition de contribuer au respect des droits de
   l'Homme et pour cela nous avons diffusé la politique Respect des
   Droits de l’Homme dans tous nos sites".
Le choix de mots simples
Le style pédagogique… une histoire
Types de plans possibles


Alternative #1 : plan par parties prenantes (mais risque
  de redondances)

Alternative #2 : plan classique Stratégie/Démarche/
  Performance économique, sociale et environnementale
Un site web plutôt qu’un rapport papier
Des mini sites dédiés
Des engagements clairs…


                                                Des engagements
                                                Chiffrés…




  Des exemples pour illustrés les engagements
Des enquêtes permettant de mettre en évidence
l’attente des parties prenantes…
Création de valeur partagée
       La création de valeur partagée se fonde sur le simple constat
    que les affaires et la société sont interdépendantes. En sa qualité
        d’entreprise rentable et responsable, X respecte les gens et
    l’environnement. Nous privilégions le développement des affaires
    à long terme à un bénéfice à court terme, et créons au travers de
    nos investissements une valeur durable tant pour notre entreprise
                   et nos actionnaires que pour la société.
Pour s’assurer un succès durable, une entreprise doit
     créer de la valeur pour ses actionnaires et pour
     la société.

C’est la Création de valeur partagée. Il ne s'agit ni
     d'une idée philanthropique, ni d'une prestation
     complémentaire, mais d'un élément fondamental
     de notre stratégie d’affaires.

Pour créer de la valeur pour nos actionnaires et notre
     Entreprise, nous devons créer de la valeur pour
     les communautés dans les pays où nous
     opérons, y compris les producteurs qui assurent
     notre approvisionnement, nos collaborateurs et
     nos consommateurs.

Pour créer de la valeur partagée, nous devons
     adopter un comportement responsable – en
     garantissant la conformité et la durabilité de nos
     activités. Il faut respecter les Principes de
     Conduite des Affaires du groupe Nestlé, les
     législations nationales et les normes
     internationales, et veiller à ce que nos activités
     répondent aux critères de la durabilité écologique,
     de l’équité sociale et de la viabilité économique.
DES indicateurs !!! Voir un Tableau de
          correspondance
Le choix des indicateurs en lien avec le
  « Grenelle »
Comment choisir ses indicateurs
pour répondre au GRENELLE?
                                  Organisée par le MEDEM, le Conseil
                                     économique, social et environnemental et le
 Une astuce !!!                      Conseil national de l’information statistique,
                                     elle associaient les 5 collèges du Grenelle
                                     Environnement (Etat, collectivités locales,
                                     ONG, représentants des employeurs et des
                                     salariés)

 1ère Conférence nationale
     sur les indicateurs de
                                   Rappel: Les indicateurs ont pour
     DD : une concertation au
                                     objectif
     cœur des priorités du
     Grenelle Environnement              -   D’informer l’ensemble des acteurs des
                                             évolutions de l’économie de la société,
     (2010)
                                         -   De sensibiliser aux pressions sur
                                             l’environnement
                                         -   De convaincre et inciter à un changement
                                             de comportement.
Des éléments de référence
•   la version courte de la stratégie nationale de développement durable (format PDF - 128.9 ko)
•   la proposition de tableau de bord soumise aux débats résultant des travaux de la commission
    de concertation (format PDF - 160.5 ko)
•   la revue du commissariat général au développement durable sur les indicateurs de
    développement durable (format PDF - 2.8 Mo)
•   les fiches des propositions d’indicateurs phares :
     – 111 - Emission totales de gaz à effet de serre (format PDF - 21.5 ko)
     – 112 - Empreinte carbone de la demande finale nationale (format PDF - 26.2 ko)
     – 113 - Part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie primaire (format PDF - 19.2
       ko)
     – 211 - Consommation d’énergie dans les transports par habitant et intensité par rapport au PIB
       (format PDF - 14.3 ko)
     – 311 - Productivité des ressources et consommation de matières par habitant (format PDF - 17.3 ko)
     – 411 - Indice d’abondance des populations d’oiseaux communs (format PDF - 16.1 ko)
     – 412 - Artificialisation des sols (format PDF - 23.2 ko)
     – 511 - Espérance de vie à la naissance, espérance de vie en bonne santé (format PDF - 26.3 ko)
     – 611 - Taux de pauvreté monétaire (format PDF - 20.3 ko)
     – 612 - Taux d’emploi des personnes âgées de 55 à 64 ans (format PDF - 21.2 ko)
     – 613 - Part des jeunes hors emploi et hors formation parmi les 16-25 ans (format PDF - 23.8 ko)
     – 711 - Aide publique au développement (format PDF - 14.7 ko)
     – 811 - Formation et sorties précoces (format PDF - 21.2 ko)
     – 812 - Part de recherche et développement dans le PIB (format PDF - 18.6 ko)
     – 911 - Participation des femmes à la gouvernance, part des sénatrices (format PDF - 20.8 ko)
Intégration des indicateurs du GRI chez
DELOITTE
SPECIAL CRISE
Les sujets clés plus que jamais se recentrent sur 2
  dimensions :

1- Diffusion au sein de toutes les couches de l'entreprise et
   intégration du sujet dans le business et en particulier dans les
   produits ou services vendus.

2- Et de façon plus prospective, l'utilisation du concept DD pour
   revisiter le modèle de fonctionnement de l'entreprise à long
   terme.

Contenu connexe

En vedette

En vedette (20)

ciBasico_Tema5FuentesFilosofía_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesFilosofía_sp_2015_2ciBasico_Tema5FuentesFilosofía_sp_2015_2
ciBasico_Tema5FuentesFilosofía_sp_2015_2
 
Madero
MaderoMadero
Madero
 
Maltrato infantil alejita carito
Maltrato infantil alejita caritoMaltrato infantil alejita carito
Maltrato infantil alejita carito
 
1 er ciclo mi cuerpo
1 er ciclo mi cuerpo1 er ciclo mi cuerpo
1 er ciclo mi cuerpo
 
Estadistica y probabilidad
Estadistica y probabilidadEstadistica y probabilidad
Estadistica y probabilidad
 
Expectativas gestión 2011
Expectativas gestión 2011Expectativas gestión 2011
Expectativas gestión 2011
 
Hikikomoris
HikikomorisHikikomoris
Hikikomoris
 
Taller consult semana 2
Taller consult semana 2Taller consult semana 2
Taller consult semana 2
 
Cinta de opciones y funciones de sus fichas
Cinta de opciones y funciones de sus fichasCinta de opciones y funciones de sus fichas
Cinta de opciones y funciones de sus fichas
 
Carta de satanás
Carta de satanásCarta de satanás
Carta de satanás
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Neurociencia ¿cómo aprendemos las personas
Neurociencia ¿cómo aprendemos las personasNeurociencia ¿cómo aprendemos las personas
Neurociencia ¿cómo aprendemos las personas
 
Informatica medios de comunicvacioc
Informatica medios de comunicvaciocInformatica medios de comunicvacioc
Informatica medios de comunicvacioc
 
Narcotrafico
NarcotraficoNarcotrafico
Narcotrafico
 
Ligas power
Ligas powerLigas power
Ligas power
 
Historylan
HistorylanHistorylan
Historylan
 
Dakar 2011
Dakar 2011Dakar 2011
Dakar 2011
 
Oper
OperOper
Oper
 
Axe Optique - Opticien Clermont l Herault
Axe Optique - Opticien Clermont l HeraultAxe Optique - Opticien Clermont l Herault
Axe Optique - Opticien Clermont l Herault
 
Las vegas
Las vegasLas vegas
Las vegas
 

Similaire à Mauleon bordeaux apprendre des rapports dd d'entreprise 27 mars 2012

Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelierCap'Com
 
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdf
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdflivre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdf
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdfTheCashCompany
 
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRC
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRCLe Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRC
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRCWorld Forum Lille
 
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)Utopies
 
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdf
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdfBombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdf
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdfjkebbab
 
La mesure de la performance impact de la cotation en bourse
La mesure de la performance impact de la cotation en bourseLa mesure de la performance impact de la cotation en bourse
La mesure de la performance impact de la cotation en bourseSoukaina Maimouni
 
Ch newsletter reseau_n°6 ficorec
Ch newsletter reseau_n°6 ficorecCh newsletter reseau_n°6 ficorec
Ch newsletter reseau_n°6 ficorecMatthieu Capuono
 
finyear_15_Jiullet2012
finyear_15_Jiullet2012finyear_15_Jiullet2012
finyear_15_Jiullet2012Cedric Pierru
 
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsResponsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsCabinetRostaing
 
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprises
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprisesEtude conjointe ecovadis - mediation interentreprises
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprisesyann le gigan
 
Grant Thornton : Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdf
Grant Thornton :  Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdfGrant Thornton :  Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdf
Grant Thornton : Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdfOlivier Rihouet
 
Rapport RSE : raconter pour accélérer
Rapport RSE : raconter pour accélérerRapport RSE : raconter pour accélérer
Rapport RSE : raconter pour accélérerTheEditorialist
 
Oekom presentation c3_d_2017_vf
Oekom presentation c3_d_2017_vfOekom presentation c3_d_2017_vf
Oekom presentation c3_d_2017_vfLaurence Vandaele
 
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014COMPETITIC
 
9 reporting pilotage_donnees_sociales
9 reporting pilotage_donnees_sociales9 reporting pilotage_donnees_sociales
9 reporting pilotage_donnees_socialesLamia Hanine
 

Similaire à Mauleon bordeaux apprendre des rapports dd d'entreprise 27 mars 2012 (20)

Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
 
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdf
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdflivre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdf
livre-blanc-du-reporting-rse-cop22.pdf
 
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRC
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRCLe Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRC
Le Reporting Intégré - Conférence World Forum Lille Institute et IIRC
 
Présentation de l'étude
Présentation de l'étudePrésentation de l'étude
Présentation de l'étude
 
Présentation de l'étude
Présentation de l'étudePrésentation de l'étude
Présentation de l'étude
 
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)
L’ANALYSE DE MATÉRIALITÉ : DE LA PERCEPTION À LA RÉALITÉ (AVRIL 2014)
 
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdf
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdfBombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdf
Bombardier-CSR-Report-2010-frUne analyse.pdf
 
La mesure de la performance impact de la cotation en bourse
La mesure de la performance impact de la cotation en bourseLa mesure de la performance impact de la cotation en bourse
La mesure de la performance impact de la cotation en bourse
 
Ch newsletter reseau_n°6 ficorec
Ch newsletter reseau_n°6 ficorecCh newsletter reseau_n°6 ficorec
Ch newsletter reseau_n°6 ficorec
 
finyear_15_Jiullet2012
finyear_15_Jiullet2012finyear_15_Jiullet2012
finyear_15_Jiullet2012
 
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsResponsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
 
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprises
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprisesEtude conjointe ecovadis - mediation interentreprises
Etude conjointe ecovadis - mediation interentreprises
 
SME ISO 14001.pdf
SME ISO 14001.pdfSME ISO 14001.pdf
SME ISO 14001.pdf
 
Grant Thornton : Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdf
Grant Thornton :  Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdfGrant Thornton :  Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdf
Grant Thornton : Gestion des prévisions et comptabilité analytique.pdf
 
Rapport RSE : raconter pour accélérer
Rapport RSE : raconter pour accélérerRapport RSE : raconter pour accélérer
Rapport RSE : raconter pour accélérer
 
Oekom presentation c3_d_2017_vf
Oekom presentation c3_d_2017_vfOekom presentation c3_d_2017_vf
Oekom presentation c3_d_2017_vf
 
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
 
Rapport anonyme auto-diag_rse
Rapport anonyme auto-diag_rseRapport anonyme auto-diag_rse
Rapport anonyme auto-diag_rse
 
Ad pocket guide_coso_juillet2013
Ad pocket guide_coso_juillet2013Ad pocket guide_coso_juillet2013
Ad pocket guide_coso_juillet2013
 
9 reporting pilotage_donnees_sociales
9 reporting pilotage_donnees_sociales9 reporting pilotage_donnees_sociales
9 reporting pilotage_donnees_sociales
 

Mauleon bordeaux apprendre des rapports dd d'entreprise 27 mars 2012

  • 1. Ancrage territorial de la Responsabilité Sociétale – Chantier girondin QUE PEUVENT NOUS APPRENDRE LES rapport de développement durable D’entreprise ? Fabrice Mauléon Professeur ESCEM Tours Poitiers Mail: fmauleon@escem.fr Twitter: fabricemauleon www.fabrice-mauleon.com
  • 2. « Mon dieu, un rapport de DD à faire pour l’année prochaine !!! » L’impression d’être en 2001
  • 3. Extrait de l’article 116 – loi NRE de 2001 Art. L. 225-102-1 Le rapport visé à l'article L. 225-102 rend compte de la rémunération totale et des avantages de toute nature versés, durant l'exercice, à chaque mandataire social. Il indique également le montant des rémunérations et des avantages de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant l'exercice de la part des sociétés contrôlées au sens de l'article L. 233-16. Il comprend également la liste de l'ensemble des mandats et fonctions exercés dans toute société par chacun de ces mandataires durant l'exercice. Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par décret en Conseil d'Etat, sur la manière dont la société prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité. Le présent alinéa ne s'applique pas aux sociétés dont les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé.
  • 4. Extrait de l’article 116 – loi NRE de 2001 Cela fait déjà 10ans d’erreurs Art. L. 225-102-1 et de bonnes pratiques Le rapport visé à l'article L. 225-102 rend compte de la rémunération totale et des avantages de toute nature versés, durant l'exercice, à chaque mandataire social. Il indique également le montant des rémunérations et des avantages de toute nature que chacun de ces mandataires a reçu durant l'exercice de la part des sociétés contrôlées au sens de l'article L. 233-16. Il comprend également la liste de l'ensemble des mandats et fonctions exercés dans toute société par chacun de ces mandataires durant l'exercice. Il comprend également des informations, dont la liste est fixée par décret en Conseil d'Etat, sur la manière dont la société prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité. Le présent alinéa ne s'applique pas aux sociétés dont les titres ne sont pas admis aux négociations sur un marché réglementé.
  • 5. Inspirez vous des erreurs et bonnes pratiques des entreprises pour rédiger votre rapport DD !!
  • 6. Questions classiques dans le processus de reporting La démarche : comment s'y prend pour construire son rapport Développement Durable ? Les parties prenantes : quelle place est accordée aux parties prenantes ? comment sont-elles impliquées ? Enjeux et périmètre : sur quel périmètre est effectué le reporting ? que cela signifie t-il ? Contenu et indicateurs : quelles informations sont dévoilées ? Collecte des données : quel système de collecte des données est mis en place ? Contrôle des engagements : comment l'organisation rend-t-elle compte de ses engagements RSE ? Communication : sous quelles formes l'information RSE est-elle transmise ? Enjeux de performance : quels sont les enjeux de performance liés au rapport Développement Durable ?
  • 7. Les 4 règles d’or du rapport
  • 8. 1- Une approche dynamique Pas seulement une photo figée de la l’activité de l’année
  • 9. 1- Une approche dynamique « S.O.M. » Pas une photo car le rapport doit contenir Stratégie DD Objectifs pour l’avenir Moyens pour assurer le progrès
  • 10. 2- Un lieu de pédagogie et de transparence sur l’activité Description (qualitative & quantifiée) des impacts, des leviers d’action et des responsabilités de l’organisation Présentation des données permettant de situer et de comparer la collectivité
  • 11. 3- Par nature global PRENDRE EN COMPTE LES PARTIES PRENANTES Il prend en compte, pour y répondre, les attentes de toutes les parties prenantes – voir les démarches de concertation "sur mesure" avec des panels de PP externes du comité 21 Les impacts Il couvre tous les impacts (en amont/aval), toutes les zones géographiques – voir BP
  • 13. 4- dans une perspective d’amélioration continue Pas uniquement les succès mais aussi les difficultés, les dilemmes Publié de manière régulière pour suivre les progrès
  • 14. A quoi sert un rapport DD ? • Formalisation de la stratégie & outil pour la faire progresser (mesure, sensibilisation interne, benchmarking) • Gain de visibilité en externe : compréhension des riverains, des pouvoirs publics, des commerçants, des investisseurs, etc. > crédibilité & transparence appréciées par les parties prenantes • Source de motivation et d’implication en interne – SPECIAL CRISE • Rendre des comptes sur des sujets d’actualité pour améliorer la qualité globale de la vie dans la collectivité • Valorisation de la démarche et des acteurs – Voir BT
  • 15. BT
  • 16.
  • 17. Les difficultés Les difficultés rencontrées le plus couramment dans la réalisation de rapport sont de différents niveaux : Volonté • Etes-vous prêts au “regard externe” ? Ressources • Avez-vous les ressources nécessaires pour analyser les attentes des parties prenantes, le benchmarking et les résultats ? • Avez-vous les outils nécessaires pour produire et collecter les informations ? Inertie • Les équipes dédiées au développement durable sont-elles prêtes à faire évoluer leur façon de travailler ? (identification des points forts/points de progrès) • L’interne sera-t-il prêt à contribuer (hors équipe dédiée) ?
  • 18. Les essentiels dans un rapport - Editorial - Feuille de route présentant les objectifs de progrès - Management du développement durable : politiques, systèmes de management, gouvernance, vision des enjeux - Traitement de chacun des grands axes : • Quels sont les enjeux ? • Comment X se situe-t-elle par rapport à ces enjeux (politiques générales, pratiques et indicateurs de performances) ? • Quels sont ses objectifs de progrès ? - Précisions méthodologiques (précisions du périmètre de consolidation des données, etc.) - Glossaire (surtout si lecteurs non experts) - Le cas échéant : vérification externe des indicateurs, pour crédibiliser la démarche
  • 19. Les enjeux de l’année
  • 20. Rappel d’une feuille de route Rappel de la stratégie
  • 21. Pour aller plus loin Une série de focus à forte valeur ajoutée tout au long du rapport : • Le « business case » : l’intérêt économique/politique de la démarche de DD – Voir BP • La « vision du futur » : en quoi le DD fait-il évoluer l’activité de l’organisme Exemples pour une collectivité: la collectivité idéale dans 10ans – Voir M&S • Participation à des initiatives sectorielles et/ou de lobbying • Influence sur les PP/sensibilisation • Montant des investissements
  • 22. Le recours au Business Case
  • 23. Une vision du future de l’entreprise M&S • Plan A will see us working with our customers and our suppliers to combat climate change, reduce waste, safeguard natural resources, trade ethically and build a healthier nation. • We're doing this because it's what you want us to do. It's also the right thing to do. We're calling it Plan A because we believe it's now the only way to do business.
  • 24.
  • 25.
  • 26. Eduquer le consommateur et ainsi réduire l’empreinte énergétique Helping customers to reduce their footprints • As part of The Climate Group’s ‘Together’ campaign, M&S promoted 30 C washing temperatures for clothing. • Around 70% of our clothing is labelled with the “Think Climate Recommend Wash at 30 C” message and supported with in-store information+ washing detergent packaging. • This is an important step because around 75% of the carbon footprint of clothing can result from washing, drying and ironing. During the year we succeeded in helping to raise the % of 30 C washes carried out by our customers from 23% to 31% (according to market research). We believe that this move has the potential to save around 25,000 tonnes of CO2 a year. Think climate – wash at 30˚C
  • 27. Mise en réseau des bonnes pratiques
  • 29. Démonstration par la simulation
  • 30.
  • 31. Partir des valeurs : adidas For the 8th year running the sporting goods company Adidas Group has published a report on its efforts to be a sustainable business. This year the report runs on the theme of 'Sport Matters', re- emphasising the fact that the Group takes its values from sport. 2 sections have been expanded to provide a more detailed explanation of strategic priorities and of the issues that challenged the Group in 2008. There is more performance analysis, highlighting key findings and trends from the company's data. The review also explains how targets the company has set have helped to deliver its strategy, plus the reasons for the progress that was made and what was learnt from the Group's efforts.
  • 32. Organisation de la communication sur la base des « valeurs » du Sport : performance, passion, intégrité, diversité.
  • 33.
  • 34. Sur la forme Rapport spécifique sur le développement durable • Format : 20 à 30 pages (impression sur papier recyclé ou certifié FSC/PEFC) + compléments éventuels sur Internet Faciliter le « zapping » • En répétant les informations-clés si nécessaire plusieurs es • En faisant ressortir les chiffres importants pour faciliter le survol du rapport • En préférant des titres simples des titres inspirés mais ambigus • En insérant des renvois internes entre les parties • En insérant un index vers les référentiels utilisés • En insérant un glossaire
  • 35. Sur le style rédactionnel Définir le ton et le style rédactionnel • Style clair et pédagogique – Voir Syngeta • Eviter le vocabulaire trop technique (environnemental) • Ne pas éviter les termes sensibles (pollution, corruption, etc.) • Ton humble et non triomphaliste Distinguer les intentions des actes "Nous respectons les droits de l'Homme" pour dire "Nous avons comme ambition de contribuer au respect des droits de l'Homme et pour cela nous avons diffusé la politique Respect des Droits de l’Homme dans tous nos sites".
  • 36. Le choix de mots simples Le style pédagogique… une histoire
  • 37. Types de plans possibles Alternative #1 : plan par parties prenantes (mais risque de redondances) Alternative #2 : plan classique Stratégie/Démarche/ Performance économique, sociale et environnementale
  • 38. Un site web plutôt qu’un rapport papier
  • 39. Des mini sites dédiés
  • 40. Des engagements clairs… Des engagements Chiffrés… Des exemples pour illustrés les engagements
  • 41. Des enquêtes permettant de mettre en évidence l’attente des parties prenantes…
  • 42. Création de valeur partagée La création de valeur partagée se fonde sur le simple constat que les affaires et la société sont interdépendantes. En sa qualité d’entreprise rentable et responsable, X respecte les gens et l’environnement. Nous privilégions le développement des affaires à long terme à un bénéfice à court terme, et créons au travers de nos investissements une valeur durable tant pour notre entreprise et nos actionnaires que pour la société.
  • 43. Pour s’assurer un succès durable, une entreprise doit créer de la valeur pour ses actionnaires et pour la société. C’est la Création de valeur partagée. Il ne s'agit ni d'une idée philanthropique, ni d'une prestation complémentaire, mais d'un élément fondamental de notre stratégie d’affaires. Pour créer de la valeur pour nos actionnaires et notre Entreprise, nous devons créer de la valeur pour les communautés dans les pays où nous opérons, y compris les producteurs qui assurent notre approvisionnement, nos collaborateurs et nos consommateurs. Pour créer de la valeur partagée, nous devons adopter un comportement responsable – en garantissant la conformité et la durabilité de nos activités. Il faut respecter les Principes de Conduite des Affaires du groupe Nestlé, les législations nationales et les normes internationales, et veiller à ce que nos activités répondent aux critères de la durabilité écologique, de l’équité sociale et de la viabilité économique.
  • 44. DES indicateurs !!! Voir un Tableau de correspondance
  • 45. Le choix des indicateurs en lien avec le « Grenelle » Comment choisir ses indicateurs pour répondre au GRENELLE? Organisée par le MEDEM, le Conseil économique, social et environnemental et le Une astuce !!! Conseil national de l’information statistique, elle associaient les 5 collèges du Grenelle Environnement (Etat, collectivités locales, ONG, représentants des employeurs et des salariés) 1ère Conférence nationale sur les indicateurs de Rappel: Les indicateurs ont pour DD : une concertation au objectif cœur des priorités du Grenelle Environnement - D’informer l’ensemble des acteurs des évolutions de l’économie de la société, (2010) - De sensibiliser aux pressions sur l’environnement - De convaincre et inciter à un changement de comportement.
  • 46. Des éléments de référence • la version courte de la stratégie nationale de développement durable (format PDF - 128.9 ko) • la proposition de tableau de bord soumise aux débats résultant des travaux de la commission de concertation (format PDF - 160.5 ko) • la revue du commissariat général au développement durable sur les indicateurs de développement durable (format PDF - 2.8 Mo) • les fiches des propositions d’indicateurs phares : – 111 - Emission totales de gaz à effet de serre (format PDF - 21.5 ko) – 112 - Empreinte carbone de la demande finale nationale (format PDF - 26.2 ko) – 113 - Part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie primaire (format PDF - 19.2 ko) – 211 - Consommation d’énergie dans les transports par habitant et intensité par rapport au PIB (format PDF - 14.3 ko) – 311 - Productivité des ressources et consommation de matières par habitant (format PDF - 17.3 ko) – 411 - Indice d’abondance des populations d’oiseaux communs (format PDF - 16.1 ko) – 412 - Artificialisation des sols (format PDF - 23.2 ko) – 511 - Espérance de vie à la naissance, espérance de vie en bonne santé (format PDF - 26.3 ko) – 611 - Taux de pauvreté monétaire (format PDF - 20.3 ko) – 612 - Taux d’emploi des personnes âgées de 55 à 64 ans (format PDF - 21.2 ko) – 613 - Part des jeunes hors emploi et hors formation parmi les 16-25 ans (format PDF - 23.8 ko) – 711 - Aide publique au développement (format PDF - 14.7 ko) – 811 - Formation et sorties précoces (format PDF - 21.2 ko) – 812 - Part de recherche et développement dans le PIB (format PDF - 18.6 ko) – 911 - Participation des femmes à la gouvernance, part des sénatrices (format PDF - 20.8 ko)
  • 47. Intégration des indicateurs du GRI chez DELOITTE
  • 48. SPECIAL CRISE Les sujets clés plus que jamais se recentrent sur 2 dimensions : 1- Diffusion au sein de toutes les couches de l'entreprise et intégration du sujet dans le business et en particulier dans les produits ou services vendus. 2- Et de façon plus prospective, l'utilisation du concept DD pour revisiter le modèle de fonctionnement de l'entreprise à long terme.