LASOLIDARITEESTNOTREFORCE !
PHILIPPE
HERZOG
Candidat
remplaçant
CATHERINE
NADO
Candidate
remplaçante
CANTON DE GARCHES, MA...
LESCANDIDATSDECŒUR92RIVE-GAUCHE
ISABELLE LE MADEC
Candidate titulaire
49ans,mariée,3enfants,Responsableréglementaire
dansu...
3
LASOLIDARITÉ
ESTNOTREFORCE !
Les dimanches 22 et 29 mars 2015, vous allez élire deux
nouveaux conseillers départementaux...
collèges, le développement durable, l’aménagement du
territoire (logement et voirie), la culture, le sport et le
développe...
LE DÉPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE
Protection infantile,
maisons de retraite,
hébergement et
prestations sociales
Construct...
ACCUEIL DE LA
PETITE ENFANCE
 Aider à la création et au fonctionnement
des crèches (micro-crèches, crèches asso-
ciatives...
HABITAT-LOGEMENT
 Favoriser la mixité sociale :
• financer des logements sociaux diffus dans
les programmes immobiliers n...
TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS
 Mettre en œuvre un Plan Vélo ambitieux et
sécurisé pour un usage quotidien : continuité
des l...
INNOVER EN ÉCONOMIE,
ÉCOLOGIE, CITOYENNETÉ
 Garantir à tous les allocataires du RSA une
formation, un suivi et une accomp...
10	
POUR UN AVENIRENGRANDAVEC
LA CONSTRUCTION
DE LA MÉTROPOLE
EST UNE CHANCE POUR
SES HABITANTS
 plus de solidarité grâce...
11
LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS (MGP)
DENOUVEAUX TERRITOIRES
LacréationdelaMGPentraîneraladisparition
des départements et d...
ELECTIONS
DÉPARTEMENTALES
22 ET 29 MARS 2015
NOSSIXPRIORITESPOURLECANTON
CANTON DE GARCHES, MARNES LA COQUETTE, SAINT-CLOU...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme Coeur 92 Rive-Gauche 2015

683 vues

Publié le

Programme Coeur 92 Rive-Gauche.
Elections départementales de mars 2015.
Canton de Saint-Cloud, Garches, Ville d'Avray, Vaucresson, Marnes la Coquette.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
683
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme Coeur 92 Rive-Gauche 2015

  1. 1. LASOLIDARITEESTNOTREFORCE ! PHILIPPE HERZOG Candidat remplaçant CATHERINE NADO Candidate remplaçante CANTON DE GARCHES, MARNES LA COQUETTE, SAINT-CLOUD, VAUCRESSON ET VILLE D’AVRAY FRONT DEMOCRATE ELECTIONS DÉPARTEMENTALES - 22 ET 29 MARS 2015 XAVIER BRUNSCHVICG Candidat titulaire ISABELLE LEMADEC Candidate titulaire
  2. 2. LESCANDIDATSDECŒUR92RIVE-GAUCHE ISABELLE LE MADEC Candidate titulaire 49ans,mariée,3enfants,Responsableréglementaire dansuneentreprisedusecteurdestélécommunications. DocteurenMathématiquesAppliquéesdel’universi- té de Rennes, Isabelle s’est installée à Garches en 1993.Isabelleestuneadeptedesdéplacementsdoux et s’est impliquée auprès de sa commune pour un partage de la voirie entre vélo et voiture. Isabelle souhaiteunepolitiquedépartementaleplussolidaire, tournée vers l’avenir et développant des mesures concrètesetambitieusespourlajeunesse. XAVIER BRUNSCHVICG Candidat titulaire 41ans,marié,3enfants,Directeurdelacommunica- tiond’unefondationpourlarecherchesurlecancer. DiplômédeSciencesPo(Paris),Xaviers’estmobi- lisé contre l’extrême droite dès son adolescence. Secrétaire de la section PS de Saint-Cloud et Conseiller municipal, Xavier n’est pas un profes- sionneldelapolitique.Ilaréalisétoutesacarrière dans le secteur privé en tant que consultant ou Directeurdelacommunication.Xavierestunsportif assiduquipratiquenotammentletriathlonlongue distanceformat«Ironman». CATHERINE NADO Candidate remplaçante 56 ans, séparée, 2 enfants, juriste dans le secteur des assurances. CatherineestnéeàSaint-Cloudetyaeffectuétoute sa scolarité. Après plusieurs années de vie à Garches puis à Vaucresson, Catherine s’est de nouveau installée à Saint-Cloud il y a 10 ans. Elue auConseilMunicipalen2014,Catherineestparti- culièrementconcernéeparlesquestionssociales, notamment l’accès au logement, l’accompagne- ment des plus fragiles et le retour à l’emploi. Ca- therineestdepuislongtempsimpliquéedanslavie associative(parentsd’élèves,soutienscolaire).
  3. 3. 3 LASOLIDARITÉ ESTNOTREFORCE ! Les dimanches 22 et 29 mars 2015, vous allez élire deux nouveaux conseillers départementaux, une femme et un homme, pour vous représenter au sein du Conseil général du 92. Pour la 1ère fois, notre canton réunira les villes de Garches, Marnes la Coquette, Saint-Cloud, Vaucresson et Ville d’Avray. Nous, Isabelle Le Madec et Xavier Brunschvicg, candidats titulaires, ne sommes pas des professionnels de la politique. Citoyens engagés, salariés en exercice, nous mobiliserons nos idées, nos convictions progressistes et toute notre énergie au service de l’intérêt général. Les principales missions du département sont l’action sanitaire et sociale (petite enfance, personnes âgées et handicapées, insertion), l’éducation avec la gestion des PHILIPPE HERZOG Candidat remplaçant 56ans,pèrede3enfants,Consultantenmarketinget communication,ConseillermunicipalPSàGarches. Philippe a grandi à Saint-Cloud, il s’est installé à Garchesen1999.Sympathisantdegauchedetoujours, Philippe milite au sein de la section PS de Garches depuis 2012. Comme élu, il est membre du conseil d’administrationduCentreCommunald’ActionSociale (CCAS).Philippes’intéressenotammentauxquestions d’emploi,d’éducation,delogementsocialetdetrans- ports.Ilprôneuneplusgrandesolidaritéauseinde sacommuneetdudépartement.
  4. 4. collèges, le développement durable, l’aménagement du territoire (logement et voirie), la culture, le sport et le développement économique. Notre premier défi sera d’œuvrer à une meilleure utilisation de l’argent public. Les Hauts de Seine, c’est le département le plus riche de France. C’est aussi l’un des plus inégalitaires. Ses ressources doivent être mobilisées en priorité pour lutter contre les inégalités, pour la solidarité, pour un développement économique, écologique et urbanistique harmonieux qui profite à toutes et à tous. Après des années de gaspillage par une droite affairiste et dispendieuse qui considère les Hauts de Seine comme son fief et sa propriété, il est temps que chaque euro dépensé soit un euro utile à l’intérêt général et contribue à la résorption des fractures sociales et territoriales qui minent notre département. Notre second défi sera de contribuer à la réussite de la Métropole du Grand Paris qui sera créée en 2016. Elle entraînera la disparition des départements dès 2020. Pour nous la gauche, la construction de la métropole est une chance pour ses habitants. Elle constitue le meilleur moyen d’assurer la mixité et l’harmonie sociale dont nous avons tellement besoin, de construire les logements (notamment sociaux), que la droite refuse par égoïsme et électoralisme, de mieux répartir les emplois, de lutter contre les pollutions et de mettre en place une politique de transports plus écologique. La métropole est une occasion unique de simplification administrative, de réduction des dépenses inutiles et de mise en place de politiques publiques solidaires assurant le mieux vivre ensemble. L’année 2015 marque une rupture dans la vie politique. Plus que jamais, vous attendez de vos élus un engagement de terrain authentique et désintéressé, une transparence exemplaire et un attachement sans faille à des valeurs partagées : justice, solidarité, performance économique, mixité sociale et excellence environnementale. Nous y sommes prêts ! 4
  5. 5. LE DÉPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Protection infantile, maisons de retraite, hébergement et prestations sociales Construction, équipement et entetien des collèges Bibliothèques départementales, musées, protection du patrimoines Aménagement, équipement, voiries… Aides directes ou indirectes au déveleppoment économique Contribution à la résorption de la précarité écologique Conseil départemental Le département champion toutes catégories des dépenses inutiles ou de prestige !  Pôle privé Léonard de Vinci (fac Pas- qua) : 500 M€ hors investissement depuis sa création.  Déploiement du réseau à très haut débit THD Seine : 59 M€ sur 6 ans mais résiliation de la convention passée avec le prestataire en octobre 2014.  Cité musicale de l’Ile Séguin : 21,39 M€ par an pendant 30 ans en contrat de partenariat public-privé, soit 650 M€ au total.  Construction de nouveaux bâtiments administratifs pour le Conseil Général : 200 M€.  Nouveau logo du CG 92 : 4,6 M€.  Achat d’une collection de Bonsaï et aménagement de la serre : 600 000 €.Ledépartementleplusriche deFranceaprèsParis !  Budget 2014 : 2 milliards d’euros.  Mais des dépenses de solidarités infé- rieures à la moyenne nationale : • Hauts de Seine : 53,2 % • Moyenne nationale : 61,3 %  Des crédits en nette diminution pour le logement social et le logement étu- diant. 5
  6. 6. ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE  Aider à la création et au fonctionnement des crèches (micro-crèches, crèches asso- ciatives, crèches d’entreprise) avec des ho- raires décalés et élargis.  Aider à l’accueil des jeunes enfants handi- capés par des personnels dédiés et formés.  Augmenter l’allocation Bébé Dom en fonc- tion du quotient familial afin qu’un mode de garde ne coûte pas plus cher que la crèche.  Améliorer l’efficacité et le maillage des centres de Protection Maternelle et Infan- tile (PMI), services publics de proximité.  Faire de la lutte contre les violences faites auxfemmesuneprioritéde tous les services départementaux. SENIORS  Financerdesmaisonsderetraitepubliques de qualité et accessibles à tous.  Augmenter les places d’accueil dans les EHPAD.  Raccourcir les délais d’obtention de la « Carte améthyste » (aide à la mobilité des seniors).  Renforcer le « droit au répit » des aidants. HANDICAP  Mettre en place un guichet unique « handi- cap » dans chaque Espace Départemental d’Action Sociale (EDAS), restaurer des per- manences communales.  Renforcer les moyens de la Maison dépar- tementale des personnes handicapées.  Promouvoir l’emploi des personnes en si- tuation de handicap, au Conseil général et dans les ESAT (Établissements Spécialisés d’Aide par le Travail).  Poursuivre la mise en accessibilité de la voirie départementale et de tous les éta- blissements et services départementaux recevant du public (PMI, collèges, EDAS…). 6 POUR UN DÉPARTEMENT PLUS SOLIDAIRE Le92estledépartementleplusrichedeFranceaprèsParis.Ildoitconsacrersesmoyens auservicedes concitoyenslesplusfragiles:personneshandicapées,personnesâgées,chômeurs,enfants…Ildoit s’appuyersurunepolitiquecontractuelleaveclescommunes,outilmajeurdesolidaritéauseinduterritoire.
  7. 7. HABITAT-LOGEMENT  Favoriser la mixité sociale : • financer des logements sociaux diffus dans les programmes immobiliers neufs; • acquérir et réhabiliter des logements anciens; • favoriser la construction de logements intermédiaires; • construire des logements étudiants en partenariat avec la Région Ile-de-France.  EngagerunPlanderénovationénergétique et d’adaptation de l’habitat.  Lutter contre l’habitat insalubre : aidesaux propriétairesprivés,aidesàl’autoréhabilitation.  Étendre au département l’encadrement des loyers, comme à Paris, avec l’aide du gouvernement.  Instaurerlatransparencedansl’attribution deslogementssociaux : dossiers anonymes, critères objectifs et publics. ÉDUCATION-JEUNESSE SPORT  Définir un quotient familial plus juste pour la demi-pension dans les collèges, les voyages scolaires et le P@ss92. Élaborer un schéma éducatif et culturel dé- partementalconcertéaveclesintercommu- nalités.  Élaborer un plan pluriannuel d’investisse- ment dans les collèges (construction et réhabilitation) en consultant parents et en- seignants, pour une nouvelle architecture éducative.  ExpérimenterleRSAJeunesdès2015dans le 92.  Développer un « Plan numérique pour tous » : formation des élèves, information des parents et des enseignants pour une utilisa- tion raisonnée d’internet et des réseaux sociaux, documentation en ligne, attribution d’un équipement mobile par élève.  Développer le soutien aux élèves en dif- ficulté via le financement d’ateliers type PREMIS (Plan pour la Réussite et une Meilleure Insertion Scolaire) et d’études encadrées.  Développer une restauration en circuit court dans les collèges.  Soutenir les pratiques sportives de proxi- mité : « partout et pour tous ». Rénover les bâtiments sportifs départementaux, aider les structures sportives communales et in- tercommunales. 7 POUR UN DÉPARTEMENT PLUS VOLONTAIRE Les compétences du Conseil départemental ont un effet de levier important. Avec un investissement soutenu, il s’agit de viser le moyen et le long terme dans l’aménagement et l’intégration dans le Grand Paris.
  8. 8. TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS  Mettre en œuvre un Plan Vélo ambitieux et sécurisé pour un usage quotidien : continuité des liaisons cyclables, Vélib 92, aide à l’achat de vélos électriques, « vélos-stations » sécuri- séesprèsdesgares,développementdespistes cyclables.  Assurer la continuité des modes de trans- ports :parkings à proximité des pôles multi- modaux, stations de covoiturage et d’Autolib.  Développer des lignes de bus en site propre en lien avec le tracé du futur métro Grand Paris Express.  Promouvoir le transport en commun fluvial sur la Seine, vers Paris.  Améliorerlasécuritédetousetluttereffica- cement contre les nuisances sonores : amé- nagement de la voirie départementale privi- légiant les « zones partagées ».  Doubler le budget d’accessibilité de la voirie départementalepourlespersonnesàmobi- lité réduite.  Cofinancer la carte Imagin’R et le permis de conduire pour les jeunes. POUR UN DÉPARTEMENT PLUS VOLONTAIRE 8
  9. 9. INNOVER EN ÉCONOMIE, ÉCOLOGIE, CITOYENNETÉ  Garantir à tous les allocataires du RSA une formation, un suivi et une accompagnement. Garantirdesminimasociauxpourfaciliterleretour àl’emploietinciteràlareprised’uneactivité.  Créer une Maison de l’Economie Sociale So- lidaire (MESS) avec un correspondant par canton.  Élargir les appels à projet de l’ESS : consoli- der les actions existantes, encourager les ini- tiatives et impulser une nouvelle dynamique.  Créer un plan départemental d’économie d’énergie des bâtiments de la collectivité, des collèges, du patrimoine de l’office public puis de tous les habitats anciens.  Faire participer la population au développe- mentd’idéesnovatrices :permettrel’expres- siondetoussurlesprojetsencoursetlesidées pour demain.  Améliorer les clauses sociales, environne- mentales et sanitaires dans les marchés publics.  S’associer efficacement à la surveillance de la qualité de l’air et du bruit.  CréerunConseildépartementaldelaJeunesse.  Ouvrir des assises de la démocratie partici- pative. DÉVELOPPER LA CULTURE ET LE TOURISME  Affirmer un principe : la culture doit être une richesse pour tous.  Veiller à la diversité culturelle sur chaque territoire.  Aider les initiatives culturelles locales, accompagner les mutualisations au niveau cantonal et territorial.  Aider au développement de « la culture de rue » afin de faire vivre les quartiers.  Créer un PASS Culture pour permettre l’accès aux lieux de culture à des tarifs pré- férentiels.  Favoriser le tourisme urbain et culturel, branche économique à part entière, en valo- risant notre patrimoine départemental.  Faciliter le développement d’activités tou- ristiques périphériques d’hôtellerie et de restauration autour des lieux patrimoniaux du 92 comme la Maison de Chateaubriand, les parcs départementaux, etc. POUR UN DÉPARTEMENT PLUS INNOVANT L’innovation, ce sont des solutions concrètes pour sortir de la contrainte budgétaire : soutien à l’économie sociale et solidaire, appui à la transition énergétique, aide à l’utilisation raisonnée du numérique, engagement des citoyens dans la co-construction des politiques publiques. 9
  10. 10. 10 POUR UN AVENIRENGRANDAVEC LA CONSTRUCTION DE LA MÉTROPOLE EST UNE CHANCE POUR SES HABITANTS  plus de solidarité grâce à la péréquation qui permettra une plus grande redistribution des ressources entre les communes riches et les communes qui le sont moins ;  plus de mixité sociale grâce à la construc- tiondelogementssociaux, notamment dans les villes qui les refusent ;  des emplois mieux répartis au sein de la Métropole grâce à des compétences écono- miques élargies et structurantes ;  moinsdepollutions grâce à la mise en place de politiques plus écologiques à l’échelle du territoire.
  11. 11. 11 LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS (MGP) DENOUVEAUX TERRITOIRES LacréationdelaMGPentraîneraladisparition des départements et des communautés de communes. Il en résultera moins de strates administratives, moins de dépenses inutiles et plus de proximité. ÀlaplaceserontcréésdesTerritoires ,associations de communes comptant au minimum 300 000 habitants.LesTerritoiresprendrontlenom« d’Eta- blissements Publics Territoriaux » (EPT) et seront gérés par des « Conseils de Territoires ». Les EPT garderont,jusqu’en2021,descompétencespropres en matière de fiscalité locale (Cotisation Foncière des Entreprise – CFE), les autres impôts locaux pesantsurlesentreprises(CotisationsurlaValeur AjoutéedesEntreprises–CVAE)étantprélevéspar lamétropole.En2021,seulelaMGPprélèverades impôts sur les entreprises. Les taux seront alors complètement harmonisés sur l’ensemble de la métropole,cequipermettrad’évitertoutphénomène de« dumping »fiscal. UN URBANISME PLUS COHÉRENT Le plan local d’urbanisme (PLU) ne sera plus établi au niveau de la commune. Chaque EPT en aura la responsabilité sur son périmètre. Les PLU seront encadrés par un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) à l’échelle de la MGP. PÉRÉQUATION ? Péréquation,unmotbarbarequifaitpeuretquela droite brandit comme une menace… Mais de quoi s’agit-ilvéritablement ?Ils’agitdufondsdepéréqua- tion des ressources intercommunales et commu- nales (le FPIC), dispositif créant de la solidarité entre collectivités territoriales en mettant les communes les plus riches à contribution pour aiderlescommuneslesplusdéfavorisées. Ce dispositif a été créé en 2011 par le gouverne- mentFillon.Ilprévoyaitdèssonorigineunemontée enpuissancerapideetimportante :150millionsen 2012,360millionsen2013,570millionsen2014,780 millionsen2015pourarriverà1milliardd’eurosen 2016. Pour que cette contribution soit plus juste et prennedavantageencomptelarichessedeshabi- tants, la gauche en a légèrement modifié le mode de calcul. Pour une ville comme Garches, cette modification du mode de calcul a entraîné une augmentationdemoinsde3 %parrapportàceque prévoyaitletexteinitialdugouvernementFillon. La Métropole du Grand Paris sera créée le 1er janvier 2016. Elle entraînera la disparition des départements de la petite couronne dès 2020. La Métropole est une occasion unique de simplification administrative, de réduction des dépenses inutiles et de mise en place de politiques publiques solidaires assurant le mieux vivre ensemble.
  12. 12. ELECTIONS DÉPARTEMENTALES 22 ET 29 MARS 2015 NOSSIXPRIORITESPOURLECANTON CANTON DE GARCHES, MARNES LA COQUETTE, SAINT-CLOUD, VAUCRESSON ET VILLE D’AVRAY FRONT DEMOCRATE Delapetiteenfanceauxseniors,répondre auxbesoinstoutaulongdelavie. Collèges,citoyenneté,quotientfamilial : investirdansl’avenirdenosenfants. Améliorernotrecadredevie,lesespaces verts,lestransportsetlescirculations douces. Donnerlaprioritéàl’insertion,auretourà l’emploietàl’économiesocialeetsolidaire. Mieuxrépondreàlademande de logements,notammentsociaux. Préparerl’avenirdenotreterritoire parledéveloppementdurableetla démocratieparticipative. /CertifiéPEFC/Ceproduitestissudeforêtsgéréesdurablementetdesourcescontrôlées./pefc-france.org10-32-2667 Electionsdépartementalesdes22et29mars2015-Vulescandidats-Créditphoto:G.Plagnol-Impression:CIP-IDJ-RCS479673857 contact@cœur92rivegauche.fr

×