Saint-Seb' Le Mag 132 janvier-février 2015

802 vues

Publié le

Magazine de la ville de Saint-Sébastien-sur-Loire
Dossier : médiathèque, suivez le guide !
Le Plan Local d'Urbanisme
De bons chiffres pour l'Emploi
Un microcrédit coup de pouce
Zoom sur l'Embarcadère
Des artistes viennent à la rencontre des élèves
Une soirée dédiée aux Arts martiaux

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
802
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Saint-Seb' Le Mag 132 janvier-février 2015

  1. 1. Saint-Seb’ Janvier - Février 2015 N° 132 Magazine d’information municipale www.saintsebastien.fr le mag Médiathèque : suivez le guide ! DOSSIER
  2. 2. A C T U A L I T É S 6 - NANTES MÉTROPOLE Le Plan Local d'Urbanisme 8 - VIE ÉCONOMIQUE De bons chiffres pour l'Emploi D O S S I E R 10 - LA MÉDIATHÈQUE Créée il y a 20 ans, la Médiathèque est devenue un lieu incontournable de la vie culturelle de la commune. Suivez le guide ! L A V I L L E 14 - SOCIAL Un microcrédit coup de pouce 18 - VIE CULTURELLE Zoom sur l'Embarcadère I N I T I A T I V E S D É C O U V E R T E S 21 - ÉCOLE DE MUSIQUE Des artistes viennent à la rencontre des élèves L O I S I R S 22 - SPORT Une soirée dédiée aux Arts martiaux Saint-Seb’ le mag - N° 132 Janvier-février 2015 Hôtel de Ville - Place Marcellin Verbe - BP 63329 44233 Saint-Sébastien-sur-Loire Cedex - Tél : 02 40 80 85 00. www.saintsebastien.fr - courriel : communication@saintsebastien.fr Directeur de la publication : Laurent Turquois. Rédactrice en chef : Sabrina Petit. Rédaction : Sabrina Petit, Ronan Leborgne, Magalie Michaud. Photos : Johann Jolivet (sauf crédit photo et banque d'images). Maquette : Service Communication, Dominique Tanguy. Mise en page : Nuances Graphic. Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine. Régie publicitaire : MGP (02 40 69 67 57). Tirage 12 700 exemplaires - ISSN : 1624-527X Imprimé sur du papier PEFC S O M M A I R E EDITORIAL Joël GUERRIAU Maire de Saint-Sébastien-sur-Loire p. 10 p. 14 p. 22 p.6 L’année 2014 s’est terminée sous le signe de la solidarité avec l’ouverture des nouveaux locaux des Restos du Cœur, rue Bonne Garde. Après avoir hébergé depuis 1992 les Restos à titre gracieux route de Clisson, nous avons participé à la rénovation de ce nouveau local plus adapté à ses missions. 2015 s’ouvre dans le même esprit de solidarité : le microcrédit que nous proposons depuis 2012 aux personnes en difficulté va bénéficier d’un nouveau coup de pouce. Le plafond de ce prêt est porté à 5 000 € pour des projets spécifiques, notamment ceux des personnes en situation de handicap. 2015 sera également placée sous le signe de la participation citoyenne avec la mise à contribution de nos instances dans deuxgrandsdomainesdeprospective:lefuturPland’Urbanisme Métropolitain et le débat sur la Loire. L’imagination sera mise au service de l’innovation ! Nous allons aussi poursuivre notre réflexion sur le déplacement du marché du centre-ville, de la place Cambronne vers l'allée élargie en direction de la Médiathèque, entre les rues Maurice Daniel et Jean Macé. Soyez assurés que 2015 verra la poursuite des projets inscrits à notre programme, et la mise en place d’actions innovantes au service de tous les Sébastiennais. En attendant le plaisir de nous revoir lors des cérémonies des vœux, je vous souhaite une excellente année 2015. Qu’elle soit pour vous toutes et tous, source de joies et de bonheur partagés. ‘‘ L'imagination au service de l'innovation ” Suivez l'actualité de la Ville : Monsieur Le Maire à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux des Restos du Cœur. web+ www.saintsebastien.fr web tv Saint-Seb’ le mag 3
  3. 3. QUE 2015 SOIT SOURCE DE TOUTES VOS ENVIES ! SAINT-SÉBASTIEN ET LA LOIRE, UNE BELLE HISTOIRE... POURSUIVONS-LA ENSEMBLE. Le Sénateur Maire et le Conseil Municipal vous convient aux Vœux à la Population le mardi 20 janvier à 19h à l’ESCALL. FOCUS Saint-Seb’ le mag 4 La Loire... l'histoire se poursuit en 2015 ! Les Sébastiennais d'hier et d'aujourd'hui ont toujours eu un lien particulier avec la Loire. Une faune et une flore préservée, de vastes espaces de verdure, un patrimoine architectural, des franchissements, des animations et des activités variées... la Loire, c'est tout ça à la fois ! En 2015, cette histoire continue avec, notamment, un nouveau festival culturel sur les îles en mai, et le Grand débat sur la Loire lancé par Nantes Métropole. Saint-Seb’ le mag 5
  4. 4. Harmoniser le développement du territoire métropolitain avec le PLUM Parmi les dossiers importants traités par Nantes Métropole en ce moment : le PLUM, le Plan Local d'Urbanisme Métropolitain. Dès début 2015, ce document d'urbanisme réglementaire unique pour les 24 communes va être élaboré avec les communes membres pour pouvoir développer et aménager le territoire métropolitain en cohérence et dans des objectifs communs et partagés. ACTUALITÉS ‘‘ Un projet commun aux vingt-quatre communes mais les spécificités de chacune seront préservées ’’ Pourquoi un PLUM ? Chaque commune dispose de son propre PLU, Plan Local d'Urbanisme, qui fixe les règles en matière d'urbanisme sur son espace. Parallèlement, des documents communs s'appliquent à toutes les communes : le Programme Local de l'Habitat, le Plan de Déplacements Urbains. L'idée du PLUM, Plan Local d'Urbanisme Métropolitain, est de réunir toutes ces composantes. « La loi Grenelle* a fait évoluer le PLU en imposant aux communautés urbaines d'instaurer un PLU intercommunal. Celui-ci vise à définir un projet unique de développement et d'aménagement du territoire métropolitain. Le PLUM sera donc commun aux vingt-quatre communes de la métropole mais il préservera les spécificités de chacune », explique Pascal Pras, Vice- président de Nantes Métropole en charge de l'Urbanisme. Qu'est-ce que le PLUM et quels seront les impacts pour les habitants ? Le PLUM, comme les PLU actuels de chaque commune, sera un document d'urbanisme qui organisera l'utilisation des sols à l'échelle communautaire : quelle zone sera ou non urbanisée, s'il y aura des logements ou des commerces... Il définira l'aménagement global à l'horizon 2030 dans un souci, entre autres, de développement durable. Plus largement, le PLUM sera un document unique qui regroupera le Plan de Déplacements Urbains, le Plan Local d'Urbanisme, le Plan Climat. Habitat, transport et déplacements, loisirs, développement économique et commercial, énergie, biodiversité, le bien-vivre ensemble... autant d'enjeux considérables auxquels le PLUM doit répondre. Le PLUM impactera donc directement la vie de tous les habitants de la métropole. « Une fois qu'il est adopté, le PLUM est un document opposable aux citoyens, aux entreprises. C'est lui qui détermine la règle et les possibilités d'évolution du territoire, si tel ou tel terrain est constructible ou non, ce que l'on peut construire et de quelle manière. Tout ceci concerne donc notre vie quotidienne », précise Pascal Pras. ‘‘ L'association des habitants est essentielle. Nous sommes en train de construire une ville et l'objectif est de faire une ville de qualité pour tous. ’’ Les habitants seront-ils associés à l'élaboration du PLUM ? Outre l'information, des consultations et des rencontres avec la population seront mises en place dès début 2015. « Cette démarche d'association est essentielle, insiste Pascal Pras. Il faut expliquer aux gens pourquoi on développe une ville, comment on la développe, quelles sont les règles auxquelles nous sommes soumis, notamment en matière de respect de l'environnement et de logements sociaux. Les avis et les idées des habitants sont importants. Nous sommes en train de construire une ville et l'objectif est de faire une ville de qualité pour tous. » Les premières concertations se dérouleront toutaulongdel'année2015danslecadredu Projetd'AménagementetdeDéveloppement Durable avec notamment le lancement d'un dialogue citoyen et la mise en place d'ateliers autour de grandes thématiques (habitat, déplacement, environnement, emploi et activités économiques). Les instances participatives de la Ville, le CESEL (Conseil Économique Social et Environnemental Local), le conseil Handi-citoyens et la Conférence des Sages, seront associés à ce dialogue citoyen et organiseront des réunions de quartier. * la loi Engagement National pour l’Environnement du 12 juillet 2010 - dite loi Grenelle 2 1er trimestre 2018 - Adoption du PLUM par le Conseil Métropolitain. Le PLUM a vocation à s'appliquer jusqu'à l'horizon 2030 mais des évolutions pourront lui être apportées. Quelles seront les étapes d'élaboration ? Trois ans de travail vont être nécessaires pour adopter le PLUM et plusieurs étapes s'imposent : 1 Fin 2015 - Adoption du PADD : « Le PADD c'est le Projet d'Aménagement et de Développement Durable qui définit les orientations stratégiques d'aménagement et de développement de notre territoire. Le PADD résumera la vision partagée et concertée des vingt-quatre communes sur ce territoire commun », ajoute Pascal Pras. 2 2016-2017 - Déclinaison des axes stratégiques avec la réalisation de la cartographie de zonage des secteurs et des communes et du règlement qui l'accompagne. 3 √ Jusqu'à l'adoption du PLUM, le PLU de chaque commune continue de s'appliquer. Le PLUM, une fois adopté en 2018, remplacera les PLU communaux. Retrouvez une vidéo sur le PLUM et une interview de Pascal Pras sur www.nantesmetropole.fr Saint-Seb’ le mag 6 Saint-Seb’ le mag 7
  5. 5. De bons chiffres pour l'Emploi L'AURAN, l'Agence d'Urbanisme de la Région Nantaise, vient de publier une synthèse des principaux indicateurs de l'emploi sur le territoire de Nantes Métropole. Quelques chiffres significatifs pour la métropole et notre commune... Nantes Métropole : l'un des taux de chômage le plus bas en France NantesMétropoleattireetcelasetraduit, entre autres, par une hausse des actifs par rapport au dernier recensement de 1999 : 289 725 actifs (15-64 ans) soit plus d'1 %. C'est la 5e agglomération en termes de croissance annuelle des actifs derrière les agglomérations de Toulouse, Rennes, Lyon et Bordeaux. Pour ce qui concerne les emplois, Nantes Métropole fait figure de bonne élève puisque c'est la 2e agglomération en terme de croissance annuelle des emplois, derrière l'agglomération toulousaine, avec une progression moyenne de 2,02 % depuis 1999. Autre constat : une progression des cadres particulièrement forte au rythme de plus de 4 % par an. Les catégories employés, ouvriers et agriculteurs sont en baisse. Au premier trimestre 2014, le taux de chômage pour la métropole est de 8 %, l'un des plus bas en France. La métropole a donc été plus faiblement impactée par la crise que d'autres régions et a renoué dès 2010 avec une croissance de l'emploi. Saint-Sébastien-sur-Loire : des actifs en hausse et des entreprises créatrices d'emplois La commune compte 11 939 actifs. Le chiffre est en légère hausse par rapport à 1999 : + 0,1 %. Le taux de chômage est de 8 %, en baisse de 2 % par rapport à 1999. 40 % des Sébastiennais travaillent sur Nantes, 20 % sur la commune, 5 % à Saint-Herblain, 4 % à Vertou, 4 % à Rezé. Autres chiffres en faveur de l'Emploi : le nombre d'établissements qui a fait un bond de 19,9 % passant de 916 en 2009 à 1098 en 2013. 1364 emplois ont été créés sur la commune entre 1999 et 2011. La répartition par activités : Agriculteurs, exploitants : 0,1 % Artisans, commerçants, chefs d'entreprise : 4,7 % Cadres, professions intellectuelles supérieures : 20 % Professions Intermédiaires : 31,8 % Employés : 26,8 % Ouvriers : 16,6 % Infos : www.auran.org ACTUALITÉS Parmi les secteurs économiques de la commune : le parc de la Gibraye, créé en 2008. Un pressing écologique en centre-ville Un local plus spacieux pour les Restos du Cœur Auparavant située route de Clisson, l'antenne Sud de l'association nationale, créée par Coluche en 1985, bénéficie désormais d'un espace plus vaste, adapté à la distribution et à proximité des transports en commun. Le centre, entièrement refait à neuf, permet d'accueillir le public dans de bonnes conditions et de proposer de nouveaux services : un espace spécial bébé (aide alimentaire, jeux, couches), un petit salon de coiffure, une orientation vers des services d’aide (logements, droits...). Le projet a été réalisé avec le soutien financier des Villes de Nantes, Saint-Sébastien-sur-Loire, Rezé et Vertou. Le centre fonctionne grâce à 70 bénévoles et compte un millier de bénéficiaires. Rappelons que la commune accueille également, àquelquespasdecenouveaucentre,«LesJardins du Cœur ». Depuis 2007, 11 000 m2 de parcelles sont mises à la disposition de cette association d'insertion. Elle livre chaque année 20 tonnes de légumes aux Restos de l'agglomération. Les Restos du Cœur œuvrent depuis quelques semaines dans leur nouveau local situé rue Bonne Garde sur la commune. Un espace plus grand et convivial qui permet de proposer de nouveaux services aux bénéficiaires. Cascad a ouvert ses portes en septembre au rond-point des rues Henry Mainguet et Jean Macé. La particularité de ce pressing est d'être écologique. Le linge est lavé avec un procédé naturel sans perchloréthylène et sans solvant, et avec des produits lessiviels écocertifiés et biodégradables. Non seulement bon pour l'environnement, ce nettoyage doux protège les vêtements de toute agression chimique et thermique, et évite, pour les personnes, des allergies. L'enseigne propose aussi des services de repassage et de blanchisserie. Contact : 14, rue Henri Mainguet 02 85 52 39 39 Contacts : Les Restos du Cœur 12, rue Bonne Garde 02 40 34 71 51 Horaires d'hiver : lundi et mardi de 14h à 17h Jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Saint-Seb’ le mag 9Saint-Seb’ le mag 8
  6. 6. DOSSIER Médiathèque : suivez le guide ! La Médiathèque Yves Laurent vient de fêter ses 20 ans. Vingt ans de plaisirs culturels ! Plaisir de lire bien sûr mais pas seulement... La Médiathèque offre de nombreux services et au fil des années, elle est devenue un lieu culturel incontournable de la commune, fréquenté par toutes les tranches d'âge. Découvertes et détente au programme Spacieuse et lumineuse, la Médiathèque a été conçue pour être à la fois un lieu de découvertes et de rencontres mais aussi de détente, pour tous les Sébastiennais, petits et grands. Elle compte plus de 4 000 abonnés mais, rappelons-le, l'accès est libre et n'est pas réservé qu'aux abonnés. Il est possible de profiter sur place de divers services : consulter des revues, lire, utiliser les ordinateurs, écouter de la musique... L'offre est très large et elle s'enrichit sans cesse de nouveautés. D'autre part, les nombreuses animations à destination des enfants et des adultes, qui sont proposées tout au long de l'année, sont gratuites. Ouverte à tous, la Médiathèque est accessible aux personnes à mobilité réduite. L'accueil et l'organisation de la Médiathèque sont assurés par seize agents municipaux. Des découvertes pour les adultes et les enfants... 87 000 documents tout support 66 500 livres 13 200 CD 765 DVD 1280 CDroms et jeux pour consoles 5 espaces : adulte, actualité, musique, animation, jeunesse Une trentaine d'animations proposées de septembre à juin : expositions, cinéma, club de lecture, récréatines, rencontres littéraires... 5 postes informatiques avec accès gratuit à Internet Un accès WIFI De la détente... Des chauffeuses et des canapés confortables Des espaces calmes Des coins jeux et des coussins rigolos pour les enfants Un patio extérieur et, au printemps, un sentier de lecture (voir page 13) À l'intérieur comme à l'extérieur, tout est fait pour que l'usager se sente bien et ait envie de prolonger sa visite ! CONTACTS Médiathèque Yves Laurent 10, rue Jean Macé (en centre-ville, face à la Gare d'Anjou) Tél. 02 40 80 86 20 mediatheque@saintsebastien.fr OUVERTURE Mardi de 10h à 12h et de 16h à 19h Mercredi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h Jeudi de 15h à 18h Vendredi de 16h à 19h Samedi de 10h à 17h Les horaires changent pendant les vacances scolaires et durant l'été. LA MÉDIATHÈQUE EST AUSSI EN LIGNE www.saintsebastien.fr Les informations pratiques et l’actualité de la Médiathèque Découvrez les sélections «coups de coeur» de l’équipe et des lecteurs, et les nouveautés. Retrouvez aussi : l’agenda des animations ; les services en ligne ; les suggestions d’achat ; la FAQ ; L'action « Les Livres en liberté » ; l’espace pour les enseignants. Votre espace personnel et le catalogue en ligne Consultez votre compte, réservez et prolongez vos documents. Prenez connaissance des nouveautéset,biensûr,consultezlecatalogue de tous les documents de la Médiathèque. Des formations en ligne gratuites Ce service gratuit est accessible aux abonnés : soutien scolaire ; code de la route ; langues étrangères ; cours de bureautique ; remise à niveau adulte ; cours multimédia. S'ABONNER L'abonnement annuel adulte est de 18 €. Il est gratuit pour tous les enfants scolarisés sur la commune, jusqu'à 18 ans. Il est offert à tous les nouveaux Sébastiennais. Vous pouvez emprunter 20 documents : 13 documents imprimés, 7 documents multimédia pour une durée d'un mois. Saint-Seb’ le mag 10 Saint-Seb’ le mag 11
  7. 7. DOSSIER C'est pour bientôt... Le guide du lecteur : un guide complet de la Médiathèque est en cours de réalisation. Chaque espace y sera détaillé et tous les services proposés y seront répertoriés. La Médiathèque n'aura plus de secret pour vous ! Le sentier de lecture : le parc extérieur entourant la Médiathèque sera totalement réaménagé. Des bancs et fauteuils y seront installés. Une ambiance zen et intimiste sera créée. Idéal pour la lecture ! Cinq espaces, une multitude de possibilités pour s'éveiller ! La salle d'actualité / rez-de-chaussée Cet espace permet d'accéder à une grande variété de revues, journaux, et à des ordinateurs avec accès Internet gratuit. Depuis un an,leWIFI est à la disposition des usagers.Pendant les beaux jours, un accès au patio extérieur est possible. Qu'y trouve t-on ? - des journaux français et étrangers. - des revues classées par thèmes : actualités ; vie familiale ; sports et loisirs ; sciences et techniques ; histoire et géographie ; arts ; langues étrangères ; musique. L'espace adulte / rez-de-chaussée Une large variété de romans, documentaires, bandes dessinées, romans graphiques, mangas, comics, est à disposition des adultes et adolescents. Un rayon est consacré aux ouvrages en grands caractères pour les personnes malvoyantes. On y trouve également des textes enregistrés. Un coin jeux a été aménagé pour les enfants. Qu'y trouve t-on ? - des romans classés par ordre alphabétique d’auteurs avec des rayons plus spécifiques : théâtre, humour, poésie, biographie. - des documentaires classés par thèmes : Idées et croyances ; vivre en société ; nature et sciences de la vie ; sciences et techniques ; arts et spectacles ; loisirs et maison ; littérature et langues ; pays - régions. L'espace musique / rez-de-chaussée Envie d'écouter votre artiste préféré ou de faire des découvertes musicales ?L'espace musique offre un large choix parmi 13 200 CD ! Sans oublier lesconcerts : chaque année trois à quatre concerts gratuits sont organisésdans les murs de la Médiathèque. Qu'y trouve t-on ? - 13 200 CD : musique traditionnelle ; jazz ; blues ; rock international ; rockfrancophone ; musique classique ; musique contemporaine ; musiquenouvelle ; musique fonctionnelle ; musique de film ; relaxation ; ambiance ;disques pour enfants ; variété internationale ; variété francophone.- des ouvrages musicaux. - des DVD : films pour adultes, concerts, comédies musicales, spectaclesmusicaux pour enfants. - des bornes d'écoute avec casques individuels. - des consoles de jeux. - un coin jeux pour les enfants. L'espace jeunesse / à l'étage Un espace gai, coloré et cosy attend les bambins ! La Médiathèque accueille aussi régulièrement les écoles et les structures Petite Enfance. Qu'y trouve t-on ? - des albums, romans, contes classés par ordre alphabétique d'auteurs. Des rayons sont dédiés aux premières lectures, à la poésie et au théâtre. - des documentaires classés par thèmes : Idées et croyances ; vivre en société ; nature ; sciences ; techniques ; arts et spectacles ; loisirs ; corps humain ; santé ; pays. - des revues. - un espace dédié aux bandes dessinées. - une salle multimédia avec des ordinateurs (jeux, encyclopédie en ligne) et tables de travail. - des DVD Jeunesse. - une salle pour des animations (rencontres, clubs de lecture « accros des livres » pour les 8/13 ans). L'espace animation rez-de-chaussée Chaque année, la Médiathèque propose une trentaine d'animations tout public.Gratuites, elles permettent de découvrir des univers artistiques variés et d'échanger. Que s'y passe t-il ? - des expositions en lien avec la saison culturelle ou l'actualité de la Ville. - des rencontres littéraires (Les Petites parenthèses littéraires avec des libraires). - les goûters-lectures pour les adultes animés par les comédiens du Théâtre du Reflet. - les récréatines pour les enfants (animations avec des conteurs et artistes). - les cinémas du samedi et les cinémas du mercredi. - des concerts. Retrouvez toute la programmation sur www.saintsebastien.fr Et à l'extérieur ? - Pour stationner : un parking de 70 places derrière la Médiathèque, rue Condorcet - Une boîte de retour devant l'entrée pour remettre vos documents en dehors des heures d'ouverture de l'équipement. Dans chaque espace, retrouvez les coups de cœur de l'équipe de la Médiathèque et ceux des lecteurs ! Saint-Seb’ le mag 13Saint-Seb’ le mag 12
  8. 8. Un crédit léger pour avancer dans vos projets Depuis 2012, la Ville propose le microcrédit personnel aux Sébastiennais les plus fragiles financièrement qui ne peuvent avoir accès aux prêts bancaires classiques. Un coup de pouce qui va être élargi dès 2015. Explications. Lorsque l'on dispose de faibles revenus et qu'on ne peut avoir accès à un crédit bancaire, le microcrédit personnel peut être une solution pour avancer et concrétiser ses projets. Les Sébastiennais se trouvant dans cette situation ont la possibilité d'obtenir cette formule de crédit auprès du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale). Entre 300 et 3 000 € peuvent être octroyés. Le remboursement est échelonné entre 6 et 48 mois selon les capacités de remboursement des bénéficiaires, et le taux d'intérêt est modéré et fixe (3,25 %). Les frais de dossiers sont pris en charge par le CCAS. Pour être au plus près des besoins de la population, depuis janvier 2015, le prêt peut atteindre 5 000 € pour des projets spécifiques, notamment ceux des personnes en situation de handicap ou en perte d'autonomie. En effet, ces personnes n'ont pas nécessairement accès au crédit bancaire classique, or bien souvent elles ont besoin de se procurer du matériel pour leur autonomie ou de réaliser des travaux afin d'adapter leur logement. Ce matériel et ces travaux ont des coûts élevés. La Ville,en partenariat avec le Crédit Municipal de Nantes,souhaite être en mesure de les accompagner dans leurs projets. L'autre avantage de ce coup de pouce financier est d'éviter le recours à des solutions de crédit coûteuses et souvent génératrices d'endettement. Entre 2012 et 2014, 21 microcrédits ont été accordés. La majorité des projets concernaient l'achat ou la réparation de véhicule. N'hésitez pas à vous renseigner : CCAS 6, rue Jean Macé, 02 40 80 85 80 - maisondelasolidarite@saintsebastien.fr LA VILLE Les parents invités aux Extras 1,2,3 musique, c'est parti ! Les enfants commencent à se déhancher pour une démonstration de zumba devant les parents. Le 16 décembre, la cour de l'école Théodore Monod a pris des allures de fête ! Une semaine avant Noël, dans chaque groupe scolaire, les parents ont été invités à découvrir les Extras, dans le cadre du traditionnel goûter de Noël offert chaque année par la Ville. L'occasion pour eux d’observer concrètement ces nouvelles activités péri-éducatives mises en place par la municipalité à la suite de la réforme des rythmes scolaires. Démonstrations, expositions de photos et des créations des enfants, participation aux activités, échanges avec les intervenants : ce moment a été riche et les parents ont été ravis de voir leur enfant dans ce cadre extra-scolaire. « Je suis contente de voir ces Extras, ça me rassure quant au contenu. Il y a une grande variété dans les activités, c'est bien pour l'enfant », témoigne la maman d'Antonio, 7 ans. Petits et grands ont ensuite partagé brioches et chocolats. Courant décembre, les parents ont également été sollicités pour répondre à un questionnaire en ligne sur les Extras. Lesrésultatssontencoursdetraitement. Le 29 janvier, ils seront discutés avec le comité de suivi des rythmes scolaires. L'objectif est de recueillir, après un premier trimestre de fonctionnement,les avis sur plusieurs points (l'organisation, les thèmes proposés...) et d'apporter le cas échéant des améliorations, toujours dans le respect de l'intérêt de l'enfant et des familles. Rappel : vous pouvez voir les Extras en images dans la web TV. L'OMRI a un nouveau président. Mohammed Hajar succède à Jocelyne Gourdon qui a tenu les rênes de l'office municipal pendant 6 ans, avec passion et engagement. En lien avec le service Relations Internationales de la Ville, l'Office a pour mission de fédérer les différentes associations de jumelage de la commune, soutenir leur action et favoriser la mise en place d'actions transversales. Le nouveau président veut se tourner vers les habitants afin de les impliquer davantage dans les relations internationales. « Je souhaite rendre l'OMRI plus visible et aller vers les Sébastiennais, notamment les plus jeunes, pour faire connaître les associations des villes jumelées (Cernavoda, Glinde, Kaposvar, Porthcawl) et partenaire (Kati) ». Parmi les projets qui seront mis en place en 2015 : la participation à la Journée Européenne le 9 mai avec une conférence et des animations festives et culturelles. Retrouvez sur www.saintsebastien.fr la plaquette de l'OMRI « Saint-Sébastien-sur-Loire, une ville sans frontière ». Un nouveau président pour l'Office Municipal des Relations Internationales « Être au plus près des besoins » Michèle BONNET, Maire-Adjoint chargée de la Solidarité et de l'Action sociale Laurent BERTHOMÉ Conseiller municipal subdélégué aux Personnes en situation de handicap « La Ville a toujours été sensible aux personnes en situation de handicap ou en perte d'autonomie. Le microcrédit a été élargi, entre autres, pour les aider dans leurs projets destinés à faciliter leur quotidien et à les rendre plus autonomes. Cet élargissement prouve notre volonté d'apporter des réponses adaptées aux besoins de tous les Sébastiennais. Dans ce sens, une analyse des besoins sociaux est actuellement en cours autour des personnes âgées et des familles monoparentales. Par la suite, deux autres analyses seront réalisées sur les thématiques jeunesse et logement.» Saint-Seb’ le mag 15Saint-Seb’ le mag 14
  9. 9. Protéger l’environnement tout en ayant une action de solidarité, tel est le double objectif de l'opération « Je grandis, tu pousses » proposée par la Ville. Le principe est simple : un adulte offre à un enfant un arbre, celui-ci est ensuite planté sur les îles de Loire ou dans un espace vert de la commune, et il porte le nom de l'enfant. Quant au coût du parrainage, 35 € par arbre, il est reversé au Foyer de la Jaunaie qui est situé sur la commune et qui œuvre en faveur des adolescents en difficulté. Une fois par an, à l'automne, les nouveaux parrains et les enfants sont invités pour procéder à la plantation de l'arbre. Vingt et un enfants se sont ainsi retrouvés avec leur parrain sur l'île Pinette, les 19 et 22 novembre dernier. « Je suis ravie de faire ce cadeau à mon fils, confie la maman de Thomas 18 mois, ensemble, on pourra voir l'arbre grandir et ça sera l'occasion de lui parler de la nature et de la protection de l'environnement. Le fait que cette opération soit au profit d'une association m'a plu également ». Chacun est reparti avec un certificat de parrainage et 1 085 € ont été versés au Foyer de la Jaunaie. Depuis la création de cette opération en 1999, 299 arbres ont été plantés (pommiers à fleurs, frênes élevés, érables champêtres, chênes pédonculés...). Si vous souhaitez participer à cette opération, un formulaire d'inscription est téléchargeable sur www.saintsebastien.fr (rubriques Découvrir Saint-Sébastien-sur- Loire/Développement durable). Pour mieux se rendre compte des déperditions de chaleur des logements,l'Espace Info Énergie de Nantes et la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire vous proposent une balade, le mardi 27 janvier à 18h30, dans les rues de la ville. Vous pourrez visualiser grâce à une caméra thermique les principaux défauts d'isolation que l'on peut trouver chez soi. La balade d’une heure, animée par un conseiller énergie, sera suivie d’un temps convivial d’échanges en intérieur. Gratuit sur inscription auprès de l’Espace Info Énergie au 02 40 08 03 30. Petit rappel : il est possible de prendre rendez-vous toute l'année auprès de l'Espace Info Énergie afin d'avoir des conseils liés à l'énergie (rénovation, travaux, etc.). Une balade... thermique Un enfant, un arbre, et de la solidarité L'adolescence dans tous ses états Le Carrefour des Familles consacre le 1er trimestre 2015 à l'adolescence. Une conférence-débat à l'Embarcadère ouvre ce cycle sur le thème « Communiquer autrement avec les ados ». L'adolescence, c'est le temps des changements, des doutes, des premières fois. Cette étape clé marque des bouleversements dans la vie du jeune mais aussi de sa famille. S'adapter à un nouveau corps, choisir une orientation professionnelle, prendre son autonomie, découvrir la sexualité..., sont autant de nouveautés à apprivoiser. À l'adolescence, un jeune veut être libre mais il a également besoin de soutien, d'écoute, de protection. Comment s'y retrouver en tant que parents ? Comment aider sans contraindre?Quefaireencasdecrise? La communication a un rôle majeur pour maintenir une relation sereine. Sophie Benkemoun, médecin de formation et fondatrice de l'Atelier des Parents, est une référence dans son domaine. Elle sera à l'Embarcadère jeudi 22 janvier à 19h30 pour animer une conférence exceptionnelle. Au programme : décryptage de l'adolescent, son rapport à l'autorité et la manière de communiquer avec lui. Sophie Benkemoun proposera des clés intéressantes pour mieux comprendre son ado et développer une relation basée sur la confiance, l'écoute et l'échange. Pour aller plus loin sur le sujet, un nouveau cycle de l'Atelier des Parents débutera fin janvier sur les questions « Comment parler pour qu'ils écoutent ? Comment les entendre quand ils parlent ? ». Un Entr'parents sera également proposé à la médiathèque jeudi 5 février à 19h30. En février, le Carrefour des Familles poursuivra sur le thème du projet d'orientation de l'adolescent avec des ateliers de sensibilisation. En mars, zoom sur la santé des ados avec des interventions de professionnels sur l'alimentation, les addictions et la sexualité. À la fin de ce cycle, l'adolescence n'aura plus aucun secret ou presque... LA VILLE √ Conférence-débat animée par Sophie Benkemoun Jeudi 22 janvier, 19h30 à l'Embarcadère (complexe Cinéville). Entrée libre. Plus d'infos : www.saintsebastien.fr Un nouvel emplacement pour lemarché du centre-ville Depuis plus de 30 ans,le marché du centre-villese tient place Cambronne. La finalisation del'îlot Gendarmerie prévue cet été est l'occasionpour la municipalité d'engager une réflexionavec Nantes Métropole afin d'envisager unnouvel emplacement pour ce marché. Le choixse porte sur l'allée du Petit Anjou, celle-ciayant été élargie (80 x 7 mètres). Liaison entreles deux rues commerçantes rues MauriceDaniel et Jean Macé, le lieu serait convivialet la circulation facilitée, notamment pourles transports en commun. Le parking placeCambronne redeviendrait accessible. Remise des certificats de parrainage le 15 novembre dernier Sophie Benkemoun, experte de renom dans le domaine de la communication bienveillante au sein de la famille, fera une conférence jeudi 22 janvier à l'Embarcadère. Saint-Seb’ le mag 17Saint-Seb’ le mag 16
  10. 10. RÉTROSPECTIVE 24 octobre au 22 novembre : la commune a participé à la commémoration de la Guerre 14/18. Exposition, librairie, conférence, pièce de théâtre... ont fait ressurgir les souvenirs de cet épisode tragique. 19 novembre : instants de lecture partagés avec la célèbre illustratrice Jeanne Ashbé, à la Médiathèque. LA VILLE La diversité culturelle à L'Embarcadère Il y a 8 ans, l'Embarcadère ouvrait ses portes. Depuis, la salle de spectacles ne cesse d'accueillir des rendez-vous variés proposés par la Ville ou les associations. Levons le rideau... Victoria Abril, François-Xavier Demaison, Abd Al Malik, Ibrahim Maalouf, Michel Jonasz, Miossec, Sara Forestier ou encore Alain Souchon... ces grands noms se sont produits sur la scène de l'Embarcadère. Mais la salle de spectacles est aussi un lieu de découvertes avec des artistes peu connus ou étrangers, et de croisement de multiples univers artistiques. Danse contemporaine, théâtre, humour... Depuis 8 ans, la programmation se veut éclectique et tout public. L'offre culturelle, grâce à l'Embarcadère, a ainsi pu être élargie en complément des autres équipements de la Ville (l'ESCALL, la Médiathèque, l'Ecole de musique, le Centre d'Initiation au Théâtre, la Gare d'Anjou). La scène de 260 m2 permet techniquement d'accueillir des spectacles variés. Quant aux spectateurs, ils bénéficient d'un confort avec 461 places assises et d'une proximité avec les artistes, la scène ayant l'originalité de se trouver au niveau du sol. L'originalitédelasalledespectaclestientégalementàsonconcept même. Un partenariat financier novateur a été mis en place au moment de la construction du complexe cinématographique Cinéville. Une convention prévoit que la Ville dispose de la salle de l'Embarcadère 50 jours par an pour des spectacles et leur installation technique. Le reste du temps, la Ville loue la salle à Cinéville pour la diffusion de films. Dans l'année, la salle accueille également des rencontres et moments festifs : soirée des Présidents des associations, des assistantes maternelles, assemblées générales... Les prochains spectacles : Empreintes, performances de danse et de light painting, Vendredi 16 janvier à 20h ; Hold On, Théâtre avec la Compagnie Le Laabo, Mardi 3 février à 20h. Infos : Service culturel 02 40 80 86 05 19 novembre : la Ville, reconnue ville Amie des Enfants, a célébré la Journée internationale des Droits de l'Enfant aux côtés de l'UNICEF. Des moments ludiques à l'ESCALL ! 6 décembre : les Sébastiennais se sont mobilisés comme chaque année en faveur du Téléthon. Ici « bike and run » solidaire sur les îles, avec le Tri Véloce. 29 et 30 novembre : le marché de Noël a attiré les familles. Une ambiance joyeuse... et médiévale ! 20 décembre : le Père Noël est venu récompenser tous les enfants qui ont participé au Jeu de Noël, avec au programme un spectacle de magie. √ Quelques chiffres 461 places dont 11 emplacements réservés aux spectateurs handicapés. 260 m2 : superficie de la scène, 20 mètres de large et 13 mètres de profondeur. 15 : nombre de spectacles proposés en moyenne chaque année par la Ville et les associations dans cette salle. Alain Souchon, le 15 janvier 2013 Saint-Seb’ le mag 19Saint-Seb’ le mag 18
  11. 11. INITIATIVES et DÉCOUVERTES Timothée Boucard Une cuisine de rue savoureuse Des artistes à la rencontre des musiciens en herbe Vous les avez peut-être rencontrés au détour d'un couloir de l'École de musique... Depuis septembre, Nina Kibuanda, slameur, et David Chevallier, guitariste, viennent régulièrement à la rencontre des jeunes élèves. Rien de mieux que ces échanges pour apprendre et partager ses expériences et sa passion. Dans le cadre de deux projets artistiques mis en place par l'École de musique, les élèves côtoient régulièrement depuis la rentrée deux artistes :Nina Kibuanda et David Chevallier. Le premier est comédien-slameur. D'origine congolaise, il n'a appris le français qu'à l'âge de 12 ans. Un professeur de français va lui transmettre l'amour des mots.Quelques années plus tard,en découvrant l'artiste Grand corps malade,Nina découvre le slam,cet art oratoire qui consiste à mettre en valeur des textes poétiques. Il crée son groupe Bouche de crocodile, pour « cracher des mots ». Nina, qui se définit comme « le fils aîné de Senghor et fils basané de Ferré », travaille avec les élèves du premier cycle autour de poèmes africains. « Chacun apporte ses idées, l'essentiel, c'est d'ouvrir les élèves à la création ». Vous pourrez découvrir le fruit de cette collaboration le vendredi 23 janvier, 20h à l’Escall,avec le concert «Visages de l’Afrique ».Parallèlement, les élèves ont réalisé une exposition sur l'Afrique (la cuisine, les instruments, les interprètes africains...), visible dans les couloirs de l'école jusqu'en février. Le guitariste-compositeur David Chevallier,quant à lui,vient dévoiler ses conseils de compositeur aux élèves.À la clé :une grande création musicale.Composition de pièces originales et arrangements sont au programme des jeunes musiciens jusqu'à la représentation intitulée « Aventures et relectures » qui aura lieu le jeudi 21 mai à 20h à l’Escall. En attendant, un aperçu de l'univers de David Chevallier est proposé le dimanche 8 février à 17h30, à l'occasion d'un Extra du Dimanche organisé dans l'école. « Ces échanges avec des artistes sont importants. Ils répondent à des enjeux de création et d'expression et contribuent à une ouverture culturelle et artistique. En apportant leur témoignage, les artistes peuvent donner aux enfants l'envie d'aller plus loin »,explique Stéphane Scoubart,le directeur de l'école.Les Extras du Dimanche, notamment, qui sont proposés chaque année, contribuent à cette ouverture. Infos : École de musique 02 51 79 04 71 Nouvelle tendance, les food truck, ces camions- cuisine fleurissent un peu partout en France pour éveiller les papilles des passants... Timothée Boucard, cuisinier sébastiennais, surfe sur cette vague. Ses atouts : une cuisine élaborée à un prix abordable. CelafaitunanqueTimothée,25ans,sillonnel'agglomération nantaise à bord de son food truck, le Rout'art gourmand. Chacune de ses haltes est l'occasion pour déjeuner ou dîner sur le pouce avec en prime la qualité et une touche d'originalité.De la cuisine de rue haute gamme en somme ! Au Rout'art gourmand, les produits sont frais et faits maison (ou camion !) y compris le pain et les sauces. Pour les menus, Timothée fait preuve de recherche avec des nouveautés chaque semaine. Deux entrées, quatre plats, deux desserts sont au choix. Quelques exemples : du côté des entrées, bruschetta boudin blanc et sa compotée d'oignons, crémeux de panais à l'huile de truffe noire du côté des entrées ; pour les plats, burger avec pain maison aux figues, noisettes et châtaignes, steak, sauce rouge, magret fumé, tomme de savoie, pépites de foie gras vendéen, tomate et salade pour le plat ; du côté des desserts : mousse chocolat blanc avec financier pistache et cerises amarena ou encore panna cotta vanille / pain d'épices / caramel beurre salé. Passionnéparlacuisinedepuissonplusjeuneâge,pâtissier de formation, Timothée a fait ses classes dans plusieurs restaurants de la région : L'Océanide à Nantes, le Monte Cristo à Vertou ou encore le Café Bourgeois à Rezé. L'envie de se rapprocher des clients et de proposer ses créations l'ont amené à la cuisine de rue qui est en plein essor. « J'ai été séduit par ce concept. J'apprends beaucoup en étant au contact direct de mes clients, ils me donnent leurs avis. C'est de la pression mais de la pression positive », confie- t-il. Timothée propose aussi toute une palette de services : traiteur, chef à domicile, cours de cuisine pour des entreprises ou des particuliers. Là aussi, le cuisinier saura apporter tout son savoir-faire et son originalité ! Le Rout'art gourmand est présent sur le parking d'Altissimo dans la zone de loisirs des Gripôts, rue Louis Blanc, les mardis et jeudis de 19h30 à 22h. Commande sur place ou à l'avance au 06 47 09 68 30. Menus à 12,90 € (entrée,plat,dessert) - 9,90 € entrée, plat ou plat, dessert - Menu burger à 10 €. Plats à la carte. Le Rout'art gourmand est classé n°1 sur TripAdvisor parmi 770 restaurants de la région. Site : www.leroutartgourmand.com Recyclage et solidarité Depuis la rentrée 2014, l’école Sainte Bernadette sensibilise les élèves au développement durable et aux initiatives solidaires par la mise en place d’actions ponctuelles ou continues. Parmi elles : une collecte de textiles. Next Textiles Association est venue récupérer le stock qui sera réemployé ou valorisé. Près de trois tonnes ont été collectées ! Les enfants apprennent ainsi concrètement à jouer leur rôle de citoyen et à s’engager de plus en plus dans le recyclage.Bravo pour cette initiative et cette mobilisation ! Une fresque dans l'Oratoire du Douet Entièrement restauré cet été, l'oratoire du Douet bénéficie depuis peu d'une fresque intérieure en hommage à la Vierge. L'artiste Diana Taubin, auteure de plusieurs fresques patrimoniales sur la commune, s'est vue confier la réalisation de cette peinture. Le projet comportait d'une part, la représentation de l'ancienne statue de la Vierge à partir d'une vieille photo, et d'autre part la peinture du fond et du plafond de l'oratoire. Des couleurs qui valorisent encore davantage cet édifice datant de 1847. Le slameur Nina vient partager sa passion des mots avec les élèves Saint-Seb’ le mag 21Saint-Seb’ le mag 20
  12. 12. LOISIRS À Saint-Sébastien-sur-Loire, plusieurs arts martiaux sont pratiqués au sein d'associations sportives. À l'initiative du Judo Club, ils se réuniront au gymnase de la Martellière lors de « La nuit des arts martiaux » le samedi 28 février, à partir de 19h30. « L'idée a germé il y a plusieurs années déjà mais le projet a été reporté pour diverses raisons. De nouveaux membres du club, particulièrement motivés, ont accepté de me suivre dans la mise en place de cet évènement inédit », confie l'organisateur Claude Savatier. Les sportifs de chaque discipline (judo, jujitsu, capoeira, karaté) proposeront des démonstrations originales, sur fond musical. Celles- ci mettront à l'honneur différentes catégories à partir de 12 ans. Le club de taekwondo, quant à lui, réalisera d'impressionnantes séries de cassage de briques. « L'objectif est vraiment de faire découvrir les arts martiaux au grand public et fédérer tous les clubs les pratiquant autour d'un même évènement », explique Claude Savatier. « L'entrée est libre. Les recettes de la soirée issues de la restauration et de la buvette seront reversées aux Restos du Cœur », poursuit-il. Bien évidemment, la manifestation mobilise de nombreux bénévoles qui ont à cœur de faire de cette première édition une belle fête afin qu'elle soit, pourquoi pas, reconduite. « D'autres arts martiaux se pratiquent depuis peu sur la commune au sein de nouveaux clubs. J'espère que l'on pourra compter avec eux lors de la prochaine édition ! », conclut-il. LA NUIT DES ARTS MARTIAUX avec la participation du Judo Club, la section capoeira de la Cambronnaise, le Karaté Kobudo et le Hwarang taekwondo Samedi 28 février à 19h30 - Gymnase de la Martellière Renseignements : 06 83 82 05 96 / www.judo-saintsebastien.fr Pour information, le Judo Club intervient dans les écoles dans le cadre des Extras pour des découvertes de la discipline. Les arts martiaux mis à l'honneur à la Martellière La 52e est une association sébastiennaise qui souhaite donner un nouveau souffle au jazz dans le bassin nantais. Ce nom symbolique fait référence à la 52ème rue, située dans le quartier Broadway à New- York. Les nombreux clubs de jazz qui s'y trouvaient ont accueilli les plus grands jazzmen entre les années 30 et 60. L'association propose tous les ans une riche programmation, dont un spectacle en partenariat avec la Ville. D'année en année, la 52e est parvenue à programmer de véritables pointures du jazz (Sixun, Dhafer Youssef, Benny Golson...). Le dimanche 11 janvier, l'ESCALL accueillera Lenny Popkin. Ce virtuose du saxophone est le digne héritier du célèbre Lennie Tristano. Accompagné de Gilles Naturel à la basse et de Carol Tristano à la batterie, il dévoilera sa façon si singulière d'appréhender son instrument, tout en talent et en émotion. En première partie de spectacle, Alban Darche proposera une nouvelle création en compagnie d'une formation inédite. Lenny Popkin + 1ère partie Alban Darche (spectacle en partenariat avec la Ville) Dimanche 11 janvier à 15h ESCALL - Tarifs : 8 à 10 € Rens. :serviceCulturel:0240808605 La 52e invite un illustre saxophoniste à l'ESCALL Le 28 février, judo, jujitsu, karaté, capoeira et taekwondo se dévoileront lors de « La nuit des arts martiaux » Objectifs : découvertes et convivialité. © Francis Vernhet Une plume pour écrire, une bouche pour s'exprimer... Letempsd'unmois,lesdifférentes expressions contemporaines se donnent rendez-vous à Saint- Sébastien-sur-Loire dans le cadre du temps fort intitulé « La plume à la bouche ». Du 16 janvier au 21 février, la Gare d'Anjou se transforme,grâce à l'artiste Julien Breton, en atelier de calligraphie.Venez y essayer divers instruments (calames, stylos...) et plongez dans l'histoire de ce mode d'écriture, des prémices jusqu'aux nouvelles formes comme le light- painting. « Le light-painting, ou calligaphie lumineuse, est un procédé photographique simple. Grâce à un long temps de pose et des conditions d'obscurité maîtrisées, on obtient un effet de peinture lumineuse en déplaçant des lampes face à l'objectif », explique Julien Breton. Une exposition approfondissant cette technique se tiendra parallèlement à la Médiathèque, où des œuvres grand format de l'artiste seront également à découvrir. Toujours enclin à partager sa passion, Julien Breton proposera deux visites guidées de l'exposition (24 janvier et 7 février) et un atelier pédagogique à destination des 11-17 ans le 31 janvier. Dès le 16 janvier, en ouverture de l'évènement, un spectacle mêlant danse et light-painting sera également programmé à l'Embarcadère. « Empreintes », joué par la compagnie Turn off the light, est une vraie rencontre entre la lumière et le corps. « Le light- painting s'empare du corps à la manière d'un danseur qui réalise ses mouvements dans une fluidité parfaite et énergique », analyse-t-il. Le beat-box et la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) seront quant à eux valorisés à la Médiathèque. Un stage de découverte du 17 au 21 février sera animé par les artistes O'Slim et Mossah qui présenteront, le dernier jour, une restitution de leur travail avec les élèves et un show case de clôture. Enfin, la Médiathèque diffusera « Faites le mur » le samedi 14 février. Ce film de Banksy pose la question du graff : est-ce que les vrais vandales de notre société sont ceux qui construisent des immeubles hideux ou ceux qui dessinent sur leurs murs ? La Plume à la bouche Du 16 janvier au 21 février Renseignements : 02 40 80 86 05 Inscriptions aux stages : 02 40 80 86 20 Retrouvez le programme com- plet sur www.saintsebastien.fr Petite parenthèse littéraire Georges Mérel, de la célèbre librairie nantaise Aladin, viendra à la rencontre des lecteurs sébastiennais le vendredi 9 janvier à 18h. Il vous livrera ses coups de coeur et vous pourrez échanger avec lui. Médiathèque, entrée libre. Le travail moderne sur les planches Avec « Hold on », faites un grand saut dans l'univers des plateformes téléphoniques. Dans cette entreprise, tout est calculé afin que tout se passe « pour le mieux ». Alors, on suit au rythme de cette machine à rendement l'évolution des trois téléopérateurs. Ceux-là sont observés,écoutés,notés.Pour eux,il s'agit de suivre le script à la lettre,se battre pour la prime, accélérer la cadence, améliorer sa note ou tricher pour être bien vu, mais surtout tenir, tenir par tous les moyens dans ce système managérial bien huilé qui révèle la singularité et la capacité à résister de l'individu. La compagnie Le Laabo démontre, non sans une pointe d'ironie, que les personnes travaillant dans ces conditions, qu’ils soient managers, téléopérateurs ou directeurs, sont pris en tenaille par l’absurdité des nouvelles organisations du travail. Mardi 3 février, 20h - L'Embarcadère Tarifs : 8 à 10 € Renseignements : 02 40 80 86 05 Saint-Seb’ le mag 23Saint-Seb’ le mag 22
  13. 13. LOISIRS TRIBUNEEn application de la loi « démocratie et proximité » du 27 février 2002, cette page est consacrée à l’expression de l’opposition et de la majorité du Conseil Municipal L’OPPOSITION LA MAJORITÉ Pour cette nouvelle année 2015, nous vous adressons tous nos vœux de santé,de joies,de bonheur et de réussites.Nous pensons particulièrement aux personnes qui rencontrent des difficultés au quotidien et espérons sincèrement qu’elles puissent les surmonter rapidement. Nous les assurons de notre écoute et de notre soutien. En ce début d’année, nous voulons regarder la situation nationale et locale dans sa réalité, parfois désespérante, mais nous voulons aussi croire en l’avenir. Nous voulons agir, construire et ne pas baisser les bras. Oui, notre pays connait une situation sociale et financière difficile. Les déficits se sont accumulés depuis 40 ans, la France s’est endettée et la croissance économique est trop faible pour favoriser un équilibre budgétaire qui devrait être de mise. Cela a des conséquences pour le budget de l’Etat mais aussi pour l’ensemble des collectivités dont les communes.Toutes sont concernées, y compris notre ville. Nous attendons de la majorité municipale qu’elle agisse en responsabilité, sans augmenter les impôts et en nous assurant que chaque dépense engagée par la Mairie sera contrôlée, nécessaire et justifiée. Nous serons très vigilants sur ce point. Pour continuer à assurer un service public de qualité tout en maîtrisant les dépenses, nous sommes convaincus que notre Ville doit mieux savoir travailler et agir avec ses voisines. Partageons les bonnes pratiques et mutualisons les moyens quand cela est possible. L’opposition « politicienne » du Sénateur-Maire de Saint-Sébastien au sein de la métropole est stérile et sans issue. Les communes, au-delà des couleurs politiques, ne s’en sortiront qu’en se serrant les coudes. Nous souhaitons, pour cette année et les suivantes, que les habitants de Saint-Sébastien, mais aussi les salariés des entreprises et les adhérents des associations installées sur notre commune, bénéficient des services publics dont ils et elles ont besoin : des logements abordables répondant aux besoins de tous, des moyens de déplacements performants, un environnement préservé, des équipements scolaires et des structures de santé de qualité, des activités culturelles et de loisirs… Vous pouvez compter sur les élu-e-s « Saint-Sébastien au cœur » pour ne pas nier les réalités mais surtout pour ne pas céder au fatalisme et agir dans le sens de l’intérêt général. A nouveau, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2015. Les élus « Saint-Sébastien au cœur » : Michel Caillaud, Anne-Marie Ledebt, Hervé Camus, Christelle Pottier-Chopin, Benjamin Baudry, Christine Le Mentec-Tricaud. http://www.saintsebastienaucoeur.fr elus@saintsebastienaucoeur.fr / 06 31 11 54 14 La démocratie participative se renforce encore Lors de notre dernier conseil municipal, nous avons décidé de créer un nouveau Comité économique, social et environnemental (conformément à ses statuts, l’ancien Comité avait été automatiquement dissous suite aux élections municipales). Cette nouvelle instance sera plus « resserrée » pour une plus grande efficacité. Il travaillera de sa propre initiative ou sur saisine de la Ville. Pour garantir son autonomie, ses membres sont désignés par des instances extérieures à la municipalité (associations, conseils professionnels, établissements de formation, etc.). Ses premiers sujets de réflexions seront le Plan Local d’Urbanisme métropolitain et le grand débat sur la Loire. Un pacte métropolitain trop précipité et peu ambitieux Lors du dernier conseil communautaire, un « pacte métropolitain » (portant notamment sur des transferts de compétences et de grands équipements nantais) nous a été proposé. Nous n’y avons pas souscrit parce qu’il n’avait pas fait l’objet d’une réflexion approfondie et partagée, et parce qu’il manquait singulièrement d’ambition. Rien, ou si peu, sur l’économie, la formation, la recherche, l’innovation, l’emploi, les Pme, l’artisanat. A Nantes Métropole, pas de changement de gouvernance : seuls les maires qui appartiennent au Parti socialiste ou à la gauche sont vice-présidents. A la Communauté Urbaine de Bordeaux, le Président est UMP et le 1er Vice-président est au parti socialiste ! Nous sommes dans une gouvernance contraire à l’esprit de l’intercommunalité ! Une opposition qui dit oui, qui dit non… Notre opposition vote oui à Nantes Métropole pour l’augmentation des tarifs des services publics à la population. Elle vote non à Saint-Sébastien. Ce n’est pas très cohérent. L’Etat nous prive de 3 millions d’euros Il n’est pas coutume d’aborder dans cette tribune des sujets qui relèvent de la politique nationale. Mais la circonstance l’exige. Entre 2012 et 2017, l’Etat privera notre commune de près de 3 millions d’euros d’aides. Notre participation à l’effort national est légitime, mais pas à cette hauteur. Sur la même période nos charges augmentent. Puisque nous n’augmenterons ni les impôts ni la dette, nous devrons baisser notre niveau d’investissement tout en respectant notre programme. Vous assurant de notre présence à vos côtés tout au long de 2015, nous vous présentons, à toutes et à tous, nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Vos élus « de toutes sensibilités » : Joël GUERRIAU, Laurent TURQUOIS, Michèle BONNET, Thomas BOUCHER, Sandrine PUBILL, Philippe RIOUX, Yves AUMON, Agnès REVOL, Isabelle MERAND-GAUTHIER, Sylvain GATT, Malika ZENAÏDI, Alain HARDOUIN, Patrice JEAN, Alice BELLING, Christine CAUCHON, Audrey AYME, Stéphane COUSIN, Maryse ETIENNE, Hélène THOMY, Laurent BERTHOME, Marie-Christine LAURENT, Philippe BABONNEAU, Jules QUANTIN, Anne TERVE, Clémence REMAUD, Meriem COILLIER-ASSOUNI, Yves RIO, Christophe POUSSIER, Gilles-Antoine BEAUPERIN. Une soirée « Japoniaiseries » La Compagnie du Songe est l'une des trois troupes de théâtre résidant au Centre d'Initiation au Théâtre (CIT). Zoom sur la compagnie et plus particulièrement sur son prochain rendez-vous autour du Japon, avec la metteure en scène Marie-Pierre Hornn. La Compagnie du Songe est composée de comédiens professionnels dont la metteure en scène Marie-Pierre Hornn. « Nous formons des comédiens amateurs aux techniques théâtrales et des futurs professionnels aux différents concours d'art dramatique », explique- t-elle, nous accompagnons aussi les créations de la troupe des amateurs du Songe, dans le jeu et la mise en scène », ajoute-t-elle. La Compagnie du Songe a surtout créé des dizaines de spectacles depuis sa création en 2001, la plupart à Saint-Sébastien-sur- Loire. Dernier en date, les Fiancés de 1914, dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Une pièce originale spécifiquement créée pour la saison culturelle de la Ville, qui sera d'ailleurs rejouée en janvier à la salle Vasse, à Nantes. Pour le prochain « samedi du Songe », la compagnie change de thème. Elle propose une plongée dans la culture japonaise. Au programme : une découverte des petits poèmes traditionnels Haïku et du Théâtre Nô de Zeami. La littérature japonaise sera également à l'honneur avec des adaptations de « Je suis un chat » de Natsume Zoseki, « Les belles endormies » de Yasunari Kawabata et « Les bébés de la consigne automatique » de Haruki Murakami. « Ces romans abordent le Japon tantôt avec humour, philosophie, sensualité ou poésie », explique Marie-Pierre Hornn. « Côté scénographie, nous avons soigné les décors, le maquillage et les costumes afin de proposer au public un véritable voyage au cœur du Japon », poursuit-elle. Les découvertes se prolongeront à l'issue de la représentation avec une dégustation de sushis et de saké, tout en convivialité et en échange. Soirée « Air du Japon et Japoniaiseries », samedi 28 février à 19h30 au Centre d'Initiation au Théâtre (attenant au gymnase de la Profondine) / Tarifs : 7 € Réservations : 06 24 10 97 01 / compagniedusonge@gmail.com Les livres voyagent Depuis son lancement il y a deux ans,l'opération«Livresenliberté», proposée par la Médiathèque, rencontre un joli succès. Les livres sébastiennais vont jusqu'à dépasser nos frontières et même la Manche ! Nous partageons avec vous ce témoignage d'un lecteur voyageur qui a trouvé le livre « L’anniversaire de liz lapin » de Denis Baldwin-Beneich, sur un banc des îles de Loire. Il l'a relâché dans une petite ville du Pays de Galles qui n'a pas été choisie par hasard... « C’était un temps à ne pas sortir un livre dehors tant il pleuvait et ventait. Il y en avait toute une tribu en liberté, tels des escargots en cavale. J’ai saisi celui-ci au hasard. Hélas, nous ne nous sommes pas rencontrés. Je n’ai pas été interpellé par le suicide de Liz Lapin. Non-assistance… Grave… Peut-être plaira-t-il à d’autres… Comme ce livre aime la pluie et que je pars pour le Pays de Galles prochainement, il me vient l’idée de lui faire traverser la Manche : Liz Lapin chez les Gallois ! Liz lapin a été délicatement posé sur un banc d’Haye on Wye. Where is it ? Haye on Wye est une petite ville du Pays de Galles, située dans le parc national du Brecon Beacon, sur les bords du Wye. C’est aussi la capitale du livre gallois : sur une initiative d’un habitant, il y a plus de 10 ans, la ville se transforme tous les ans en un gigantesque festival du livre. De grands personnages s’y déplacent - on y a vu un président américain…- Liz Lapin a manqué le festival d’une semaine. Le temps fut très clément pendant mon séjour. » Peut-être aurons-nous l'occasion de partager avec vous, dans un prochain « Saint-Séb le mag », le témoignage d'un lecteur gallois... En attendant, regardez bien au coin de votre rue, sur un banc ou chez un commerçant, quelque part un livre vous attend... Infos : Médiathèque 02 40 80 86 20 Saint-Seb’ le mag 24 Saint-Seb’ le mag 25
  14. 14. PRATIQUE É T A T C I V I L Naissances OCTOBRE 2014 ALEXANDRE TESS......................................... 18.10 ANDRÉ SHAUGHNESSY LUCA........................ 25.10 BOUDON NINO.............................................. 19.10 COLIN LYAH................................................... 31.10 DUBOIS SOFIA.............................................. 09.10 GASPARD JULIETTE...................................... 25.10 LAUTRU GUIGNER ALIX.................................. 15.10 LECLERC LILY................................................ 28.10 LEGROS ANTOINE......................................... 15.10 POTIER LÉO.................................................. 12.10 PRIME NOA................................................... 27.10 RENAUDEAU MARCEL................................... 23.10 SONNET LÉON.............................................. 07.10 TESAN CÉLESTE........................................... 31.10 VERGNAUD JULIETTE.................................... 23.10 VIAUD JORDAN............................................. 22.10 NOVEMBRE 2014 AUMON Matthieu...........................................04.11 BABONNEAU Jeanne..................................... 11.11 BETREMIEUX Elina.........................................02.11 CREPEL Hugo................................................ 29.11 DREUX TEMPLON Charline............................. 13.11 EMERIAU Charlie........................................... 10.11 FISSON LAMBERT Lubin................................ 02.11 GIULIANI Mathieu.......................................... 25.11 GUYON Margaux........................................... 18.11 HOUSSET Nina.............................................. 13.11 JUDE Gaston................................................. 21.11 MERLET Simon..............................................01.11 MONTOUO MUSSEAU Ayo.............................. 12.11 NEAU Salomé................................................ 23.11 NOURY LEDUC Nolan..................................... 24.11 RENAUD Ombeline........................................ 12.11 ROBLIN Elyna................................................ 20.11 SADDIER François......................................... 06.11 SIMITHE Daan............................................... 20.11 SOROKO Jeanne........................................... 29.11 TOURVIEILLE de LABROUHE Paul................... 26.11 VIAU Sacha................................................... 09.11 VINÇONNEAU Maël........................................ 30.11 PRATIQUE Des questions, des réponses… Écrivez-nous, posez vos questions : communication@saintsebastien.fr (précisez que votre courriel est destiné à la rubrique « Des questions, des réponses » du magazine) Le recensement BARRETEAU épouse CADOREL Sandra.......... 16.10 BOUGRAUD veuve PÉRON Geneviève............ 18.10 FOURRIER Patrick......................................... 05.10 GOUPILLE Bruno........................................... 26.10 GOURVÈS Claude..........................................10.10 GROLIER Jean.............................................. 30.10 GUITTENY épouse BOUCHEREAU Odette........24.10 HAMON Jean................................................ 07.10 HUGON-JANIN épouse RAGOT Marie-Antoinette...................04.10 Décès En vue de la rentrée scolaire de septembre 2015, les préinscriptions dans les écoles publiques maternelles et élémentaires, pour les nouveaux Sébastiennais, seront à effectuer au service Vie Scolaire à l’Hôtel de Ville du 5 janvier au 13 mars 2015. Pièces justificatives à fournir lors de cette préinscription : - le livret de famille - un justificatif de domicile - le carnet de santé de l'enfant - le numéro allocataire CAF Horaires d'ouverture du service : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Tél. : 02 40 80 85 37 Horaires de l'État Civil • Lundi et jeudi de 8h30 à 18h30 • Mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 17h30 • Samedi de 9h à 12h Inscriptions scolaires pour la rentrée 2015 OCTOBRE 2014 En déchèterie, donnez un nouvel avenir à vos objets grâce aux ressourceries ! Depuis sa rénovation au printemps dernier, la déchèterie de la Pyramide accueille du lundi au samedi deux associations : La Ressourcerie de l'île et l'atelier Du Retz Emploi. Leurs objectifs sont de collecter les objets de décoration, meubles, livres, vaisselle, jouets, linge en bon état, de leur donner une seconde vie et de sensibiliser le grand public. Les objets sont réparés si nécessaire et revendus dans les boutiques solidaires à faibles prix ou donnés à des familles fragilisées. Le recours à ces ressourceries, qui emploient plusieurs salariés, permet aussi de soutenir la création d'emplois solidaires. Présente tous les jours sauf le dimanche de 10h à 17h sur place, rue de la Pyramide, le contact est facile et permet d'obtenir les informations utiles pour trier ses objets. « Nous sommes présents pour informer, sensibiliser, rediriger si nécessaire les visiteurs, explique Maxime de l'atelier du Retz Emploi. Les objets récoltés sont ensuite revendus sur plusieurs de nos sites ». Infos : www.laressourceriedelile. com / www.atelierduretzemploi.org La déchèterie : rue de la Pyramide - 02 40 03 08 33 le geste durable ALLARD André..................................... 12.11 ALPERT veuve KOUTOUKIAN Rosa........ 22.11 AURAY épouse LAMOUR Jacqueline...... 10.11 CHARLES Roger................................... 25.11 COUSIN veuve DOISNEAU Marie........... 15.11 DAUPHIN Stéphane.............................. 06.11 DURAND Jean-Paul.............................. 24.11 FAMCHON Gaston................................ 16.11 HERBRETEAU épouse RICHARD Marie-Paule.............. 14.11 HERVOUET veuve CHAGNEAU Simone... 10.11 JOSSE Basile....................................... 18.11 LAVALLÉE veuve BERGER Janine.......... 25.11 LE CARVAL épouse PERCHÉ Thérèse..... 27.11 LOUÉ Raymond.................................... 07.11 MELUC Donatien.................................. 14.11 MONGONDRY usage QUENTIN Sylviane 29.11 MUTIN Yves .........................................04.11 PÉRON épouse LE ROY Régine.............. 24.11 TOULZA Vincent................................... 23.11 NOVEMBRE 2014 Mariages OCTOBRE 2014 BAZIN François/ PATAULT Elodie........... 25.10 BRETIN Jessica/ MEZRIGUI Mohamed... 25.10 HOANG Ngoc-Huyên/ MAILLET Jimmy.. 25.10 HUET Jean-Baptiste/ FRANGEUL Gwendoline........................ 31.10 MAURICE Mathieu/ CHARRIER Fanny.... 11.10 MENUET Philippe/ PAPILLON Jésabel.... 03.10 MOISSÉ Benoit/ DOS REIS Carlos.......... 31.10 TISSEROND Romain/ SANDOU Adeline.. 11.10 NOVEMBRE 2014 BERTHOT Anthony/ GOURAUD Cindy..... 15.11 Partagez vos astuces ! Confiez-nous vospetits gestes durables par mail à communication @saintsebastien.fr. Nous les publierons dans les prochains magazines. LANIAU Yvon................................... 24.10 LEVÊQUE épouse BARRÉ Huguette.. 06.10 MOREAU veuve AUBERT Marie........ 18.10 NOIRAUD usage RIGAUDY Chantal... 09.10 PANHELLEUX veuve BRISSON Jeanne.................. 01.10 QUESTION RÉPONSE Quand se déroulera le prochain recensement ? À Saint-Sébastien-sur-Loire, il se déroulera du 15 janvier au 21 février. L’agent recenseur sera muni d’une carte officielle et vous remettra les questionnaires à remplir concernant votre logement et les personnes qui y habitent. Vous aurez la possibilité de répondre sur Internet. L’agent recenseur vous donnera lors de son passage toutes les informations nécessaires (codes d’accès, adresse du site…). Vous pourrez alors renseigner le questionnaire en ligne et il sera transmis directement à l’Insee. Vos réponses sont confidentielles : elles seront remises à l’Insee pour établir des statistiques rigoureusement anonymes. Votre participation est essentielle et obligatoire. Informations : Service Population 02 40 80 85 32 Travaux le dimanche RÉPONSE Ai-je le droit de faire des travaux bruyants le dimanche (tondeuse, bétonnière...) ? QUESTION Un arrêt municipal du 28 juin 2004 stipule que tout bruit gênant causé sans nécessité est interdit de jour comme de nuit, afin de protéger la santé et la tranquillité publiques. Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore ne sont pas autorisés le dimanche. AOÛT 2014 (RECTIFICATIF) SARRAMAIGNA Jean..................................... 27.08 SCANVION Michel.......................................... 31.08 Yves CHAPOY,Pauline BOUDAUD,Danielle FRÉZOULS, Véronique TARO, Michel MORIN. Saint-Seb’ le mag 26 Saint-Seb’ le mag 27
  15. 15. 499€ -40% 299,40€ + 6€ écotaxe

×