Pomisse : Avoir un rapport sexuel lié au sentiment émotionnel d'amour profond,
sans que cela puisse imager une quelconque ...
Également utilisé dans le cas de l'expression d'un manque à gagner, comme
lorsque l'on dit "j'ai besoin d'amour", ou encor...
Et c'est là qu'intervient cette chère "Pomisse", exprimée de cette même manière :
"J'ai besoin de pomisse", on comprendra ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pomisse

279 vues

Publié le

.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pomisse

  1. 1. Pomisse : Avoir un rapport sexuel lié au sentiment émotionnel d'amour profond, sans que cela puisse imager une quelconque connotation de nature perverse. On donne souvent une nature à la relation et à l'acte sexuel en disant des termes comme "faire l'amour", "for niquer", ou plus vulgairement "baiser". Pour les deux dernier, il est explicite, dans leur terme personnel, que cela reflète un acte sans sentimentalisme profond, alors que "faire l'amour" exprime clairement un sentiment d'affinité entre deux Êtres dont les émotions sont, la plupart du temps, poussées à leur paroxysme, et dans le terme duquel nous pourrions être plus à-même de voir un partage d'énergie d'amour pure dans un contact physique, sans qu'il y ait de relation sexuel dans cet instant, ce qui semblerait être plus juste ; ou encore dit-on "avoir une rapport sexuel", chose qui se dit peu et représente une certaine pudeur dans l'allégation, ou peu, et est vue comme étant un terme de nature scientifique, de même que dire "faire l'amour" peut sembler salir une certaine notion de pureté dans l'amour lui-même, lorsqu'on y joint la pensée de l'acte sexuel y étant grevé (attaché), quant on parle d'amour, on semble vois quelque chose de saint, et lorsque l'on se rapporte à une notion de rapport sexuel, cela dénature complètement, ou en partie, cette position de pureté, car on y lie se rapport charnel qui peut sembler, pour certaines personnes, impure, malsain ou perverse. Et c'est donc pour cette raison que je me permet d'inventer un nouveau mot afin d'exprimer, d'une façon fruitée, l'expression de l'acte sexuel dans une relation d'amour passionnel par ce terme de "Pomisse".
  2. 2. Également utilisé dans le cas de l'expression d'un manque à gagner, comme lorsque l'on dit "j'ai besoin d'amour", ou encore "j'ai besoin de tendresse", et à un autre niveau "j'ai un besoin oppressant de sexe", alors ici, en ces termes, nous exprimons un besoin qui donne à chacun de ces formules une vision assez subjective de la notion du besoin : En le terme "besoin d'amour", on comprendra un manque de sentimentalisme, une nécessité de trouver un(e) partenaire pour engager une relation fondée sur l'amour, ou tout simplement un peu de compassion venant des tiers familiaux ou amicale social, et donc on ne songera pas à une relation sexuelle étant liée à ce besoin, exprimant un manque ; pour le "besoin de tendresse", on comprendra simplement le désire d'un contact physique, de type non sexuel, dans un entrelacement de corps, un câlin de tendresse, et encore une fois aucunement un notion de type relationnel dans une manifestation sexuelle (si ce n'est pour les personnes qui usent de termes non adéquat pour exprimer leur désire ardent de se lancer dans une pratique de copullage sous une forme d'expression, voilant ainsi, à peine et de manière limité, leur libido qui surchauffe et qui est visible aux yeux de tous) ; et dans celui du "besoin de sexe", il n'y a rien à rajouter si ce n'est que dans l'expression ainsi alléguée, certaines personnes n'en supportent pas la forme et la trouve un tantinet perverse. On a tendance également certaines fois à dire "j'ai envie de faire l'amour" dans une relation de couple embelli par cette substance magique de cette énergie radieuse, mais ici nous pouvons aisément formuler encore une fois la subjectivité d'une expression qui manque de transparence, car, à mon sens, et tel que je le conçois, faire l'amour résulte, comme le "besoin d'amour", d'une action qui n'est pas de type sexuel, mais qui nait d'un sentiment profond, passionné et romantique, ce qui fait que, prétendre intégrer une notion de relation sexuelle dans cette formule paraît, pour moi comme pour d'autres, ternir la nature première de cette substance magique qui est l'amour pure et brut.
  3. 3. Et c'est là qu'intervient cette chère "Pomisse", exprimée de cette même manière : "J'ai besoin de pomisse", on comprendra immanquablement le désire ardent, dans la volonté d'une approche sexuelle dans une relation amoureuse profonde et saine. Ce mot est donc à multiple forme et à large formulation, on pourra alors soit le conjuguer comme suit : Pomisser, le rapport sexuel dans une relation profondément encrée dans l'amour pur ; puis "aller pomisse", "partager un moment de pomisse", etc., dans une formulation de type nom, précédé d'un adjectif.

×