L'Algérie depuis 1954 (1)

6 549 vues

Publié le

Publié dans : Formation
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 549
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
828
Actions
Partages
0
Téléchargements
362
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'Algérie depuis 1954 (1)

  1. 1. L’Algérie depuis 1954
  2. 3. <ul><li>La guerre d’Algérie </li></ul><ul><li>(1954-1962) </li></ul>
  3. 4. Entre 1830 et 1954 , s’est lentement imposée l’idée que l’Algérie était la France. Mais c’était un rêve, une illusion.
  4. 5. Les limites administratives dans les années 1930
  5. 8. Femmes françaises et algériennes, Alger, 1930. Décrire vêtements et habitations.
  6. 9. Faute d’un projet, la colonisation de l’Algérie s’est réduite à une coexistence de communautés qui n’ont pas appris à vivre ensemble et a fini dans le sang.
  7. 10. Le 8 mai 1945, jour de la signature de l’ Armistice , éclatent dans les régions de Sétif, Guelma et Kherrata des émeutes insurrectionnelles (une centaine d’ européens massacrés).
  8. 11. La terrible répression conduite par le général Duval, appuyée sur l’aviation et la marine, fait plusieurs milliers de morts (entre 6 000 et 20 000 selon les estimations).
  9. 13. « J’avais seize ans. Le choc que je ressentis devant l’impitoyable boucherie qui provoqua la mort de milliers de musulmans, je ne l’ai jamais oublié. Là se cimenta mon nationalisme  ». Kateb Yacine, cité par C.H. Favrod, La Révolution algérienne , 1959
  10. 14. Alger, 1954
  11. 16. Rue d’Alger
  12. 23. Un colon et ses ouvriers dans l’Algérois
  13. 26. 23 octobre 1954 , création du Front de libération nationale (FLN), doté d’une armée, l’ALN.
  14. 28. 1 er novembre 1954: début de la guerre d’indépendance algérienne
  15. 30. Des militants du Front de libération nationale (FLN) provoquent des émeutes dans le Constantinois et en Kabylie, durement réprimées. C’est la «  Toussaint rouge  ». Etat d’urgence proclamé.
  16. 31. « L’Algérie, c’est la France! » F. Mitterrand, ministre de l’Intérieur, 12 novembre 1954 Officiellement, la guerre n’existe pas.
  17. 32. Août 1955: tuerie d’une centaine de civils européens (mine d’El-Halia, Constantinois), suivie de représailles aveugles (un millier de morts).
  18. 33. 11 avril 1956: premier envoi de soldats français du contingent en Algérie (70 000 hommes)
  19. 34. Certains appelés refusent de partir. A la gare de Saint-Nazaire, ils se heurtent aux CRS.
  20. 36. Les alpins découvrent la baie d’Alger, 22 septembre 1956
  21. 38. A la fin de l’année 1956, on compte plus d’un demi million de soldats français en Algérie
  22. 39. Patrouille dans le Djebel
  23. 40. Les appelés , aidés par les harkis , effectuent des opérations de quadrillage peu efficaces.
  24. 42. La ligne Morice le long de la frontière tunisienne
  25. 44. Les embuscades sont meurtrières.
  26. 45. Maquis FLN
  27. 47. Les opérations de ratissage impliquent des centaines d’hommes, dont les parachutistes .
  28. 52. 1957: début de la bataille d’Alger par le général Massu.
  29. 53. Recherche de poseurs de bombes
  30. 54. L’armée française utilise la torture.
  31. 57. 1957: le sénateur J.F. Kennedy fait un discours à l’ONU condamnant la France et en faveur d’un règlement international de la guerre d’Algérie.
  32. 58. 1958: chute de la République.
  33. 59. 1959: Le général de Gaulle se prononce en faveur de l’ autodétermination des Algériens.
  34. 61. 1961: Echec du putsch des généraux. Une manifestation d’Algériens à Paris est réprimée (des dizaines de corps retrouvés dans la Seine).
  35. 62. 18 Mars 1962: accords d’Evian, cessez-le-feu.
  36. 64. 1 er mai 1962: début de l’exode massif des Européens d’Algérie (1 million) et de harkis (30 000) en quelques semaines.
  37. 67. 3 juillet 1962: Après référendum, l’indépendance de l’Algérie est proclamée.
  38. 69. Les victimes de la guerre d’Algérie (hors blessés) Victimes de l’armée française: 24 614 morts. Victimes civiles du terrorisme du FLN: 19 166 morts (dont 16 378 musulmans). Pertes du FLN: 141 000 morts. Guerre civile entre indépendantistes: 10 055 morts. Terrorisme de l’OAS: 2700 morts. (…) Total: entre 200 000 et 300 000 morts selon les estimations d’historiens.
  39. 70. Sources: MIQUEL (P.). La guerre d’Algérie. Images inédites des archives militaires (CDI). SLAMA (A-G). La guerre d’Algérie. Histoire d’une déchirure. Documentation photographique 8022. La guerre d’Algérie (CDI). L’Histoire 231. Les derniers jours de l’Algérie française. Manuels de Terminale STG Internet

×