Descendre dans le trou que d’aller en classe : les sites aurifères
artisanaux et les déperditions scolaires au Burkina Fas...
Plan de présentationPlan de présentation
Méthodologie
Problématique
Résultats
Conclusion/récommandations
05/03/15
Méthodologie 1/2Méthodologie 1/2
Démarche qualitative
visant à comprendre les logiques et les stratégies des différents
a...
Commune rurale de Rambo
- 21 villages administratifs
- Des sites artisanaux d’orpaillage dans tous les villages
- D’import...
05/03/15
Depuis 1990 le Burkina Faso s’est engagé à démocratiser l’accès à
l’éducation.
Pendant que le taux de scolarisati...
05/03/15
1. La situation des enfants dans les sites d’orpaillage, un
phénomène méconnu mais très répandu
Les statistiques...
05/03/15
2. L’école, au royaume des incertitudes
Compaoré (1997) relevait qu’une donnée à prendre en compte dans
les criti...
05/03/15
3. Descendre dans le trou, se faire rapidement une fortune et
solder son tribut social
Brisset (2000) la pauvret...
05/03/15
4. De la traque de l’or à la déscolarisation
La recherche de l’or dans les sites est une activité à plein temps;
...
05/03/15
La déscolarisation à cause de l’activité de l’orpaillage est une réalité dans
la commune rurale de Rambo.
Cepen...
Merci pour votre aimable attention
05/03/15
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Descendre dans le trou que d’aller en classe zakaria

412 vues

Publié le

Colloque International du ROCARE, Bamako 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
412
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le monde de l’orpaillage est aussi un monde de jeunes et surtout d’élèves.
  • On retrouve dans le départ vers les sites d’orpaillage une envie de se faire de l’argent et venir au secours des parents qui vivent dans des conditions difficiles.
  • Descendre dans le trou que d’aller en classe zakaria

    1. 1. Descendre dans le trou que d’aller en classe : les sites aurifères artisanaux et les déperditions scolaires au Burkina Faso Dr Zakaria SORE Pr Alkassoum MAIGA 05/03/15 Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa COLLOQUE INTERNATIONAL Education et formation pour l’intégration, la paix et le développement socioéconomique en Afrique 2 et 3 mars 2015 au CICB de Bamako
    2. 2. Plan de présentationPlan de présentation Méthodologie Problématique Résultats Conclusion/récommandations 05/03/15
    3. 3. Méthodologie 1/2Méthodologie 1/2 Démarche qualitative visant à comprendre les logiques et les stratégies des différents acteurs, Les techniques de production des données :  La revue documentaire,  L’observation directe,  Les entretiens individuels semi-directifs et de récits de vie Populations d’enquête  Elèves décrocheurs ayant fréquenté les sites d’orpaillage Elèves Encadreurs Enseignants Parents d’élèves
    4. 4. Commune rurale de Rambo - 21 villages administratifs - Des sites artisanaux d’orpaillage dans tous les villages - D’importants sites aurifères dans les communes voisines (Kalsaka, Kossouka, Seguenega, Tikaré, etc.) Commune rurale de Rambo - 21 villages administratifs - Des sites artisanaux d’orpaillage dans tous les villages - D’importants sites aurifères dans les communes voisines (Kalsaka, Kossouka, Seguenega, Tikaré, etc.) Méthodologie 2/2Méthodologie 2/2
    5. 5. 05/03/15 Depuis 1990 le Burkina Faso s’est engagé à démocratiser l’accès à l’éducation. Pendant que le taux de scolarisation augmente, le taux d’achèvement du primaire reste encore faible : il est de 59,5% à l’année scolaire 2012-2013 (MENA, 2013). La faiblesse du taux d’achèvement peut s’expliquer entre autre par le développement de l’activité d’orpaillage qui attire de plus en plus d’enfants scolarisés. Chaque année, un nombre important d’élèves abandonnent l’école au profit de l’orpaillage. Les causes de la fréquentation des sites d’orpaillage par les élèves restent sous-expliquées. ProblématiqueProblématique Quelle est la dynamique sociale qui est à l’origine de « l’assaut » des sites d’orpaillage par les élèves ?
    6. 6. 05/03/15 1. La situation des enfants dans les sites d’orpaillage, un phénomène méconnu mais très répandu Les statistiques sur les élèves dans les sites d’orpaillage sont inexistantes. Les retours des orpaillages dans la commune de Rambo, on s’aperçoit que de plus en plus d’élèves font partie des contingents. Entre 5 et 8% des orpailleurs sont des enfants de 13 à 15 ans, qui n’ont pas épuisé leur scolarisation obligatoire, (Yaro,1996) . Les élèves sont bien représentés à travers les activités d’orpaillage (Kouadio, 2008).  Ces différents constats montrent que la désertion des salles de classe au profit des sites d’orpaillage est une réalité. RESULTATS 1/4RESULTATS 1/4 Ayant négligé sa visée éducative et socialisatrice, l'école perd peu à peu sa légitimité. Ayant négligé sa visée éducative et socialisatrice, l'école perd peu à peu sa légitimité.
    7. 7. 05/03/15 2. L’école, au royaume des incertitudes Compaoré (1997) relevait qu’une donnée à prendre en compte dans les critiques que subit l’école burkinabè, c’est l’accroissement des jeunes diplômés réduits au chômage. Dans les discours des décrocheurs, il ressort que l’école n’assure plus une ascension sociale aux élèves. Les études ne garantissent plus un travail salarié et déprécient l'investissement financier et humain qu'elles représentent (Gérard, 1992). Les parents d’élèves devenus de plus en plus sceptiques vis-à-vis de l’école, incitent souvent les élèves à aller dans les sites d’orpaillage. C’est le phénomène de mouton de « Panurge »: ceux qui y sont déjà à travers des discours et exhibition de biens engrangés grâce à l’activité incitent les élèves toujours en classe à quitter l’école. RESULTATS 2/4RESULTATS 2/4 L’orpaillage étant la solution de pis-aller, faute d’insertion professionnelle plus favorable. L’orpaillage étant la solution de pis-aller, faute d’insertion professionnelle plus favorable.
    8. 8. 05/03/15 3. Descendre dans le trou, se faire rapidement une fortune et solder son tribut social Brisset (2000) la pauvreté est sans conteste la première de toutes les causes du travail des enfants. Les analyses économiques des effets du revenu et du développement économique sur les choix de fécondité considèrent les enfants comme des « biens d’investissement » susceptibles de jouer un rôle d’assurance-vie pour les parents. Dans cette lancée, les élèves sont plus aptes à aller dans les sites d’orpaillage. Dans les sites d’orpaillage, les types d’activités sont nombreux mais le plus risquant et le mieux payant est l’activité de descende dans le trou. Ils doivent réussir pour eux-mêmes, mais surtout arriver à payer le « tribut social et religieux » (Caldwell et Cadwell, 1987) qu’ils doivent aux parents. La fréquentation des sites artisanaux est donc vue comme le moyen le plus efficace offert aux enfants pour payer leur tribut social. La fréquentation des sites artisanaux est donc vue comme le moyen le plus efficace offert aux enfants pour payer leur tribut social. RESULTATS 3/4RESULTATS 3/4
    9. 9. 05/03/15 4. De la traque de l’or à la déscolarisation La recherche de l’or dans les sites est une activité à plein temps; De fait, la relation entre l’éducation et le travail est devenue une constante dans le débat sur les enfants travailleurs; La question de leur affranchissement du monde du travail paraît inséparable de celle de leur scolarisation; Ce propos permet d’insister sur l’impossible conciliation entre le travail d’orpailleur et celui travail d’élève; Incompatibilité entre la première et le second semble là encore relever de l’évidence (Bonini, 2011), Le « droit au travail des enfants » surpasse « le droit à l’école » (Schlemmer, 2002). Cette situation nécessite des actions en vue de diminuer l’effet de l’orpaillage sur les déperditions scolaires. RESULTATS 4/4RESULTATS 4/4
    10. 10. 05/03/15 La déscolarisation à cause de l’activité de l’orpaillage est une réalité dans la commune rurale de Rambo. Cependant, il n’y a pas de fatalité, il n’y a pas d’effets mécaniques dans le décrochage comme dans l’échec scolaire (Charlot et al. 1996). Il faut une approche de sensibilisation insistant sur l’importance de la réussite scolaire, et aussi des risques encourus dans les sites d’orpaillage. Une réforme du système éducatif : d’une part, dans une transformation en profondeur des systèmes éducatifs formels actuels; d’autre part la recherche de formules éducatives alternatives relevant de ce qu’on appelle aujourd’hui l’éducation non formelle (Belloncle, 1984). Un système éducatif pour l’adapter aux besoins de la société et enfin un engagement plus ferme de l’autorité politique permettrait de mettre fin à ce phénomène. L’application des textes juridiques interdisant le travail des enfants. Conclusion/recommandationsConclusion/recommandations
    11. 11. Merci pour votre aimable attention 05/03/15

    ×