Indépendance de l’Indochine L. BLorsque les japonais sont battus en 1945, Charles de Gaulle veut revenir àla situation d’a...
A partir des années 50 les USA viennent en aide (financièrement) à laFrance car les américains craignent qu’avec la victoi...
Indépendance des Indes Hollandaises : G. T.       Les Indes Hollandaises sont les noms donnés aux territoirescolonisés sou...
finissent par quitter l’Indonésie un an plus tard, en 1946, au moment oùles Hollandais rentrent sur le territoire.Avec las...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vos fiches sur les décolonisations

687 vues

Publié le

le travail de deux élèves qui n'ont pas recopié sur Wikipedia et ont respecté les consignes.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
687
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
48
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vos fiches sur les décolonisations

  1. 1. Indépendance de l’Indochine L. BLorsque les japonais sont battus en 1945, Charles de Gaulle veut revenir àla situation d’avant guerre en Indochine mais c’est sans compter sur leVietminh qui était une organisation politique et paramilitaire vietnamiennecrée par les communistes indochinois et dirigés par Hô Chi Minh. LeVietminh implanté au Nord du pays déclare l’indépendance du Vietnam le 2septembre 1945.En mars 1946, le général Leclerc et le commissaire français Sainteny sontenvoyés dans une province de l’Indochine (le Tonkin) pour rétablir lasouveraineté française. Ils négocient avec les nationalistes vietnamienset signent un accord avec Hô Chi Minh. Cet accord reconnaît l’existencedu Vietnam libre au sein d’une fédération Indochine intégré à l’UnionFrançaise avec le Laos et le Cambodge (une émancipation en douceur estpossible)En septembre 1946, HCM se rend à Fontainebleau pour négocier avec legvt français (de George Bidault). Mais pendant ces négociations, le 23novembre 1946, la Marine française bombarde le port de Haiphongfaisant des centaines de morts. Ce bombardement marque un profondchangement dans la politique menée par la France vis-à-vis du Vietnam. Enreprésailles, le 19 décembre 1946 Hô Chi Minh lance une insurrection(soulèvement armé) contre le colonisateur français à Hanoï. C’est ledébut de la guerre d’Indochine.L’armée française bien organisée a bien du mal face à la guérilla dirigéepar le général Giap qui recrute grâce à un discours patriotique: « Luttezpar tous les moyens dont vos disposez. Luttez avec vos armes, vospioches, vos pelles, vos bâtons. Sauvez l’indépendance et l’intégritéterritoriale de la patrie. Vive le Vietnam indépendant et invisible. Vive ladémocratie ». Les troupes françaises tiennent le sud du pays et lesgrands axes et le Vietminh tient le Nord.Cette guerre est mal vue en France. En effet les communistes françaisanticoloniales empêchent les navires de ravitaillement de partir du portde Marseille. Et les français qui se remettent tout juste de la SecondeGuerre Mondiale voient d’un mauvais œil que la France dépense de l’argentpour une nouvelle guerre alors qu’il faut reconstruire. 1
  2. 2. A partir des années 50 les USA viennent en aide (financièrement) à laFrance car les américains craignent qu’avec la victoire de Mao Zedong lescommunistes s’emparent de l’Asie.En 1953 alors que la guerre s’enlise et s’avère meurtrière pour les deuxcamps, la France décide de jouer un grand coup. Les français souhaitents’emparer du camp de Diên Biên Phu pour empêcher le Vietminh d’entrerau Laos et pour les piéger. Mais ce piège se referme sur les français et le7 mai 1954 après 54 jours de combat Diên Biên Phu tombe.Le gouvernement français dirigé par Pierre Mendes France capitule etsigne les accords de Genève en 1954. Ces accords séparent le Vietnam endeux zones avec un Vietnam communiste au nord et un Vietnam sousprotectorat américain au sud. En juillet 1954, la France reconnaitl’indépendance du Laos et du Cambodge.Les français s’en vont mais les deux Vietnam rentrent en conflit aprèsleur départ.2
  3. 3. Indépendance des Indes Hollandaises : G. T. Les Indes Hollandaises sont les noms donnés aux territoirescolonisés sous tutelle néerlandaise, du début du XIXe siècle jusqu’en1949, date à laquelle la colonie hollandaise s’octroie l’indépendance et seproclame République d’Indonésie.Cependant, cette indépendance s’obtient difficilement. En effet,Soekarno, fondateur du Parti National Indonésien affirme en 1945l’émancipation du peuple et de son territoire, de l’autorité des Pays-Bas.Mais ces derniers ne l’entendent pas ainsi et refusent cette situation. Ilsaccusent les dirigeants politiques Indonésiens de mise en place d’unrégime fasciste.Néanmoins, affaiblis par la guerre, les Néerlandais requièrent une aideinternationale en attente d’un renflouement de leur armée (1946) LesNéerlandais demandent une aide en 1946 ? Dans ce cas, à placer plus loindans le travail, ou faire le lien avec ce qui suit.Il manque la date de la proclamation de l’indépendance : 17 août 1945Ainsi les troupes Britanniques arrivèrent dès septembre 1945 à Jakarta,traversant Sumatra du nord au sud jusqu’en Java, fin octobre, n’évitanttout de même pas de nombreux conflits entre les républicainsIndonésiens et britanniques. La révolution indonésienne débute,introduisant le territoire dans un conflit de quatre années entre lesforces armées et la population. A l’aide des Japonais, les Anglais tentent de prendre le contrôle desprincipales villes. Le 14 octobre 1945, les ils occupent la ville de Bandung,remise par les Japonais qui en avaient pris le contrôle de manièreviolente. Mais la retraite des Républicains se traduisit par l’exécution denombreux prisonniers Japonais de leur part. Les troupes anglaisesdésireuses de sauvegarder les prisonniers eurasiatiques et européens,évacuèrent la région de Java central. Face à une résistance importante dela part des Indonésiens, les Anglais vinrent à bombarder aériennementdeux villes : Ambarawa et Magelang.Le 2 novembre 1945, Soekarno tente de négocier un cessez-le-feu entreles deux armées mais à la fin novembre, les combats reprirent et lesBritanniques furent repoussés jusqu’à la côte. Les attaques Indonésiennesse multiplient durant novembre et décembre faisant 1200 tués dans laville de Bandung. Les républicains résistent et leurs ennemis terminent 3
  4. 4. finissent par quitter l’Indonésie un an plus tard, en 1946, au moment oùles Hollandais rentrent sur le territoire.Avec lassistance britannique, les Néerlandais parvinrent à installer lesforces de la Netherlands Indies Civil Administration (NICA) à Jakarta eten dautres points clés. Les Républicains s’exilent alors à Yogyakarta, quideviendra plus tard un lieu primordial dans la révolution. Pour préparer lareprise du contrôle de leur colonie, les troupes néerlandaises bombardentles principales villes de Sumatra. Des troupes spéciales hollandaises sontenvoyées dans différentes régions dans le but de réprimer la révolution.En quelques semaines est dénombré 3000 morts indonésiens.Cependant de leur récupération du pouvoir, n’apparait qu’un contrôle plusou moins certains dans les grandes villes, le monde rural échappant auxHollandais.En novembre 1946, l’accord de Linggarjati est conclu, voyant les Pays Basreconnaitre une autorité de la République sur Java, Sumatra et Madura.Le 1er janvier 1947 est marqué par l’entente des deux opposants sur laformation de la République des États-Unis dIndonésie avec cependant àsa tête, l’autorité hollandaise. Mais ne convenant véritablement peu auxdeux parties, chacun s’accusèrent mutuellement de violer l’accord signé àLinggarjati.Plusieurs offensives néerlandaises sont lancées, dans le but dereconquérir la colonie, mais celles-ci sont alors fortement désaprouvées àl’international.Un nouvel accord (« accord de Renville ») est signé par l’aide des NationsUnis délimitant une zone de cessez- le-feu entre les deux parties.Sous la pression Américaine, un conseil se tient entre Républicains etNéerlandais du 23 août au 2 novembre 1949 , à la Haye. Les Pays-Basacceptent la reconnaissance d’une souveraineté indonésienne sur lenouveau territoire : la République des États-Unis dIndonésie.4

×