1 
Préparation de la note conceptuelle 
Atelier Tunis 26/27 Juin 2014
2 
Quel est le rôle de l'ICN dans le dialogue au niveau du pays ? 
Initier le dialogue 
avant la préparation de 
la note c...
3 
Activités clés au cours de la préparation de la note 
conceptuelle 
• Identifier quand les fonds seront nécessaires pou...
4 
Activités clés au cours de la préparation de la note 
conceptuelle 
• Discuter de l’augmentation de l’investissement de...
5 
Déterminer le niveau d'inclusion en fonction du contexte du 
pays et des exigences 
 Membres de l'ICN 
 Ministère de ...
6 
Qui joue un rôle dans le dialogue au niveau du pays ? 
Milieux 
universitaires 
Dialogue au 
niveau du pays 
Partenaire...
7 
3. Déterminer quand soumettre une 
candidature 
(timing)
8 
Principes clés du timing dans le modèle de financement 
Calendrier souple de la demande pour maximiser la qualité de la...
9 
L’ICN choisit une date de soumission 
pour chaque composante 
Date limite de soumission de la MdI (prop. 
régionales se...
Dialogue au niveau du pays (avant la note conceptuelle) 
10 
Les délais nécessaires pour les étapes du nouveau modèle 
de ...
11 
Période de mise en oeuvre de la subvention est flexible 
Le Fonds mondial va travailler de manière flexible avec les p...
12 
Nouvelle politique d’extension 
Extension de la période de mise en oeuvre des subventions jusqu’à 12 mois dans des 
ci...
13 
6. Entamer des négociations sur des 
engagements de financement 
supplémentaires du gouvernement
14 
Comment fonctionne le «financement de contrepartie» 
dans le cadre du nouveau modèle de financement ? 
Principes fonda...
15 
What counts towards Willingness to Pay commitments? 
Counterpart financing in the next phase, which is 
– Beyond curre...
16 
Examen des investissements du gouvernement dans le 
nouveau modèle de financement 
Les investissements publics sont un...
17 
Engagements liés à la volonté de payer : Rôles et 
responsabilités 
Revue et 
Soumission de la 
note conceptuelle 
com...
18 
Dépendance à l’aide étrangère
19 
7. Initier la discussion au sujet des 
modalités de mise en oeuvre appropriées
20 
Normes minimales applicables au Récipiendaire Principal (RP) 
Les systèmes de distribution et les 
modalités de transp...
21 
Nouvelle tâche: élaborer une cartographie des modalités de 
mise en oeuvre 
Etablir un cartographie est un processus i...
22 
En quoi les équipes pays du Fonds mondial peuvent-elles 
aider les ICN avant la soumission de la note conceptuelle ? 
...
Quelles sont les responsabilités des autres parties prenantes ? 
parti du secteur privé: appui à la gestion 
et aux questi...
26 
Ressources disponibles pour les ICN 
1 
2 
3 
Manuel de référence du nouveau modèle de financement 
Questions fréquemm...
27 
2e 
GAC 
Note 
Dialogue ininterrompu au niveau du pays 
conceptuelle 
Élaboration de la 
subvention 
Conseil 
d’adm. 
...
28 
Plate-forme de gestion des subventions
29 
Plate-forme de gestion de subventions 
Les ICNs écrivent la note 
conceptuelle, y compris le 
narrative et composants ...
30 
Plate-forme de gestion des subventions – 
Démo 
http://www.theglobalfund.org/en/videos/2014-03- 
01_Online_Grant_Manag...
31 
Le déploiement et l'utilisation de la plate-forme de gestion de 
subventions 
Langage 
Matériels & 
formation 
Chronol...
32 
Revision de la note 
conceptuelle et approbation: 
Comité technique d'examen 
des propositions & 
Comité d'approbation...
33 
Examen du Comité technique d'examen des propositions 
La Comité technique d'examen des propositions est un comite indé...
34 
Comité d'approbation des subventions 
Le CAS détermine le plafond supérieur pour le financement et l’allocation d’enco...
35 
Comité technique d'examen des 
propositions 
Commencer tôt les discussions 
pour les changement 
stratégiques importan...
36 
Elaboration de la subvention
37 
C’est quoi l’élaboration des subventions? 
Transformer les interventions 
approuvées à partir des 
recommandations du ...
38 
Conseils pratiques pour une élaboration de subvention 
réussie? 
Commencer l’élaboration de la subvention 
dès que la ...
39 
Approbation des subventions
40 
Comment cela fonctionne t-il? 
Que cherche le GAC? 
• Révision budgétaire rigoureuse résultant en 
économies de coûts ...
41 
Processus d’approbation des subventions 
GAC révise les 
subventions prêtes 
au décaissement et 
soumet le rapport au ...
42 
La note conceptuelle
43 
• Document principal pour l’examen du 
Comité technique d'examen des 
propositions et du Comité d'approbation des 
sub...
44 
Quelle est l'importance d'une note conceptuelle ? 
... élaborée par les 
parties prenantes du 
pays au-delà de l'ICN 
...
45 
Structure de la note conceptuelle standard 
• Tableaux obligatoires 
• Admissibilité de l’ICN et son aval 
• Documents...
46 
Tableaux de base & modèles de la note conceptuelle standard 
Tableau(x) 
d’analyse des déficits 
programmatiques 
Tabl...
47 
Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour 
Analyse du 
contexte 
épidémiologique 
actuelle et 
l’évolution d...
48 
Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour 
Revue de la 
réponse nationale 
actuelle contre la 
maladie 
Qu’e...
49 
Identifier les obstacles droits de l'homme à accès 
Discrimination 
La crainte d’arrestation 
pour les populations clé...
50 
Quelques conseils pour identifier les obstacles structurels à 
l'accès aux services de santé 
Pour identifier les obst...
51 
Droits de l'homme, du genre, renforcement des systèmes 
communautaires comme partie de la riposte et les subventions 
...
52 
Interventions des droits de l'homme dans les subventions 
Interventions 
Utiliser une approche fondée sur les droits a...
53 
Interventions de renforcement des systèmes 
communautaires (RSC) 
Le renforcement des systèmes communautaires (RSC) es...
54 
Tous les programmes devront tenir compte du genre 
Différentiation des 
besoins et vulnérabilités 
Obstacles à l'accès...
55 
Nouveau modèle de financement : Points d’entrée pour la 
société civile et populations clés 
1. Populations clés, 
res...
56 
Comprendre le paysage du financement 
Section 
2 
Une description des 
financements existants 
et prévus pour le 
prog...
57 
Établir les besoins de financement selon les priorités 
et choisir la meilleure réponse pour plus d'impact 
Section 
3...
58 
Prioritize funding needs and choose best 
response for highest impact 
Section 
3 
Établir les 
besoins de 
financemen...
59 
Note conceptuelle : présentation exhaustive des besoins 
Dans la note conceptuelle : 
• Présentation exhaustive des 
b...
62 
Garantir une capacité de mise en oeuvre et 
une atténuation des risques appropriées 
Section 
4 
Informations sur 
la ...
63 
Tous les membres de l'ICN n'ont pas besoin d'approuver la 
note conceptuelle 
Le Fonds mondial exige une preuve de 
l'...
64 
Conseils pratiques pour l'ICN sur la présentation de la note 
conceptuelle 
Faire participer l'équipe 
de pays dans la...
67 
Différentes notes conceptuelles 
La note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH 
Renforcement des Systèmes ...
68 
Différentes notes conceptuelles selon le type de demande et 
le contexte du pays 
Standard 
(V-T-M) 
Multi-pays 
appli...
69 
La note conceptuelle unique pour la 
tuberculose et le VIH
70 
Pourquoi est-il important de soumettre une note conceptuelle unique pour 
la tuberculose et le VIH dans le cadre d’une...
71 
• Tableaux obligatoires 
• Admissibilité de l’ICN et son aval 
• Documents d'accompagnement 
Section 
Définir le probl...
72 
TB/HIV unique CN = standard CN 
Tableaux de base & modèles de la note conceptuelle standard 
Tableau(x) 
d’analyse des...
73 
Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour 
Analyse du 
contexte 
épidémiologique 
actuelle et 
l’évolution d...
74 
Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour 
Revue de la 
réponse nationale 
actuelle contre la 
maladie 
Qu’e...
Section 
1 
75 
Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour 
Section additionnelle dans la note conceptuelle uniqu...
76 
Comprendre le paysage du financement 
Section 
2 
Une description des 
financements existants 
et prévus pour le 
prog...
6-12 priority 
modules 
77 
Établir les besoins de financement selon les priorités 
et choisir la meilleure réponse pour p...
78 
Comment ça se passe dans une candidature conjointe TB/VIH ? 
Exemple: intégrer les module TB dans la subvention lié au...
79 
Prioritize funding needs and choose best 
response for highest impact 
Section 
3 
Besoin de focaliser sur les élément...
80 
Garantir une capacité de mise en oeuvre et 
une atténuation des risques appropriées 
Section 
4 
TB/HIV unique CN = st...
81 
Note conceptuelle unique TB/VIH : comment aligner 2 
programmes ayant des dates de début et de fin différentes ? 
Prog...
82 
Messages importants pour la note conceptuelle unique pour 
la tuberculose et le VIH 
 s’inspire de la note conceptuel...
83 
Analyse des déficits programmatiques et document-type modulaire pour 
la note conceptuelle unique pour la tuberculose ...
84 
Renforcement des Systèmes de Santé 
(RSS)
85 
L'admissibilité au financement pour renforcer les 
systèmes de sante (RSS) 
• Tous les pays recevant l'appui du Fonds ...
86 
Priorité des investissements RSS 
Cinq composantes du système de santé sont prioritaires pour les investissements en R...
87 
Flexibilité pour demander un financement RSS 
Option Quand cela peut-il être envisagé 
Ne pas demander de financement ...
88 
Proposition Régionale
89 
Approche pour les candidatures régionales : processus en 
deux étapes 
Étape 1 Étape 2 
Soumission d’une 
MdI 
Examen ...
90 
Soumission d’une manifestation d’intérêt 
Objectifs d’une manifestation d’intérêt 
• Résumé succinct : qui demande le ...
91 
Outils de base
92 
Principaux outils/modèles pour vous aider dans le processus 
2e 
CAS 
Dialogue permanent au niveau du pays 
Rédaction ...
93 
Quelle est l'importance de chacun de ces outils et modèles ? 
Note conceptuelle 
Tableau des lacunes 
programmatiques ...
94 
Tableau d’analyse des déficits 
financières et financement de 
contrepartie
95 
Financement de contrepartie du nouveau modèle de 
financement 
Principes fondamentaux du Fonds mondial : 
Pérennité, c...
96 
Structure du tableau d'analyse des déficits de financement et 
financement de contrepartie 
− 
Total des 
besoins 
en ...
Diapositive animée 
97 
Aperçu du tableau d'analyse des déficits de financement et 
financement de contrepartie (1/2) 
Tot...
Diapositive animée 
Aperçu du tableau d'analyse des déficits de financement et 
financement de contrepartie (2/2) 
Dépense...
99 
Quelques questions fréquemment posées sur le tableau de 
financement 
1. Est-ce que «année en cours» correspond à «ann...
100 
Les investissements publics supplémentaires seront pris 
en compte dans la volonté de payer 
• 15 % au plus, inclus d...
101 
Tableau sur la volonté de payer 
Les chiffres du tableau sur la volonté de payer pourraient être les 
mêmes que sur l...
102 
Principes clés relatifs à la « volonté de payer » dans le 
cadre du nouveau modèle de financement 
Des investissement...
103 
Quelques questions fréquemment posées au sujet des 
engagements liés à la volonté de payer 
1. Les chiffres du tablea...
104 
Tableau des Déficits 
Programmatiques
105 
Introduction au tableau des déficits programmatiques 
Outil d'investissement pour déterminer si les investissements f...
106 
Qu'est-ce que le TRP et le GAC recherchent dans un tableau 
des déficits programmatiques ? 
Cibles alignées Aligner l...
107 
Les cibles de couverture doivent être suffisamment élevées 
Étude de cas : résultat du processus itératif avec deux e...
Diapositive animée 
108 
Quels sont les différents éléments d'un tableau des déficits 
programmatiques ? 
Le MIILD utilisé...
109 
Exemple de tableau rempli
110 
Considérations clés pour l'ICN lors du remplissage du tableau 
des déficits programmatiques 
Avant le remplissage Lor...
111 
Outil Modulaire
112 
L’approche modulaire est un cadre dans lequel une 
subvention s’inscrit pendant tout son cycle de vie 
L’approche mod...
113 
Introduction au document-type modulaire 
Outil qui relie les buts et objectifs des programmes aux domaines des 
progr...
114 
Avantages de l'approche modulaire 
• S'inspire de la taxonomie utilisée par d'autres partenaires et pays 
• Remplace ...
115 
Approche et structure modulaire du document-type modulaire 
Composante 
VIH/sida, TB, paludisme, TB/VIH, 
RSS 
Buts O...
Diapositive animée 
116 
Flux d'informations dans le document-type modulaire (1/2) 
• Pays/composante et 
mois/année de dé...
Diapositive animée 
117 
Flux d'informations dans le document-type modulaire (2/2) 
Module 
4 
Indicateurs et cibles de co...
Diapositive animée 
Mesure de suivi du 
Entrées des coûts 
Coûts des produits 
Transport 
Stockage 
Assurance de la qualit...
119 
Sauvegarde 
Indicateurs d'impact, de résultats et de couverture 
• Présentés au niveau du programme national et devra...
120 
Considérations pour les ICN lors du remplissage du 
document-type modulaire (1/2) 
• Les indicateurs, modules et inte...
121 
Considérations pour les ICN lors du remplissage du 
document-type modulaire (2/2) 
• Identifier les indicateurs pour ...
Diapositive animée 
122 
Nécessité également de remplir le budget lié au niveau 
d'intervention et les hypothèses de coûts...
123 
Le Fonds mondial s'attend à ce que les candidats soumettent des 
budgets de haut niveau / hypothèses de coûts dans le...
124 
Les interventions doivent être soutenues par des hypothèses 
de coûts de haut niveau 
La description de l'interventio...
125 
Considérations clés pour les ICN concernant la budgétisation 
dans la note conceptuelle (1/2) 
• Le calcul des coûts ...
126 
Considérations clés pour les ICN concernant la budgétisation 
dans la note conceptuelle (2/2) 
• Un bref descriptif d...
127 
Cartographie des modalités de mise 
en oeuvre et évaluation des capacités
128 
Principes clés garantissant des modalités de mise en oeuvre 
appropriées 
Les modalités de mise en oeuvre définissent...
129 
Encourager les ajustements des modalités de mise en 
oeuvre qui atténuent les risques 
Soulever des questions de mani...
130 
Cartographie des modalités de mise en oeuvre et analyse des 
risques 
Carto-graphie 
• Des maîtres d’oeuvre jusqu’aux...
131 
Réalisation d’une évaluation efficace des capacités des 
principaux maîtres d’oeuvre 
• L’évaluation des capacités co...
132 
Pourquoi et comment la procédure change-t-elle ? 
Démarche 
fondée sur les 
risques 
Adaptation au 
contexte 
nationa...
133 
L’outil d’évaluation des capacités regroupe les outils et 
rapports suivants 
• Rapport d’évaluation des récipiendair...
134 
Objectifs de l’évaluation des capacités 
1. Identifier les maîtres d’oeuvre risquant de mettre en danger le 
programm...
135 
Principaux éléments de l’évaluation des capacités 
Évaluation du système de S&É – 
Spécialiste de la santé publique e...
136 
Vue d’ensemble du processus d’évaluation des capacités 
Définit les maîtres 
d’oeuvre à évaluer 
Adapte 
l’évaluation...
137 
Mesures visant à combler les déficits de capacité et à 
remédier aux faiblesses du système 
Demander à 
l’instance de...
138 
Document de travail
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Nfm complete presentation fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Nfm complete presentation fr

590 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nfm complete presentation fr

  1. 1. 1 Préparation de la note conceptuelle Atelier Tunis 26/27 Juin 2014
  2. 2. 2 Quel est le rôle de l'ICN dans le dialogue au niveau du pays ? Initier le dialogue avant la préparation de la note conceptuelle Faciliter un dialogue approfondi avec le pays Soumettre une note conceptuelle
  3. 3. 3 Activités clés au cours de la préparation de la note conceptuelle • Identifier quand les fonds seront nécessaires pour chacune des maladies, afin d’assurer la continuité du financement pour les programmes existants • Estimer quelle sera la durée du processus de candidature pour le pays • Décider quelle est la meilleure date pour que le pays soumette sa demande Planifier quand soumettre une demande 3 • Développer un plan d’engagement, comprenant l’identification de canaux afin d’assurer la participation de la société civile et des populations clés • Inclure les organisations communautaires, le gouvernement, les représentants des ministères concernés, le secteur privé, les partenaires techniques, le monde académique, les autres bailleurs, etc. dans le dialogue au niveau du pays Planifier un dialogue inclusif avec les groupes clés 1 • Revoir et déterminer comment sera effectuée la répartition entre les maladies éligibles et les interventions transversales de RSS en fonction du contexte du pays. • Convenir de l’information qui sera nécessaire afin de prendre cette décision, et qui sera l’entité responsable de cette décision en dernier recours • Endosser la répartition du financement avant la soumission de la première note conceptuelle au Secrétariat Convenir de la répartition du financement entre les maladies éligibles et les activités de RSS 2
  4. 4. 4 Activités clés au cours de la préparation de la note conceptuelle • Discuter de l’augmentation de l’investissement de l’investissement domestique avec le gouvernement afin de garantir l’accès aux derniers 15% de l’allocation de financement allouée au pays. • Définir les modalités de mise en oeuvre adéquates pour les programmes • Evaluer les principaux risques liés à la mise en oeuvre effective des programmes et nommer des Bénéficiaires Principaux répondant aux standards minimaux • Proposer des mesures visant à réduire les risques • Présenter une cartographie de mise en oeuvre pour chaque programme Démarrer les négociations concernant l’augmentation de l’investissement national Démarrer les discussions relatives aux modalités de mise en oeuvre appropriées 6 7 • Conduire la revue des PSN avec le soutien des partenaires • Examiner les données et informations disponibles • Considérer l’opportunité d’utiliser le critère “JANS” • Prendre des dispositions afin de renforcer les PSN dans les domaines où des faiblesses sont identifiées Revue des plans stratégiques nationaux (PSN) 4 Revoir la conformité du CCM avec les critères d’éligibilité 5 • Assurer que le CCM remplit les critères d’éligibilité et les standards minimums • Examiner la gouvernance du CCM, et solliciter l’appui de partenaires en vue de son renforcement si nécessaire
  5. 5. 5 Déterminer le niveau d'inclusion en fonction du contexte du pays et des exigences  Membres de l'ICN  Ministère de la Santé  Ministère des Finances  Ministère de la Justice, ministère de l'Intérieur, commission parlementaire de la santé  Organismes nationaux de lutte contre la maladie, par exemple , le conseil national de lutte contre le sida  Ministère de l‘Égalité des genres/de la femme  Institutions nationales des droits de l'homme  Société civile, organisations confessionnelles, associations juridiques et défense des droits de l'homme  PEPFAR, PMI, USAID, CDC  Banque mondiale  Autres principaux bailleurs de fonds pour chaque programme de lutte contre la maladie  Membres de l'UE (ex.: DfiD, GIZ, France)  AusAid  HIVOS  Commission européenne, personnel des programmes de droits de l'homme/développement de l'ambassade  Maîtres d'oeuvre du secteur non public (ex. les organisations confessionnelles)  Les fondations privées, notamment la Fondation Levi Strauss, le Fonds mondial pour les femmes  OMS  ONUSIDA  Partenariat Halte à la tuberculose  Réseaux régionaux et internationaux de populations clés  Partenariat Faire reculer le paludisme  PNUD, HCDH, FNUAP, OIT, HCR, UNICEF, en fonction du contexte du pays  Open Society Foundations et autres fondations privées  Associations régionales et internationales des droits de l'homme  Femmes enceintes  Agents de santé communautaires/bénévoles travaillant sur la santé maternelle, néonatale et infantile  Peuples autochtones, minorités ethniques, communautés rurales dans les zones endémiques  Jeunes  Réfugiés  Migrants  Autres, en fonction du contexte du pays Organisations dans le pays Autres bailleurs de fonds et maîtres d'oeuvre Partenaires techniques mondiaux VIH Tuberculose Paludisme  Personnes travaillant dans des milieux qui facilitent la transmission de la tuberculose  Anciens prisonniers  Personnes vivant avec le VIH  Consommateurs de drogues  Migrants  Réfugiés  Peuples autochtones  Autres, notamment les syndicats de travailleurs, en fonction du contexte du pays  Hommes, femmes et jeunes vivant avec le VIH  Hommes ayant des rapport avec des hommes  Personnes transgenres  Consommateurs de drogues injectables  Travailleurs du sexe (hommes, femmes et transgenres)  Femmes et jeunes filles  Jeunes  Autres, notamment les personnes handicapées, les minorités ethniques, en fonction du contexte du pays Inclusion en fonction Inclusion recommandée du contexte du pays Le nombre de personnes de chaque catégorie dépend du contexte épidémiologique du pays et de la capacité de chaque représentant à participer au dialogue au niveau du pays
  6. 6. 6 Qui joue un rôle dans le dialogue au niveau du pays ? Milieux universitaires Dialogue au niveau du pays Partenaires techniques Société civile/populations clés Secteur privé Gouvernement du pays Autres bailleurs de fonds Fonds mondial Ces acteurs se réunissent au sein de l'ICN, mais le dialogue doit s'étendre au-delà de celle-ci
  7. 7. 7 3. Déterminer quand soumettre une candidature (timing)
  8. 8. 8 Principes clés du timing dans le modèle de financement Calendrier souple de la demande pour maximiser la qualité de la note conceptuelle • Allocation disponible jusqu’au 31/12/2016 et non affectée par la date de soumission • La qualité de la note conceptuelle détermine le financement d’encouragement et le financement de demande de qualité Alignement recommandé sur les cycles budgétaires nationaux Alignement sur le PSN est un avantage, mais n’est pas obligatoire • Extrapoler sur la base du PSN pendant les années non couvertes par un PSN • Les RP, en collaboration avec les ICN, pourront reprogrammer les subventions pour les aligner sur les mises à jour du PSN Soumission d’une note conceptuelle par composante et par cycle de reconstitution des ressources • Toutes les subventions existantes pour une même composante devraient être consolidées dans la note conceptuelle • Soumission de notes conceptuelles concertées TB et VIH pour 38 pays ayant le plus haut taux de coïnfection admissibles au financement Disponibilité d ‘extensions avec ou sans coûts de 12 mois au maximum de pour permettre l’ alignement sur les cycles budgétaires nationaux ou calendrier • A utiliser lorsque nécessaire uniquement en raison des efforts considérables qui y sont associés • Financé par l'allocation du pays 1 2 3 4 5
  9. 9. 9 L’ICN choisit une date de soumission pour chaque composante Date limite de soumission de la MdI (prop. régionales seulement) 1 2 3 4 Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aou Sep Oct Nov Déc 5 6 7 8 Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aou Sep Oct Nov Déc 9 Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aou Sep Oct Nov Déc 2016 2015 2014 TRP TRP TRP TRP TRP TRP TRP TRP TRP # Date limite de soumission (15 du mois) TRP Réunion d’examen du TRP (approx.) MdI MdI
  10. 10. Dialogue au niveau du pays (avant la note conceptuelle) 10 Les délais nécessaires pour les étapes du nouveau modèle de financement dépendent du contexte du pays • PSN ou dossier d'investissement mis à jour avec les priorités identifiées • ICN et RP qui remplissent les critères minimaux 2 mois 1,5 mois* 2 mois 3 mois* De l'approbation par le Conseil au 1er décaissement 3 mois 3 mois* Élaboration du PSN 8 mois 11 mois 3 mois Rédaction de la note conceptuelle Examen par le TRP et le GAC Élaboration des subventions Durée entre le début du dialogue et le 1er décaissement 1 mois 1 mois • Le dialogue au niveau du pays nécessite du temps pour prioriser et tenir des consultations • RP et les modalités de mise en oeuvre sont adéquates • Absence de PSN pendant la période de subvention • ICN, partenaires techniques, et/ou RP avec des capacités limitées 1 mois Long Moyen Rapide * Il s'agit du scénario moyen prévu – il peut durer plus longtemps dans certains pays. 17 mois 2 mois 2 mois 2 mois 7 mois Le moment de soumission de la note conceptuelle doit être aligné sur l'une des périodes d'examen par le TRP (Comité technique d'examen des propositions) et le GAC (Comité d’approbation des subventions)
  11. 11. 11 Période de mise en oeuvre de la subvention est flexible Le Fonds mondial va travailler de manière flexible avec les pays afin de déterminer la meilleure stratégie à investir pour un impact maximum, y compris l'adaptation des périodes de mise en oeuvre • La durée typique d'une subvention est de trois ans, mais le Fonds mondial peut travailler avec les pays à faire preuve de souplesse sur le calendrier, et de raccourcir considérablement les délais de maximiser l'impact • Le calendrier sera déterminé basé sur plusieurs facteurs, notamment: - L’ambition d'atteindre un impact accru et maintenir les gains - Relative sous-/ surallocation de pays - L'alignement avec les plans nationaux et les programmes
  12. 12. 12 Nouvelle politique d’extension Extension de la période de mise en oeuvre des subventions jusqu’à 12 mois dans des circonstances exceptionnelles bien justifiées • L’extension ne sera disponible qu'à des fins d'alignement en dernier recours et à titre exceptionnel • L’extension standard devra également couvrir les subventions qui s'achèveront avant le 31 décembre 2014, sans d'autres options de financement pour combler le gap de financement (aucun mécanisme transitoire de financement, financement intérimaire, etc.) avant que la subvention du nouveau modèle de financement ne soit signée Extension avec coûts (empruntées dans l'allocation), sujette à approbation Extension sans coût (fonds/économies non engagé(e)s), sujette à approbation 1 2 3 Les extensions ne seront utilisées que lorsqu’elles sont nécessaires et justifiées
  13. 13. 13 6. Entamer des négociations sur des engagements de financement supplémentaires du gouvernement
  14. 14. 14 Comment fonctionne le «financement de contrepartie» dans le cadre du nouveau modèle de financement ? Principes fondamentaux du Fonds mondial : Pérennité, complémentarité, appropriation nationale Exigences minimales obligatoires du financement de contrepartie • Seuils de contribution minimaux: o PFR : Pays à faible revenu – 5% o PRIBTI : Pays à revenu intermédiaire du bas de tranche inférieure – 20% o PRIHTI : Pays à revenu intermédiaire du haut de la tranche inférieure – 40% o PRITS : Pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure – 60% • Augmenter la contribution du gouvernement destinée aux programmes de lutte contre la maladie et au secteur de la santé • Fiabilité des données sur les dépenses liées à la maladie et à la santé Engagement de la « volonté de payer » pour un encouragement plus poussé • Investissements additionnels conjoints du gouvernement dans les programmes de lutte contre les maladies, conformément à la capacité de payer • Réalisation des engagements prévus par le gouvernement
  15. 15. 15 What counts towards Willingness to Pay commitments? Counterpart financing in the next phase, which is – Beyond current levels of government spending or over minimum threshold requirements, whichever is higher – Committed to strategic areas of the national disease programs supported by the Global Fund and/or health systems strengthening to address bottlenecks in management and service delivery of programs supported by the Global Fund – Not less than already planned spending: Additional investments should not be lower than already existing government commitments for the next phase – Verifiable through budgets or equivalent official documentation on an annual basis • A country must demonstrate it has met its minimum counterpart financing requirements and WTP commitments on an annual basis • Funding from the Global Fund will be adjusted downwards proportionately if a government fails to meet these requirements and commitments Key take-away
  16. 16. 16 Examen des investissements du gouvernement dans le nouveau modèle de financement Les investissements publics sont un objectif de base dans le cadre du nouveau modèle de financement – ils ont une incidence sur les décaissements annuels Le niveau réel des engagements du gouvernement nécessaire pour accéder à l’allocation liée à la volonté de payer dépendra de l'allocation du pays, des engagements existants, des tendances des dépenses antérieures, du revenu du pays et de l‘environnement budgétaire. Les investissements supplémentaires requis pour accéder à l'allocation liée à volonté de payer peuvent être priorisés par le gouvernement pour tout programme de lutte contre la maladie soutenu par le Fonds mondial, y compris le RSS concerné L'ICN devra présenter officiellement les engagements du gouvernement envers tous les programmes de lutte contre la maladie pour lesquels le soutien du Fonds mondial est demandée avant ou au moment de soumettre la première note conceptuelle Le processus de dialogue au niveau du pays doit préciser • Les mécanismes de financement public des programmes de lutte contre la maladie • Le calendrier des investissements prévus par le gouvernement pendant la phase suivante et les interventions / activités spécifiques financées par ces investissements • Le calendrier et le mécanisme de suivi et de communication de l'information sur les dépenses du gouvernement sur une base annuelle
  17. 17. 17 Engagements liés à la volonté de payer : Rôles et responsabilités Revue et Soumission de la note conceptuelle communication Dialogue pays Avant le dialogue pays Examen du portefeuille Tâches de l'ICN • Faciliter la tenue des négociations autour de la volonté de payer • Clarifier les questions soulevées par le Fonds mondial • Continuer les négociations • Évaluer la conformité avec les exigences liées à la contribution du Gouvernement • Soumettre les engagements du Gouvernement avant ou lors de la soumission de la première note conceptuelle Tâches du Gouver-nement • Fournir les informations contextuelles nécessaires • Apporter des éclaircissement lors de l'examen par le Secrétariat • Participer aux négociations • Engager des investissements gouvernementaux additionnels • Fournir un calendrier des investissements du Gouvernement • Apporter des justifications
  18. 18. 18 Dépendance à l’aide étrangère
  19. 19. 19 7. Initier la discussion au sujet des modalités de mise en oeuvre appropriées
  20. 20. 20 Normes minimales applicables au Récipiendaire Principal (RP) Les systèmes de distribution et les modalités de transport sont efficaces et permettent d'assurer l'approvisionnement continu et sécurisé en produits de santé Les RP devront respecter les 9 normes minimales L'entrepôt central et les entrepôts régionaux ont la capacité nécessaire et respectent les bonnes pratiques de stockage Le système de gestion financière du récipiendaire principal est efficace et précis Le système de contrôle interne du RP est efficace pour prévenir et détecter les abus ou les fraudes Le RP dispose de structures de gestion et de planification efficaces Le RP a les capacités et les systèmes nécessaires à une gestion et à un suivi stratégique efficaces des Sous-Récipiendaires Les capacités et outils de collecte de données sont en place pour assurer le suivi des résultats du programme Le système de communication régulière de l'information, avec une couverture suffisante, est opérationnel et permet de décrire les résultats du programme 1 2 5 6 4 7 8 3 Les RPs sont en mesure de respecter les exigences qualitatives et de contrôler la qualité des produits tout au long de la chaîne d'approvisionnement dans le pays 9
  21. 21. 21 Nouvelle tâche: élaborer une cartographie des modalités de mise en oeuvre Etablir un cartographie est un processus itératif permettant d’identifier ce qui est connu et RP ? ? ? ? ? ? ce qui n’est pas connu à un moment donné RP SR ? ? ? ? ? RP SR SR SSR SSR Dialogue au niveau du pays avant la soumission de la note Soumission de la note conceptuelle Après la signature de l’accord de subvention Identifier les entités clés et les flux de fonds: • Rôles des entités et proportion du montant de la subvention qu’elles auront à gérer Identifier les facteurs de risques potentiels • RPs / SRs en charge d’une partie importante des fonds. • Modalités d’achat et de chaîne d’approvisionnement • Interactions entre les subventions • Entités externes qui influencent la mise en oeuvre Hiérarchiser les risques à travers une évaluation des capacités • Partager une vision des risques avec les partenaires techniques 1 2 3 Note importante: la cartographie des modalités de mise en oeuvre est obligatoire pour toute nouvelle subvention
  22. 22. 22 En quoi les équipes pays du Fonds mondial peuvent-elles aider les ICN avant la soumission de la note conceptuelle ? Expliquer le processus du nouveau modèle de financement • Exigences mises à jour pour l’admissibilité des ICN • Allocation • Note conceptuelle Communiquer les questions clés du portefeuille et aborder les modalités de mise en oeuvre S’accorder sur une approche d'élaboration de la note conceptuelle • Calendrier de la demande • Participants • Examen de la répartition du programme et prise de décision Faciliter l'accès à l'assistance technique Participer aux négociations sur le financement de contrepartie et l'engagement de la volonté de payer
  23. 23. Quelles sont les responsabilités des autres parties prenantes ? parti du secteur privé: appui à la gestion et aux questions financières pour les RP, vecteurs de renforcement des services, solutions pour la chaîne d’approvisionnement. 23 Gouvernement du pays/ Programme national de lutte contre la maladie Société civile et populations clés Partenaires techniques dans le pays • Apportent une contribution continue et significative dans l'élaboration de la stratégie et de la demande de financement • S'assurent que la note conceptuelle finale et l'établissement des subventions prennent en compte les besoins des groupes de population clés • Permettent d'identifier et de suivre les obstacles juridiques ou politiques aux services Autres bailleurs de fonds • Participent au dialogue pays et à la coordination • Aident à l'élaboration d'une vue d'ensemble claire du financement par pays • Soutient l'ICN pour déterminer le calendrier idéal de soumission pour que les notes conceptuelles s'alignent sur la stratégie nationale • Assure la coordination entre les différents bailleurs de fonds • Définit les engagements nationaux et assure leur suivi • Abordent le paysage des maladies avec les parties prenantes dans le pays • Soutiennent l'élaboration d'une base de connaissances accessible des données disponibles dans le pays • S'assurent que les experts nationaux ou régionaux sont inclus dans le dialogue pays • Examinent les résultats du programme Secteur privé • Partage son expérience pour étayer l’élaboration de la note conceptuelle • Explique toute contribution financière à la lutte contre les trois maladies • Met en évidence les occasions de tirer Milieux universitaires • Apportent des contributions à l'élaboration de la note conceptuelle dans leurs domaines de compétence spécifiques • Partagent les connaissances propres au pays sur des thèmes clés • Recensent les occasions de mener des recherches opérationnelles
  24. 24. 26 Ressources disponibles pour les ICN 1 2 3 Manuel de référence du nouveau modèle de financement Questions fréquemment posées sur le nouveau modèle de financement Matériel d'apprentissage en ligne sur des sujets clés (modules d'apprentissage électronique) Modèles de note conceptuelle et directives Notes d’information 4 Ressources 5
  25. 25. 27 2e GAC Note Dialogue ininterrompu au niveau du pays conceptuelle Élaboration de la subvention Conseil d’adm. TRP GAC Plan stratégique national / dossier d’investissement Mise en oeuvre de la subvention Cycle du nouveau modèle de financement
  26. 26. 28 Plate-forme de gestion des subventions
  27. 27. 29 Plate-forme de gestion de subventions Les ICNs écrivent la note conceptuelle, y compris le narrative et composants de base, et la documentation de soutien Le Secrétariat du Fonds mondial recevra l’application final on-line Récipiendaire principaux utilisent la plate-forme d’élaboration de subventions ICNs RPs ALFs Fonds mondial Plat-forme pour elaborer, approuver et gerer les subventions
  28. 28. 30 Plate-forme de gestion des subventions – Démo http://www.theglobalfund.org/en/videos/2014-03- 01_Online_Grant_Management_Platform_Concept_Note_Demo
  29. 29. 31 Le déploiement et l'utilisation de la plate-forme de gestion de subventions Langage Matériels & formation Chronologie La plate-forme sera disponible en anglais, français, espagnol et russe. Formations seront disponibles pour les administrateurs de ICN nominés Les ICNs sont encouragés à identifier les lacunes techniques ou les déficits de capacités qui pourraient empêcher l'utilisation du système en ligne La plate-forme de gestion de subventions sera disponibles avec des indications détaillées pour les ICNs le 1 avril 2014.
  30. 30. 32 Revision de la note conceptuelle et approbation: Comité technique d'examen des propositions & Comité d'approbation des subventions
  31. 31. 33 Examen du Comité technique d'examen des propositions La Comité technique d'examen des propositions est un comite indépendant d’experts internationaux qui révisent et évaluent les interventions dans la note conceptuelle. Démarche bien-fondé rapport coût/efficacité Faisabilité Potentiel pour des résultats durables Critères pour l'examen des demandes de financement
  32. 32. 34 Comité d'approbation des subventions Le CAS détermine le plafond supérieur pour le financement et l’allocation d’encouragement. Recommendations Comité technique d'examen Orientation stratégique Développement durable Récompenser la bonne performance Ambition de la demande Assure un investissement adéquat en termes de genre, RSC, droits de l'homme et les populations clés
  33. 33. 35 Comité technique d'examen des propositions Commencer tôt les discussions pour les changement stratégiques importants Assurer que la note conceptuelle indique clairement les choix stratégiques qui produiront des résultats tangibles à long terme Comité d'approbation des subventions 1 2 Assurer que l'analyse des lacunes programmatiques soit rigoureux et complet en mettant l'accent sur la couverture et les résultats Fournir des informations détaillées sur les contributions nationales Indiquer clairement les priorités de l'Etat pour le financement incitatif 1 2 3 Conseils pratique
  34. 34. 36 Elaboration de la subvention
  35. 35. 37 C’est quoi l’élaboration des subventions? Transformer les interventions approuvées à partir des recommandations du comité technique d’examen des propositions (TRP) et du comité d’approbation des subventions (GAC) en subventions prêtes au décaissement et à l’approbation et signature du conseil d’administration. Créer un plan de travail relatif au développement des documents de la subvention Négocier les documents de la subvention et les détails de mise en oeuvre avec les bénéficiaires principaux Identifier et atténuer les déficits de capacités et réduire les risques liés aux maitres d’oeuvres et à la mise en oeuvre de la subvention
  36. 36. 38 Conseils pratiques pour une élaboration de subvention réussie? Commencer l’élaboration de la subvention dès que la note conceptuelle est soumise Garder l’engagement des parties prenantes du dialogue au niveau du pays Planifier de passer du temps de qualité avec l’équipe pays Garder les liens indiqués dans le document-type modulaire Anticiper les délais d’approvisionnement Être réaliste quant à la capacité des maîtres d’oeuvre Choix des maîtres d’oeuvre doit être basé sur la plus grande efficacité de la mise en oeuvre des interventions
  37. 37. 39 Approbation des subventions
  38. 38. 40 Comment cela fonctionne t-il? Que cherche le GAC? • Révision budgétaire rigoureuse résultant en économies de coûts qui peuvent être réinvestis pour maximiser l’impact • Clarification des stratégies clés et des mesures à suivre au cours de la mise en oeuvre du programme • Détermination de la portée programmatique finale • Identification des déficits de financement et les conserver dans un registre de demandes de qualité non financées L’équipe pays soumet • L’accord de subvention proposé • Évaluation des arrangements de mise en oeuvre du bénéficiaire principal • Note conceptuelle • Formulaire de documentation décrivant comment les problèmes, de l’élaboration de la subvention, soulevés par le TRP et le GAC ont été résolus
  39. 39. 41 Processus d’approbation des subventions GAC révise les subventions prêtes au décaissement et soumet le rapport au conseil d’administration Le conseil d’administration du FM révise et approuve les subventions Le FM signe l’accord de subvention suite à la signature du bénéficiaire principal et l’ICN Le FM et le BP définit la date de début de la subvention
  40. 40. 42 La note conceptuelle
  41. 41. 43 • Document principal pour l’examen du Comité technique d'examen des propositions et du Comité d'approbation des subventions et pour la création des subventions • Résultats du dialogue au niveau du pays, représentatifs d'un processus inclusif impliquant diverses parties prenantes • Encourage les demandes de financement solides et ambitieuses • La demande de financement utilise les stratégies nationales comme référence • Prend en compte la «présentation exhaustive des besoins». La note conceptuelle
  42. 42. 44 Quelle est l'importance d'une note conceptuelle ? ... élaborée par les parties prenantes du pays au-delà de l'ICN ... principal document pour l'examen et l'établissement des subventions ... données de sortie du dialogue au niveau du pays ...demande de financement ...présentation exhaustive des besoins La note conceptuelle expose les raisons de l'investissement du Fonds mondial : • Décrit une stratégie, soutenue par des données techniques qui montrent pourquoi cette approche sera efficace • Présente les besoins d'un pays classés par ordre de priorité dans un contexte plus large, guidée par une stratégie nationale de la santé et un plan stratégique national de lutte contre la maladie • Représente la voix des populations clés et des autres parties prenantes dans le pays • Décrit comment la mise en oeuvre peut maximiser l'impact de l'investissement
  43. 43. 45 Structure de la note conceptuelle standard • Tableaux obligatoires • Admissibilité de l’ICN et son aval • Documents d'accompagnement Section Définir le problème et revoir la riposte nationale à présent Comprendre le paysage du financement + Établir des priorités sur les besoins de financement et choisir la meilleure réponse pour avoir plus d'impact Instructions et notes d'information Orientent le candidat sur la manière d'intégrer des questions essentielles telles que les droits de l'homme, le genre, l'orientation sexuelle et l'identité de genre, les risques de fonctionnement 1 3 Garantir une capacité de mise en oeuvre et une atténuation des risques appropriées 2 Dans la plupart des cas, l’ICN se charge de soumettre la note conceptuelle 4
  44. 44. 46 Tableaux de base & modèles de la note conceptuelle standard Tableau(x) d’analyse des déficits programmatiques Tableau d’analyse 1 2 des déficits financières et financement de contrepartie * Modèle modulaire 3 Tableaux Liste des abréviations et des acronymes et liste des annexes 4 Modèles Critères d’admissibilité de l’ICN** Aval de l’ICN de la note conceptuelle** * Ne s'applique pas aux subventions exclusivement RSS ou demandes soumises par une organisation régionale, mécanisme régional de coordination et non-ICN ** Ne s'applique pas aux demandes soumises par une organisation régionale et non-ICN
  45. 45. 47 Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour Analyse du contexte épidémiologique actuelle et l’évolution dans le pays Qu’est ce qui est demandé? Définir le problème, y compris les variations géographiques Identifier les contraintes et les obstacles afin de fournir une réponse appropriée. Considérez: - Les contraintes du système communautaire - Les contraintes du système de santé - Obstacles aux droits de l'homme - Populations clés qui ont un accès disproportionnellement faible aux services Section 1 1.1 Standard
  46. 46. 48 Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour Revue de la réponse nationale actuelle contre la maladie Qu’est ce qui est demandé? Fournir des informations basées sur le plan stratégique national de la maladie Décrire: : - L’impact de la riposte nationale contre la maladie - Le processus de revue et révision de la riposte national en fonction des résultats obtenus et les enseignements tirés Section 1 1.1 1.2 Standard
  47. 47. 49 Identifier les obstacles droits de l'homme à accès Discrimination La crainte d’arrestation pour les populations clés criminalisées La stérilisation forcée Surpopulation dans le prisons Contestation des populations clées L'inégalité des sexes Migrants sans cartes d’identité Absence d'aide juridique Abus de la police Pas de droit d'enregistrer une ONG
  48. 48. 50 Quelques conseils pour identifier les obstacles structurels à l'accès aux services de santé Pour identifier les obstacles, le pays devrait consulter • Les représentants des populations clés • Les experts en RSS (du gouvernement, des universités, etc.) • Les experts en droits de l'homme(CRG a fourni une liste de référents dans chaque équipe régionale) • Les représentants de la femme • Les agents de santé communautaires Pour vérifier si la note conceptuelle est exacte, l'équipe de pays devrait consulter • Les profils pays sur la communauté, les droits et l'égalité des genres • Conseillers en matière de maladie • Partenaires techniques dans le pays • Les conseillers en matière de droits de l'homme, de RSS et genre, les experts en RSC et les populations clés S'assurer que les barrières sont abordées avec des interventions spécifiques chiffrées dans la section 3 de la note conceptuelle.
  49. 49. 51 Droits de l'homme, du genre, renforcement des systèmes communautaires comme partie de la riposte et les subventions Résultat Impact La santé s’améliore Points critiques Renforcement les systèmes de santé (RSS) Renforcement des systèmes communautaires (RSC) Protection et promotion des droits de l’homme Financement pour les programmes qui soutiennent les femmes et filles Répondre aux besoins de HSH, les personnes transgenres, les travailleurs de sexe Renforcer les liens entre la santé néonatale et infantile avec les services de VIH, TB et paludisme 1 2 3 4 5 6 Services de santé services • Disponible • Durable •Haute qualité •Accessible à tous •Respect des droits/ environnement favorable
  50. 50. 52 Interventions des droits de l'homme dans les subventions Interventions Utiliser une approche fondée sur les droits aux services de santé • Consulter avec les populations clés pour le VIH, la TB et le paludisme • Mettre la personne au centre, personnaliser les services selon leurs besoins, intégrer les services avec les plates-formes communautaires locaux S’efforcer pour supprimer les obstacles juridiques à l'accès • Evaluation juridique de l'environnement • Réforme politique et du droit • Alphabétisation juridique • Services d'aide juridique • Formation sur les droits pour les fonctionnaires, les travailleurs de la santé et de la police • Suivi au niveau communautaire • Promotion des politiques et la responsabilité sociale Exemples • En Afrique du Sud, groupes de soutien pour les prisonniers travaillent pour les droits d'accès au traitement . • En Myanmar, réseaux de PVVIH et populations clées surveillent les cas de discrimination médicale et travaillent avec un groupe de travail pour une réforme législative nationale pour modifier les lois . • Au Kenya, KELIN fournit de l’aide legale aux femmes vivant avec le VIH qui ont perdu leurs droits de succession. • En Indonesia, LBH Masyarakat forme des personnes qui s'injectent des drogues comme assistants juridiques dans les communautés. Ces programmes apportent de nouveaux points d'entrée pour les tests et le traitement, de stimuler l'adhésion, et l'autonomisation des communautés.
  51. 51. 53 Interventions de renforcement des systèmes communautaires (RSC) Le renforcement des systèmes communautaires (RSC) est définie comme un approche qui favorise le développement de communautés, organisations communautaires, groupes, réseaux et structures informées, capables et coordonnés. Quatre types d’interventions que le Fonds mondial soutiendra: Suivi au niveau communautaire pour la reddition de comptes Promotion des politiques de responsabilité sociale La mobilisation sociale, création de liens, collaboration et coordination communautaire. Renforcement des capacités institutionnelles, la planification et le développement du leadership dans le secteur de la communauté 1 2 3 4 Les services de prestation dirigés par la communauté sont maintenant pleinement intégrés dans les modules de services de santé
  52. 52. 54 Tous les programmes devront tenir compte du genre Différentiation des besoins et vulnérabilités Obstacles à l'accès Charge de soins Répondre aux autres points liés au genre Données ventilées par genre Programmes liés aux services santé maternelle, néonatale et infantile Tenir en compte les différents besoins et vulnérabilités générés par les normes du genre Réduire les obstacles empêchant les femmes et les filles d’accéder les services de prévention, traitement et soin, particulièrement en ciblant les besoins spécifiques des femmes et des filles vivant avec des maladies Répondre aux charges disproportionnées de soins et de soutien des femmes et personnes âgées Répondre à la violence basée sur le genre, le mariage précoce ou forcé, le manque d'accès à l'éducation, etc. Recueillir et communiquer des données ventilées par genre pour le suivi et évaluation Inclure des programmes qui sont liés aux services santé maternelle, néonatale et infantile pour un mieux accès et intégration des services pour les femmes et les filles
  53. 53. 55 Nouveau modèle de financement : Points d’entrée pour la société civile et populations clés 1. Populations clés, reseaux de femmes, droit de l’homme, OBC Plan stratégique national Établi par le pays 2eme CAS Revisions de l’ICN, société civile et populations clés, pour identifier les lacunes et priorités Note Dialogue continu au niveau du pays conceptuelle Établissement de la subvention Conseil d’adm PRT CAS Mise en oeuvre de la subvention 3 ans 2. Aider le gouvernement à identifier les obstacles aux services et les programmes qui devraient être étendus, fondé sur des prévues. Assurer que les représentants des populations clé participent au dialogue au niveau du pays 3. Plaider en faveur de la représentation dans le groupe d’ élaboration de la note conceptuelle Assurer inclusion d’interventions d’impact 4. Revoir les commenataires du PRT 5. Identifier en détail les activités nécessaires pour atteindre l’impact 6. Identifier les maîtres d’oeuvre les plus appropries
  54. 54. 56 Comprendre le paysage du financement Section 2 Une description des financements existants et prévus pour le programme national dans le pays au long de la période de subvention proposée Qu’est ce qui est demandé? Inclure l’engagements actuels et futurs (gouvernemental et donateurs) pour à la maladie Démontrer: - Conformité avec les exigences de financement de contrepartie et les actions prévues pour atteindre la conformité - La propension à payer du governement et comment elle sera suivi et Identifier les lacunes en matière de financement du programme national Tableau 1 Tableau d’analyse des lacunes financières et financement de contrepartie 2.1 & 2.2 Standard
  55. 55. 57 Établir les besoins de financement selon les priorités et choisir la meilleure réponse pour plus d'impact Section 3 Établir les besoins de financement par ordre de priorité selon le contexte national en choisissant les modules appropriés Qu’est ce qui est demandé? L’ordre de priorité devra être fonde sur les preuves et s'appuyer sur l'analyse présentée dans les sections 1 et 2 Les modules prioritaires doivent être inclus dans : la demande de financement de la somme allouée et La demande de financement au-delà des limites de la somme allouée + justificatif Table 2 Tableau des lacunes programm-atiques Table 3 Document-type modulaire 3.1 & 3.2 Standard
  56. 56. 58 Prioritize funding needs and choose best response for highest impact Section 3 Établir les besoins de financement par ordre de priorité selon le contexte national en choisissant les modules appropriés Qu’est ce qui est demandé? - Choisir les interventions les plus susceptibles d’avoir les meilleurs résultats. - Proposer les résultats attendus d’un investissement supplémentaire au-delà des limites de la somme allouée. RII & RIS: Remplir les exigences pertinentes liées au centrage sur les populations-clés et/ou les interventions ayant l’impact le plus marqué. 3.3 & 3.4 Standard
  57. 57. 59 Note conceptuelle : présentation exhaustive des besoins Dans la note conceptuelle : • Présentation exhaustive des besoins exprimés à un niveau supérieur, sur la base d'une stratégie nationale chiffrée. • Le candidat détermine les éléments du programme de la présentation exhaustive de leurs besoins à inclure dans leur «demande de financement au-delà des limites du montant indicatif». Les candidats sont encouragés à poser leur candidature pour la totalité des besoins exprimés
  58. 58. 62 Garantir une capacité de mise en oeuvre et une atténuation des risques appropriées Section 4 Informations sur la capacité de mise en oeuvre et des mesures d’atténuation des risques suffisantes pour permettre la réalisation du programme Qu’est ce qui est demandé? Aperçu des modalités de mise en oeuvre - le financement à deux voies - Décrire comment les récipiendaires principaux retenus assureront la coordination des différents sous-récipiendaires - Identifier les sous-récipiendaires et les défis anticipés Inclure un schéma des modalités de mise en oeuvre (ceci n’est pas requis par la soumission de la note conceptuelle) Remplir une évaluation relative aux normes minimales pour chaque récipiendaire principal Décrire les risques actuels ou anticipés qui pèsent sur la réalisation du programme et sur les résultats du ou des récipiendaires principaux, y compris les mesures d’atténuation proposées 4.1 - 4.4 Standard
  59. 59. 63 Tous les membres de l'ICN n'ont pas besoin d'approuver la note conceptuelle Le Fonds mondial exige une preuve de l'approbation de la note conceptuelle finale par tous les membres de l'ICN Téléchargeable sur le portail en ligne et signée par tous les membres de l'ICN Les membres de l'ICN empêchés physiquement de signer doivent envoyer un courriel d'approbation au Secrétariat de l'ICN qui sera soumis au Fonds mondial en pièce jointe Un représentant de chaque RP doit signer sur la demande de financement confirmant son approbation et sa disponibilité pour débuter l'établissement et la mise en oeuvre de la subvention 1 2 Une copie numérisée du formulaire d'approbation signé doit être soumise via le portail en ligne 3 Approbation du RP
  60. 60. 64 Conseils pratiques pour l'ICN sur la présentation de la note conceptuelle Faire participer l'équipe de pays dans la finalisation du projet, rechercher les ressources sur des domaines où le CTEP/CAS pourrait soulever des questions Assurer des priorités Note conceptuelle solide clairement définies pour obtenir l'impact le plus marqué Examen de l'exhaustivité et de la cohérence avant la soumission Rester bref dans la note conceptuelle, limiter le nombre de pièces jointes Entamer l'établissement de la subvention tôt – budget, cadre de résultats & produits sanitaires destinés à soutenir le programme S'assurer que le projet final de la note conceptuelle est envoyé aux participants du dialogue au niveau du pays Le niveau d'engagement de l'équipe de pays dépendra du contexte et des exigences du pays
  61. 61. 67 Différentes notes conceptuelles La note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH Renforcement des Systèmes de Santé (RSS) Proposition Régionale
  62. 62. 68 Différentes notes conceptuelles selon le type de demande et le contexte du pays Standard (V-T-M) Multi-pays applications* TB-VIH RSS RCM &RO Expression d’intérêt (modèle d’option) Non-ICN Approche differencié 1 2 3 6 7 4 5 Approche a deux étapes pour les applications régionales * Les pays dont les allocations individuelles sont réunies en une demande de financement, par exemple les economies des petites îles
  63. 63. 69 La note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH
  64. 64. 70 Pourquoi est-il important de soumettre une note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH dans le cadre d’une demande de financement ? pour stimuler un dialogue conduit par le pays et la prise de décisions y afférente entre les programmes de lutte contre la tuberculose et le VIH et les parties prenantes ; pour inciter à concevoir des investissements permettant une approche plus stratégique de la lutte contre les deux maladies, et appelant à des démarches conjointes plus efficaces ; parce que cela requiert d’étudier les opportunités et les synergies qui se dégagent des programmes de lutte contre la tuberculose et le VIH, des systèmes de santé et communautaires sous-jacents, ainsi que des autres domaines transversaux ; parce que cela constitue une opportunité pour réévaluer et reprogrammer les fonds existants en vue de maximiser leur utilité, riposter à l’évolution constante des maladies et mieux prendre en compte la coïnfection Une note conceptuelle énonce les raisons justifiant un investissement de la part du Fonds mondial : • Elle décrit une stratégie, appuyée par des données techniques indiquant en quoi cette démarche sera efficace. • Orientée par une stratégie nationale en matière de santé et par un ou des plan(s) stratégique(s) national(aux) de lutte contre la maladie, elle établit des priorités relatives aux besoins d’un pays dans un contexte élargi. • Elle décrit comment la mise en oeuvre peut maximiser l’impact de l’investissement.
  65. 65. 71 • Tableaux obligatoires • Admissibilité de l’ICN et son aval • Documents d'accompagnement Section Définir le problème et revoir la riposte nationale à présent Comprendre le paysage du financement + Établir des priorités sur les besoins de financement et choisir la meilleure réponse pour avoir plus d'impact Instructions et notes d'information Orientent le candidat sur la manière d'intégrer des questions essentielles telles que les droits de l'homme, le genre, l'orientation sexuelle et l'identité de genre, les risques de fonctionnement 1 3 Garantir une capacité de mise en oeuvre et une atténuation des risques appropriées 2 Dans la plupart des cas, l'instance de coordination nationale se charge de soumettre la note conceptuelle 4 TB/HIV unique CN = standard CN Structure de la note conceptuelle standard
  66. 66. 72 TB/HIV unique CN = standard CN Tableaux de base & modèles de la note conceptuelle standard Tableau(x) d’analyse des lacunes programmatiques Tableau d’analyse 1 2 des lacunes financières et financement de contrepartie * Modèle modulaire 3 Tableaux Liste des abréviations et des acronymes et liste des annexes 4 Modèles Critères d’admissibilité de l’ICN** Aval de l’ICN de la note conceptuelle** * Ne s'applique pas aux subventions exclusivement RSS ou demandes soumises par une organisation régionale, mécanisme régional de coordination et non-ICN ** Ne s'applique pas aux demandes soumises par une organisation régionale et non-ICN
  67. 67. 73 Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour Analyse du contexte épidémiologique actuelle et l’évolution dans le pays Qu’est ce qui est demandé? Définir le problème, y compris les variations géographiques Identifier les contraintes et les obstacles afin de fournir une réponse appropriée. Considérez: - Les contraintes du système communautaire - Les contraintes du système de santé - Obstacles aux droits de l'homme - Populations clés qui ont un accès disproportionnellement faible aux services Section 1 TB/HIV unique CN = standard CN HIV/TB unique 1.1
  68. 68. 74 Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour Revue de la réponse nationale actuelle contre la maladie Qu’est ce qui est demandé? Fournir des informations basées sur le plan stratégique national de la maladie Décrire: : - L’impact de la riposte nationale contre la maladie - Le processus de revue et révision de la riposte national en fonction des résultats obtenus et les enseignements tirés Section 1 TB/HIV unique CN = standard CN HIV/TB unique 1.1 1.2
  69. 69. Section 1 75 Définir le problème et évaluer la réponse à ce jour Section additionnelle dans la note conceptuelle unique TB/VIH Qu’est ce qui est demandé? Conduire une exercice conjoint de planification et alignement des stratégies, politiques et interventions TB/VIH Décrire: - Projets envisagés pour alignement future des stratégies, politiques et interventions VIH/TB au différents niveaux de communauté et des systèmes de santé - Des blocages qui doivent être abordés pendant ce processus d’alignement 1.3 Projets envisagés pour le planning et programmation conjointe des interventions TB/VIH HIV/TB unique
  70. 70. 76 Comprendre le paysage du financement Section 2 Une description des financements existants et prévus pour le programme national dans le pays au long de la période de subvention proposée Qu’est ce qui est demandé? Inclure l’engagements actuels et futurs (gouvernemental et donateurs) pour à la maladie Démontrer: - Conformité avec les exigences de financement de contrepartie et les actions prévues pour atteindre la conformité - La propension à payer du governement et comment elle sera suivi et Identifier les lacunes en matière de financement du programme national Tableau 1 Tableau d’analyse des lacunes financières et financement de contrepartie TB/HIV unique CN = standard CN 2.1 & 2.2 HIV/TB unique
  71. 71. 6-12 priority modules 77 Établir les besoins de financement selon les priorités et choisir la meilleure réponse pour plus d'impact Section 3 Établir les besoins de financement par ordre de priorité selon le contexte national en choisissant les modules appropriés Qu’est ce qui est demandé? L’ordre de priorité devra être fonde sur les preuves et s'appuyer sur l'analyse présentée dans les sections 1 et 2 Les modules prioritaires doivent être inclus dans : la demande de financement de la somme allouée et La demande de financement au-delà des limites de la somme allouée + justificatif Table 2 Tableau des lacunes programm-atiques Table 3 Document-type modulaire Drop down for TB and HIV TB/HIV unique CN = standard CN, sauf 3.1 & 3.2 HIV/TB unique
  72. 72. 78 Comment ça se passe dans une candidature conjointe TB/VIH ? Exemple: intégrer les module TB dans la subvention lié au VIH existante Programmes de prévention visant la population générale Programmes de prévention visant les HSH et les TG Programmes de prévention visant les travailleurs du sexe et leurs clients Traitement, prise en charge et soutien PTME Prise en charge et prévention de la TB TB multirésistante Composante approuvée- VIH Modules approuvées Nouvelle composante- Modules demandés liés à la tuberculose Module Tuberculose/VIH À inclure dans une note conceptuelle conjointe Information Possibilité de reprogrammation Modules courants (RSC, SIS et S&E, gestion du programme, droits de l'homme) RSS
  73. 73. 79 Prioritize funding needs and choose best response for highest impact Section 3 Besoin de focaliser sur les éléments liés à la programmation Établir les besoins de financement par ordre de priorité selon le contexte national en choisissant les modules appropriés Qu’est ce qui est demandé? conjointe - Choisir les interventions les plus susceptibles d’avoir les meilleurs résultats. - Proposer les résultats attendus d’un investissement supplémentaire au-delà des limites de la somme allouée. RII & RIS: Remplir les exigences pertinentes liées au centrage sur les populations-clés et/ou les interventions ayant l’impact le plus marqué. 3.3 & 3.4 HIV/TB unique
  74. 74. 80 Garantir une capacité de mise en oeuvre et une atténuation des risques appropriées Section 4 TB/HIV unique CN = standard CN Informations sur la capacité de mise en oeuvre et des mesures d’atténuation des risques suffisantes pour permettre la réalisation du programme Qu’est ce qui est demandé? Aperçu des modalités de mise en oeuvre - le financement à deux voies - Décrire comment les récipiendaires principaux retenus assureront la coordination des différents sous-récipiendaires - Identifier les sous-récipiendaires et les défis anticipés Inclure un schéma des modalités de mise en oeuvre (ceci n’est pas requis par la soumission de la note conceptuelle) Remplir une évaluation relative aux normes minimales pour chaque récipiendaire principal Décrire les risques actuels ou anticipés qui pèsent sur la réalisation du programme et sur les résultats du ou des récipiendaires principaux, y compris les mesures d’atténuation proposées 4.1 - 4.4 HIV/TB unique
  75. 75. 81 Note conceptuelle unique TB/VIH : comment aligner 2 programmes ayant des dates de début et de fin différentes ? Programmes de lutte contre le VIH et la tuberculose VIH Tuberculose 2014 2015 2016 2017 Financements existants reprogrammés pour faire correspondre les dates de début Financements existants avant la note conceptuelle Début des activités relatives à la note conceptuelle consolidée Nouveau financement Mêmes dates de fin pour tous les programmes 81 Activités conjointes de lutte VIH et tuberculose
  76. 76. 82 Messages importants pour la note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH  s’inspire de la note conceptuelle standard et la reproduit dans une large mesure ;  inclut la demande de financement pour la tuberculose et le VIH;  encourage un dialogue conjoint au niveau du pays pour la prise de décision des parties prenantes de la lutte contre la tuberculose et le VIH ;  souligne le besoin d’une réflexion et de démarches différentes pour s’attaquer au fardeau de la co-infection ;  autorise une approche plus souple de la programmation conjointe, qui tienne compte des situations propres aux pays.
  77. 77. 83 Analyse des déficits programmatiques et document-type modulaire pour la note conceptuelle unique pour la tuberculose et le VIH • Pour préparer la note conceptuelle, il convient d’effectuer une analyse des déficits programmatiques pour trois à six modules prioritaires (pour la tuberculose et le VIH, approximativement x 2) mentionnés dans la demande de financement du candidat. • Le tableau des déficits programmatiques intégré à la note conceptuelle brosse un tableau complet des principaux déficits qui serviront de base à l’établissement des priorités dans la demande de financement. • Les niveaux de couverture des modules prioritaires sélectionnés doivent correspondre aux cibles de couverture indiquées dans le document-type modulaire. 83
  78. 78. 84 Renforcement des Systèmes de Santé (RSS)
  79. 79. 85 L'admissibilité au financement pour renforcer les systèmes de sante (RSS) • Tous les pays recevant l'appui du Fonds mondial pour les trois maladies sont éligibles pour les investissements en RSS • Faire la demande en intégrant un ou plusieurs modules d’interventions transversales de RSS à une ou plusieurs notes conceptuelles pour les maladies, ou élaborer une note conceptuelle spécifique au RSS pour une subvention transversale autonome de renforcement des systèmes de santé. • Les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure dont la charge de morbidité est «élevée» ne sont pas admissibles et ne peuvent pas soumettre une note conceptuelle de RSS pour une subvention transversale autonome de renforcement des systèmes de santé • Les interventions ciblant une maladie spécifique qui ont des effets sur les composantes du système de santé touchant seulement un programme de maladie (le RSS spécifique à une maladie, selon l’ancienne appellation) restent autorisées. Elles peuvent être intégrées dans la subvention; mais ne peuvent pas être étiquetées comme «RSS»
  80. 80. 86 Priorité des investissements RSS Cinq composantes du système de santé sont prioritaires pour les investissements en RSS. Elles sont basées sur l'analyse des risques programmatiques: • Gestion des achats et des stocks • Système d'information de gestion de la santé • Santé et main-d'oeuvre de la communauté • Prestation de services • Gestion financière Au-delà de ces composantes, la flexibilité est limitée et demande une bonne justification: • Lien direct avec les résultats pour le VIH/SIDA, TB et paludisme • Complémentarité avec le programme de RSS proposé • Concentration sur les populations clés • Aucune autre ressource disponible
  81. 81. 87 Flexibilité pour demander un financement RSS Option Quand cela peut-il être envisagé Ne pas demander de financement pour les activité transversales de RSS Lorsque des ressources suffisantes sont disponibles de sources domestiques, ou d’autres bailleurs afin de répondre aux besoins transversaux de RSS, d’assurer la mise en oeuvre efficace des programmes VIH/SIDA, tuberculose et paludisme Inclure les activités transversales de RSS dans la requête liée à la maladie Quand des besoins de RSS sont identifiés, et qu’ils ne peuvent être financés par les ressources domestiques ou d’autres bailleurs mais que les pays ne souhaitent pas préparer de note conceptuelle séparée pour les activités RSS pour une subvention RSS distincte Développer une note conceptuelle séparée pour les interventions RSS, conduisant à une subvention RSS distincte Tous les pays, exceptés les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure dont la charge de morbidité est « élevée » (comme défini par la politique d’éligibilité) sont éligibles pour développer une requête distincte pour une subvention RSS. Note conceptuelle unique pour les programmes conjoints de lutte contre le VIH et la tuberculose 41 Pays ayant un taux élevés de coïnfection tuberculose/VIH peuvent présenter une note conceptuelle unique pour les deux maladies. Ces pays sont fortement encouragés à prendre en considération les besoins transversaux de RSS. Alignement des notes conceptuelles relatives aux maladies Afin de mieux coordonner les interventions de santé, renforcer l’alignement et réduire la fragmentation entre les programmes de lutte contre les maladies, certains pays pourront choisir de préparer 2 ou 3 notes conceptuelles simultanément pour les composantes éligibles. Ces pays sont fortement encouragés à considérer les besoins transversaux en termes de RSS.
  82. 82. 88 Proposition Régionale
  83. 83. 89 Approche pour les candidatures régionales : processus en deux étapes Étape 1 Étape 2 Soumission d’une MdI Examen de la MdI Soumission d’une note conceptuelle Examen de la note conceptuelle Si admissible • Tous les candidats régionaux doivent soumettre une manifestation d’intérêt (MdI) avant d’élaborer une note conceptuelle. • La manifestation d’intérêt fera l’objet d’un examen qui permettra de déterminer l’admissibilité, le centrage stratégique, l’impact régional et les montants indicatifs potentiels. • Seules les candidatures répondant aux critères et centrées de façon stratégique peuvent soumettre une note conceptuelle. • Deux créneaux pour la soumission : en 2014 et en 2015
  84. 84. 90 Soumission d’une manifestation d’intérêt Objectifs d’une manifestation d’intérêt • Résumé succinct : qui demande le financement, pourquoi, quel montant et quel impact attendu • Permet de déterminer si la demande de financement régionale est stratégiquement ciblée Nécessité de disposer d’informations suffisamment détaillées pour prendre la décision de poursuivre ou non Synthèse sur le candidat Type de candidat (ICR ou OR) et maladie, pays impliqués et informations préliminaires sur les approbations par l’ICN 1 Brève description Champ d’application proposé, coût, impact attendu et justification d’une approche régionale 2 Échéance et risques Échéance proposée pour la mise en oeuvre et principaux risques 3 Structure d’une manifestation d’intérêt
  85. 85. 91 Outils de base
  86. 86. 92 Principaux outils/modèles pour vous aider dans le processus 2e CAS Dialogue permanent au niveau du pays Rédaction de la note conceptuelle Établissement de la subvention CA CTEP CAS Plan stratégique national déterminé par le pays Mise en oeuvre des subventions 3 ans Outils d'évaluation des capacités Note conceptuelle comprenant • Tableau des lacunes programmatiques • Document-type modulaire • Tableau d'analyse des déficits de financement et du financement de contrepartie • Répartition par programme • Engagement lié à la volonté de payer
  87. 87. 93 Quelle est l'importance de chacun de ces outils et modèles ? Note conceptuelle Tableau des lacunes programmatiques Document-type modulaire Tableau d'analyse des déficits de financement et FCP Cartographie de la mise en oeuvre et évaluation des capacités La demande de financement – décrit la stratégie du pays, ses besoins classés par ordre de priorité et l'impact ciblé Outil d'investissement pour déterminer si les investissements font preuve d'un rapport coût-efficacité et atteignent une couverture efficace en vue de l'impact Lien entre les modules/interventions prévu(e)s et les résultats escomptés Aperçu des contributions financières du gouvernement ou d'autres bailleurs de fonds dans le pays Assure les dispositions de mise en oeuvre appropriées pour obtenir l'impact escompté
  88. 88. 94 Tableau d’analyse des déficits financières et financement de contrepartie
  89. 89. 95 Financement de contrepartie du nouveau modèle de financement Principes fondamentaux du Fonds mondial : Pérennité, complémentarité, appropriation nationale • Seuils de contribution minimaux (PFR-5%, PRIBTI-20%, PRIHTI- 40%, PRITS-60%) • Augmenter la contribution du gouvernement destinée aux programmes de lutte contre la maladie et au secteur de la santé • Fiabilité des données sur les dépenses liées à la maladie et à la santé Critères minimaux obligatoires • Suivi séparément pour chaque maladie admissible • Objectif de base dans le cadre du nouveau modèle de financement – ont une incidence sur les décaissements annuels Considérations clés
  90. 90. 96 Structure du tableau d'analyse des déficits de financement et financement de contrepartie − Total des besoins en financem ent (sur la base du PSN) Ressources nationales (y compris le secteur privé) Ressources EXTERNES (autre que du Fonds mondial) Subventions existantes du Fonds mondial = Total du déficit de finance ment La demande de financement dans l'allocation du pays La demande de financement au-delà de l'allocation du pays Finance ment de contrepar tie % Ressources nationales ventilées par prêts, allégement de la dette, revenus du gouvernement, assurance maladie sociale et contributions du secteur privé • Pour être considéré dans sa totalité uniquement pour le calcul du pourcentage du financement de contrepartie 1 2 3 4 5 6 7
  91. 91. Diapositive animée 97 Aperçu du tableau d'analyse des déficits de financement et financement de contrepartie (1/2) Total des besoins en financement (sur la base du PSN) (Ligne A) 1 Ressources nationales (y compris le secteur privé) (Ligne B) 2 Ressources externes (autres que le Fonds mondial) (Ligne C) 3 Subventions existantes du Fonds mondial (Ligne D) 4 Demande de financement auprès Fonds mondial (Ligne H, I) 5 6
  92. 92. Diapositive animée Aperçu du tableau d'analyse des déficits de financement et financement de contrepartie (2/2) Dépense globale du gouvernement sur la santé – pour assurer la tendance à la hausse Financement de contrepartie % 98 (allocation du pays) (calculée de manière automatique) Financement de contrepartie % (total de la demande de financement) (calculée de manière automatique) 7 7 8 Exemple du tableau d’analyse de financement
  93. 93. 99 Quelques questions fréquemment posées sur le tableau de financement 1. Est-ce que «année en cours» correspond à «année de soumission» ? Oui 2. En l'absence de données sur les dépenses liées à la santé, peut-on se servir des documents budgétaires pour vérifier les dépenses publiques antérieures et actuelles des années précédentes ? Oui 3. Devons-nous créer deux tableaux distincts pour la subvention liée au VIH/TB ? Oui 4. Avons-nous besoin de résumer toutes les données des 3 maladies pour la subvention liée au RSS ? Oui 5. Est-ce que l'ensemble des dépenses du gouvernement sur la santé comprend l'argent dépensé / devant être dépensé sur les 3 maladies ? Oui
  94. 94. 100 Les investissements publics supplémentaires seront pris en compte dans la volonté de payer • 15 % au plus, inclus dans le montant alloué au pays • Le niveau des engagements du gouvernement nécessaire pour accéder à toute la composante Volonté de payer dépendra de l'allocation du pays, des engagements existants, des tendances des dépenses antérieures, du revenu du pays et de l'espace budgétaire. • Les investissements supplémentaires requis pour accéder à l'allocation liée à volonté de payer peuvent être hiérarchisés par le gouvernement pour tout programme de lutte contre la maladie soutenu par le Fonds mondial, y compris le RSS concerné • L'ICN présente officiellement les engagements du gouvernement envers le Fonds mondialavant ou en même temps que la soumission de la première note conceptuelle
  95. 95. 101 Tableau sur la volonté de payer Les chiffres du tableau sur la volonté de payer pourraient être les mêmes que sur le tableau de financement de contrepartie. Si le premier présente une estimation des engagements, le dernier présente un meilleur plan pour les dépenses. Les engagements liés à la volonté de payer ne seront pas suivis au niveau de la maladie, mais le total des engagements du gouvernement sera pris en compte
  96. 96. 102 Principes clés relatifs à la « volonté de payer » dans le cadre du nouveau modèle de financement Des investissements publics supplémentaires au cours de la phase suivante, qui soient : – supérieurs aux niveaux actuels des dépenses publiques – supérieurs au seuil minimum exigé – engagés dans les domaines stratégiques du programme national de lutte contre les maladies – au moins équivalents aux dépenses déjà prévues – vérifiables sur la prochaine période de mise en oeuvre • Au cours du dialogue au niveau du pays, le niveau réel des engagements du gouvernement nécessaires pour bénéficier en totalité de la composante « volonté de payer » du nouveau financement sera convenu et dépendra de la somme allouée au pays, des engagements existants, des tendances des dépenses antérieures, de la répartition du programme, du revenu du pays et de la marge de manoeuvre budgétaire. • Les investissements publics constituent un objectif de base dans le cadre du nouveau modèle de financement • Ils déterminent la somme totale allouée • Ils sont intégrés dans les accords de subvention • Ils ont une incidence sur les décaissements annuels
  97. 97. 103 Quelques questions fréquemment posées au sujet des engagements liés à la volonté de payer 1. Les chiffres du tableau sur la volonté de payer comprennent-ils le montant rempli dans le tableau de financement de contrepartie ? Oui, le tableau sur la volonté de payer est présenté avant / lors de la première soumission de la note conceptuelle et fournit la meilleure estimation des engagements du gouvernement, sur la base de négociations avec le gouvernement. Le tableau sur le financement de contrepartie présente un plan plus ferme des dépenses, déposé lors de la présentation de la note conceptuelle. 2. La volonté de payer s'appliquera-t-elle à la fois – aux nouveaux fonds et aux fonds existants ? S'appliquera-t-elle également aux pays qui ne reçoivent pas de nouveaux fonds dans l'allocation (somme allouée = fonds existants) ? Oui, les engagements liés à la volonté de payer s'appliquent à l'allocation totale, y compris les fonds déjà en place et nouveaux. Cependant, une approche plus souple sera adoptée dans les cas où plus de 85 % de la somme allouée est constitué des financements existants.
  98. 98. 104 Tableau des Déficits Programmatiques
  99. 99. 105 Introduction au tableau des déficits programmatiques Outil d'investissement pour déterminer si les investissements font preuve d'un rapport coût-efficacité et atteignent une couverture efficace en vue de l'impact Aperçu des principaux besoins et lacunes programmatiques en termes de couverture Permet de classer les interventions par ordre de priorité pour obtenir un impact maximal avec l'argent disponible Reflète les besoins des populations clés et des zones géographiques ayant les taux de prévalence les plus élevés Met l'accent sur les interventions prioritaires dans les domaines où des lacunes sont actuellement observées en termes de couverture Objectifs alignés sur le plan stratégique national/programmes nationaux Allocation du pays Ressources nationales Montant au-delà de la somme allouée Indicateurs de couverture(population/services) à communiquer au niveau national Comprend les cibles de couverture fondées sur la présentation exhaustive des besoins – somme allouée et montant au-delà de la somme allouée
  100. 100. 106 Qu'est-ce que le TRP et le GAC recherchent dans un tableau des déficits programmatiques ? Cibles alignées Aligner les objectifs du Fonds mondial sur les objectifs nationaux Investissements classés par ordre de priorité Classe la demande financement par ordre de priorité au sein des principaux modules/interventions et dans les zones géographiques sur la base des taux de transmission Contribution des partenaires Contribution des autres parties prenantes – gouvernement, autres bailleurs de fonds – dans la réalisation des objectifs nationaux Rapport coût/efficacité Fait preuve d'un bon rapport coût-efficacité sur la base des objectifs stratégiques et du budget/coûts de ressources appropriés Grandes lignes Présente les grandes lignes des investissements stratégiques et les résultats envisagés y relatifs • Aperçu de l'ensemble des modules prioritaires et des cibles et taux de couverture associés pour lutter contre l'épidémie Ambitieux mais réalisables Les cibles de couverture (globales) trouvent un bon équilibre entre l'ambition et la faisabilité, tout en assurant la qualité et des investissements pour l'infrastructure de soutien
  101. 101. 107 Les cibles de couverture doivent être suffisamment élevées Étude de cas : résultat du processus itératif avec deux examen du CAS, une bonne Population cible TRANS HSH Travailleurs du sexe Détenus Jeunes à risque Prévalence 31,9% (2012) 11,3% (2011) 3,2% (2007) 1,4% (2009) N/D Intervention- Kit défini de services⃰⃰/intervention⃰⃰ unique Kit de prévention Kit de prévention Kit de prévention Kit de prévention CDV Estimation de la taille de la population (2013) 9,366 143 133 55,460 21,227 821,488 Estimation de la taille de la population (2013) dans les domaines prioritaires 5,778 86,751 33,546 N/D I. Cible du pays(dans les PSN, le cas échéant) 100% 100% 100% 100% 100% II. Couverture actuelle – résultats les plus récents en 2012 1,112 12% 4,152 8% 8,026 14% N/D 14,648 2% III. Prévision du déficit annuel (I- ΣA+B) 88% 92% 86% N/D 98% IV. À couvrir par le FM Proposition de mars 2013 2,110 23% 8,030 16% 16,000 29% 16,800 80% 31,100 4% IV. À couvrir par le FM Proposition de juin 2013 4 600 80% 168 000 80% 27,000 80% 16 800 80% ------ communication, l'assistance technique et la collaboration des partenaires Mets l'accent sur la population générale plutôt que sur les populations clés dans la première proposition – retirée plus tard Cibles de couverture basses – non axées sur les domaines classés par ordre de priorité Dénominateur changé en mettant l'accent sur les domaines classés par ordre de priorité Diapositive animée
  102. 102. Diapositive animée 108 Quels sont les différents éléments d'un tableau des déficits programmatiques ? Le MIILD utilisé contre le paludisme obéit à une logique/structure légèrement différente : utilise la durée de vie des moustiquaires dans les calculs Besoins globaux pour la couverture de la population ou du service (lignes A & B) 1 Proportion des besoins déjà comblés (lignes C & D) 2 Déficit restant pour combler le besoin (ligne E) 3 Proportion des besoins à combler par la somme allouée et la couverture prévue grâce à tous les fonds disponibles (lignes F&H) 4 Proportion de besoins à combler par le montant au-delà de la somme allouée et la couverture totale prévue grâce à tous les fonds disponibles (existants et demandés) (lignes G & I) 5
  103. 103. 109 Exemple de tableau rempli
  104. 104. 110 Considérations clés pour l'ICN lors du remplissage du tableau des déficits programmatiques Avant le remplissage Lors du remplissage après le remplissage • Lire les instructions contenues dans la section Directives du portail en ligne • S'entendre sur 3 à 6 modules prioritaires (suivant l'impact/coût) – Essentiels pour lutter contre les maladies – là où les lacunes sont actuellement observées dans la couverture • Les modules prioritaires qui ne sont pas quantifiables doivent être présentés dans le formulaire descriptif de la note conceptuelle • Valider la couverture par d'autres partenaires au développement et le gouvernement • Sélectionner des modules dans le menu déroulant – Possibilité d'ajouter un module non standard au besoin • Expliquer les hypothèses et fournir les sources de données • Fournir d'autres informations pertinentes dans les encadrés réservés aux commentaires au besoin • Expliquer/préciser si certaines informations ne sont pas disponibles • S'assurer que les taux de couverture sont conformes aux cibles de couverture définies dans le document-type modulaire • Fonder la demande de financement sur – les lacunes programmatiques identifiées – investissements nécessaires pour atteindre les cibles – prestation de services, renforcement des systèmes, assistance technique, etc.
  105. 105. 111 Outil Modulaire
  106. 106. 112 L’approche modulaire est un cadre dans lequel une subvention s’inscrit pendant tout son cycle de vie L’approche modulaire est un cadre qui sert à structurer les informations qui définissent une subvention. C’est un gage de cohérence, à chaque phase du cycle de vie d’une subvention. • Phase de la note conceptuelle : une demande de financement est définie en sélectionnant un ensemble d’interventions par module, pour s’aligner sur la stratégie nationale. • Phase d’élaboration de la subvention : chaque intervention approuvée est définie plus précisément par l’identification et la description des ensembles d’activités requis. • Phase de mise en oeuvre de la subvention : suivi de l’avancement de chaque intervention, tel que défini lors des phases précédentes. Niveau programme Module Intervention Activité
  107. 107. 113 Introduction au document-type modulaire Outil qui relie les buts et objectifs des programmes aux domaines des programmes (modules), interventions, indicateurs relatifs et budgets Décrit le rapport entre les prévisions, les résultats escomptés Demande au candidat de sélectionner dans un menu normalisé de modules, d’interventions, y compris leur champ d’application et les indicateurs-clés Met l'accent sur les indicateurs d'impact, de résultats et de couverture Constitue la base de l'approche modulaire de l'établissement des subventions Le cadre de mesure constitue la base du document-type modulaire
  108. 108. 114 Avantages de l'approche modulaire • S'inspire de la taxonomie utilisée par d'autres partenaires et pays • Remplace les anciens « domaines de prestation des services(DPS) qui étaient appliquées de manière incohérente, par des «interventions » Conformité de la terminologie • Réduit l'utilisation de plusieurs documents de subvention distincts (budgets, plan GAS, cadre de résultats) élaborés avec peu de liens et examinés en parallèle Modèle consolidé • Évite une budgétisation complexe à l'étape de conception et utilise des estimations de haut niveau Budget de haut niveau simple • Permet la comparaison entre les financements et les résultats au niveau de l'intervention • Assure le suivi des éléments clés du programme en mettant l'accent sur la couverture et l'impact Mets l'accent sur la comparaison et le suivi • Permet la circulation du contenu à partir de la note conceptuelle approuvée jusqu'à l'étape de l'établissement des subventions Conformité de l'approche
  109. 109. 115 Approche et structure modulaire du document-type modulaire Composante VIH/sida, TB, paludisme, TB/VIH, RSS Buts Objectifs Module 1 Module 2 Intervention 1A Intervention 1B Intervention 1C Intervention 2A Intervention 2B Intervention 2C Intervention 2D • Description des activités • RP responsable • Budget Indicateur s d'impact Indicateurs de résultats Indicateur de couverture/p roduits Indicateur de couverture/p roduits Module 3 1 2 3 4 5
  110. 110. Diapositive animée 116 Flux d'informations dans le document-type modulaire (1/2) • Pays/composante et mois/année de début • Noms des RP 1 Objectifs et indicateurs d'impact du programme 2 Objectifs et indicateurs de résultats du programme 3
  111. 111. Diapositive animée 117 Flux d'informations dans le document-type modulaire (2/2) Module 4 Indicateurs et cibles de couverture du module spécifique : Tirés du tableau des lacunes programmatiques 4 Interventions, activités et budget Des lignes séparées pour différents PR associé bien qu'il s'agisse de la même intervention 5
  112. 112. Diapositive animée Mesure de suivi du Entrées des coûts Coûts des produits Transport Stockage Assurance de la qualité 118 Frais d’agents d’approvisionnement Exemple: Traitement, prise en charge et soutien Activités (non normalisées) Test de CD4 Formation des travailleurs de la santé Évaluation clinique de base .... Achats des ARV plan de travail 2 3 Composante VIH Paludisme Tuberculo se RSS 1 Indicateurs d'impact/résultats Modules Traitement, prise en charge et soutien PTME Programme de gestion S&E Indicateurs de couverture/produi ts 4 4 Interventions Pré-traitement ARV TARV Suivi du traitement Conseil et soutien psycho-social Observance du traitement 5
  113. 113. 119 Sauvegarde Indicateurs d'impact, de résultats et de couverture • Présentés au niveau du programme national et devraient montrer les résultats du programme national global (un montant total de toutes les contributions provenant de diverses sources nationales et internationales) – Lorsque le financement est demandé pour des projets visant des populations spécifiques ou une zone infranationale cible définie, certains de ces éléments pourraient être signalés au niveau du projet ou infranational. • Les tendances des indicateurs d'impact et de résultats seront utilisées comme entrées dans l'étude d'impact tous les trois ans Indicateurs d'impact/résultats Indicateur de couverture / produits • Mesurer le succès du programme dans l'accès des personnes aux services à travers les modules et interventions sélectionnées • Le dénominateur, les hypothèses utilisées pour estimer la population dans le besoin, et les sources de données, doivent être convenus lors du dialogue au niveau du pays • seront utilisés régulièrement pour la notation des résultats des subventions, tous les 6 à 12 mois. Ces notations informent les décisions de financement annuels ainsi que la répartition du financement tous les trois ans.
  114. 114. 120 Considérations pour les ICN lors du remplissage du document-type modulaire (1/2) • Les indicateurs, modules et interventions sont choisis dans un menu intégré élaboré par le Fonds mondial et ses partenaires – Dans des cas exceptionnels, lorsque les listes actuelles ne sont pas adaptées aux zones proposées par les candidats, des modules, interventions et indicateurs supplémentaires pourraient être ajoutés – Pas de 10 premiers indicateurs- pondération égale de tous les indicateurs • Nécessite une analyse des lacunes programmatiques dans trois à six modules prioritaires dans la demande de financement du candidat – Les niveaux de couverture des modules prioritaires sélectionnés devraient être conformes aux cibles de couverture de la section D du modèle modulaire • Si les bases de référence et les dénominateurs ne sont pas disponibles, le plan d'action devrait être convenu avec le RP sur leur collecte dans les délais bien définis • Les interventions doivent être décrites brièvement, y compris la population cible et l'approche de mise en oeuvre
  115. 115. 121 Considérations pour les ICN lors du remplissage du document-type modulaire (2/2) • Identifier les indicateurs pour lesquels les résultats désagrégés seront demandés et fournir les valeurs de référence • Nécessite les hypothèses sur les bénéficiaires à atteindre et les méthodes à utiliser pour atteindre les cibles – Couverture géographique/zone cible – Populations cibles • S'entendre sur les sources de données et la fréquence des communications de l'information • Aligner la communication de l'information sur le cycle programmatique national de communication de l'information • Nécessite les bases de calcul préliminaires de l'investissement pour l'intensification des interventions
  116. 116. Diapositive animée 122 Nécessité également de remplir le budget lié au niveau d'intervention et les hypothèses de coûts y relatives Interventions, activités et budget associé Interventions, activités et budget associé
  117. 117. 123 Le Fonds mondial s'attend à ce que les candidats soumettent des budgets de haut niveau / hypothèses de coûts dans le document-type ✗ ✗ Budgétisation de haut niveau – équilibre entre l'approximation et les détails modulaire Budgétisation trop détaillée à l'étape de soumission de la note conceptuelle Estimation globale Possibilité de revenir sur le budget détaillé après les commentaires du CTEP ou en raison de l'attribution du financement d'encouragement par le conseil d'administration La sous-estimation ou surestimation peut engendrer des problèmes lors de l'établissement de la subvention ✓ • Exploiter les références, les points de référence, si disponibles • Utiliser l'expérience acquise dans les subventions passées ou auprès d'autres bailleurs de fonds • Le niveau de détail peut varier suivant le contexte du pays, l'intervention, la disponibilité des références, etc.
  118. 118. 124 Les interventions doivent être soutenues par des hypothèses de coûts de haut niveau La description de l'intervention fournit le contexte de la budgétisation : • Hypothèses générales utilisées dans le calcul des cibles • Taux prévue de l'intensification • Estimations de la taille de la population (la couverture étant un pourcentage) • Description de l'indicateur/kit de services • Sources de données pour compter les produits Pour chaque intervention, le document-type modulaire cherche : • Les activités essentielles financées par d'autres parties prenantes et les coûts du Fonds mondial • L'expérience du Fonds mondial, la liste des prix de référence, les informations sur les partenaires ou d'autres hypothèses / sources utilisées comme base de l'évaluation des services • Il n'est pas exigé d'avoir une hypothèse de calcul des coûts expliquée pour 100% de l'investissement de l'intervention pour ne pas geler le budget à cette étape, mais évaluer le calcul de la demande de financement Les hypothèses de coûts définies dans le document-type modulaire sont maintenues dans l'établissement de la subvention et affecteront donc l'établissement de la subvention et la subvention éventuelle.
  119. 119. 125 Considérations clés pour les ICN concernant la budgétisation dans la note conceptuelle (1/2) • Le calcul des coûts à l'étape de la note conceptuelle est résumé. • Si les produits et services de santé sont une part importante de l'investissement, la sélection et la quantification (en termes approximatifs) pendant l'élaboration de la note conceptuelle assure l'adéquation des fonds dans la demande • Lorsque l'intervention consiste à fournir des services / produits ou tout autre article tangible, ces « kits » devront être définis avant qu'ils ne soient chiffrés • Le contexte du pays – la géographie des bénéficiaires et l'approche de mise en oeuvre – fournira des explications sur les activités qui sont nécessaires et leur échelle.
  120. 120. 126 Considérations clés pour les ICN concernant la budgétisation dans la note conceptuelle (2/2) • Un bref descriptif des types d'activités proposées dans chaque intervention doit être mentionné dans les hypothèses de coûts, y compris la façon dont le coût a été estimé (dernières tendances du marché, dernier coût réel etc.) • Pas besoin de présenter un budget par trimestre, par catégorie à ce stade, mais une estimation annuelle et au niveau du maître d'oeuvre est nécessaire pour chaque intervention • Les pays peuvent choisir de préparer les budgets détaillés de bas en haut, mais ce n'est pas obligatoire lors de la présentation de la note conceptuelle – S'il est facultatif de fournir des hypothèses de coûts détaillées, ce travail peut permettre de parvenir à une compréhension commune
  121. 121. 127 Cartographie des modalités de mise en oeuvre et évaluation des capacités
  122. 122. 128 Principes clés garantissant des modalités de mise en oeuvre appropriées Les modalités de mise en oeuvre définissent l’organisation de la mise en oeuvre de la subvention en termes d’entités, de personnes et de systèmes • Les équipes de pays évaluent l’adéquation de la procédure de sélection des maîtres d’oeuvre : – Utilisation des normes minimales pour présélectionner les récipiendaires principaux potentiels – Procédure complète pour les nouveaux récipiendaires principaux – Procédure allégée pour les récipiendaires principaux ayant de bons résultats • Les équipes de pays aident l’instance de coordination nationale à adopter la démarche appropriée : – Rôle plus volontariste dans le dialogue au niveau du pays afin d’améliorer les modalités de mise en oeuvre • Les équipes de pays anticipent les problèmes lorsqu’ils sont connus : – Attention particulière accordée aux maîtres d’oeuvre publics où les problèmes sont plus fréquents 1 2 3
  123. 123. 129 Encourager les ajustements des modalités de mise en oeuvre qui atténuent les risques Soulever des questions de manière continue pour encourager les améliorations. Encourager la rationalisation des récipiendaires principaux et des sous-récipiendaires : • Examiner des modalités qui permettraient de réduire les chevauchements entre les maîtres d’oeuvre : – chevauchements géographiques – chevauchements des activités • Identifier le chevauchement des fonctions avec les partenaires techniques : – Par ex. : harmonisation de la prestation de services avec le PEPFAR • Encourager le pays à se défaire des maîtres d’oeuvre ayant obtenu de mauvais résultats lors de la précédente subvention. Prévoir une modalité de mise en oeuvre qui atténue les risques fiduciaires : • Les équipes de pays doivent adopter une démarche sur mesure pour chaque pays. • Par exemple, en Ukraine, l’équipe de pays a encouragé une modalité permettant d’atténuer les risques : – l’appel d’offres pour les produits de santé a été mené par des récipiendaires principaux fiables parmi les ONG – les produits de santé ont été fournis au système national hébergé par un récipiendaire principal national du secteur non gouvernemental
  124. 124. 130 Cartographie des modalités de mise en oeuvre et analyse des risques Carto-graphie • Des maîtres d’oeuvre jusqu’aux bénéficiaires • Acteurs clés extérieurs aux modalités de mise en oeuvre • Fonds, actif, flux d’informations • Rôles et responsabilités • Inconnues Établisse-ment des priorités • Principales entités/procédures programmatiques et fiduciaires Évalua-tion les risques • Les principales entités remplissent-elles correctement leur rôle ? • Disposons-nous de données suffisamment fiables pour le vérifier ? M. Santé PNUD SIG PNLP Magasin central Rég. Dist. Rég. Clinique s (88) % % 30 % % % 20 % % % 10 % % % 10 % % % 40 % % % 20 % % % 50 % % % 10 % Fourniture de produits de santé (100 %) Médias de masse (20 %) Formations (20 %) Supervision (15 %) RH (40%) Entreposage des produits de santé (100 %) Entreposa-ge et distribution des produits de santé (100 %) Entreposage et distribution des produits de santé (40 %) S&E (30 %) Supervision des services de santé (15 %) Administration des médicaments (75 %) Suivi des patients (20 %) Enregistrement des patients (5 %) M. Santé PNUD MC PNLP SIG M. Santé régional(4) M. Santé district (10) MC régional (3) Cliniques (88) % % 30% % % 20% % % 10% % % 10% % % 40% % % 20% % % 50% % % 10%
  125. 125. 131 Réalisation d’une évaluation efficace des capacités des principaux maîtres d’oeuvre • L’évaluation des capacités consiste à évaluer les systèmes et les capacités de l’entité chargée de la mise en oeuvre au regard d’un ensemble de critères requis pour assumer la responsabilité financière et programmatique du programme soutenu par le Fonds mondial dans un contexte donné. • L’évaluation des capacités est une condition préalable à la conclusion d’un accord de subvention avec une entité désignée. • Dès la désignation du récipiendaire principal par l’instance de coordination nationale - avant ou après la soumission de la note conceptuelle ; • dès que la cartographie des modalités de mise en oeuvre est terminée et que les équipes de pays ont identifié les principaux maîtres d’oeuvre nécessitant une évaluation. En quoi consiste l’évaluation des capacités des maîtres d’oeuvre ? Quand l’évaluation des capacités est-elle réalisée ?
  126. 126. 132 Pourquoi et comment la procédure change-t-elle ? Démarche fondée sur les risques Adaptation au contexte national Outil rationalisé Passage d’une démarche fondée sur la conformité à une démarche fondée sur les risques – évaluation non limitée au récipiendaire principal – accent mis sur les principaux maîtres d’oeuvre. Lien avec les procédures d’évaluation des risques du Fonds mondial. Procédure dirigée par l’équipe de pays – adaptée au contexte, rôle du maître d’oeuvre, à la portée ou l’étendue du programme, aux expériences antérieures, aux rapports disponibles de partenaires et aux évaluations antérieures. Outil rationalisé combinant plusieurs rapports/outils et plans d’évaluation – source d’informations exhaustive impliquant de multiples acteurs. 1 2 3
  127. 127. 133 L’outil d’évaluation des capacités regroupe les outils et rapports suivants • Rapport d’évaluation des récipiendaires principaux gérant déjà des subventions et des nouveaux récipiendaires principaux • Analyse contextuelle du récipiendaire principal • 5 outils d’évaluation des agents locaux du Fonds – Outil d’évaluation de la gestion des produits pharmaceutiques et sanitaires – Outil d’évaluation de la gestion des sous-récipiendaires – Outil d’évaluation des capacités de gestion du programme – Outil d’évaluation de la gestion financière – Liste de vérification du suivi et de l’évaluation • Plan de gestion des achats et des stocks (narratif) • Profil de pays concernant la gestion des achats et des stocks • Plan de suivi et d’évaluation • Profil de pays du système de suivi et d’évaluation • Outil d’évaluation de la qualité des données
  128. 128. 134 Objectifs de l’évaluation des capacités 1. Identifier les maîtres d’oeuvre risquant de mettre en danger le programme du fait de leur poids programmatique ou fiduciaire (cartographie des modalités de mise en oeuvre) 3. Étayer la décision concernant le choix du maître d’oeuvre et définir des mesures pour combler les déficits de capacité et éliminer les risques, afin de garantir la mise en oeuvre efficace du programme.
  129. 129. 135 Principaux éléments de l’évaluation des capacités Évaluation du système de S&É – Spécialiste de la santé publique et du S&É Évaluation financière – Spécialiste des finances Évaluation de la gestion des achats et des stocks – Spécialiste de la gestion des achats et des stocks Gestion de la gouvernance et du programme (y compris gestion des sous-récipiendaires) – Gestionnaire de portefeuille du Fonds L’équipe de pays adapte les besoins en information en fonction du contexte Le maître d’oeuvre fournit les informations relatives à ses systèmes et processus de gestion, telles que déterminées par l’équipe de pays L’agent local du Fonds vérifie les informations soumises par les principaux maîtres d’oeuvre, à la demande de l’équipe de pays 1.Conclusion/notation finale pour chaque partie de chaque domaine d’évaluation des activités : • Aucun problème • Problèmes mineurs • Problèmes majeurs • Inconnu • Sans objet 2. Décision concernant le maître d’oeuvre sélectionné 3. Plan d’action – inclut les mesures à prendre pour combler les déficits de capacité et éliminer les risques 4 domaines d’évaluation à aborder 3 acteurs prenant part au processus Résultats de l’évaluation À automatiser – solution temporaire - InfoPath
  130. 130. 136 Vue d’ensemble du processus d’évaluation des capacités Définit les maîtres d’oeuvre à évaluer Adapte l’évaluation des capacités Établissement de la subvention Mesures d’atténuation des risques et plan de suivi stratégique Finalise l’évaluation des capacités Équipe de pays Remplit les parties appropriées, comme demandé par l’équipe de pays Vérifie les informations demandées par l’équipe de pays, propose des mesures d’atténuation des risques Concept Note Maître d’oeuvre Agent local du Fonds Note conceptuelle Assure le suivi des mesures d’atténuation des risques, comme demandé par l’équipe de pays
  131. 131. 137 Mesures visant à combler les déficits de capacité et à remédier aux faiblesses du système Demander à l’instance de coordination nationale de désigner un nouveau RP/SR Propose d’engager un prestataire pour appuyer la mise en oeuvre Suggérer l’octroi d’une assistance technique Ne peut pas être atténué à court terme Problèmes identifiés au cours du processus d’évaluation Problèmes majeurs : • Risque de corruption • Faiblesses du système • Résultats antérieurs médiocres Problèmes mineurs : • Faiblesses techniques mais résultats antérieurs satisfaisants ou gouvernance solide Peut être atténué à court terme Ne peut pas être atténué à court terme Peut être atténué à court terme
  132. 132. 138 Document de travail

×